Pays

Plus de deux cents fiches portant sur l’ensemble des pays du monde, structurées de la même façon mais plus ou moins élaborées selon l’importance de l’État concerné.

Les données rassemblées ici ne visent pas à l’exhaustivité mais à la pertinence. Elles mettent à plat la nature des institutions, dressent une liste des principaux partis et de leur orientation politique, jalonnent les temps forts de l’histoire de la nation, présentent l’organisation du territoire, fixent l’orthographe des noms propres, notamment de ceux transcrits d’autres alphabets que le nôtre, etc.

Leur visée n’est donc pas encyclopédique, mais pratique.

  • *

    Saint-Marin (/), m.

    Nom officiel : République de Saint-Marin (Serenissima Repubblica di San Marino)
    Habitants : Saint-Marinai(se)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : ensemble de règles qui ont valeur de Constitution (les chartes de 1600 et la déclaration des droits du citoyen de 1974)
    Chefs de l’État : capitaines régents, M. Marino RICCARDI (PSD) (depuis 2016) et Mᵐᵉ Edda CECCOLI (depuis 2016)
    Siège du chef de l’État : Saint-Marin
    Chef du gouvernement : secrétaire d’État pour les affaires extérieures et politiques, M. Pasquale VALENTINI (PCDS)
    Siège du gouvernement : Saint-Marin
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Grand Conseil général
    Et aussi... : Conseil des 12 ou Collège des garants de la constitutionnalité et des normes générales

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : sans, force de réserve, la défense est assurée par l’Italie

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Coalition Saint-Marin bien commun
    PDCS : Parti des chrétiens-démocrates saint-marinais (contre l’adhésion à l’UE) (fondé en 1948)
    PSD : Parti des socialistes et des démocrates (socialiste) (fondé en 2005)
    AP : Alliance populaire des démocrates saint-marinais (droite) (fondé en 1993)
    NS : Nous Saint-Marinais

    Coalition prévoyance pour le pays
    NPS : Nuovo Partido Socialista ; Nouveau Parti socialiste (scission du Parti socialiste en 2005)
    UPR : Union pour la République
    USDM : Union saint-marinaise des modérés

    SU : Sinistra Unita ; Gauche unie (coalition formée en 2006)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : non colonisé
    Divers : 3 septembre 301, formation de Saint-Marin ; la cité est érigée en commune avec un gouvernement autonome en 885 ; agrandissement en 1463 (correspondant aux frontières actuelles) et établissement de la République de Saint-Marin

    TERRITOIRE

    Capitale : Saint-Marin
    Superficie : 61 km²

    Divisions administratives : Saint-Marin est divisé en 9 municipalités (castelli, sing castello)

    Contentieux : aucun

    Divers
    enclave souveraine en territoire italien

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme

    Langues
    Langue officielle : italien

    DIVERS

    plus ancienne république du monde

    #pays #saint-marin #europe

     

  • *

    Saint-Vincent-et-les-Grenadines (/), m.

    Nom officiel : Saint-Vincent-et-les-Grenadines (et non plus Commonwealth de changement de Constitution en 2009)
    Habitants : Saint-Vincentai(se)s ; Saint-Vincentai(se)s-et-Grenadin(e)s
    Monnaie : 1 dollar des Caraïbes orientales (ou de l’Est) (XCD) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle (État du Commonwealth)
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 2009
    Chef de l’État : reine, ÉLISABETH II, représentée par le gouverneur général, M. Frederick BALLANTYNE (non rattaché à un parti)
    Siège du chef de l’État : Kingstown
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Ralph GONSALVES (ULP)
    Siège du gouvernement : Kingstown
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral, Assemblée législative (House of Assembly)
    Et aussi... : Cour suprême des Caraïbes de l’Est

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : sans
    Police : force de police de Saint-Vincent-et-les-Grenadines

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    NDP : New Democratic Party ; Nouveau parti démocratique (opposition, droite) (fondé en 1975)
    ULP : Unity Labor Party (au pouvoir) (fusion du Saint Vincent Labor Party et du Movement for National Unity en 1994)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 27 octobre 1979 (du Royaume-Uni)
    Divers : anciennement Fédération des Indes occidentales (1958-1962) ; État associé au Royaume-Uni (1969-1979)

    TERRITOIRE

    Capitale : Kingstown (Kingstownien[ne]s)
    Superficie  : 389 km²

    Divisions administratives : Saint-Vincent-et-les-Grenadines est divisé en 6 paroisses (parishes)
    Paroisses : Charlotte, Grenadine, Saint-Andrew, Saint-David, Saint-Georges, Saint-Patrick

    Villes : Georgetown, Chateaubelair

    Contentieux : contentieux avec le Venezuela à propos de l’île d’Avès

    Divers
    archipel composé de 32 îles (9 sont habitées)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : protestantisme
    Et aussi : catholicisme

    Langues
    Langue officielle : anglais
    Autres langues : créole français

    DIVERS

    Membre de : AEC, OECO, Caricom, ALBA

    #pays #saint-vincent-et-les-grenadines #amériques #caraïbes

     

  • *

    Saint-Kitts-et-Nevis (/), m.

    Nom officiel : Fédération de Saint-Kitts-et-Nevis
    Habitants : Saint-Kittoi(se)s
    Monnaie : 1 dollar des Caraïbes de l’Est (XCD) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle fédérale (État du Commonwealth)
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1983
    Chef de l’État : reine, ÉLISABETH II, représentée par le gouverneur général, M. Samuel SEATON (non rattaché à un parti)
    Siège du chef de l’État : Basseterre
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Timothy HARRIS (NRP)
    Siège du gouvernement : Basseterre
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour suprême des Caraïbes de l’Est

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : force de défense royale de SKN
    Police : force de police royale de SKN

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CCM : Concerned Citizen’s Movement ; Mouvement des citoyens concernés (régionaliste) (fondé en 1987)
    NRP : Nevis Reformation Party ; Parti de la réforme de Nevis (régionaliste) (fondé en 1970)
    PAM : People’s Action Movement ; Mouvement de l’action populaire (conservateur) (fondé en 1965)
    PLP : People’s Labor Party ; Parti travailliste populaire (fondé en 2013)
    SKNLP : Saint-Kitts-et-Nevis Labor Party (fondé en 2013)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 19 septembre 1983 (du Royaume-Uni)
    Divers : précédemment îles du Vent britanniques et Fédération des Indes occidentales ; scission de l’île d’Anguilla en 1971

    TERRITOIRE

    Capitale : Basseterre

    Divisions administratives : Saint-Kitts-et-Nevis est divisé en 14 paroisses

    Contentieux : contentieux avec le Venezuela à propos de l’île d’Avès

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : anglicanisme

    Langues
    Langue officielle : anglais

    DIVERS

    autres graphies : Saint-Christophe-et-Niévès, Saint-Christophe-et-Nevis

    #pays #saint-kitts-et-nevis #amériques #caraïbes

     

  • *

    Sainte-Lucie (/), f.

