Correcteurs

compte officiel

  • *

    Corée du Nord (la)

    Nom officiel : République populaire démocratique de Corée (RPDC)
    Habitants : Nord-Coréen(ne)s
    Monnaie : 1 won nord-coréen (KPW) = 100 chon

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel autoritaire à parti unique
    Texte fondamental : Constitution de 1948
    Chef de l’État : président du présidium de l’Assemblée populaire suprême depuis 2011, M. KIM Jong-un (PTC)
    Siège du chef de l’État : résidence Ryongsong (Pyongyang)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. PAK Pong-ju (PTC)
    Siège du gouvernement : Pyongyang
    Pouvoir législatif : Parlement unicaméral (Assemblée populaire suprême)
    Et aussi... : Cour suprême.
    Le président est à la tête du Parti, de l’armée et de l’État
    Le Parti du travail de Corée contrôle toutes les activités du pays (principe constitutionnel), avec l’appui de l’armée populaire

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée populaire de Corée du Nord 
    Services de renseignement : département de la sécurité d’État
    Et aussi... : économie dépendante de l’aide extérieure (Nations unies, Chine, Corée du Sud)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CCD : Parti Chondogyo-Chong-u (ou Chongu chondoïste) (souverainiste) (fondé en 1946)
    CSD : Parti social-démocrate (ex-Parti démocrate de Corée) (fondé en 1945)
    FDRP : Front démocratique pour la réunification de la patrie (regroupe les trois partis politiques nord-coréens, sous le contrôle du PTC) (fondé en 1946)
    PTC : Parti du travail de Corée (ou Parti des travailleurs de Corée) (communiste) (fondé en 1946)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 15 août 1945 (du Japon)
    Divers : guerre de Corée (1950-1953)
    division de la péninsule (sur le 38ᵉ parallèle nord) entre la zone d’occupation américaine au Sud et le Nord occupé par l’URSS en 1945
    guerre toujours ouverte entre les deux Corées (pas de cessez-le-feu formalisé dans un traité de paix)

    Personnalités
    KIM II-sung (président « éternel » de la République de Corée du Nord, décédé en 1994, fondateur du régime nord-coréen)
    KIM Jong-il (secrétaire général « éternel » du PTC, décédé en 2011 ; fils de KIM II-sung)
    M. KIM Jong-un (fils de KIM II-sung et petit-fils de KIM II-sung, premier secrétaire du Parti du travail, président de la commission militaire centrale, président de la commission nationale de défense)

    TERRITOIRE

    Capitale : Pyongyang

    noms géographiques : utiliser la romanisation McCune-Reischauer (plutôt que la romanisation révisée)

    Villes : Chongjin, Kaesong, Pyeongchang (JO février 2018)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues :
    Langue officielle : coréen

    DIVERS

    les deux Corées
    juche (ou chuche ) (« autonomie », principe fondateur de la Corée du Nord)
    songun (« priorité à l’armée », second principe fondateur du régime)
    négociations à six ou pourparlers à six (et non plus groupe des six)
    « politique de paix et de prospérité » (dialogue intercoréen)
    réacteur de Yongbyon
    « royaume ermite »
    Organisation du développement énergétique de la péninsule de Corée (KEDO)

    #pays #corée_du_nord #asie #asie_du_nord_est

     

  • *

    abréviations

    • Pas de point abréviatif quand la dernière lettre du mot abrégé (en exposant ou pas) correspond à la dernière lettre du mot.

    Exemples :
    Mᵉ pour maître
    Ets pour établissements

    Les points cardinaux, en abrégé, ne prennent pas de point abréviatif.
    N = nord ; S = sud ; E = est ; O = ouest

    • Un point abréviatif lorsque la dernière lettre du mot abrégé n’est pas la dernière lettre du mot.
    Exemples :
    op. cit.
    av. J.-C.
    dir.

