Pays

Plus de deux cents fiches portant sur l’ensemble des pays du monde, structurées de la même façon mais plus ou moins élaborées selon l’importance de l’État concerné.

Les données rassemblées ici ne visent pas à l’exhaustivité mais à la pertinence. Elles mettent à plat la nature des institutions, dressent une liste des principaux partis et de leur orientation politique, jalonnent les temps forts de l’histoire de la nation, présentent l’organisation du territoire, fixent l’orthographe des noms propres, notamment de ceux transcrits d’autres alphabets que le nôtre, etc.

Leur visée n’est donc pas encyclopédique, mais pratique.

  • *

    Égypte (l’), f.

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH92/Egypte-61cb0.jpg

    Nom officiel : République arabe d’Égypte
    Habitants : Égyptien(ne)s
    Monnaie : 1 livre égyptienne (EGP) = 100 piastres

    Organisation institutionnelle

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution du 18 janvier 2014
    Chef de l’État : président de la République, M. Abdel Fattah AL-SISSI (commandant suprême des forces armées égyptiennes)
    Siège du chef de l’État : palais d’El-Orouba (Le Caire)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Chérif ISMAÏL (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : palais d’Abedin (Le Caire)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Chambre des représentants)
    Et aussi... : système juridique mixte (fondé sur le droit civil napoléonien et le droit islamique égyptien) ; Haute Cour suprême ; Conseil d’État ; irrégularités électorales.
    La Commission électorale suprême proclame la Constitution du 18 janvier 2014 après la tenue d’un référendum les 14 et 15 janvier précédents. L’armée est le pilier du régime. La nouvelle Constitution consacre la charia comme principale source du droit. Texte constitutionnel démocratique, mais régime de répression dans les faits.

    Fonctions régaliennes

    Armée : forces armées égyptiennes
    Police : plusieurs unités commandées par le ministère de l’intérieur
    Services de renseignement : direction des renseignements généraux (DRG) ; direction des investigations générales (DIG) ; direction des renseignements militaires (DRM)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    DEPUIS 2011

    Alliance démocratique (gauche libérale) (formée en 2011)

    Al-Ghad : Avenir (centre laïc) (fondé en 2004)
    Al-Kamara : Dignité (gauche nassérienne) (fondé en 1996)
    Front démocratique (droite) (fondé en 2007)
    PLJ : Parti de la liberté et de la justice (islamiste libéral, proche des Frères musulmans) (fondé en 2011)

    Le bloc égyptien (alliance formée en 2015)

    Al-Masrin Al-Ahrar : Parti des Égyptiens libres (droite) (fondé en 2011)
    Al-Tagammou : Parti de l’union nationale progressiste (gauche) (fondé en 1977)
    Parti social-démocrate (gauche)

    Alliance islamiste (formée en 2015)

    Al-Asala : Authenticité (salafiste libéral) (fondé en 2011)
    Al-Fadila : Parti de la vertu (salafiste) (fondé en 2011)
    Al-Nour : Parti de la lumière (salafiste) (fondé en 2011)
    Parti de la construction et du développement (parti officiel du groupe djihadiste Al-Gamaa Al-Islamiyya) (fondé en 2011)

    Alliance pour l’achèvement de la révolution

    Alliance populaire socialiste (gauche) (fondé en 2011)
    Parti égyptien de la liberté (centre) (fondé en 2011)
    Parti égalité et développement (gauche)
    Coalition de la jeunesse révolutionnaire (gauche) (fondé en 2011)
    Mouvement des jeunes pour la justice et la liberté (fondé en 2011)
    Union des paysans indépendants (gauche)

    Coalition Pour l’amour de l’Égypte 

    Al Masreyeen Al-Ahrar : Parti des égyptiens libres (fondé en 2011)
    Parti de l’avenir de la nation (fondé en 2013)
    Parti de la réforme et du développement (fondé en 2011)
    Al-Tagammou : Parti de la conférence (fondé en 2011)
    Tamarrod : Rébellion (anti-Morsi) (fondé en 2013)

    Autres

    Al-Wasat : Le centre (centre islamiste) (scission des Frères musulmans, fondé en 1996, reconnu en 2011)
    CSFA : Conseil suprême des forces armées (2011-2012, reconstitué en 2014)
    FSN : Front de salut national (coalition libérale anti-Morsi) (fondé en 2011)
    Parti de la révolution de l’Égypte (droite islamiste) (fondé en 2011)

