Correcteurs

compte officiel

  • *

    Royaume-Uni (le)

    Nom officiel : Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord
    Habitants : Britanniques
    Monnaie : 1 livre sterling (GBP) = 100 pence

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle régionalisée
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : sans Constitution écrite, corpus de principes constitutionnels et de conventions constitutionnelles
    Chef de l’État : reine, ÉLISABETH II (depuis 1952)
    Siège du chef de l’État : palais de Buckingham (Londres)
    Chef du gouvernement : première ministre, Mᵐᵉ Theresa MAY (Parti conservateur) (depuis 2016)
    Siège du gouvernement : 10 Downing Street (Londres)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre des communes et Chambre des lords = les Communes et les Lords)
    Et aussi... : Cour suprême ; Privy Council de Londres
    le pouvoir est centralisé en Angleterre ; le Pays de Galles et l’Irlande du Nord disposent d’une large autonomie ; l’Écosse dispose de son propre pouvoir législatif

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée britannique, Royal Air Force, Royal Navy
    Police : forces de polices d’Écosse, forces de polices d’Irlande du Nord, 44 districts de police en Angleterre et au Pays de Galles
    Services de renseignement : service de renseignement extérieur militaire (MI6, Military Intelligence Section 6) ; service de renseignement et de sécurité intérieur (MI5) ; direction des communications du gouvernement (GCHQ)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis nationaux

    BNP : British National Party ; Parti national britannique (extrême droite) (fondé en 1982)
    Green Party : Parti Vert de l’Angleterre et du Pays de Galles (centre) (fondé en 1990)
    Libéraux-démocrates : Liberal Democrats (centre) (fondé en 1988)
    Parti conservateur : Conservative Party (droite) (fondé en 1834) ; les tories (un tory)
    Parti travailliste : The Labour Party (centre gauche) (fondé en 1900)
    UKIP : The UK Independence Party ; Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (conservateur souverainiste) (fondé en 1993)

    Partis régionaux

    DUP : Democratic Unionist Party (droite d’Irlande du Nord) (fondé en 1971)
    Plaid Cymru : Parti nationaliste gallois (centre gauche nationaliste) (fondé en 1925)
    SDLP : Parti social-démocrate et libéral d’Irlande du Nord (centre) (fondé en 1970)
    Sinn Féin (indépendantiste d’Irlande du Nord, centre gauche) (fondé en 1970)
    SNP : Scottish National Party ; Parti national écossais (centre gauche nationaliste) (fondé en 1934)
    UUP : Ulster Unionist Party ; Parti unioniste de l’Ulster (protestant conservateur d’Irlande du Nord) (fondé en 1905)

    Groupe armés

    IRA : Irish Republican Army ; Armée républicaine irlandaise (organisation paramilitaire indépendantiste, formée en 1997)

    Syndicats

    TUC : Trade Union Congress ; Confédération des syndicats britanniques

    PERSONNALITÉS

    M. Anthony BLAIR (plutôt que Tony) (ex-premier ministre, 1997-2007, Labour)
    M. Gordon BROWN (ex-premier ministre, 2007-2010, travailliste)
    M. David CAMERON (ex-premier ministre 2010-2016, conservateur)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : 12 avril 1927, établissement du royaume de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord ; 1689, Déclaration des droits (Bill of Rights)

    Entrée du Royaume-Uni dans l’Union européenne le 1ᵉʳ janvier 1973 ; 23 juin 2016 tenue du référendum sur le Brexit (le Brexit l’emporte sur le « Remain »)

    Personnalités
    Margaret Thatcher † (ex-première ministre, 1979-1990, Parti conservateur ; la Dame de fer)

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : la Couronne
    Capitale : Londres

    Divisions administratives : Le Royaume-Uni est composé de l’Angleterre, de l’Écosse, du Pays de Galles et de l’Irlande du Nord ; il est divisé en une multitude d’entités administratives

    Villes : Londres, Manchester, Birmingham, Leeds, Glasgow, Cardiff, Belfast

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec le Danemark, l’Irlande et l’Islande à propos des îles Féroé ; avec l’Argentine à propos des îles Malouines (aussi appelées îles Falkland, Malvinas)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions officielles : anglicanisme en Angleterre et presbytérianisme en Écosse
    Religions principales : christianisme (anglicanisme, catholicisme)
    Et aussi : protestantisme (presbytérianisme), islam, hindouisme

    Langues 
    Langue officielle : anglais (de facto)
    Autres langues : cornique, irlandais, écossais, gallois et autres langues régionales

    Médias

    BBC (British Broadcasting Corporation) (télévision, radio, cinéma, Internet) (1922), la « Beeb »

    Note : Fleet Street, désignation métonymique de la presse britannique

    DIVERS

    abréviations anglaises : pas de point final (Jr, Ltd, Mr...)
    Brexit (plus de guillemets depuis qu’il a abouti) ; Brexiteers
    chancelier de l’Échiquier (ministre de l’économie et des finances)
    la City de Londres/londonienne ; la City
    contrats « zéro heure »
    10 Downing Street
    le Foreign Office (ministère des affaires étrangères)
    Grand Londres
    les îles Britanniques
    New Labour
    néotravaillistes (la « troisième voie »)
    « Oxbridge »
    public schools (écoles privées et onéreuses)

    ENTITÉS, POSSESSIONS ET TERRITOIRES ASSOCIÉS

    Angleterre (f.)

    Irlande du Nord (f.)
    Ulster (six comtés) : terme utilisé par les unionistes protestants (ou loyalistes), pas par les nationalistes irlandais catholiques (ou républicains)
    Villes : Belfast, Londonderry (ex-Derry)
    Ian Paisley † (loyaliste)
    ordre d’Orange (défense de la suprématie protestante)

    Écosse (f.)
    les habitants de Glasgow sont les Glaswégiens
    la capitale est Édimbourg
    référendum de sortie du Royaume-Uni en septembre 2014

    Pays de Galles (f.)

    Anguilla (f.)
    Habitants : Anguillais(e)
    Capitale : La Vallée
    Langue : anglais
    Anguilla est un archipel des Antilles

    Bermudes (les, f. pl.)
    Habitants : Bermudien(ne)s
    Capitale : Hamilton
    Langues : anglais (off.)
    Les Bermudes sont situées dans l’océan Atlantique, au large de la Caroline

    îles Caïmans (les, f. pl.)
    Habitants : Caïmanais(es)
    Capitale : George Town (Georgetowniens)
    Langues : anglais (de facto), dialectes
    Fete nationale : 1e lundi de juillet (jour de la première Constitution écrite de 1959)
    Les îles Caïmans se trouvent au sud de Cuba

    Falkland Islands (îles, f. pl.)
    Capitale : Port Stanley
    Langue : anglais
    Les îles Falkland, connues sous le nom d’îles Malouines, sont situées dans l’océan Atlantique, au large du sud de l’Argentine, pays qui en revendique la possession et qui a tenté de s’en emparer par la force en 1982.

    Gibraltar (m.)
    Habitants : Gibraltarien(ne)s ; surnom : Llanitos
    Langues : anglais, espagnol
    Gibraltar est situé à l’extrême sud de l’Espagne. Surnom : le Rocher

    îles Anglo-Normandes (les, f. pl., Channel Islands)
    Habitants : Islander (inv. en genre)
    Les îles Anglo-Normandes sont divisées en deux bailliages : le bailliage de Jersey (île de Jersey ; cap. Saint-Hélier) et le bailliage de Guernesey (îles de Guernesey, Aurigny (Alderney), Sercq (Sark), Herm et Jethou ; cap. Saint-Pierre-Port)
    Langues : anglais (off.), français (co-off. à Jersey), anglo-normand
    Institutions : chaque baillivage dispose d’un Parlement élu (States), dont le leader (bailli), qui est, lui, nommé par la reine, exerce les fonctions de chef du gouvernement.
    Les îles Anglo-Normandes sont situées à quelques dizaines de kilomètres à l’ouest du Cotentin.
    Jersey
    Jersiais : habitant de Jersey
    jersiais (langue)
    Jersey Evening Post

    îles Vierges britanniques (les, f. pl.)
    Habitants : habitants des îles Vierges britanniques
    Capitale : Road Town
    Langues : anglais, créole
    Les îles Vierges britanniques sont situées dans les Antilles, à l’est de Puerto Rico.

    île de Man
    Habitants : Mannois (pl.)
    Capitale : Douglas
    Langues : anglais et mannois
    L’île de Man est située en mer d’Irlande, entre l’Irlande du Nord et le nord de l’Angleterre.

    Montserrat (f.)
    Habitants : Montserratien(ne)
    Capitale : Plymouth (abandonnée)
    Langue : anglais
    L’île de Montserrat est située dans les Antilles, au nord-ouest de la Guadeloupe. Elle a été partiellement rendue inhabitable par l’éruption du volcan de la Soufrière en 95.

    Sainte-Hélène
    Capitale : Jamestown
    Langue : anglais
    Le territoire de Sainte-Hélène regroupe les îles de Sainte-Hélène, d’Ascension et de Tristan da Cunha, toutes trois situées dans l’Atlantique-Sud.

