Correcteurs

compte officiel



  • *

    mafia

    mafioso (pl. mafiosi), mafieux, mafieuse... (un seul « f »)

    majuscule pour la Mafia d’origine italienne (sicilienne, calabraise, napolitaine, etc.) et pour ses ramifications italo-américaines
    la Mafia, organisation criminelle sicilienne
    Cosa Nostra (sans article ; sicilienne et américano-sicilienne)
    la Camorra (région de Naples) ; la Nouvelle Camorra
    la Ndrangheta (sans apostrophe) (Calabre)
    la Coupole, Cupola (direction occulte) ; l’Honorable Société
    la Pieuvre, la Piovra
    le « printemps de Palerme » (Falcone) ; Sacra Corona Unita/Sacra Corona (Pouilles)
    opération « Mains propres », « Mani pulite »

    minuscule pour les autres mafias
    la mafia colombienne
    la mafia russe
    la mafia chinoise/les Triades
    la mafia japonaise/les yakuzas. Principaux syndicats du crime : Inagawa-kai, Sumiyoshi-kai (ou Sumiyoshi-rengo), Yamaguchi-gumi

    #code_typo #italie #majuscules #minuscules #guillemets #surnoms

     


  • *

    frontière

    un garde-frontière(s), des gardes-frontière(s)
    un poste-frontière, des postes-frontières
    une ville frontière, des villes frontières

    #abécédaire #pluriel #traits_d'union

     


  • *

    festival

    Festival de Cannes (ou le Festival) : la Palme d’or ; la Palme, les Palmes ; capitales aux prix, sauf quand ils sont suivis d’un nom propre : le Grand Prix, le Prix d’interprétation, le Prix du jury... ; la Quinzaine des réalisateurs ; la Caméra d’or ; la Sélection officielle ; la Croisette…

    festival Étonnants Voyageurs (Saint-Malo)

    #code_typo #manifestations_culturelles_ou_commerciales #majuscules #france

     

  • *

    italique

    citations
    Les citations sont entre guillemets et en italique, guillemets compris.
    Au sein d’une citation en italique, un passage tronqué est signalé par des points de suspension entre parenthèses en romain.
    Une précision de la rédaction ou le remplacement d’un mot pour les besoins de la syntaxe seront composés entre crochets (en italique ou en romain, en fonction de l’ampleur de l’indication).

    « Un Britannique déroule un graphique de douze pieds [3,65 mètres] identifiant les fluctuations de son humeur au cours de l’année précédente. (...) Déplacement, sueur, caféine, souvenirs, stress, sexe et rencontres : tout peut être rapporté à une statistique. » Numéro de novembre 2001, p. 3

    Lorsque l’article commence avec une phrase entière de citation, le guillemet ouvrant apparaît avant la lettrine mais en romain. Le guillemet fermant est en italique.

    adages et proverbes
    On les différencie des citations, attribuées à une personne précise et identifiée, en les composant en romain entre guillemets.
    « le diable se niche dans les détails »

    titres d’œuvres
    Prennent l’italique :
    • Les titres d’ouvrages littéraires, artistiques et scientifiques : romans, essais, films (cinéma ou TV), compositions musicales, poèmes, pièces de théâtre, fables, peintures, sculptures, photographies...
    • Les séries télévisées (on ne marque plus la différence entre série et feuilleton). S’il y a, au sein d’un même article, coexistence entre le nom d’une série et le titre de l’un de ses épisodes, l’épisode sera composé en romain entre guillemets.
    • Les noms de journaux (on suit en principe la graphie du journal)
    • Les noms de jeux vidéo
    • Les articles sont en majuscules : Le Sacre du printemps

