Correcteurs

compte officiel


  • *

    Italie (l’), f.

    Nom officiel : République italienne
    Habitants : Italien(ne)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république décentralisée
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1947
    Chef de l’État : président de la République, M. Sergio MATTARELLA (PD)
    Siège du chef de l’État : palais du Quirinal (Rome)
    Chef du gouvernement : président du conseil (des ministres), M. Giuseppe CONTE (depuis juin 2018)
    Siège du gouvernement : palais Chigi (Rome)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Sénat de la république et Chambre des représentants)
    Et aussi... : Conseil d’État ; Cour constitutionnelle de la République italienne

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées italiennes
    Police : police d’État, carabiniers, garde des finances, corps forestier d’État, police pénitentiaire
    Services de renseignement : Agence d’information et de sécurité extérieure (AISI), Comité interministériel pour la sécurité de la République (CISR), Département de renseignement pour la sécurité (DIS)
    Et aussi... : Cour des comptes

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CD : Centre démocrate (centre droit) (scission API, fondé en 2012)
    FDI-AN : Frères d’Italie - Alliance nationale (droite) (scission PDL Peuple de la liberté, fondé en 2012)
    FI : Forza Italia ; « En avant l’Italie ! » (droite) (ex-PDL, fondé en 2013)
    Ligue ou Ligue du Nord (extrême droite) (fondé en 1991)
    Mouvement 5 étoiles (Movimento 5 Stelle, M5S) (antisystème, fondé en 2009)
    NCD : Nouveau Centre droit (centre) (scission PDL Peuple de la liberté, fondé en 2013)
    PD : Parti démocrate (centre gauche) (fusion DS et DL, fondé en 2007)
    SC : Choix civique pour l’Italie (centre droit) (fondé en 2013)
    SEL : Gauche, écologie et liberté (gauche) (fondé en 2009)
    UDC : Union du centre (chrétien-démocrate) (fusion CCD, CDU et Democrazia europea, fondé en 2002)

    PERSONNALITÉS

    M. Silvio BERLUSCONI (le « Cavaliere »)
    M. Pier Luigi BERSANI (PD)
    Mᵐᵉ Mariastella GELMINI (ministre)
    M. Giuseppe (« Beppe ») GRILLO
    Mᵐᵉ Alessandra MUSSOLINI
    M. Matteo RENZI (le « Rottamatore »)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : proclamation du royaume d’Italie en 1861 ; 1861-1870 : unification politique et territoriale du pays

    Personnalités
    Bettino CRAXI (dirigeant socialiste) (1934-2000)

    Divers
    « années de plomb »
    république de Salò

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : la Botte, la Péninsule
    Capitale : Rome (Romain[e]s)
    Superficie : 301 336 km²
    Longueur de côtes : 7 600 km
    ZEE : 541 915 km²

    Divisions administratives : L’Italie est divisée en 20 régions et 110 provinces.
    Régions : Abruzzes, Vallée d’Aoste, Basilicate, Calabre, Campanie, Émilie-Romagne, Frioul - Vénétie julienne, Latium, Ligurie, Lombardie, Marches, Molise, Ombrie, Piémont, Pouilles, Sardaigne, Sicile, Toscane, Trentin - Haut-Adige, Vénétie

    Divers
    territoire libre de Trieste (1947-1954)
    villes métropolitaines : certaines provinces ont été remplacées par des villes métropolitaines (loi du 7 avril 2014, mise en application au 1er janvier 2015 ; certaines villes métropolitaines ont été instaurées ultérieurement) ; ville métropolitaine de Milan

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme
    Et aussi : méthodisme (« Table vaudoise »), adventisme du septième jour, pentecôtisme, judaïsme, évangélisme luthérien

    Langues
    Langue officielle : italien
    Autres langues : allemand, arbërech, calabrais, campidanais, catalan, croate, émilien-romagnol, français, franco-provençal, frioulan, griko, ladin, ligure, logoudorais, lombard, napolitain, occitan, piémontais, salentin, sicilien, slovène, toscan

    DIVERS

    le « bunga-bunga »
    « doctrine Mitterrand »
    FICO Eataly World, près de Bologne ; FICO (Fabbrica Italiana Contadina)
    girontondi (Moretti)
    Ndrangheta (sans apostrophe) (Mafia calabraise)
    La Padania, Milan

    #pays #italie #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    Liban (le)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH80/Liban-6b877.jpg

    Nom officiel : République libanaise
    Habitants : Libanai(se)s
    Monnaie : 1 livre libanaise (LBP) = 100 piastres