    Turques-et-Caïques (f. pl.)
    Capitale : Grand Turk
    Langues : anglais, créole français
    L’archipel des Turques-et-Caïques est situé au nord d’Haïti et à l’est de Cuba.

    #pays #royaume-uni #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    « repat » et « diaspo »

    néologisme désignant (notamment en Afrique) une personne qui revient vivre au pays après avoir étudié à l’étranger (par analogie avec « expat », expatrié) ; en opposition à « diaspo » (de « diaspora »), personne qui s’installe à l’étranger sans avoir l’intention de revenir
    une « repat », des « repats » ; une « diaspo », des « diaspos »

    #abécédaire #afrique #langue_française #surnoms #guillemets #féminisation

     

  • *

    Argentine (l’), f.

    Nom officiel : République argentine (República Argentina)
    Habitants : Argentin(e)s
    Monnaie : 1 peso argentin (ARS) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1853 (multiples révisions, la dernière en 1994)
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la Nation argentine, M. Mauricio MACRI (PRO) (depuis décembre 2015)
    Siège du chef de l’État : Quinta de Olivos (Buenos Aires) ; Casa Rosada (Buenos Aires)
    Pouvoir législatif : Parlement fédéral bicaméral, Congrès national (Chambre des députés et Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême
    Les provinces fédérées disposent de leurs gouvernements (gouverneur et vice-gouverneur), de leurs assemblées régionales et de leurs juridictions.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées argentines (armée de terre, air, marine)
    Police : police fédérale argentine et délégations locales
    Services de renseignement : service du renseignement de l’État (SIDE)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    AAA  : Alianza Anticomunista Argentina ; Alliance anticommuniste argentine (extrême droite) (1973-1976)
    Cambiemos : Coalition (centre-droite) (formée en 2015)
    CC-ARI : Coalición Cívica para la Afirmación de una República Igualitaria (Coalición Cívica ARI) ; Coalition civique ARI (centre) (formée en 2007)
    PRO : Propuesta Republicana ; Proposition républicaine (centre droit) (fondé en 2005)
    UCR : Unión Cívica Radical ; Union civique radicale ou Parti radical (centre gauche) (fondée en 1891)

    FPV : Frente Para la Victoria ; Front pour la victoire (centre gauche) (coalition formée en 2003)
    FR : Frente Renovador ; Front rénovateur (coalition formée en 2013)
    PCA : Partido Comunista de la Argentina ; Parti communiste d’Argentine (gauche) (fondé en 1918)
    PJ : Partido Justicialista ; Parti justicialiste (ou Partido Peronista, Parti péroniste) (coalition de toutes orientations) (formée en 1946)
    Progresistas (coalition de centre-gauche, dont PS) (formée en 2015)
    PS : Partido Socialista ; Parti socialiste (gauche) (fondé en 1896)

    PERSONNALITÉS

    Mᵐᵉ Cristina FERNÁNDEZ (DE KIRCHNER) (présidente 2007-2015)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : proclamée le 25 mai 1810, acquise le 9 juillet 1816 (de l’Espagne)
    Divers : période de dictature entre 1976 et 1983

    TERRITOIRE

    Capitale : Buenos Aires

    Divisions administratives : L’Argentine est divisée en 23 provinces + la ville autonome de Buenos Aires

    Contentieux : Malouines (territoire disputé avec le Royaume-Uni), aussi appelées îles Falkland, Malvinas

    Terre de Feu
    Ushuaia

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues
    Langue officielle : espagnol

    DIVERS

    « révolution de mai » (1810)
    « grands-mères de la place de Mai »
    kirchnérisme, kirchnériste
    « modèle K »
    piqueteros

    #pays #argentine #amériques #amérique_latine

     


  • *

    auteur

    cinéma d’auteur
    films d’auteur
    une auteure
    des droits d’auteur

    #abécédaire

     

  • *

    Maroc (le)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH103/Maroc-cdac0.jpg

    Nom officiel : royaume du Maroc
    Habitants : Marocain(e)s
    Monnaie : 1 dirham (MAD) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle unitaire
    Régime : autoritaire
    Texte fondamental : Constitution de 2011
    Chef de l’État : roi, MOHAMMED VI
    Siège du chef de l’État : palais royal (Rabat)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Abdelilah BENKIRANE (PJD)
    Siège du gouvernement : Rabat
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre des représentants, Chambre des conseillers)
    Et aussi... : Cour constitutionnelle ; Conseil supérieur de sécurité ; Conseil supérieur des Oulémas

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées royales marocaines
    Police : direction générale de la sureté nationale (DGSN)
    Services de renseignement : direction générale de la surveillance du territoire (DGST), direction générale des affaires intérieures (DGAI)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Istiqlal : Parti de l’indépendance (nationaliste conservateur) (fondé en 1943)
    MP : Mouvement populaire (berbère conservateur) (fondé en 1957)
    Mouvement du 20-Février (social-démocrate réformateur) (fondé en 2011)
    PAM : Parti authenticité et modernité (centre gauche) (fondé en 2008)
    PJD : Parti de la justice et du développement (islamiste modéré) (fondé en 1998, au pouvoir depuis 2011)
    PPS : Parti du progrès et du socialisme (gauche) (association devenue parti en 1974)
    PSU:Parti socialiste unifié (gauche)
    RNI : Rassemblement national des indépendants (libéral) (fondé en 1978)
    USFP : Union socialiste des forces populaires (gauche) (1959-1975)

    Groupe armé

    Front Polisario : Front populaire de libération de la Saguia el Hamra et du rio de oro (pour le contrôle du Sahara occidental) (formé en 1973)

    PERSONNALITÉS

    M. Fouad Ali EL-HIMMA (ami du roi, PAM)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 2 mars 1956 (de la France)
    Divers : « guerre des sables » avec l’Algérie en 1963

    Personnalités
    Mehdi Ben Barka †

    TERRITOIRE

    Capitale : Rabat

    Divisions administratives : le Maroc est divisé en 11 régions
    Villes : Aït Bouayèche, Al-Hoceïma, Fès, Kénitra, Khénifra, Khourigba, Meknès, Oujda, Safi, Séfrou, Sidi Ifni, Taza, Tameslohte

    Contentieux : le Maroc réclame le Sahara occidental (territoire au statut indéterminé) et la région de Dakhla-Oued Ed Dahab (considérée comme la 12ᵉ région)

    Divers
    Ceuta ; Melilla ; îles Zaffarines (territoires espagnols habités majoritairement par des citoyens marocains)
    El-Ayoun (Sahara occidental)
    la médina (Marrakech)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam
    Religion principale : islam sunnite
    Et aussi : islam chiite (très minoritaire), christianisme, judaïsme
    liberté de culte

    Langues 
    Langues officielles : arabe, tamazight (berbère)
    Autres langues : français, chleuh (berbère), rifain (berbère)

    DIVERS

    code de la famille (moudawana)
    darija (arabe marocain)
    makhzen (gouvernement royal)
    la Mamounia
    marrakchie(s)

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20621

    #pays #maroc #afrique #afrique_du_nord

     

  • *

    Tunisie (la)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH95/calitunisie-638cc.jpg

    Nom officiel : République de Tunisie
    Habitants : Tunisien(ne)s
    Monnaie : 1 dinar tunisien (TND) = 1000 millimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2014
    Chef de l’État : président de la République, M. Béji CAÏD ESSEBSI (Nidaa Tounès)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Carthage)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Youssef CHAHED (Nidaa Tounès)
    Siège du gouvernement : Tunis
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Assemblée des représentants du peuple) (créée en 2014)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour de sureté de l’État
    Le président, une fois élu, démissionne de ses fonctions au sein du parti politique auquel il était rattaché.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées tunisiennes (armée de terre, air, marine) ; garde nationale
    Services de renseignement : direction générale de la sûreté militaire (DGSM)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Afek Tounès
    CPR : Congrès pour la République (gauche nationaliste) (fondé en 2011)
    Ennahda (« Renaissance ») (islamiste) (fondé en 1981 sous le nom de Mouvement de la tendance islamique, devenu Ennahda en 1989, légalisé en 2011, au pouvoir entre 2011 et fin 2013, en coalition depuis 2014)
    Ettajdid (« Renouvellement ») (extrême gauche) (disparu en 2012)
    Ettakatol : Forum démocratique pour le travail et les libertés (socialiste) (fondé en 1994)
    Front populaire (extrême gauche) (coalition fondée en 2012)
    Nidaa Tounès (centre droit) (héritage bouguibien) (fondé en 2012)
    PAD : Parti de l’alliance démocratique (démocrate réformiste) (fondé en 2012)
    Parti des travailleurs (ex-Parti communiste des ouvriers de Tunisie, PCOT)
    Watad : Mouvement des patriotes démocrates (extrême gauche, fondé en 2011)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats
    UGTT : Union générale tunisienne du travail (colauréat du prix Nobel de la paix en 2015)

    Divers
    ATFD : Association tunisienne des femmes démocrates
    Colibe : Commission des libertés individuelles et de l’égalité
    FTDES : Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux
    IVD : Instance vérité et dignité
    LTDH : Ligue tunisienne des droits de l’homme
    Utica : Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (patronale)

