Pays

Plus de deux cents fiches portant sur l’ensemble des pays du monde, structurées de la même façon mais plus ou moins élaborées selon l’importance de l’État concerné.

Les données rassemblées ici ne visent pas à l’exhaustivité mais à la pertinence. Elles mettent à plat la nature des institutions, dressent une liste des principaux partis et de leur orientation politique, jalonnent les temps forts de l’histoire de la nation, présentent l’organisation du territoire, fixent l’orthographe des noms propres, notamment de ceux transcrits d’autres alphabets que le nôtre, etc.

Leur visée n’est donc pas encyclopédique, mais pratique.

  • *

    Bahamas (les), f.

    Nom officiel : Commonwealth des Bahamas
    Habitants : Bahaméen(ne)s ou Bahamien(ne)s
    Monnaie : 1 dollar bahaméen (BSD) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle (État du Commonwealth)
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1973
    Chef de l’État : reine, ÉLISABETH II, représentée par la gouverneure générale, Mme Marguerite PINDLING (FNM)
    Siège du chef de l’État : palais de Buckingham (Londres) ; maison du gouvernement (Nassau, île de New Providence)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Perry CHRISTIE (PLP)
    Siège du gouvernement : Nassau
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre des représentants et Sénat)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense royales bahaméennes (armée de terre, air, marine)
    Police : forces de police royales bahaméennes
    Et aussi... : secteur financier offshore en cours de réglementation

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    FNM : Free National Movement ; Mouvement national libre (centre droit) (fondé en 1970)
    PLP : Progressive Liberal Party ; Parti progressiste libéral (centre gauche) (fondé en 1953)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 10 juillet 1973 (du Royaume-Uni)

    TERRITOIRE

    Capitale : Nassau

    Contentieux : contentieux de souveraineté maritime avec les États-Unis

    Divers
    les Bahamas sont composées de 700 îles et îlots

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues
    Langue officielle : anglais

    DIVERS

    Régime fiscal : paradis fiscal

    #pays #bahamas #amériques #caraïbes

     

  • *

    Bahreïn, m.

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH103/Barhe_n-e22f1.jpg

    Nom officiel : royaume de Bahreïn
    Habitants : Bahreïni(e)s (plutôt que Bahreïnien[ne]s ou Bahreïnites)
    Monnaie : 1 dinar (BHD) = 100 fils

    attention, ce n’est pas un émirat

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle
    Régime : présidentiel (autoritaire, dynastique)
    Texte fondamental : Constitution du 14 février 2002
    Chef de l’État : roi, HAMAD Ben Issa Al-Khalifa (émir en 1999, roi en 2002)
    Siège du chef de l’État : palais royal (Manama)
    Chef du gouvernement : premier ministre, cheikh KHALIFA Salman Al-Khalifa
    Siège du gouvernement : Manama
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre des députés et Conseil consultatif) (refondé en 2002) (40 sièges)
    Et aussi... : Cour de cassation ou Cour d’appel suprême
    charte d’action nationale pour le rétablissement d’un système représentatif (2001)
    l’islam sunnite est la religion d’État, quoique le pays soit à majorité chiite

    Plusieurs rangs de nationalité.

    Violents affrontements en 2011 place de la Perle ; dialogue pour le consensus national lancé en 2011 puis Constitution amendée en 2012 pour un rôle accru de la Chambre des députés dans la vie politique.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées royales bahreïnies
    Police : forces de sécurité publiques (5 branches régionales et 7 divisions)
    Et aussi... : importation de main-d’œuvre étrangère (Inde, Pakistan) employée en bas de l’échelle sociale et également affectée à des postes tels que la police (étrangers sunnites).

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Les partis politiques sont interdits (1989) et des « sociétés politiques » sont autorisées depuis 2005.

    AAI : Association de l’action islamique (mouvement d’opposition chiite conservateur) (ex-Front révolutionnaire de libération de Bahreïn, fondé en 1980, transformé en 1990)
    Al-Assala (groupe salafiste)
    Al-Ikha (démocrate réformiste) (autorisé en 2004)
    Al-Menbar : Forum national islamique (islam sunnite conservateur ; affilié à la confrérie des Frères musulmans)
    Al-Wefaq : National Islamic Society (démocrate réformiste, mouvement d’opposition chiite) (fondé en 2001)
    FILB : Front islamique de libération de Bahreïn (basé à Téhéran)
    MLB : Mouvement de libération de Bahreïn (basé à Londres)
    Waad (parti de gauche sunnite)

    PERSONNALITÉS

    prince héritier SALMAN

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 14 août 1971 (du protectorat britannique)
    Divers : Parlement dissous en 1975 et rétabli en 2002, le changement constitutionnel de 2002 transforme l’émirat en royaume
    Tentative de coup d’État en 1981 par la majorité chiite

    Personnalités

    ISSA Ben Salman Al-Khalifa † (émir de Bahreïn jusqu’en 1999)

    TERRITOIRE

    Capitale : Manama

    Divisions administratives : Bahreïn est divisé en 4 gouvernorats (muhafazat)
    Villes : Muharraq, Riffa, Isa Town, Nuwaidrat

    Divers
    îles Hawar

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : islam sunnite
    Religions principales : islam chiite (majoritaire), islam sunnite
    Et aussi : christianisme, hindouisme, bouddhisme

    Langues
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : anglais, farsi, ourdou

    DIVERS

    Membre de : CCG
    Régime fiscal : paradis fiscal

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20588

    #pays #bahreïn #proche-orient #golfe

     

  • *

    Bangladesh (le)

    Nom officiel : République populaire du Bangladesh
    Habitants : Bangladai(se)s
    Monnaie : 1 taka (BDT) = 100 paisa

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1972
    Chef de l’État : président de la République, M. Abdul HAMID (AL)
    Siège du chef de l’État : palais du Bengale (Dacca)
    Chef du gouvernement : première ministre, Mᵐᵉ Skeikh HASINA Wajed (AL)
    Siège du gouvernement : maison du peuple (Dacca)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral : Chambre du peuple (Jatya Sangsad)
    Et aussi... : Cour suprême