    Restent en romain :
    • les articles et rapports
    Ils prennent des guillemets
    Exemples :
    « De la guérilla à la démocratie au Népal »
    « Rapport sur la stabilité financière dans le monde ». Lorsqu’il s’agit de rapports importants et reconnus, faisant l’objet d’un livre, ils peuvent être traités selon les règles des titres d’œuvres.
    • Les textes de loi et règlements (sans guillemets, avec éventuellement une majuscule initiale)
    la Charte de la langue française ou loi 101 (Québec)
    la loi Debré
    la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen
    • les textes sacrés (sans guillemets, mais avec une majuscule initiale)
    Exemple :
    le Coran
    la Bible (lorsqu’il s’agit du recueil des livres saints)
    l’Évangile selon saint Matthieu
    les Proverbes
    le Cantique des cantiques
    l’Épître aux Hébreux
    • les noms d’expositions
    Avec guillemets et capitale initiale uniquement
    Exemple :
    « Corps et ombres. Caravage et le caravagisme européen »
    « Les choses »

    les véhicules
    Les noms de baptême des bateaux et navires sont en italique. L’article est en italique avec une capitale initiale lorsqu’il fait partie intégrante du nom.
    Exemples :
    le croiseur russe Piotr Velikii est à Toulon
    le porte-avions USS-Cole

    Les noms de voitures, les engins spatiaux sont en romain
    Exemples :
    une Ferrari
    les satellites Spoutnik, la fusée Soyouz
    les navettes spatiales Apollo, Challenger

    légendes
    On n’utilise pas l’italique dans les légendes. Les titres d’œuvre apparaissent en version originale entre guillemets, puis traduits en français entre parenthèses avec une majuscule initiale (sauf si le sens du mot en langue étrangère est évident).
    Exemple :
    TONY BEVAN. — « Red Interior » (Intérieur rouge), 2011
    ALBANO GUATTI. — « Contorsions », 2004

    locutions et mots étrangers
    S’ils ne figurent pas dans le Larousse, ils sont à composer en italique

    parenthèses
    Si un seul mot ou tout le groupe de mots est en italique, les parenthèses qui les entourent sont également en italique. Si le groupe de mots n’est que partiellement en italique, les parenthèses ouvrante et fermante restent en romain. [Ou en italique si l’ensemble du texte est en italique.]
    Même règle pour les crochets.

    ponctuation
    La ponctuation basse (« , » - « . ») prend l’enrichissement du mot qui le précède (sauf pour les titres d’œuvres, si la ponctuation ne fait pas partie du titre). La virgule qui suit une citation est composée en italique.

    #code_typo #italique #guillemets #charte_graphique #signes_de_ponctuation

     

  • *

    Vatican (le)

    Nom officiel : Saint-Siège / État de la Cité du Vatican
    Habitants : Vatican(e)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : État monarchique sacerdotal
    Régime : monarchie élective ecclésiastique
    Texte fondamental : loi fondamentale de 2001
    Chef de l’État : souverain pontife/pape, FRANÇOIS
    Siège du chef de l’État : Cité du Vatican
    Chef du gouvernement : secrétaire d’État, cardinal Pietro PAROLIN
    Siège du gouvernement : Cité du Vatican
    Pouvoir législatif : Commission pontificale pour l’État de la Cité du Vatican (organe législatif monocaméral)
    Et aussi... : le souverain pontife a la plénitude des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire ; le pouvoir est entre les mains du Conseil des cardinaux en période de vacance du siège

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : garde suisse pontificale
    Police : corps de gendarmerie de l’État de la Cité du Vatican

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Pas de partis politiques

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : le Saint-Siège devient la Cité du Vatican souveraine le 11 février 1929 (accords du Latran)

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : la papauté
    Capitale : Cité du Vatican

    Divisions administratives : le Vatican n’a pas de division administrative, cité-État

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : Église catholique apostolique et romaine

    Langues 
    Langue officielle : latin (de facto), italien (de facto)
    Autres langues : français, allemand

    Note : pas de langue officielle légale, le Vatican communique en italien, français, anglais, allemand, espagnol, latin, portugais, chinois, arabe

    DIVERS

    gouvernement de l’Église universelle (catholique)
    Laudato si’ (« Loué sois-tu »), encyclique du pape François (18 juin 2015)

    #pays #vatican #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    Sénégal (le)