    AVANT 2011

    Al-Ahrar (libéraux) (fondé en 1977)
    Al-Wafd : Parti de la délégation (nationaliste libéral) (fondé en 1919, interdit en 1953, réapparait en 1978)
    El-Omma (fondé en 1983)
    Confrérie des Frères musulmans (islamiste) (fondé en 1928)
    Les Verts égyptiens (fondé en 1990)
    Parti arabe socialiste d’Égypte (gauche) (fondé en 1985)
    Parti constitutionnel social libre (gauche) (fondé en 2004)
    Parti nassérien (socialiste) (fondé en 1992)
    PCE : Parti communiste égyptien (opposition illégale au régime) (fondé en 1923)
    PND : Parti national-démocrate (ex-USA, fondé en 1977, parti de gouvernement entre 1977 et 2011)
    USA : Union socialiste arabe (fondé en 1962, parti unique jusqu’en 1977)

    Groupes armés

    Al-Gamaa Al-Islamiyya : Groupe islamique (islamiste djihadiste panarabe) (fondé en 1970)
    Ansar Beit Al-Maqdis : Les partisans de Jérusalem (ou Ansar Jérusalem) (salafiste djihadiste, allégeance à l’OEI) nom précédent Wilayat Sinaï (actif depuis 2001, changement de nom en 2011)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Union syndicale solidaire

    PERSONNALITÉS


    M. Mohamed MORSI (président islamiste 2012-2013, destitué par un coup d’État)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 18 février 1922 (du statut de protectorat anglais)
    Divers : révolution débutée le 23 juillet 1952, république proclamée le 18 juin 1953 ; multipartisme autorisé en 1977.
    Nouvelle Constitution du 30 mars 2011 ; projet de nouvelle Constitution décidé le 30 mars 2012, suspendu le 3 juillet 2013 (coup d’État) et relancé le 3 décembre de la même année. Dernière constitution approuvée le 18 janvier 2014.

    Personnalités

    Gamal Abdel NASSER †
    Anouar Al-SADATE † (ancien président, assassiné en 1981)

    TERRITOIRE

    Capitale : Le Caire
    Divisions administratives : l’Égypte est divisée en 27 gouvernorats (muhafazat)

    Contentieux : îles de Tiran et de Sanafir (mer Rouge) cédées à l’Arabie saoudite en 2016

    Divers
    vallée du Nil

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : islam sunnite
    Et aussi : christianisme (10 % de coptes)

    Langues
    Langue officielle : arabe

    Médias
    Mada masr (journal en ligne arabophone et anglophone) (2013)

    DIVERS

    Al-Azhar

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20593

    #pays #égypte #proche-orient

     

  • *

    Émirats arabes unis (les), m.

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH77/Emirats-arabes-unis-3a870.jpg

    Nom officiel : État des émirats arabes unis (EAU)
    Habitants : Émirati(e)s (plutôt qu’Émirien[ne]s)
    Monnaie : 1 dirham émirien (EAD) = 100 fils

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : fédération de monarchies
    Régime : autoritaire
    Texte fondamental : Constitution de 1996
    Chef de l’État et/ou chef du gouvernement : président de la fédération et émir d’Abou Dabi, cheikh KHALIFA Ben Zayed Al-Nahyane
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Abou Dhabi)
    Chef du gouvernement : vice-président de la fédération, président du conseil (des ministres) et ministre de la défense, cheikh MOHAMMED Ben Rachid Al-Maktoum
    Siège du gouvernement : Abou Dhabi
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Conseil national fédéral)
    Et aussi... : L’État est composé de 7 émirats (dominés par ceux d’Abou Dhabi et de Dubaï). Chaque émirat est gouverné par un émir ; la transmission du pouvoir est héréditaire.
    Le président et le premier ministre de la fédération sont tous deux chefs du gouvernement.
    L’organe législatif n’a qu’une fonction consultative.
    Conseil suprême fédéral ; Conseil fédéral des ministres ; Haute Cour fédérale.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées des Émirats arabes unis (terrestres, aériennes, maritimes, gardes-côtes)
    Police : forces de police nationale
    Et aussi... : 12 % des habitants seulement sont des nationaux