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    AL : Ligue Awami (social-démocrate) (fondé en 1949)
    BNP : Bangladesh Jatiyatabadi ; Parti nationaliste du Bangladesh (libéral, nationaliste bengali) (fondé en 1978)
    JI : Jamaat-e-Islami Bangladesh ; Parti islamiste du Bangladesh (fondé en 1941) (interdit entre 1971 et 1978, puis en 2013 par la Cour suprême)
    PCB : Parti communiste du Bangladesh (fondé en 1948)

    Note : Seuls deux partis politiques, la Ligue Awami (AL) et le Parti nationaliste du Bangladesh (BNP), se succèdent au pouvoir tous les cinq ans depuis 1990.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1971 (du Pakistan), par une guerre de libération du Bangladesh et avec le soutien militaire de l’Inde contre le Pakistan (troisième guerre indo-pakistanaise)
    Divers : nom précédent : Pakistan oriental, Bengale oriental

    territoire

    Capitale : Dacca

    Contentieux : contentieux de souveraineté maritime avec la Birmanie et l’Inde

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : islam
    Et aussi : liberté de culte

    Langues
    Langue officielle : bengali
    Autres langues : anglais (langue courante), ourdou, shylhetti, hindi

    DIVERS

    Rohingyas, peuple d’origine birmane devenu apatride, le régime birman les considère bangladais et le régime bangladais les considère birmans

    #pays #bangladesh #asie #asie_du_sud

     

  • *

    Barbade (la)

    Nom officiel : Commonwealth de la Barbade
    Habitants : Barbadien(ne)s
    Monnaie:1 dollar barbadien (BBD) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle (État du Commonwealth)
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1966
    Chef de l’État : reine, ÉLISABETH II, représentée par le gouverneur général, M. Elliott Belgrave
    Siège du chef de l’État : palais de Buckingham (Londres) ; Bridgetown
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Freundel Stuart (DLP)
    Siège du gouvernement : Bridgetown
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Assemblée et Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense royales de la Barbade, gardes-côtes
    Police : forces de police royales de la Barbade
    Et aussi... : régime fiscal offshore en cours de réforme

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    BLP : Barbados Labour Party ; Parti travailliste de la Barbade (social-démocrate) (fondé en 1938)
    DLP : Democratic Labour Party ; Parti travailliste démocratique (social-démocrate) (fondé en 1955)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 30 novembre 1966 (du Royaume-Uni)

    TERRITOIRE

    Capitale : Bridgetown

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues
    Langue officielle : anglais

    DIVERS

    Régime fiscal : paradis fiscal

    #pays #barbade #amériques #caraïbes

     

  • *

    Belgique (la)

    Nom officiel : royaume de Belgique
    Habitants : Belges
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle fédérale
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution (votée en 1831, coordonnée en 1994)
    Chef de l’État : roi des Belges, PHILIPPE de Belgique
    Siège du chef de l’État : palais royal (Bruxelles)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Charles MICHEL (MR)
    Siège du gouvernement : le Lambermont (Bruxelles)
    Pouvoir législatif : exercé au niveau fédéral par le roi et le Parlement bicaméral (Chambre des représentants, Sénat) ; au niveau des entités fédérées par des Assemblées parlementaires monocamérales : Parlements de Région et Parlements de Communauté
    Et aussi... : Particularité : superposition de deux sortes d’entités fédérées distinctes : les Communautés et les Régions
    Trois Régions : wallonne, flamande et bruxelloise (Région de Bruxelles-Capitale) ; trois Communautés : française, flamande et germanophone.
    Les pouvoirs législatifs et exécutifs sont démultipliés et superposés ; architecture institutionnelle complexe qui génère des blocages

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées belges
    Police : police fédérale
    Services de renseignement : Sûreté de l’Etat (renseignement civil), Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS, renseignement militaire)
    Finances : Cour des comptes

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis présents au Parlement national

    CDH : Centre démocrate humaniste (ex-PSC, Parti social-chrétien) (centriste, francophone) (PSC, fondé en 1968 ; CDH, fondé en 2002)
    CD&V : Christen-Democratisch en Vlaams ; Chrétiens démocrates flamands (ex-CVP [Christelijke Volkspartij], Parti populaire chrétien) (centre droit) (flamand) (fondé en 1869)
    DÉFI : Démocrates fédéralistes indépendants (ancien FDF) (libéral) (fondé en 1964)
    Écolo : Ecologistes confédérés pour l’Organisation des luttes originales, Verts (francophones) (fondé en 1980)
    Groen : Parti écologiste belge flamand (ex-Agalev ; fondé en 1981)
    MR : Mouvement réformateur (coalition belge francophone, droite) (fondé en 2002)
    N-VA : Nieuw-Vlaamse Alliantie ; Alliance néo-flamande (scission Volksunie) (indépendantistes flamands) (fondé en 2001)
    Open Vld : Open Vlaamse Liberalen en Democraten ; Libéraux et démocrates flamands (fondé en 1846)
    PP : Parti populaire (droite francophone) (fondé en 2009)
    PTB-GO : Parti du travail de Belgique - Gauche d’ouverture (ex-PTB-PVDA) (marxiste-léniniste) (fondé en 1979)
    PS : Parti socialiste (ex-POB ; fondé en 1885 devient PSB en 1945 puis PS en 1978)
    SP.A : Socialistische Partij Anders (ex-PS) (social-démocrate) (fondé en 1885)
    VB : Vlaams Belang ; Intérêt flamand (extrême droite, indépendantiste) (ex-Vlaams Blok jusqu’en 2004) (fondé en 1978)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1830 (des Pays-Bas, reconnue en 1839)

    TERRITOIRE

    Capitale : Bruxelles (Bruxellois[es])
    Superficie : 30 528 km²
    Longueur de côtes : 66 km
    ZEE : 3 447 km²

    Divisions administratives : La Belgique est divisée en 3 Communautés, superposées à 3 Régions ; divisée en 10 provinces et 12 arrondissements judiciaires
    Communautés : Communauté flamande, Communauté française, Communauté germanophone
    Régions : Région flamande, Région wallonne, Région de Bruxelles-capitale
    Provinces : Anvers, Brabant flamand, Brabant wallon, Flandre occidentale, Flandre orientale, Hainaut, Limbourg, Liège, Luxembourg, Namur

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : catholicisme
    Et aussi : islam, judaïsme, protestantisme, anglicanisme, orthodoxie

