Pays

Plus de deux cents fiches portant sur l’ensemble des pays du monde, structurées de la même façon mais plus ou moins élaborées selon l’importance de l’État concerné.

Les données rassemblées ici ne visent pas à l’exhaustivité mais à la pertinence. Elles mettent à plat la nature des institutions, dressent une liste des principaux partis et de leur orientation politique, jalonnent les temps forts de l’histoire de la nation, présentent l’organisation du territoire, fixent l’orthographe des noms propres, notamment de ceux transcrits d’autres alphabets que le nôtre, etc.

Leur visée n’est donc pas encyclopédique, mais pratique.

  • *

    Cambodge (le)

    Nom officiel : royaume du Cambodge
    Habitants : Cambodgien(ne)s
    Monnaie : 1 riel (KHR) = 100 sen (le dollar est également utilisé)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1993
    Chef de l’État : roi, Norodom SIHAMONI
    Siège du chef de l’État : palais royal (Phnom Penh)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. HUN SEN (CPP)
    Siège du gouvernement : Phnom Penh
    Pouvoir législatif : Parlement du Cambodge, bicaméral (Sénat et Assemblée nationale)
    Et aussi... : Conseil royal du trône (9 membres, élit le roi parmi les membres éligibles de la descendance royale) ; Cour suprême ; Cour constitutionnelle

    « Le roi règne mais ne gouverne pas », principe consacré par la Constitution

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées royales cambodgiennes

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Funcinpec : Front uni national pour un Cambodge indépendant, neutre, pacifique et coopératif (royaliste) (fondé en 1981)
    PPC : Parti du peuple cambodgien (au pouvoir) (ex-Parti révolutionnaire du peuple khmer, parti unique, fondé en 1951)
    PSN : Parti du salut national du Cambodge (fusion des 2 principaux partis d’opposition) (alliance électorale formé en 2013)

    Note : Entre 2013 et 2014, l’opposition (PSN) a pratiqué la politique de la chaise vide pour dénoncer des irrégularités à l’Assemblée nationale.

    AUTRES ORGANISATIONS

    Associations
    Adhoc : Association pour les droits humains et le développement au Cambodge
    CCHR : Cambodian Center for Human Rights, Centre cambodgien des droits humains
    Licadho : Ligue cambodgienne des droits humains

    PERSONNALITÉS

    Les noms propres cambodgiens forment un amalgame indissociable ; ils sont donc classés alphabétiquement par le premier élément.

    M. KEAT CHHON (ex-ministre de l’économie et des finances)
    M. KEM SOKHA (opposition)
    RITHY PANH (cinéaste, documentariste)
    M. SAM RAINSY (opposant)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 9 novembre 1953 (de la France)
    Divers : gouvernement des Khmers rouges du 17 avril 1975 au 6 janvier 1979 ; occupation vietnamienne

    Personnalités

    général LON NOL † (premier ministre entre 1970 et 1972 ; président de la république khmère entre 1972 et 1975)
    Norodom SIHANOUK † (prédécesseur et père de Norodom SIHAMONI, abdique en 2004)

    Khmers rouges
    M. Kang Kek Ieu (et non Ien), alias « DOUCH »
    IENG SARY †
    M. KHIEU SAMPHAN
    IENG THIRITH †
    M. NUON CHEA (« Frère numéro 2 »)
    POL POT † (« Frère numéro 1 »)
    SON SEN † ; SON épouse YUN YAT †
    THIOUNN THIOEUNN †

    Angkar (l’) (l’« Organisation »)
    Santebal (« branche spéciale », ou police politique)
    Kampuchéa démocratique (régime de POL POT, 1975-1979)

    Divers
    République populaire du Kampuchéa (RPK) (1979-1989)

    TERRITOIRE

    Capitale : Phnom Penh

    Divisions administratives : le Cambodge est divisé en 24 provinces (khett) et 1 municipalité (krong)

    Villes : Sihanoukville, Battambang, Siem Reap

    Contentieux : tensions liées à la construction par le Chine de barrages sur le Mékong affectant le Cambodge, le Vietnam et la Laos ; contentieux de souveraineté avec la Thaïlande sur une zone de 4,6 km2 située aux abords tu temple khmer de Preah Vihear

    Divers
    lac Tonlé Sap

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : bouddhisme
    Religion principale : bouddhisme
    Et aussi : islam, christianisme

    Langues
    Langue officielle : khmer

    DIVERS

    tribunal pour le procès des Khmer rouges : Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens, chargées de juger les responsables des crimes commis entre 1975 et 1979 (juridiction mixte composée pour moitié de magistrats cambodgiens et pour moitié de magistrats internationaux)

    #pays #cambodge #asie #asie_du_sud_est

     

  • *

    Cameroun (le)

    Nom officiel : République du Cameroun
    Habitants : Camerounai(se)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XAF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1996
    Chef de l’État : président, M. Paul BIYA (RDPC)
    Siège du chef de l’État : palais de l’Unité (Yaoundé)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Philemon YANG (RDPC)
    Siège du gouvernement : Yaoundé
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral, Sénat et Assemblée nationale
    Et aussi... : Cour suprême du Cameroun, Conseil constitutionnel ; Elecam (opérateur électoral national autonome)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées camerounaises (FAC), gendarmerie
    Police : délégation générale de la sûreté nationale
    Services de renseignement : direction générale de la recherche extérieure (DGRE)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    RDPC : Rassemblement démocratique du peuple camerounais (conservateur, au pouvoir) (ex-Union nationale camerounaise, parti unique fondé en 1960)
    SDF : Social Democratic Front ; Front social-démocrate (opposition) (fondé en 1990)

    Note : Le RDPC domine la vie politique ; l’opposition est très morcelée.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er janvier 1960 (du mandat français des Nations unies)
    Divers : unification en mai 1972, la République fédérale devient État unitaire