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1926
    Chef de l’État : président de la République, M. Michel AOUN (CPL) (depuis octobre 2016)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel de Baabda (Beyrouth)
    Chef du gouvernement : président du conseil (des ministres), M. Saad HARIRI (Courant du futur)
    Siège du gouvernement : Beyrouth
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale (Majlis Al-Nuwab) ; partage des sièges entre les musulmans et les chrétiens
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle

    La présidence est restée vacante entre mai 2014 et octobre 2016, le gouvernement assumait alors les pouvoirs du président de la République jusqu’à ce qu’un nouveau président soit élu par l’Assemblée.
    Division entre communautés religieuses, inscrite dans la Constitution. Confessionnalisation pour équilibrer les rapports de force mais à l’origine de dysfonctionnements institutionnels.
    Répartition des postes en fonction de l’appartenance (président chrétien maronite, premier ministre sunnite, président de l’Assemblée chiite).
    état de guerre avec Israël (pas de cessez-le-feu permanent)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées libanaises (terre, air, marine), Garde républicaine
    Police : forces de sécurité intérieure (FSI)
    Services de renseignement : direction générale de la sûreté générale (DGSG, surnommé « premier bureau »), direction générale de la sécurité de l’État (DGSE)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Coalition du 14 mars (hostile au régime syrien)
    Courant du futur (libéral, sunnite, laïc) (fondé en 1992, officialisé en 2007)
    Forces libanaises (chrétien) (ancienne coalition de milices)
    MGD : Mouvement de la gauche démocratique (social-démocrate) (fondé en 2004)
    Mouvement Marada (ancienne milice maronite fondée en 1975, devenue parti politique en 2006)
    Kataëb : Parti des Phalanges libanaises (chrétien maronite, laïc) (fondé en 1936, devient milice en 1975 puis de nouveau parti politique en 2006)
    PSDH : Parti social-démocrate Hentchak (arménien) (fondé en 1887)

    Coalition du 8 mars (sympathisant régime syrien)
    Bloc de la loyauté à la résistance
    CPL : Courant patriotique libre, « mouvement de Michel Aoun » (fondé en 2003)
    Mouvement Amal : Mouvement de l’espoir (chiite) (fondé en 1976)
    Parti Baas (socialiste nationaliste panarabe transnational) (fondé en 1944)
    Parti démocratique libanais (social-démocrate) (fondé en 2002)
    PSNS : Parti social nationaliste syrien (gauche laïque) (fondé en 1932)
    PSP : Parti socialiste progressiste (druze) (fondé en 1949)

    Groupes armés

    Hezbollah : Parti de Dieu (créé en 1982 au moment de l’invasion du Liban sud par les troupes israéliennes, fondation officialisée en 1985)
    Forces libanaises (chrétien) (ancienne coalition de milices)
    Kataëb : Parti des Phalanges libanaises (chrétien maronite, laïc) (fondé en 1936, devient milice en 1975 puis de nouveau parti politique en 2006)
    Mouvement Marada (ancienne milice maronite fondée en 1975, devenue parti politique en 2006)

    PERSONNALITÉS

    M. Samir GEAGEA (Forces libanaises)
    M. Amine GEMAYEL (Phalanges)
    M. Saad HARIRI (chef du Courant du futur, premier ministre entre 2009 et 2011 et depuis novembre 2016)
    M. Walid JOUMBLATT (Druze)
    M. Hassan NASRALLAH (Hezbollah)
    M. Tamman SALAM (non rattaché à un parti, ancien chef du gouvernement 2014-2016)
    M. Fouad SINIORA
    général Michel SLEIMANE (président de la République 2008-2014)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 22 novembre 1943 (du mandat français) ; pacte national (non écrit)
    Divers : guerre civile entre 1975 et 1990

    Personnalités
    Rafic HARIRI († février 2005)

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : le pays du Cèdre
    Capitale : Beyrouth (Beyrouthin(e)s)

    Divisions administratives : Le Liban est divisé en 6 gouvernorats (mohafazat)
    Villes : Bourj Hammoud, Chnanir, Naameh, Saïda, Tripoli, Tyr, Zahlé, Zouk Mosbeh

    Divers
    plaine de la Bekaa
    Liban sud
    Mont-Liban

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : pas de religion d’État mais système institutionnel confessionnel
    Religions principales : islam (sunnites et chiites équivalents), chrétiens maronites, druzes
    Et aussi : reconnaissance de dix-huit confessions religieuses

    Langues
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : français, anglais, arménien