    Langues 
    Langues officielles : allemand, français, néerlandais
    Autres langues : brabançon, champenois, flamand occidental, flamand oriental, francique ripuaire, limbourgeois, lorrain (gaumais), luxembourgeois, picard, wallon

    DIVERS

    belgitude
    wallonne

    #pays #belgique #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    Belize (le)

    Nom officiel : Belize
    Habitants : Bélizien(ne)s
    Monnaie : 1 dollar bélizien (BZD) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle (État du Commonwealth)
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1981
    Chef de l’État : reine, ÉLISABETH II, représentée par le gouverneur général, M. Colville YOUNG (UDP)
    Siège du chef de l’État : palais de Buckingham (Londres) ; Belmopan
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Dean BARROW (UDP)
    Siège du gouvernement : Belmopan
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre des représentants et Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême ; Conseil des Églises

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense du Belize (armée de l’air)
    Police : département de police du Belize
    Et aussi... : économie basée sur l’exportation de matières premières

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    PUP : People’s United Party ; Parti uni du peuple (centre gauche)
    UDP : United Democratic Party ; Parti démocratique uni (centre droit)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 21 septembre 1981 (du Royaume-Uni) ; auparavant (1862-1973), Honduras britannique

    TERRITOIRE

    Capitale : Belmopan

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec le Guatemala, qui revendique une partie du territoire bélizien

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues
    Langue officielle : anglais

    DIVERS

    Membre de : Association des États de la Caraïbe ; Communauté de la Caraïbe (Caricom) ; Système d’intégration centre-américain (SICA)

    #pays #belize #amériques #amérique_centrale

     

  • *

    Bénin (le)

    Nom officiel : République du Bénin
    Habitants : Béninoi(se)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XOF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1990
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Patrice TALON (non rattaché à un parti) (depuis 2016)
    Siège du chef de l’État : palais de la Marina (Cotonou)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle ; Haute Cour de justice
    Les institutions sont basées à Cotonou mais la capitale officielle du pays est Porto Novo

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées béninoises (FAB)
    Police : ministère de l’intérieur, de la sécurité publique et des cultes, 6 services spécialisés

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Madep : Mouvement africain pour le développement et le progrès
    PRD : Parti du renouveau démocratique (opposition) (fondé en 1990, en exil)
    RB : Renaissance du Bénin (opposition)
    PRPB : Parti de la révolution populaire béninoise (marxiste-léniniste) (parti de l’indépendance, au pouvoir entre 1975 et 1990)

    Adoption du multipartisme en 1990. Il existe aujourd’hui une centaine de formations politiques et de nombreux candidats ne sont pas affiliés à un parti.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er août 1960 (de la France)
    Divers : mise en place d’un régime révolutionnaire en 1972 ; anciennement Dahomey (République de) jusqu’en 1975, devient République populaire du Bénin ; devient République du Bénin en 1990

    TERRITOIRE

    Capitale : Porto Novo (Porto-Novien[ne]s)

    Divisions administratives : Le Bénin est divisé en 12 départements
    Villes : Cotonou, Djougou, Parakou, Abomey

    Contentieux : contentieux de frontière avec le Togo, dispute à propos de la construction d’un barrage hydroélectrique sur le fleuve Mono

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues
    Langue officielle : français
    Autres langues : fon, yoruba (courantes)

    DIVERS

    économie agricole (coton)
    Membre de : l’UEMOA, de la CEDEAO, de l’OIF

    #pays #bénin #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Bhoutan (le)

    Nom officiel : royaume du Bhoutan
    Habitants : Bhoutanai(se)s
    Monnaie : 1 ngultrum = 100 chetrums
    La roupie indienne a également cours légal.

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 2008
    Chef de l’État : roi-dragon, M. JIGME KHESAR Namgyel Wangchuck
    Siège du chef de l’État : palais de Lingkana (Thimphou)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Tshering TOBGAY (PDP)
    Siège du gouvernement : dzong de Tashichho, la « forteresse de la glorieuse religion » (Thimphou)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chi Tshog) : Assemblée nationale et Conseil national
    Et aussi... : Cour suprême
    Pays bouddhiste, minorité d’hindouistes d’origine népalaise.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées du royaume du Bhoutan (terre)
    Police : police royale bhoutanaise
    Et aussi... : Politique extérieure contrôlée par le Royaume-Uni depuis 1910, puis également par l’Inde indépendante ; pas d’ingérence dans la politique intérieure.
    Meilleure maîtrise du Bhoutan de sa politique extérieure depuis le traité d’amitié et de coopération avec l’Inde (2007).

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis officiels (tous sont royalistes et progressistes)

    BKP : Bhutan Kuen-Nyam Party (fondé en 2013)
    DCT : Druk Chirwang Tshogpa (fondé en 2013)
    DNT : Druk Nyamrup Tshogpa (fondé en 2013)
    DPT : Druk Phuensum Tshogpa ; Parti bhoutanais de l’unité et de l’harmonie (fondé en 2007, remporte les premières élections de l’histoire du pays, aujourd’hui dans l’opposition)
    PDP : Parti démocratique populaire (fondé en 2007, premier parti de l’histoire du Bhoutan, au pouvoir)

    Dissidents (non royalistes)

    CPB : Parti communiste du Bhoutan (opposition à la monarchie, marxiste-léniniste-maoïste) (fondé en 2003, en exil au Népal)

    Note : Premières élections en 2008 et première alternance démocratique en 2013 (DPT-PDP).

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1947 (du Royaume-Uni*) ; 1949 (de l’Inde)
    Divers : devient un royaume unifié en 1907 (établissement de la dynastie Wangchuck)
    * le Bhoutan était colonisé au même titre que l’Inde, mais avec une autonomie de gestion des affaires internes.

