Correcteurs

compte officiel

  • *

    ordre

    ordre Livonien, ordre Teutonique
    ordre des médecins ; conseil de l’ordre ; Conseil national de l’ordre des médecins ; l’Ordre

    dans cet ordre d’idées (Larousse)
    donneur d’ordres ; preneur d’ordres

    #code_typo #france #langue_française #locutions

     

  • *

    Japon (le)

    Nom officiel : Japon
    Habitants : Japonai(se)s/Nipon(ne)s
    Monnaie : yen (JPN)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1946 (amendement de la Constitution Meiji de 1890)
    Chef de l’État : empereur, Akihito
    Siège du chef de l’État : palais impérial (Tokyo)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. ABE Shinzo (PLD)
    Siège du gouvernement : Kantei (Tokyo)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral, Diète (Chambre des conseillers et Chambre des représentants)
    Fonctions régaliennes : forces d’autodéfense japonaises (FAD) ; Agence de défense japonaise (ADJ)
    Et aussi... : Cour suprême
    L’empereur n’est pas le chef de l’État mais le symbole de l’État et de l’unité de la nation japonaise.
    Chaque département a son gouverneur.
    Minorités de Coréens et de Chinois.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    IO : Iniatives d’Osaka (opposition) (fondé en 2015)
    LVJ : Les Verts du Japon (écologiste, antinucléaire) (fondé en 2012)
    Minshinto : Parti démocrate (fusion du PJD et du ISHIN en 2016)
    NPK : Parti Komeito ; Parti de la justice et de l’intégrité (bouddhiste, gouvernement) (ex-Parti du nouveau Komeito ; fusion du Parti Komeito historique et du Nouveau Parti de la paix, fondé en 1998)
    PCJ : Kyosanto ; Parti communiste japonais (opposition) (fondé en 1922)
    PDJ : Parti démocrate japonais (opposition) (1998-2016)
    PKJ : Parti pour le Kokoro japonais (nationaliste, opposition) (ex-Parti de la génération future, fondé en 2014, changement de nom en 2015)
    PLD : Parti libéral-démocrate (conservateur, gouvernement) (fusion du Parti libéral et du Parti démocrate japonais, fondé en 1955)
    ISHIN : Parti japonais de l’innovation (2014-2016)
    PSD : Parti social-démocrate japonais (socialiste) (fondé en 1945)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Nippon Keidanren : fédération des organisations économiques japonaises (patronat) (fusion de l’ancien Keiranden de 1946 et du Nikkeiren, 2002)
    Keizai Doyukai : Association japonaise de chefs d’entreprise

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : pays non colonisé
    Divers : guerre sino-japonaise ; guerre russo-japonaise
    3 mai 1947 : émancipation du contrôle militaire des Alliés imposé en 1945

    TERRITOIRE

    Capitale : Tokyo
    Le Japon est divisé en 47 départements (ken)

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec la Corée du Sud sur les rochers Liancourt ; avec la Russie à propos des îles Kouriles (« territoires du Nord ») ; avec la Chine (et Taïwan) à propos des îles Senkaku.

    Divers
    Hokkaido, Honshu, Kyushu, Shikoku (quatre îles principales qui composent l’archipel)
    Wakabayashi (arrondissement de la ville de Sendai, capitale de la préfecture de Miyagi)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : shintoïsme, bouddhisme

    DIVERS

    « abenomics » (stratégie japonaise de relance de la croissance)
    traité de sécurité nippo-américain de 1951 (pierre angulaire de la politique extérieure japonaise)
    l’Archipel ; l’empire du Soleil-Levant
    « femmes de réconfort » (conflit mémoriel entre la Corée du Sud et le Japon)
    centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi
    article 9 (de la Constitution, interdit/autorise l’autodéfense)
    Tepco (Tokyo Electric Power Company ; Compagnie d’électricité de Tokyo)

    #japon #pays #asie #asie_du_nord_est

     

  • *

    Belgique (la)

    Nom officiel : royaume de Belgique
    Habitants : Belges
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle fédérale
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution (votée en 1831, coordonnée en 1994)
    Chef de l’État : roi des Belges, PHILIPPE de Belgique
    Siège du chef de l’État : palais royal (Bruxelles)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Charles MICHEL (MR)
    Siège du gouvernement : le Lambermont (Bruxelles)
    Pouvoir législatif : exercé au niveau fédéral par le roi et le Parlement bicaméral (Chambre des représentants, Sénat) ; au niveau des entités fédérées par des Assemblées parlementaires monocamérales : Parlements de Région et Parlements de Communauté
    Et aussi... : Particularité : superposition de deux sortes d’entités fédérées distinctes : les Communautés et les Régions
    Trois Régions : wallonne, flamande et bruxelloise (Région de Bruxelles-Capitale) ; trois Communautés : française, flamande et germanophone.
    Les pouvoirs législatifs et exécutifs sont démultipliés et superposés ; architecture institutionnelle complexe qui génère des blocages