    DIVERS

    accords de Taëf (1989, fin de la guerre civile)
    déclaration de Baabda
    fedayin
    Force intérimaire des Nations Unies au Liban
    Forces libanaises (milice chrétienne)
    grecs-orthodoxes ; grecs-catholiques
    « guerre de trente-trois jours »
    « révolution du Cèdre »
    Lubnan (non local du Liban)
    Tribunal spécial pour le Liban
    Université américaine de Beyrouth (AUB)

    Cf. aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20615

    #pays #liban #proche-orient

     

  • *

    Tchad (le)

    Nom officiel : République du Tchad
    Habitants : Tachadien(ne)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XAF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1996
    Chef de l’État : président de la République, M. Idriss DÉBY Itno (MPS)
    Siège du chef de l’État : palais Rose (N’Djamena)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Padacke Albert Pahimi (RNDT-le Réveil)
    Siège du gouvernement : N’Djamena
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Assemblée nationale
    Et aussi... : Commission électorale nationale indépendante (CENI) ; Cour suprême ; Conseil constitutionnel

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée nationale tchadienne (armée de terre, de l’air, gendarmerie)
    Police : police nationale du Tchad
    Services de renseignement : agence nationale de sécurité (ANS)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CMP : Coordination de la majorité présidentielle (coalition d’une soixantaine de partis autour du MPS) (formée en 2010)
    MPS : Mouvement patriotique du salut (gauche, au pouvoir) (mouvement politico-militaire fondé en 1990, devient parti politique en 1991)
    RNDT-le Réveil : Rassemblement national pour la démocratie au Tchad
    UNDR : Union nationale pour la démocratie et le renouveau (opposition, social-démocrate) (fondé en 1992)

    Groupe armé

    MPS : Mouvement patriotique du salut (mouvement politico-militaire fondé en 1990, devient parti politique en 1991)

    Note : autorisation du multipartisme en 1991 ; 2012 : premières élections locales de l’histoire du pays ; structuration de la vie politique autour d’un ensemble « majorité présidentielle » et d’un ensemble « opposition démocratique ».

    PERSONNALITÉS

    M. Hissène HABRÉ (ancien président, 1982-1990)
    M. Goukouni OUEDDEÏ (président avant M. Hissène Habré)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 11 août 1960 (de la France)

    TERRITOIRE

    Capitale : N’Djamena (N’Djamenais[es])

    Divisions administratives : Le Tchad est divisé en 23 régions et autres subdivisions (départements, communes, arrondissements de Ndjamena)
    Villes : Abéché, Adré, Abou Goulem, Bongor, Doba, Faya-Largeau, Maroua, Massaguet, Moundou, Sarh

    Divers
    bande d’Aouzou (nord du Tchad)
    Chari, Logone (fleuves)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : islam, catholicisme
    Et aussi : protestantisme, animisme

    Langues 
    Langues officielles : français, arabe (tchadien)
    Autres langues : sara

    DIVERS

    cadre national de dialogue politique (2013)
    Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad (Minurcat) ; EUFOR Tchad/RCA
    Membre de : la Cedeao, du G5 Sahel

    au croisement de zones sensibles : Darfour, Libye, Sahel, RCA, Boko Haram

    #pays #tchad #afrique #afrique_centrale

     

  • *

    TOUAREGS (les)

    féminin : touarègue

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L540xH337/artoff579-3e002.jpg

    • ORGANISATIONS
    Ansar Dine (Mali)
    MFUA : Mouvements et Fronts unifiés de l’Azawad
    MNLA : Mouvement national de libération de l’Azawad (Mali)
    Mujao : Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest

    • PERSONNALITÉS
    M. Iyad Ag GHALI (Ansar Dine)

    • GÉOGRAPHIE
    Adrar des Ifoghas (massif montagneux du Mali, répression anti-Touaregs en 1963)
    lieux : Azawad (Mali), Aïr, Azawagh (Niger), tassili des Ajjer (Algérie) ; Ténéré

    • DIVERS
    accords de paix de Tamanrasset (6 janvier 1991)
    « hommes bleus »
    ishumars (chômeurs)
    tamachek (synonyme de touareg, sert à la fois à qualifier la langue berbère et la population)
    Tinariwen (groupe musical)
    tiwta (« désastre ») (défaite face aux empires coloniaux)

    #peuples #touaregs #afrique

     