    TERRITOIRE

    Capitale : Thimphou (ou Thimbu)

    Divisions administratives : le Bhoutan est divisé en 20 districts (dzongkhag)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : bouddhisme

    Langues 
    Langue officielle : dzongkha (dialecte tibétain)
    Autres langues : autres dialectes tibétains et népalais

    DIVERS

    indicateur du bonheur intérieur brut (BIB)
    le pays n’entretient pas de relations diplomatiques avec les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies
    frontière avec la Chine non déterminée
    Lhotshampas (« gens du Sud »), plus large tribu népalaise présente au Bhoutan

    #pays #bhoutan #asie #asie_du_sud

     

  • *

    Biélorussie (la)

    Nom officiel : République de Biélorussie (Respublika Belarus)
    Habitants : Biélorusse(s)
    Monnaie : 1 rouble biélorusse (BYR) = 100 kapiejkas

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république
    Régime : présidentiel autoritaire
    Texte fondamental : Constitution de 1994
    Chef de l’Etat : président de la République, M. Alexandre LOUKACHENKO (non rattaché à un parti)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Minsk)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Andreï KOBIAKOV (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : Minsk
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre des représentants, Haute Assemblée)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées biélorusses
    Services de renseignement : KGB (Comité de sécurité d’État)
    Et aussi... : PIB essentiellement généré par les entreprises publiques (héritage du modèle monopoliste soviétique), économie très liée à la Russie

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    BNF : Front populaire biélorusse (centre, opposition) (fondé en 1988)
    KPB : Parti communiste biélorusse (marxiste-léniniste, unioniste russe-biélorusse, progouvernemental) (fondé en 1996)
    Parti civil uni de Biélorussie (conservateur, opposition) (fondé en 1995)
    Parti républicain du travail et de la justice (social-démocrate, progouvernemental) (fondé en 1993)

    Note : Seuls les partis progouvernementaux sont présents au Parlement.

    PERSONNALITÉS

    M. Vassili NESTERENKO (Tchernobyl)
    M. Iouri BANDAJEVSKI (Tchernobyl)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1991 (de l’Union soviétique)

    TERRITOIRE

    Capitale : Minsk
    Superficie : 207 600 km²
    Longueur de côtes : 0 km
    ZEE : 0 km²

    Divisions administratives : La Biélorussie est divisée en 6 provinces ( voblasts , nommés d’après leur chef-lieu)
    Voblasts : Brest, Homiel, Hrodna, Mahiliow, Minsk, Vitebsk

    Contentieux : contentieux de frontière avec le Lettonie et la Lituanie

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : christianisme orthodoxe
    Et aussi : catholicisme, protestantisme, judaïsme, islam

    Langues 
    Langues officielles : biélorusse, russe

    #pays #biélorussie #europe #europe_de_l'est

     

  • *

    Birmanie (la)

    Nom officiel : République de l’Union de Birmanie
    Habitants : Birman(e)s
    Monnaie : 1 kyat (MMK) = 100 pyas

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république (union fédérale)
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 2008
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. HTIN KYAW (LND)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Naypyidaw)
    Pouvoir législatif : Assemblée (bicamérale) de l’Union de Birmanie, Chambre des nationalités (Amyotha Hluttaw) et Chambre des représentants (Pyithu Hluttaw)
    Et aussi... : Cour suprême de l’Union ; sont réservés aux militaires : 25 % des sièges au Parlement (cela leur confère un droit de veto pour tout changement constitutionnel) et trois ministères stratégiques (défense, intérieur et frontières)

    Note : Mᵐᵉ Aung Saan SUU KYI est conseillère d’État et porte-parole de la présidence depuis avril 2016 (également ministre des affaires étrangères)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : Tatmadaw (la), BGF (Border Guard Force)
    Police : MPF (Myanmar Police Force, unités locales uniquement)
    Et aussi... : Pyithu Swan Arr Shin (milice de la junte)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ANP : Arakan National Party ; Parti national d’Arakan (parti de l’État d’Arakan, opposition) (fusion de l’Arakan League for Democracy et du Rakhine Nationalities Development Party fondé en 2014)
    LND : National League for Democracy ; Ligue nationale pour la démocratie (ex-parti d’opposition historique, au pouvoir depuis 2016) (fondé en 1988)
    USDP : Union Solidarity and Development Party ; Parti de la solidarité et du développement de l’Union (parti de la junte) (émanation de l’Union Solidarity and Development Association, USDA, fondé en 2010)
    PNO : Pao National Organization (fondé en 1949)
    SNLD : Shan Nationalities League for Democracy ; Ligue des nationalités shan pour la démocratie (parti shan) (fondé en 1988)
    TNP : Ta’ang National Party ; Parti national Taang
    ZCD : Zomi Congress for Democracy (fondé en 1988, frappé d’interdiction en 1992 puis de nouveau autorisé en 2012 sous le nom de Zomi Congress League for Democracy Party)

    Ma Ba Tha (mouvement nationaliste bouddhiste)

    Groupes armés

    ARIF : Arakan Rohingya Islamic Front ; Front islamique du Rohingya Arakan (FIRA) (rébellion islamique) (années 1990)
    MLBO : Muslim Liberation Organization of Burma ; Organisation de libération musulmane de la Birmanie (ou Arakan Liberation Organization) (rébellion islamique) (formée en 1980)
    MNDAA : Myanmar National Democratic Alliance Army (rébellion nationaliste kokang) (formé en 1989)
    Pao National Army (branche armée du PNO) (1949-1991)
    SSA-S : Shan State Army South (rébellion shan) (scission de la Shan United Revolutionary Army en 1996)
    UWSA : United Wa State Army (bras armé de l’United Wa State Party fondé en 1989)

    PERSONNALITÉS

    Les noms propres birmans forment des amalgames indissociables. Exemple : M. THAN SHWE. Mᵐᵉ AUNG SAN SUU KYI peut être nommée simplement Mᵐᵉ SUU KYI (AUNG SAN est le nom de son père). U est un titre de civilité.

    général KHIN NYUNT (premier ministre 2003-2004) (« feuille de route »)
    général MAUNG AYE (ex-numéro deux de la junte)
    général THAN SHWE (ex-président)
    M. THEIN SHEIN (ex-président 2011-2016)
    colonel YORD SERK (SSA-S)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 4 janvier 1948 (du Royaume-Uni)
    Divers : février 1947, conférence de Panglong ; le pays a été renommé Myanmar en 1989 par la junte ; « révolution safran » (septembre 2007, inaboutie) ; mai 2008, passage du cyclone Nargis

    Personnalités
    U Ottama †, U Wisara † (bonzes opposés aux colons britanniques)

    Divers
    SPDC : State Peace and Development Council, Conseil d’État pour la paix et le développement (nom officiel de la junte anciennement au pouvoir)
    Génération 88 (opposition à la junte)

    TERRITOIRE

    Capitale : Naypyidaw (capitale administrative)

