Correcteurs

compte officiel

  • *

    Macédoine du Nord (la)

    Nom officiel : République de Macédoine du Nord (depuis 2019)
    Habitants : Macédonien(ne)s
    Monnaie : 1 denar (MKD) = 100 deni

    Un accord signé en 2019 avec la Grèce a abouti à la dénomination « Macédoine du Nord ». Le pays avait connu les noms (contestés) République de Macédoine (ou Macédoine) et Ancienne République yougoslave de Macédoine, ARYM (en anglais, Fyrom)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1991
    Chef de l’État : président de la République, M. Gjorge IVANOV (VMRO-DPMNE)
    Siège du chef de l’État : Villa Vodno (Skopje)
    Chef du gouvernement : premier ministre par intérim, M. Emil DIMITRIEV (VMRO-DPMNE)
    Siège du gouvernement : palais du gouvernement (Skopje)
    Pouvoir législatif : Assemblée monocamérale, Sobranie
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle
    séparation des pouvoirs contestable aux yeux de la Commission européenne

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée de la République de Macédoine du Nord
    Police : police nationale
    Services de renseignement : service de sécurité et de renseignement militaire

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    BDI : Union démocratique pour l’intégration (représentation de la minorité albanaise) (fondé en 2002)
    DPSH : Parti démocratique des Albanais (représentant la minorité albanaise) (fondé en 1997)
    SDSM : Union sociale-démocrate de Macédoine (centre gauche) (fondé en 1990)
    VMRO-DPMNE : Organisation révolutionnaire macédonienne intérieure - Parti démocratique pour l’unité nationale macédonienne (conservateur) (fondé en 1990)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : ancienne république yougoslave ; indépendance obtenue en 1991 après désintégration de la Fédération yougoslave ; reconnaissance internationale de l’indépendance en 1993 sous l’appellation ARYM

    TERRITOIRE

    Capitale : Skopje

    Divisions administratives : La Macédoine du Nord est divisée en 70 municipalités et 1 ville (Skopje)
    Villes : Bitola (ex-Monastir), Gevgelija, Kocani, Kumanovo, Lojane, Prilep, Skopje, Strumica, Tabanovce, Tetovo, Vaksince, Veles
    Suto Orizari (quartier de Skopje)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : orthodoxie, islam, catholicisme

    Langues
    Langues officielles : macédonien, albanais (dans les régions où la minorité albanaise dépasse la barre des 20 %)

    DIVERS

    affaire des écoutes, janvier 2015
    coexistence de communautés slaves et albanaises
    politique d’« antiquisation »

    #pays #macédoine #europe #ex-yougoslavie #europe_du_sud

     

  • *

    musique

    be-bop, cool (style de jazz), country, country music, country-rock, dancehall, dark folk (la), disco, early reggae, électro, électro-pop, folk, free jazz, funk, funk rapide, funky, gospel, grunge, hard (style de jazz), hardcore, hard-rock, heavy metal, house, kizomba (la), kuduro (le), kwaito (le), kwaza-kwaza (le), lo-fi (le), mathcore, mellow soul, métal, noise, oi ! (la), pop, post-rock, protest song (protest-singers), punk, rasta, rock’n’roll, rocksteady, rhythm and blues, semba (le), ska, soul ou soul music, space rock, spirituals (des), street punk, swing jazz, techno, technofunk (le), trance, variété, chanson de variété, world music (« musique du monde »)

    33-tours, 45-tours
    boppeur
    clubbeurs
    dance floor
    disc-jockeys (DJ)
    Flower Power
    hillbilly blues (« blues du péquenaud »)
    hit
    mainstream
    pogo
    rappeurs
    rave
    rockeur
    sound systems
    Summer of love
    trip
    underground

    #abécédaire #italique #romain #anglais #traits_d'union #accents

     

  • *

    médias et fake news

    bobards (pas de guillemets)
    contrevérité
    fact-checking ; « fact-checker », « fact-checkeur »
    info-divertissement
    « infox »
    mème (un)
    plates-formes
    post-vérité (Larousse)
    « Russiagate »
    « troll »
    WikiLeaks

    #abécédaire #médias

     

  • *

    A. Abrégé de la « marche » du Monde diplomatique

    Les règles typographiques (la « marche ») adoptées par les correcteurs du Monde diplomatique recoupent pour la plupart celles que préconisent les codes typographiques en usage.
    Certains choix sont cependant propres au mensuel. Ils ont pu évoluer depuis 1954.

    0. Remarque liminaire
    On s’affranchit ici d’une partie du vocabulaire professionnel afin de favoriser la compréhension. Ainsi, on utilise les termes « majuscules » et « petites majuscules » plutôt que « capitales » ; « minuscules » plutôt que « bas de casse » ; « traits d’union », « tirets », « deux-points »... plutôt que leurs équivalents de métier.

    1. Accents et signes diacritiques
    Depuis juin 2016, les majuscules sont accentuées au même titre que les minuscules. Cela vaut également pour les petites majuscules et les lettrines.

    La graphie des langues écrites avec l’alphabet latin est respectée : les accents et signes diacritiques sont conservés dans les noms propres (aussi bien les noms géographiques que les noms de personnes). Il en va de même pour les termes de la langue originale non traduits (écrits en italique).

    2. Noms de personnes
    Les personnes vivantes sont désignées avec le titre de civilité correspondant (M. ou Mᵐᵉ), sauf quand il s’agit d’écrivains, d’intellectuels, d’artistes…
    À la première occurrence sont toujours mentionnés le prénom et le nom de la personne. Aux occurrences suivantes, le prénom est omis si le nom est précédé d’un titre de civilité ; quand le nom est mentionné sans titre de civilité, on peut soit conserver le prénom à chaque occurrence, soit l’omettre systématiquement à la partir de la deuxième occurrence.
    Les personnes mortes sont désignées sans titre de civilité.
    Dans les titres et les surtitres, les personnes vivantes sont désignées sans titre de civilité.
    Certains noms propres étrangers, notamment asiatiques, ne sont pas construits de la même façon que les noms français, soit que le prénom et le nom soient inversés, soit que la distinction entre nom et prénom ne soit pas pertinente. Dans la mesure du possible, ces particularités sont respectées.
    Dans TypoDiplo, l’élément le plus important du nom propre est écrit en majuscules, le reste du nom en minuscules (M. François FILLON, MAO Zedong).

    3. Citations
    Les citations sont en italique, guillemets compris (mais les titres d’articles et les slogans sont en romain entre guillemets).
    Les citations internes à une citation apparaissent en italique entre guillemets anglais.

    Les interventions de la rédaction à l’intérieur d’une citation apparaissent entre crochets :
    – en italique lorsqu’elles ne font que restituer un élément manquant de la phrase citée ;
    – en romain lorsqu’il s’agit d’un ajout ou d’un commentaire.
    Les coupes sont signalées par (…) .

    4. Majuscules ou minuscules ?
    Pour tout ce qui touche aux fonctions, la minuscule est de rigueur.
    Ex. : premier ministre, ministre des affaires étrangères, président…
    Les institutions ne portent une majuscule initiale que lorsqu’elles ont un caractère unique, même lorsqu’elles sont suivies de leur sigle.

    Sigles et acronymes
    Jusqu’à quatre lettres : en majuscules, sans points ni espaces.
    Au-delà de quatre lettres : majuscule initiale seulement, sauf dans le cas où l’acronyme ne peut se prononcer que lettre par lettre.
    Ex. : ONU, Anase, AANCR
    Quand on développe un sigle étranger, on ne donne généralement que la traduction française, mais en conservant le sigle de la langue d’origine : le Bureau fédéral d’enquête (FBI) ; le Service fédéral de sécurité (FSB).

    5. Titres d’œuvres
    Sont en italique : les titres d’ouvrages publiés, de revues, d’œuvres d’art…
    Sont en romain entre guillemets : les titres d’articles, de rapports, d’émissions…
    Cf. la fiche détaillée http://typo.mondediplo.net/messages/1265

    6. Chiffres ou lettres ?
    Toujours en lettres : expression d’une durée (vingt-quatre heures), fractions ordinaires (trois quarts, deux tiers ; mais pas les fractions complexes, ex. : 1/84).
    Toujours en chiffres : expression d’une somme (100 euros) ou d’un âge (25 ans).

    On écrit généralement en lettres les nombres qui comprennent un ou deux mots (deux, dix-sept, trente mille, quatre cents) ; on écrit généralement en chiffres les nombres qui comprennent trois mots ou plus (78, 530, 8 500). En cas d’hésitation, le contexte et la nature des textes priment : chiffres le plus souvent, parce que les articles du journal contiennent beaucoup de données, tant dans les analyses socio-économiques que dans les reportages (distances, nombre de personnes…) ; lettres dans le cas des textes comportant peu de données.
    Ainsi, selon la nature de l’article, on pourra écrire « six mariages et soixante-dix-huit enterrements », ou bien « 6 cochons et 78 vaches » (mais pas : six journalistes et 78 lecteurs).

    On ne commence jamais une phrase par un nombre en chiffres.

    7. Notes et appels de notes
    Les appels de notes sont entre parenthèses, en pied (et non pas en exposant), dans le corps du texte. Ils sont toujours en romain, même dans une citation en italique. Ils peuvent suivre une parenthèse fermante.

    La note commence par la reprise à l’identique de l’appel de note (entre parenthèses, en pied et en romain). Elle se termine par un point final.

    8. Coupures des mots
    On coupe après et avant trois lettres.
    Pour une question de confort de lecture, concernant les coupures en bas de colonne (avant un intertitre ou en bas de page), on ne les accepte que si la suite se trouve sur la même demi-page.