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées belges
    Police : police fédérale
    Services de renseignement : Sûreté de l’Etat (renseignement civil), Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS, renseignement militaire)
    Finances : Cour des comptes

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis présents au Parlement national

    CDH : Centre démocrate humaniste (ex-PSC, Parti social-chrétien) (centriste, francophone) (PSC, fondé en 1968 ; CDH, fondé en 2002)
    CD&V : Christen-Democratisch en Vlaams ; Chrétiens-démocrates flamands (ex-CVP [Christelijke Volkspartij], Parti populaire chrétien) (centre droit) (flamand) (fondé en 1869)
    DÉFI : Démocrates fédéralistes indépendants (ancien FDF) (libéral) (fondé en 1964)
    Écolo : Écologistes confédérés pour l’Organisation des luttes originales, Verts (francophones) (fondé en 1980)
    Groen : Parti écologiste belge flamand (ex-Agalev ; fondé en 1981)
    MR : Mouvement réformateur (coalition belge francophone, droite) (fondé en 2002)
    N-VA : Nieuw-Vlaamse Alliantie ; Alliance néo-flamande (scission Volksunie) (indépendantistes flamands) (fondé en 2001)
    Open VLD : Open Vlaamse Liberalen en Democraten ; Libéraux et démocrates flamands (fondé en 1846)
    PP : Parti populaire (droite francophone) (fondé en 2009)
    PTB-GO : Parti du travail de Belgique - Gauche d’ouverture (ex-PTB-PVDA) (marxiste-léniniste) (fondé en 1979)
    PS : Parti socialiste (ex-POB ; fondé en 1885 devient PSB en 1945 puis PS en 1978)
    SP.A : Socialistische Partij Anders (ex-PS) (social-démocrate) (fondé en 1885)
    VB : Vlaams Belang ; Intérêt flamand (extrême droite, indépendantiste) (ex-Vlaams Blok jusqu’en 2004) (fondé en 1978)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1830 (des Pays-Bas, reconnue en 1839)

    TERRITOIRE

    Capitale : Bruxelles (Bruxellois[es])
    Superficie : 30 528 km²
    Longueur de côtes : 66 km
    ZEE : 3 447 km²

    Divisions administratives : La Belgique est divisée en 3 Communautés, superposées à 3 Régions ; divisée en 10 provinces et 12 arrondissements judiciaires
    Communautés : Communauté flamande, Communauté française, Communauté germanophone
    Régions : Région flamande, Région wallonne, Région de Bruxelles-capitale
    Provinces : Anvers, Brabant flamand, Brabant wallon, Flandre occidentale, Flandre orientale, Hainaut, Limbourg, Liège, Luxembourg, Namur

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : catholicisme
    Et aussi : islam, judaïsme, protestantisme, anglicanisme, orthodoxie

    Langues 
    Langues officielles : allemand, français, néerlandais
    Autres langues : brabançon, champenois, flamand occidental, flamand oriental, francique ripuaire, limbourgeois, lorrain (gaumais), luxembourgeois, picard, wallon

    Médias
    RTBF (Radio-Télévision belge de la Communauté française)

    DIVERS

    belgitude
    wallonne

    #pays #belgique #europe #europe_de_l'ouest

     




  • *

    Zambie (la)

    Nom officiel : République de Zambie
    Habitants : Zambien(ne)s
    Monnaie : 1 kwacha (ZMW) = 100 ngwee

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1991
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Edgar LUNGU (PF)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Lusaka)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : force de défense zambienne
    Police : service de police de Zambie (ZPS)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ANC : African National Congress (fondé en 1951, scission du Congrès national de Rhodésie du Nord, devient le Zambian Africain National Congress en 1958, interdit en 1959)
    MMD : Movement for Multiparty Democracy ; Mouvement pour la démocratie multipartite (opposition) (fondé en 1991)
    PF : Patriotic Front ; Front patriotique (au pouvoir) (fondé en 2001)
    UNIP:United National Independance Party ; Parti uni pour l’indépendance nationale (scission de l’ANC, ancien parti unique de M. Kenneth KAUNDA, au pouvoir entre 1964 et 1991)
    UPND : United Party for National Development ; Parti uni pour le développement national (opposition) (fondé en 1998)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 24 octobre 1964 (du Royaume-Uni)
    Divers : ex-Rhodésie du Nord (1911-1964) ; partie de la Fédération de Rhodésie et du Nyassaland (1953-1963) ; période autoritaire Kaunda (1964-1991)