    Divisions administratives : La Birmanie est divisée en 7 régions, 7 États et 1 territoire de l’Union
    États : chin, kachin, karen, karenni, mon, rakhine (ou d’Arakan), shan
    Villes : Kengtung (État shan), Kunlong, Kyaupkyu (port), Loikaw (capitale de l’État karenni), Mandalay, Mong La (petit Macao), Muse, Namkham, Naypyidaw (« cité royale ») (nouvelle capitale), Pakokku, Panghsang (quartier général des Was), Pyinmana, Rangoun, Sittwe, Tai Ping, Toungoo, Taunggok, Thamanya

    Contentieux : contentieux maritimes avec le Bangladesh et l’Inde ; construction de clôture des frontières avec le Bangladesh et l’Inde

    Divers
    Rangoun (n’est plus la capitale officielle depuis 2005 ; graphie officielle : Yangoun)
    Pyinmana (ancien nom de Naypyidaw, 2006)
    Salween, Irrawaddy (fleuves)
    le Nord et l’Est de la Birmanie sont le front de conflits entre les minorités ethniques et l’armée birmane
    « région spéciale » n° 1 (ou 2, 3... 7)
    le Kokang (zone de la région n° 1)
    Ramree (île)
    îles Cocos (une base chinoise du « collier de perles »)
    champ gazier de Yadana (océan Indien)
    barrage de Ta Sang (Salween) ; barrage de Myitsone
    Hatgyi (projet de barrage, Salween)
    Tasang (projet de barrage, Salween)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : bouddhisme
    Et aussi : christianisme, islam

    Sangha Maha Nayaka (haut clergé bouddhiste)

    Langues
    Langue officielle : birman (bamar)
    Autres langues : les minorités ethniques ont leur propre langue, il existe plus d’une centaine de langues et dialectes

    Médias
    Myanmar Times (Rangoun)

    DIVERS

    ethnies : Bamars (ou Birmans, représentent environ 2/3 de la population) Chinois, Indiens, Karens, Karennis, Lahus, Lakhas, Paos, Rohingyas (minorité musulmane non reconnue par le régime birman), Shans, Was...

    Le régime birman reconnaît officiellement 135 ethnies et autant de langues et dialectes.

    MOGE : Myanma (sans « r ») Oil and Gas Enterprise (compagnie nationale)

    #pays #birmanie #asie #asie_du_sud_est

     

  • *

    Bolivie (la)

    Nom officiel : État plurinational de Bolivie ; République de Bolivie
    Habitants : Bolivien(ne)s
    Monnaie : 1 boliviano (BOB) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2009
    Chef de l’État et chef du gouvernement : président de la République, M. Evo MORALES (MAS)
    Siège du chef de l’État : palais Quemado (La Paz)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral plurinational (Chambre des députés et Sénat)
    Et aussi... : Tribunal suprême de justice

    Présence de 36 peuples indigènes représentant 40 % de la population bolivienne

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées boliviennes (armée de terre, air, marine)
    Police : police bolivienne
    Et aussi... : la police bolivienne remplit des fonctions sociales, participe au développement du pays

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    MAS : Movimiento Al Socialismo ; Mouvement vers le socialisme (gauche) (fondé en 1987)
    MDS : Movimiento Demócrata Social ; Mouvement social-démocrate (droite) (fondé en 2013)
    MNR : Movimiento Nacionalista Revolucionario ; Mouvement nationaliste révolutionnaire (centre) (fondé en 1941)
    PCB : Partido Comunista de Bolivia ; Parti communiste de Bolivie (gauche) (1950-2003)
    PDC : Partido Demócrata Cristiano de Bolivia ; Parti démocrate-chrétien de Bolivie (droite) (fondé en 1954)
    PDS : Podemos, Poder démocratico social ; Pouvoir démocratique social (fusion ADN et MIR) (fondé en 2005)
    UD : Unidad Democrata (coalition formée en 2014)
    UN : Frente de Unidad Nacional ; Front d’unité nationale (droite) (fondé en 2003)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats
    Trópico de Cochabamba

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 6 août 1825, déclaration d’indépendance (de l’Espagne)

    TERRITOIRE

    Capitales : La Paz (Pacénien[ne]s) ; Sucre (capitale constitutionnelle)

    Divisions administratives : la Bolivie est divisée en 9 départements

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme (95 %)
    Et aussi... : protestantisme

    Langues
    Langue officielle : espagnol
    Autres langues : 36 langues indiennes reconnues par la Constitution (article 5)

    DIVERS

    l’expression « État social unitaire » caractérise la Bolivie dans sa Constitution
    indigénisme

    #pays #bolivie #amériques #amérique_latine

     

  • *

    Bosnie-Herzégovine (la)

    Nom officiel : République de Bosnie-Herzégovine (BiH)
    Habitants : Bosnien(ne)s
    Monnaie : 1 mark convertible (KM ou BAM) = 100 pfennigs

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : annexe 4 des accords de paix de Dayton de 1995, Constitution de la République serbe de Bosnie et Constitution de la Fédération de Bosnie-Herzégovine
    Chef de l’État : présidence collégiale tournante (trois membres : bosniaque, croate et serbe), M. Dragan ČOVIĆ (HDZ), M. Mladen IVANIĆ (PDP), M. Bakir IZETBEGOVIĆ (SDA)
    Siège du chef de l’État : palais de la présidence (Sarajevo)
    Chef du gouvernement : président du conseil des ministres, M. Denis ZVIZDIĆ (SDA)
    Siège du gouvernement : Sarajevo
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre des représentants, Chambre des peuples)
    Et aussi... : Conseil d’État ; Cour constitutionnelle
    Architecture institutionnelle : chacune des entités dispose de sa propre Constitution, ainsi que d’un exécutif, d’un Parlement et d’un système judiciaire. Les dix cantons qui constituent la Fédération de Bosnie-Herzégovine disposent eux aussi d’une Constitution, d’un gouvernement et d’une Assemblée.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées de Bosnie et d’Herzégovine (OSBiH)
    Police : forces de police multiniveaux (police fédérale, police de la République serbe de Bosnie, police du district de Brčko)
    Services de renseignement : Agence d’enquête et de protection de l’Etat (SIPA), service de renseignement et de sécurité de Bosnie-Herzégovine (OSA-OBA BIH)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    BPS : Parti patriotique de Bosnie-Herzégovine (droite nationaliste bosniaque) (fondé en 1996)
    FD : Front démocratique (social-démocrate, nationalisme civil) (2013)
    HDZ BiH : Communauté démocratique croate de Bosnie-Herzégovine (conservateur, nationaliste croate) (fondé en 1990)
    HDZ 1990 : Union démocratique croate 1990 (centre droit) (scission HDZ BiH, en 2006)
    HSS : Parti paysan croate (chrétien-démocrate, agrarien) (fondé en 1992)
    PDP : Parti du progrès démocratique (centre droit, nationaliste serbe) (fondé en 1999)
    SDA : Parti d’action démocratique (musulman nationaliste) (fondé en 1990)
    SDS : Parti démocrate serbe (nationaliste serbe) (fondé en 1990)
    SNSD : Parti des sociaux-démocrates indépendants (séparatiste serbe) (fondé en 1996)
    SPS : Parti socialiste serbe (PSS, ex-communiste) (centre gauche) (fondé en 1990)
    SBB BiH : Union pour un meilleur futur en Bosnie-Herzégovine (conservateur) (fondé en 2009)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er mars 1992 (de la Yougoslavie)