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Aucun

    PERSONNALITÉS


    famille Al-Nahyane (Abou Dhabi)
    clan des Al-Maktoum (Dubaï)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : État fondé le 2 décembre 1971 au moment du départ des Britanniques
    ex-Côte des Pirates ; ex-États de la Trêve

    Personnalités
    CHAKHBOUT Ben Sultan Al-Nayhane † (souverain d’Abou Dhabi 1928-1966)
    cheikh RACHID Ben Saïd Al-Maktoum † (émir de Dubaï, années 1970)
    cheikh ZAYED Ben Sultan Al-Nahyane † (dirigeant des Émirats arabe unis, 1971-2004)

    TERRITOIRE

    Capitale : Abou Dhabi

    Divisions administratives : les Émirats arabes unis sont composés de 7 émirats (imarat, singulier imarah)
    Émirats : Abou Dhabi, Ajman, Charjah, Dubaï, Foujeyrah, Oum Al-Qaïwaïn, Ras Al-Khaïma

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : islam
    Religion principale : islam (sunnite à 85 % environ et chiite à 15 % environ)
    Et aussi : christianisme, hindouisme, bouddhisme

    Langues 
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : anglais, farsi, hindi, ourdou

    DIVERS

    Membre de  : CCG
    économie de rente

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20595

    #pays #émirats_arabes_unis #proche-orient #golfe

     

  • *

    Équateur (l’), m.

    Nom officiel : République de l’Équateur
    Habitants : Équatorien(ne)s
    Monnaie : 1 dollar américain = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2008
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Rafael CORREA (AP)
    Siège du chef de l’État : palais Carondelet (Quito)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour suprême et Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées équatoriennes (armée de terre, air, marine)
    Police : police civile nationale d’Équateur

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Avanza : Partido Avanza (social-démocrate) (fondé en 2012)
    AP : Alianza País (Movimiento Alianza PAÍS - Patria Altiva i Soberana) ; Alliance pays (gauche, au pouvoir) (fondé en 2006)
    CREO : Creando Oportunidades ; Créer des occasions (droite) (fondé en 2012)
    FE : Fuerza Ecuador ; Force Équateur (fondé en 2015)
    MC : Movimiento Concertación ; Mouvement de concertation (centre) (fondé en 2007)
    MUPP : Movimiento de Unidad Plurinacional Pachakutik ; Mouvement de l’unité plurinational Pachakutik (gauche) (fondé en 1995)
    PCMLE : Partido Comunista Marxista Leninista del Ecuador ; Parti communiste marxiste-léniniste de l’Équateur (gauche) (fondé en 1964)
    PRE : Partido Roldosista Ecuatoriano ; Parti roldosiste équatorien (droite) (1983-2014)
    PS-FA : Partido Socialista - Frente Amplio ; Parti socialiste — Front large (gauche) (fusion du Parti socialiste équatorien et de Front large de gauche en 1995)
    PSP : Partido Sociedad Patriótica 21 de Enero ; Parti société patriotique 21 janvier (gauche) (fondé en 2002)
    UE : Unión Ecuatoriana ; Union équatorienne (fondé en 2014)
    Unidad plurinacional de las Izquierdas-Pachakutik (la) : Union plurinationale des gauches Pachkutik (indigéniste anticapitaliste) (fondé en 1995)
    UP : Movimiento Unidad Popular ; Mouvement d’unité populaire (gauche) (fondé en 2015)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 24 mai 1822 (de l’Espagne)

    TERRITOIRE

    Capitale : Quito (Quiténien[ne]s)

    Divisions administratives : L’Équateur est divisé en 24 provinces (provincias)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme

    Langues
    Langue officielle : espagnol

    DIVERS

    #pays #équateur #amériques #amérique_latine

     

  • *

    Érythrée (l’), f.

