Correcteurs

compte officiel

  • *

    Kirghizstan (le)

    Nom officiel : République kirghize
    Habitants : Kirghizes
    Monnaie : 1 som = 100 tyiyn

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-parlementaire
    Texte fondamental : Constitution du 27 juin 2010
    Chef de l’État : président de la République, M. Almazbek ATAMBAEV (SDPK)
    Siège du chef de l’État : « Maison Blanche » (Bichkek)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Temir SARIEV (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : « Maison Blanche » (Bichkek)
    Pouvoir législatif : Conseil suprême unicaméral (Jogorku Kengesh)
    Fonctions régaliennes : forces spéciales kirghizes « Scorpion » (militaire)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle ; majorité de Kirghizes, minorités d’Ouzbeks, de Russes, de Dounganes, de Tadjiks et d’Ouïgours

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis représentatifs

    Ata-Meken : Parti socialiste « patrie » (scission du Parti Erkin Kyrgyzstan en 1992)
    Onuguu : Progrès (rejoint en 2013 par le Uluttar Birimgidi Party, Parti d’unité des peuples) (fondé en 2012)
    SDPK : Social Democratic Party of Kyrgyzstan ; Parti social-démocrate (fondé en 1994)

    Opposition

    Bir-Bol : Parti politique unité nationale et du patriotisme (opposition) (ex-Parti libéral-démocrate, fondé en 2014)
    PKK : Parti des communistes du Kirghizstan (fondé en 1992)
    RAJ : Respublika Ata-Jurt ; République mère patrie (opposition) (fondé en 2006)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 31 août 1991 (de l’Union soviétique)
    Divers : 27 juin 2010 : référendum constitutionnel, premier régime semi-parlementaire d’Asie centrale

    TERRITOIRE

    Capitale : Bichkek (anciennement Frounze)
    Le Kirghizstan est divisé en 7 provinces (oblustar) .

    Contentieux : contentieux à propos du tracé des frontières avec l’Ouzbékistan et le Tadjikistan ; contentieux à propos du partage des ressources hydriques (barrage de Rogoun au Tadjikistan et Kambarata au Kirghizstan)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : islam sunnite, christianisme (protestantisme et orthodoxie)

    Langues 
    Langue officielle : russe
    Autres langues : kirghize (langue d’État)

    DIVERS

    mine du Kumtor
    barrages hydroélectriques de Kambarata et Toktogul
    un Kirghize, le Parlement kirghize

    #asie #pays #kirghizstan #asie_centrale

     


  • *

    Tadjikistan (le)

    Nom officiel : République du Tadjikistan
    Habitants : Tadjik(e)s
    Monnaie : 1 somoni = 100 dirhams

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1994
    Chef de l’État : président de la République, M. Emomali RAKHMON (HDKT)
    Siège du chef de l’État : palais des Nations (Douchanbé)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Qohir RASSOULZODA (HDKT)
    Siège du gouvernement : Douchanbé
    Pouvoir législatif : Assemblée suprême bicamérale (Majlisi Oli) : Assemblée nationale (Majlisi Milliy) et Assemblée des représentants (Majlisi Mamoyandogan)
    Fonctions régaliennes : force nationale de la police (Politsia) ; forces spéciales militaires (Spetsnaz) ; comité d’État de la Sécurité nationale (GKNB)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle ; Haute Cour économique
    Minorités d’Ouzbeks, de Kirghizes, de Russes, de Turcs, d’Arabes et de Tatars.
    Tutelle de la Russie (sécurité) ; soutien économique de l’Iran et de la Chine.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis représentatifs

    HAT : Hizbi Agrarii Tojikiston ; Parti agraire du Tadjikistan (fondé en 2005)
    HDKT : Parti populaire démocratique du Tadjikistan (ex-Parti populaire du Tadjikistan) (parti présidentiel, domine la vie politique depuis 1994) (fondé en 1993)
    HDT : Hizbi Demokrati Tojikiston ; Parti démocrate du Tadjikistan (nationaliste, pro-occidental) (fondé en 1990)
    HKT : Hizbi Kommunisti Tojikiston ; Parti communiste du Tadjikistan (marxiste-léniniste) (fondé en 1924, interdit entre septembre et décembre 1991)
    PRET : Parti de la réforme économique du Tadjikistan (enregistré en 2005)
    PST : Parti socialiste du Tadjikistan (fondé en 1996)