    Personnalités
    Alija IZETBEGOVIĆ † (premier président de la Bosnie-Herzégovine indépendante)

    TERRITOIRE

    Capitale : Sarajevo
    Superficie : 51 197 km²
    Longueur de côtes : 20 km
    ZEE : 14 km²

    Divisions administratives : La Bosnie-Herzégovine est divisée en 2 entités (la Fédération de Bosnie-Herzégovine et la République serbe de Bosnie [Republika Srpska]), plus le district de Brčko. La Fédération de Bosnie Herzégovine est divisée en 10 cantons ; la République serbe de Bosnie en 63 municipalités.
    Villes : Banja Luka, Brčko, Goradže, Laktaši, Mostar, Trebinje, Tuzla

    Contentieux : conflit de frontière avec la Serbie

    Divers
    Vrbas (rivière)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : islam, orthodoxie, catholicisme
    reis-ul-ulema : chef de la communauté islamique
    Ajvatovica : pèlerinage soufi

    Langues
    Langues officielles : bosnien, croate, serbe (de facto) (controverse sur les dénominations)

    DIVERS

    Bosniaque (Slave de tradition musulmane) distinct de Bosnien (habitant de la Bosnie-Herégovine)
    Force de stabilisation (Stabilization Force, SFOR) (OTAN, avant 2004)
    Force de l’Union européenne (Eufor) (depuis 2004)
    haut représentant international (« pouvoirs de Bonn »)
    Glas Srpske
    Integral Inzenjering (grande entreprise contrôlée par M. Dodik)
    Nezavisne Novine

    #pays #bosnie_herzégovine #europe #ex-yougoslavie #europe_du_sud

     

  • *

    Botswana (le)

    Nom officiel : République du Botswana
    Habitants : Botswanai(se)s
    Monnaie : 1 pula (BWP) = 100 thebes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1966
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Ian Khama (Seretse Khama) (BDP)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Gaborone)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral, Assemblée nationale (63 sièges) et Chambre des chefs (Ntlo ya Dikgosi, 35 sièges, pouvoir consultatif)
    Et aussi... : Cour d’appel ; Haute Cour

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense du Botswana
    Police : service de police du Botswana (BPS)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    BDP : Botswana Democratic Party ; Parti démocrate du Botswana (libéral) (parti de gouvernement depuis l’indépendance, fondé en 1961)
    BNF : Botswana National Front ; Front national du Botswana (gauche marxiste) (fondé en 1965)
    BPC : Botswana Congress Party (scission du BNF en 1997)
    BPP : Botswana People’s Party (fondé en 1960)
    UDC : Umbrella for Democratic Change ; Parapluie pour le changement démocratique (coalition formée en 2012)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 30 septembre 1966 (du Royaume-Uni)
    Divers : ancien protectorat britannique du Bechuanaland

    TERRITOIRE

    Capitale : Gaborone (Gaboronais[es])

    Divisions administratives : Le Botswana est divisé en 10 districts et 6 conseils municipaux.
    Villes : Francistown, Molepolole, Mogoditshane, Maun, Selebi-Phikwe

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : christianisme (anglicanisme, protestantisme, luthérianisme, évangélisme, pentecôtisme, catholicisme) badimo (religion locale indigène)
    Et aussi : islam, hindouisme, bouddhisme (mille religions déclarées)

    Langues 
    Langue officielle : anglais (langue maternelle de 2 % de la population)
    Autres langues : setswana

    DIVERS

    kgotla (chefferies traditionnelles)
    ressources minières, diamants (découverte de diamants en 1971, à l’origine de la forte croissance économique jusqu’aux années 2000), cuivre, nickel, charbon
    Membre de : l’APDA, de l’UA

    #pays #botswana #afrique #afrique_australe

     

  • *

    Brésil (le)

    Nom officiel : République fédérative du Brésil
    Habitants : Brésilien(ne)s
    Monnaie : 1 real (au pluriel, reais) (BRL) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1988
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Michel TEMER (PMDB) (remplace Mᵐᵉ Dilma ROUSSEFF, destituée en août 2016)
    Siège du chef de l’État : palais du Planalto (Brasília) ; palais de l’Aurore (Brasília)
    Pouvoir législatif : Parlement fédéral bicaméral, Congrès national (Chambre des députés et Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême fédérale, Tribunal suprême fédéral