    Abréviations anglaises

    Même règle qu’en français :
    Sans point abréviatif (et sans exposant) :
    Jr
    Ltd
    Mr, Mrs, Ms
    Smith & William, Ltd (Limited)
    St (Saint)

    Avec point abréviatif :
    News Corp.
    International Registries Inc.
    Smith & Co.
    St. (Street)

    #code_typo #abréviations #anglais

     




  • *

    Guinée (la) (ou Guinée-Conakry)

    Nom officiel : République de Guinée
    Habitants : Guinéen(ne)s
    Monnaie : 1 franc guinéen (GNF) = 100 cauris

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2010
    Chef de l’État : président de la République, M. Alpha CONDÉ (RPG) (depuis 2010)
    Siège du chef de l’État : palais Sékhoutouréya (Conakry)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Mamady YOULA (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : palais du gouvernement (Conakry)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale populaire monocamérale
    Et aussi... : Cour constitutionnelle ; Commission électorale nationale indépendante (CENI) ; Conseil supérieur de la magistrature.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées nationales
    Police : police nationale (DGPN)
    Services de renseignement : sûreté de Conakry

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CNDD : Conseil national pour la démocratie et le développement (organisation de la junte militaire qui a pris le pouvoir en 2008)
    Coalition arc-en-ciel
    RPG : Rassemblement du peuple de Guinée (socialiste, au pouvoir) (fondé en 1991)
    UFDG : Union des forces démocratiques de Guinée (opposition) (fondé en 1991)
    UFR : Union des forces républicaines (centre, opposition) (fondé en 1992)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Forum des forces vives (rassemblement de l’opposition, regroupe des partis politiques, des syndicats et des ONG)

    Le 28 septembre 2009, ces opposants ont été massacrés par les forces de sécurité du régime militaire.

    PERSONNALITÉS

    M. Sékouba KONATÉ (général)
    M. Moussa DADIS CAMARA (ancien président de la junte militaire, en exil au Burkina Faso)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 2 octobre 1958 (de la France)
    Divers : entre 1958 et 2010, régimes militaires et autocratiques ; période constitutionnaliste à partir de 1990 ; transition démocratique engagée en 2010 (gouvernement d’union nationale)

    Personnalités
    Ahmed SÉKOU TOURÉ † (président 1958-1984)
    Lansana Conté † (président 1984-2008)

    TERRITOIRE

    Capitale : Conakry

    Divisions administratives : La Guinée est divisée en 7 régions administratives et 1 gouvernorat.

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : islam
    Et aussi : christianisme, animisme

    Langues 
    Langue officielle : français
    Autres langues : peul, malinké, soussou (courantes)

    DIVERS

    la Guinée n’utilise pas le franc CFA

    Membre de : la Cedeao, de l’Autorité du bassin du Niger, de l’Union du fleuve Mano, de l’UA
     

    #pays #guinée #afrique #afrique_de_l'ouest

     



  • *

    ancien

    l’Ancien Régime (d’avant 1789) ; l’Ancien Empire (Égypte) ; l’Ancien Monde (par opposition à Nouveau Monde)
    l’Ancien Testament (Bible) (ni italique ni guillemets)
    les Anciens (Antiquité, notamment Grecs et Romains)
    le Conseil des Anciens (an III : Sénat)
    la querelle des Anciens et des Modernes (XVIIᵉ et XVIIIᵉ siècles)
    l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix (Amorc)
    Caton l’Ancien ; Pline l’Ancien
    l’ancien franc ; les anciens combattants

    #abécédaire #france #majuscules #judaïsme

     






  • *

    allocation

    allocation-dépendance, allocation-logement... (trait d’union = de) ; les allocations-chômage
    allocation d’études
    allocations familiales
    allocation de solidarité spécifique (ASS)
    les « allocs »

    #abécédaire #traits_d'union #france

     

  • *

    allié

    Alliés (les) : première et seconde guerres mondiales
    les alliés... (coalitions)

    #abécédaire #majuscules

     

  • *

    bleu

    un Livre bleu
    les casques bleus
    la Maison Bleue (Séoul)
    la Planète bleue
    les « hommes bleus » (Touaregs)
    France Bleu
    « or bleu » (eau douce)
    « cols bleus »
    les « tuniques bleues » (États-Unis, XIXᵉ siècle)
    la « Bibliothèque bleue » (colporteurs, XVIIᵉ siècle)
    les Bleus, les Bleues : équipe de France

    #abécédaire #couleurs #surnoms #france #corée_du_sud #états-unis

     


  • *

    auteur

    cinéma d’auteur
    films d’auteur
    une auteure
    des droits d’auteur

    #abécédaire

     

  • *

    Cameroun (le)