    TERRITOIRE

    Capitale : Yaoundé (Yaoundéen[ne]s)

    Divisions administratives : Le Cameroun est divisé en 10 régions
    Régions : de l’Adamaoua, du Centre, de l’Est, de l’Extrême-Nord, du Littoral, de l’Ouest, du Nord, du Nord-Ouest, du Sud et du Sud-Ouest
    Villes : Douala, Yaoundé, Bafoussam, Garoua, Maroua

    Divers
    péninsule de Bakassi (rétrocédée par le Nigeria)
    barrage de Lom Pangar, port et centrale à gaz de Kribi, centrale hydroélectrique de Mem’vele

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : animisme, christianisme
    Et aussi : islam

    Langues
    Langues officielles : français, anglais
    Autres langues : 250 langues recensées

    DIVERS

    affrontements entre l’armée camerounaise et le groupe nigérian Boko Haram (Cf. fiche Nigeria)
    « émeutes de la faim » (février 2008)
    Membre de : l’OCI, Commonwealth, l’UA, la CEEAC, la CBLT

    #pays #cameroun #afrique #afrique_centrale

     

  • *

    Canada (le)

    Nom officiel : Canada
    Habitants:Canadien(ne)s
    Monnaie : 1 dollar canadien (CAD) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle fédérale (État du Commonwealth)
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Lois constitutionnelles de 1867 et 1982
    Chef de l’État : reine, ÉLISABETH II, représentée par le gouverneur général David JOHNSTON
    Siège du chef de l’État : Rideau Hall (Ottawa)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Justin TRUDEAU (PLC)
    Siège du gouvernement : 24, promenade Sussex (Ottawa)
    Pouvoir législatif : Parlement fédéral bicaméral (Chambre des communes et Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême du Canada (depuis 1949, suite à l’abolition du recours devant le Privy Council britannique). Le statut de gouverneur est symbolique, il n’a pas de prérogatives propres.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées royales canadiennes (armée de terre, air, marine)
    Services de renseignement : Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS)
    Et aussi... : entreprises canadiennes : Bombardier Aérospatial, Bell Canada, Blackberry, Rogers, Aastra, Magna Automobiles, Résolu, Cascades

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis fédéraux

    BQ : Bloc québécois (nationaliste, indépendantisme québécois) (créé en 1991)
    Parti Vert du Canada (gauche écologiste) (fondé en 1983)
    PCP : Parti conservateur du Canada (droite) (fusion de l’Alliance canadienne et du Parti progressiste conservateur, fondé en 2003)
    PLC : Parti libéral du Canada (aussi appelé « les Grits ») (centre) (fondé en 1867)
    NPD : Nouveau Parti démocratique (gauche) (fondé en 1961)

    Partis québécois

    ADQ : Action démocratique du Québec (droite) (1994-2012)
    CAQ : Coalition avenir Québec (centre droit) (ex-ADQ, fondé en 2011)
    PQ : Parti québécois (centre gauche) (fondé en 1968)
    PVQ : Parti vert du Québec (gauche écologiste) (fondé en 2001)
    QS : Québec solidaire (gauche) (fondé en 2006)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1ᵉʳ juillet 1867 (de l’Union des colonies britanniques d’Amérique du Nord)

    TERRITOIRE

    Capitale : Ottawa

    Divisions administratives : le Canada est divisé en 10 provinces et 3 territoires
    Provinces : Alberta, Colombie-Britannique, Manitoba, Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, Ontario, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard, Québec, Saskatchewan
    Territoires : Nunavut, Territoires du Nord-Ouest, Yukon

    Villes : Toronto, Montréal, Vancouver, Calgary

    Contentieux : contentieux de souveraineté maritime avec les États-Unis à l’entrée Dixon, dans la mer de Beaufort, au niveau du détroit Juan de Fuca, du golfe du Maine, des îles Machias Seal et North Rock ; contentieux avec le Danemark sur le passage maritime Kennedy ; contentieux de souveraineté avec le Danemark à propos de l’île Hans

    Divers
    archipel Arctique canadien

    DIVERS

    les Canadiens français
    ressources pétrolières et minières (Terre-Neuve et Labrador)
    présence de réfugiés : Colombiens, Chinois, Sri-Lankais, Pakistanais, Haïtiens et Mexicains
    les « accommodements raisonnables »

    NUNAVUT (le)

    Nom officiel  : territoire autonome (membre de la Fédération canadienne depuis le 1er avril 1999)
    Habitants : Inuits, autrefois appelés Eskimos ou Esquimaux
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Peter TAPTUNA (non rattaché à un parti) (depuis 2013)
    Pouvoir législatif : Assemblée législative monocamérale (pas de formations politiques, décisions prises par consensus)
    Capitale : Iqaluit
    Langue : inuktitut

    #pays #canada #amériques #amérique_du_nord

     

  • *

    Cap-Vert (le)

    Nom officiel : République du Cap-Vert
    Habitants : Capverdien(ne)s
    Monnaie : 1 escudo capverdien (CVE) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1992
    Chef de l’État : président de la République, M. Jorge Carlos FONSECA (PAIVC)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Praia)
    Chef du gouvernement : premier ministre, José Maria NEVES (PAIVC)
    Siège du gouvernement : palais du gouvernement (Praia)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Assemblée nationale
    Et aussi... : Cour suprême de justice

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées révolutionnaires populaires

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    PAICV : Parti africain pour l’indépendance du Cap-Vert (au pouvoir) (scission du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert, fondé en 1980)
    MPD : Mouvement pour la démocratie (opposition)

    Note : 1975-1990, régime de parti unique du PAICV

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 5 juillet 1975 (du Portugal)

    TERRITOIRE

    Capitale : Praia (Praien[ne]s)

    Divisions administratives : Le Cap-Vert est divisé en 22 municipalités (concelhos)

    Divers
    São Vicente

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme
    Et aussi : protestantisme, islam