    PERSONNALITÉS

    M. Houcine ABASSI (secrétaire général de l’UGTT)
    M. Zine El-Abidine BEN ALI
    M. Mohamed GHANNOUCHI (ancien premier ministre de M. Ben Ali, chef du gouvernement jusqu’en février 2011) (ne pas confondre avec Rached GHANNOUCHI)
    M. Rached GHANNOUCHI (Ennahda) (ne pas confondre avec Mohamed GHANNOUCHI)
    M. Moncef MARZOUKI (CPR)
    Mᵐᵉ Leïla TRABELSI (épouse de M. BEN ALI)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 20 mars 1956 (de la France)
    Divers : 7 novembre 1987 : prise de pouvoir de M. BEN ALI ; 14 janvier 2011 : départ de M. BEN ALI ; 23 octobre 2011 : victoire d’Ennahda à la Constituante

    Personnalités
    Salah BEN YOUSSEF † (rival de BOURGUIBA)
    Habib BOURGUIBA †, le « Combattant suprême »
    Mohamed EL-MONCEF † (bey de Tunis, années 1940)
    Mohamed MZALI † (ex-premier ministre, années 1980)
    Hédi NOUIRA † (ex-premier ministre, années 1980)
    cheikh Abdelaziz THAALBI † (années 1920)

    Anciens partis politiques (avant la révolution de 2011)
    Destour (« Constitution »)
    Mouvement des démocrates socialistes (MDS) (années 1980, opposition)
    Néo-Destour (BOURGUIBA)
    Parti communiste tunisien
    Parti démocratique progressiste (PDP) (dissous en 2012)
    Parti libéral constitutionnel (années 1920)
    Parti socialiste destourien (PSD) (nouveau nom du Néo-Destour)
    Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD) (suite du PSD) (formé en 1988)

    Divers
    Agence tunisienne de communication extérieure (ère Ben Ali)
    Alla Khallidi (« Rendez éternel ») (hymne national sous Bourguiba)
    « crise de Bizerte » (1961)
    « émeutes du pain » (décembre 1983 - janvier 1984)
    Houmat Al-Hima (« Défenseurs de la patrie) (hymne national sous BEN ALI)
    « jeudi noir » (26 janvier 1978)
    Jeunes-Tunisiens (début XXᵉ)
    la Main rouge
    les néo-destouriens
    pacte national (1988)
    « Petite Constitution de 1956 »
    régence de Tunis
    « révolution de jasmin », « révolution de la dignité » (révolution de 2011)
    yousséfiste

    TERRITOIRE

    Capitale : Tunis (Tunisois[e])

    Divisions administratives : la Tunisie est divisée en 24 gouvernorats ( wilayat, singulier wilayah )
    Villes : Bizerte, El-Diem, Gabès, Gafsa, Kairouan, Kasserine, Kebili, Kélibia, La Goulette, La Marsa, Menzel Bouzaïane, Metlaoui, Monastir, Redeyef, Sakiet Sidi Youssef, Sbeïtla, Sfax, Sidi Bou Saïd, Sousse, Zarzis
    Divers : le cap Bon, Djerba (île), Kerkennah (îles)

    Les noms géographiques peuvent ou non être accentués sur le « e » ; le tréma sur le « i » existe.

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : islam sunnite
    Religion principale : islam sunnite
    Et aussi : christianisme

    Langues
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : français, tamazight (berbère)

    Médias
    Al-Maarifa (« Le savoir ») (années 1970)
    Echaab (« Le peuple ») (années 1970, UGTT)
    Errai (« L’opinion ») (années 1970)
    Journal officiel de la République tunisienne, Tunis

    DIVERS

    les « beaux-matins » (la jeunesse dorée)
    bénalisme ; bénaliste
    beylical
    le Bardo
    bourguibien
    « coup de Gafsa »
    « débourguibisation »
    « la famille » (entourage de M. BEN ALI)
    gouvernorat (préfecture)
    les habous (biens de mainmorte)
    les Hamamas
    Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution (Hiror)
    les « prépondérants »
    le « printemps tunisien »
    le « quartet » (UGTT, Utica, LTDH et ordre des avocats, 2013)
    « troïka » (coalition gouvernementale de 2012-2013)
    la Tunisie « utile »
    université de la Manouba (Tunis)

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20535

    #pays #tunisie #afrique #afrique_du_nord

     

  • *

    Cameroun (le)

    Nom officiel : République du Cameroun
    Habitants : Camerounai(se)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XAF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1996
    Chef de l’État : président, M. Paul BIYA (RDPC)
    Siège du chef de l’État : palais de l’Unité (Yaoundé)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Philemon YANG (RDPC)
    Siège du gouvernement : Yaoundé
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral, Sénat et Assemblée nationale
    Et aussi... : Cour suprême du Cameroun, Conseil constitutionnel ; Elecam (opérateur électoral national autonome)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées camerounaises (FAC), gendarmerie
    Police : délégation générale de la sûreté nationale
    Services de renseignement : direction générale de la recherche extérieure (DGRE)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    MRC : Mouvement pour la renaissance du Cameroun (opposition) (fondé en 2012)
    RDPC : Rassemblement démocratique du peuple camerounais (conservateur, au pouvoir) (ex-Union nationale camerounaise, parti unique fondé en 1960)
    SDF : Social Democratic Front ; Front social-démocrate (opposition) (fondé en 1990)

    Note : Le RDPC domine la vie politique ; l’opposition est très morcelée.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er janvier 1960 (du mandat français des Nations unies)
    Divers : unification en mai 1972, la République fédérale devient État unitaire

    TERRITOIRE

    Capitale : Yaoundé (Yaoundéen[ne]s)

    Divisions administratives : Le Cameroun est divisé en 10 régions
    Régions : de l’Adamaoua, du Centre, de l’Est, de l’Extrême-Nord, du Littoral, de l’Ouest, du Nord, du Nord-Ouest, du Sud et du Sud-Ouest
    Villes : Bafoussam, Bamenda, Buéa, Douala (capitale économique), Édéa, Garoua, Maroua, Ngaoundéré
    Fleuves et rivières : Bénoué, Lom, Mbam, Sanaga

    Divers
    péninsule de Bakassi (rétrocédée en 2008 par le Nigeria)
    mont Cameroun (point culminant de l’Afrique de l’Ouest)
    barrage de Lom Pangar
    port et centrale à gaz de Kribi

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : animisme, christianisme
    Et aussi : islam

    Langues
    Langues officielles : français, anglais
    Autres langues : 250 langues recensées

    DIVERS

    affrontements entre l’armée camerounaise et le groupe nigérian Boko Haram (Cf. fiche Nigeria)
    « émeutes de la faim » (février 2008)
    « République d’Ambazonie » (proclamée en 2017)
    Membre de : l’OCI, Commonwealth, l’UA, la CEEAC, la CBLT

    #pays #cameroun #afrique #afrique_centrale

     

  • *

    Syrie (la)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH102/Syrie-9f444.jpg

    Nom officiel : République arabe syrienne
    Habitants : Syrien(ne)s
    Monnaie : 1 livre syrienne (LYP) = 100 piastres

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : autoritaire
    Texte fondamental : Constitution de 2012
    Chef de l’État : président de la République, M. Bachar AL-ASSAD (Baas)
    Siège du chef de l’État : résidence présidentielle (Damas)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Waël AL-HALQI (Baas)
    Siège du gouvernement : Damas
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Assemblée du peuple, Majlis Al-Chaab)
    Et aussi... : Cour suprême constitutionnelle ; Conseil national syrien (CNS) ; zones libérées administrées par des conseils révolutionnaires

    Structuration de l’opposition : président de la coalition, M. Ahmad Al-Assi al-Jarba (représentant des tribus syriennes) ; gouvernement provisoire dirigé par M. Ahmed Tomeh ; Assemblée générale de la coalition.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée syrienne (terre, air, marine) ; forces de sécurité syriennes
    Et aussi... : Armée syrienne libre (ASL) ; chabbiha (milices pro-régime)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CDS : Conseil démocratique syrien (coalition turco-arabe, revendique une zone autonome en Syrie)
    CNS : Coalition nationale syrienne (ou Coalition des forces de la révolution et de l’opposition syrienne) (basée à Doha, formée le 11 novembre 2012, rassemble une centaine de formations politiques)
    CNKS : Conseil national des Kurdes de Syrie (coalition de partis kurdes, formée en 2011)
    Front national progressiste (coalition qui rassemble l’ensemble des partis légaux en Syrie) (formée en 1972)
    Parti Baas arabe socialiste : Parti de la renaissance arabe (socialiste nationaliste laïc transnational) (fondé en Syrie en 1944)
    Parti communiste syrien (fondé en 1944)
    Parti de l’union socialiste arabe (fondé en 1964)
    PSNS : Parti social nationaliste syrien (nationaliste) (fondé en 1932 à Beyrouth)
    PYD : Partiya Yekîtiya Demokrat ; Parti de l’union démocratique (proche du PKK turc) (fondé en 2003)