    #code_typo

     

  • *

    offre

    un appel d’offres
    offreur (l’) : en économie, contraire du demandeur

    #abécédaire

     

  • *

    Union soviétique

    INSTITUTIONS SOVIÉTIQUES

    Comité central
    commissaire du peuple à la guerre
    Congrès des soviets ; IIe Congrès des soviets
    Congrès du Parti communiste de l’Union soviétique ; XVIIe Congrès du Parti
    Douma (assemblée consultative)
    Guépéou (Direction politique principale, GPU) (le)
    Internationale communiste ; IIIe Internationale, ou Komintern
    KD : Parti constitutionnel démocrate ; les « cadets »
    KGB (Komitet Gossoudarstvennoï Bezopasnosti) (le Comité de sécurité de l’État de l’ex-URSS)
    Kominform
    Komsomol
    Kremlin
    NKVD (Commissariat du peuple aux affaires intérieures)
    nouvelle politique économique (NEP)
    Parti (le) (éventuellement avec majuscule)
    plan quinquennal (Ie, un)
    Politburo
    POSDR : Parti ouvrier social-démocrate
    soviets (conseils) régionaux
    Soviet suprême
    SR : socialistes-révolutionnaires ; SR « de gauche », SR « de droite »
    Tcheka

    PERSONNALITÉS SOVIÉTIQUES

    Iouri ANDROPOV † (directoire du KGB, président de l’URSS)
    Nikolaï BOUKHARINE †
    Leonid BREJNEV † (président de l’URSS)
    Lev KAMENEV †
    Nikita KHROUCHTCHEV † (KHROUCH-[TCHEV)
    Grigori ZINOVIEV †

    CULTURE ET SOCIÉTÉ


    Personnalités
    Kazimir MALEVITCH (1878-1935)

    DIVERS

    affaire de Leningrad (1950)
    Armée rouge ; Armée blanche
    « blancs » (monarchistes, 1917)
    « blouses blanches » (URSS, stalinisme) (complot ou affaire des)
    bolchevik(s) (nom) ; bolchevique(s) (adj.)
    Communauté des États indépendants (CEI)
    coup d’État d’août 1991
    Cronstadt
    « grande guerre patriotique » (1941-1945)
    Grande Terreur
    guerre froide
    kolkhozien
    koulak (paysan aisé) ; dékoulakisé
    Leningrad (ancien nom de Saint-Pétersbourg, 1924-1991)
    ligne Curzon ; ligne Oder-Neisse
    menchevik(s) (nom) ; menchevique(s) (adj.)
    nouvelle politique économique (NEP)
    pacte de Varsovie
    Palais d’hiver (Saint-Pétersbourg)
    Petrograd (ancien nom de Saint-Pétersbourg, 1914-1924)
    perestroïka
    révolution de Février
    révolution d’octobre 1917, révolution d’Octobre, Octobre
    révolution prolétarienne
    « rouges »
    socialiste-révolutionnaire (SR)
    Soviétique (nom) ; soviétique (adj.)
    sovkhozien
    spartakistes
    tchékiste
    thèses d’avril (Lénine)
    « terreur rouge »
    traité germano-soviétique de Rapallo

    #union_soviétique #europe #entités_disparues

     

  • *

    Djibouti, m.

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH111/Djibouti-a46d1.jpg

    Nom officiel : République de Djibouti
    Habitants : Djiboutien(ne)s
    Monnaie : 1 franc de Djibouti (DJF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1992
    Chef de l’État : président de la République, M. Ismaïl Omar GUELLEH (RPP)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Djibouti)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Abdoulkader Kamil MOHAMED
    Siège du gouvernement : Djibouti
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour suprême ; Conseil constitutionnel

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées djiboutiennes (FAD)
    Police : police nationale de Djibouti
    Services de renseignement : service de documentation et de sécurité (SDS)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    FRUD : Front pour la restauration de l’unité démocratique (fondé en 1991)
    PND : Parti national démocratique (fondé en 1992)
    RPP : Rassemblement populaire pour le progrès (ancien parti unique 1980-1992, parti présidentiel) (fondé en 1977)
    UMP : Union pour la majorité présidentielle (coalition de gouvernement) (formée en 2003)

    Note : multipartisme relatif à partir de 1992, quatre partis autorisés

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 27 juin 1977 (de la France)
    Divers : ex-Territoire français des Afars et des Issas, ex-Côte française des Somalis

    TERRITOIRE

    Capitale : Djibouti (Djiboutien[ne]s)

    Divisions administratives : Djibouti est divisé en 6 districts

    Contentieux : contentieux avec l’Érythrée à propos du Ras Doumeira et de l’île Jazira Doumeira (résolution 1862 ONU)

    Divers
    port de Doraleh

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : islam

    Langues 
    Langues officielles : français, arabe
    Autres langues : somali, afar

    DIVERS

    camp Lemonnier
    présence de réfugiés yéménites
    Membre de : l’IGAD, l’UA, la Coopération islamique, la Ligue arabe

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20592

    #pays #djibouti #afrique #corne_de_l'afrique

     

  • *

    Lieux de publication

    Journaux, maisons d’édition...

    0
    10/18, Paris
    20 Minutes, Paris

    A
    AAEL, Toulouse
    À bâbord !, Montréal
    ABC, Madrid
    ABC Color, Asunción
    Ab Irato, Paris
    Academia-Bruylant, Louvain-la-Neuve
    Academy for Educational Development, Washington
    Acratie, La Bussière
    Acropole, Paris
    Actes de la recherche en sciences sociales, Paris
    Actes Sud, Arles
    Acteurs de l’économie, Lyon
    L’Actualité, Montréal
    Aedelsa, Lyon
    Adams Media Corp, Holbrook (Massachusetts)
    Adels, Paris
    Aden, Bruxelles
    Aden. Paul Nizan et les années trente, Nantes
    Adva Center, Tel-Aviv
    Africa Mining Intelligence, Paris
    Africultures, Paris
    Afrique-Éditions, Kinshasa
    Aftenposten, Oslo
    L’Âge d’homme, Lausanne
    Agnès Viénot Éditions, Paris
    Agone, Marseille
    Agriculture and Human Values, Berlin
    Agronomy for Sustainable Development, Les Ulis
    Air Force Magazine, Arlington
    Aïr Info, Agadez
    Akata, Rançon (Haute-Vienne)
    AK Press, Oakland
    Alain Sèbe Images, Vidauban
    Al-Akhbar, Beyrouth
    Albania, Ajaccio
    Albertine, Paris
    Albin Michel, Paris
    Al-Chark Al-Awsat, Londres
    Al Dante, Marseille
    Alfred A. Knopf, New York
    Al-Hayat, Beyrouth
    Al-Jazira (télévision), Doha (Qatar)
    Allary Éditions, Paris
    Allia, Paris
    Alliage, Nice
    Alma éditeur (Paris)
    Al-Misri Al-Yawm, Le Caire
    Al-Medina, Médine
    Allen Lane Penguin Group, New Delhi
    L’Alsace, Mulhouse
    Alter Ethno, Saint-Hippolyte-du-Fort
    Alterpresse, Port-au-Prince
    Alternatives, Paris
    Alternatives économiques, Paris
    Amal Press, Bristol (Royaume-Uni)
    Amara, La Bouilladisse
    Ambit Books, Londres
    The American Conservative, Arlington (Virginie)
    American Economic Review, Pittsburgh
    American Journal of Health Promotion, Royal Oak
    American Journal of Human Genetics, Boston (Massachusetts)
    American Journal of Polical Science, Malden (Massachusetts)
    American Journal of Preventive Medecine, New York
    American Journal of Sociology, Chicago
    Amnis, Aix-en-Provence
    Anacharsis, Toulouse
    Anchor Books, New York
    André Versaille éditeur, Bruxelles
    Les Annales de la recherche urbaine, Paris - La Défense
    Antipodes, Lausanne
    A. Pedone, Paris
    À plus d’un titre, La Bauche
    Apogée, Paris
    Aras, Istanbul
    Arbre bleu, Nancy
    Arcane 17, Paris
    L’Arche, Paris
    L’Archipel, Paris
    Les Arènes, Paris
    Argumenty i fakty, Moscou
    The Arizona Republic, Phoenix
    Arkhê, Paris
    Arléa, Paris
    Armand Colin, Malakoff
    Arnaud Bizalion Éditeur, Arles
    Arnaud Franel Éditions, Paris
    Art 3 - Plessis Éditions, Nantes
    Artège, Perpignan
    Asahi Shimbun, Tokyo
    Asbar for Studies Research and Communications, Riyad
    Ashgate, Farnham (Surrey)
    Asian Survey, Berkeley
    Asia Pacific Viewpoint, Hoboken (New Jersey)
    Asia Times Online, Hongkong
    L’Association, Paris
    L’Atalante, Nantes
    L’Atelier contemporain, Strasbourg
    Atelier des Cahiers, Paris
    Atelier du Gué, Villelongue-d’Aude
    Ateliers Henry Dougier, Paris
    ATG, Bethléem
    Athéna, Québec
    Atlantica, Biarritz
    The Atlantic, Boston
    The Atlantic Monthly, Washington, DC (attention : ce n’est pas New York)
    Atlas, Stockholm
    Atrabile, Genève
    Attila, Paris
    Au diable Vauvert, Vauvert
    Aufbau, Berlin
    Autrement, Paris
    Au vent des îles, Papeete
    Aux forges de Vulcain, Paris
    Aux lieux d’être, Montreuil (attention : ce n’est pas La Courneuve)
    Azer Tag, Bakou

    B
    Babel, Tel-Aviv
    Bachari, Paris
    Balkanologie, Paris
    Ballantine Books, Londres
    Balzac, Baixas
    Bangkok Post
    The Banker, Londres
    Barnes & Co, San Diego
    Bartillat, Paris
    Barzakh, Alger
    Basic Books, New York
    Bayard, Montrouge
    Baywood, New York
    BBC Mundo, Londres
    Beacon Press, Boston
    Le Bec en l’air, Manosque
    Beijing News (en mandarin)
    Belin, Paris
    Les Belles Lettres, Paris
    Bénévent, Nice
    Beople, New York
    Berger-Levrault, Paris
    Berghahn, New York et Londres
    Biteback Publishing, Londres
    Bleu autour, Saint-Pourçain-sur-Sioule
    Bleu de Chine, Paris
    Bloomberg Businessweek, New York (et non Business Week)
    Bloomsbury Publishing, Londres
    La Boîte à bulles, Saint-Avertin
    Boitempo Editorial, Saõ Paulo
    Les Bons Caractères, Pantin
    Le Bord de l’eau, Lormont
    Boréal, Montréal
    Börsen-Zeitung, Francfort
    Bouchène, Saint-Denis
    Brasil de Fato, São Paulo
    Brecha, Montevideo
    La Brèche, Montreuil
    Brepols, Turnhout (Belgique)
    Brill, Boston
    Brookings Institution Press, Washington, DC
    Le Bruit du temps, Paris
    Bruno Leprince, Paris
    Bruylant, Bruxelles
    Buchet-Chastel, Paris
    Bulletin de l’Institut français d’études andines, Lima
    Bulletin of the World Health Organization, Genève
    Burt Franklin, New York
    Business Day, Johannesburg
    Business Insider, Portland
    Business Week (racheté par Bloomberg et devenu depuis Bloomberg Businessweek)