    Nom officiel : Sainte-Lucie
    Habitants : Saint-Lucien(ne)s
    Monnaie : 1 dollar des Caraïbes de l’Est (XCD) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle (État du Commonwealth)
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1979
    Chef de l’État : reine, ÉLISABETH II, représentée par la gouverneure générale, Mᵐᵉ Calliopa Pearlette LOUISY (non rattachée à un parti)
    Siège du chef de l’État : Castries
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Allen CHASTANET (UWP)
    Siège du gouvernement : Castries
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Sénat et Chambre des représentants)
    Et aussi... : Cour suprême des Caraïbes de l’Est

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : sans
    Police : force de police royale saint-lucienne

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    SLP : Saint Lucia Labor Party ; Parti travailliste de Sainte-Lucie (gauche) (fondé en 1949)
    UWP : United Workers Party ; Parti uni des travailleurs (droite) (fondé en 1964)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 22 février 1979 (du Royaume-Uni)
    Divers : anciennement Fédération des Indes orientales (1958-1962) ; autonome en 1967

    TERRITOIRE

    Capitale : Castries

    Divisions administratives : Sainte-Lucie est divisée en 10 districts (districts)

    Contentieux : contentieux avec le Venezuela à propos de l’île d’Avès

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : protestantisme
    Et aussi : catholicisme, rastafari

    Langues
    Langue officielle : anglais
    Autres langues : créole français

    DIVERS

    Membre de : OEA, OECO, Caricom, ALBA, AEC

    #pays #sainte-lucie #amériques #caraïbes

     

  • *

    Salomon (les), f.

    Nom officiel : îles Salomon
    Habitants : Salomonai(se)s
    Monnaie : 1 dollar salomonais (SBD) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle (État du Commonwealth)
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1978 (nouvelle Constitution rédigée en 2014)
    Chef de l’État : reine, ÉLISABETH II, représentée par le gouverneur général, M. Frank KABUI (non rattaché à un parti)
    Siège du chef de l’État : Honiara
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Manasseh SOGAVARE (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : Honiara
    Pouvoir législatif : Parlement national monocaméral
    Et aussi... : Cour d’appel, Haute Cour

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : sans
    Police : force de police royale des îles Salomon

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    DAP : Democratic Alliance Party ; Parti de l’alliance démocratique
    KPSI : Kadere Party of Solomon Islands
    PAP : People’s Alliance Party ; Parti de l’Alliance populaire (fondé en 1979)
    UDP : United Democratic Party ; Parti démocratique uni

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 7 juillet 1978 (du Royaume-Uni)
    Divers : 1899, protectorat britannique sur l’ensemble de l’archipel (auparavant, la partie orientale de l’archipel était britannique et la partie occidentale était allemande) ; invasion japonaise pendant la seconde guerre mondiale

    Divers
    bataille de Guadalcanal (août 1942 - février 1943)

    TERRITOIRE

    Capitale : Honiara

    Divisions administratives : les Salomon sont divisées en 9 provinces et 1 ville

    Contentieux : aucun

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : protestantisme
    Et aussi : catholicisme

    Langues
    Langue officielle : anglais (officielle mais non courante)
    Autres langues : pidgin mélanésien et 120 langues vernaculaires mélanésiennes

    DIVERS

    RAMSI : Mission régionale d’assistance aux îles Salomon (composée de civiles, forces militaires et policières envoyés par une coalition de 15 pays)

    #pays #salomon #océanie

     

  • *

    Salvador (le)

    Nom officiel : République du Salvador
    Habitants : Salvadorien(ne)s
    Monnaie : 1 dollar américain (USD) = 100 cents (depuis 2001)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1983
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Salvador SÁNCHEZ CÉREN (FMLN)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (San Salvador)
    Pouvoir législatif : Assemblée législative monocamérale
    Et aussi... : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées du Salvador (armée de terre, air, marine)
    Police : police nationale civile du Salvador (PNC)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Arena : Alliance républicaine nationaliste (conservateur) (fondé en 1981)
    CD : Changement démocratique (fondé en 2005)
    FMLN : Front Farabundo Martí pour la libération nationale (gauche marxiste) (fondé en 1980)
    GANA : Grande Alliance pour l’unité nationale (fondé en 2010)
    PCN : Parti de la coalition nationale (conservateur) (ex-Parti de la conciliation nationale, fondé en 1961, modifié en 2011)
    PDC : Parti démocrate-chrétien (fondé en 1960)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 15 septembre 1821 (de l’Espagne)

    TERRITOIRE

    Capitale : San Salvador

    Divisions administratives : Le Salvador est divisé en 14 départements
    Villes : Santa Ana, San Miguel

    Divers
    El Mozote (village massacré pendant la guerre civile en 1981)
    El Salvador (ancienne dénomination, dénomination anglaise)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : catholicisme, évangélisme

    Langues
    Langue officielle : espagnol
    Autres langues : pipil (aztèque)

    Médias
    La Prensa Gráfica (quotidien) (1915)

    DIVERS

    Pipils (peuple aztèque)

    #pays #salvador #amériques #amérique_centrale

     

  • *

    Samoa (les), f.

    Nom officiel : État indépendant des Samoa
    Habitants : Samoan(e)s
    Monnaie : 1 tala (WST) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle élective unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1962
    Chef de l’État : roi, Tui Atua Tupua Tamasese Efi
    Siège du chef de l’État : Apia
    Chef du gouvernement : premier ministre, Tuila’epa Lupesoliai Sailele Malielegaoi (HRPP)
    Siège du gouvernement : Apia
    Pouvoir législatif : Assemblée législative monocamérale (Fono)
    Et aussi... : Cour d’appel ; Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : sans, l’armée néo-zélandaise assiste militairement les Samoa
    Police : forces de police

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    HRPP : Human Rights Protection Party ; Parti pour la protection des droits de l’homme (parti de gouvernement) (fondé en 1979)
    Tautua Samoa (fondé en 2008)

    Note : monarchie devenue élective en 2007 (suffrage indirect tous les cinq ans)

    PERSONNALITÉS

    dynastie Tamasese

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er janvier 1962 (de la Nouvelle-Zélande)
    Divers : partage des Samoa entre l’Allemagne et les États-Unis en 1899 (conférence de Berlin) : la partie occidentale devient un protectorat allemand rattaché à la Papouasie-Nouvelle-Guinée, la partie orientale devient un territoire américain (aujourd’hui Samoa américaines) ; 1919 : les Samoa allemandes deviennent un territoire néo-zélandais ; les ex-« Samoa occidentales » (1962) changent de nom en 1997 pour devenir « État indépendant de Samoa »

    TERRITOIRE

    Capitale : Apia (île d’Upolu)

    Divisions administratives : les Samoa sont est divisées en 11 districts

    Contentieux : aucun

    Divers
    les Samoa sont composées de 9 îles
    Savai’i, Upolu (îles principales)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : protestantisme
    Et aussi : catholicisme

    Langues
    Langues officielles : anglais, samoan (de fait)

    DIVERS

    À différencier des Samoa américaines (ou territoire américain non incorporé des Samoa américaines ; capitale : Fagatogo ; centre administratif : Pago)

    fa’a Samoa (coutume samoane)
    matai (chefs, titre)

    #pays #samoa #océanie

     

  • *

    São-Tomé-et-Príncipe (/), m.