    Langues
    Langue officielle : portugais
    Autres langues : créole capverdien (langue nationale)

    DIVERS

    Membre de : la CEDEAO, de la Macaronésie, de l’UA

    #pays #cap-vert #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Chili (le)

    Nom officiel : République du Chili
    Habitants : Chilien(ne)s
    Monnaie : 1 peso chilien (CLP) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1980
    Chef de l’État et du gouvernement : présidente de la République, Mᵐᵉ Michelle BACHELET (PS)
    Siège du chef de l’État : palais de la Moneda (Santiago)
    Pouvoir législatif : Congrès national bicaméral (Chambre des députés, Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée chilienne (terre, air, marine)
    Police : police d’investigation du Chili et carabiniers
    Services de renseignement : direction nationale du renseignement (DINA)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Chile Vamos (coalition de centre-droite) (ex—Alianza, formée en 2015)
    UDI : Unión Demócrata Independiente ; Union démocrate indépendante (droite) (fondée en 1983)
    RN : Renovación Nacional ; Rénovation nationale (centre droit) (fondé en 1987)

    Nueva Mayoría : Nouvelle Majorité (coalition de centre-gauche) (ex-Concertacion, formée en 1987, devient Nouvelle Majorité en 2013)
    PDC : Partido Demócrata Cristiano ; Parti démocrate-chrétien (centre) (fondé en 1975)
    PS : Partido Socialista de Chile ; Parti socialiste du Chili (gauche) (fondé en 1933)
    PPD : Partido por la Democracia ; Parti pour la démocratie (centre gauche) (créé en 1987)
    MAS : Movimiento Amplio Social ; Mouvement ample social (gauche) (fondé en 2014)

    Groupes armés

    MIR : Movimiento de Izquierda Revolucionaria ; Mouvement de la gauche révolutionnaire (extrême gauche marxiste-léniniste) (fondé en 1965 pour la lutte armée, disparaît en 1995)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 18 septembre 1810 (de l’Espagne)

    Personnalités
    Salvador ALLENDE †

    TERRITOIRE

    Capitale : Santiago

    Divisions administratives : le Chili est divisé en 15 régions (regiones)
    Villes : Viña del Mar, Valparaíso (ville portuaire), Concepción, Antofagasta (ville portuaire), Punta Arenas, Ushuaia

    la Terre de Feu, la Patagonie

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : pas de religion officielle
    Religion principale : catholicisme romain
    Et aussi : protestantisme

    Langues
    Langue officielle : espagnol

    Médias
    La Nación (quotidien devenu exclusivement journal en ligne) (1917, transformé en 2010)

    DIVERS

    les Mapuches, peuple mapuche
    pinochétisme
    la Zona Franca (en Patagonie)

    #pays #chili #amériques #amérique_latine

     

  • *

    Chine (la)

    Nom officiel : République populaire de Chine
    Habitants : Chinois(es)
    Monnaie : 1 yuan (renminbi) (RMB) = 10 mao = 100 fen
    yuan (unité monétaire) et renminbi (devise) ; Hongkong, Taïwan et Macao ont leur propre devise

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire (centralisée)
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1982
    Chef de l’État : président de la République, M. XI Jinping (depuis 2013)
    Siège du chef de l’État : Zhongnanhai (Pékin)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. LI Keqiang
    Siège du gouvernement : Zhongnanhai (Pékin)
    Pouvoir législatif : Parlement unicaméral, Assemblée populaire nationale ; Assemblées populaires municipales, régionales et provinciales (élisent l’Assemblée nationale populaire, avec l’Armée populaire de libération)
    Et aussi... : gouvernements populaires dans les différents échelons.
    Comité permanent de l’Assemblée nationale populaire (organe de l’Assemblée nationale populaire) ; Cour populaire suprême ; Commission militaire centrale (CMC) ; Conseil des affaires d’État ; Conseil de la sécurité de l’État
    L’Assemblée populaire nationale nomme les juges et choisit les candidats aux élections. Mélange des pouvoirs exécutif et législatif, le PCC contrôle l’ensemble de l’activité politique. Dans chaque organe de chaque échelon est présent un membre du Parti communiste.
    Organes du Parti communiste : Comité permanent du Bureau politique, Comité central du Parti communiste chinois ; Conférence consultative politique du peuple ; École centrale du Parti
    Forte déconcentration géographique, direction unique du pouvoir central.

    56 nationalités officiellement reconnues.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : Armée populaire de libération (commandée par le Parti) ; milice ; police armée du peuple
    Police : Bureau de la sécurité publique
    Services de renseignement : dépendent du Parti communiste chinois ; département central d’investigation (DCI) ; Bureau 610 ; Tewu, département des affaires spéciales ; ministère de la sécurité de l’État ; Diaochabu, bureau d’investigations du Comité central du PCC ; département des relations internationales du Comité central du PCC (renseignement extérieurs) ; Qingbao (renseignement militaire)
    Et aussi... : L’armée a une fonction civile : œuvrer au développement du pays.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    PCC : Parti communiste chinois (fondé en 1921)

    AUTRES ORGANISATIONS

    China Labour Bulletin (organisation de défense des travailleurs, Hongkong)
    Fédération des syndicats de toute la Chine (All-China Federation of Trade-Unions, ACFTU) (organisation officielle)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : pays démembré mais non colonisé
    Divers : établissement de la République populaire de Chine le 1ᵉʳ octobre 1949. Le 1ᵉʳ janvier 1912, la République de Chine a remplacé la dynastie Qing (à la suite de la révolution de 1911).

    TERRITOIRE

    Capitale : Pékin

    Divisions administratives : la Chine est divisée en 22 provinces, 5 régions autonomes et 4 municipalités
    Taïwan est considérée comme une 23ᵉ province.