    Personnalités
    M. Kenneth KAUNDA (premier président de la République, appelé le « Gandhi africain », père de l’indépendance)

    TERRITOIRE

    Capitale : Lusaka (Lusakois[es])

    Divisions administratives : La Zambie est divisée en 10 provinces
    Villes : Livingston, Ndola, Chipata, Chingola, Kabwe, Luanshya, Mufulira

    Divers
    Chambezi (mines de cuivre)
    Copperbelt

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : protestantisme, catholicisme
    Et aussi : croyances traditionnelles, islam

    Langues 
    Langue officielle : anglais
    Autres langues : langues bantoues (bemba, nyanja, tonga, lozi, kaonde, lunda, luvale), 70 langues reconnues

    DIVERS

    coexistence de 73 ethnies

    #pays #zambie #afrique #afrique_des_grands_lacs

     


  • *

    fichier

    fichier national automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg)
    passenger name record (PNR), fichier de renseignements sur les passagers aériens

    #abécédaire #acronymes_et_sigles #france

     

  • *

    signes de ponctuation

    Cumul de deux signes de ponctuation
    Dans le cas d’une (ou plusieurs) citation(s) intégrée(s) dans une phrase, il est possible de cumuler le signe de ponctuation de la citation avec celui de la phrase qui accueille la citation, avec ou sans guillemet fermant entre les deux, selon qu’il s’agit de la fin de la citation ou d’une incise.
    Exemples :
    « Tu es fou ! », s’exclama Emmanuel.
    « Tu es fou !, s’exclama Emmanuel, je n’irai pas à Saint-Lô ! »

    Usage des crochets
    • Pour les interventions de la rédaction dans le texte (traduction, conversion, explication d’une notion ou d’une expression...) : en italique dans un texte en romain et en romain dans un texte en italique, sauf quand l’intervention est courte.
    Exemple :
    M. [Joseph] Kabila
    • Ils sont utilisés en deuxième niveau à l’intérieur de parenthèses, notamment pour les appels de note.

    Usage des parenthèses
    On peut utiliser deux jeux de parenthèses consécutifs à la seule condition que le second soit un appel de note.

    • Quand une expression est entre guillemets, l’article défini (le, la, les) n’y est pas inclus.
    Exemples :
    la « communauté internationale »
    c’est le « deux poids, deux mesures » (quand l’expression est substantivée)
    l’« empire du Mal »
    les « frappes chirurgicales »
    la « guerre contre le terrorisme »
    Pensons à ces figures politiques : le « beur », le « sans-papiers », le « travailleur immigré »...

    Mais on inclut l’article défini dans les guillemets
    –- s’il fait partie d’une phrase
    Exemples :
    La sagesse populaire affirme que « le diable se niche dans les détails ».
    Élire des Blancs qui affirment que « la race ne compte pas » est une chose.
    –- s’il fait partie d’une expression (le plus, le moins, le pire...)
    C’était, selon elle, « le pire félon qu’[elle ait] jamais rencontré ».
    En disant que le changement climatique est « le plus grand des défis à venir », on n’a encore rien dit.

    • Dans une citation, la ponctuation finale est avant le guillemet fermant s’il y a une capitale de début de phrase après le guillemet ouvrant.
    Exemples :
    La maison semblait tranquille.« C’est une vieille demeure. » Ainsi la qualifia M. Truc.
    Il me dit : « Je ne suis pas d’accord ! »

    L’appel de note vient alors avant la ponctuation finale.
    Exemples :
    La maison semblait tranquille. « Ni bruit ni fureur (1). » Ainsi s’exprima M. Truc.
    Il s’exclama : « I disagree (1)  ! »
    (Bien veiller à ce que le guillemet fermant soit en italique !)

    • Dans une citation, la ponctuation finale est après le guillemet fermant s’il n’y a pas de majuscule de début de phrase après le guillemet ouvrant.
    Exemples :
    D’après lui, « c’était un rêve ».
    Il partait « pour toujours. Comme on se noie ».

    L’appel de note vient alors :
    –- soit avant le guillemet fermant quand la note concerne la citation même.
    Exemples :
    Libération conjure les électeurs d’« assumer leur responsabilité historique (1)  ».
    Yves Lacoste assure que Bandung, « cela s’appelle l’Aurore (1)  ».
    (Bien veiller à ce que le guillemet fermant soit en italique !)