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée brésilienne (terre, air, marine)
    Police : police fédérale et police d’État
    Services de renseignement : Agence brésilienne du renseignement (ABIN)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    DEM : Les Démocrates (droite) (ancien Parti du front libéral, fondé en 2007)
    PDT : Partido Democratico Trabalhista ; Parti démocratique travailliste (gauche) (fondé en 1979)
    PMDB : Partido do Movimento Democrático Brasileiro ; Parti du mouvement démocratique brésilien (ex-Mouvement démocratique, devient PMDB en 1981)
    PP : Partido Progressista ; Parti progressiste (droite) (ex—Partido progresista brasileiro, fondé en 1995, devient PP en 2003)
    PPS : Partido Popular Socialista ; Parti populaire socialiste (gauche) (fondé en 1992)
    PR : Partido da Republica ; Parti de la République (droite) (fondé en 2006)
    PT : Partido dos Trabalhadores ; Parti des travailleurs (gauche) (fondé en 1980)
    PTB : Partido Trabalhista Brasileiro ; Parti travailliste brésilien (centre droit) (fondé en 1981)
    PSB : Partido Socialista Brasileiro ; Parti socialiste brésilien (gauche) (fondé en 1947)
    PSDB : Partido da Social Democracia Brasileira ; Parti de la social-démocratie brésilienne (centre gauche) (fondé en 1988)
    PSOL : Partido Socialismo e Liberdade ; Parti socialisme et liberté (extrême gauche, scission du PT) (fondé en 2004)
    PV : Partido Verde ; Parti Vert (centre, écolo) (fondé en 1986)

    AUTRES ORGANISATIONS

    MST : Movimiento dos Trabalhadores Rurais Sem Terra, Mouvement des sans-terre (fondé en 1979)
    MTST : Movimento dos Trabalhadores Sem Teto, Mouvement des travailleurs sans toit (fondé en 1997)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 7 septembre 1822 (du Portugal)
    Divers : Eldorado do Carajás (massacre, 1996) ; coups d’État ; destitution de la présidente Mᵐᵉ Dilma ROUSSEFF par le Parlement fédéral le 12 mai 2016, destitution confirmée le 31 août 2016

    TERRITOIRE

    Capitale : Brasília

    Divisions administratives : Le Brésil est divisé en 26 États (Estados) et 1 district fédéral
    Villes : Rio de Janeiro, São Paulo, Salvado de Bahia

    Divers
    l’ABC (Santo André, São Bernardo, São Caetano) (périphérie industrielle de São Paulo)

    PERSONNALITÉS

    Mᵐᵉ Dilma ROUSSEFF (présidente de la République suspendue en mai 2016, élue en 2010 et réélue en 2014, Parti des travailleurs)
    M. Luiz Inácio LULA DA SILVA (« Lula ») (ancien président de la République, 2002-2010)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues
    Langue officielle : portugais
    Autres langues : anglais, espagnol

    DIVERS

    Banque nationale de développement économique et social (BNDES) (banque publique)
    « Bolsa familia »
    Barrage binational d’Itaipu (Brésil, Paraguay)
    opération « Lava Jato » (« lavage à haute pression ») (scandale Petrobras)

    #pays #brésil #amériques #amérique_latine

     

  • *

    Brunei (/), m.

    Nom officiel : sultanat de Brunei Darussalam
    Habitants : Brunéien(ne)s
    Monnaie : 1 dollar brunéien (BND) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : sultanat, monarchie absolue
    Régime : autoritaire
    Texte fondamental : Constitution de 1959 ; certaines dispositions constitutionnelles sont suspendues depuis 1962 (instauration de l’état d’urgence) puis 1984 (indépendance)
    Chef de l’État et du gouvernement : sultan, Hassanal Bolkiah
    Siège du chef de l’État : Istana Nurul Iman, « palais de la lumière de la foi » (Bandar Seri Begawan)
    Pouvoir législatif : Conseil législatif (Majlis Mesyuarat Negara Brunei)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour d’appel islamique ; les membres du Conseil législatif sont nommés par le sultan, les dernières élections ont eu lieu en mars 1962 ; la charia est la base du système légal (depuis 2014)

    Le sultan détient l’ensemble des pouvoirs régaliens

    conseils du sultan : Conseil des ministres, Conseil des affaires religieuses, Conseil législatif (interdit en 1962 et rétabli en 2004), Conseil privé, Conseil de succession

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées royales brunéiennes

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Parti Pembanguan : Parti du développement national (unique parti politique autorisé) (fondé en 2005)

    Interdits

    BPP : Brunei People’s Party ; Parti populaire de Brunei (fondé en 1956, interdit en 1962)
    Pakar : People’s Awareness Party ; Parti de la conscience populaire (interdit en 2007)
    PPKB ou BNSP : Brunei National Solidarity Party ; Parti de la solidarité nationale (enregistré en 1986, interdit en 2008)

    Note : Les partis politiques ont un rôle très limité dans la vie politique.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er janvier 1984 (du Royaume-Uni)
    Divers : 1962, abolition de la Constitution

    TERRITOIRE

    Capitale : Bandar Seri Begawan

    Divisions administratives : Brunei est divisé en 4 districts
    Villes : Kuala Belait, Tutong, Jerudong

    Contentieux : contentieux de frontière maritime avec le Vietnam (récif Louisa) ; contentieux de souveraineté avec la Chine, les Philippines, la Malaisie, le Vietnam (et Taïwan) à propos des îles Spratleys

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : islam
    Religion principale : islam
    Et aussi : christianisme, bouddhisme

    Langues
    Langue officielle : malais
    Autres langues : anglais, chinois

    DIVERS

    Régime fiscal : paradis fiscal
    économie de rente pétrolière (2/3 du PIB et 90 % des recettes budgétaires)
    exploitation conjointe des hydrocarbures entre l’État et l’opérateur Shell ; Total opère à hauteur de 8 % de la production

    Le sultanat de Brunei est aussi localement nommé « monarchie islamique malaise » (Melayu Islam Beraja, MIB, devise nationale)

    #pays #brunei #asie #asie_du_sud_est

     

  • *

    Bulgarie (la)

    Nom officiel : République de Bulgarie
    Habitants : Bulgare(s)
    Monnaie : 1 lev (BGN) = 100 stotinki

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1991
    Chef de l’État : président de la République, M. Rossen PLEVNELIEV (GERB)
    Siège du chef de l’État : Sofia
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Boïko BORISSOV (GERB)
    Siège du gouvernement : Sofia
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Assemblée nationale
    Et aussi... : Cour suprême de cassation ; Cour suprême administrative ; Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées bulgares
    Police : forces de police de Bulgarie