    Divers
    se reporter à la carte du Manière de voir n° 123, « Chine, état critique »

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : bouddhisme, taoïsme, islam, catholicisme, protestantisme

    Langues
    Langue officielle : chinois mandarin
    Autres langues : cantonais, dialectes locaux

    DIVERS

    18ᵉ Congrès du Parti communiste chinois (2012)
    plénums annuels
    plan quinquennal
    hukou (passeport intérieur)

    pas de frontière officielle avec le Bhoutan
    conflit de souveraineté maritime avec le Vietnam (et Taïwan) sur les îles Paracels ; avec le Vietnam, la Malaisie, les Philippines, Brunei (et Taïwan) sur les îles Spratleys ; avec le Japon (et Taïwan) sur les îles Senkaku

    Armée rouge chinoise, devenue Armée populaire de libération
    le Parti (fait référence au Parti communiste)

    régions du Cachemire contrôlées par la Chine : vallée de la Shaksgam et Aksai Chin (le reste du Cachemire est disputé entre l’Inde et le Pakistan)

    • TIBET
    région autonome (territoire considéré comme occupé par le « gouvernement en exil » de Dharamsala, Inde)
    le Toit du monde
    M.Tenzin Gyatso (14ᵉ dalaï-lama)

    • HONGKONG
    Loi fondamentale du 4 avril 1990 ; région administrative spéciale (RAS)
    « un pays, deux systèmes »

    • TAÏWAN
    (Cf. fiche spécifique Taïwan)
    ECFA : Economic Cooperation Framework Agreement, avec Taïwan (2010)

    #chine #pays #asie #hongkong #asie_du_nord_est

     

  • *

    Chypre, f.

    Nom officiel : République de Chypre
    Habitants : Chypriote(s) (grec[que]s / turc[que]s)
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république
    Régime : présidentiel (partie grecque) ; semi-présidentiel (partie turque)
    Texte fondamental : Constitution de 1960
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, Nikos ANASTASIADES (DISY)
    Siège du chef de l’État : Limassol
    Pouvoir législatif : Chambre des représentants (monocaméral)
    Et aussi... : Cour suprême de Chypre ; Cour suprême (turque)

    La République turque de Chypre du Nord (RTCN), autoproclamée et reconnue uniquement par la Turquie, échappe à l’autorité du gouvernement légal ; elle dispose de son Assemblée de la République.
    La nature de l’État reste à déterminer : les Turcs sont favorables à une confédération et les Grecs à une fédération.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : garde nationale chypriote-grecque ; forces de sécurité chypriotes-turques
    Police : forces de police de Chypre

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    République de Chypre

    AKEL : Parti progressiste des travailleurs (communiste, marxiste-léniniste) (fondé en 1926)
    DIKO : Parti démocratique (centre droit) (fondé en 1976)
    DISY : Ralliement démocratique (centre droit) (fondé en 1976)
    KS-EDEK : Mouvement pour la démocratie sociale (social-démocrate) (fondé en 1969)
    Evroko : Parti européen (fondé en 2005)
    KED : Mouvement des démocrates libres (fusion EDI, fondé en 1996) (libéral)
    PD : Parti démocrate (turc, centre droit) (fondé en 1992)

    République turque de Chypre du Nord

    CTP : Parti républicain turc - Union des forces (centre gauche) (fondé en 1970)
    UBP : Parti de l’unité nationale (nationaliste turc, conservateur) (fondé en 1975)

    PERSONNALITÉS

    M. Mustafa Akıncı (attention : Akıncı) (président de la RTCN)
    M. Hüseyin Özgürgün (premier ministre de la RTCN)

    TERRITOIRE

    Capitale : Nicosie
    Superficie : 9 251 km²
    Longueur de côtes : 648 km
    ZEE : 98 707 km²

    Divisions administratives : Chypre est divisé en 6 districts (éparchies)
    Éparchies : Famagouste, Kyrenia, Larnaca, Limassol, Nicosie, Paphos
    Villes : Larnaca, Morfou, Limassol, Nicosie

    Divers
    l’île d’Aphrodite

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1960 (du Royaume-Uni)
    Divers : RTCN autoproclamée autonome en 1975, indépendante en 1983

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : orthodoxie, islam

    Langues
    Langues officielles : grec, turc
    Autre langue : anglais

    Médias
    Politis (quotidien chypriote)
    Volkan (RTCN, périodique nationaliste)

    DIVERS

    l’Enôsis (rattachement, union à la Grèce)
    UNFICYP : United Nations Force in Cyprus, Force des Nations unies à Chypre

    #pays #chypre #europe #europe_du_sud

     

  • *

    Colombie (la)

    Nom officiel : République de Colombie
    Habitants : Colombien(ne)s
    Monnaie : 1 peso colombien (COP) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1991
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Juan Manuel SANTOS Calderón (Partido de la U)
    Siège du chef de l’État : Casa de Nariño (Bogota)
    Pouvoir législatif : Congrès bicaméral (Chambre des représentants et Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême de justice ; Cour constitutionnelle ; Conseil d’État

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée nationale de la République de Colombie (armée de terre, air, marine)
    Police : police nationale de Colombie
    Services de renseignement : Agence nationale de renseignement (ANIC)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ASI : Alianza Social Independiente ; Alliance sociale indépendante (centre gauche) (formée en 1991)
    AV : Alianza Verde ; Alliance verte (centre) (formée en 2013)
    CCC : Compromiso Ciudadano por Colombia ; Engagement citoyen pour la Colombie (fondé en 1999)
    CD : Centro Democrático ; Centre démocratique (droite) (fondé en 2013)
    CR : Cambio Radical ; Changement radical (droite) (fondé en 1998, renommé en 2001)
    MIRA : Movimiento Independiente de Renovación Absoluta ; Mouvement de rénovation indépendante (idéologie propre : miraïsme) (fondé en 2000)
    MP : Marcha Patriótica ; Marche patriotique (extrême gauche) (fondé en 2012)
    Partido Conservador Colombiano : Parti conservateur colombien (centre droit) (fondé en 1849)
    PCC : Partido Comunista Colombiano ; Parti communiste colombien (extrême gauche) (fondé en 1930)
    Partido de la U : Partido Social de Unidad Nacional ; Parti social d’unité nationale (droite) (fondé en 2005)
    PDA : Polo Democratico Alternativo ; Pôle démocratique alternatif (gauche) (fondé en 2003 ou 2005)
    PIN : Partido de Integración Nacional ; Parti d’intégration nationale (fondé en 2009)
    PLC : Partido Liberal Colombiano ; Parti libéral colombien (gauche) (fondé en 1848)
    PV : Partido Verde ; Parti vert (gauche écologiste) (fondé en 2005, renommé en 2009)
    UP : Unión Patriótica ; Union patriotique (gauche) (1985-2002, réapparu en 2013)