    Nom officiel : République du Sénégal
    Habitants : Sénégalai(se)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XOF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république décentralisée
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2001
    Chef de l’État : président de la République, M. Macky SALL (APR)
    Siège du chef de l’État : palais de la République (Dakar)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Mohamed Boun Abdallah DIONNE (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : palais de la République (Dakar)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) ; Cour de cassation

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées sénégalaises
    Police : direction générale de la police nationale (DGPN)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    APR : Alliance pour la République (au pouvoir, membre du BBY) (fondé en 2008)
    BBY : Benno Bokk Yaakar (coalition de circonstance, majoritaire au gouvernement)
    BSS : Benno Siggil Senegal (coalition de partis de gauche)
    PDS : Parti démocratique sénégalais (opposition) (fondé en 1974)

    PERSONNALITÉS

    M. Abdoulaye WADE (président, 2000-2012)
    Léopold Sédar SENGHOR †

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 4 avril (de la France)
    Divers : Fédération sénégambienne (1982-1989)

    Personnalités
    Cheikh Anta Diop

    TERRITOIRE

    Capitale : Dakar (Dakarois[es])

    Divisions administratives : Le Sénégal est divisé en 14 régions ; redécoupage administratif en cours

    Divers
    Casamance

    Note : pour la Casamance (proche de la Gambie), création prévue d’une entité autonome dans le nouveau découpage territorial décentralisé.

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : islam
    Et aussi : christianisme, animisme

    Langues 
    Langue officielle : français
    Langues nationales : diola, malinké, poular, sérère, soninké, wolof (selon la Constitution)

    DIVERS

    Wolofs (population la plus importante), Sérères, Peuls, Toucouleurs, Diolas
    Membre de : la CEDEAO, du Nepad

    #pays #sénégal #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Ukraine (l’), f.

    Nom officiel : République d’Ukraine
    Habitants : Ukrainien(ne)s
    Monnaie : 1 hryvnia (UAH) = 100 kopiyok

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1996
    Chef de l’État : président de la République, M. Petro POROCHENKO (BPP) (depuis 2014)
    Siège du chef de l’État : palais Maryinsky (Kiev)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Volodymyr HROÏSMAN (BPP)
    Siège du gouvernement : Kiev
    Pouvoir législatif : Conseil suprême monocaméral (Verkhovna Rada)
    Et aussi... : Cour suprême d’Ukraine ; Cour constitutionnelle ; Conseil de sécurité nationale et de défense

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces terrestre, aérienne, marine d’Ukraine
    Police : police nationale
    Services de renseignement : service de renseignement extérieur de l’Ukraine (ex-KGB puis SBU)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Batkivshchyna : Union panukrainienne « Patrie » (proeuropéen) (fondé en 1999)
    BO : Bloc d’opposition (prorusse) (fondé en 2010)
    BPP : Bloc Petro Porochenko « Solidarité » (conservateur proeuropéen, parti de gouvernement) (fondé en 2014)
    KPU : Parti communiste ukrainien (fondé en 1993)
    NF : Front populaire (droite) (fondé en 2014)
    PR : Parti radical (proeuropéen) (fondé en 2010)
    Samopomich : « Entraide » (démocrate-chrétien) (fondé en 2012)
    Svoboda : « Liberté » (extrême droite) (fondé en 1991)

    PERSONNALITÉS

    Faire attention à l’influence des transcriptions anglophones ; au contraire, franciser. Choisir les graphies ukrainiennes, sauf pour les prorusses de l’Est (alphabet cyrillique russe). Par exemple : Petro est ukrainien, Piotr est russe ; Olexandr est ukrainien, Alexandre est russe (préférer Alexandre à Aleksandr).