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ABV : Alternative pour la renaissance bulgare (centre droit) (fondé en 2014)
    Ataka : Union nationale attaque (extrême droite) (fondé en 2005)
    BBT : Bulgarie sans censure (droite) (fondé en 2014)
    BSP : Parti socialiste bulgare (fondé en 1894, abandon du marxisme-léninisme en 1990)
    DPS : Mouvement pour les droits et les libertés (centre, défense de la minorité turque) (fondé en 1990)
    FP : Front patriotique (coalition de partis de droite) (fondé en 2014)
    GERB : Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie (centre droit) (fondé en 2006)
    RB : Bloc réformiste (alliance DSB, SDS, BZNS, parti populaire pour la liberté et la dignité) (centre droit) (fondé en 2013)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicat
    Podkrepa (1989)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 3 mars 1878 (devient une principauté autonome au sein de l’Empire ottoman)

    TERRITOIRE

    Capitale : Sofia (Sofiotes)
    Superficie : 110 944 km²
    Longueur de côtes : 354 km
    ZEE : 34 307 km²

    Divisions administratives : La Bulgarie est divisée en 28 oblasti (au singulier, oblast ).
    Villes : Bourgas, Choumen, Dobritch, Pazardjik, Pleven, Plovdiv, Roussé (Ruse), Varna, Veliko Tarnovo, Vratsa

    Fleuves : Iskar, Maritsa, Struma, Tundza

    Divers
    monts Rhodopes
    Stara Planina (montagnes)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : orthodoxie, islam

    Langues
    Langue officielle : bulgare

    #pays #bulgarie #europe #europe_du_sud

     

  • *

    Burkina Faso (le)

    Nom officiel : Burkina Faso
    Habitants : Burkinabés (invariable en genre)
    Monnaie : 1 franc CFA (XOF) = 100 centimes

    Note : quoique le Burkina Faso soit une république, il refuse que ce terme apparaisse dans le nom officiel. Faso (« patrie ») dépasse le terme de république, connoté par la colonisation, et met l’accent sur l’identité africaine. De la même manière, le chef de l’État se fait appeler président ou président du Faso, jamais président de la République.

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1991
    Chef de l’État : président, M. Roch Marc KABORÉ (MPP)
    Siège du chef de l’État : palais de Kosyam (Ouagadougou)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Paul Kaba THIEBA
    Siège du gouvernement : Ouagadougou
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour de cassation ; Conseil constitutionnel

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées du Burkina (FAB)
    Police : police nationale du Burkina Faso

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CDP : Congrès pour la démocratie et le progrès (fondé en 1996)
    MPP : Mouvement populaire pour le progrès (parti présidentiel) (fondé en 2014)
    UPC : Union pour le progrès et le changement (fondé en 2010)

    PERSONNALITÉS

    M. Blaise Compaoré (président 1987-2014, renversé par un soulèvement populaire)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 5 août 1960 (de la France)
    Divers : anciennement Haute-Volta (1958) ; coup d’État en 1966 contre le régime autoritaire de Maurice Yaméogo ; coup d’État militaire en 1980, puis série de coups d’État : en 1982, 1983 (Sankara) ; en 1984, la Haute-Volta devient la République démocratique populaire du Burkina Faso ; 1987, M. Blaise Compaoré ; 2014, révision constitutionnelle de force : transition démocratique entre octobre 2015 et décembre 2015

    Personnalités
    général Aboubacar Sangoulé Lamizana † (chef d’Etat de la Haute-Volta, années 1970)
    Thomas Sankara † (1949-1987)

    TERRITOIRE

    Capitale : Ouagadougou (Ougalais[es])

    Divisions administratives : Le Burkina Faso est divisé en 13 régions

    Contentieux : contentieux de frontières avec le Mali, le Niger et le Bénin

    Divers
    Kadiogo (province)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : islam
    Et aussi : catholicisme, animisme, protestantisme

    Langues
    Langue officielle : français
    Autres langues : langues africaines (langues natales parlées par 90 % de la population)

    DIVERS

    Membre de : G5 Sahel (créé en 2014), de l’UA, de la CEDEAO

    #pays #burkina_faso #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Burundi (le)

    Nom officiel : République du Burundi
    Habitants : Burundai(se)s
    Monnaie : 1 franc burundais (BIF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 2005
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Pierre NKURUNZIZA (CNDD-FDD)
    Siège du chef de l’État et du gouvernement : palais présidentiel (Bujumbura)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral, Sénat (Inama Nkenguzamateka) et Assemblée nationale (Inama Nshingamateka)
    Et aussi... : Cour suprême ; système de quotas pour la représentation des communautés ; populations hutues et tutsies

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : force de défense nationale du Burundi
    Et aussi... : milices hutues et tutsies

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CNDD-FDD : Conseil national de défense de la démocratie - Forces de défense de la démocratie (dominante hutue, ambition multiethnique, au pouvoir) (fondé en 1994)
    FLN : Forces de libération nationale (mouvement rebelle hutu) (bras armé du Palipehutu) (fondé en 1980 en Tanzanie, légalisé en 2009)
    Forebu : Forces républicaines du Burundi (opposition) (fondé en 2015)
    Frodebu : Front pour la démocratie au Burundi (hutu) (légalisé en 1992)
    MSD : Mouvement pour la solidarité et la démocratie (opposition) (fondé en 2007, autorisé en 2009)
    Palipehutu : Parti pour la libération du peuple hutu (fondé en 1972)
    Parena : Parti du redressement national (extrémiste tutsi) (fondé en 1994)
    Uprona : Union pour le progrès national (nationaliste tutsi, acteur de l’indépendance) (fondé en 1961)

    Note : Multipartisme depuis 1990 ; le CNDD-FDD domine la vie politique depuis les années 1990.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er juillet 1962 (de la tutelle belge des Nations unies)
    Divers : guerre civile en 1993-1994 ; processus de paix sanglant (1993-2006) ; accords d’Arusha (28 août 2000), processus d’Arusha

    TERRITOIRE

    Capitale : Bujumbura (Bujumburien[ne]s)

    Divisions administratives : Le Burundi est divisé en 18 provinces

    Contentieux : contentieux de frontière avec le Rwanda à propos de la colline de Sabanerwa

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues
    Langues officielles : français, kirundi
    Autres langues : kirundi

    DIVERS

    Membre de : la CIRGL, de la CAE, de la CEPGL
    Ikiza, « la catastrophe », massacre des Hutus (1972)

    affrontements entre des groupes rebelles armés et des armées régulières au Rwanda, au Burundi, en Ouganda et en RDC

     

    #pays #burundi #afrique #afrique_des_grands_lacs

     

  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message