    Nom officiel : République du Cameroun
    Habitants : Camerounai(se)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XAF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1996
    Chef de l’État : président, M. Paul BIYA (RDPC)
    Siège du chef de l’État : palais de l’Unité (Yaoundé)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Philemon YANG (RDPC)
    Siège du gouvernement : Yaoundé
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral, Sénat et Assemblée nationale
    Et aussi... : Cour suprême du Cameroun, Conseil constitutionnel ; Elecam (opérateur électoral national autonome)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées camerounaises (FAC), gendarmerie
    Police : délégation générale de la sûreté nationale
    Services de renseignement : direction générale de la recherche extérieure (DGRE)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    MRC : Mouvement pour la renaissance du Cameroun (opposition) (fondé en 2012)
    RDPC : Rassemblement démocratique du peuple camerounais (conservateur, au pouvoir) (ex-Union nationale camerounaise, parti unique fondé en 1960)
    SDF : Social Democratic Front ; Front social-démocrate (opposition) (fondé en 1990)

    Note : Le RDPC domine la vie politique ; l’opposition est très morcelée.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er janvier 1960 (du mandat français des Nations unies)
    Divers : unification en mai 1972, la République fédérale devient État unitaire

    TERRITOIRE

    Capitale : Yaoundé (Yaoundéen[ne]s)

    Divisions administratives : Le Cameroun est divisé en 10 régions
    Régions : de l’Adamaoua, du Centre, de l’Est, de l’Extrême-Nord, du Littoral, de l’Ouest, du Nord, du Nord-Ouest, du Sud et du Sud-Ouest
    Villes : Bafoussam, Bamenda, Buéa, Douala (capitale économique), Édéa, Garoua, Maroua, Ngaoundéré
    Fleuves et rivières : Bénoué, Lom, Mbam, Sanaga

    Divers
    péninsule de Bakassi (rétrocédée en 2008 par le Nigeria)
    mont Cameroun (point culminant de l’Afrique de l’Ouest)
    barrage de Lom Pangar
    port et centrale à gaz de Kribi

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : animisme, christianisme
    Et aussi : islam

    Langues
    Langues officielles : français, anglais
    Autres langues : 250 langues recensées

    DIVERS

    affrontements entre l’armée camerounaise et le groupe nigérian Boko Haram (Cf. fiche Nigeria)
    « émeutes de la faim » (février 2008)
    « République d’Ambazonie » (proclamée en 2017)
    Membre de : l’OCI, Commonwealth, l’UA, la CEEAC, la CBLT

    #pays #cameroun #afrique #afrique_centrale

     


  • *

    déclaration

    Déclaration universelle des droits de l’homme (1948)
    Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (1789)
    Déclaration du clergé de France ou Déclaration des Quatre Articles (charte de l’Église gallicane, 1682)
    déclaration d’indépendance des États-Unis (1776)
    déclaration d’Helsinki (Association médicale mondiale, 1964)
    « Déclaration de Port Huron » (1962)
    une déclaration d’intention
    la déclaration des revenus (plutôt que d’impôt)

    #code_typo #majuscules #minuscules

     

  • *

    Nouvelle-Calédonie (la)

    territoire français

    Nom officiel : territoire de Nouvelle-Calédonie et dépendances
    Habitants : Néo-Calédonien(ne)s
    Monnaie : 1 franc pacifique (XPF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : sui generis, collectivité à statut particulier rattachée à la France, quasi autonome
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution française de 1958 aménagée par l’accord de Nouméa (1998)
    Chef de l’État : président de la République, M. François HOLLANDE (PS)
    Siège du chef de l’État : palais de l’Élysée (Paris)
    Chef du gouvernement : président du gouvernement, M. Philippe GERMAINE (Calédonie ensemble)
    Siège du gouvernement : Nouméa
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Congrès du territoire)
    Et aussi... : Cour d’appel de Nouméa ; Sénat coutumier rassemblant les conseils coutumiers kanaks (compétent sur les questions liées au statut personnel des Kanaks)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : sans, la défense du territoire est assurée par l’armée française
    Police : police nationale française

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Calédonie ensemble (centre droit) (fondé en 2008)
    Construisons notre nation arc-en-ciel
    FLNKS : Front de libération nationale kanak et socialiste (indépendantiste kanak) (fondé en 1984)
    Palika : Parti de libération kanak (indépendantiste) (fondé en 1975)
    Parti travailliste (extrême gauche) (fondé en 2007)
    Union calédonienne (indépendantiste) (fondé en 1953)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : territoire toujours associé à la France

    Divers
    1988 : assaut d’Ouvéa, accords de Matignon-Oudinot
    1998 : accord de Nouméa

    Personnalités
    Jacques LAFLEUR † (anti-indépendantiste) (1932-2010)
    Jean-Marie TJIBAOU † (indépendantiste) (1936-1989)