    C
    Cahier d’études stratégiques, Paris
    Cahiers de Chaillot, Paris
    Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, Paris
    Cahiers du cinéma, Paris
    Les Cahiers du journalisme, Lille
    Les Cahiers du SLF, Paris
    Calmann-Lévy, Paris
    Cambourakis, Paris
    Camion Blanc, Rosières-en-Haye
    Campus Fachbuch, Francfort
    Canongate, Edimbourg
    Cap Béar, Perpignan
    Capital Intelectual, Buenos Aires
    Capricci, Nantes
    Cardozo Law Review, New York
    Carnot, Paris
    Cartouche, Paris
    Casa das Letras, Alfragide (Portugal)
    Casbah Éditions, Alger
    Le Cavalier bleu, Paris
    Caros Amigos, Rio de Janeiro
    Cénomane, Le Mans
    Center for Strategic and International Studies, Washington
    Central University Press, Budapest
    Century Foundation, New York
    Cérès Éditions, Tunis
    Cerveau & Psycho, Paris
    Cetim, Genève
    CFDT Productions, Paris
    C. Hurst & Co., Londres
    Challenges, Paris
    Champ libre, Paris
    Champ Vallon, Ceyzérieu
    Chapelot, Paris
    Charles Léopold Mayer, Paris
    Chatto & Windus, Londres
    Chemed Books, Tel Aviv
    Chemical & Engineering News, Washington, DC
    Chemin de ronde, Cadenet
    Chemosphere, Londres
    Cherche Midi, Paris
    China Daily, Pékin
    The Chosun Ilbo, Séoul
    The Christian Science Monitor, Boston
    La Chronique internationale de l’IRES, Noisy-le-Grand
    La Chronique des Amériques, Montréal
    The Chronicle of Higher Education, Washington, DC
    Cidhica, Québec
    Circé, Belval
    Clarendon Press, Oxford
    Clarín, Buenos Aires
    The Clarion-Ledger, Jackson (Mississippi)
    Les Clés de la presse, Montrouge
    Climats, Castelnau-le-Lez
    CNRS Éditions, Paris
    Coconino Press, Bologne
    Colophon, Bruxelles
    Commentary, New York
    El Comercio, Lima
    Common Courage Press, Monroe
    Complexe, Bruxelles
    Connaissances et Savoirs, Paris
    Connaissance de l’emploi, Noisy-le-Grand
    Connexions, Pékin
    Constable and Robinson, Londres
    La Contre Allée, Lille
    Le Coquelicot, Toulouse
    Cornélius, Bordeaux
    Cornell University Press, Ithaca (État de New York)
    Corriere della Sera, Milan
    Corsaires Éditions, Orléans
    Couleur livres, Bruxelles
    Counterpoint, Berkeley (Californie)
    CounterPunch, Petrolia (Californie)
    Le Courrier, Genève
    The Courier-Mail, Brisbane (un seul "r")
    The Courrier ACP-EU, Bruxelles
    Courrier de la planète, Montpellier
    Courrier international, Paris
    Le Courrier picard, Amiens
    CQFD, Marseille
    Creav Atlantique, Pau
    Le Cri éditions, Bruxelles
    Cristel, Saint-Malo
    Critique internationale, Paris
    Crown Publishers, New York
    Cultures et conflits, Saint-Ouen
    Current Biology, Londres

    D
    Dagens Nyheter, Stockholm
    Dagsavisen, Oslo
    Daily Monitor, Kampala (Ouganda)
    The Daily Nation, Nairobi (Kenya)
    Daily News Egypt, Le Caire
    The Daily Star, Beyrouth
    The Daily Telegraph, Londres
    Dalimen, Alger
    Dalloz-Sirey, Paris
    Danas, Belgrade
    Danger public, Paris
    Dargaud, Bruxelles (siège éditorial)
    Darna, Naplouse
    Dar An-Nahar, Beyrouth
    éd. Dar El-Gharb, Oran
    Dar Nelson, Beyrouth
    Dawn, Karachi
    De Boeck, Bruxelles
    Défense nationale et sécurité collective, Paris
    Defense News, Springfield (Virginie)
    Delachaux et Niestlé, Lonay (Suisse)
    Delcourt, Paris
    Delta Books, New York
    Demi-Lune, Paris
    Demopolis, Paris
    De Morgen, Bruxelles,
    La Dépêche, Toulouse
    Dentu, Paris
    La Dernière Goutte, Strasbourg
    Le Devenir social, Paris
    Le Devoir, Montréal
    Der Tagesspiegel, Berlin
    Descartes & Cie, Paris
    Desde Abajo, Bogota
    Des femmes - Antoinette Fouque, Paris
    Desmaret, Strasbourg
    De Standaard, Groot-Bijgaarden (Belgique)
    Le Devoir, Montréal
    Dialogues, Brest
    The Dickinson Press, (Dickinson, Dakota du Nord)
    Die Linkspartei, Wiesbaden
    Dieter Winkler, Bochum
    Die Vrye Afrikaan, Durbanville (Afrique du Sud)
    Die Zeit, Hambourg
    Dietz, Bonn ou Berlin
    Diffusion de l’information sur l’Amérique latine, Lyon
    La Digitale, Baye
    Direct Matin, Paris
    La Dispute, Paris
    La Documentation française, Paris
    Domat, Paris
    Don Quichotte, Paris
    Doubleday, New York
    Le Droit ouvrier, Montreuil
    Droz, Genève
    Duke University Press, Durham
    Dunod, Malakoff
    Dykinson, Madrid

    E
    Earthscan Publications Ltd, Nairobi
    The East African, Nairobi
    Eburnie, Abidjan
    L’Écarlate, Orléans
    L’Échappée, Paris (précédemment à Montreuil)
    L’Écho, Bruxelles
    Les Échos, Paris
    L’École émancipée, Caen
    Econometrica, Hoboken (New Jersey)
    Economics of Education Review, Amsterdam
    The Economic Times, New Delhi
    Economica, Paris
    Economic Affairs, Londres
    Économie et Statistiques, Paris
    Économie Matin, Paris
    L’Économie politique, Paris
    The Economist, Londres
    The Economist Intelligence Unit, New York
    Écosociété, Montréal
    éd. Ciepac, Mexico
    éd. Ciesas, Mexico
    Ed. Malatesta, La Paz (Bolivie)
    éd. Panama, Paris
    Ediciones Escaparate, Conceptión (Chili)
    Edicions 62, Barcelone
    EDIF, Alger
    Ediouro, São Paulo
    Édisud, Aix-en-Provence
    Éditions Amsterdam, Paris
    Éditions Arkuiris, La Courneuve
    Éditions B2, Paris
    Éditions Cairn, Pau
    Éditions Cercle d’Art, Paris
    Éditions Chronique, Paris
    Éditions CNT-RP, Paris
    Éditions de Juillet, Chantepie
    Éditions de l’Atelier, Ivry-sur-Seine
    Éditions de la Cité, Brest
    Éditions de la Maison des sciences de l’homme, Paris
    Éditions de l’Amateur, Paris
    Éditions de la Nuit, Arles
    Éditions de la Sorbonne, Paris
    Éditions de l’Asymétrie, Toulouse
    Éditions de l’Aube, La Tour-d’Aigues
    Éditions de l’Attribut, Toulouse
    Éditions de l’Éclat, Paris
    Éditions de l’EHESS, Paris
    Éditions de l’Épervier, Montreuil (?)
    Éditions Delga, Paris
    Éditions de l’Imprimeur, Besançon
    Éditions de l’Institut des Amériques, Paris
    Éditions de l’OCDE, Paris
    Éditions de l’Olivier, Paris
    Éditions de l’Opportun, Paris
    Éditions de Minuit, Paris
    Éditions d’en bas, Lausanne
    Éditions des Équateurs, Paris
    Éditions des Femmes, Paris
    Éditions des Nations unies, Genève
    Éditions des Syrtes, Genève
    Les Éditions du bout de la ville, Le Mas-d’Azil
    Éditions du Caïman, Saint-Étienne
    Éditions du Canoë, Paris
    Éditions du Centre d’histoire du travail, Nantes
    Éditions du centre Paul-Hymans, Bruxelles
    Éditions du Cercle de la librairie, Paris
    Éditions du Cerf, Paris
    Éditions du Cerisier, Cuesmes (Belgique)
    Éditions du Chêne, Paris
    Éditions du Conseil de l’Europe, Strasbourg
    Éditions du Croquant, Vulaines-sur-Seine (anciennement Bellecombe-en-Bauges)
    Éditions du Cygne, Paris
    Éditions du Détour, Paris
    Éditions du huitième jour, Paris
    Les Éditions du Jaguar, Paris
    Éditions du Larzac, Nant
    Éditions du Linteau, Paris
    Éditions du Moment, Paris
    Éditions du Monde libertaire, Paris
    Éditions d’une, Paris
    Éditions du Panama, Paris
    Éditions du Ricochet, Tourtour (Var)
    Éditions du Rocher, Monaco (siège social)
    Éditions du Rouergue, Arles
    Éditions du Sandre, Paris
    Éditions du Sonneur, Paris
    Éditions du Temps, plusieurs maisons d’édition
    Éditions du Toucan, Paris
    Éditions du Trésor, Paris
    Éditions François Bourin, Paris
    Éditions Frat Mat, Abidjan
    Éditions Informpechat, Moscou
    Éditions Kimé, Paris
    Éditions LEP, Le Mont-sur-Lausanne
    Éditions libertaires, Saint-Georges-d’Oléron
    Les Éditions Martin de Halleux, Paris
    Éditions Matériologiques, Paris
    Éditions Mimésis, Paris
    Les Éditions Noir sur Blanc, Paris, Lausanne
    Éditions N° 1, Paris
    Éditions Nzoi, Kinshasa
    Éditions Palea, Moscou
    Éditions Pélissier, Orgeval
    Éditions Picquier, Arles
    Éditions rue d’Ulm, Paris
    Éditions Sillage, Paris
    Les Éditions sociales, Paris
    Éditions Syllepse, Paris
    Éditions Unesco, Paris
    Editora de Cultura, São Paulo
    Editorial de Ciencias Sociales, La Havane
    Editorial José Martí, La Havane
    Editorial Universitaria, Santiago du Chili
    EDP Sciences, Les Ulis
    Efimerida ton Syntakton (Le Journal des rédacteurs), Athènes
    Einaudi, Turin
    Electoral Studies, Amsterdam
    Ellipses, Paris
    El Espectador, Bogota
    Elkar, Saint-Sébastien (Espagne)
    Elyzad, Unis
    Les Empêcheurs de penser en rond, Paris
    ENAG, Alger
    Energeia, Berne
    ENS Éditions, Lyon
    L’Encyclopédie des nuisances, Paris
    Énergie pour tous, Niamey
    Enrick B. Éditions, Paris
    En toutes lettres, Casablanca
    Entremonde, Genève
    Environmental Health Perspectives, Durham (Caroline du Nord)
    Environmental Science and Technology, Société américaine de chimie, Washington, DC
    Érès, Toulouse
    Erick Bonnier, Paris
    Espace, populations, sociétés, Villeneuve-d’Asq
    Espacio Laical, La Havane
    Espoir, Paris
    L’Espresso, Rome
    Expresso, Lisbonne
    Esprit, Paris
    L’Esprit des péninsules, Paris
    L’Esprit du temps, Bègles (anciennement Le Bouscat)
    Estrella, Paris
    Estudios Urbanos, Lima
    Les Étaques, Lille
    Éternel, Paris
    Étincelles, Perpignan
    Études, Paris
    Les Études du CERI, Paris
    Eurabe-CADH, Paris
    Eurasia Daily Monitor, Washington, DC
    Eurekah-Landes Bioscience, Georgetown (Texas)
    European Law Journal, Hoboken (New Jersey)
    Eurotopia, Bandau (Allemagne)
    Evenimentul Zilei, Bucarest
    Everat, Paris
    The Examiner, Washington, DC
    L’Expansion, Paris
    Express India, New Delhi
    Extra !, New York
    The Express Tribune, Karachi