    Nom officiel : République démocratique de São-Tomé-et-Príncipe
    Habitants : Santoméen(ne)s
    Monnaie : 1 dobra (STD) = 100 centimos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1975
    Chef de l’État : président de la République, M. Evaristo CARVALHO (ADI)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (São-Tomé)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Patrice TROVOADA (ADI)
    Siège du gouvernement : São-Tomé
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale (Assembleia Nacional)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées de São-Tomé-et-Príncipe (FASTP) ; garde présidentielle ; garde nationale

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ADI : Acção Democrática Independente ; Action démocratique indépendante (parti de gouvernement) (fondé en 1994)
    MLSTP-PSD : Mouvement pour la libération de São-Tomé-et-Príncipe — Parti social-démocrate (ex-Comité pour la libération de São-Tomé-et-Príncipe, fondé en 1960 ; devient MLSTP en en 1972)
    PCD-GR : Partido de Convergência Democrática - Grupa de Reflexão ; Parti de la convergence démocratique - Groupe de réflexion (scission du MLSTP en 1990)

    Note : début du multipartisme en 1990

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 12 juillet 1975 (du Portugal)

    TERRITOIRE

    Capitale : São-Tomé
    Superficie  : 1001 km²

    Divisions administratives : São-Tomé-et-Príncipe est divisé en 2 provinces
    Provinces : São-Tomé, Príncipe

    Villes : São António do Príncipe

    Contentieux : aucun

    Divers
    archipel situé dans le golfe de Guinée, composé de 2 îles principales et d’une dizaine d’îlots

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme

    Langues
    Langue officielle : portugais
    Autres langues : forro (ou santomé, créole portugais)

    DIVERS

    les « buffalos » (mercenaires formés par Pretoria)
    zone de développement conjointe (JDZ) (avec le Nigeria)

    #pays #são-tomé-et-príncipe #afrique #afrique_centrale

     

  • *

    Sénégal (le)

    Nom officiel : République du Sénégal
    Habitants : Sénégalai(se)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XOF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république décentralisée
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2001
    Chef de l’État : président de la République, M. Macky SALL (APR)
    Siège du chef de l’État : palais de la République (Dakar)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Mohamed Boun Abdallah DIONNE (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : palais de la République (Dakar)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) ; Cour de cassation

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées sénégalaises
    Police : direction générale de la police nationale (DGPN)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    APR : Alliance pour la République (au pouvoir, membre du BBY) (fondé en 2008)
    BBY : Benno Bokk Yaakar (coalition de circonstance, majoritaire au gouvernement)
    BSS : Benno Siggil Senegal (coalition de partis de gauche)
    PDS : Parti démocratique sénégalais (opposition) (fondé en 1974)

    PERSONNALITÉS

    M. Abdoulaye WADE (ex-président, 2000-2012)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 4 avril (de la France)
    Divers : Fédération sénégambienne (1982-1989)

    Personnalités
    Cheikh Anta Diop

    TERRITOIRE

    Capitale : Dakar (Dakarois[es])

    Divisions administratives : Le Sénégal est divisé en 14 régions ; redécoupage administratif en cours

    Divers
    Casamance

    Note : pour la Casamance (proche de la Gambie), création prévue d’une entité autonome dans le nouveau découpage territorial décentralisé.

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : islam
    Et aussi : christianisme, animisme

    Langues 
    Langue officielle : français
    Langues nationales : diola, malinké, poular, sérère, soninké, wolof (selon la Constitution)

    DIVERS

    Wolofs (population la plus importante), Sérères, Peuls, Toucouleurs, Diolas
    Membre de : la CEDEAO, du Nepad

    #pays #sénégal #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Serbie (la)

    Nom officiel : République de Serbie
    Habitants : Serbes
    Monnaie : 1 dinar serbe (CSD) = 100 para

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    (2016)

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 2006
    Chef de l’État : président de la République, M. Tomislav NIKOLIĆ (SNS)
    Siège du chef de l’État : Novi Dvor (Belgrade) ; tour Beograđanka (Belgrade)
    Chef du gouvernement : président du gouvernement de Serbie, M. Aleksandar VUČIĆ (SNS)
    Siège du gouvernement : palais de Serbie (Belgrade)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Assemblée nationale, Narodna Skupština)
    Et aussi... : Cour suprême de cassation ; Cour constitutionnelle
    Particularité du régime parlementaire serbe : les députés disposent d’un mandat impératif

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées serbes (armée de terre, air)
    Police : nombreuses branches municipales et locales coordonnées par le ministère des affaires internes
    Et aussi... : les forces armées serbes sont directement issues de l’ancienne armée yougoslave

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    DJB : Dosta Je Bilo-Restart ; Assez (coalition formée en 2014)
    KP : Parti communiste serbe (fondé en 2010)
    La Serbie gagne (coalition de droite)
    Pour une Serbie juste (coalition de centre-gauche)
    SNS : Parti progressiste serbe (nationaliste devenu libéral et proeuropéen) (au pouvoir depuis 2014)
    SPO : Mouvement serbe du renouveau (monarchiste)
    SPS : Parti socialiste de Serbie (social-démocrate nationaliste) (fondé en 1990)
    SRS : Parti radical serbe (nationalisme serbe) (fondé en 1991)
    ZS : Parti des Verts de Serbie (fondé en 2014)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 5 juin 2006 (séparation du Monténégro après référendum le 3 juin 2006)
    Divers : Union de Serbie-et-Monténégro (2003-2006) ; République fédérale de Yougoslavie (1992-2003) ; République fédérative socialiste de Yougoslavie (1945-1991) ; royaume de Yougoslavie (1928-1945) ; État des slovènes, croates et serbes (1918-1828)
    sandjak de Novi Pazar
    tchetniks

    Personnalités
    Stefan NEMANJA (XIIᵉ siècle)

    TERRITOIRE

    Capitale : Belgrade

    Divisions administratives : La Serbie est divisée en 122 municipalités

    Divers
    Voïvodine (province autonome composée de 36 municipalités et 6 villes)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : orthodoxie
    Et aussi : catholicisme, islam, protestantisme

    Langues 
    Langue officielle : serbe ; serbe, hongrois, slovaque, rom, croate, ruthène (langues officielles de la Voïvodine)
    Autres langues : hongrois, bosniaque, rom

    DIVERS

    #pays #serbie #europe #ex-yougoslavie #europe_du_sud

     

  • *

    Seychelles (les), f.