  • *

    écoles et universités

    Le mot « université » est en minuscules, sauf lorsqu’il est suivi d’un adjectif :
    Sorbonne Université (sans s) (née de la fusion de Paris-IV et Paris-VI en janvier 2018)
    université Caen-Normandie
    Université libre de Bruxelles
    université Paris-I ; université Paris-I (Panthéon-Sorbonne)
    université Paris-II ; université Paris-II (Panthéon-Assas)
    université Paris-VIII ; université Paris-VIII (Saint-Denis)
    université Paris-Dauphine
    université Paris Nanterre
    université Toulouse Jean-Jaurès

    On ne met pas de trait d’union pour les universités étrangères :
    université Pierre-et-Marie-Curie (devenue Sorbonne Université en janvier 2018)
    université Ben Gourion
    université Bar-Ilan (du nom du rabbin Meir Bar-Ilan)
    université Johns Hopkins

    Les universités américaines portent :
    • soit le nom de la ville
    université de Princeton
    université de Boston
    université du Québec à Montréal (UQAM)
    • soit leur nom propre
    université Columbia (New York)
    université Harvard (Cambridge)
    université Stanford (Palo Alto)
    université Yale (New Haven)

    écrire « université de Stanford » ou « université de Yale » est une erreur fréquente

    West Point (sans article) : académie militaire

    même logique : université Tsinghua (Pékin) ; université Al-Azhar (Le Caire)...

    #code_typo #établissements

     


  • *

    biologique

    la bio (pour l’agriculture biologique), et non le bio
    bio, adjectif invariable : une carotte bio ; des carottes bio ; des produits bio

    #abécédaire #invariabilité #pluriel

     

  • *

    Serbie (la)

    Nom officiel : République de Serbie
    Habitants : Serbes
    Monnaie : 1 dinar serbe (CSD) = 100 para

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    (2016)

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 2006
    Chef de l’État : président de la République, M. Aleksandar VUČIĆ (SNS)
    Siège du chef de l’État : Novi Dvor (Belgrade) ; tour Beograđanka (Belgrade)
    Chef du gouvernement : président du gouvernement de Serbie, Mme Ana BRNABIĆ (SNS)
    Siège du gouvernement : palais de Serbie (Belgrade)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Assemblée nationale, Narodna Skupština)
    Et aussi... : Cour suprême de cassation ; Cour constitutionnelle
    Particularité du régime parlementaire serbe : les députés disposent d’un mandat impératif

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées serbes (armée de terre, air)
    Police : nombreuses branches municipales et locales coordonnées par le ministère des affaires internes
    Et aussi... : les forces armées serbes sont directement issues de l’ancienne armée yougoslave

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    DJB : Dosta Je Bilo-Restart ; Assez (coalition formée en 2014)
    KP : Parti communiste serbe (fondé en 2010)
    La Serbie gagne (coalition de droite)
    Pour une Serbie juste (coalition de centre-gauche)
    SNS : Parti progressiste serbe (nationaliste devenu libéral et proeuropéen) (au pouvoir depuis 2014)
    SPO : Mouvement serbe du renouveau (monarchiste)
    SPS : Parti socialiste de Serbie (social-démocrate nationaliste) (fondé en 1990)
    SRS : Parti radical serbe (nationalisme serbe) (fondé en 1991)
    ZS : Parti des Verts de Serbie (fondé en 2014)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 5 juin 2006 (séparation du Monténégro après référendum le 3 juin 2006)
    Divers : Union de Serbie-et-Monténégro (2003-2006) ; République fédérale de Yougoslavie (1992-2003) ; République fédérative socialiste de Yougoslavie (1945-1991) ; royaume de Yougoslavie (1928-1945) ; État des slovènes, croates et serbes (1918-1828)
    sandjak de Novi Pazar
    tchetniks

    Personnalités
    Stefan NEMANJA (XIIᵉ siècle)
    Slobodan MILOŠEVIĆ

    TERRITOIRE

    Capitale : Belgrade

    Divisions administratives : La Serbie est divisée en 122 municipalités

    Divers
    Voïvodine (province autonome composée de 36 municipalités et 6 villes)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : orthodoxie
    Et aussi : catholicisme, islam, protestantisme

    Langues 
    Langue officielle : serbe ; serbe, hongrois, slovaque, rom, croate, ruthène (langues officielles de la Voïvodine)
    Autres langues : hongrois, bosniaque, rom

    DIVERS

    #pays #serbie #europe #ex-yougoslavie #europe_du_sud

     

  • *

    black

    un(e) black ; des blacks
    la musique black
    Black Hawk (hélicoptère)
    Black Panther Party ; les Black Panthers ; les Panthères noires
    Black Muslims
    black business
    black power

    #code_typo #majuscules #pluriel #états-unis

     