    F
    La Fabrique, Paris
    Die Fackel, Vienne
    Fakir, Amiens
    Fantassins, Montpellier
    Fario, Paris
    Il Fatto Quotidiano, Rome
    Le Félin, Paris
    Le Figaro, Paris
    Le Figaro Economie, Paris
    Finance & Development, Washington, DC
    Financial Times, Londres [attention pas de The]
    Financial Times Deutschland, Hambourg
    Financial Times Magazine, Londres
    Finitude, Le Bouscat
    First Edition, Paris
    Fischer Verlag, Francfort
    Focus Asie du Sud-Est, Bangkok
    Folha de S. Paolo
    Folio, Kharkiv
    Fondation Gabriel Péri, Pantin
    Fondo Editorial del Congresso del Perú, Lima
    Forbes, New York
    Foreign Affairs, New York (et non pas Tampa !)
    Foreign Policy, Washington, DC
    Fortune, New York
    Franco Angeli, Rome
    François Bourin éditeur, Paris
    François-Xavier de Guibert, Paris
    Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ), Francfort
    Fraternité Matin, Abidjan
    The Free Press, Londres ou New York
    Frontline, Madras (Chennai)
    Futuribles, Paris
    Futuropolis, Paris
    FYP éditions, Limoges

    G
    Gaeso, Katmandou
    Galaade, Paris
    Galilée, Paris
    La Galipote, Vertaizon
    Gallmeister, Paris
    Garnet Publishing, Reading (Royaume-Uni)
    Gazzetta di Parma
    La Gazette du Maroc, Rabat
    Le Genre humain, Paris
    Géopolitique africaine, Paris
    George Washington University Press, Washington, DC
    Geuthner, Paris
    Glénat, Grenoble
    Global Chances, Suresnes
    Globe, Paris
    The Globe and Mail, Toronto
    Golias, Villeurbanne
    Grandvaux, Brinon-sur-Sauldre
    Green Audit, Aberystwyth (Royaume-Uni)
    Gresea Echo, Bruxelles
    Grijalbo, Mexico
    Guanda, Parme
    The Guardian, Londres
    Guérin, Chamonix
    La Guillotine, Albi
    Gulf News, Dubaï

    H
    Haaretz, Tel-Aviv
    Handelszeitung, Zurich
    The Hankyoreh (quotidien, Séoul)
    Harper & Row, New York
    HarperCollins, New York
    HarperCollins Publishers India, Noida (Uttar Pradesh)
    Harvard University Press, Cambridge
    Harper’s, New York
    Hart Publishing, Oxford
    Haymarket Books, Chicago
    HB Éditions, Forcalquier
    Headline Book Publishing, Londres
    L’Hebdo, Lausanne
    Hebrew Publishing House, Tel-Aviv
    Henry Holt, New York
    Hermann, Paris
    Hermé, Paris
    Hermès-Lavoisier, Paris
    L’Herne, Paris
    Hérodote, Paris
    Héros-Limite, Genève
    Het Belang van Limburg, Hasselt,
    Hetzel-Quantin, Paris
    Heyne, Munich
    Hill and Wang, New York
    The Hindu, New Delhi
    L’Histoire, Paris
    Hoëbeke, Paris
    L’Homme, Paris
    Homnisphères, Paris
    Houghton Mifflin, Boston
    The Huffington Post (blog)
    Hugo et Compagnie, Paris
    L’Humanité, Saint-Denis
    L’Humanité Dimanche, Saint-Denis
    Hürriyet (Istanbul)
    Hurst & Company, Londres

    I
    I Avgi, Athènes
    Ibis Press, Paris
    I. B. Tauris, Londres ou New York
    Idées et combats, Paris
    Ides et Calendes, Neuchâtel
    Il Corriere della Sera, Milan
    Il Manifesto, Rome
    Il Mulino, Bologne
    Il Ponte, Bologne
    Imagen Contemporánea, La Havane
    Imago, Paris
    Imprensa de Ciências Sociais, Lisbonne
    Les Impressions nouvelles, Bruxelles
    Inculte, Paris
    The Independent, Londres
    Les Indes savantes, Paris
    Indian Research Press, New Delhi
    Indiana University Press, Bloomington
    Infolio Éditions, Paris
    Infolio, Gollion (Suisse)
    InfoSud (agence de presse), Genève
    Infoworld, San Francisco
    Les Inrockuptibles, Paris
    L’Insomniaque, Montreuil
    Institut d’études slaves, Paris
    Institut de recherche de la FSU, Les Lilas
    Institut de recherche sur le Maghreb contemporain, Tunis
    Instituto Cubano del Libro, La Havane
    Instituto de Estudios Peruanos (IEP), Lima
    L’Interdisciplinaire, Limonest
    Interlink Pub Group, New York
    International Crisis Group, Bruxelles
    International Herald Tribune, Neuilly-sur-Seine (Serge Halimi, et non Paris) (devenu le 15 octobre 2013 l’International New York Times)
    International Journal of Climatology, Reading (Royaume-Uni)
    International Review of the Red Cross, Genève
    ¿Interrogations ?, Paris
    IRD Éditions, Marseille
    The Irish Times, Dublin
    Ivan R. Dee Inc., Chicago
    Ivrea, Paris
    Izvestia, Moscou

    J
    Jaca Book, Milan
    Jacana, Johannesburg
    Jacob-Duvernet, Paris
    J’ai lu, Paris
    James Currey, Londres
    The Japan Times, Tokyo
    Japonesia Review, Tokyo
    Jean-Claude Gawsewitch, Paris
    Jean-Claude Lattès, Paris
    Jean Picollec, Paris
    Jeune Afrique, Paris
    la Joie de lire, Genève
    Jonathan Ball, Johannesburg
    The Johns Hopkins University Press, Baltimore
    John Wiley et John Wiley & Sons, New York ou Chichester ou Hoboken (New Jersey)
    La Jornada, Mexico
    Joseph K., Nantes
    Le Jour, Yaoundé
    Le Journal hebdomadaire, Casablanca
    Journal officiel de l’Union européenne, Luxembourg
    Journal of Economic Theory, Amsterdam
    Journal of Ethnic and Migration Studies, Brighton
    Journal of the Medical Association of Thailand, Bangkok

    K
    Karthala, Paris
    Keter-Books, Jérusalem
    Khiasma Sud, Marseille
    KITLV Press, Leiden (Pays-Bas)
    Klanba Éditions, Paris
    Klincksieck, Paris
    Knopf, Toronto
    Knopf, Copenhague
    Knopf, New York
    Kobunsha, Tokyo
    Koha Ditore, Pristina
    Kommersant Vlast, Moscou
    Konkret, Hambourg
    The Korea Times, Séoul

    L
    Labor, Loverval (Belgique)
    Labor et Fides, Genève
    Laika, Hambourg
    Lancashire Telegraph, Blackburn (Royaume-Uni)
    The Lancet [Infectious Diseases], Londres
    Larcier, Bruxelles
    Lars Müller Publishers, Baden (Suisse)
    Latin Business Chronicle, Miami (Floride)
    Lavauzelle, Panazol
    Lawrence Erlbaum, Londres
    Leduc.s Éditions, Paris
    La Lenteur, Paris
    Lessius, Namur (Belgique)
    La Lettre de l’océan Indien, Paris
    La Lettre du continent, Paris
    L’Harmattan, Paris
    La Librairie orientale, Beyrouth
    La Libre Belgique, Bruxelles
    El Litoral, Santa Fe (Argentine)
    Liaisons directes, Besançon
    Liana Levi, Paris
    Lianhe Zaobao, Singapour
    Liber - Raisons d’agir, Paris (pour les premiers ouvrages jusqu’en 1998) (puis Raisons d’agir [seulement], Paris)
    Liberalnaïa Missiia, Moscou
    Libertalia, Montreuil
    La Liberté, Genève
    Liberté économique et progrès social, Paris
    Libre & Solidaire, Paris
    Librería Española,Madrid
    Les Liens qui libèrent, Paris
    Lieux communs, Nantes
    Lignes, Fécamp
    Lignes de repères, Paris
    Lignes et Manifestes, Paris
    Le Livre de poche, Paris
    La Louve éditions, Cahors
    Luc Pire, Bruxelles
    Lux, Montréal
    Lynne Rienner Publishers, Boulder (Colorado)