    Nom officiel : République d’Érythrée
    Habitants : Érythréen(ne)s
    Monnaie : 1 nakfa (ERN) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1997 (nouvelle Constitution en cours de rédaction depuis 2014)
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Issayas AFEWORKI (FPDJ)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Asmara)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées érythréennes
    Police : force de police d’Érythrée (EPF)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    FPDJ : Front populaire pour la démocratie et la justice (parti unique) (ex-Front populaire pour la libération de l’Érythrée, fondé en 1972, devient FPDJ en 1994)

    Note : pas de multipartisme.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 24 mai 1993 (de l’Éthiopie)

    TERRITOIRE

    Capitale : Asmara

    Divisions administratives : L’Érythrée est divisée en 6 régions

    Contentieux : contentieux de frontière avec Djibouti à propos du Ras Doumeira et de l’île Jazira Doumeira (résolution 1862 ONU)

    Divers
    Dahlak (îles)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : islam sunnite, orthodoxie, catholicisme
    Et aussi : protestantisme, adventisme, bouddhisme, hindouisme, bahaïsme

    Langues 
    Langues officielles : tigrinya, arabe, anglais
    Autres langues : tigre, kunama, afar, langues couchitiques

    DIVERS

    accusée de soutenir des groupes rebelles soudanais par le gouvernement du Soudan
    Membre de : l’IGAD

    #pays #érythrée #afrique #corne_de_l'afrique

     

  • *

    Espagne (l’), f.

    Nom officiel : royaume d’Espagne
    Habitants : Espagnol(e)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle régionalisée
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1978
    Chef de l’État : roi, FELIPE VI
    Siège du chef de l’État : palais de la Zarzuela (Madrid)
    Chef du gouvernement : président du gouvernement, M. Mariano RAJOY (PP)
    Siège du gouvernement : palais de la Moncloa (Madrid)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Congrès des députés, Sénat) (les Cortes)
    Et aussi : Les communautés autonomes disposent de leurs propres organes exécutifs et législatifs ; l’organisation des compétences des institutions régionales et nationales donne une grande marge d’action aux communautés autonomes (État régionalisé, quasi fédéral).

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées espagnoles (FF.AA.), armée de terre, air, marine
    Police : corps national de la police d’Espagne (CNP), garde civile
    Services de renseignement : Centre national de renseignement (CNI)
    Et aussi : Tribunal constitutionnel
    La communauté autonome de Catalogne dispose de sa propre force de police, qui s’ajoute aux deux divisions nationales.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis nationaux

    Equo (écologistes) (fondé en 2011)
    IU : Izquierda Unida ; Gauche unie (coalition extrême gauche) (fondé en 1986)
    PCE : Parti communiste d’Espagne (marxiste) (fondé en 1921)
    PP : Parti populaire (parti de gouvernement, droite conservatrice) (fondé en 1989)
    Podemos (gauche) (fondé en 2014)
    PSOE : Parti socialiste ouvrier espagnol (centre gauche) (fondé en 1879 ; interdit entre 1936 et 1977)

    Partis régionaux

    BNG : Bloc nationaliste galicien (Bloque Nacionalista Galego) (coalition de régionalistes de gauche) (fondé en 1982)
    BLOC : Bloc nationaliste valencien (gauche régionaliste) (fondé en 1997)
    CNN : Centre nationaliste canarien (centriste régionaliste) (fondé en 1992)
    CDC : Convergence démocratique de Catalogne (centriste, nationaliste catalan) (fondé en 1974)
    C’s : Citoyen - Parti de la citoyenneté (centre gauche) (fondé en 2005)
    EH : Euskal Herritarok (fondé en 1998, interdit en 2003)
    EH Bildu : Réunir le Pays basque (coalition de la gauche indépendantiste basque) (fondé en 2012)
    FAC : Forum des Asturies (fondé en 2011)
    PNV : Parti nationaliste basque (centriste) (fondé en 1896)
    PSE : Parti socialiste d’Euskadi (branche du PSOE espagnol) (fondé en 1977)

    Groupes armés

    Batasuna : Unité (extrême gauche indépendantiste basque) (2001-2013, interdit à partir de 2003)
    ETA : Euskadi ta Askatasuna ; Pays basque et liberté (groupe armé indépendantiste) (formé en 1959)

    Et aussi
    Democracia real ya ! (mouvement, plate-forme)
    mouvement du 15-M (ou mouvement du 15-Mai) (le 15-M)

    PERSONNALITÉS

    M. Ángel ACEBES (PP, proche des Légionnaires du Christ)
    M. José María AZNAR (président 1996-2004)
    M. Felipe GONZÁLEZ (président 1982-1996)
    M. José MONTILLA (Catalogne, président du gouvernement)