    –- soit entre le guillemet et la ponctuation finale.
    Exemples :
    Il s’agit, selon X, de « combiner la puissance d’Internet et celle de la génétique », et, selon Y, « de permettre aux individus d’être des acteurs de leur santé » (1).
    (la note se rapporte aux deux citations, elle ne peut donc pas être à l’intérieur des guillemets de la seconde)
    M. Bayrou dénonce les « ambiguïtés », les « déceptions » et les « confusions » (1).
    (la note porte sur les trois mots)

    Usage de la barre oblique
    Utilisée, sans espace avant ni après, dans les adresses Internet, pour les fractions, pour employer la double nomination d’un lieu (en cas de conflit territorial ou de double langue au sein d’une même région).
    Exemples :
    www.monde-diplomatique.fr/revues
    les îles Senkaku/Diaoyu (Japon — Chine)
    les îles Dokdo/Takeshima (Corée du Sud — Japon)
    la région Pec/Pecja (enclave serbe au Kosovo)

    Avec un blanc avant et après, pour marquer la séparation entre des vers.
    Exemple :
    Ma pauvre muse, hélas ! Qu’as-tu donc ce matin ? / Tes yeux creux sont peuplés de visions nocturnes / Et je vois tour à tour s’étaler sur ton teint / La folie et l’horreur, froides et taciturnes.

    Tirets (ou « moins »)
    Pour la mise en valeur d’incises. On place un blanc avant et après les tirets ouvrant et fermant, sauf si ce dernier est suivi d’une virgule (on évite le point-virgule après le tiret d’incise fermant). La ponctuation de fin de phrase dispense de fermer l’incise.
    Exemples :
    Au cas où la Commission — seule compétence ici — décèlerait un déficit structurel, les États devront mettre en place un mécanisme de correction automatique.
    Ce serait un retournement de plus dans les relations des deux frères ennemis — réjouissant, celui-là.
    À éviter : le tiret fermant en début de ligne et le tiret ouvrant en fin de ligne.

    Dans le sommaire, pour la séparation de deux éléments au sein d’une même section.
    Exemples :
    Pages 14 et 15 :
    La Pologne orientale passe à l’Ouest, par Laurent Geslin et Sébastien Gobert. — Mosaïque culturelle (L. G. et S. G.).

    Tiret d’énumération en début de ligne (avec ou sans retrait) suivi d’une espace insécable.

    Tiret de dialogue, en début de ligne, avec retrait, suivi d’une espace insécable.

    « Dive blanchie »
    Elle permet de séparer deux ou plusieurs termes d’un ensemble de mots lorsque l’un d’eux est composé.
    Exemple :
    le triptyque Russie - Chine - Proche-Orient
    une coédition Irasec - Les Indes savantes

    Accolades
    Les accolades ne sont pas utilisées.

    Astérisques
    Sont surtout utilisés pour les renvois des signatures.
    Exceptions graphiques :
    Parfois utilisées dans les textes littéraires pour insérer des blancs entre certains paragraphes.

    #code_typo #signes_de_ponctuation #charte_graphique

     