    M
    Maariv, Tel-Aviv
    Machsom Watch, Tel-Aviv
    Mail and Guardian, Johannesburg
    Mainstream Publishing, Edimbourg
    Maisonneuve et Larose, Paris
    Malta University Press, La Valette
    Mango, Paris
    Manohar, New Delhi
    Manucius, Paris
    Le Manuscrit, Paris
    Mapa Publishers, Tel Aviv
    Marakhot, Tel-Aviv
    Marco Pietteur, Esch-sur-Alzette (Luxembourg)
    Mardaga, Bruxelles
    Mare & Martin, Paris
    Maren Sell, Paris
    Mareuil, Paris
    Marines Éditions, Rennes
    La Martinière, Paris
    Martin Secker, Londres
    Matériaux pour l’histoire de notre temps, Nanterre
    Maurice Dreyfous, Paris
    Max Milo, Paris
    Meadowlark Springs Production, Big Piney (Wyoming)
    Medact, Londres
    Med Ali, Sfax (Tunisie)
    Médial - Sang de la Terre, Paris
    Mediterranean Politics, Londres
    M éditeur, Saint-Joseph-du-Lac (Québec) (anciennement Ville Mont-Royal, Québec)
    Melville House, New York
    Mémoire d’encrier, Montréal
    Mémoire du livre, Paris
    Métailié, Paris
    Methuen, Londres
    MétisPresses, Genève
    Metropolis, Genève
    Metropolitan Books, New York
    Miami Herald
    Michalon, Paris
    Michel Houdiard, Paris
    Michel Lafon, Neuilly-sur-Seine (anciennement Paris)
    Michel Lévy, Paris
    Michigan State University Press, East Lansing
    The Middle East Journal, Washington
    The Middle East Review of International Affairs, Jérusalem
    Middle East Report, Washington
    Mideast Mirror, Londres
    Midi libre, Saint-Jean-de-Védas
    Mille et une nuits, Paris
    Minerva, Paris
    Mint asbl, Bruxelles
    Mirobole éditions, Bordeaux
    Miskal Yediot Aharonot Books, Tel Aviv
    Mississippi Business Journal, Jackson
    The MIT Press, Boston
    The MIT Press, Cambridge (Massachusetts)
    Mnémos, Saint-Laurent-d’Oingt
    Le Monde à l’envers, Grenoble
    Le Monde libertaire, Paris
    Monde nouveau / Afrique nouvelle, Vevey (Suisse)
    The Monitor, Kampala
    Monsieur Toussaint Louverture, Toulouse
    Montparnasse, Paris
    Montagne Magazine, Grenoble
    Montchrestien, Paris
    Monthly Review, New York
    Monthly Review Press, New York
    Le Mot et le Reste, Marseille
    Mother Jones, San Francisco
    Mouvements, Paris
    Moyen-Orient, Paris
    Multinational Monitor, Washington, DC
    El Mundo, Madrid
    Le Muscadier, Paris

    N
    La Nacíon, Buenos Aires
    La Nación (quotidien, Santiago)
    El Nacional, Caracas
    Nada, Paris
    Nanfang Zhoumo, Canton (« Week-end du Sud »)
    The Nation, Bangkok
    The Nation, New York
    The National Catholic Reporter, Kansas City
    The National Interest, Washington, DC
    National Post, Toronto
    National Science Foundation, Arlington (Virginie)
    Nation Books, New York
    Nation of Islam, Chicago
    Natsiia i Derjava, Kiev
    Nature, Londres
    Nature Communications Londres
    Nature Genetics, Londres
    Nature et Progrès Éditions, Uzès
    Neue Rheinische Zeitung, Cologne
    Nevicata, Bruxelles
    Newsweek, New York, hebdomadaire
    New Left Review, Londres
    The National Interest, Washington, DC
    The New Press, New York
    The New Republic, Washington, DC
    New Society Publishers, Gabriola Island (Canada)
    The New Statesman, Londres
    New Straits Times, Kuala Lumpur (quotidien)
    The New Times, Moscou
    The New York Times
    The New Yorker
    Nezavissimaïa Gazeta, Moscou
    Nhan Dan, Hanoï
    Niet ! Éditions, Le Mas-d’Azil
    Nihon Keizai Shimbun, Tokyo
    NiL, Paris
    Noir et Rouge, Paris
    Non Lieu, Paris
    W. W. Norton, New York
    Les Notes de l’IES, Paris
    Le Nouveau Courrier, Bamako
    Nouveau Monde, Paris
    Nouvelles Éditions de l’université, Paris
    Nouvelles Éditions ivoiriennes, Abidjan
    Nouvelles Éditions Lignes, Fécamp (devenues Lignes, Fécamp)
    Novaïa Gazeta, Moscou
    Nowy Przemys, Katowice
    Nowy Robotnik, Katowice
    NRC Handelsblad, Rotterdam
    Nuestra America, Buenos Aires
    El Nuevo Herald, Miami
    Les Nuits rouges, Paris
    Nutrients, Bâle
    Nuvis, Paris

    O
    Observatoire des Amériques, Montréal
    The Observer, Londres
    Odile Jacob, Paris
    L’Œuvre, Paris
    Oh ! Éditions, Paris
    Oikos-tau, Barcelone
    OIT, Genève
    Oil and Gas Journal, Houston (Texas)
    Olive Branch Press, Northampton (Massachusetts)
    L’Olivier, Paris
    Olizane, Genève
    Ombres, Toulouse
    Omniscience, Mouans-Sartoux
    Oneworld Publications, Oxford
    Open Democracy, Londres
    OR Books, Croydon (Royaume-Uni)
    L’Orient - Le Jour, Beyrouth
    Oser dire, Esch-sur-Alzette (Luxembourg)
    Osez la république sociale !, Gaël
    L’Osservatore Romano, Vatican
    Otium, Ivry-sur-Seine
    Ouest-France, Rennes
    Outlook, New Delhi
    Overlook Press, New York
    Oxford University Press, New York (si ce n’est pas Oxford)

    P
    La Padania, Milan
    Page 2, Lausanne
    Página 12, Buenos Aires
    Página 13, São Paulo
    Pagnerre, Paris
    El País, Madrid
    Palgrave, Londres
    Palgrave Macmillan, Londres ou New York ou divers
    Pambazuka News, Nairobi
    Pantheon, Munich
    Pantheon Books, New York
    Paperback, Londres
    Paradigm Publisher, Boulder
    Paralela 45, Bucarest
    Parenthèses, Marseille
    Le Parisien, Saint-Ouen
    Pardes, Haïfa
    Paris-Méditerranée, Paris
    Participer, Paris
    Pascal Galodé, Saint-Malo
    Le Pas de côté, Vierzon
    Passage du Nord-Ouest, Albi
    Le Passager clandestin, Paris (anciennement Neuvy-en-Champagne, puis Lyon)
    Les Passés simples, Toulouse
    Le Passeur, Paris
    Pathfinder, Montréal
    Paulsen, Paris
    Payot & Rivages, Paris
    Peeters, Louvain
    Penguin Books, New York
    Pennsylvania State University Press, Philadelphie
    La Pensée sauvage, Grenoble
    Peperoni Books, Berlin
    Pepper, Paris
    Perfil, Buenos Aires
    Perigee Books, New York
    El Periódico de Catalunya, Barcelonne
    El Periódico (Guatemala)
    Periódico Informativo Oftalmológico, Buenos Aires
    Permanent Black, Delhi
    Perrin, Paris
    Les Perséides, Mordelles
    Perspectives chinoises, Hongkong
    Perspectives économiques en Afrique, Paris
    Peter Hammer Verlag, Wuppertal
    Peter Lang, Bruxelles (siège social)
    Les Petits Matins, Paris
    Éditions Pétra, Paris
    Petroleum Review, Londres
    Phaidon, Paris
    Phébus, Paris
    Philippe Rey, Paris
    Philippine Daily Inquirer, Makati (Manille)
    Philosophie Magazine, Paris
    Pierre-Guillaume de Roux, Paris
    Le Plan B, Paris
    PLOS One (en ligne)
    Plume, New York
    Pluto Press, Londres
    PNAS, Washington, DC
    Point de vue, Paris
    Le Point du jour éditeur, Paris
    Political Communication, Philadelphie
    Politico, Arlington
    Politika, Belgrade
    Politique africaine, Paris
    Politique étrangère, Paris
    Politique internationale, Paris
    Politix, Paris
    Polity Press, Cambridge
    Pontcerq, Rennes
    Population & Avenir, Paris
    Population & Sociétés, Institut national d’études démographiques (INED), Paris
    Pour, Paris
    Pour la Palestine, Paris
    Prairial, Paris
    Les Prairies ordinaires, Paris
    Premières Pierres, Saint-Maurice
    Premier Parallèle, Paris
    La Prensa, La Paz
    Prensa libre, Guatemala
    Présence africaine, Paris
    La Presse, Montréal
    La Presse de Tunisie, Tunis
    Presses de la Cité, Paris
    Presses de la Renaissance, Paris
    Presses de l’Inalco, Paris
    Presses de l’Université Laval, Québec
    Presses de l’université Paris-Sorbonne
    Presses de Sciences Po, Paris
    Presses du Châtelet, Paris
    Les Presses du réel, Dijon
    Presses universitaires de Bordeaux, Pessac
    Presses universitaires de France, Paris
    Presses universitaires de Laval, Québec
    Les Presses universitaires de Montréal
    Presses universitaires du Mirail, Toulouse
    Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve-d’Ascq
    Presses universitaires François-Rabelais, Tours
    Princeton Architectural Press, New York
    Privat, Toulouse
    Problèmes d’Amérique latine, Paris
    Proceedings Magazine, Annapolis (Maryland)
    Profile, Londres
    Prolongations, Issy-les-Moulineaux
    Prometheus Books, Amherst (New York)
    Propyläen Verlag, Berlin
    Prospect, Londres
    Le P’tit Gavroche, Lyon
    PublicAffairs (sans espace), New York
    Public Culture, New York
    Public Library of Science, San Francisco
    Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence
    Publications universitaires européennes, Berne
    Público, Madrid
    Pulso, La Paz
    Punctum, Paris
    Pygmalion, Paris
    Pyramyd, Paris

    Q
    Quæ, Versailles
    Les 400 coups, Montréal
    Quai Voltaire, Paris
    Québec Amérique, Montréal
    Quidam éditeur, Meudon
    La Quinzaine littéraire, Paris
    Le Quotidien, Dakar