    Groupes armés

    Ahrar Al-Sham : Mouvement de l’homme libre du Levant (salafiste djihadiste) (groupe armé engagé dans la guerre civile) (formé en 2011)
    ASL : Armée syrienne libre (lutte contre le régime de Bachar Al-ASSAD) (scission de l’armée régulière, formée le 29 juillet 2011)
    BAA : Brigades Abdallah Hazzam (djihadiste, affilié à Al-Qaida) (formé en 2009)
    Fatah Halab : Conquête d’Alep (Alep, 2016)
    Forces démocratique syriennes (FDS) (coalition soutenue par Washington, bras armé du CDS)
    Front Fatah Al-Cham (ex-Front Al-Nosra) (Alep, 2016)
    Harakat Hezbollah Al-Nujaba : Mouvement des nobles du parti de Dieu (milice irakienne soutenant le régime, Alep, 2016)
    Jaïch Al-Fatah : Armée de la conquête (coalition djihadiste, Alep, 2016)
    Jaïch Al-Islam : Armée de l’islam (salafiste djihadiste) (groupe armé engagé dans la guerre civile) (formé en 2011)
    OEI : Organisation de l’État islamique (État islamique en Irak et au Levant, acronymes anglais ISIS, ISIL ou IS) (salafiste djihadiste) (scission d’Al-Qaida en Irak en 2006)
    YPG : Yekîneyên Parastina Gel ; Unités de protection du peuple (branche armée du PYD, engagé dans la lutte contre l’OEI) (formé en 2011)
    YDJ : Unités de protection des femmes

    PERSONNALITÉS

    M. Abou Bakr Al-BAGHDADI (calife autoproclamé de l’Organisation de l’État islamique, OEI)
    M. Ammar BAGDACHE (secrétaire général du Parti communiste syrien)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 17 avril 1946 (du mandat français)
    Divers : coup d’État du 6 février 1963 (chute du général Abdelkarim Kassem) ; début des révoltes en mars 2011 ; 29 juin 2014 : proclamation d’un « califat islamique » par l’OEI sur une partie du territoire syrien
    Djebel druze (territoire autonome syrien, 1921-1936) (= État des Druzes)

    Personnalités
    Hafez AL-ASSAD † (père et prédécesseur de M. Bachar Al-Assad)
    Michel AFLAK † (cofondateur du Baas)
    Salah BITAR † (cofondateur du Baas)

    TERRITOIRE

    Capitale : Damas (Damascènes)

    Divisions administratives : La Syrie est divisée en 14 provinces
    ...
    Villes : Abou Kamal, Afrin, Alep, Deir Ez-Zor, Deraa, Hama, Hassaké, Homs, Idlib, Lattaquié, Qoussair, Rakka (ex-« capitale » de l’OEI), Tadmor (Palmyre)...

    Divers
    Alep-Est ; Alépin(e)s
    Chayrat (base aérienne)
    Ghouta (la) (près de Damas)
    Qalamoun (le) (massif)

    Rojava (le) (Kurdistan syrien)
    ou Fédération démocratique de la Syrie du Nord
    trois cantons : Afrin, Kobané et Cezire
    villes : Aïn Issa (capitale du Rojava), Kamechliyé (et pas Qameshli, par exemple), Kobané, Manbidj, Tell Abyad...

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam
    Religions principales : islam sunnite
    Et aussi : islam alaouite, christianisme, druze, chiisme duodécimain, ismaélisme, judaïsme

    Langues 
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : kurde, arménien, circassien, français, anglais

    DIVERS

    processus de Genève
    katiba (bataillon, OEI)
    Druzes (population)
    alaouites, ismaéliens (religions)
    krak des Chevaliers
    mosquée de Sayyida Zeinab (haut lieu du chiisme)

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20641

    #pays #syrie #proche-orient

     


  • *

    Équateur (l’), m.

    Nom officiel : République de l’Équateur
    Habitants : Équatorien(ne)s
    Monnaie : 1 dollar américain = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2008
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Lenín MORENO (depuis 2017) (AP)
    Siège du chef de l’État : palais Carondelet (Quito)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour suprême et Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées équatoriennes (armée de terre, air, marine)
    Police : police civile nationale d’Équateur

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Avanza : Partido Avanza (social-démocrate) (fondé en 2012)
    AP : Alianza País (Movimiento Alianza PAÍS - Patria Altiva i Soberana) ; Alliance pays (gauche, au pouvoir) (fondé en 2006)
    CREO : Creando Oportunidades ; Créer des occasions (droite) (fondé en 2012)
    FE : Fuerza Ecuador ; Force Équateur (fondé en 2015)
    MC : Movimiento Concertación ; Mouvement de concertation (centre) (fondé en 2007)
    MUPP : Movimiento de Unidad Plurinacional Pachakutik ; Mouvement de l’unité plurinational Pachakutik (gauche) (fondé en 1995)
    PCMLE : Partido Comunista Marxista Leninista del Ecuador ; Parti communiste marxiste-léniniste de l’Équateur (gauche) (fondé en 1964)
    PRE : Partido Roldosista Ecuatoriano ; Parti roldosiste équatorien (droite) (1983-2014)
    PS-FA : Partido Socialista - Frente Amplio ; Parti socialiste — Front large (gauche) (fusion du Parti socialiste équatorien et de Front large de gauche en 1995)
    PSP : Partido Sociedad Patriótica 21 de Enero ; Parti société patriotique 21 janvier (gauche) (fondé en 2002)
    UE : Unión Ecuatoriana ; Union équatorienne (fondé en 2014)
    Unidad plurinacional de las Izquierdas-Pachakutik (la) : Union plurinationale des gauches Pachkutik (indigéniste anticapitaliste) (fondé en 1995)
    UP : Movimiento Unidad Popular ; Mouvement d’unité populaire (gauche) (fondé en 2015)

    PERSONNALITÉS

    M. Rafael CORREA (AP), président (2007-2017)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 24 mai 1822 (de l’Espagne)

    TERRITOIRE

    Capitale : Quito (Quiténien[ne]s)

    Divisions administratives : L’Équateur est divisé en 24 provinces (provincias)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme

    Langues
    Langue officielle : espagnol

    DIVERS

    1 quetzal ; 30 quetzales
    « révolution citoyenne » (années Correa)

    #pays #équateur #amériques #amérique_latine

     

  • *

    déclaration

    Déclaration universelle des droits de l’homme (1948)
    Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (1789)
    Déclaration du clergé de France ou Déclaration des Quatre Articles (charte de l’Église gallicane, 1682)
    déclaration d’indépendance des États-Unis (1776)
    déclaration d’Helsinki (Association médicale mondiale, 1964)
    « Déclaration de Port Huron » (1962)
    une déclaration d’intention
    la déclaration des revenus (plutôt que d’impôt)

    #code_typo #majuscules #minuscules

     

  • *

    Organisation des Nations unies (ONU) (l’), f.

    Acte fondateur : Charte des Nations unies (San Francisco, 26 juin 1945)
    Siège : New York
    Nature des fonctions : paix et sécurité internationale
    Quadrillage géographique : mondial

    Note : les organes des Nations unies sont communément appelés « système des Nations unies »

    ORGANES PRINCIPAUX

    Assemblée générale (représentation des 193 États membres, session ordinaire annuelle de septembre à décembre, sessions extraordinaires en cas d’urgence)
    CIJ : Cour internationale de justice (organe judiciaire des Nations unies, règle les différends d’ordre juridique qui lui sont soumis par les États et donne des avis consultatifs aux organes de l’ONU) (sise à La Haye, Pays-Bas)
    Conseil de tutelle (1945-1994)
    Conseil de sécurité
    Ecosoc : Conseil économique et social
    Secrétariat général

    ORGANES SUBSIDIAIRES

    Cnuced : Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement
    Conseil des droits de l’homme (ex-Commission des droits de l’homme)
    HCR : Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (créé en 1951, sis à Genève)
    opérations de maintien de la paix et missions politiques
    PAM : Programme alimentaire mondial
    PNUD : Programme des Nations unies pour le développement
    PNUE : Programme des Nations unies pour l’environnement
    TPIR : Tribunal pénal international pour le Rwanda
    TPIY : Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie
    Unicef : Fonds des nations unies pour l’enfance
    UNRWA : Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient
    ...

    ORGANISATIONS APPARENTÉES AUX NATIONS UNIES

    AIEA : Agence internationale de l’énergie atomique (créée en 1956 par l’Assemblée générale des Nations unies)
    AIFM : Autorité internationale des fonds marins
    CPI : Cour pénale internationale (organe judiciaire, juge des crimes et délits commis par des personnes physiques) (créée par le statut de Rome en 1998) (123 États parties)
    OIAC : Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (créée en 1993, entrée en vigueur en 1997)
    OMC : Organisation mondiale du commerce (ex-GATT, General Agreement on Tariffs and Trade, fondé en 1947 et devenu OMC en 1995)
    Tribunal international du droit de la mer (organe judiciaire indépendant) (créé par la convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, entré en vigueur en 1996)
    ...

    INSTITUTIONS SPÉCIALISÉES

    Note : L’activité de ces institutions est coordonnée par l’Ecosoc.

    Banque mondiale (formée par la Banque internationale pour la reconstruction et le développement, BIRD, et l’Association internationale de développement, IDA)
    FAO : Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture
    FMI : Fonds monétaire international
    OIT : Organisation internationale du travail
    OMI : Organisation maritime internationale
    OMM : Organisation météorologique mondiale
    OMPI : Organisation mondiale de la propriété intellectuelle
    OMS : Organisation mondiale de la santé
    Unesco : Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture
    ...