    M. Rinat AKHMETOV (milliardaire, Est)
    M. Serhiy ARBOUZOV (premier ministre, 2014)
    M. Dmytro FIRTACH
    M. Viktor IANOUKOVITCH (président depuis 2010, destitué en 2014)
    M. Arseni IATSENIOUK (premier ministre 2014-2016)
    M. Ihor KOLOMOÏSKY (oligarque, Renaissance)
    M. Serhiy KOURTCHENKO (oligarque)
    M. Leonid KOUTCHMA (ex-président)
    M. Viktor PINTCHOUK (homme d’affaires)
    M. Serhiy TAROUTA (gouverneur de Donetsk, 2014)
    Mᵐᵉ Ioulia TIMOCHENKO (opposition ; ex-première ministre)
    M. Olexandr TOURTCHINOV (président par intérim, 2014)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1991 (14 août, déclaration d’indépendance ; ratification de l’indépendance le 1ᵉʳ décembre de la même année)
    Divers : La Crimée est rattachée à l’Ukraine en 1954 ; annexée en mars 2014 par la Russie
    accident nucléaire à la centrale de Tchernobyl le 26 avril 1986 ; 2004 : « révolution orange » (changement constitutionnel relatif au statut des régions, annulé ensuite par la Cour constitutionnelle) ; 2013-2014, « révolution de la dignité », accords de sortie de crise signés en février 2014

    Divers
    Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA)
    Holodomor (famine de 1932-1933)

    Personnalités
    Stepan BANDERA † (1909-1959) (OUN-b)
    Simon PETLIOURA † (1879-1926) (leader nationaliste antibolchevique)

    TERRITOIRE

    L’ukrainien s’écrit avec une variété d’alphabet cyrillique. Préférer les graphies ukrainiennes aux graphies russes : les principales différences pour la romanisation portent sur les « i », les « y » , les « h » et les « g ».

    Capitale : Kiev

    Divisions administratives : l’Ukraine est divisée en 24 régions, 1 république autonome et 2 municipalités

    Régions : Donetsk, Lougansk (préférer à Louhansk), Transcarpatie...
    République autonome : Crimée (République autonome de)
    Municipalités : Kiev, Sébastopol

    Villes : Chegueni (poste-frontière avec la Pologne), Dnipro (nouveau nom de Dnipropetrovsk depuis 2016), Donetsk, Kharkiv (ex-Kharkov), Kherson, Kramatorsk, Kryvyï Rih, Lviv (ex-Lvov), Makiivka, Marioupol, Mykolaïv, Odessa, Rivne, Sloviansk, Tcherkassy, Tchernobyl
    Villes de Crimée : Kertch, Sébastopol, Simferopol

    Contentieux : contentieux de souveraineté et de frontière maritime avec la Roumanie (mer Noire) ; contentieux de frontière avec la Biélorussie (traité signé en 1997 à ce jour non ratifié) ; contentieux de frontière avec la Moldavie (Transnistrie, accord signé en 1999, non appliqué à ce jour) ; contentieux avec la Roumanie à propos de l’île des Serpents dans la mer Noire ; contentieux de frontière avec la Russie sur la mer d’Azov (gelé depuis l’annexion russe de la Crimée) ; contentieux avec la Russie à propos de la Crimée

    Divers
    Donbass (bassin houiller et hydrographique, entre l’Ukraine et la Russie)
    Kryvorizhstal (plus grande aciérie du pays)
    Maïdan (avec tréma) (place de l’indépendance)
    mer Noire, mer d’Azov
    républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk ; « République populaire de Donetsk » (DNR)
    Yiddishland

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : orthodoxie
    Et aussi : catholicisme, protestantisme, islam

    Langues
    Langue officielle : ukrainien
    Autres langues : russe (langue régionale), tatar de Crimée

    Personnalités
    Sergueï PROKOFIEV (1891-1953)

    DIVERS

    Mission de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe en Moldavie et en Ukraine (maintien de la paix en Transnistrie, Moldavie)
    Naftogaz (entreprise)

    #pays #ukraine #europe #europe_de_l'est

     



  • *

    conférence

    maître de conférences, maîtresse de conférences
    salle de conférences
    conférence des donateurs

    Conférence des évêques de France
    Conférence générale de l’Unesco (bisannuelle)
    Conférence des Nations unies sur (et non : pour) le commerce et le développement (Cnuced)

    21ᵉ conférence des Nations unies sur le climat = conférence de Paris 2015 (COP21)