  • *

    Bosnie-Herzégovine (la)

    Nom officiel : République de Bosnie-Herzégovine (BiH)
    Habitants : Bosnien(ne)s
    Monnaie : 1 mark convertible (KM ou BAM) = 100 pfennigs

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : annexe 4 des accords de paix de Dayton de 1995, Constitution de la République serbe de Bosnie et Constitution de la Fédération de Bosnie-Herzégovine
    Chef de l’État : présidence collégiale tournante (trois membres : bosniaque, croate et serbe), M. Dragan ČOVIĆ (HDZ), M. Mladen IVANIĆ (PDP), M. Bakir IZETBEGOVIĆ (SDA)
    Siège du chef de l’État : palais de la présidence (Sarajevo)
    Chef du gouvernement : président du conseil des ministres, M. Denis ZVIZDIĆ (SDA)
    Siège du gouvernement : Sarajevo
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre des représentants, Chambre des peuples)
    Et aussi... : Conseil d’État ; Cour constitutionnelle
    Architecture institutionnelle : chacune des entités dispose de sa propre Constitution, ainsi que d’un exécutif, d’un Parlement et d’un système judiciaire. Les dix cantons qui constituent la Fédération de Bosnie-Herzégovine disposent eux aussi d’une Constitution, d’un gouvernement et d’une Assemblée.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées de Bosnie et d’Herzégovine (OSBiH)
    Police : forces de police multiniveaux (police fédérale, police de la République serbe de Bosnie, police du district de Brčko)
    Services de renseignement : Agence d’enquête et de protection de l’Etat (SIPA), service de renseignement et de sécurité de Bosnie-Herzégovine (OSA-OBA BIH)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    BPS : Parti patriotique de Bosnie-Herzégovine (droite nationaliste bosniaque) (fondé en 1996)
    FD : Front démocratique (social-démocrate, nationalisme civil) (2013)
    HDZ BiH : Communauté démocratique croate de Bosnie-Herzégovine (conservateur, nationaliste croate) (fondé en 1990)
    HDZ 1990 : Union démocratique croate 1990 (centre droit) (scission HDZ BiH, en 2006)
    HSS : Parti paysan croate (chrétien-démocrate, agrarien) (fondé en 1992)
    PDP : Parti du progrès démocratique (centre droit, nationaliste serbe) (fondé en 1999)
    SDA : Parti d’action démocratique (musulman nationaliste) (fondé en 1990)
    SDS : Parti démocrate serbe (nationaliste serbe) (fondé en 1990)
    SNSD : Parti des sociaux-démocrates indépendants (séparatiste serbe) (fondé en 1996)
    SPS : Parti socialiste serbe (PSS, ex-communiste) (centre gauche) (fondé en 1990)
    SBB BiH : Union pour un meilleur futur en Bosnie-Herzégovine (conservateur) (fondé en 2009)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er mars 1992 (de la Yougoslavie)

    Personnalités
    Alija IZETBEGOVIĆ † (premier président de la Bosnie-Herzégovine indépendante)

    TERRITOIRE

    Capitale : Sarajevo
    Superficie : 51 197 km²
    Longueur de côtes : 20 km
    ZEE : 14 km²

    Divisions administratives : La Bosnie-Herzégovine est divisée en 2 entités (la Fédération de Bosnie-Herzégovine et la République serbe de Bosnie [Republika Srpska]), plus le district de Brčko. La Fédération de Bosnie-Herzégovine est divisée en 10 cantons ; la République serbe de Bosnie en 63 municipalités.
    Villes : Banja Luka, Brčko, Goradže, Laktaši, Mostar, Trebinje, Tuzla

    Contentieux : conflit de frontière avec la Serbie

    Divers
    Vrbas (rivière)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : islam, orthodoxie, catholicisme
    reis-ul-ulema : chef de la communauté islamique
    Ajvatovica : pèlerinage soufi

    Langues
    Langues officielles : bosnien, croate, serbe (de facto) (controverse sur les dénominations)

    DIVERS

    Bosniaque (Slave de tradition musulmane) distinct de Bosnien (habitant de la Bosnie-Herégovine)
    Force de stabilisation (Stabilization Force, SFOR) (OTAN, avant 2004)
    Force de l’Union européenne (Eufor) (depuis 2004)
    haut représentant international (« pouvoirs de Bonn »)
    Glas Srpske
    Integral Inzenjering (grande entreprise contrôlée par M. Dodik)
    Nezavisne Novine

    #pays #bosnie_herzégovine #europe #ex-yougoslavie #europe_du_sud

     