    TRAITÉS ET CONVENTIONS

    convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) (1992, entré en vigueur en 1994)
    convention des Nations unies sur le droit de la mer (Montego Bay 1982, entrée en vigueur en 1994)
    convention sur l’interdiction des armes chimiques (1993)
    Déclaration universelle des droits de l’homme (Paris, 1948)
    pacte international relatif aux droits civils et politiques (1966, entré en vigueur en 1976)
    processus de Kimberley (résolution des Nations unies en 2000, entrée en vigueur en 2003)
    TNP : traité de non-prolifération nucléaire (traité multilatéral, ouvert à la signature en 1968)
    ...

    MISSIONS ET OPÉRATIONS DE MAINTIEN DE LA PAIX

    EN COURS

    Finul : Force intérimaire des Nations unies au Liban (depuis 1978)
    Fisnua : Force intérimaire des Nations unies pour Abiyé (Soudan) (depuis 2011)
    Fnuod : Force des Nation unies chargée d’observer le désengagement (Golan) (depuis 1974)
    Manul : Mission d’appui des Nations unies en Libye (depuis 2011) (en anglais Unsmil)
    Minuad : Mission hybride des Nations unies et de l’Union africaine au Darfour (depuis 2007)
    Minuk : Mission d’administration intérimaire des Nations unies au Kosovo (depuis 1999)
    Minul : Mission des Nations unies au Liberia (depuis 2003)
    Minurso : Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (depuis 1991)
    Minusma : Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (depuis 2013)
    Minusca : Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (depuis 2014)
    Minuss : Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (depuis 2011)
    Minustah : Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (depuis 2004)
    Monusco : Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (depuis 2010)
    Onuci : Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (depuis 2004)
    Onust : Organisme des Nations unies chargé de la surveillance de la trêve (Proche-Orient) (depuis 1948)
    Unficyp : Force des Nations unies chargée du maintien de la paix à Chypre (depuis 1964)
    Unmogip : Groupe d’observateurs militaires des Nations unies dans l’Inde et le Pakistan (depuis 1949)

    TERMINÉES

    Afrique

    Ganupt : Groupe d’assistance des Nations unies pour la période de transition (Namibie, 1978-1990)
    Gonuba : Groupe d’observateurs des Nations unies dans la bande d’Aouzou (Tchad, 1994)
    Minuar : Mission des Nations unies pour l’assistance au Rwanda (1993-1996)
    Minuci : Mission des Nations unies en Côte d’Ivoire (2003-2004)
    Minuee : Mission des Nations unies en Éthiopie et en Érythrée (2000-2008)
    Minurca : Mission des Nations unies en République centrafricaine (1998-2000)
    Minurcat : Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad (2007-2010)
    Minurca : Mission des Nations unies en République centrafricaine (1998)
    Minus : Mission des Nations unies au Soudan (2005-2011)
    Minusil : Mission des Nations unies en Sierra Leone (1999-2005)
    Monua : Mission d’observation des Nations unies en Angola (1997-1999)
    Monuc : Mission d’observation des Nations unies en République démocratique du Congo (1999-2010, mission rebaptisée Monusco)
    Monul : Mission d’observation des Nations unies au Liberia (1993-1997)
    Monuor : Mission d’observation des Nations unies en Ouganda-Rwanda (1993-1994)
    Monusil : Mission d’observation des Nations unies en Sierre Leone (1998-1999)
    ONUB : Opérations des Nations unies au Burundi (2004-2006)
    ONUC : Opération des Nations unies au Congo (1960-1964)
    Onumoz : Opération des Nations unies au Mozambique (1992-1994)
    Onusom : Opération des Nations unies en Somalie (Onusom I : 1992-1993 ; Onusom II : 1993-1995)
    Unavem : United Nation Angola Verification Mission ; Mission de vérification des Nations unies en Angola (Unavem I : 1988-1991 ; Unavem II : 1991-1995 ; Unavem III : 1995-1997)

    Amériques

    Onuca : Groupe d’observateurs des Nations unies en Amérique centrale (1989-1992)
    Domrep : Mission du représentant du secrétaire général en République dominicaine (1965-1966)
    Onusal : Mission d’observation de l’ONU au Salvador (1991-1995)
    Minugua : Mission de vérification de l’ONU au Guatemala (1997)
    Miponuh : Mission de police civile de l’ONU en Haïti (1997-2000)
    Minuha : Mission de l’ONU en Haïti (1993-1996)
    Minuh : Mission d’appui de l’ONU en Haïti (1996-1997)
    Mitnuh : Mission de transition de l’ONU en Haïti (1997)

    Europe

    Fordeprenu : Force de déploiement préventif de l’ONU (Macédoine, 1995-1999)
    Forpronu : Force de protection de l’ONU (ex-Yougoslavie, 1992-1995)
    Monug : Mission d’observation des Nations unies en Géorgie (1993-2009)
    Monup : Mission d’observation de l’ONU à Prevlaka (suite de l’Onurc, 1996-2002)
    Onurc : Opération de l’ONU pour le rétablissement de la confiance en Croatie (1995-1996)
    UNPSG : Groupe d’appui de la police civile de l’ONU (1998)

    Proche-Orient

    FUNU : Force d’urgence de l’ONU (I et II) (1956-1969 et 1973-1979)
    Gonmuii : Groupe d’observateurs militaires de l’ONU pour l’Iran et l’Iraq (1988-1991)
    Gonul : Groupe d’observation de l’ONU au Liban (1958)
    Misnus : Mission de supervision des Nations unies en Syrie (2012)
    Monuik : Mission d’observation de l’ONU pour l’Irak et le Koweït (1991-2003)
    Unyom : Mission d’observation de l’ONU au Yémen (1963-1964)

    MEMBRES (193) :

    Afghanistan (depuis 1946), Afrique du Sud (depuis 1945), Albanie (depuis 1955), Algérie (depuis 1962), Allemagne (depuis 1973), Andorre (depuis 1993), Angola (depuis 1976), Antigua-et-Barbuda (depuis 1981), Arabie saoudite (depuis 1945), Argentine (depuis 1945), Arménie (depuis 1992), Australie (depuis 1945), Autriche (depuis 1955), Azerbaïdjan (depuis 1992), Bahamas (depuis 1973), Bahreïn (depuis 1971), Bangladesh (depuis 1974), Barbade (depuis 1966), Biélorussie (depuis 1945), Belgique (depuis 1945), Belize (depuis 1981), Bénin (depuis 1960), Bhoutan (depuis 1971), Birmanie (depuis 1948), Bolivie (depuis 1945), Bosnie-Herzégovine (depuis 1992), Botswana (depuis 1966), Brésil (depuis 1945), Brunei (depuis 1984), Bulgarie (depuis 1955), Burkina Faso (depuis 1962), Cap-Vert (depuis 1975), Cambodge (depuis 1955), Cameroun (depuis 1960), Canada (depuis 1945), Centrafrique (depuis 1960), Chili (depuis 1945), Chine (depuis 1945), Chypre (depuis 1960), Colombie (depuis 1945), Comores (depuis 1975), Congo (depuis 1960), Corée du Nord (depuis 1991), Corée du Sud (depuis 1991), Costa Rica (depuis 1945), Côte d’Ivoire (depuis 1960), Croatie (depuis 1992), Cuba (depuis 1945), Danemark (depuis 1945), Djibouti (depuis 1977), Dominique (depuis 1978), Égypte (depuis 1945), Émirats arabes unis (depuis 1971), Équateur (depuis 1945), Érythrée (depuis 1993), Espagne (depuis 1955), Estonie (depuis 1991), États-Unis (depuis 1945), Éthiopie (depuis 1945), Fidji (depuis 1970), Finlande (depuis 1955), France (depuis 1945), Gabon (depuis 1960), Gambie (depuis 1965), Géorgie (depuis 1992), Ghana (depuis 1957), Grèce (depuis 1945), Grenade (depuis 1974), Guatemala (depuis 1945), Guinée (depuis 1958), Guinée-Bissau (depuis 1974), Guinée-Équatoriale (depuis 1968), Guyana (depuis 1966), Haïti (depuis 1945), Honduras (depuis 1945), Hongrie (depuis 1955), Inde (depuis 1945), Indonésie (depuis 1950), Iran (depuis 1945), Irak (depuis 1945), Irlande (depuis 1955), Islande (depuis 1946), Israël (depuis 1949), Italie (depuis 1955), Jamaïque (depuis 1962), Japon (depuis 1956), Jordanie (depuis 1955), Kazakhstan (depuis 1992), Kenya (depuis 1963), Kirghizstan (depuis 1992), Kiribati (depuis 1999), Koweït (depuis 1963), Laos (depuis 1955), Lesotho (depuis 1966), Lettonie (depuis 1991), Liban (depuis 1945), Liberia (depuis 1945), Libye (depuis 1955), Liechtenstein (depuis 1990), Lituanie (depuis 1991), Luxembourg (depuis 1945), Macédoine (depuis 1993), Madagascar (depuis 1960), Malaisie (depuis 1957), Malawi (depuis 1964), Maldives (depuis 1965), Mali (depuis 1960), Malte (depuis 1964), Maroc (depuis 1956), Marshall (depuis 1991), Maurice (depuis 1968), Mauritanie (depuis 1961), Mexique (depuis 1945), Micronésie (depuis 1991), Moldavie (depuis 1992), Monaco (depuis 1993), Mongolie (depuis 1961), Monténégro (depuis 2006), Mozambique (depuis 1975), Namibie (depuis 1990), Nauru (depuis 1999), Népal (depuis 1955), Nicaragua (depuis 1945), Niger (depuis 1960), Nigeria (depuis 1960), Norvège (depuis 1945), Nouvelle-Zélande (depuis 1945), Oman (depuis 1971), Ouganda (depuis 1962), Ouzbékistan (depuis 1992), Pakistan (depuis 1947), Palau (depuis 1994), Panamá (depuis 1945), Papouasie-Nouvelle-Guinée (depuis 1975), Paraguay (depuis 1945), Pays-Bas (depuis 1945), Pérou (depuis 1945), Philippines (depuis 1945), Pologne (depuis 1945), Portugal (depuis 1955), Qatar (depuis 1971), République démocratique du Congo (depuis 1960), République dominicaine (depuis 1945), République tchèque (depuis 1993), Roumanie (depuis 1955), Royaume-Uni (depuis 1945), Russie (depuis 1945, URSS), Rwanda (depuis 1962), Sainte-Lucie (depuis 1979), Saint-Kitts-et-Nevis (depuis 1983), Saint-Marin (depuis 1992), Saint-Vincent-et-les-Grenadines (depuis 1980), Salomon (depuis 1978), Salvador (depuis 1945), Samoa (depuis 1976), São-Tomé-et-Príncipe (depuis 1975), Sénégal (depuis 1960), Serbie (depuis 2000), Seychelles (depuis 1976), Sierra Leone (depuis 1961), Singapour (depuis 1965), Slovaquie (depuis 1993), Slovénie (depuis 1992), Somalie (depuis 1960), Soudan (depuis 1956), Soudan du Sud (depuis 2011), Sri Lanka (depuis 1955), Suède (depuis 1945), Suisse (depuis 2002), Surinam (depuis 1975), Swaziland (depuis 1968), Syrie (depuis 1945), Tadjikistan (depuis 1992), Tanzanie (depuis 1961), Tchad (depuis 1960), Thaïlande (depuis 1946), Timor-Leste (depuis 2002), Togo (depuis 1960), Tonga (depuis 1999), Trinité-et-Tobago (depuis 1962), Tunisie (depuis 1956), Turkménistan (depuis 1992), Turquie (depuis 1945), Tuvalu (admis en 2000), Ukraine (depuis 1945), Uruguay (depuis 1945), Vanuatu (depuis 1981), Venezuela (depuis 1945), Vietnam (depuis 1977), Yémen (depuis 1947), Zambie (depuis 1964), Zimbabwe (depuis 1980)