    Nom officiel : République des Seychelles
    Habitants : Seychelloi(se)s
    Monnaie : 1 roupie seychelloise (SCR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1993
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. James Alix MICHEL (Lepep)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Victoria)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Assemblée nationale
    Et aussi... : Cour d’appel des Seychelles ; Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense populaire des Seychelles
    Police : force de police des Seychelles

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Lalyans Seselwa (scission du Lepep, fondé en 2015)
    Lepep : Parti populaire (au pouvoir) (ex-SPPF, Seychelles People’s Progressive Front, fondé en 1964, devient Lepep en 2009)
    SNP : Seychelles National Party (opposition) (fusion de 3 mouvements d’opposition, fondé en 1994)

    Note : Transition démocratique à partir de 2004, après vingt-sept ans de régime de parti unique. Vie politique bipolaire.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 29 juin 1976 (du Royaume-Uni)

    TERRITOIRE

    Capitale : Victoria, île de Mahé

    Divisions administratives : Les Seychelles sont divisées en 25 districts administratifs

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec Maurice à propos des îles Chagos (océan Indien)

    Divers
    composées de 115 îles et îlots

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : catholicisme
    Et aussi : protestantisme

    Langues 
    Langues officielles : créole seychellois, français, anglais

    DIVERS

    #pays #seychelles #afrique

     

  • *

    Sierra Leone (la)

    Nom officiel : République de Sierra Leone
    Habitants : Sierra-Léonai(se)s
    Monnaie : 1 leone (SLL) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire (État du Commonwealth)
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1991
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Ernest Bai KOROMA (APC)
    Siège du chef de l’État : Freetown
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral
    Et aussi... : Cour suprême de la magistrature

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées de la République
    Police : police de Sierra Leone (SLP, réformée)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    APC : All People Congress (parti unique 1978-1992, fondé en 1960)
    RUF : Revolutionary United Front ; Front uni révolutionnaire (rébellion) (actif entre 1991 et 2002, formé en 1988 en Libye)
    SLPP : Sierra Leone People’s Party ; Parti populaire de Sierra Leone (fondé en 1951)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 27 avril 1961 (du Royaume-Uni)
    Divers : coup d’État militaire en 1991 ; guerre civile (1991-2002) déclenchée lors de la prise de contrôle des territoires diamantifères par le RUF ; coup d’État en 1997 par le Conseil révolutionnaire des forces armées

    TERRITOIRE

    Capitale : Freetown (Freetownien[ne]s)

    Divisions administratives : La Sierra Leone est divisé en 3 provinces et 1 zone

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : islam
    Et aussi : christianisme, religions traditionnelles

    Langues 
    Langue officielle : anglais (usage peu répandu)
    Langues courantes : mende (sud), temne (nord), krio (créole anglais)

    DIVERS

    Mendés (population du Nord-Ouest), Temnés (population du Sud-Est)
    Tribunal spécial pour la Sierra Leone
    Membre de : l’Union du fleuve Mano, de l’UA

    #pays #sierra_leone #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Singapour, f.

    Nom officiel : République de Singapour
    Habitants : Singapourien(ne)s
    Monnaie : 1 dollar singapourien (SGD) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1965
    Chef de l’État : président de la République, M. TONY TAN Keng Yam (PAP)
    Siège du chef de l’État : Istana (Singapour)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. LEE Hsien Loong (PAP)
    Siège du gouvernement : Sri Temasek (Singapour)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral
    Fonctions régaliennes : département du renseignement et de la sécurité (DRS) ; Government Linked Compagnies (GLC) (traduit une forte implication de l’État dans les groupes industriels)
    Et aussi... : Cour suprême
    Le président de la République occupe une fonction honorifique, le premier ministre est le chef de l’exécutif.
    Population de Chinois, de Malais et d’Indiens.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    NSP : National Solidarity Party ; Parti de la solidarité nationale (fondé en 1987)
    PAP : People’s Action Party ; Parti d’action populaire (parti de gouvernement, domine la vie politique depuis 1959) (fondé en 1954)
    SDP : Singapore Democratic Party ; Parti démocratique de Singapour (opposition) (fondé en 1980)
    WP : Worker’s Party ; Parti des travailleurs de Singapour (fondé en 1957)

    Très faible rôle de l’opposition face au PAP, au pouvoir depuis 1959.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 9 août 1965 (de la Fédération de Malaisie)
    Divers : Sous protectorat britannique à partir de 1945, Singapour est inclus dans la Fédération de Malaisie en 1963 (laquelle avait obtenu son indépendance du Royaume-Uni en 1957).
    1819 : fondation de Singapour
    Personnalités :
    LEE Kuan Yew (au pouvoir de 1959 à 1990, mort en 2015)

    TERRITOIRE

    Capitale : Singapour
    Singapour n’a pas de division administrative ; cité-État.

    Contentieux : contentieux de frontière maritime avec l’Indonésie (nord de Batam)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : bouddhisme, christianisme
    Et aussi : islam, taoïsme, hindouisme

    Langues 
    Langues officielles : anglais, mandarin, malais, tamoul
    Autres langues : anglais (langue courante)

    DIVERS

    cité-État
    État du Commonwealth
    FPDA (Five Power Defense Arrangement), accord de défense non contraignant entre la Malaisie, le Royaume-Uni, l’Australie et la Nouvelle-Zélande

    #asie #pays #singapour #asie_du_sud_est

     

  • *

    Slovaquie (la)

    Nom officiel : République slovaque
    Habitants : Slovaques
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution du 1er septembre 1992
    Chef de l’État : président de la République, M. Andrej KISKA (non rattaché à un parti)
    Siège du chef de l’État : palais Grassalkovitch (Bratislava)
    Chef du gouvernement : président du gouvernement, M. Robert FICO (SMER-SD)
    Siège du gouvernement : Bratislava
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Conseil national de la République slovaque)
    Et aussi... : Cour suprême de la République ; Conseil bancaire de la Banque nationale de Slovaquie
    principe d’autoadministration des communes et des collectivités territoriales supérieures ; chacune de ces deux entités territoriales dispose d’une assemblée et d’un maire (communes) ou d’un président (collectivités territoriales supérieures)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées de la République slovaque (armée de terre, armée de l’air)
    Police : police nationale, régionale (8 divisions), de district (53 divisions)
    Services de renseignement : service de renseignement slovaque (SIS)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    KDH : Mouvement chrétien-démocrate (droite) (fondé en 1990)
    LSNS : Parti populaire - Notre Slovaquie (extrême droite) (fondé en 2010)
    Most-Hid : Pont (rapprochement Slovaques et Hongrois, droite) (fondé en 2009)
    OLaNO-NOVA : Les gens ordinaires et personnalités indépendantes -Nouvelle majorité (conservateur) (fondé en 2011)
    SAS : Liberté et solidarité (centre droit eurosceptique) (fondé en 2009)
    SMER-SD : Direction — Social-démocratie (social-démocrate) (SMER fondé en 1999)
    SNS : Parti national slovaque (extrême droite nationaliste) (fondé en 1989)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er janvier 1993 (scission de la Tchécoslovaquie en République tchèque et Slovaquie)

    TERRITOIRE

    Capitale : Bratislava

    Divisions administratives : La Slovaquie est divisée en 8 régions (kraje, singulier kraj)
    Villes : Košice, Prešov, Žilina, Banska Bystrica, Trnava, Nitra

    Contentieux : conflit avec la Hongrie à propos du barrage de Gabčikovo-Nagymaros sur le Danube (construction et exploitation)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : catholicisme
    Et aussi : protestantisme

    Langues 
    Langue officielle : slovaque
    Autres langues : hongrois, rom

    DIVERS

    présence d’une minorité hongroise et d’une population rom représentant chacune environ 10 % de la population de Slovaquie

    #pays #slovaquie #europe #europe_centrale

     