    Autres

    LB : Lali Badakhshan ; Rubis du Badakhchan (opposition autonomiste pamiri) (fondé en 1992)
    PRIT : Rastokhez ; Parti de la Renaissance islamique du Tadjikistan (opposition islamiste) (fondé en 1991)
    PSD : Parti social-démocrate du Tadjikistan (opposition) (fondé en 1998)

    multipartisme de façade, les cinq partis au Parlement soutiennent le président et l’opposition est censurée ; le PRIT a été interdit par la Cour suprême en 2015

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 9 septembre 1991 (de l’Union soviétique)
    Divers : protectorat russe en 1876 ; république socialiste soviétique du Tadjikistan ; guerre civile (1992-1997) entre groupes ethniques, victoire des Kouliabis (gouvernement) contre l’opposition tadjike

    TERRITOIRE

    Capitale : Douchanbé
    Le Tadjikistan est divisé en 2 provinces (viloyatho), 1 province autonome (voliyati mukhtor), 1 région capitale (viloyati poytakht) et 1 district sous administration de la République.

    rivière Vakhch
    fleuve Amou-Daria
    vallée du Karatéguine

    Contentieux : contentieux à propos du tracé de la frontière avec l’Ouzbékistan et la Chine ; contentieux à propos du partage des ressources hydriques avec le Kirghizstan (barrage de Rogoun au Tadjikistan et Kambarata au Kirghizstan)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : islam sunnite
    Et aussi : chiisme ismaélien, orthodoxie

    Langues
    Langues officielles : tadjik, russe

    DIVERS

    Monut : Mission d’observation des Nations unies au Tadjikistan
    barrages de Nourek, Rogoun et Sangtouda
    peuple pamiri (population d’origine iranienne présente dans la province de Badakhchan) ; peuple charmi ; peuple kouliabi (minorité dominante)
    le plov (plat traditionnel)

    #pays #asie #tadjikistan #asie_centrale

     


  • *

    nous

    quand un journaliste emploie le « nous » ou le « on », l’accord se fait au masculin singulier : Nous devons sembler si surpris que... ; On demande, étonné :
    s’il s’agit d’une journaliste, l’accord se fait au féminin singulier : Nous devons sembler si stupéfaite que...

    #abécédaire #féminisation #presse

     

  • *

    prétexte

    peut s’accorder ou rester invariable dans la tournure être prétexte à
    éviter « faux prétexte », « fallacieux prétexte »

    #abécédaire

     

  • *

    Indonésie (l’), f.

    Nom officiel : République d’Indonésie
    Habitants : Indonésien(ne)s
    Monnaie : 1 roupie (ou roupiah) indonésienne (IDR) = 100 sen

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    (2016)

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1945 (abrogée puis restaurée)
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Joko Widodo (« Jokowi ») (PD)
    Siège du chef de l’État : palais de l’Indépendance (Djakarta)
    Pouvoir législatif : Assemblée consultative du peuple bicamérale (Conseil représentatif et Chambre des représentants)
    Et aussi... : Cour suprême (Mahkamah Agung) ; Cour constitutionnelle (Mahkamah Konstitusi)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées indonésiennes, Angkatan Bersenjata Republik Indonesia (ABRI)
    Services de renseignement : Badan Intelijen Negara (BIN)
    Et aussi... : Kopassus : « bérets rouges » indonésiens (forces spéciales)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    FPI : Front des défenseurs de l’islam (fondé en 1998) (ultraconservateur)
    Gerindra (fondé en 2008)
    Golkar (fondé en 1964 par les forces armées)
    PAN : Parti du mandat national (fondé en 1998)
    PD : Parti démocrate (fondé en 2001)
    PDI-P : Parti indonésien de lutte (centre gauche, au pouvoir) (fondé en 1998)
    PKB : Parti du réveil national (laïc) (fondé en 1999)
    PPP : Parti pour l’unité et le développement (coalition musulmane) (formée en 1973)

    Groupes armés

    Hasmi : Harakah Sunni for the Indonesian Society
    JI : Jemaah Islamiyah (salafiste djihadiste, lié à Al-Qaida) (formé en 1993)