    QUELQUES CONFÉRENCES HISTORIQUES (TIERS-MONDE)
    conférence des pays asiatiques (New Delhi, 1946)
    conférence de New Delhi sur l’Indonésie (janvier 1949)
    conférence indochinoise = conférence de Genève (mai-juillet 1954)
    conférence de Bandung (avril 1955) = conférence asiatico-africaine = conférence afro-asiatique (29 États)
    conférence afro-asiatique au Caire (26 décembre 1957)
    conférence des États africains indépendants (Accra, 15-22 avril 1958)
    conférence de Rehovot (Israël, 1965)
    conférence tricontinentale = la Tricontinentale ou la « Trico » (La Havane, janvier 1966)
    conférence de l’Organisation latino-américaine de solidarité (1967)

    #abécédaire #événements_historiques

     

  • *

    Guatemala (le)

    Nom officiel : République du Guatemala
    Habitants : Guatémaltèques
    Monnaie : 1 quetzal (GTQ) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1985
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Jimmy MORALES (FCN-Nación)
    Siège du chef de l’État : Casa Crema (Guatemala)
    Siège du gouvernement : palais national de la culture (Guatemala)
    Pouvoir législatif : Congrès de la République, monocaméral
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle
    présence d’une majorité indigène

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée nationale du Guatemala (armée de l’air, marine)
    Police : police nationale civile (PNC)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Convergencia-CPO-CRD (socialiste) (fondé en 2015)
    EG : Encuentro por Guatemala ; Rencontre pour le Guatemala (centre gauche) (fondé en 2007)
    FCN-Nación : Frente de Convergencia Nacional ; Front de convergence nationale (droite nationaliste) (fondé en 2008)
    PAN : Partido de Avanzada Nacional ; Parti de l’avance nationale (droite) (fondé en 1989)
    PP : Partido Patriota ; Parti patriote (droite) (fondé en 2001)
    PU : Partido Unionista ; Parti unioniste (centre droit) (fondé en 2002)
    Todos : Tous ensemble pour le Guatemala (centre) (fondé en 2012)
    UCN : Partido Unión del Centro Nacional ; Parti union du centre national (fondé en 1983)
    UNE : Unidad Nacional de la Esperanza ; Unité nationale de l’espérance (centre gauche) (fondé en 2002)
    URNG-MAIZ : Unidad Revolucionaria Nacional Guatemalteca ; Unité révolutionnaire nationale guatémaltèque (gauche) (ancienne guérilla, naissance en tant que parti en 1998)
    VIVA : Visión con Valores ; Parti vision et valeurs (centre droit) (fondé en 2007)

    Groupes armés

    EGP : Ejército Guerrillero de los Pobres ; Guerilleros du peuple (guérilla communiste) (1972-1996)
    FAR : Fuerzas Armadas Rebeldes ; Forces armées rebelles (guérilla communiste) (1962-1996)
    ORPA : Organización del Pueblo en Armas ; Organisation du peuple en armes (guérilla communiste) (1971-1996)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 15 septembre 1821 (de l’Espagne)

    Personnalités
    Jacobo ÁRBENZ Guzmán † (progressiste, renversé par les États-Unis en 1954)

    TERRITOIRE

    Capitale : Guatemala

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec le Bélize, le Guatemala revendique une partie du territoire bélizien

    Divers
    volcan Fuego
    Tikal, Mirador (sites mayas)
    fleuve Usumacinta

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : pas de religion officielle
    Religions principales : catholicisme (47 %), protestantisme évangélique (40 %)

    Langues
    Langue officielle : espagnol
    Autres langues : 23 langues autochtones (quiché, mam, cakchicuel, etc.)