  • *

    Slovénie (la)

    Nom officiel : République de Slovénie
    Habitants : Slovènes
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1991
    Chef de l’État : président de la République, M. Borut PAHOR (SD)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Ljubljana)
    Chef du gouvernement : président du gouvernement, M. Miro CERAR (SMC)
    Siège du gouvernement : Ljubljana
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Assemblée nationale et Conseil national)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle
    présence d’une minorité italienne et d’une minorité hongroise, toutes deux représentées au Parlement

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées de Slovénie (terre, air, marine)
    Police : police nationale slovène (direction nationale, régionale, locale)
    Services de renseignement : agence de renseignement et de sécurité slovène (SOVA)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Desus :Parti démocratique des retraités de Slovénie (fondé en 1991)
    NSI : Nouvelle Slovénie (droite) (fondé en 2000)
    SD : Parti social-démocrate (fondé en 1993)
    SDS : Slovenska Demokratska Stranka ; Parti démocrate slovène (conservateur) (fondé en 1989)
    SMC : Parti du centre moderne (libéral) (fondé en 2014)
    ZL : Združena Levica Gauche unie (social-démocrate) (formée en 2014)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 25 juin 1991 (de la Yougoslavie)
    Divers : État de Yougoslavie (1918-1991) ; République fédérative socialiste de Yougoslavie (1945-1991), royaume de Yougoslavie (1928-1945), État des slovènes croates et serbes (1918-1828)

    Divers
    « petite guerre » (dix jours) (1992)
    domobranci (milice collaborationniste, seconde guerre mondiale)
    Subnor : Comité antifasciste de libération nationale slovène (partisans, seconde guerre mondiale)

    TERRITOIRE

    Capitale : Ljubljana

    Divisions administratives : La Slovénie est divisé en 201 municipalités
    Villes : Maribor, Kranj, Celje

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec la Croatie à propos de la baie de Piran
    membre de l’UE (depuis 2004)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : catholicisme
    Et aussi : islam, orthodoxie

    Langues 
    Langues officielles : slovène, italien (officiel dans les municipalités où résident des populations italiennes), hongrois (officiel dans les municipalités où résident des populations hongroises)
    Autres langues : serbo-croate

    Médias
    Mladina (hebdomadaire économique, gauche) (1920)

    DIVERS

    #pays #slovénie #europe #ex-yougoslavie #europe_centrale

     

  • *

    Somalie (la)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH103/Somalie-95480.jpg

    Nom officiel : République fédérale de Somalie
    Habitants : Somalien(ne)s
    Monnaie : 1 shilling somalien (SOS) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : parlementaire (en transition)
    Texte fondamental : Constitution provisoire de 2012, nouvelle Constitution en cours de rédaction
    Chef de l’État : président de la République, M. HASSAN CHEIKH MOHAMOUD (PDP)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Mogadiscio)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. OMAR ABDIRASHID ALI SHARMARKE (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : Mogadiscio
    Pouvoir législatif : Parlement national monocaméral (Chambre du peuple) ; prochainement bicaméral, création d’une Chambre haute ayant vocation à rassembler les gouvernants régionaux
    Et aussi... : Cour constitutionnelle (prévue dans la Constitution provisoire)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : force de sécurité nationale

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ARS : Alliance for the Re-Liberation of Somalia ; Alliance pour la re-libération de la Somalie (opposition, nationaliste somalien islamiste) (fondé en exil en 2007)
    PDP : Peace and Development Party ; Parti de la paix et du développement (au pouvoir, islamiste) (fondé en 2011)

    Groupes armés

    Al-Chabab (salafiste djihadiste, groupe affilié à Al-Qaida) (branche de l’UTI, formé en 2006)
    Hibzul islam : Parti islamique (nationaliste somali, anti-gouvernement) (fusion de 4 groupes rebelles islamistes, formé en 2009)
    UTI : Union des tribunaux islamiques (milice sunnite chaféite soutenue par Al-Qaida)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er juillet 1960 (formation de la Somalie par fusion du Somaliland britannique et du Somaliland italien)
    Divers : ex-République démocratique de Somalie ; coup d’État militaire de Mohamed Siad BARRE ; renversement et début de la guerre civile en 1991 ; République du Somaliland autoproclamée en 1991

    TERRITOIRE

    Capitale : Mogadiscio

    Divisions administratives : La Somalie est divisée en 18 régions
    Villes : Alalu (port), Baidoa, Bargal (port, Puntland), Berbera (port), Eyl (port, Puntland), Galcaio (« capitale » du Puntland), Hargeisa (« capitale » du Somaliland), Hobyo (port, Puntland)

    Divers
    détroit de Bab Al-Mandeb (face à Djibouti)
    Sool (région)
    État semi-autonome de Puntland

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam sunnite (selon la Constitution provisoire)
    Religion principale : islam sunnite

    Langues 
    Langues officielles : somali, arabe (selon la Constitution provisoire)
    Autres langues : italien, anglais

    DIVERS

    Chabab (les) (combattants islamistes)
    Somalien(ne) : habitant du pays ; Somali(e) : plus vaste (il y a des Somalis en Éthiopie, par exemple)
    Amisom : mission militaire de l’UA
    le pays compte environ 2 millions de réfugiés et de déplacés internes ; piraterie
    Membre de : l’UA

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20633

    #pays #somalie #afrique #corne_de_l'afrique

     

  • *

    Soudan (le)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH114/Soudan-f5e12.jpg

    Nom officiel : République du Soudan
    Habitants : Soudanais(e)s
    Monnaie : 1 livre soudanaise (SDG) = 100 piastres

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2005 (nouvelle Constitution en cours de rédaction depuis 2011)
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Omar Al-BACHIR (NCP)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Khartoum)
    Pouvoir législatif : Corps législatif national bicaméral, Conseil des États (Majlis Weleyat) et Assemblée nationale (Majlis Watani)
    Et aussi... : Cour suprême nationale

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées soudanaises (FAS)
    Services de renseignement : service national de la sureté et du renseignement (National Intelligence and Security Service, NISS)
    Et aussi... : milices janjawid (rattachées à l’armée régulière soudanaise)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    DUP : Democratic Unionist Party ; Parti démocratique unioniste (scission en 2001 du parti du même nom, fondé en 1952, devenu Original Democratic Unionist Party)
    NCP : National Congress Party ; Parti du congrès national (ex-Front national islamique fondé en 1976) (islamiste, au pouvoir) (fondé en 1996)

    Groupes armés

    FRS : Front révolutionnaire soudanais (coalition de groupes rebelles contre le régime de Khartoum) (formée en 2011)
    MJE : Mouvement pour la justice et l’égalité (islamiste, branche des Frères musulmans)
    MLJ : Mouvement pour la liberté et la justice (groupe rebelle du Darfour)
    MLS-MM : Mouvement de libération du Soudan (branche Minnawi) (scission du MLS, rebelle)
    MPLS : Mouvement populaire de libération du Soudan (émanation de l’Armée populaire de libération du Soudan, indépendantiste puis forme le gouvernement du Sud à partir de 2011, fondé en 1983)
    MPLS/Nord : Mouvement de libération populaire du Soudan nord (entré en rébellion en 2011, scission du MPLS en 2011)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er janvier 1956 (de l’Égypte et du Royaume-Uni)
    Divers : guerres civiles : 1955-1972 et 1983-2005 entre le pouvoir central et le Sud ; crise au Darfour en 2003 ; scission du Soudan du Sud le 9 juillet 2011 à la suite d’un référendum d’autodétermination