  • *

    social-

    un social-démocrate ; des sociaux-démocrates
    une sociale-démocrate ; des sociales-démocrates
    social-démocratie ; des social-démocraties

    un social-libéral ; des sociaux-libéraux
    une sociale-libérale ; des sociales-libérales
    social-libéralisme ; des social-libéralismes

    #code_typo #abécédaire #traits_d'union #féminisation #pluriel

     

  • *

    Hongrie (la)

    Nom officiel : Hongrie
    Habitants : Hongrois(es) / Magyar(e)s
    Monnaie : 1 forint (HUF)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Loi fondamentale de Hongrie de 2011
    Chef de l’État : président de la République, M. János ÁDER (Fidesz)
    Siège du chef de l’État : palais Sándor (Budapest)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Viktor ORBÁN (Fidesz)
    Siège du gouvernement : Budapest
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Magyar Országgyűlés
    Et aussi... : Cour judiciaire suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense hongroises
    Police : police nationale (pas de police municipale ni de forces de gendarmerie)
    Services de renseignement : Service militaire de sécurité nationale (KNBSZ, renseignement militaire) ; Office de protection de la Constitution (AH, renseignement intérieur) ; Office d’information (IH, renseignement étranger) ; Service spécial pour la sécurité nationale (NBSZ)
    Et aussi... : Cour des comptes d’État

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Fidesz-Alliance civique hongroise : au pouvoir (droite) (fondé en 1988) ; le Fidesz
    Jobbik : Mouvement pour une meilleure Hongrie (extrême droite) (fondé en 2003) ; le Jobbik
    KDNP : Parti populaire chrétien-démocrate (1944-1949, refondé en 1989)
    LMP : Une autre politique est possible (libéralisme environnemental) (fondé en 2009)

    Unité : coalition de gauche formée en 2014
    DK : Coalition démocratique (scission MSZP) (centre-gauche) (fondé en 2011)
    Együtt : Ensemble 2014 — Parti pour une nouvelle ère (alliance centre-gauche) (fondé en 2012)
    MSZP : Parti socialiste hongrois (ex-communistes réformateurs) (centre gauche) (fondé en 1989)
    PM : Dialogue pour la Hongrie (scission LMP) (écologiste libéral) (fondé en 2013)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : 30 mars 1867, établissement de la double monarchie austro-hongroise ; république proclamée le 16 novembre 1918
    les Croix fléchées (seconde guerre mondiale)

    Personnalités
    amiral Miklós HORTHY (1920-1944)
    Mátyás RÁKOSI (1956) (1892-1971)
    János KÁDÁR (1956) (1912-1989)

    TERRITOIRE

    Capitale : Budapest (Budapestois[es])
    Superficie : 93 029 km²
    Longueur de côtes : 0 km
    ZEE : 0 km²

    Divisions administratives : La Hongrie est divisée en 19 comtés (megyek) et 3 152 localités (település)
    Megyek : Bács-Kiskun, Baranya, Békés, Borsod-Abaúj-Zemplén, Csongrád, Fejér, Győr-Moson-Sopron, Hadjú-Bihar, Heves, Jász-Nagykun-Szolnok, Komárom-Esztergom, Nógrád, Pest, Somogy, Szabolcs-Szatmár-Bereg, Tolna, Vas, Veszprém, Zala
    Villes : Debrecen, Miskolc
    la puszta (la grande plaine)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : catholicisme, protestantisme
    Et aussi :
    Églises reconnues par la loi : Église catholique hongroise, Église réformée de Hongrie, Église évangélique de Hongrie, Fédération des communautés juives de Hongrie, communauté israélite de Hongrie, communauté israélite orthodoxe autonome de Hongrie, éparchie de Buda de l’Église orthodoxe de Serbie, exarchat orthodoxe de Hongrie du patriarcat œcuménique de Constantinople, Église orthodoxe bulgare de Hongrie, diocèse orthodoxe roumain de Hongrie, diocèse orthodoxe russe de Hongrie, arrondissement ecclésiastique unitarien de Hongrie, Église baptiste de Hongrie, Assemblée de la foi.