    R
    Racine, Bruxelles
    Raisons d’agir, Paris (cf. Liber - Raisons d’agir) quelques titres à Ivry
    Ralph Myles Publisher, Colorado Springs
    Random House, New York ou Londres
    Ramsay, Paris
    La Razón, La Paz
    Regain de lecture, Orléans
    Regnery Publishing, Washington, DC
    La Renaissance du livre, Bruxelles
    La Renverse, Caen
    éd. René Viénet, Belaye
    Le Rénovateur, Vientiane (Laos)
    La República, Lima
    La Repubblica, Rome
    Les Requins marteaux, Bordeaux
    Res Publica, Gémenos
    Ressouvenances, Villers-Cotterêts
    Retraite et société, Paris
    Review of African Political Economy, Sheffield (Royaume-Uni)
    Revue bleue, Paris
    Revue de l’énergie, Paris
    Revue de l’IRES, Noisy-le-Grand
    La Revue des droits de l’homme, Nanterre
    Revue des études slaves, Paris
    Revue européenne des migrations internationales, Poitiers
    Revue d’histoire, Saint-Denis
    Revue d’histoire de l’Amérique française, Montréal
    Revue française de pédagogie, Lyon
    Revue internationale des sciences sociales, Paris
    La Revue internationale et stratégique, Paris
    La Revue nouvelle, Bruxelles
    Revue politique et parlementaire, Puteaux
    Revue suisse, Berne
    Riad El-Rayyes Books, Beyrouth
    Rivages, Paris
    Riveneuve, Paris
    The Riverside Press, Cambridge
    Rizzoli, Rome
    Robert Laffont, Paris
    Robotnik Slaski, Katowice
    Roma Tre-Press, Rome
    Rosspen, Moscou
    Rossiïskaïa Gazeta, Moscou (attention : i suivi de i tréma)
    Roularta Books, Roeselare (Belgique)
    Routledge, Abingdon (Royaume-Uni) ou New York
    Rowman & Littlefield, Lanham (Maryland)
    Royal Geographical Society, Londres
    Rue de l’échiquier, Paris
    Rue du monde, Voisins-le-Bretonneux
    Rue des cascades, Paris
    Rzeczpospolita, Varsovie

    S
    Saarbrücker Zeitung (quotidien)
    Sabine Wespieser, Paris
    Sables, Pin-Balma
    Said International, Malte
    Saint Martin’s Press, New York
    Saint-Simon, Paris
    Sakkoulas, Athènes
    Salt Publishing, Cambridge (Royaume-Uni)
    Salvator, Paris
    Santé & Travail, Paris
    Santé publique, Laxou
    Saptamâna Financiara, Bucarest
    Saqi, Londres
    Schirmer/Mosel, Hambourg
    Schoken, Tel-Aviv
    Science, Washington, DC
    Sciences et Avenir, Paris
    Sciences sociales et santé, Paris
    Scribest Publications, Hœnheim
    Scrineo, Paris
    The Scotsman, Edimbourg
    Seghers, Paris
    Sens & Tonka, Paris
    Seppia, Strasbourg
    Le Serpent à plumes, La Madeleine-de-Nonancourt
    Seuil, Paris
    Seven Stories Press, New York
    Shaw, Londres
    Shehui Kexue Wenxian Chubanshe, Pékin
    Siedler Verlag, Munich
    Sigest, Alfortville
    Siglo XXI, Buenos Aires
    Sillage, Paris
    Simon & Schuster, New York
    Sindbad, Paris
    Skira, Milan
    Slow Food Editore, Bra (Italie)
    Small Arms Survey, Genève
    Soap Éditions, Mionnay
    Société des écrivains, Paris
    Social Choice and Individual Values, New Haven (Connecticut)
    Socialist Register, New York
    Social Science and Medicine, Leicester (Royaume-Uni)
    Social Science Quarterly, Hoboken (New Jersey)
    Sociologie et Société, Montréal
    Le Soir, Bruxelles
    Le Soleil, Québec
    Solidarité Guatemala, Paris
    Les Solitaires intempestifs, Besançon
    Solhanets, Blajan
    Somogy éditions d’art, Paris
    Sonatine Éditions, Paris
    Soteca, Paris
    Le Souffle d’or, Gap
    South China Morning Post, Hongkong
    South Dakota Law Review, Vermillion
    South End Press, Cambridge (Massachusetts)
    Der Spiegel, Hambourg
    Springer, Cham (Suisse)
    La Stampa, Turin (avec trois rédactions : Turin, Milan, Rome)
    Stanford University Press, Redwood City
    Steidl, Göttingen
    Steinkis, Paris
    Stern, Hambourg
    Stratégies, Issy-les-Moulineaux
    Straits Times, Singapour
    St. Martin’s Press, New York
    Sudamericana, Buenos Aires
    Süddeutsche Zeitung, Munich
    Sud Ouest, Bordeaux
    Suhrkamp, Berlin
    Sulliver, Cabris
    The Sunday Times, Londres
    Super 8 Éditions, Paris
    Sussex Academic Press, Brighton
    Syros, Paris

    T
    La Table ronde, Paris
    Tahin Party, Lyon
    Tallandier, Paris
    Talmart, Paris
    Talonbooks, Vancouver
    Tarik Éditions, Casablanca
    Tatamis, Paris
    Taz, Berlin
    Le Temps, Abidjan
    Le Temps des cerises, Montreuil (anciennement Pantin, puis Paris)
    Les Temps modernes, Paris
    Le Temps des médias, Paris
    Le Temps qu’il fait, Bazas
    Téoros, Montréal
    Téraèdre, Paris
    Terrain, Paris
    Terres et Vie, Nivelles (Belgique)
    Terre vivante, Mens
    Tesev Publications, Istanbul
    Textuel, Paris
    Thaddée, Marseille
    Thames & Hudson, Paris
    Théâtre typographique, Courbevoie
    La Thébaïde, Le Raincy
    Thélès, Paris
    Le Tiers Livre, Saint-Cloud
    Three Leaves Publishing, New York
    Three Rivers Press, New York
    Tidal, New York
    El Tiempo, Bogota
    Time, New York
    The Times, Londres
    Timéli, Genève
    Tintablava - Bleu autour, Saint-Pourçain-sur-Sioule
    Tintaji, Quinto
    Tipografia, Macao
    Tirésias, Paris
    Today’s Zaman, Istanbul
    Tomato News, Suresnes
    Touchstone, New York
    Toute Latitude, Paris
    To Vima, Athènes
    TPBM, Marseille
    Transcontinental, Montréal
    Travail, genre et sociétés, Paris
    Travailler, Paris
    Trends-Tendances, Bruxelles
    Tribord, Mons (ni Paris ni Bruxelles)
    La Tribune, Paris
    Tribuna, Guatemala
    Tristram, Auch
    Trolley Ltd, Londres
    Turkish Daily News, Ankara

    U
    Ultima Hora, Asunción
    United Press International (UPI), Washington, DC
    El Universal Mexico
    University of California Press, Berkeley, puis Oakland
    University of Chicago Press
    University of Hawaii Press, Honolulu (États-Unis)
    University of Illinois Press, Urbana
    University of Iowa Press
    University of Michigan Press, Ann Arbor
    University of Minnesota Press, Minneapolis
    University of Natal Press, Pietermaritzburg (Afrique du Sud)
    University of North Carolina Press, Chapel Hill
    University of Oklahoma Press, Norman
    University of Pennsylvania Press, Philadelphie
    University Press of Florida, Gainesville
    University Press of Kansas, Lawrence
    University Press of Kentucky, Lexington
    University of Texas Press, Austin
    University of the West Indies Press, Kingston (Jamaïque)
    University of Wisconsin Press, Madison
    El Universo, Quito
    Urbanisme, Paris
    US News & World Report, Washington, DC
    USA Today, McLean (Virginie)
    L’Usine nouvelle, Antony

    V
    Valeurs actuelles, Paris
    Valor Econômico, São Paulo
    Vajra Publications, Gainesville (États-Unis)
    Vanderbilt University Press, Nashville
    Varia, Montréal
    Vendémiaire, Paris
    VenEconomía, Caracas
    Vents d’ailleurs, La Roque-d’Anthéron
    Verdier, Lagrasse
    Verso, Londres ou New York
    Verticales, Paris
    V&R Uni Press, Göttingen
    Via Romana, Versailles
    Viator Publications, Negombo (Sri Lanka)
    La Vie économique, Berne
    Vientiane Times(Laos)
    Viking, New York
    Village mondial, Paris
    Villard Books, New York
    La ville brûle, Montreuil-sous-Bois
    Vingtième Siècle, Paris
    24 Heures, Lausanne
    24 Images, Montréal
    Viviane Hamy, Paris
    Vlast, Moscou
    Voix d’encre, Montélimar
    La Voix du Nord, Lille
    La Volte, Clamart
    Vuibert, Paris

    W
    Wal Fadjri, Dakar
    The Wall Street Journal, New York
    El Watan, Alger
    The Weekly Observer, Kampala
    The Weekly Standard, Washington, DC
    Weidenfeld & Nicolson, Londres
    Weiss Press, Jérusalem
    William Blake & Co, Bordeaux
    Women’s Press, Toronto
    Word Policy Journal, New York
    Work and Occupations, Thousand Oaks (Californie)
    World Development, Amsterdam
    World Politics, Baltimore
    W. W. Norton & Company, New York et Londres

    X
    Xargol, Tel-Aviv
    Xinhua (agence de presse), Pékin
    XO éditions, Paris
    XXI, Paris

    Y
    Yale Law Journal, New Haven
    Yale University Press, New Haven
    Yediot Aharonot, Tel-Aviv
    Yellow Now, Crisnée (Belgique)
    Ynet, Tel-Aviv
    Yoda Press, New Delhi
    Yomiuri Shimbun, Tokyo
    Yves Michel, Barret-sur-Méouge ou Gap

    Z
    Z Magazine, Boston
    Zavtra, Moscou
    Zed Books, Londres
    Zhongguo Qingnian Bao, Pékin
    Zoé, Genève
    Zones sensibles, Bruxelles
    Zulma, Paris

    #abécédaire #presse #noms_géographiques

     

  • *

    Yémen (le)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH99/Yemen-d1efc.jpg

    Nom officiel : République du Yémen
    Habitants : Yéménites
    Monnaie : 1 rial yéménite (YER) = 100 fils

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de l’État unifié de 1991
    Chef de l’État : président de la République (destitué), M. Abd Rabbo Mansour HADI (CGP)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Sanaa) (actuellement replié à Aden)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Ahmed BEN DAGHER (CGP)
    Siège du gouvernement : Sanaa (actuellement replié à Aden)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral, Assemblée consultative (Majlis al-Choura) et Chambre des représentants (Majlis al-Nuwab)
    Et aussi... : Cour suprême ; Aden, capitale économique et zone franche.