    Personnalités
    Gaafar Al-NEMEIRY † (dictateur)

    TERRITOIRE

    Capitale : Khartoum (Khartoumais[es])

    Divisions administratives : Le Soudan est divisé en 18 États
    Villes : Abou Hamed, Abou Sourouj, Al-Mouglad, Al-Obeid, Ed-Debba, Kourmouk, Sirba, Suleia

    Darfour : Al-Fashir, Al-Jounaynah, Nyala, Zalingei

    Contentieux : contentieux avec le Soudan du Sud à propos de la répartition des zones contestées depuis 2011 et de la répartition des populations qui sont citoyennes d’un Soudan et résident dans l’autre ; désaccord avec l’Égypte à propos du partage des eaux du Nil

    Divers
    Abyei (région disputée par les deux Soudans notamment pour ses réserves pétrolières)
    Nil Blanc, Nil Bleu ; État du Nil Bleu
    district d’Abyei (Kordofan du Sud)
    barrage hydroélectrique de Méroé
    monts Nouba (Kordofan)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : islam sunnite
    Et aussi : christianisme

    Langues 
    Langues officielles : arabe, anglais
    Autres langues : centaine de langues et dialectes locaux

    DIVERS

    économie de rente pétrolière (le pays a perdu 75 % de son pétrole depuis la scission du Soudan du Sud)

    Soudan et Tchad engagés dans la lutte contre les groupes rebelles au Darfour, dans le Kordofan du Sud et le Nil Bleu

    les Baggaras (principale ethnie arabe du Darfour), les Darfouris, les Gimr (ethnie négro-africaine alliée aux génocidaires), les Jallouls, les Fours, les Noubas (ethnie), les Zaghawas (Darfour, soutenus par le président du Tchad, de même ethnie)

    Membre de : l’UA, du Comesa, l’IGAD, la SEN-SAD, la Ligue arabe, l’OCI, le Mouvement des non-alignés

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20636

    #pays #soudan #afrique #afrique_des_grands_lacs

     

  • *

    Soudan du Sud (le)

    Nom officiel : République du Soudan du Sud
    Habitants : Sud-Soudanai(e)s
    Monnaie : 1 livre sud-soudanaise (SSP) = 100 piastres

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de transition de 2011
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Salva KIIR (MPLS)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Juba)
    Pouvoir législatif : Corps législatif national bicaméral (Conseil des États et Assemblée législative nationale)
    Et aussi... : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : Armée populaire de libération du Soudan (APLS)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    MPLS : Mouvement populaire de libération du Soudan (émanation de l’Armée populaire de libération du Soudan, indépendantiste, puis forme le gouvernement du Sud à partir de 2011, fondé en 1983)
    MPLS-CD : Mouvement populaire de libération du Soudan pour le changement démocratique

    Groupes armés

    LRA : Lord’s Resistance Army ; Armée de résistance du Seigneur (groupe rebelle chrétien ougandais) (émerge en 1987) (actif en RDC, République centrafricaine, Soudan du Sud)
    MPLS : Mouvement populaire de libération du Soudan (émanation de l’Armée populaire de libération du Soudan, indépendantiste, puis forme le gouvernement du Sud à partir de 2011, fondé en 1983)

    PERSONNALITÉS

    M. Riek MACHAR (opposant)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 9 juillet 2011 (du Soudan)

    TERRITOIRE

    Capitale : Juba

    Divisions administratives : Le Soudan du Sud est divisé en 10 États

    Contentieux : contentieux avec le Soudan du Sud à propos de la répartition des zones contestées depuis 2011 et de la répartition des populations qui sont citoyennes d’un Soudan et résident dans l’autre

    Divers
    Abyei (région disputée par les 2 Soudans notamment pour ses réserves pétrolières)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : christianisme, islam, animisme

    Langues 
    Langue officielle : anglais
    Autres langues : arabe, langues locales (dinka, nuer, shillouk, zande, bari)

    DIVERS

    les deux Soudans
    les Dinkas, les Nuers (ethnies majoritaires)

    Membre de : l’UA, l’IGAD

    #pays #soudan_du_sud #afrique #afrique_des_grands_lacs

     

  • *

    Sri Lanka (le)

    Nom officiel : République démocratique socialiste du Sri Lanka
    Habitants : Sri-Lankai(se)s
    Monnaie : 1 roupie cinghalaise (LKR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1978
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Maithripala SIRISENA (SLFP)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Colombo)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Ranil WICKREMESINGHE (UNP)
    Siège du gouvernement : Temple Trees ou maison du premier ministre (Colombo)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral
    Fonctions régaliennes : State Intelligence Service (SIS)
    Et aussi... : Cour suprême de la République

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    EPDP : Eelam People’s Democratic Party ; Parti démocratique populaire de l’Eelam (groupe paramilitaire, luttait aux côtés des Tigres tamouls et s’est ensuite allié au gouvernement) (fondé en 1987)
    EYJP : Front d’unité nationale pour une bonne gouvernance (coalition gouvernée par le premier ministre) (fondé en 2015)
    JHU : Jathika Hela Urumaya ; Parti de l’Héritage national (nationaliste bouddhiste) (fondé en 2004)
    JVP : Janatha Vimukthi Peramuna ; Front de libération populaire (marxiste-léniniste, opposition) (fondé en 1965)
    LTTE : voir plus bas
    SLFP : Sri Lanka Freedom Party (nationaliste social-démocrate) (fondé en 1951)
    SLMC : Sri Lanka Muslim Congres ; Congrès musulman du Sri Lanka (fondé en 1981)
    TNA : Tamil National Alliance ; Alliance nationale tamoule (alliance des partis tamouls du Sri Lanka, opposition) (fondée en 2001)
    UNP : United National Party ; Parti national uni (droite, parti de gouvernement) (fondé en 1946)

    Groupes armés

    LTTE : Liberation Tigers of Tamil Eelam ; Tigres de libération de l’Eelam tamoul (1976-2009)

    Note : les Tigres tamouls, organisation paramilitaire sophistiquée disposant de ses propres services de renseignement, de forces maritime (Tigres de mer) et aérienne (Tigre de l’air)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 4 février 1948 (du Royaume-Uni)
    Divers : guerre civile opposant les Cinghalais (gouvernement) et les Tamouls (sécessionnistes) entre 1980 et 2009 ; désormais sans conflit ouvert mais persistance de tensions.

    TERRITOIRE

    Capitale : Colombo
    Le Sri Lanka est divisé en 9 provinces : Nord (Jaffna), Est (Trincomalee), Centre-Nord (Anuradhapura), Nord-Ouest (Kurunegala), Centre (Kandy), Uva (Badulla), Sabaragamuwa (Ratnapura), Ouest (Colombo), Sud (Galle).