    HISTOIRE

    Dates
    1919 : la Retirada (« retraite ») (guerre d’Espagne) ; Seconde République espagnole (1931-1939) ; 11 mars 2004 : attentats du 11-Mars

    Personnalités
    cardinal Vicente ENRIQUE Y TARANCÓN † (rénovateur) (1907-1994)
    Wolfram VON RICHTHOFEN † (légion Condor) (1895-1945)

    Divers
    légion Condor (Guernica)
    colonne Durruti

    TERRITOIRE

    Capitale : Madrid (Madrilène[s])
    Superficie  : 505 911 km²
    Longueur de côtes  : 4 964 km
    ZEE  : 1 039 233 km²

    Divisions administratives : L’Espagne est divisée en 17 communautés autonomes (autonomias) , 2 villes autonomes, 50 provinces et environ 8 000 municipalités.
    Communautés autonomes : Andalousie, Aragon, Principauté des Asturies, îles Baléares, communauté autonome basque, Canaries, Cantabrie, Castille-La Manche, Castille-et-León, Catalogne, Estrémadure, Galice, communauté de Madrid, région de Murcie, communauté de Navarre, La Rioja, communauté valencienne.
    Villes autonomes : Ceuta, Melilla

    Divers 
    Costa Brava
    Costa Dorada
    Canaries
    El Medano, El Hierro (villes des Canaries)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : catholicisme

    Langues 
    Langue officielle : castillan (dans l’ensemble de l’Espagne)
    Autres langues : catalan (officiel en Catalogne, aux îles Baléares, dans la Communauté valencienne), basque (officiel au Pays basque, en Navarre), galicien (officiel en Galice), aranais (officiel au Val d’Aran), aragonais, asturien, estrémègne

    Médias
    El País (quotidien national) (1976)

    DIVERS

    Fundación Pablo Iglesias
    aéroport de Barajas (Madrid, attentat ETA décembre 2006)
    Banco Bilbao Vizcaya Argentaria (BBVA)
    Conférence épiscopale
    les « indignés »

    Pays basque

    Bataillon basque espagnol (extrême droite)
    etarra(s) (membre de l’ETA)
    abertzale (« patriote », tendance de gauche)
    accords de Lizarra-Garazi (1998)
    plan Ibarretxe
    Groupes antiterroristes de libération (GAL)
    « guerre sale » (GAL)

    #pays #espagne #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    Estonie (l’), f.

    Nom officiel : République d’Estonie (Eesti Vabarik)
    Habitants : Estonien(ne)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1992
    Chef de l’Etat : président de la République, M. Toomas Hendrik ILVES (SDE)
    Siège du chef de l’État : palais Kadriorg (Tallinn)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Taavi RÕIVAS (ER)
    Siège du gouvernement : Stenbocki maja (Tallinn)
    Pouvoir législatif : Assemblée d’État monocamérale (Riigikogu)
    Et aussi... : Cour d’État ; Cour suprême ; présence d’une minorité russe représentée

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense estoniennes
    Police : forces de police et gardes-frontières
    Services de renseignement  : Teabeamet (Bureau d’information estonien), KaPo (Kaitsepolitsei, Service de sécurité interne)
    Finances  : Bureau de l’audit de l’État

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    EKRE : Parti populaire conservateur d’Estonie (droite nationaliste) (fondé en 2012)
    ER : Parti estonien de la réforme (libéral) (fondé en 1994)
    IRL : Isamaa ja Res Publica Liit ; Union de la patrie et Res publica (fusion Union de la patrie et Res publica en 2006)
    K : Keskerakond ; Parti du centre (fondé en 1991)
    Parti uni du peuple estonien (Eestimaa Uhendatud Rahvapartei, minorité russe)
    SDE : Parti social-démocrate (fondé en 1990)

    TERRITOIRE

    Capitale : Tallinn (Tallinois[es])
    Superficie : 45 339 km²
    Longueur de côtes : 3 794 km
    ZEE : 36 992 km²

    Divisions administratives : L’Estonie est divisée en 15 comtés (maakonnad, singulier maakond)
    Comtés : Harju, Hiiu, Järva, Jõgeva, région de l’Ouest, Pärnu, Põlva, Rapla, Saare, Tartu, Valga, Viljandi, Viru occidental, Viru oriental, Võru

    Contentieux : contentieux de frontière avec la Russie qui a dénoncé le traité établissant la frontière (2005)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1991 (de l’Union soviétique)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : orthodoxie, protestantisme

    Langues 
    Langue officielle : estonien
    Autre langue : russe

    #pays #estonie #europe #europe_de_l'est

     

  • *

    États-Unis (les), m.