    Affrontements en cours : indépendantistes/djihadistes/forces gouvernementales dans le Sud
    Pays en guerre ; programme de transition démocratique (plan de transition pacifique) présenté par le CCG ; Conférence de dialogue national ; Comité de rédaction de la constitution (débuté en mars 2016) ; Congrès populaire général

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense yéménites (terrestres, navales, aériennes), garde-côtes
    Police : sécurité générale

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CGP : Congrès général du peuple (ancien parti unique du Yémen du Nord, fondé en 1982)
    Al-Islah : Parti yéménite pour la réforme (islamiste nationaliste) (fondé en 1990)
    Organisation nassérienne unioniste populaire (fondé en 1965, légalisé en 1989)
    Parti Baas : Parti de la renaissance arabe (socialiste nationaliste laïc transnational) (fondé en Syrie en 1944)
    PSY : Parti socialiste yéménite (ancien parti unique du Yémen du Sud, fondé en 1970)

    Groupes armés

    AQPA : Al-Qaida dans la péninsule arabique (ou Ansar Al-Charia) (salafisme djihadiste) (fusion des composantes saoudiennes et yéménites d’Al-Qaida en 2009)
    houthistes (chiite zaydite, allié au Hezbollah) (fondé en 2004)
    OEI : Organisation de l’État islamique (État islamique en Irak et au Levant, acronyme anglais ISIS, ISIL, IS) (salafiste djihadiste, branche yéménite) (scission de Al-Qaida en Irak en 2006, s’implante au Yémen en 2015)

    PERSONNALITÉS

    M. Abdelmalek Al-HOUTHI (ancien chef des houthistes)
    M. Mohamed Ali Al-HOUTHI (président du Comité révolutionnaire, chef des houthistes)
    M. Ahmed Ali SALEH (fils de l’ex-président)
    M. Ali Abdallah SALEH (ex-président destitué par le rébellion le 25 février 2012)
    M. Tarik Mohammed SALEH (neveu de l’ex-président)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : unification des Yémen du Nord et Yémen du Sud le 22 mai 1990 (la République arabe du Yémen et la République démocratique et populaire du Yémen forment la République du Yémen) ; révolution du 26 septembre 1962 ; guerre civile en 1994 ; guerre de Saada en 2004 ; prise de Sanaa en 2012 (rebelles houthistes) ; création du Comité révolutionnaire par les rebelles en février 2015

    TERRITOIRE

    Capitale : Sanaa

    Divisions administratives : le Yémen est divisé en 21 gouvernorats (muhafazat) et 1 municipalité
    ...
    Villes : Aden, Al-Baida, Al-Dali, Al-Ghaydah, Al-Hazm, Al-Shihr, Amran, Ataq, Dhamar, Hajjah, Hodeïdah, Ibb, Jibla, Lahij (ancien nom : Al-Houta), Marib, Moka, Moukalla (port), Saada, Salif, Sayoun, Taez (troisième ville du pays), Tarim, Zinjibar

    Divers
    Hadramaout (le) (province, ressources pétrolières)
    Hanish (îles, attribuées au Yémen en 1999)
    Kamaran (île) ; Périm (île) ; Socotra (île)
    détroit de Bab Al-Mandeb (face à Djibouti)
    Chabwa (ville, province)
    le Jawf (région)
    lignes Hamza (1935), Philby (± 1937), Violet (1914)
    le « quart vide » (Roub Al-Khali)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : islam
    Religions principales : islam sunnite (65 %), islam chiite (35 %)
    Et aussi : judaïsme, hindouisme, christianisme, bahaïsme

    Langues
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : socotri (langue parlée dans l’île de Socotra), mehri (Est)

    DIVERS

    factions tribales
    économie de rente
    les deux Yémens
    zaydisme, zaydite (plutôt que zeydisme) (chiites)
    Centre français d’archéologie et de sciences sociales de Sanaa (Cefas)
    traité de Djedda (avec l’Arabie saoudite, juin 2000)
    houthistes (de Hussein Badreddin Al-Houthi †) (chiites)
    opération « Tempête décisive » (mars-avril 2015, Arabie saoudite)
    pétrolier Limburg (attentat, octobre 2002)
    USS Cole (attentat, 12 octobre 2000)

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20646

    #pays #yémen #proche-orient #golfe

     

  • *

    Oman (/), m.

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH111/Oman-6a941.jpg

    Nom officiel : sultanat d’Oman
    Habitants : Omanai(se)s
    Monnaie : 1 riyal omanais (OMR) = 1000 baizas

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : sultanat, monarchie constitutionnelle
    Régime : autoritaire, islamique
    Texte fondamental : Loi fondamentale constitutionnelle de 1996
    Chef de l’État :
    Siège du chef de l’État : palais royal de Mascate
    Chef du gouvernement :
    Siège du gouvernement : palais royal de Mascate (Mascate)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Conseil consultatif élu et Conseil d’Oman)
    Et aussi... : Commission nationale des droits humains

    populations : arabe, baloutche, sud-asiatique et africaine

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées royales omanaises (forces aériennes et marines du sultanat d’Oman)
    Police : police royale omanaise

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Pas de partis politiques

    PERSONNALITÉS


    dynastie des Al-Saïd
    M. TAREK Ben Taymour (frère de l’ex-sultan d’Oman)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1650 (du Portugal)
    Divers : dans les années 1870, Oman devient de facto un protectorat britannique (« empire informel », « commonwealth islamique »).
    Coexistence historique de deux sociétés (société de la bande côtière nommée Mascate et société des terres intérieures nommée Oman organisée en confédération tribale). Guerre civile entre les deux sociétés à propos de la présence britannique (prise de Mascate 1871, puis rébellions tribales régulières 1877 et 1883 ; 1895, 1915-1920).
    Oman n’a jamais été officiellement un protectorat britannique, mais les Britanniques ont modifié l’ensemble de la structure institutionnelle et administrative.
    1861, séparation de Zanzibar du sultanat d’Oman.

    Personnalités
    † sultan QABOUS Ben Saïd Al-Saïd (mort en janvier 2020, règne de près de cinquante ans)
    † sultan SAÏD Ben Taymour (sultan d’Oman et Mascate, 1932-1970)

    Divers
    guérilla du Dhofar (années 1970)
    Front populaire pour la libération d’Oman (années 1970)

    TERRITOIRE

    Capitale : Mascate

    Divisions administratives : Oman est divisé en 11 gouvernorats (muhafazat)
    Villes : Ibri, Nizwa (ancienne capitale), Salalah, Sohar, Sur,

    Divers
    Bouraïmi (oasis)
    Dhofar (le) ; dhofarie
    djebel Akhdar, djebel Al-Qara
    île Masirah
    Moussandam (plutôt que Musandam)
    Salalah (capitale du Dhofar)
    Yibal (champ de pétrole)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam
    Religions principales : islam ibadite, sunnite, chiite, hindouisme, christianisme

    Langues 
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : anglais, pakistanais, baloutche, ourdou, dialectes indiens

    DIVERS

    membre du Conseil de coopération du Golfe (CCG), de l’Organisation de la conférence islamique, de la Ligue des États arabes

    ibadisme, forme ultraminoritaire de l’islam, n’appartenant ni au sunnisme ni au chiisme

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20626

    #pays #oman #proche-orient #golfe

     

  • *

    pétrole

    pétrodollar
    X barils équivalent pétrole
    brent (le) (brut de référence)
    ExxonMobil, Royal Dutch Shell, BP (ex-British Petroleum), Total, Chevron

    ordres de grandeur 2008
    production Irak : moins de 2 mbj (millions de barils par jour) ; consommation mondiale : autour de 80 mbj ; réserves prouvées : en centaines de milliards de barils (près de mille milliards selon l’OPEP, près de deux fois moins selon des indépendants)
    ordres de grandeur 2014
    production Irak : 3,4 mbj
    ordres de grandeur 2020
    production OPEP : entre 30 et 33 mbj

    #abécédaire #entreprises #irak #nombres

     

  • *

    adeptes

    les noms d’adeptes de religions, partis politiques, mouvements artistiques... s’écrivent avec une minuscule initiale et sans guillemets

    bouddhistes, chrétiens, hindous, hindouistes, juifs (au sens religieux), musulmans, taoïstes...
    catholiques, coptes, calvinistes, luthériens, orthodoxes, protestants...
    bénédictins, dominicains, franciscains, trappistes, jésuites...
    jansénistes, gallicans...
    chiites, hanafites, malékites, soufis, sunnites, zaydites...
    fauves, impressionnistes, pointillistes, symbolistes...
    communistes, démocrates, radicaux, républicains, socialistes, travaillistes...
    communards et versaillais (1871), munichois (1938)
    ambedkaristes, étoilistes, gülénistes, hollandais, sarkozystes...

    exception : Girondins, Jacobins, Montagnards... (Révolution française)

    #code_typo #religions #adeptes

     

  • *

    Émirats arabes unis (les), m.

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH77/Emirats-arabes-unis-3a870.jpg

    Nom officiel : État des émirats arabes unis (EAU)
    Habitants : Émirati(e)s (plutôt qu’Émirien[ne]s)
    Monnaie : 1 dirham émirien (EAD) = 100 fils

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : fédération de monarchies
    Régime : autoritaire
    Texte fondamental : Constitution de 1996
    Chef de l’État et/ou chef du gouvernement : président de la fédération et émir d’Abou Dhabi, cheikh KHALIFA Ben Zayed Al-Nahyane
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Abou Dhabi)
    Chef du gouvernement : vice-président de la fédération, président du conseil (des ministres) et ministre de la défense, cheikh MOHAMMED Ben Rachid Al-Maktoum
    Siège du gouvernement : Abou Dhabi
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Conseil national fédéral)
    Et aussi... : L’État est composé de 7 émirats (dominés par ceux d’Abou Dhabi et de Dubaï). Chaque émirat est gouverné par un émir ; la transmission du pouvoir est héréditaire.
    Le président et le premier ministre de la fédération sont tous deux chefs du gouvernement.
    L’organe législatif n’a qu’une fonction consultative.
    Conseil suprême fédéral ; Conseil fédéral des ministres ; Haute Cour fédérale.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées des Émirats arabes unis (terrestres, aériennes, maritimes, gardes-côtes)
    Police : forces de police nationale
    Et aussi... : 12 % des habitants seulement sont des nationaux

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Aucun

    PERSONNALITÉS


    famille Al-Nahyane (Abou Dhabi)
    clan des Al-Maktoum (Dubaï)
    prince héritier d’Abou Dhabi MOHAMMED Ben Zayed (dit « MBZ »)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : État fondé le 2 décembre 1971 au moment du départ des Britanniques
    ex-Côte des Pirates ; ex-États de la Trêve

    Personnalités
    CHAKHBOUT Ben Sultan Al-Nayhane † (souverain d’Abou Dhabi 1928-1966)
    cheikh RACHID Ben Saïd Al-Maktoum † (émir de Dubaï, années 1970)
    cheikh ZAYED Ben Sultan Al-Nahyane † (dirigeant des Émirats arabe unis, 1971-2004)

    TERRITOIRE

    Capitale : Abou Dhabi

    Divisions administratives : les Émirats arabes unis sont composés de 7 émirats (imarat, singulier imarah)
    Émirats : Abou Dhabi, Ajman, Charjah, Dubaï, Foujeyrah, Oum Al-Qaïwaïn, Ras Al-Khaïma