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : bouddhisme
    Religions principales : bouddhisme, hindouisme, islam, christianisme

    Langues 
    Langues officielles : cinghalais et tamoul
    Autres langues : anglais (langue courante, langue administrative)

    DIVERS

    au Sri Lanka (et non : à Sri Lanka)
    État du Commonwealth
    Cinghalais (avec « h »), population majoritaire
    minorité tamoule
    conférence de Bossey (Suisse) (février 2006)
    les Tigres tamouls ; les Tigres

    #pays #asie #sri_lanka #asie_du_sud

     

  • *

    Suède (la)

    Nom officiel : royaume de Suède
    Habitants : Suédois(es)
    Monnaie : 1 couronne suédoise (SEK) = 100 öre

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1974 (d’autres lois ont également valeur constitutionnelle)
    Chef de l’État : roi, CHARLES XVI GUSTAVE
    Siège du chef de l’État : palais royal de Stockholm ; château de Drottningholm
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Stefan LÖFVEN (social-démocrate)
    Siège du gouvernement : maison Sager (Stockholm)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Riksdag)
    Et aussi... : Cour suprême de Suède
    le chef de l’État a une fonction honorifique

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées suédoises
    Police : autorité de police suédoise
    Services de renseignement : police de sécurité (Säkerhetspolisen ou Säpo)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    C : Centerpartiet ; Parti du centre (droite) (fondé en 1913)
    KD : Kristdemokraterna ; Union démocrate-chrétienne (centre droit) (fondé en 1964)
    L : Liberalerna ; Libéraux (centre droit) (fondé en 1934, adopte son nom actuel en 2015) (ex -Folkpartiet, Parti populaire)
    M : Moderaterna ; Parti modéré (droite) (fondé en 1904)
    MP : Parti de l’environnement - les Verts (fondé en 1981)
    SAP : Parti social-démocrate suédois des travailleurs (fondé en 1889)
    SD : Démocrates de Suède (extrême droite) (fondé en 1988)
    V : Vänsterpartiet ; Parti de gauche (ex-Parti communiste) (fondé en 1917, adopte son nom actuel en 1990)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : 6 juin 1523, GUSTAVE Iᵉʳ VASA devient roi de Suède sur décision du Parlement, après avoir chassé les Danois ; 6 juin 1809, une partie du pouvoir royal est transférée au Parlement

    TERRITOIRE

    Capitale : Stockholm

    Divisions administratives : La Suède est divisée en 21 comtés (län)
    Villes : Göteborg, Malmö, Uppsala, Linköping, Östersund

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : protestantisme luthérien
    Et aussi : catholicisme, orthodoxie, baptisme, islam, judaïsme, bouddhisme

    Langues
    Langue officielle : suédois
    Autres langues : finnois, saame

    DIVERS


    parlement saame (Sametinget) (sis à Kiruna)
    première nation minière de l’Union européenne

    #pays #suède #europe #europe_du_nord

     

  • *

    Suisse (la)

    Nom officiel : Confédération suisse
    Habitants : Suisse(sse)s
    Monnaie : 1 franc suisse (CHF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : fédération
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1848
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la Confédération, M. Johann SCHNEIDER-AMMANN (PLR-BE) (présidence d’un an tournante, entre les sept conseillers fédéraux)
    Siège du chef de l’État : palais fédéral (Berne)
    Pouvoir législatif : Assemblée fédérale bicamérale (Conseil des États et Conseil national) ; les cantons disposent de leur Parlement (Grand Conseil) ; les deux demi-cantons d’Appenzell, le demi-canton d’Unterwald Obwald et le canton de Glaris tiennent une assemblée populaire annuelle ; certaines communes politiques disposent de Parlements communaux
    Et aussi... : Cour suprême fédérale
    Trois niveaux dans l’organisation institutionnelle : la Confédération, qui a le statut juridique d’entité fédérale ; les cantons, qui ont le statut d’États fédérés ; et les communes.
    On parle de « gouvernement de concordance », le Conseil fédéral, organe exécutif est élu par le Parlement et chacun des 7 représentant élus de ce conseil assure la présidence pour une année.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées suisses (organisées au niveau départemental)
    Police : office fédéral de la police ; forces de police cantonales
    Services de renseignement : service de renseignement de la confédération (SRC) et service de renseignement militaire

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Les Verts (écologiste) (fondé en 1983)
    PBD : Parti bourgeois démocratique suisse (droite) (fondé en 2008)
    PDC : Parti démocrate-chrétien suisse (droite) (fondé en 1912)
    PLR : Parti libéral-radical (droite) (fondé en 2009)
    PSS : Parti socialiste suisse (membre de l’Internationale socialiste) (fondé en 1988)
    PVL : Parti Vert libéral (libéral écologiste) (fondé en 2007)
    UDC : Union démocratique du centre (conservateur, nationaliste) (fondé en 1971)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : 1ᵉʳ août 1291, formation de la Confédération suisse

    TERRITOIRE

    Capitale : Berne

    Divisions administratives : La Suisse est divisée en 26 cantons
    Villes : Bâle, Genève, Lausanne, Zurich

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : catholicisme, protestantisme
    Et aussi : judaïsme, islam

    Langues 
    Langues officielles : allemand, français, italien (également langues nationales)
    Autres langues : romanche (langue nationale), anglais

    DIVERS

    Régime fiscal : paradis fiscal

    #pays #suisse #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    Surinam (le)

    Nom officiel : République du Surinam
    Habitants : Surinamien(ne)s
    Monnaie : 1 florin du Surinam (SRG) = 100 cents

    Préférer « Surinam » à « Suriname », et « Surinamien » à « Surinamais »

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1987
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Désiré Delano (dit « Desi ») BOUTERSE (NDP)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Paramaribo)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Haute Cour de justice
    présence d’une minorité créole et d’une minorité hindoustanie

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées du Surinam (armée de terre, air, marine)
    Police : corps de police du Surinam (KPS)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    KTPI : Kerukanan Tulodo Pranatan Ingit ; Parti pour l’unité nationale et la solidarité (javanais)
    NDP : Parti démocratique national (gauche) (fondé en 1987)
    NPS : Parti national (créole) (fondé en 1946)
    VHP : Parti hindoustani uni

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 25 novembre 1975 (des Pays-Bas)

    TERRITOIRE

    Capitale : Paramaribo

    Divisions administratives : Le Surinam est divisé en 10 districts

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : pas de religion officielle
    Religions principales : hindouisme, protestantisme, catholicisme, islam
    Et aussi : cultes traditionnels

    Langues 
    Langue officielle : néerlandais
    Autres langues : anglais (courante)
    Et aussi : langues créoles, dialecte hindi

    DIVERS

    économie de rente : bauxite, or, pétrole

    #pays #surinam #amériques #amérique_latine

     

  • *

    Swaziland (le)