    Langues
    Langue officielle : hongrois

    DIVERS

    conflit avec la Slovaquie à propos du barrage de Gabcikovo-Nagymaros sur le Danube (construction et exploitation)
    hungarité
    « magyarité » (magyarság)
    touranisme (courant politique qui affirme la prééminence des affinités entre peuples originaires d’Asie centrale)

    #pays #hongrie #europe #europe_centrale

     


  • *

    pied

    un pied-noir, des pieds-noirs ; une pied-noire, des pieds-noires
    un « pied-rouge », des « pieds-rouges » (1962, pieds-noirs communistes)
    fouler aux pieds (TLF)
    traîner les pieds (TLF)

    #abécédaire #traits_d'union

     

  • *

    blanc, blanche

    un Blanc, une Blanche
    « or blanc » (coton ; neige)
    « col blanc »
    Livre blanc
    marche blanche
    la fée blanche : la cocaïne (Robert)
    Nouméa la Blanche ; Alger la Blanche
    Maison Blanche (États-Unis) ; « Maison blanche » (Parlement russe)
    Nil Blanc
    « blancs » (monarchistes, 1917)
    « blouses blanches » (URSS, stalinisme) (complot ou affaire des)

    #abécédaire #code_typo #couleurs #majuscules #guillemets #surnoms

     

  • *

    canette

    une canette de bière, de soda (plutôt que cannette)

    #abécédaire

     

  • *

    ordre

    ordre Livonien, ordre Teutonique
    ordre des médecins ; conseil de l’ordre ; Conseil national de l’ordre des médecins ; l’Ordre

    dans cet ordre d’idées (Larousse)
    donneur d’ordres ; preneur d’ordres

    #code_typo #france #langue_française #locutions

     

  • *

    Japon (le)

    Nom officiel : Japon
    Habitants : Japonai(se)s/Nipon(ne)s
    Monnaie : yen (JPN)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1946 (amendement de la Constitution Meiji de 1890)
    Chef de l’État : empereur, Akihito
    Siège du chef de l’État : palais impérial (Tokyo)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. ABE Shinzo (PLD)
    Siège du gouvernement : Kantei (Tokyo)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral, Diète (Chambre des conseillers et Chambre des représentants)
    Fonctions régaliennes : forces d’autodéfense japonaises (FAD) ; Agence de défense japonaise (ADJ)
    Et aussi... : Cour suprême
    L’empereur n’est pas le chef de l’État mais le symbole de l’État et de l’unité de la nation japonaise.
    Chaque département a son gouverneur.
    Minorités de Coréens et de Chinois.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    IO : Iniatives d’Osaka (opposition) (fondé en 2015)
    LVJ : Les Verts du Japon (écologiste, antinucléaire) (fondé en 2012)
    Minshinto : Parti démocrate (fusion du PJD et du ISHIN en 2016)
    NPK : Parti Komeito ; Parti de la justice et de l’intégrité (bouddhiste, gouvernement) (ex-Parti du nouveau Komeito ; fusion du Parti Komeito historique et du Nouveau Parti de la paix, fondé en 1998)
    PCJ : Kyosanto ; Parti communiste japonais (opposition) (fondé en 1922)
    PDJ : Parti démocrate japonais (opposition) (1998-2016)
    PKJ : Parti pour le Kokoro japonais (nationaliste, opposition) (ex-Parti de la génération future, fondé en 2014, changement de nom en 2015)
    PLD : Parti libéral-démocrate (conservateur, gouvernement) (fusion du Parti libéral et du Parti démocrate japonais, fondé en 1955)
    ISHIN : Parti japonais de l’innovation (2014-2016)
    PSD : Parti social-démocrate japonais (socialiste) (fondé en 1945)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Nippon Keidanren : fédération des organisations économiques japonaises (patronat) (fusion de l’ancien Keiranden de 1946 et du Nikkeiren, 2002)
    Keizai Doyukai : Association japonaise de chefs d’entreprise

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : pays non colonisé
    Divers : guerre sino-japonaise ; guerre russo-japonaise
    3 mai 1947 : émancipation du contrôle militaire des Alliés imposé en 1945

    TERRITOIRE

    Capitale : Tokyo
    Le Japon est divisé en 47 départements (ken)

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec la Corée du Sud sur les rochers Liancourt ; avec la Russie à propos des îles Kouriles (« territoires du Nord ») ; avec la Chine (et Taïwan) à propos des îles Senkaku.