    Groupes armés

    FARC (sigle complet : FARC-EP) : Fuerzas Armadas Revolucionarias de Colombia - Ejército del Pueblo ; Forces armées révolutionnaires de Colombie - Armée du peuple (guérilla communiste) (fondé en 1964)
    ELN : Ejército de Liberación Nacional ; Armée de libération nationale (deuxième guérilla communiste du pays) (fondé en 1964)
    EPL : Ejército Popular de Liberación ; Armée populaire de libération (marxiste— léniniste, maoïste) (fondé en 1965)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1819 (de l’Espagne, après neuf ans de guerre)

    TERRITOIRE

    Capitale : Bogotá (Bogotanais[es])

    Division administrative : la Colombie est divisée en 32 départements et 1 district capitale
    Villes : Apartadó, Barranquilla, Cartagena, Cucúta, Cali, Mapiripán, Medellin

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : pas de religion officielle
    Religion principale : catholicisme

    Langues
    Langue officielle : espagnol
    Autres langues : 85 langues autochtones (guahibo, guambiano, arhuaco, inga, tucano...)

    DIVERS


    plan Colombie
    Indiens Uwas

    #pays #colombie #amériques #amérique_latine

     

  • *

    Comores (les), f.

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH92/Comores-d4c7e.jpg

    Nom officiel : Union des Comores
    Habitants : Comorien(ne)s
    Monnaie : 1 franc des Comores (KMF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2001
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. IKILILOU DHOININE (PNJ)
    Siège du chef de l’État : palais de Beït Salam (Moroni)
    Pouvoir législatif : Parlement fédéral monocaméral (Assemblée de l’Union), Assemblées régionales
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle

    présidence fédérale tournante (gouverneurs de chaque île), pratique institutionnalisée informelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée nationale de développement comorienne (AND)
    Police : police fédérale comorienne

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    PEC : Parti pour l’entente comorienne
    PJ : Parti Juwa (opposition sambiste)
    PNJ : Parti national de la justice
    UPDC : Union pour le développement des Comores (mouvance présidentielle)

    Note : Nombreux partis politiques, soit rassemblés au sein de la mouvance présidentielle, soit au sein de l’opposition.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 6 juin 1975 (de la France)
    Divers : ex-République islamique des Comores (changement en 2001)

    TERRITOIRE

    Capitale : Moroni

    Divisions administratives : Les Comores sont divisées en 3 îles et 4 municipalités
    Îles : îles autonomes de Grande Comore, de Mohéli et d’Anjouan (anciennement Ndzouani)
    Villes : Praia, Mindelo, Assomada

    Contentieux : contentieux de frontière avec la France à propos de l’île de Mayotte ; avec la France et Madagascar à propos du banc de Geyser (océan Indien) ; indépendantisme puissant sur l’île d’Anjouan

    Divers
    Mayotte est administrée par le France (Mahorais)
    Grands-Comoriens, Mohéliens, Anjouanais

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : islam
    Religions principales : islam sunnite (98 %), catholicisme
    Et aussi : chiisme (résurgence récente), reconnaissance officielle du sunnisme et du chafiisme

    Langues 
    Langues officielles : comorien, français, arabe
    Langues courantes : comorien, français

    DIVERS

    Membre de : la Ligue arabe, de l’Organisation de la coopération islamique, de la COI, de l’UA

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20591

    #pays #comores #afrique

     

  • *

    Congo (le)

    Nom officiel : République du Congo
    Habitants : Congolai(se)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XAF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2002
    Chef de l’État : président de la République, M. Denis SASSOU NGUESSO (PCT)
    Siège du chef de l’État : palais du peuple (Brazzaville)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Clément MOUAMBA
    Siège du gouvernement : Brazzaville
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Sénat et Assemblée nationale)
    Et aussi... : Cour suprême

    la révision constitutionnelle de 2015 instaure la fonction de premier ministre, qui était assumée par le président de la République

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées congolaises (FAC)
    Et aussi... : milice M23 : Mouvement du 23 mars, rébellion congolaise exportée au Rwanda, formé en 2012

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CNR : Conseil national des républicains (ancien groupe rebelle du pasteur Ntumi, Conseil national de résistance, devenu parti politique en 2007)
    PCT : Parti congolais du travail (ancien parti unique, au pouvoir) (fondé en 1969)
    Upads : Union panafricaine pour la démocratie sociale (opposition) (fondé en 2013)

    Groupes armés

    CNR : Conseil national des républicains (ancien groupe rebelle du pasteur Ntumi, Conseil national de résistance, devenu parti politique en 2007)
    M23 : Mouvement du 23 mars (rébellion congolaise exportée au Rwanda) (milice formée en 2012)

    Note : début du multipartisme en 1992

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 15 août 1960 (de la France)
    Divers : coup d’État en 1992 ; guerres civiles (1994-1997-1998), affrontement des milices armées de MM. Lissouba, Kolelas et Sassou Nguesso
    ex-Congo français, Moyen Congo, République populaire du Congo, Congo-Brazzaville