    Nom officiel : royaume du Swaziland
    Habitants : Swazi(e)s
    Monnaie : 1 lilangeni (SZL) = 100 cents (parité avec le rand Sud-Africain)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie absolue (État du Commonwealth)
    Régime : autoritaire
    Texte fondamental : Constitution de 2006
    Chef de l’État : roi, MSWATI III
    Siège du chef de l’État : palais royal (Lobamba) ; multiples autres palais
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Barnabas DLAMINI
    Siège du gouvernement : Lobamba
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Libandla), Sénat et Chambre d’assemblée
    Et aussi... : tinkundla (système traditionnel de gouvernement) ; Cour suprême de la magistrature ; Sibaya (Assemblée du peuple, réunion exceptionnelle de dialogue entre le roi et ses sujets)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : Umbutfo Swaziland Defence Force (USDF)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis politiques abolis en 1973, quelques partis sont tolérés, les candidats aux élections ne peuvent se présenter qu’à titre individuel

    Pudemo : People’s United Democratic Movement ; Mouvement populaire démocratique uni (fondé en 1983)
    NNLC : Ngwane Natonal Liberatory Congress (scission du Swaziland Progressive Party, fondé en 1963)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats

    SFL : Swaziland Federation of Labour (fondé en 1994)
    SFTU : Swaziland Federation of Trade Unions (fondé en 1973)

    Associations

    SCCCO : Swaziland Coalition of Concerned Civic Organizations (rassemblement de 5 associations)
    SDM : Swaziland Democratic Movement

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 6 septembre 1968 (du Royaume-Uni)
    Divers : abolition de la Constitution en 1973 (régime de partis, séparation des pouvoirs)

    TERRITOIRE

    Capitales : Mbabane (Mbabanais[es]) (administrative) ; Lobamba (royale et législative)

    Divisions administratives : Le Swaziland est divisé en 4 districts

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec l’Afrique du Sud

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : christianisme, religions traditionnelles
    Et aussi : islam

    Langues 
    Langue officielle : anglais, siswati

    DIVERS

    Membre de : la SACU, la SADC, l’UA

    #pays #swaziland #afrique #afrique_australe

     

  • *

    Syrie (la)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH102/Syrie-9f444.jpg

    Nom officiel : République arabe syrienne
    Habitants : Syrien(ne)s
    Monnaie : 1 livre syrienne (LYP) = 100 piastres

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : autoritaire
    Texte fondamental : Constitution de 2012
    Chef de l’État : président de la République, M. Bachar AL-ASSAD (Baas)
    Siège du chef de l’État : résidence présidentielle (Damas)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Waël AL-HALQI (Baas)
    Siège du gouvernement : Damas
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Assemblée du peuple, Majlis Al-Chaab)
    Et aussi... : Cour suprême constitutionnelle ; Conseil national syrien (CNS) ; zones libérées administrées par des conseils révolutionnaires

    Structuration de l’opposition : président de la coalition, M. Ahmad Al-Assi al-Jarba (représentant des tribus syriennes) ; gouvernement provisoire dirigé par M. Ahmed Tomeh ; Assemblée générale de la coalition.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée syrienne (terre, air, marine) ; forces de sécurité syriennes
    Et aussi... : Armée syrienne libre (ASL) ; chabbiha (milices pro-régime)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CNS : Coalition nationale syrienne ( ou Coalition des forces de la révolution et de l’opposition syrienne) (basée à Doha, formée le 11 novembre 2012, rassemble une centaine de formations politiques)

    CNKS : Conseil national des Kurdes de Syrie (coalition de partis kurdes, formée en 2011)

    Front national progressiste (coalition qui rassemble l’ensemble des partis légaux en Syrie) (formée en 1972)
    Parti Baas arabe socialiste : Parti de la renaissance arabe (socialiste nationaliste laïc transnational) (fondé en Syrie en 1944)
    Parti communiste syrien (fondé en 1944)
    Parti de l’union socialiste arabe (fondé en 1964)
    PSNS : Parti social nationaliste syrien (nationaliste) (fondé en 1932 à Beyrouth)

    PYD : Partiya Yekîtiya Demokrat ; Parti de l’union démocratique (proche du PKK turc) (fondé en 2003)

    Groupes armés

    Ahrar Al-Sham : Mouvement de l’homme libre du Levant (salafiste djihadiste) (groupe armé engagé dans la guerre civile) (formé en 2011)
    ASL : Armée syrienne libre (lutte contre le régime de Bachar Al-ASSAD) (scission de l’armée régulière, formée le 29 juillet 2011)
    BAA : Brigades Abdallah Hazzam (djihadiste, affilié à Al-Qaida) (formé en 2009)
    Fatah Halab : Conquête d’Alep (Alep, 2016)
    Front Fatah Al-Cham (ex-Front Al-Nosra) (Alep, 2016)
    Harakat Hezbollah Al-Nujaba : Mouvement des nobles du parti de Dieu (milice irakienne soutenant le régime, Alep, 2016)
    Jaïch Al-Fatah : Armée de la conquête (coalition djihadiste, Alep, 2016)
    Jaïch Al-Islam : Armée de l’islam (salafiste djihadiste) (groupe armé engagé dans la guerre civile) (formé en 2011)
    OEI : Organisation de l’État islamique (État islamique en Irak et au Levant, acronymes anglais ISIS, ISIL ou IS) (salafiste djihadiste) (scission d’Al-Qaida en Irak en 2006)
    YPG : Yekîneyên Parastina Gel ; Unités de protection du peuple (branche armée du PYD, engagé dans la lutte contre l’OEI) (formé en 2011)

    PERSONNALITÉS

    M. Abou Bakr Al-BAGHDADI (calife autoproclamé de l’Organisation de l’État islamique, OEI)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 17 avril 1946 (du mandat français)
    Divers : coup d’État du 6 février 1963 (chute du général Abdelkarim Kassem) ; début des révoltes en mars 2011 ; 29 juin 2014 : proclamation d’un « califat islamique » par l’OEI sur une partie du territoire syrien
    Djebel druze (territoire autonome syrien, 1921-1936) (= État des Druzes)

    Personnalités
    Hafez AL-ASSAD † (père et prédécesseur de M. Bachar Al-Assad)
    Michel AFLAK † (cofondateur du Baas)
    Salah BITAR † (cofondateur du Baas)

    TERRITOIRE

    Capitale : Damas (Damascènes)

    Divisions administratives : La Syrie est divisée en 14 provinces
    ...
    Villes : Abou Kamal, Alep, Deir Ez-Zor, Deraa, Hama, Hassaké, Homs, Idlib, Kamechliyé (et pas Qameshli, par exemple ; Kurdistan), Lattaquié, Qoussair, Rakka (« capitale » de l’OEI), Tadmor (Palmyre)...

    Divers
    Alep-Est ; Alépin(e)s
    Chayrat (base aérienne)
    Ghouta (la) (près de Damas)
    Qalamoun (le) (massif)
    Rojava (le) (Kurdistan syrien)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam
    Religions principales : islam sunnite
    Et aussi : islam alaouite, christianisme, druze, chiisme duodécimain, ismaélisme, judaïsme

    Langues 
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : kurde, arménien, circassien, français, anglais

    DIVERS

    processus de Genève
    katiba (bataillon, OEI)
    Druzes (population)
    alaouites, ismaéliens (religions)
    krak des Chevaliers
    mosquée de Sayyida Zeinab (haut lieu du chiisme)

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20641

    #pays #syrie #proche-orient

     

  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message