    PERSONNALITÉS

    M. Basuki Tjahaja Purnama, dit AHOK (ex-gouverneur de Djakarta, condamné pour blasphème en 2017)
    M. Susilo Bambang Yudhoyono (ancien président de la République 2004-2014, surnommé « SBY »)
    Mᵐᵉ Megawati Sukarnoputri (ex-présidente, 2001-2004) (fille de Sukarno) (indiquer nom et prénom à chaque fois)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 17 août 1945 (proclamation de l’indépendance des Pays-Bas)
    Divers : octobre 2002 : attentat de Bali ; 2004 : tsunami, qui touche particulièrement la province d’Atjeh (Sumatra)

    Personnalités
    Theys Eluay † (chef indépendantiste papou, assassiné en 2001)
    SUHARTO † (plutôt que Soeharto) (dictateur, chute en 1998)
    SUKARNO † (plutôt que Soekarno) (ne pas indiquer de prénom [Ahmad ou Ahmed]) (« père de l’indépendance » en 1945, au pouvoir jusqu’en 1966-1967)
    Abdurrahman Wahid † (musulman modéré, ex-chef de l’État, d’octobre 1999 à juillet 2001) (dit « Gus Dur », « l’oncle Abdurrahman », PKB)

    TERRITOIRE

    Capitale : Djakarta (île de Java)

    Divisions administratives : L’Indonésie est divisée en 31 provinces (provinsi-provinsi, singulier provinsi), 1 province autonome et 1 région spéciale.
    Province autonome : Atjeh (LOGA, loi sur le gouvernement d’Atjeh, 2006)
    Région spéciale : Yogyakarta
    ...
    Villes : Bandung, Surabaya (île de Java), Medan, Palembang, Makassar, Semarang

    Contentieux : contentieux de frontière terrestre (zone frontalière Tanjung Datu et Camar Wulan) et maritime (bloc pétrolier Ambalat dans la mer des Célèbes) avec la Malaisie ; contentieux de frontière maritime avec Singapour (nord de Batam)

    Divers
    État archipélagique composé des îles de Java, Sumatra, Kalimantan (à Bornéo), Sulawesi (Célèbes), Bali, Papouasie (en Nouvelle-Guinée occidentale), Moluques...
    trois mille îles habitées

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : islam
    Et aussi : protestantisme, catholicisme, hindouisme, bouddhisme
    premier pays musulman du monde

    Langues
    Langue officielle : indonésien (bahasa indonesia)
    Autres langues : anglais, néerlandais, dialectes locaux (javanais...)

    Médias
    Kompas (« la boussole » : quotidien)

    DIVERS

    ressources en hydrocarbures

    Membre de : Anase

    pancasila (le) (« cinq principes »), philosophie/idéologie de l’État indonésien

    #pays #asie #indonésie #asie_du_sud_est

     

  • *

    belt

    anglais : ceinture

    Bible Belt, Cotton Belt, Rust Belt (« ceinture de la rouille »), Sun Belt... (États-Unis)
    Foeticide Belt (nord-ouest de l’Inde)

    #abécédaire #majuscules #anglais

     



  • *

    particules

    On ne mentionne pas la particule des noms propres quand ils ne sont précédés ni d’un titre ni d’un prénom :

    M. de Villepin → le gouvernement Villepin
    Honoré de Balzac → Balzac

    Exceptions : la particule subsiste quand le nom est composé d’une seule syllabe sonore ou qu’il commence par une voyelle

    Charles de Gaulle → de Gaulle
    Louis de Broglie → de Broglie (prononcé approximativement [brœj])
    Jean d’Ormesson → d’Ormesson

    particules portugaises : majuscule à « da »

    #code_typo #minuscules #portugal

     

  • *

    Burkina Faso (le)

    Nom officiel : Burkina Faso
    Habitants : Burkinabés (invariable en genre)
    Monnaie : 1 franc CFA (XOF) = 100 centimes

    Note : quoique le Burkina Faso soit une république, il refuse que ce terme apparaisse dans le nom officiel. Faso (« patrie ») dépasse le terme de république, connoté par la colonisation, et met l’accent sur l’identité africaine. De la même manière, le chef de l’État se fait appeler président ou président du Faso, jamais président de la République.