  • *

    anglicismes et barbarismes

    Mots courants

    abstract > résumé
    activistes > militants
    addiction > dépendance
    agenda (quand ce n’est pas l’objet, mais la politique de quelqu’un ou d’une institution) : échéancier ; calendrier ; programme ; liste de priorités
    alternative (quand il ne s’agit pas de deux options au sens des « termes d’une alternative ») > solution de rechange ; selon le contexte : contrepoids ; contrepartie
    background > 1. arrière-plan ; toile de fond ; cadre ; contexte. — 2. origines sociales ; expérience ; antécédents ; héritage du passé
    best of > compilation ; florilège ; anthologie
    best-seller > succès de librairie ; record de vente ; livre-événement ; livre à succès
    blackboulage > éviction
    blackbouler > évincer ; écarter du pouvoir ; mettre en minorité
    broker > courtier en Bourse ; intermédiaire financier
    browser > logiciel de navigation ; navigateur
    business > affaires
    Caddie > chariot
    call-center > centre d’appels
    challenge > défi
    challenger > rival ; concurrent ; adversaire
    clash > désaccord ; conflit ; crise ; rupture
    deadline > échéance ; date butoir
    dispatcher > répartir ; ventiler
    dispatching > répartition ; ventilation
    download > téléchargement
    downloader > télécharger
    éduqué > instruit ; cultivé
    efficient > efficace ; opérant
    e-mail > courriel
    énergisant > fortifiant ; tonifiant
    fair-play > régulier ; correct ; sport
    fast-food > restauration rapide
    firewall > pare-feu ; barrière de sécurité
    food-truck > camion-cantine (pl. camions-cantines)
    free-lance > indépendant ; à son compte
    fuel > fioul
    gas-oil > gazole
    gentlemen’s agreement > engagement moral
    happening > événement
    home banking > banque à domicile
    homepage > page d’accueil
    jet lag > décalage horaire
    initier > amorcer ; commencer ; lancer ; déclencher ; entreprendre
    kidnapper > enlever ; séquestrer
    kidnappeur > ravisseur
    know-how > savoir-faire, compétence, expérience
    leader > dirigeant ; responsable ; meneur ; guide ; chef...
    leadership > direction ; autorité ; maîtrise
    leasing > crédit-bail
    low cost > bas prix
    mail > courriel
    management > direction ; gestion d’entreprise ; encadrement
    manager > directeur ; dirigeant ; cadre ; décideur ; responsable
    mémorial > monument commémoratif
    le Net > la Toile
    networking > mise en réseau
    newsletter > infolettre ; bulletin ; lettre d’information
    no man’s land > zone interdite ; zone tampon ; zone frontière ; désert ; territoire vierge...
    nominé > nommé
    offshore > en mer ; extraterritorial
    organizer > agenda électronique
    overbooking > réservation en surnombre ; surréservation
    people > célébrités
    permafrost > pergélisol
    planning > calendrier ; échéancier ; planification
    plug and play > prêt à l’emploi
    presse people > presse à sensation
    protestataires > contestataires ; manifestants
    reality-show > télé-réalité
    remastériser > restaurer
    round > reprise
    selfie > égoportrait (avec un accent sur le e)
    sensible > information confidentielle ; dossier ou sujet délicat, difficile, épineux ; domaine stratégique
    serial killer > tueur en série
    shopping, shopper > emplettes, faire des emplettes, les boutiques
    sponsor > parraineur, commanditaire
    sponsoring > parrainage
    sponsoriser > parrainer
    spot > message publicitaire
    software > logiciel
    sourcing > recherche
    sticker > autocollant
    star > vedette ; célébrité ; figure ; champion ; monstre sacré
    stock > réserves ; approvisionnement
    stock exchange > la Bourse
    stock holder > actionnaire
    street > rue ; street drugs > drogues de rue ; street art > art urbain, etc.
    stress > surmenage ; tension ; pression ; anxiété ; tracas ; souci ; préoccupation
    supertanker > pétrolier géant
    superviser > 1. surveiller ; contrôler ; s’assurer ; vérifier ; inspecter ; examiner. — 2. diriger ; coordonner ; orchestrer ; prendre la responsabilité ; organiser ; animer ; gérer ; guider
    supporter > supporteur
    surbooking > réservation en surnombre ; surréservation
    sustainable > durable (et non pas soutenable)
    tag > graffiti ; inscription
    taguer > graffiter ; dessiner ; peinturlurer
    tagueur > graffeur
    tank > 1. citerne ; cuve ; réservoir. — 2. char d’assaut ; char de combat
    termes > clauses ; les clauses ou les conditions d’un contrat
    tordre le bras > forcer la main
    turn over > taux de rotation (du personnel)
    upgrade > mettre à jour, à niveau ; mise à jour, à niveau
    user friendly (informatique) > convivial
    violation (au sens de « violation de la loi », ne s’emploie pas seul en français) > infraction ; irrégularité ; crime
    workshop > groupe de travail ; atelier
    zoning > zonage

    Locutions

    « Double standard » > « deux poids, deux mesures »
    « Montrer ses muscles » > « faire une démonstration de force » ; « rouler les mécaniques »
    « Simplement » : se méfier de « simplement » comme traduction littérale de simply. Par exemple, ce slogan d’une marque de voitures « simplement évident » se traduirait plutôt par « tout simplement » ou « c’est l’évidence même ».
    « Briser les os » d’un groupe (traduction littérale) > « casser les reins »
    « Il ne peut pas se tromper davantage » (traduction de « he can’t be more wrong ») > « il se trompe du tout au tout » ; « il a tout faux »
    « avoir un problème avec quelque chose » (traduction de « To have a problem with something ») > « être gêné ou dérangé par quelque chose » ; « ne pas être d’accord » ; « ne pas être à l’aise dans un débat ».

    #abécédaire #langue_française #anglicismes #barbarismes #locutions

     


  • *

    super

    Super Bowl (et non pas Superbowl)
    super-délégués (présidentielle américaine)
    les Supergrands (terme qui désignait les États-Unis et l’Union soviétique)
    super-héros
    super-riches

    #abécédaire #états-unis #union_soviétique

     


  • *

    AMÉRIQUES

    PAYS

    Antigua-et-Barbuda, Argentine, Bahamas, Barbade, Belize, Bolivie, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Cuba, Dominique, Équateur, États-Unis, Grenade, Guatemala, Guyana, Haïti, Honduras, Jamaïque, Mexique, Nicaragua, Nunavut, Panamá, Paraguay, Pérou, Porto Rico, République dominicaine, Sainte-Lucie, Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Salvador, Surinam, Trinité-et-Tobago, Uruguay, Venezuela