    TERRITOIRE

    Capitale : Brazzaville (Brazzavillois[es])

    Divisions administratives : Le Congo est divisé en 12 départements

    Contentieux : frontière non définie avec la République démocratique du Congo

    Divers
    région du Pool (portes de Brazzaville)
    quartier de Mpila
    Oyo (ville présidentielle où se déroulent l’essentiel des rencontres internationales)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : christianisme (90 %)
    Et aussi : islam, animisme

    Langues
    Langue officielle : français
    Langues courantes : français, lingala

    DIVERS

    ressources pétrolières et minières
    Membre de : la Cedeao

    #pays #congo #afrique #afrique_centrale

     

  • *

    Corée du Nord (la)

    Nom officiel : République populaire démocratique de Corée (RPDC)
    Habitants : Nord-Coréen(ne)s
    Monnaie : 1 won nord-coréen (KPW) = 100 chon

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel autoritaire à parti unique
    Texte fondamental : Constitution de 1948
    Chef de l’État : président du présidium de l’Assemblée populaire suprême depuis 2011, M. KIM Jong-un (PTC)
    Siège du chef de l’État : résidence Ryongsong (Pyongyang)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. PAK Pong-ju (PTC)
    Siège du gouvernement : Pyongyang
    Pouvoir législatif : Parlement unicaméral (Assemblée populaire suprême)
    Et aussi... : Cour suprême.
    Le président est à la tête du Parti, de l’armée et de l’État
    Le Parti du travail de Corée contrôle toutes les activités du pays (principe constitutionnel), avec l’appui de l’armée populaire

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée populaire de Corée du Nord 
    Services de renseignement : département de la sécurité d’État
    Et aussi... : économie dépendante de l’aide extérieure (Nations unies, Chine, Corée du Sud)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CCD : Parti Chondogyo-Chong-u (ou Chongu chondoïste) (souverainiste) (fondé en 1946)
    CSD : Parti social-démocrate (ex-Parti démocrate de Corée) (fondé en 1945)
    FDRP : Front démocratique pour la réunification de la patrie (regroupe les trois partis politiques nord-coréens, sous le contrôle du PTC) (fondé en 1946)
    PTC : Parti du travail de Corée (ou Parti des travailleurs de Corée) (communiste) (fondé en 1946)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 15 août 1945 (du Japon)
    Divers : guerre de Corée (1950-1953)
    division de la péninsule (sur le 38ᵉ parallèle nord) entre la zone d’occupation américaine au Sud et le Nord occupé par l’URSS en 1945
    guerre toujours ouverte entre les deux Corées (pas de cessez-le-feu formalisé dans un traité de paix)

    Personnalités
    KIM II-sung (président « éternel » de la République de Corée du Nord, décédé en 1994, fondateur du régime nord-coréen)
    KIM Jong-il (secrétaire général « éternel » du PTC, décédé en 2011 ; fils de KIM II-sung)
    M. KIM Jong-un (fils de KIM II-sung et petit-fils de KIM II-sung, premier secrétaire du Parti du travail, président de la commission militaire centrale, président de la commission nationale de défense)

    TERRITOIRE

    Capitale : Pyongyang

    noms géographiques : utiliser la romanisation McCune-Reischauer (plutôt que la romanisation révisée)

    Villes : Chongjin, Kaesong

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues :
    Langue officielle : coréen

    DIVERS

    les deux Corées
    juche (« autonomie », principe fondateur de la Corée du Nord)
    songun (« priorité à l’armée », second principe fondateur du régime)
    négociations à six ou pourparlers à six (et non plus groupe des six)
    « politique de paix et de prospérité » (dialogue intercoréen)
    réacteur de Yongbyon
    Organisation du développement énergétique de la péninsule de Corée (KEDO)

    #pays #corée_du_nord #asie #asie_du_nord_est

     

  • *

    Corée du Sud (la)

    Nom officiel : République de Corée
    Habitants : Coréen(ne)s
    Monnaie : 1 won sud-coréen (KRW) = 100 chon

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1948
    Chef de l’État : présidente de la République, Mᵐᵉ PARK Geun-hye (PNF) (destituée en décembre 2016)
    Siège du chef de l’État : Maison Bleue (Séoul)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. HWANG Kyo-ahn (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : Maison Bleue (Séoul)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Assemblée nationale (Kuk Hoe)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle
    le traité de défense mutuelle conclu en 1953 avec les États-Unis reste un pilier de la politique étrangère

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    PJ : Parti de la justice (ex-Parti démocratique de la justice) (centre gauche) (fondé en 2012)
    PMC : Parti Minju de Corée ; Minju (ex-Nouvelle alliance politique pour la démocratie) (libéral, principal parti d’opposition) (fondé en 2014)
    PNF : Saenuri ; Parti de la nouvelle frontière (ex-Grand Parti national) (conservateur, au pouvoir) (fondé en 1997)
    PP : Parti du peuple (scission du Minju) (fondé en 2016)
    PPU : Parti progressiste unifié (gauche, dissous par le pouvoir en 2014)

    AUTRES ORGANISATIONS

    KCTU : Confédération coréenne des syndicats

    PERSONNALITÉS

    nom + prénom (composé : majuscule, trait d’union, minuscule). Exemple : M. BAN Ki-moon —> M. BAN. Du fait de confusions fréquentes entre les KIM, on écrit plutôt « en entier » : M. KIM Dae-jung
    M. BAN Ki-moon (ex-secrétaire général de l’ONU)
    M. KIM Dae-jung (ancien président, Prix Nobel de la paix 2000)
    M. LEE Myung-bak (président, 2008-2013)
    Mᵐᵉ PARK Geun-hye (PNF) (élue présidente en décembre 2012, destituée en décembre 2016) (fille du dictateur PARK Chung-hee †)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 15 août 1945 (du Japon)
    Divers : guerre de Corée (1950-1953) ; 1987, fin de la dictature
    division de la péninsule (sur le 38ᵉ parallèle nord) entre la zone d’occupation américaine au Sud et le Nord occupé par l’URSS en 1945
    guerre toujours ouverte entre les deux Corées (pas de cessez-le-feu formalisé dans un traité de paix)