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1991
    Chef de l’État : président, M. Roch Marc KABORÉ (MPP)
    Siège du chef de l’État : palais de Kosyam (Ouagadougou)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Paul Kaba THIEBA
    Siège du gouvernement : Ouagadougou
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour de cassation ; Conseil constitutionnel

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées du Burkina (FAB)
    Police : police nationale du Burkina Faso

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CDP : Congrès pour la démocratie et le progrès (fondé en 1996)
    MPP : Mouvement populaire pour le progrès (parti présidentiel) (fondé en 2014)
    UPC : Union pour le progrès et le changement (fondé en 2010)

    PERSONNALITÉS

    M. Blaise Compaoré (président 1987-2014, renversé par un soulèvement populaire)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 5 août 1960 (de la France)
    Divers : anciennement Haute-Volta (1958) ; coup d’État en 1966 contre le régime autoritaire de Maurice Yaméogo ; coup d’État militaire en 1980, puis série de coups d’État : en 1982, 1983 (Sankara) ; en 1984, la Haute-Volta devient la République démocratique populaire du Burkina Faso ; 1987, M. Blaise Compaoré ; 2014, révision constitutionnelle de force : transition démocratique entre octobre 2015 et décembre 2015

    Personnalités
    général Aboubacar Sangoulé Lamizana † (chef d’Etat de la Haute-Volta, années 1970)
    Thomas Sankara † (1949-1987)

    TERRITOIRE

    Capitale : Ouagadougou (Ougalais[es])

    Divisions administratives : Le Burkina Faso est divisé en 13 régions

    Contentieux : contentieux de frontières avec le Mali, le Niger et le Bénin

    Divers
    Kadiogo (province)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : islam
    Et aussi : catholicisme, animisme, protestantisme

    Langues
    Langue officielle : français
    Autres langues : langues africaines (langues natales parlées par 90 % de la population)

    DIVERS

    Membre de : G5 Sahel (créé en 2014), de l’UA, de la CEDEAO

    #pays #burkina_faso #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Soudan du Sud (le)

    Nom officiel : République du Soudan du Sud
    Habitants : Sud-Soudanai(e)s
    Monnaie : 1 livre sud-soudanaise (SSP) = 100 piastres

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de transition de 2011
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Salva KIIR (MPLS)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Juba)
    Pouvoir législatif : Corps législatif national bicaméral (Conseil des États et Assemblée législative nationale)
    Et aussi... : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : Armée populaire de libération du Soudan (APLS)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    MPLS : Mouvement populaire de libération du Soudan (émanation de l’Armée populaire de libération du Soudan, indépendantiste, puis forme le gouvernement du Sud à partir de 2011, fondé en 1983)
    MPLS-CD : Mouvement populaire de libération du Soudan pour le changement démocratique

    Groupes armés

    LRA : Lord’s Resistance Army ; Armée de résistance du Seigneur (groupe rebelle chrétien ougandais) (émerge en 1987) (actif en RDC, République centrafricaine, Soudan du Sud)
    MPLS : Mouvement populaire de libération du Soudan (émanation de l’Armée populaire de libération du Soudan, indépendantiste, puis forme le gouvernement du Sud à partir de 2011, fondé en 1983)

    PERSONNALITÉS

    M. Riek MACHAR (opposant) (Nuer)
    John GARANG †

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 9 juillet 2011 (du Soudan)

    TERRITOIRE

    Capitale : Juba

    Divisions administratives : Le Soudan du Sud est divisé en 10 États

    Contentieux : contentieux avec le Soudan à propos de la répartition des zones contestées depuis 2011 et de la répartition des populations qui sont citoyennes d’un Soudan et résident dans l’autre

    Divers
    Abyei (région disputée par les 2 Soudans notamment pour ses réserves pétrolières)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : christianisme, islam, animisme

    Langues 
    Langue officielle : anglais
    Autres langues : arabe, langues locales (dinka, nuer, shillouk, zande, bari)

    DIVERS

    les deux Soudans
    les Dinkas, les Nuers (ethnies majoritaires) ; une femme nuère
    depuis fin 2013, le pays est la proie d’un violent conflit intérieur
    Mission des Nations unies au Soudan du Sud (Minuss)