    ORGANISATIONS

    AEC : Association des États de la Caraïbe
    Aladi : Association latino-américaine d’intégration
    ALBA-TCP : Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique - Traité de commerce des peuples
    Alena : Accord de libre-échange nord-américain
    Banque du Sud (Banco del Sur)
    BID : Banque interaméricaine de développement
    CACM : Marché commun d’Amérique centrale
    CAN : Communauté andine des nations
    Caricom : Communauté des Caraïbes
    Celac : Communauté d’États latino-américains et caraïbes
    Cepalc : Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes
    COPA : Conférence des parlementaires des Amériques
    groupe de Rio
    Mercosur : Marché commun du Sud
    OEA : Organisation des États américains
    OECO : Organisation des États de la Caraïbe orientale
    Pacte andin
    SICA : Système d’intégration centre-américain
    Unasur : Union des nations sud-américaines

    DIVERS

    Accord multilatéral sur l’investissement (AMI) (années 1990)
    cycle de l’Uruguay
    « cycle du millénaire » (guill. sans cap, car avorté)
    « jour de la race » (12 octobre, découverte de l’Amérique, Espagne et Portugal)
    plan Colombie (cocaïne)
    sommet de Québec
    Sommet des Amériques (libéral) / Sommet des peuples des Amériques (altermondialiste)
    Sommet des Amériques (Miami, décembre 1994)
    « traité de commerce entre les peuples » (ALBA)
    TLC : traité de libre commerce (un, le)
    1961 : conférence panaméricaine de Punta del Este
    décembre 1994 : premier Sommet des Amériques (Miami)
    civilisation de Chavín
    Grande-Colombie (Bolívar)
    Indiens + cap à l’« ethnie » (ex. : Indiens Yaquis, Indiens Aymaras…)
    Juan Ginés de Sepúlveda † (controverse de Valladolid)

    #amériques #continents #amérique_centrale #amérique_du_nord #amérique_latine #caraïbes

     

  • *

    République dominicaine (la)

    Nom officiel : République dominicaine
    Habitants : Dominicain(e)s
    Monnaie : 1 peso dominicain (DOP) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2010
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Danilo MEDINA Sánchez (PLD)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Saint-Domingue)
    Siège du gouvernement : palais Saint-Domingue
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre des députés et Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême de justice ; Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée nationale (terre, air, marine)
    Police : police nationale de la république dominicaine
    Services de renseignement : direction nationale du renseignement (DNI)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    PLD : Parti de la libération dominicaine (gauche) (fondé en 1973)
    PRD : Parti révolutionnaire dominicain (gauche) (fondé en 1939)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 27 février 1844 (d’Haïti)
    Divers : intervention américaine en 1965

    Personnalités
    Rafael Trujillo † (dictateur, 1960)

    TERRITOIRE

    Capitale : Saint-Domingue (Dominguois[es])

    Contentieux : contentieux ancien avec Haïti : occupation haïtienne, majorité de ressortissants haïtiens dans l’île dominicaine d’Hispaniola

    Divers
    Hispaniola (nom donné à Saint-Domingue par Christophe Colomb)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme

    Langues
    Langue officielle : espagnol

    DIVERS

    bracero (coupeur de canne à sucre)
    zafra (saison de la récolte de la canne à sucre)

    #pays #république_dominicaine #amériques #caraïbes

     

  • *

    titres d’œuvres

    • Le titre ne commence pas par un article défini
    Majuscule au premier mot
    Exemples :
    Pour l’exemple
    Nos plus belles années
    Du vrai et du faux
    Jeux interdits
    Vivre jeune

    Et : majuscules également aux adjectifs précédant le nom
    Exemples :
    Trois Chants sur Lénine
    Vingt Ans après
    Vingt Mille Lieues sous les mers

    • Le titre commence par un article défini
    Majuscule à l’article, au premier substantif et aux adjectifs qui le précédent
    Exemples :
    La Mère
    La Dernière Étape
    Les Cinquante-Cinq Jours de Pékin
    Les Mille et Une Nuits

    • Le titre forme une phrase
    Majuscule au premier mot uniquement, quelle qu’en soit sa nature
    Exemples :
    Les assassins sont parmi nous
    Les bourreaux meurent aussi

    • Le titre est une « fausse phrase »
    Majuscule à l’article, au premier substantif et aux adjectifs qui le précèdent
    Exemples :
    La Victoire en chantant
    L’Espion qui venait du froid

    • Symétrie avec « et » dans un titre commençant par un article défini
    Majuscules à l’article défini, aux noms et aux adjectifs qui les précèdent
    Exemples :
    Le Prince et le Moine
    Le Bon, la Brute et le Truand
    Le Vieil Homme et l’Enfant
    La Petite Peste et le Grand Méchant Loup