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : le Caillou
    Capitale : Nouméa

    Divisions administratives : la Nouvelle-Calédonie est divisée en 3 provinces...
    Provinces : province des îles Loyauté, province Nord, province Sud

    ... et 8 aires coutumières
    Aires coutumières : Ajië-Aro, Djubéa-Kaponé, Drehu, Hoot Ma Waap, Iaai, Nengone, Paici-Camuki, Xârâcùù

    Îles : Beautemps-Beaupré, Grande Terre (la plus grande île de France), Ouvéa, Lifou, Maré, île des Pins...
    mer de Corail
    récifs d’Entrecasteaux
    Grand Lagon nord, Grand Lagon sud

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec la France et le Vanuatu à propos de l’île Matthew et de l’île Hunter

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme
    Et aussi : protestantisme

    Langues
    Langue officielle : français
    Autres langues : dialectes polynésiens et mélanésiens

    Médias
    Les Nouvelles calédoniennes, Nouméa (quotidien)

    DIVERS

    Caldoche (Blanc installé de longue date)
    « destin commun »
    les « événements » (années 1980)
    Kanak(s), Kanake(s)
    Kanaky (nom donné à la Nouvelle-Calédonie par les indépendantistes)
    loyaliste = anti-indépendantiste
    Nouméa la Blanche
    Océanien(ne)s

    se référer à la fiche France : http://typo.mondediplo.net/messages/123

    #pays #nouvelle-calédonie #océanie

     


  • *

    Somalie (la)

    Nom officiel : République fédérale de Somalie
    Habitants : Somalien(ne)s
    Monnaie : 1 shilling somalien (SOS) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : parlementaire (en transition)
    Texte fondamental : Constitution provisoire de 2012, nouvelle Constitution en cours de rédaction
    Chef de l’État : président de la République, M. HASSAN CHEIKH MOHAMOUD (PDP)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Mogadiscio)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. OMAR ABDIRASHID ALI SHARMARKE (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : Mogadiscio
    Pouvoir législatif : Parlement national monocaméral (Chambre du peuple) ; prochainement bicaméral, création d’une Chambre haute ayant vocation à rassembler les gouvernants régionaux
    Et aussi... : Cour constitutionnelle (prévue dans la Constitution provisoire)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : force de sécurité nationale

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ARS : Alliance for the Re-Liberation of Somalia ; Alliance pour la re-libération de la Somalie (opposition, nationaliste somalien islamiste) (fondé en exil en 2007)
    PDP : Peace and Development Party ; Parti de la paix et du développement (au pouvoir, islamiste) (fondé en 2011)

    Groupes armés

    Al-Chabab (salafiste djihadiste, groupe affilié à Al-Qaida) (branche de l’UTI, formé en 2006)
    Hibzul islam : Parti islamique (nationaliste somali, anti-gouvernement) (fusion de 4 groupes rebelles islamistes, formé en 2009)
    UTI : Union des tribunaux islamiques (milice sunnite chaféite soutenue par Al-Qaida)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er juillet 1960 (formation de la Somalie par fusion du Somaliland britannique et du Somaliland italien)
    Divers : ex-République démocratique de Somalie ; coup d’État militaire de Mohamed Siad BARRE ; renversement et début de la guerre civile en 1991 ; République du Somaliland autoproclamée en 1991

    TERRITOIRE

    Capitale : Mogadiscio

    Divisions administratives : La Somalie est divisée en 18 régions
    Villes : Alalu (port), Baidoa, Bargal (port, Puntland), Berbera (port, base émiratie), Burao (Somaliland), Eyl (port, Puntland), Galcaio (Puntland), Garowe (Puntland), Hargeisa (« capitale » du Somaliland), Hobyo (port, Puntland)

    Divers
    détroit de Bab Al-Mandeb (face à Djibouti)
    Sool (région)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam sunnite (selon la Constitution provisoire)
    Religion principale : islam sunnite

    Langues 
    Langues officielles : somali, arabe (selon la Constitution provisoire)
    Autres langues : italien, anglais

    DIVERS

    Chabab (les) (combattants islamistes)
    Somalien(ne) : habitant du pays ; Somali(e) : plus vaste (il y a des Somalis en Éthiopie, par exemple)
    Amisom : mission militaire de l’UA
    le pays compte environ 2 millions de réfugiés et de déplacés internes ; piraterie
    Membre de : l’UA

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20633

    #pays #somalie #afrique #corne_de_l'afrique

     

  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message