    Nom officiel : États-Unis d’Amérique
    Habitants : Américain(e)s
    Monnaie : 1 dollar américain (USD) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1787
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Barack OBAMA (Parti démocrate)
    Siège du chef de l’État : Maison Blanche (Washington)
    Pouvoir législatif : Congrès fédéral bicaméral (Chambre des représentants et Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême

    Des gouverneurs sont à la tête des États fédérés ; la quasi-totalité des États ont un système législatif bicaméral
    La minorité immigrée hispanique est la plus importante des États-Unis.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées des États-Unis (armée de terre, air, marine)
    Police : réseau décentralisé de 18 000 agences de police (local, étatique, fédéral, tribal) ; l’exercice de la police dépend à la fois de la mission et de la juridiction de l’agence.
    Services de renseignement : la Communauté du renseignement des États-Unis (United States Intelligence Community) rassemble 17 services de renseignement dont : Central Intelligence Agency (CIA), renseignement civil étranger, National Security Agency (NSA), renseignement électronique, Federal Bureau of Investigation (FBI), renseignement de sécurité intérieure
    Chambre de commerce des États-Unis ; grands jurys

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CPUSA : Communist Party of the United States of America ; Parti communiste des États-Unis (fondé en 1919)
    Green Party (fondé en 2001)
    LP : Libertarian Party ; Parti libertarien (fondé en 1971)
    Parti démocrate : Democratic Party (DP ou Dem) (fondé en 1798)
    Parti républicain : Republican Party (aussi appelé « Grand Old Party », RP ou Rep) (fondé en 1854)
    Tea Party (mouvement apparu en 2008, libertarien)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Aipac : American Israel Public Affairs Committee (lobby pro-israélien, fondé en 1951)
    APF : American Political Foundation (1979)
    Black Lives Matter : Les vies des Noirs comptent (mouvement formé en 2013)
    CIMA : Center for International Media Assistance
    Occupy Wall Street ; Occupy

    PERSONNALITÉS

    M. George H. (ou H. W.) BUSH (père)
    M. George W. BUSH
    M. William CLINTON
    M. Willard Mitt ROMNEY

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : indépendance proclamée le 4 juillet 1776 (reconnue par la Grande-Bretagne le 3 septembre 1783)

    Divers
    Grande Dépression
    New Deal
    période de la Reconstruction (1865-1877)
    guerre de Sécession (1861-1865)
    les Pères fondateurs
    NALC : Conseil des travailleurs noirs américains, Negro American Labor Council (années 1960, mouvement des droits civiques)
    SCLC : Conférence des dirigeants chrétiens du Sud, Southern Christian Leadership Conference (Martin Luther King)
    SNCC : Comité de coordination non violent des étudiants, Student Nonviolent Coordinating Committee (années 1960, mouvement des droits civiques)

    TERRITOIRE

    Capitale : Washington, DC

    Divisions administratives : les États-Unis sont divisés en 50 États (states) ; les États sont divisés en comtés (en Louisiane, on les nomme paroisses)
    les deux Dakotas

    Villes : Baton Rouge, Detroit (« Motor City »), Los Angeles, New York, La Nouvelle-Orléans, San Francisco

    Contentieux : contentieux de souveraineté maritime avec le Canada à l’entrée Dixon, dans la mer de Beaufort, au niveau du détroit Juan de Fuca, du golfe du Maine, des îles Machias Seal et North Rock ; contentieux de souveraineté maritime avec les Bahamas, Haïti

    Divers
    Guantánamo (baie de) (« louée » à Cuba)
    île de Guam (territoire non incorporé, cédée par l’Espagne aux États-Unis en 1898)
    Samoa, Baker, Howland, Jarvis, Johnston Atoll, Kingman Reef, Midway, Navassa, Northern Mariana, Palmyra Atoll, Puerto Rico, Virgin, Wake (14 autres territoires dépendants non incorporés)
    Silicon Valley