    Le titre présente une « fausse symétrie »
    Majuscule au premier élément seulement
    Exemples :
    La Vie et rien d’autre
    Le Théâtre et son double

    (Si le titre ne commence pas par un article défini, voir plus haut :
    Ali-Baba et les quarante voleurs
    Nuit et brouillard)

    • Titres avec « ou » (titres doubles)
    Majuscules aux substantifs, adjectifs antéposés et déterminants, à l’exception de l’article défini du deuxième élément du titre double.
    La Répétition ou l’Amour puni
    Élise ou la Vraie Vie
    Aurélia ou le Rêve et la Vie
    Émile ou De l’éducation

    • Abréviations
    Pas d’abréviation en début de titre
    Exemples :
    Monsieur Klein
    Madame de...
    Docteur Folamour

    Abréviations dans le corps du titre
    Exemples :
    La Soirée avec M. Teste

    • Mots composés initiaux
    Deux majuscules pour les noms composés
    Exemples :
    Le Crabe-Tambour
    L’Après-Midi d’un faune
    Passe-Temps

    Une seule majuscule pour les autres mots composés
    Exemples :
    Soi-même comme un autre
    Là-bas
    Au-delà du principe de plaisir

    • Guillemets plutôt que romain quand nécessaire
    Exemples :
    Le Cuirassé « Potemkine » raconte l’histoire...
    Essai sur « Les Essais » de Montaigne, de Michel Butor
    Mais dans les titres d’articles, balisés par des guillemets, on peut avoir de l’italique.

    • Sous-titres
    Majuscule après le point
    L’Illusion de l’ordre. Incivilités et violences urbaines
    La Révolte des banlieues. L’histoire au jour le jour
    Le Pouvoir. La loi et l’ordre

    • Accords
    Le titre est accordé ou bien au « neutre » (masculin singulier), ou bien selon la grammaire
    Exemples :
    Les Misérables a/ont été tourné(s) plusieurs fois
    La Rabouilleuse a été mis(e) en scène au théâtre
    Une vie a été publié(e) à Paris
    Le Prince et le Moine revien(nen)t sur...
    Cléopâtre a été filmé(e) par Mankiewicz

    • Articles et rapports
    Seul le mot initial prend une majuscule.
    « Les droits des migrants en France au début des années 2000 »
    « La comédie des sentiments »

    • Titres en anglais
    Tous les mots prennent une majuscule, sauf a, an, and, as, at, by, for, in, of, on, the, to  :
    The Final Storm
    To Be Or Not to Be

    Si le sous-titre est précédé par un deux-points, le mot suivant prend une majuscule.
    Exemples :
    His Life : A Story
    Vietnam : In the Middle of Nowhere

    • Articles et rapports en anglais
    Pareil que pour les articles et rapports en français (donc pas de majuscules, contrairement aux titres d’œuvre anglais).
    Exemple :
    « Should bankers pay for their mismanagement ? »
    Le deux-points fait fonction de point entre titre et sous-titre. On le fait donc suivre d’une capitale.
    Exemples :
    « After the fall : Life moves on for rogue traders »
    « Sovereign funds : The truth »

    • Titres en espagnol
    Une majuscule au premier mot
    Exemple :
    Un perro andaluz

    • Titres en italien
    Une majuscule au premier mot
    Exemples :
    Il barone rampante
    Sei personaggi in cerca d’autore

    • Titres en portugais
    Une majuscule au premier mot
    Exemple :
    História do cerco de Lisboa

    • Titres en allemand
    Respect des majuscules pour les noms communs
    Exemples :
    Die Verwandlung
    Die fröhliche Wissenschaft

    #code_typo #majuscules #italique #guillemets

     


  • *

    armements

    avion chinois J-10
    bombardier B-2
    bombardier Tupolev (Tu-22)
    bombe B61
    char chinois Type-99
    char russe T-90
    chasseur bombardier ; des chasseurs bombardiers
    chasseur de combat Soukhoï de classe Su-25
    chasseur Mig-29 ; des Mig
    F-22 Raptor
    hélicoptère Black Hawk
    hélicoptère Mi-2017, Mi-8
    missile balistique intercontinental RS-26 Roubezh
    missile Boulava
    missile Scud
    navires de classe Mistral (France) ; un Mistral
    Pantsir S-1
    porte-avions Amiral-Gorshkov (ex-Bakou), rebaptisé INS Vikramaditya par les Indiens
    Soukhoï T-50
    sous-marin de classe Columbia
    sous-marin de classe Kilo
    système d’artillerie Bouk-M2E

    #code_typo #armes #véhicules #nombres

     

  • *

    Zimbabwe (le)