    DIVERS

    Commission internationale contre l’impunité au Guatemala (Cicig)
    « plan pour la prospérité »
    maras (bandes armées)

    #pays #guatemala #amériques #amérique_centrale

     

  • *

    Palestine (la)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH103/Palestine2-8ef6d.jpg

    Nom officiel : État de Palestine ; territoires palestiniens
    Habitants : Palestinien(ne)s
    Monnaie : 1 nouveau shekel israélien (ILS) = 100 agorots ; 1 dinar jordanien = 1000 fils ; 1 dollar (USD) = 100 cents (pas de monnaie officielle)

    État observateur non membre des Nations unies administré par l’Autorité palestinienne (dans l’attente de la création d’un État)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république, entité gouvernementale administrative de Cisjordanie et de la bande de Gaza
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : accords d’Oslo en 1993 et Oslo II en 1995
    Chef de l’État : président de l’Autorité palestinienne, M. Mahmoud ABBAS (Fatah)
    Siège du chef de l’État : Ramallah
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Rami AMDALLAH (Fatah)
    Siège du gouvernement : Ramallah
    Pouvoir législatif : Conseil législatif
    Et aussi... : gouvernement d’union nationale ; Mahmoud ABBAS également appelé Abou Mazen.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de sécurité palestiniennes
    Et aussi... : forces de sécurité palestiniennes qui mêlent forces policières, militaires et renseignement

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Fatah : « Conquête » (en arabe : Hataf, Harakat Al-Tahrir Al-Watani Al-Filistini) (mouvement de libération nationale palestinien) (fondé en exil en 1957)
    Hamas : Mouvement de la résistance islamique (résistance nationaliste islamiste) (fondé à Gaza en 1987)
    FDLP : Front démocratique de libération de la Palestine (communiste, nationaliste palestinien) (scission FPLP, fondé en 1969)
    OLP : Organisation de libération de la Palestine (fondée en 1964 au Caire)
    PLI : Hizb ut-Tahrir ; Parti de la libération islamique (scission des Frères musulmans) (fondé en exil en 1953)

    Groupes armés

    Brigades Izz Al-Din Al-Qassam (nationaliste arabe bras armé du Hamas) (fondé en 1992)
    Ezzedine Al-Qassam (révolutionnaire nationaliste arabe) (illégal 1925-1935)
    FPLP : Front populaire de libération de la Palestine (nationaliste arabe, gauche marxiste) (ex-Front national pour la libération de la Palestine, fondé en 1964, devient FPLP en 1967)

    PERSONNALITÉS

    pas de trait d’union après Abou (comme Ibn ou Ben)

    M. Ismaïl HANIYEH (ex-premier ministre)
    M. Marouane BARGHOUTI (leader du Fatah en Cisjordanie)
    M. Khaled MECHAAL (Hamas)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : pas d’indépendance (territoires occupés), proclamation de la création de l’État palestinien regroupant la Cisjordanie et la bande de Gaza, le 15 mars 1988 à Alger par le Conseil national palestinien
    Divers : Cisjordanie administrée par la Jordanie entre 1948 et 1967 ; devient État observateur non membre des Nations unies le 29 novembre 2012 ; entre à l’Unesco le 31 octobre 2011
    État palestinien reconnu par 136 États membre des Nations unies
    23 avril 2014 : accord de réconciliation Fatah et Hamas.

    Personnalités
    « Abou Ammar » (surnom de Yasser ARAFAT, 1929-2004 †)
    Yehia AYACHE † (Hamas, assassiné en 1996)
    Ghassan KANAFANI † (écrivain, assassiné, 1936-1972)
    Cheikh Ahmed YASSINE †

    TERRITOIRE

    Capitale : Jérusalem (non reconnue par la communauté internationale), Ramallah

    Divisions administratives : la Cisjordanie et la bande de Gaza sont divisées 11 en districts ; les territoires palestiniens sont divisés en zones militaires (A, B, C)
    Districts : Bethléem, Gaza Nord, Gaza ville, Hébron, Jéricho, Jérusalem, Naplouse, Rafah, Ramallah...
    Villes : Beit Hanoun, Beit Lahya (Gaza), Bethléem, Gaza, Hébron (Al-Khalil), Jabaliya (camp, bande de Gaza), Jénine, Jéricho, Naplouse, Rafah (à la frontière de l’Égypte et de Gaza), Ramallah, Shati (camp, Gaza), Tulkarem, Wadi Fukin

    Divers
    Aïda (camp, Bethléem)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : islam, christianisme

    Langues 
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : anglais, français

    Médias
    Al Qods (quotidien, arabe, Jérusalem-Est) (1951)

    DIVERS

    les territoires occupés (pas de guillemets)
    Charte nationale palestinienne ou Charte de l’OLP
    Gazaouie
    caveau des Patriarches (Hébron)
    Intifada(s) (fém.)
    « ligne verte »
    la Mouqata’a (Ramallah)
    roquettes artisanales Qassam ; roquettes Katioucha
    Septembre noir (organisation) ≠ « septembre noir » (événement, 1970)

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20628

    #pays #palestine #proche-orient

     



  • *

    Afghanistan (l’), m.