    Observateurs permanents (non membres) (2) :

    Palestine (depuis 2012), Saint-Siège (depuis 1964)

    DIVERS

    P5 (le) (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité)
    préférer 4ᵉ sommet des chefs d’Etat à IVᵉ sommet (de même pour conférence, assemblée, etc.)

    #onu #organisations_internationales #acronymes_et_sigles

     


  • *

    Irak (l’), m.

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH105/Irak-21085.jpg

    Nom officiel : République d’Irak (Al-Joumhiuriyah Al-Irakiya)
    Habitants : Irakien(ne)s
    Monnaie : 1 nouveau dinar irakien (IQD) = 100 fils

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution du 15 octobre 2005
    Chef de l’État : président de la République, M. Fouad MAASSOUM (PDK)
    Siège du chef de l’État : palais républicain, Bagdad
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Haïdar AL-ABADI (Al-Dawa Al-Islamiya)
    Siège du gouvernement : Bagdad
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Conseil des représentants)
    Et aussi... : Cour suprême fédérale ; Cour de cassation ; Banque nationale de l’Irak ; Fondation des martyrs
    présence d’une minorité kurde (séparatiste)
    communautarisation récente de la vie politique irakienne qui rend difficile le fonctionnement des institutions (président de la République kurde, président du Parlement sunnite et premier ministre chiite)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée irakienne ; service de contre-terrorisme (2015)
    Police : police nationale irakienne
    Services de renseignement : Mukhabarat

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Al-Arabiya (coalition de partis politiques et d’indépendants) (formée en 2014)
    Al-Dawa Al-Islamiya : Appel islamique (droite libérale chiite) (scission de Al-Dawa, ancien groupe armé, fondé en 1958)
    Alliance nationale irakienne (chiite) (ex-Alliance irakienne unifiée, formée en 2004, change de nom en 2009)
    Bzutinewey Goran : Mouvement pour le changement (kurde laïc indépendantiste) (fondé en 2009)
    Coalition de l’État de droit (chiite conservateur) (fondé en 2009)
    CSII/Mouwatin : Conseil suprême islamique irakien (islamiste chiite) (ex-Conseil suprême pour la révolution islamique, fondé en 1982, devient CSII en 2007)
    Front du dialogue national (multiethnique majorité sunnite) (réformateur) (formé en 2005)
    Mouvement sadriste (islamiste) (aussi appelé Mouvement libre indépendant, fondé en 2003)
    PDK : Parti démocratique du Kurdistan (démocrate kurde indépendantiste) (fondé en 1946)
    PKK : Partiya Karkerên Kurdistan, Parti des travailleurs du Kurdistan (indépendantiste pankurde) (groupe d’origine turque fondé en 1978, devient le Kadek en 2002)
    UPK : Union patriotique du Kurdistan (kurde socialiste indépendantiste) (fondé en 1975)

    Groupes armés

    Al-Dawa Al-Islamiya : Appel islamique (droite libérale chiite) (scission de Al-Dawa, ancien groupe armé, fondé en 1958 devenu parti politique dans les années 1990)
    Al-Qaida en Irak (salafiste djihadiste)
    Armée du Mahdi (bras armé du mouvement sadriste) (milice chiite) (2003-2008)
    Brigade Badr (ancienne milice du CSII/Mouwatin, devenue parti politique en 2007, combattants aujourd’hui engagés dans la lutte contre l’OEI)
    Chevaliers de l’espoir (les) (milice du CSII/Mouwatin, remplace la brigade Badr comme bras armé du CSII, formée en 2007)
    Forces de mobilisation populaire (rassemblement de 40 milices opposées au régime, engagé notamment dans la lutte contre l’OEI, formé en 2014)
    OEI : Organisation de l’État islamique (État islamique en Irak et au Levant, acronyme anglais ISIS, ISIL, IS) (salafiste djihadiste) (scission de Al-Qaida en Irak en 2006)
    PKK  : Partiya Karkerên Kurdistan ; Parti des travailleurs du Kurdistan (indépendantiste pankurde) (groupe d’origine turque fondé en 1978, devient le parti politique Kadek en 2002)
    Sahwa (« éveil ») (milices tribales)

    PERSONNALITÉS

    M. Abou Bakr AL-BAGHDADI (calife autoproclamé de l’Organisation de l’État islamique, OEI)
    M. Massoud BARZANI (ancien premier ministre)
    M. Nouri AL-MALIKI (premier ministre de 2006 à septembre 2014, chiite)
    M. Moqtada AL-SADR (homme politique chiite, chef de l’Armée du Mahdi)
    M. Ali AL-SISTANI (ayatollah)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1932 (du mandat britannique)
    Divers : pacte de Bagdad (1955) ; renversement de la monarchie en 1958 ; guerre contre l’Iran (1980-1988) ; invasion du Koweït en 1990 ; embargo total décidé par l’ONU entre 1990 et 1995 puis opération « Pétrole contre nourriture » ; invasion puis occupation américaine en 2003 ; départ des troupes américaines le 18 décembre 2011 ; 29 juin 2014 : proclamation d’un « califat islamique » par l’OEI sur une partie du territoire irakien

    Personnalités
    général KASSEM † (premier ministre 1958-1963)
    Abou Moussab AL-ZARKAOUI † (Al-Qaida)

    TERRITOIRE

    Capitale : Bagdad (Bagdadi[s])

    Divisions administratives : L’Irak est divisé en 18 gouvernorats (muhafazat, singulier muhafazah) et 1 région.
    Gouvernorats (ou provinces) : Anbar, Bagdad, Bassora, Diyala, Dohouk, Erbil (kurde), Kerbala, Kirkouk, Mouthanna, Nadjaf, Ninive, Salaheddine, Souleimaniyé (kurde), Wasit...
    Région : Gouvernement régional du Kurdistan (GRK)
    ...
    Villes : Al-Baaj, Baiji, Bassora, Diyala, Fallouja, Kadhimain, Kerbala, Kirkouk, Kout, Lalish (lieu saint yézidi), Mossoul (deuxième ville du pays), Nadjaf, Nassiriya, Rabia, Samarra, Sinjar, Tell Afar, Tikrit

    Divers
    « zone verte » (îlot hypersécurisé situé à Bagdad et permettant de maintenir l’activité des institutions)
    Chatt Al-Arab (fleuve frontalier avec l’Iran)

    Les 3 provinces kurdes sont constituées en région autonome (voir plus bas) ; le reste du découpage des entités fédérées est retardé par la grande instabilité dans l’ensemble du pays.