    Membre de : l’UA, l’IGAD

    #pays #soudan_du_sud #afrique #afrique_des_grands_lacs

     

  • *

    Agenda 21

    programme d’actions écologistes pour le XXIᵉ siècle (sommet de la Terre, Rio, 1992)

    #abécédaire

     


  • *

    Moldavie (la)

    Nom officiel : République de Moldavie
    Habitants : Moldaves
    Monnaie : 1 leu (pluriel : lei) (MDL) = 100 bani (singulier : ban)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1994
    Chef de l’État : président de la République, M. Nicolae TIMOFTI (non rattaché à un parti)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Condrița, Chișinău)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Pavel FILIP (PDM)
    Siège du gouvernement : Chișinău
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Chambre des représentants)
    Et aussi... : Cour suprême de justice ; Cour constitutionnelle

    Transnistrie sécessionniste

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée nationale
    Police : ministère des affaires internes
    Services de renseignement : service d’information et de sécurité de la République de Moldavie (SIS)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    PCRM : Parti des communistes de la République de Moldavie (gauche) (fondé en 1994)
    PLDM : Parti libéral-démocrate de Moldavie (conservateur) (fondé en 2007)
    PSRM : Parti des socialistes de la République de Moldavie (prorusse) (fondé en 1997)
    PDM : Parti démocrate de Moldavie (social-démocrate) (pro-occidental) (fondé en 1997)
    PL : Parti libéral (ex-Parti de la réforme, devient PL en 2005)

    PERSONNALITÉS


    M. Igor DODON (PSRM)
    M. Vladimir PLAHOTNIUC (oligarque, PDM)
    M. Vladimir VORONINE (communiste, président de 2001 à 2009)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 27 août 1991 (de l’Union soviétique)

    TERRITOIRE

    Capitale : Chișinău

    Divisions administratives : la Moldavie est divisée en 32 régions (raioane) , 3 municipalités, 1 unité territoriale autonome et 1 unité territoriale
    Unité territoriale : Transnistrie
    Villes : Tiraspol (capitale de la Transnistrie), Bălți, Tighina (ou Bender)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues
    Langue officielle : roumain (controverse avec le moldave)
    Écriture : alphabet latin (cyrillique en Transnistrie)
    Autres langues : le russe, l’ukrainien et le moldave sont les trois langues officielle de la Transnistrie

    DIVERS

    Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (mission de maintien de la paix en Moldavie et en Ukraine)
    minorités ukrainiennes, russes et gagaouzes

    • TRANSNISTRIE
    nom « officiel » : République moldave du Dniestr
    capitale : Tiraspol

    #pays #moldavie #europe #europe_de_l'est

     

  • *

    charte

    charte du Mandé (Mali, XIIIᵉ siècle)
    charte de La Havane (avortée, 1947)
    Grande Charte (Magna Carta) (Angleterre, 1215)
    Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne (2000)
    Charte africaine des droits de l’homme et des peuples
    Charte de la Terre
    Charte des Nations unies/ Charte de l’ONU
    Charte palestinienne
    Charte 77
    Charte de l’environnement
    Charte sociale (Maastricht)
    Charte du jeune citoyen de l’an 2000
    Charte de Munich (1971, journ.)
    Charte des devoirs professionnels (1918, 1938, journ.) Charte européenne des langues régionales et minoritaires (Allemagne, Autriche, Espagne, Danemark, Finlande, Hongrie, Luxembourg, Liechtenstein, Malte, Norvège, Pays-Bas)

    #abécédaire

     


  • *

    acclamation

    au singulier dans l’expression « élu par acclamation » (Larousse)

    #abécédaire #singulier

     



  • *

    académie

    l’Académie française (l’Académie) ; la Coupole ; la Vieille Dame du quai Conti ; les Immortels ; les
    Quarante...
    Académie des beaux-arts ; Académie des inscriptions et belles-lettres ; Académie des sciences ; Académie des sciences morales et politiques
    Académie, la Nouvelle Académie (Platon)
    Académie pontificale des sciences
    académie Goncourt
    académie de Versailles

    #code_typo #france

     



  • *

    chapeau

    des chapeaux melons
    chapeau mortier (diplômés américains)
    chapeau de gendarme (coiffure de papier plié en triangle) (TLF)

    #abécédaire #états-unis

     

  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message