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : protestantisme, catholicisme, judaïsme, islam

    Langues 
    Langue officielle : pas de langue officielle
    Autres langues : anglais (langue maternelle de 80 % de la population), espagnol

    DIVERS


    ne pas employer états-unien(ne)s
    arrêt « Roe vs Wade » (droit à l’avortement, 1973)
    cajun(s) : invariable en genre (Louisiane)
    TPP : Trans-Pacific Partnership ; TPA : Trade Promotion Authority (autorité gouvernementale chargée de la promotion du TPP, votée par le Congrès, juin 2015)
    crise des subprime
    « études noires » (black studies)
    Fed (la) (Réserve fédérale)
    Silicon Valley
    maccarthysme, maccarthyste
    Ivy League (les huit universités d’élite américaines)
    « Irangate »
    « Obamacare »
    recall : révocation d’un élu par le peuple (possibilité législative dans 13 États)
    « victime non née » (fœtus tué par homicide)

    #pays #états-unis #amériques #amérique_du_nord

     

  • *

    Éthiopie (l’), f.

    Nom officiel : République fédérale démocratique d’Éthiopie
    Habitants : Éthiopien(ne)s
    Monnaie : 1 birr éthiopien (ETB) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1994
    Chef de l’État : président de la République, M. Mulatu TESHOME (OPDO)
    Siège du chef de l’État : palais national (Addis-Abeba)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Hailemariam Desalegn (SEPDM)
    Siège du gouvernement : Addis-Abeba
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral : Conseil des représentants des peuples (Yehizb Tewokayoch Mekir Bete) et Chambre de la fédération (Yefedereshein Mikir Bete)
    Et aussi... : Cour suprême fédérale
    les États fédérés sont découpés à partir de critères ethniques et linguistiques ; il n’y a pas d’organisation institutionnelle standard au sein des États fédérés

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : force de défense nationale éthiopienne
    Police : police fédérale éthiopienne

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    FDRPE : Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien (regroupement de mouvements d’opposition armée, coalition de gouvernement)

    ANDM : Ahmara National Democratic Movement (ex-Mouvement populaire démocratique éthiopien)
    FLPT : Front de libération du peuple du Tigré (fondé en 1975)
    OPDO : Oromo People’s Democratic Organization ; Organisation démocratique du peuple oromo (fondé en 1982)
    SEPDM : Southern Ethiopian Democratic Movement ; Mouvement démocratique des peuples du sud de l’Éthiopie (fondé en 1992)

    ANDP : Parti national démocratique afar (opposition)
    SPDP : Somali People’s Democratic Party (opposition) (fondé en 1998)

    Mouvements irrédentistes

    FLO : Front de libération oromo (nationaliste somalien) (sans reconnaissance légale, fondé en 1973)
    FNLO : Front de libération national de l’Ogaden (somalien) (fondé en 1984)
    Furda : Front uni révolutionnaire démocratique afar (fondé en 1993)

    Groupes armés

    FNLO : Front de libération national de l’Ogaden (et son bras armé l’armée nationale de libération de l’Ogaden) (somalien) (fondé en 1984)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : régime du Derg (régime marxiste du colonel Mengistu), chute le 28 mai 1991 ; indépendance de l’Érythrée en 1993 ; conflit éthio-érythréen (1998-2000)

    TERRITOIRE

    Capitale : Addis-Abeba

    Divisions administratives : L’Éthiopie est divisée en 9 États (découpage effectué sur des bases ethniques) et 2 zones autoadministrées

    Divers
    L’Éthiopie enclavée a accès à la mer par Port-Soudan (ville portuaire soudanaise) et par Djibouti.
    barrage de la Renaissance du Nil Bleu

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues
    Langues officielles : amharique, anglais, arabe, oromigna (langue régionale), tigrinya (langue régionale)
    Autres langues : omoro, somali, gurage, sidamo, hadiyya

    DIVERS

    Membre de : Nepad, de l’UA
    présence de réfugiés somaliens

    #pays #éthiopie #afrique #corne_de_l'afrique

     

  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message