    Divers
    Hokkaido, Honshu, Kyushu, Shikoku (quatre îles principales qui composent l’archipel)
    Wakabayashi (arrondissement de la ville de Sendai, capitale de la préfecture de Miyagi)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : shintoïsme, bouddhisme

    DIVERS

    « abenomics » (stratégie japonaise de relance de la croissance)
    traité de sécurité nippo-américain de 1951 (pierre angulaire de la politique extérieure japonaise)
    l’Archipel ; l’empire du Soleil-Levant
    « femmes de réconfort » (conflit mémoriel entre la Corée du Sud et le Japon)
    centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi
    article 9 (de la Constitution, interdit/autorise l’autodéfense)
    Tepco (Tokyo Electric Power Company ; Compagnie d’électricité de Tokyo)

    #japon #pays #asie #asie_du_nord_est

     

  • *

    Belgique (la)

    Nom officiel : royaume de Belgique
    Habitants : Belges
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle fédérale
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution (votée en 1831, coordonnée en 1994)
    Chef de l’État : roi des Belges, PHILIPPE de Belgique
    Siège du chef de l’État : palais royal (Bruxelles)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Charles MICHEL (MR)
    Siège du gouvernement : le Lambermont (Bruxelles)
    Pouvoir législatif : exercé au niveau fédéral par le roi et le Parlement bicaméral (Chambre des représentants, Sénat) ; au niveau des entités fédérées par des Assemblées parlementaires monocamérales : Parlements de Région et Parlements de Communauté
    Et aussi... : Particularité : superposition de deux sortes d’entités fédérées distinctes : les Communautés et les Régions
    Trois Régions : wallonne, flamande et bruxelloise (Région de Bruxelles-Capitale) ; trois Communautés : française, flamande et germanophone.
    Les pouvoirs législatifs et exécutifs sont démultipliés et superposés ; architecture institutionnelle complexe qui génère des blocages

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées belges
    Police : police fédérale
    Services de renseignement : Sûreté de l’Etat (renseignement civil), Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS, renseignement militaire)
    Finances : Cour des comptes

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis présents au Parlement national

    CDH : Centre démocrate humaniste (ex-PSC, Parti social-chrétien) (centriste, francophone) (PSC, fondé en 1968 ; CDH, fondé en 2002)
    CD&V : Christen-Democratisch en Vlaams ; Chrétiens-démocrates flamands (ex-CVP [Christelijke Volkspartij], Parti populaire chrétien) (centre droit) (flamand) (fondé en 1869)
    DÉFI : Démocrates fédéralistes indépendants (ancien FDF) (libéral) (fondé en 1964)
    Écolo : Écologistes confédérés pour l’Organisation des luttes originales, Verts (francophones) (fondé en 1980)
    Groen : Parti écologiste belge flamand (ex-Agalev ; fondé en 1981)
    MR : Mouvement réformateur (coalition belge francophone, droite) (fondé en 2002)
    N-VA : Nieuw-Vlaamse Alliantie ; Alliance néo-flamande (scission Volksunie) (indépendantistes flamands) (fondé en 2001)
    Open VLD : Open Vlaamse Liberalen en Democraten ; Libéraux et démocrates flamands (fondé en 1846)
    PP : Parti populaire (droite francophone) (fondé en 2009)
    PTB-GO : Parti du travail de Belgique - Gauche d’ouverture (ex-PTB-PVDA) (marxiste-léniniste) (fondé en 1979)
    PS : Parti socialiste (ex-POB ; fondé en 1885 devient PSB en 1945 puis PS en 1978)
    SP.A : Socialistische Partij Anders (ex-PS) (social-démocrate) (fondé en 1885)
    VB : Vlaams Belang ; Intérêt flamand (extrême droite, indépendantiste) (ex-Vlaams Blok jusqu’en 2004) (fondé en 1978)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1830 (des Pays-Bas, reconnue en 1839)

    TERRITOIRE

    Capitale : Bruxelles (Bruxellois[es])
    Superficie : 30 528 km²
    Longueur de côtes : 66 km
    ZEE : 3 447 km²

    Divisions administratives : La Belgique est divisée en 3 Communautés, superposées à 3 Régions ; divisée en 10 provinces et 12 arrondissements judiciaires
    Communautés : Communauté flamande, Communauté française, Communauté germanophone
    Régions : Région flamande, Région wallonne, Région de Bruxelles-capitale
    Provinces : Anvers, Brabant flamand, Brabant wallon, Flandre occidentale, Flandre orientale, Hainaut, Limbourg, Liège, Luxembourg, Namur

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : catholicisme
    Et aussi : islam, judaïsme, protestantisme, anglicanisme, orthodoxie

    Langues 
    Langues officielles : allemand, français, néerlandais
    Autres langues : brabançon, champenois, flamand occidental, flamand oriental, francique ripuaire, limbourgeois, lorrain (gaumais), luxembourgeois, picard, wallon

    Médias
    RTBF (Radio-Télévision belge de la Communauté française)

    DIVERS

    belgitude
    wallonne

    #pays #belgique #europe #europe_de_l'ouest

     


  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message