    Nom officiel : République islamique d’Afghanistan
    Habitants : Afghan(e)s
    Monnaie : 1 afghani (AFN) = 100 pulis

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution du 3 janvier 2004
    Chef de l’État : président de la République, M. Ashraf GHANI (non rattaché à un parti)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Kaboul)
    Chef du gouvernement : chef de l’exécutif, M. Abdullah ABDULLAH (CNA)
    Siège du gouvernement : palais Sapidar (Kaboul)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre du peuple et Conseil des anciens)
    Et aussi... : Loya Jirga (Grand Conseil, assemblée exceptionnelle qui se réunit au Parlement) ; Cour suprême ; gouvernement d’unité nationale (2014, le premier depuis la chute des talibans en 2001)
    Minorités : Pachtounes (sunnites), Hazaras (chiites), Tadjiks, Ouzbeks, Turcs.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de sécurité nationales afghanes (ANSF) (air, terre) ; armée nationale afghane
    Police : police nationale afghane ; police locale afghane
    Services de renseignement : Amaniyat
    Et aussi... : Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) (coalition) ; économie dépendante de l’aide au développement ; économie parallèle basée sur la vente d’opium

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CNA : Coalition nationale d’Afghanistan (ex-Coalition nationale du changement et de l’espoir) (formée en 2009, prend son nom actuel en 2011)
    FNU : Front national uni (fondé en 2006)
    PVJ : Parti pour la vérité et la justice (opposition, réformiste) (fondé en 2011)

    Anciens partis

    Khalq : « le peuple » (socialiste) (scission du PDPA en 1967)
    Parcham : « le drapeau » (socialiste) (scission du PDPA en 1967)
    PDPA : Parti populaire démocratique d’Afghanistan (socialiste) (1965-1992)
    PP : Parti de la patrie (gauche) (ex-Parti démocratique populaire d’Afghanistan, fondé en 1965)
    PRN : Parti révolutionnaire national (nationaliste, autoritaire, républicain) (1974-1978)

    Groupes armés

    Alliance du Nord ou Fuinsa : Front uni islamique et national pour le salut de l’Afghanistan (Massoud, 1996-2001)

    Histoire

    Dates
    Indépendance : 1919, officialisée en 1921
    Divers : République d’Afghanistan (Constitution de 1977) ; chute du régime taliban en 2001, gouvernement intérimaire présidé par le Pachtoune Hamid Karzaï ; retrait progressif des troupes étrangères depuis 2011

    TERRITOIRE

    Capitale : Kaboul

    Divers
    province de Helmand
    Herat

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam
    Religions principales : majorité sunnite, minorité chiite

    Langues :
    Langues officielles : pachto(une), dari (persan)
    Écriture : arabe
    Autres langues : tadjik, turkmène, ouzbek

    DIVERS


    moudjahidins (singulier moudjahid, « combattant de la foi »), rébellion islamiste afghane
    déobandisme (école de pensée musulmane sunnite, aussi présente en Inde)
    peuple pamiri, population d’origine iranienne présente dans la région

    #pays #afghanistan #asie

     

  • *

    groupe

    groupe Abou Sayyaf : rebelles islamistes philippins (prise d’otages sur l’île de Jolo ; « commandant Global », avril 2000)
    groupe des 10 (1973, CEE, Suède, États-Unis, Canada, Japon)
    groupe des Vingt (G20)
    groupe des 77 ou les « 77 »
    Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)
    Groupe des fournisseurs nucléaires (GFN)

    #abécédaire #nombres #organisations_internationales

     

  • *

    abréviations

    • Pas de point abréviatif quand la dernière lettre du mot abrégé (en exposant ou pas) correspond à la dernière lettre du mot.