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam
    Religions principales : islam chiite (60 % environ), islam sunnite (environ 30-35 %)
    Et aussi : christianisme

    Langues 
    Langues officielles : arabe, kurde, syriaque (local), turkmène (local)
    Autres langues : arménien (reconnu)

    DIVERS

    Basraouis : habitants de Bassora
    Chabaks (minorité)
    katiba (bataillon, OEI)
    ne pas utiliser l’acronyme Daech, préférer OEI
    base navale d’Oum Qasr
    « débaassification »
    villes saintes chiites : Nadjaf, Kerbala, Samarra et Kadhimain
    sadrisme
    Yézidis (peuple kurdophone)

    Kurdistan irakien

    PDK : Parti démocratique du Kurdistan (M. Massoud BARZANI ; contrôle le nord-ouest du Kurdistan)
    UPK : Union patriotique du Kurdistan (M. Jalal TALABANI ; contrôle le sud-est du Kurdistan)
    région autonome du Kurdistan
    peshmerga(s)
    « ligne verte »

    villes : Dohouk (plutôt que Dahuk), Erbil (capitale), Halabja, Khanaqin, Souleimaniyé, Zakho
    Kirkouk, conquise au printemps 2014, est la « Jérusalem des Kurdes »

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20598

    #pays #irak #proche-orient #golfe #kurdes

     

  • *

    Union soviétique

    INSTITUTIONS SOVIÉTIQUES

    Comité central
    commissaire du peuple à la guerre
    Congrès des soviets ; IIe Congrès des soviets
    Congrès du Parti communiste d’Union soviétique ; XVIIe Congrès du Parti
    Douma (assemblée consultative)
    Guépéou (Direction politique principale, GPU) (le)
    Internationale communiste ; IIIe Internationale, ou Komintern
    KD : Parti constitutionnel démocrate ; les « cadets »
    KGB (Komitet Gossoudarstvennoï Bezopasnosti) (le Comité de sécurité de l’État de l’ex-URSS)
    Kominform
    Kremlin
    NKVD (Commissariat du peuple aux affaires intérieures)
    nouvelle politique économique (NEP)
    Parti (le) (éventuellement avec majuscule)
    Plan quinquennal (Ie, un)
    Politburo
    POSDR : Parti ouvrier social-démocrate
    soviets (conseils) régionaux
    Soviet suprême
    SR : socialistes-révolutionnaires ; SR « de gauche », SR « de droite »
    Tcheka

    PERSONNALITÉS SOVIÉTIQUES

    Iouri ANDROPOV † (directoire du KGB, président de l’URSS)
    Nikolaï BOUKHARINE †
    Leonid BREJNEV † (président de l’URSS)
    Lev KAMENEV †
    Nikita KHROUCHTCHEV † (KHROUCH-[TCHEV)
    Grigori ZINOVIEV †

    CULTURE ET SOCIÉTÉ


    Personnalités
    Kazimir MALEVITCH (1878-1935)

    DIVERS

    affaire de Leningrad (1950)
    Armée rouge ; Armée blanche
    « blancs » (monarchistes, 1917)
    « blouses blanches » (URSS, stalinisme) (complot ou affaire des)
    bolchevik(s) (nom) ; bolchevique(s) (adj.)
    Communauté des États indépendants (CEI)
    coup d’État d’août 1991
    Cronstadt
    « grande guerre patriotique » (1941-1945)
    Grande Terreur
    guerre froide
    kolkhozien
    koulak (paysan aisé) ; dékoulakisé
    Leningrad (ancien nom de Saint-Pétersbourg, 1924-1991)
    ligne Curzon ; ligne Oder-Neisse
    menchevik(s) (nom) ; menchevique(s) (adj.)
    nouvelle politique économique (NEP)
    pacte de Varsovie
    Palais d’hiver (Saint-Pétersbourg)
    Petrograd (ancien nom de Saint-Pétersbourg, 1914-1924)
    perestroïka
    révolution de Février
    révolution d’octobre 1917, révolution d’Octobre, Octobre
    révolution prolétarienne
    « rouges »
    socialiste-révolutionnaire (SR)
    Soviétique (nom) ; soviétique (adj.)
    sovkhozien
    spartakistes
    tchékiste
    thèses d’avril (Lénine)
    « terreur rouge »
    traité germano-soviétique de Rapallo

    #union_soviétique #europe #entités_disparues

     

  • *

    armements

    A330 MRTT (Airbus)
    A400M (Airbus, avion de transport militaire)
    AK-47 (kalachnikov)
    B-2 (bombardier)
    B61 (bombe)
    Black Hawk (hélicoptère)
    Bouk-M2E (système d’artillerie)
    Boulava (missile)
    BTR-4 (véhicule blindé)
    C-130 Hercules (Lockheed)
    C-135 (Boeing, avion de transport militaire)
    chasseur bombardier ; des chasseurs bombardiers
    F-22 Raptor
    J-10 (avion chinois)
    Mi-2017, Mi-8 (hélicoptères)
    Mig-29 (chasseur) ; des Mig
    Mistral (navire de classe Mistral, France) ; un Mistral, des Mistral
    NH90 (hélicoptère, NHIndustries)
    P-8A Poseidon (avion, Boeing)
    Pantsir S-1
    porte-avions Amiral-Gorshkov (ex-Bakou), rebaptisé INS Vikramaditya par les Indiens
    Rafale (avion, Dassault) ; un Rafale, des Rafale
    RS-26 Roubezh (missile balistique intercontinental)
    Scud (missile)
    Soukhoï T-50
    sous-marin de classe Columbia
    sous-marin de classe Kilo
    Su-25 (chasseur de combat Soukhoï de classe Su-25)
    T-90 (char russe)
    Tu-22 (bombardier Tupolev)
    Type-99 (char chinois)

    #code_typo #armes #véhicules #nombres

     

  • *

    Nouvelle-Calédonie (la)

    territoire français

    Nom officiel : territoire de Nouvelle-Calédonie et dépendances
    Habitants : Néo-Calédonien(ne)s
    Monnaie : 1 franc pacifique (XPF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : sui generis, collectivité à statut particulier rattachée à la France, quasi autonome
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution française de 1958 aménagée par l’accord de Nouméa (1998)
    Chef de l’État : président de la République, M. François HOLLANDE (PS)
    Siège du chef de l’État : palais de l’Élysée (Paris)
    Chef du gouvernement : président du gouvernement, M. Philippe GERMAINE (Calédonie ensemble)
    Siège du gouvernement : Nouméa
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Congrès du territoire)
    Et aussi... : Cour d’appel de Nouméa ; Sénat coutumier rassemblant les conseils coutumiers kanaks (compétent sur les questions liées au statut personnel des Kanaks)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : sans, la défense du territoire est assurée par l’armée française
    Police : police nationale française

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Calédonie ensemble (centre droit) (fondé en 2008)
    Construisons notre nation arc-en-ciel
    FLNKS : Front de libération nationale kanak et socialiste (indépendantiste kanak) (fondé en 1984)
    Palika : Parti de libération kanak (indépendantiste) (fondé en 1975)
    Parti travailliste (extrême gauche) (fondé en 2007)
    Union calédonienne (indépendantiste) (fondé en 1953)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : territoire toujours associé à la France

    Divers
    1988 : assaut d’Ouvéa, accords de Matignon-Oudinot
    1998 : accord de Nouméa

    Personnalités
    Jacques LAFLEUR † (anti-indépendantiste) (1932-2010)
    Jean-Marie TJIBAOU † (indépendantiste) (1936-1989)

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : le Caillou
    Capitale : Nouméa

    Divisions administratives : la Nouvelle-Calédonie est divisée en 3 provinces...
    Provinces : province des îles Loyauté, province Nord, province Sud

    ... et 8 aires coutumières
    Aires coutumières : Ajië-Aro, Djubéa-Kaponé, Drehu, Hoot Ma Waap, Iaai, Nengone, Paici-Camuki, Xârâcùù

    Îles : Beautemps-Beaupré, Grande Terre (la plus grande île de France), Ouvéa, Lifou, Maré, île des Pins...
    mer de Corail
    récifs d’Entrecasteaux
    Grand Lagon nord, Grand Lagon sud

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec la France et le Vanuatu à propos de l’île Matthew et de l’île Hunter

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme
    Et aussi : protestantisme

    Langues
    Langue officielle : français
    Autres langues : dialectes polynésiens et mélanésiens

    Médias
    Les Nouvelles calédoniennes, Nouméa (quotidien)

    DIVERS

    Caldoche (Blanc installé de longue date)
    « destin commun »
    les « événements » (années 1980)
    Kanak(s), Kanake(s)
    Kanaky (nom donné à la Nouvelle-Calédonie par les indépendantistes)
    loyaliste = anti-indépendantiste
    Nouméa la Blanche
    Océanien(ne)s

    se référer à la fiche France : http://typo.mondediplo.net/messages/123

    #pays #nouvelle-calédonie #océanie

     


  • *

    Somalie (la)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH103/Somalie-95480.jpg