    Personnalités
    ROH Moo-hyun † (président 2003-2008)

    TERRITOIRE

    Capitale : Séoul

    Pour les noms géographiques, utiliser la romanisation McCune-Reischauer (plutôt que la romanisation révisée)

    Villes : Inchon, Kwangju, Masan (port, zone franche), Pusan (plutôt que Busan), Sunchon
    île Cheju (plutôt que Jeju)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Médias

    Yonhap (agence de presse)
    les « Cho-Joong-Dong » (surnom des journaux conservateurs Chosun Ilbo, JoongAng Ilbo et Dong-A Ilbo )

    DIVERS

    des chaebol (conglomérats industriels)
    les deux Corées
    Séoulien(ne)
    « politique de paix et de prospérité » (dialogue intercoréen)
    Organisation du développement énergétique de la péninsule de Corée (KEDO)
    contentieux de souveraineté avec le Japon sur les rochers Liancourt
    « femmes de réconfort » (esclaves sexuelles pendant la seconde guerre mondiale ; conflit mémoriel avec le Japon)
    « révolution des bougies » (2016)

    #pays #corée_du_sud #asie #asie_du_nord_est

     

  • *

    Costa Rica (le)

    Nom officiel : République du Costa Rica
    Habitants : Costaricien(ne)s, de préférence à Costaricain(e)s
    Monnaie : 1 colón (CRC) = 100 céntimos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1949
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Luis Guillermo SOLÍS Rivera (PAC)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (San José)
    Pouvoir législatif : Assemblée législative unicamérale
    Et aussi... : Cour suprême de justice ; Tribunal suprême électoral

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : sans armée
    Police : organisme d’investigation judiciaire
    Services de renseignement : direction du renseignement et de la sécurité (DIS)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    FA : Frente Amplio ; Front large (gauche) (fondé en 2004)
    FD : Fuerza Democrática ; Force démocratique (extrême gauche) (1993-2010)
    ML : Movimiento Libertario ; Mouvement libertarien (droite) (fondé en 1994)
    PAC : Partido Acción Ciudadana ; Parti d’action citoyenne (gauche) (fondé en 2000)
    PASE : Partido Accesibilidad Sin Exclusión ; Parti accessibilité sans exclusion (droite chrétienne) (fondé en 2004)
    PLN : Partido Liberación Nacional ; Parti de la libération nationale (centre droit) (fondé en 1951)
    PRC : Partido Renovación Costarricense ; Parti de la rénovation costariciaine (droite) (fondé en 1995)
    PRN : Partido Restauración Nacional ; Parti de la restauration nationale (centre droit chrétien) (fondé en 2005)
    PUSC : Partido Unidad Social Cristiana ; Parti unifié social chrétien (centre droit) (fondé en 1984)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 15 septembre 1821 (de l’Espagne)

    TERRITOIRE

    Capitale : San José

    Divers
    fleuve San Juan (frontalier avec le Nicaragua)
    parc de la Merced (San José)

    DIVERS

    forum Chine-Celac
    contentieux territorial avec le Nicaragua sur le río San Juan
    « Nicas » (immigrés nicaraguayens)
    « Ticos » (costariciens)

    #pays #costa_rica #amériques #amérique_centrale

     

  • *

    Côte d’Ivoire (la)

    Nom officiel : République de Côte d’Ivoire
    Habitants : Ivoirien(ne)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XOF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2000
    Chef de l’État : président de la République, M. Alassane Dramane OUATTARA (RDR)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Yamoussoukro) ; palais présidentiel du Plateau (Abidjan)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Daniel KABLAN DUNCAN (PDCI)
    Siège du gouvernement : palais présidentiel du Plateau (Abidjan)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour suprême ; Commission électorale indépendante

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI, remplace les Fanci) ; gendarmerie
    Police : direction générale de la police nationale (DGPN)
    Services de renseignement : agence nationale de stratégie et d’intelligence (ANSI) ; direction générale de sécurité intérieure (DGSI)
    Et aussi... : milices pro-Ouattara ; Société ivoirienne de raffinage (SIR)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    FPI : Front populaire ivoirien (ancien parti de Gbagbo, opposition) (aile radicale et aile modérée) (1982, officialisé en 1990)
    RHDP : Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (coalition de gouvernement, formée en 2005)
    MFA : Mouvement des forces d’avenir
    PDCI : Parti démocrate de Côte d’Ivoire (fondé en 1946)
    RDR : Rassemblement des républicains (fondé en 1994)
    UDPCI : Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire

    Groupes armés

    AQMI : Al-Qaida au Maghreb islamique

    PERSONNALITÉS

    Mᵐᵉ Simone GBAGBO
    M. Laurent GBAGBO (ancien président de la République)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 7 août 1960 (de la France)
    Divers : 1999 : coup d’État du général Gueï ; 2004 : division du territoire en deux parties ; accord de Ouagadougou (mars 2007) ; guerre civile (2010-2011) ; 28 janvier 2016, ouverture du procès à la CPI de MM. Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé

    Personnalités
    Robert GUEÏ † (ancien président assassiné en 2002)

    TERRITOIRE

    Capitale : Yamoussoukro

    Divisions administratives : La Côte d’Ivoire est divisée en 12 districts et 2 districts autonomes
    Villes : Duékoué, San Pedro,Taï, Zagné

    Contentieux : contentieux de frontière maritime avec le Ghana

    Divers
    Bouaké
    Cocody, le Plateau (quartiers d’Abidjan)
    Grand-Bassam (station balnéaire)
    fleuve Cavally (frontière avec le Liberia)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : islam, christianisme, animisme