    Nom officiel : République de Zimbabwe
    Habitants : Zimbabwéen(ne)s
    Monnaie : régime monétaire multidevises (dollar américain, euro, yuan chinois, roupie indienne, rouble russe, rand sud-africain, pula botswanais)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2013
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Emmerson MNANGAGWA (ZANU-PF)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Harare)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Sénat et Chambre d’assemblée)
    Et aussi... : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : force de défense du Zimbabwe (ZDF)
    Police : police de la République du Zimbabwe

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    MDC-N : Movement for Democratic Change-Ncube (opposition) (fondé en 2005)
    MDC-T : Movement for Democratic Change-Tsvangirai (opposition) (parti de la transition politique 2008-2013, fondé en 1999)
    ZANU-PF : Zimbabwe African National Union - Patriotic Front ; Union nationale africaine du Zimbabwe - Front patriotique (parti de gouvernement) (ex-ZANU fondé en 1963)

    Note : Politburo (bureau politique du ZANU-PF)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 18 avril 1980 (du Royaume-Uni)
    Divers : ex-Rhodésie du Sud puis Rhodésie (1923-1980) ; partie de la Fédération de Rhodésie et du Nyassaland (1953-1963)

    Personnalités
    M. Robert MUGABE (ancien président de la République ; 31 décembre 1987 - 21 novembre 2017 ; ZANU-PF)

    TERRITOIRE

    Capitale : Harare (Hararais[es])

    Divisions administratives : Le Zimbabwe est divisé en 8 provinces et 2 villes

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : protestantisme
    Et aussi : catholicisme

    Langues 
    Langues officielles : anglais, shona, ndebele et 13 autres langues minoritaires

    DIVERS

    Membre de : la SADC

    #pays #zimbabwe#afrique #afrique_des_grands_lacs

     

  • *

    kiosque

    en kiosques (au pluriel)
    en librairies
    en rayons
    en salles

    #code_typo #pluriel

     


  • *

    Émirats arabes unis (les), m.

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH77/Emirats-arabes-unis-3a870.jpg

    Nom officiel : État des émirats arabes unis (EAU)
    Habitants : Émirati(e)s (plutôt qu’Émirien[ne]s)
    Monnaie : 1 dirham émirien (EAD) = 100 fils

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : fédération de monarchies
    Régime : autoritaire
    Texte fondamental : Constitution de 1996
    Chef de l’État et/ou chef du gouvernement : président de la fédération et émir d’Abou Dhabi, cheikh KHALIFA Ben Zayed Al-Nahyane
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Abou Dhabi)
    Chef du gouvernement : vice-président de la fédération, président du conseil (des ministres) et ministre de la défense, cheikh MOHAMMED Ben Rachid Al-Maktoum
    Siège du gouvernement : Abou Dhabi
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Conseil national fédéral)
    Et aussi... : L’État est composé de 7 émirats (dominés par ceux d’Abou Dhabi et de Dubaï). Chaque émirat est gouverné par un émir ; la transmission du pouvoir est héréditaire.
    Le président et le premier ministre de la fédération sont tous deux chefs du gouvernement.
    L’organe législatif n’a qu’une fonction consultative.
    Conseil suprême fédéral ; Conseil fédéral des ministres ; Haute Cour fédérale.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées des Émirats arabes unis (terrestres, aériennes, maritimes, gardes-côtes)
    Police : forces de police nationale
    Et aussi... : 12 % des habitants seulement sont des nationaux

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Aucun

    PERSONNALITÉS


    famille Al-Nahyane (Abou Dhabi)
    clan des Al-Maktoum (Dubaï)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : État fondé le 2 décembre 1971 au moment du départ des Britanniques
    ex-Côte des Pirates ; ex-États de la Trêve

    Personnalités
    CHAKHBOUT Ben Sultan Al-Nayhane † (souverain d’Abou Dhabi 1928-1966)
    cheikh RACHID Ben Saïd Al-Maktoum † (émir de Dubaï, années 1970)
    cheikh ZAYED Ben Sultan Al-Nahyane † (dirigeant des Émirats arabe unis, 1971-2004)

    TERRITOIRE

    Capitale : Abou Dhabi

    Divisions administratives : les Émirats arabes unis sont composés de 7 émirats (imarat, singulier imarah)
    Émirats : Abou Dhabi, Ajman, Charjah, Dubaï, Foujeyrah, Oum Al-Qaïwaïn, Ras Al-Khaïma

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : islam
    Religion principale : islam (sunnite à 85 % environ et chiite à 15 % environ)
    Et aussi : christianisme, hindouisme, bouddhisme

    Langues 
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : anglais, farsi, hindi, ourdou

    DIVERS

    Membre de  : CCG
    économie de rente

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20595

    #pays #émirats_arabes_unis #proche-orient #golfe

     

  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message