    Exemples :
    Mᵉ pour maître
    Ets pour établissements

    Les points cardinaux, en abrégé, ne prennent pas de point abréviatif.
    N = nord ; S = sud ; E = est ; O = ouest

    • Un point abréviatif lorsque la dernière lettre du mot abrégé n’est pas la dernière lettre du mot.
    Exemples :
    op. cit.
    av. J.-C.
    dir.
    Abréviations anglaises

    Même règle qu’en français :
    Sans point abréviatif (et sans exposant) :
    Jr
    Ltd
    Mr, Mrs, Ms
    Smith & William, Ltd (Limited)
    St (Saint)

    Avec point abréviatif :
    News Corp.
    International Registries Inc.
    Smith & Co.
    St. (Street)

    #code_typo #abréviations #anglais

     

  • *

    fonds

    un/des fonds d’investissement
    un/des fonds de pension
    à fonds perdu
    un fonds vautour ; des fonds vautours

    fonds souverains : Abu Dhabi Investment Authority (ADIA) (Émirats arabes unis), China Investment Corporation (CIC) (Chine), Government of Singapore Investment Corporation (GIC) (Singapour), Kuwait Investment Authority (KIA) (Koweït), Temasek Holdings (Singapour)

    Fonds international de développement agricole (FIDA)
    Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (Global Fund)
    Fonds monétaire international (FMI, ou Fonds) (M. Rodrigo Rato, directeur, 2006)
    Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap)

    #code_typo #singulier #pluriel #organisations_internationales #onu #entreprises

     



  • *

    Pays-Bas (les), m.

    Nom officiel : royaume des Pays-Bas
    Habitants : Néerlandai(se)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1983
    Chef de l’État : roi, WILLEM-ALEXANDER
    Siège du chef de l’État : paleis op de Dam (palais royal d’Amsterdam) ; Huis ten Bosch (La Haye)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Mark Rutte (VVD)
    Siège du gouvernement : Catshuis (la) (La Haye)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral, Staten Generaal (première chambre, deuxième chambre)
    Et aussi... : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée royale néerlandaise ; armée de terre, air, marine ; gendarmerie
    Police : forces de police nationale (Politie)
    Services de renseignement : service de renseignement militaire (MIVD) ; service général de renseignement et de sécurité (AIVD)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CDA : Christen-Democratisch Appel ; Appel chrétien-démocrate (conservateur) (fondé en 1980)
    D66 : Démocrates 66 (centre gauche) (fondé en 1966)
    PVDA : Parti travailliste (social-démocrate) (fondé en 1948)
    PVV : Partij Voor de Vrijheid ; Parti pour la liberté (extrême droite) (fondé en 2006)
    SP : Parti socialiste (gauche) (fondé en 1971)
    VVD : Parti populaire pour la liberté et la démocratie (droite) (fondé en 1948)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : de l’Espagne
    Divers : 23 janvier 1579, dislocation des 17 provinces ; Union d’Utrecht ; Provinces-Unies (rassemble les 7 provinces du Nord, les 10 provinces du Sud restent sous l’autorité espagnole) ; 1648, le traité de Westphalie consacre l’indépendance des Provinces-Unies, qui deviennent les Pays-Bas

    TERRITOIRE

    Capitale : Amsterdam (Amstellodamois[es])

    Divisions administratives : Les Pays-Bas sont divisés en 12 provinces (provincies)

    Divers
    le Meinweg (parc national)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : catholicisme, protestantisme
    Et aussi : islam

    Langues
    Langue officielle : néerlandais
    Autres langues : anglais (langue courante)

    Médias
    NRC Handelsblad (quotidien)

    DIVERS

    Duijvestijn (producteur de tomates)
    instances judiciaires internationales, La Haye (CPI, CPA)
    prix AKO (équivalent du prix Goncourt)
    polder de la duchesse Hedwige
    reine Beatrix
    Van Marrewijk (producteur de tomates)

    #pays #pays-bas #europe #europe_de_l'ouest

     

  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message