    Langues
    Langue officielle : français
    Autres langues : noushi, dioula et 60 autres dialectes couramment parlés

    DIVERS

    Membre de : l’UEMOA, de la CEDEAO, de l’UA, de l’APDA
    Onuci (Opération des nations unies en Côte d’Ivoire)
    « miracle ivoirien » (1960-1980)
    les nordistes « dyoulas » (et non « dioulas », ne pas confondre avec l’ethnie Dioula)
    les Dozos, les Guérés, les Oubis (peuples)

    #pays #côte_d'ivoire #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Croatie (la)

    Nom officiel : République de Croatie
    Habitants : Croate(s)
    Monnaie : 1 kuna (HRK) = 100 lipas

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1991
    Chef de l’État : présidente de la République, Mᵐᵉ Kolinda GRABAR-KITAROVIĆ (HDZ)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Zagreb)
    Chef du gouvernement : président du gouvernement, M. Andrej PLENKOVIĆ (HDZ)
    Siège du gouvernement : Banski dvori (Zagreb)
    Pouvoir législatif : Assemblée monocamérale
    Et aussi : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées de la république de Croatie, armée de terre, aviation, marine
    Police : direction générale de la police
    Services de renseignement : Agence d’information de la sécurité (SOA)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    HDZ : Communauté démocratique croate (centre droit conservateur, parti de gouvernement) (fondé en 1989)
    HSLS : Parti social-libéral croate (centre droit) (fondé en 1989)
    HSU : Parti croate des retraités (fondé en 1996)
    IDS : Diète démocrate istrienne (opposition autonomiste) (fondé en 1990)
    Parti populaire-réformiste (centre) (fondé en 2014)
    SDP : Parti social-démocrate (centre gauche) (fondé en 1990)
    SDSS : Parti démocratique indépendant serbe (centre gauche, défense des Serbes) (fondé en 1997)
    Travaillistes croates - Parti du travail (centre gauche) (fondé en 2010)

    PERSONNALITÉS

    M. Tihomir OREŠKOVIĆ (ex-premier ministre, 2016, proche de l’Opus Dei)

    TERRITOIRE

    Capitale : Zagreb (Zagrébois[e])
    Superficie : 56 594 km²
    Longueur de côtes : 5 835 km
    ZEE : 59 032 km²

    Divisions administratives : La Croatie est divisée en 21 comtés (zupanije) .
    Villes : Dubrovnik, Rijeka, Zadar

    Contentieux : contentieux de frontière avec la Bosnie-Herzégovine ; avec la Slovénie à propos de la baie de Piran

    Divers
    péninsule d’Istrie

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 25 juin 1991 (de la Yougoslavie, reconnaissance internationale : 1992)
    Divers : État de Yougoslavie (1918-1991) ; République fédérative socialiste de Yougoslavie (1945-1991), royaume de Yougoslavie (1928-1945), État des slovènes croates et serbes (1918-1828)
    Nezavisna Država Hrvatska (NDH) : État créé par les oustachis sous la protection de l’Allemagne nazie, 1941-1944

    Personnalités
    Franjo TUĐMAN † (1922-1999) (premier président de la République de Croatie indépendante)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : catholicisme, christianisme, orthodoxie

    Langues
    Langue officielle : croate

    DIVERS

    #pays #croatie #europe #ex-yougoslavie #europe_du_sud

     

  • *

    Cuba, f.

    Nom officiel : République de Cuba
    Habitants : Cubain(e)s
    Monnaie : 1 peso convertible cubain (CUC) appelé chavito / 1 peso cubain (CUP) appelé peso national (utilisé uniquement par les Cubains) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : socialiste à parti unique
    Texte fondamental : Constitution de 1976
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Raúl CASTRO (PCC) (depuis 2006)
    Siège du chef de l’État : Punto Cero (La Havane)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale du pouvoir populaire, monocamérale
    Et aussi... : Cour suprême du peuple

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées révolutionnaires (armée de terre, marine, défense aérienne)
    Police : organisme unique intégré au ministère de l’intérieur de la République de Cuba
    Services de renseignement : direction générale du renseignement (DGI), Sécurité de l’État, département de renseignement militaire (DIM)
    Et aussi... : comités de défense de la révolution (CDR) (créés en 1960)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    PCC : Partido Comunista de Cuba ; Parti communiste de Cuba (extrême gauche) (créé en 1965, seul parti légal)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Associations

    Damas de blanco « femmes en blanc »
    Association nationale des petits fermiers

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1898 (de l’Espagne)
    Divers : 10 mars 1952 : coup d’Etat de Batista ; 16 avril 1961 : baie des Cochons ; octobre 1962 : crise des missiles ; embargo (1962-2015)
    amendement Platt (1902, tutelle américaine)
    loi Helms-Burton (1996, États-Unis, anti-Cuba)
    loi Torricelli (1992, États-Unis, anti-Cuba)

    Personnalités

    Fulgencio BATISTA †
    Fidel CASTRO † (1926-2016)
    Ernesto Che GUEVARA †
    José MARTÍ † (un des pères de l’indépendance, XIXe siècle)

    TERRITOIRE

    Capitale : La Havane

    Divisions administratives : Cuba est divisée en 15 provinces

    Divers
    Sierra Maestra (montagnes)
    caserne Moncada (Cuartel Moncada)
    Santiago de Cuba
    Oriente (province)
    Gran Piedra (maquis)

    zone de Guantanamo louée aux États-Unis

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Médias
    Granma (quotidien du PCC) (bateau, 1956)

    DIVERS

    barbudos (« barbus »)
    libreta (carnet d’alimentation)
    Commission cubaine pour les droits humains et la réconciliation nationale
    « cédériste »
    « fidéliste »
    Petrocaribe
    projet Varela (Oswaldo Paya)

    #pays #cuba #amériques #caraïbes

     

  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message