    Nom officiel : République fédérale de Somalie
    Habitants : Somalien(ne)s
    Monnaie : 1 shilling somalien (SOS) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : parlementaire (en transition)
    Texte fondamental : Constitution provisoire de 2012, nouvelle Constitution en cours de rédaction
    Chef de l’État : président de la République, M. HASSAN CHEIKH MOHAMOUD (PDP)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Mogadiscio)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. OMAR ABDIRASHID ALI SHARMARKE (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : Mogadiscio
    Pouvoir législatif : Parlement national monocaméral (Chambre du peuple) ; prochainement bicaméral, création d’une Chambre haute ayant vocation à rassembler les gouvernants régionaux
    Et aussi... : Cour constitutionnelle (prévue dans la Constitution provisoire)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : force de sécurité nationale

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ARS : Alliance for the Re-Liberation of Somalia ; Alliance pour la re-libération de la Somalie (opposition, nationaliste somalien islamiste) (fondé en exil en 2007)
    PDP : Peace and Development Party ; Parti de la paix et du développement (au pouvoir, islamiste) (fondé en 2011)

    Groupes armés

    Al-Chabab (salafiste djihadiste, groupe affilié à Al-Qaida) (branche de l’UTI, formé en 2006)
    Hibzul islam : Parti islamique (nationaliste somali, anti-gouvernement) (fusion de 4 groupes rebelles islamistes, formé en 2009)
    UTI : Union des tribunaux islamiques (milice sunnite chaféite soutenue par Al-Qaida)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er juillet 1960 (formation de la Somalie par fusion du Somaliland britannique et du Somaliland italien)
    Divers : ex-République démocratique de Somalie ; coup d’État militaire de Mohamed Siad BARRE ; renversement et début de la guerre civile en 1991 ; République du Somaliland autoproclamée en 1991

    TERRITOIRE

    Capitale : Mogadiscio

    Divisions administratives : La Somalie est divisée en 18 régions
    Villes : Alalu (port), Baidoa, Bargal (port, Puntland), Berbera (port, base émiratie), Burao (Somaliland), Eyl (port, Puntland), Galcaio (Puntland), Garowe (Puntland), Hargeisa (« capitale » du Somaliland), Hobyo (port, Puntland)

    Divers
    détroit de Bab Al-Mandeb (face à Djibouti)
    Sool (région)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam sunnite (selon la Constitution provisoire)
    Religion principale : islam sunnite

    Langues 
    Langues officielles : somali, arabe (selon la Constitution provisoire)
    Autres langues : italien, anglais

    DIVERS

    Chabab (les) (combattants islamistes)
    Somalien(ne) : habitant du pays ; Somali(e) : plus vaste (il y a des Somalis en Éthiopie, par exemple)
    Amisom : mission militaire de l’UA
    le pays compte environ 2 millions de réfugiés et de déplacés internes ; piraterie
    Membre de : l’UA

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20633

    #pays #somalie #afrique #corne_de_l'afrique

     

  • *

    Érythrée (l’), f.

    Nom officiel : République d’Érythrée
    Habitants : Érythréen(ne)s
    Monnaie : 1 nakfa (ERN) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1997 (nouvelle Constitution en cours de rédaction depuis 2014)
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. ISSAYAS Afeworki (FPDJ)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Asmara)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées érythréennes
    Police : force de police d’Érythrée (EPF)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    FPDJ : Front populaire pour la démocratie et la justice (parti unique) (ex-Front populaire pour la libération de l’Érythrée, fondé en 1972, devient FPDJ en 1994)

    Note : pas de multipartisme.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 24 mai 1993 (de l’Éthiopie)

    TERRITOIRE

    Capitale : Asmara

    Divisions administratives : L’Érythrée est divisée en 6 régions

    Villes : Assab (port, base émiratie), Keren, Massaoua (port)

    *Divers
    Dahlak (îles)

    Contentieux : contentieux de frontière avec Djibouti à propos du Ras Doumeira et de l’île Jazira Doumeira (résolution 1862 ONU)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : islam sunnite, orthodoxie, catholicisme
    Et aussi : protestantisme, adventisme, bouddhisme, hindouisme, bahaïsme

    Langues 
    Langues officielles : tigrinya, arabe, anglais
    Autres langues : tigre, kunama, afar, langues couchitiques

    DIVERS

    accusée de soutenir des groupes rebelles soudanais par le gouvernement du Soudan
    Membre de : l’IGAD

    #pays #érythrée #afrique #corne_de_l'afrique

     


  • *

    alliance

    Alliance atlantique (OTAN)
    Alliance pour la paix au Proche-Orient (1997)
    Alliance du Pacifique (communauté économique regroupant la Colombie, le Chili, le Mexique et le Pérou)
    Alliance du Nord (Afghanistan)
    Alliance (syndicat de police)
    « alliance républicaine » (l’)

    #abécédaire #acronymes_et_sigles #france #amérique_latine

     

  • *

    Italie (l’), f.

    Nom officiel : République italienne
    Habitants : Italien(ne)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république décentralisée
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1947
    Chef de l’État : président de la République, M. Sergio MATTARELLA (PD)
    Siège du chef de l’État : palais du Quirinal (Rome)
    Chef du gouvernement : président du conseil (des ministres), M. Giuseppe CONTE (depuis juin 2018)
    Siège du gouvernement : palais Chigi (Rome)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Sénat de la république et Chambre des représentants)
    Et aussi... : Conseil d’État ; Cour constitutionnelle de la République italienne

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées italiennes
    Police : police d’État, carabiniers, garde des finances, corps forestier d’État, police pénitentiaire
    Services de renseignement : Agence d’information et de sécurité extérieure (AISI), Comité interministériel pour la sécurité de la République (CISR), Département de renseignement pour la sécurité (DIS)
    Et aussi... : Cour des comptes

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CD : Centre démocrate (centre droit) (scission API, fondé en 2012)
    FDI-AN : Frères d’Italie - Alliance nationale (droite) (scission PDL Peuple de la liberté, fondé en 2012)
    FI : Forza Italia ; « En avant l’Italie ! » (droite) (ex-PDL, fondé en 2013)
    Ligue ou Ligue du Nord (extrême droite) (fondé en 1991)
    Mouvement 5 étoiles (Movimento 5 Stelle, M5S) (antisystème, fondé en 2009)
    NCD : Nouveau Centre droit (centre) (scission PDL Peuple de la liberté, fondé en 2013)
    PD : Parti démocrate (centre gauche) (fusion DS et DL, fondé en 2007)
    SC : Choix civique pour l’Italie (centre droit) (fondé en 2013)
    SEL : Gauche, écologie et liberté (gauche) (fondé en 2009)
    UDC : Union du centre (chrétien-démocrate) (fusion CCD, CDU et Democrazia europea, fondé en 2002)

    PERSONNALITÉS

    M. Silvio BERLUSCONI (le « Cavaliere »)
    M. Pier Luigi BERSANI (PD)
    Mᵐᵉ Mariastella GELMINI (ministre)
    M. Giuseppe (« Beppe ») GRILLO
    Mᵐᵉ Alessandra MUSSOLINI
    M. Matteo RENZI (le « Rottamatore »)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : proclamation du royaume d’Italie en 1861 ; 1861-1870 : unification politique et territoriale du pays

    Personnalités
    Bettino CRAXI (dirigeant socialiste) (1934-2000)

    Divers
    « années de plomb »
    république de Salò

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : la Botte, la Péninsule
    Capitale : Rome (Romain[e]s)
    Superficie : 301 336 km²
    Longueur de côtes : 7 600 km
    ZEE : 541 915 km²

    Divisions administratives : L’Italie est divisée en 20 régions et 110 provinces.
    Régions : Abruzzes, Vallée d’Aoste, Basilicate, Calabre, Campanie, Émilie-Romagne, Frioul - Vénétie julienne, Latium, Ligurie, Lombardie, Marches, Molise, Ombrie, Piémont, Pouilles, Sardaigne, Sicile, Toscane, Trentin - Haut-Adige, Vénétie

    Divers
    territoire libre de Trieste (1947-1954)
    villes métropolitaines : certaines provinces ont été remplacées par des villes métropolitaines (loi du 7 avril 2014, mise en application au 1er janvier 2015 ; certaines villes métropolitaines ont été instaurées ultérieurement) ; ville métropolitaine de Milan

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme
    Et aussi : méthodisme (« Table vaudoise »), adventisme du septième jour, pentecôtisme, judaïsme, évangélisme luthérien

    Langues
    Langue officielle : italien
    Autres langues : allemand, arbërech, calabrais, campidanais, catalan, croate, émilien-romagnol, français, franco-provençal, frioulan, griko, ladin, ligure, logoudorais, lombard, napolitain, occitan, piémontais, salentin, sicilien, slovène, toscan

    DIVERS

    le « bunga-bunga »
    « décret dignité » (2018)
    « doctrine Mitterrand »
    FICO Eataly World, près de Bologne ; FICO (Fabbrica Italiana Contadina)
    girontondi (Moretti)
    Jobs Act (Renzi)
    Ndrangheta (sans apostrophe) (Mafia calabraise)
    La Padania, Milan
    revenu de citoyenneté (2018)

    #pays #italie #europe #europe_de_l'ouest

     


  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message