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : islam
    Religion principale : islam (sunnite à 85 % environ et chiite à 15 % environ)
    Et aussi : christianisme, hindouisme, bouddhisme

    Langues 
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : anglais, farsi, hindi, ourdou

    DIVERS

    Membre de  : CCG
    économie de rente

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20595

    #pays #émirats_arabes_unis #proche-orient #golfe

     

  • *

    Russie (la)

    Nom officiel : Fédération de Russie
    Habitants : Russes
    Monnaie : 1 rouble russe (RUB) = 100 kopecks

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : fédération (république)
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1993
    Chef de l’État : président de la fédération, M. Vladimir POUTINE (Russie unie)
    Siège du chef de l’État : palais national du Kremlin (Moscou)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Mikhaïl MICHOUSTINE (depuis janvier 2020)
    Siège du gouvernement : Moscou
    Pouvoir législatif : Parlement fédéral bicaméral, Assemblée fédérale de Russie (Conseil fédéral et Douma d’État)
    Et aussi... : Cour suprême, Cour constitutionnelle ; Conseil présidentiel des droits de l’homme ; Chambre sociale

    Les entités fédérées sont couramment appelées régions (officiellement dénommées « sujets de la Fédération ») ; elles ont chacune à leur tête un gouverneur (l’élection des gouverneurs est suspendue, ils sont en attendant désignés par l’exécutif) et des Parlements locaux.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : 5 branches armées spécialisées (terre, air, marine, troupe de défense aérospatiale, troupe de missiles à cibles stratégiques), Spetsnaz (forces spéciales)
    Police : 14 sections de police (division par champs d’action)
    Services de renseignement : services de renseignement extérieur de la Fédération de Russie (SVR) ; Service fédéral de sécurité (FSB, ex-KGB) ; direction générale des renseignements (GRU)
    Et aussi... : Cf. catégorie entreprises (fin de la fiche)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis représentatifs

    KPRF : Parti communiste de la Fédération de Russie (fondé en 1993)
    LDPR : Parti libéral-démocrate de Russie (extrême droite) (fondé en 1989)
    Russie unie (droite) (fondé en 2001, parti majoritaire à l’Assemblée fédérale depuis 2003)
    Russie juste (gauche) (fondé en 2006)

    Partis hors jeu électoral

    Iabloko (« la pomme ») (opposition libérale) (fondé en 1993)
    SPS : Union des forces de droite (libéral réformateur) (1998-2008)
    L’Autre Russie (coalition d’opposition réunissant 12 mouvements) (formée en 2006)

    Note : jeu politique réduit à peu de partis nationaux et sans possibilité d’alternance hors crise.

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats
    Solidarnost
    KTR : Confédération du travail de Russie

    PERSONNALITÉS

    M. Roman ABRAMOVITCH (oligarque)
    M. Rouslan AOUCHEV (président ingouche)
    M. Nikita BELYKH (SPS)
    M. Boris BEREZOVSKI (homme d’affaires)
    M. Alexandre DOUGUINE (ultranationaliste)
    M. Egor GAÏDAR (ex-chef du gouvernement, libéral)
    M. Boris GRYZLOV (Russie unie)
    M. Vladimir JIRINOVSKI (Parti libéral-démocrate de Russie)
    M. Garry KASPAROV (ancien champion du monde d’échecs) (L’Autre Russie)
    M. Mikhaïl KHODORKOVSKI (homme d’affaires)
    M. Sergueï LAVROV (ministre des affaires étrangères)
    M. Edouard LIMONOV (écrivain) (L’Autre Russie)
    M. Dmitri MEDVEDEV (Russie unie)
    M. Mikhaïl PROKHOROV (oligarque, troisième à la présidentielle 2012)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : Union soviétique devient Fédération de Russie le 24 août 1991 ; annexion de la Crimée en 2014 (Cf. fiche Ukraine) ;
    22 octobre 1721, proclamation de l’Empire russe ; 30 décembre 1922, établissement de l’Union soviétique

    se référer à la fiche Union soviétique : http://typo.mondediplo.net/messages/1065

    Personnalités
    Anna Akhmatova † (écrivaine)
    Chamil BASSAEV † (Tchétchénie)
    Djokhar DOUDAEV † (Tchétchénie)
    Boris ELTSINE †
    Anna POLITKOVSKAÏA † (journaliste assassinée)

    TERRITOIRE

    Capitale : Moscou (Moscovites)

    Divisions administratives : la Russie est divisée en 83 sujets
    1 région autonome juive : Birobidjan
    2 villes fédérales : Moscou et Saint-Pétersbourg
    4 districts autonomes : Iamalie-Nénetsie, Khantys-Mansis, Nenetsie, Tchoukotka
    9 kraïs : Altaï, Kamtchatka, Khabarovsk, Krasnodar, Krasnoïarsk, Perm, Primorie, Stavropol, Transbaïkalie
    21 républiques : Adyghés, Altaï, Bachkortostan, Bouriatie, Carélie, Daghestan, Ingouchie, Kabardino-Balkarie, Kalmoukie, Karatchaevo-Tcherkessie, Khakassie, Komis, Maris, Mordovie, Ossétie du Nord, Oudmourtie, Sakha-Iakoutie, Tatarstan, Tchétchénie, Tchouvachie, Touva
    46 oblasts : Amour, Arkhangelsk, Astrakhan, Belgorod, Briansk, Iaroslavl, Irkoutsk, Ivanovo, Kaliningrad, Kalouga, Kemerovo, Kirov, Kostroma, Kourgan, Koursk, Leningrad, Lipetsk, Magadan, Moscou, Mourmansk, Nijni-Novgorod, Novgorod, Novossibirsk, Omsk, Oreil, Orenbourg, Oulianovsk, Penza, Pskov, Riazan, Sverdlosk, Rostov, Sakhaline, Samara, Saratov, Smolensk, Tambov, Tcheliabinsk, Tioumen, Tomsk, Toula, Tver, Vladimir, Volgograd, Vologda, Voronej
    7 okrougs : Centre, Extrême-Orient, Nord-Ouest, Oural, Sibérie, Sud, Volga

    Note : pourraient s’ajouter aux divisions administratives la République de Crimée et la ville fédérale de Sébastopol annexées en 2014 (ce qui porterait le nombre de sujets à 85), la France ne reconnait pas ces annexions.

    Villes : Krasnoïarsk (Sibérie), Makhatchkala (capitale du Daghestan), Soukhoumi (en Abkhazie), Rostov-sur-le-Don (Rostov), Lgov (Koursk)

    Contentieux : contentieux de frontière avec l’Estonie après que la Russie a dénoncé le traité établissant la frontière (2005) ; contentieux avec le Danemark et la Norvège à propos du partage du plateau continental ; Ossétie du Sud, foyer de tension avec la Géorgie ; contentieux avec l’Ukraine à propos de la Crimée

    Divers
    fleuves : Ienisseï, Lena
    détroit de Béring, mer de Béring
    Baïkal-Amour (ligne ferroviaire)
    Iamal (gaz)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : orthodoxie
    Et aussi : islam

    Langues 
    Langue officielle : russe
    Autres langues : tatar, tchétchène

    Médias
    Nezavissimaïa Gazeta (quotidien de gauche) (1917)
    Novaïa Gazeta (bihebdomadaire)
    Ria Novosti (agence d’information internationale)
    Rossiïskaïa Gazeta (quotidien national officiel) (attention : i suivi de i tréma)

    Divers
    le Bolchoï (Moscou)
    le Théâtre Mariinski (Saint-Pétersbourg)

    DIVERS

    agence TASS (c’est un sigle : Agence télégraphique de l’Union soviétique)
    avion de transport civil SuperJet-100
    économie de rente (hydrocarbures)
    edinorossy (représentants du Parti Russie unie)
    « années glasnost »
    Communauté des États indépendants (CEI)
    Conseil permanent du partenariat Union européenne - Russie (créé en 2003)
    le deuxième Grand
    doukhobor (membre d’une secte chrétienne immigrée au Canada)
    grand-russe
    système de navigation Glonass
    Grande Russie
    Fondations Russkiy Mir (« monde russe »)
    nelegaly (« illégaux »)
    nomenklatura
    Nord Stream 2 (gazoduc)
    rossiskaïa (russe au sens de citoyen et multinational) ; rousskaïa (russe au sens ethnique et exclusif)
    le Runet (Internet russe)
    sainte Russie
    siloviki (élite issue des services de sécurité)
    « sommet antirusse » de Vilnius (mai 2006)
    « thérapie de choc » (réformes libérales des années 1990)
    « trente laborieuses »
    trotskiste
    vor y zakoni (« voleurs en règle »)

    arsenal
    missile Boulava ; missile Galosh (années 1970) ; hélicoptère Mi-17 ; porte-avions Amiral-Gorshkov (ex-Bakou), devenu INS Vikramaditya en Inde ; Soukhoï, Soukhoï T-50, Su-25 ; Tupolev Tu-22 ; chasseur Mig-29

    entreprises
    Gazprom
    Ioukos (pas d’élision : de Ioukos)
    Rosneft
    Sibneft
    Surgutneftegaz
    Svyazinvest (géant des télécommunications)
    Transneft
    VKontakte (réseau social)
    Yandex (moteur de recherche)

    #pays #russie #europe #europe_de_l'est

     


  • *

    emploi

    bassin(s) d’emploi ; zone(s) d’emploi ; pôle(s) d’emploi
    créations/suppressions d’emplois
    demandeurs d’emploi
    emploi(s)-jeune(s)
    emplois de services
    plein-emploi
    Pôle emploi

    #abécédaire #majuscules #minuscules #traits_d'union

     

  • *

    drogues

    des trafiquants de drogue ; le trafic de drogue, de stupéfiants
    Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC)
    1912 : convention internationale de l’opium, La Haye
    1961 : convention unique sur les stupéfiants, New York
    addict, amphétamines, barrette, bédo, coffee shops, crack, dealer, ecstasy (MDMA), haschisch, kétamine, kif, LSD, méthamphétamine, nouveaux produits de synthèse (NPS), shit, tazes (ecstasy), THC...

    #abécédaire #acronymes_et_sigles #singulier #pluriel

     

  • *

    Soudan (le)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH114/Soudan-f5e12.jpg

    Nom officiel : République du Soudan
    Habitants : Soudanais(e)s
    Monnaie : 1 livre soudanaise (SDG) = 100 piastres

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2005 (nouvelle Constitution par le processus de transition démocratique)
    Chef de l’État et du gouvernement : destitué en 2019
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Khartoum)
    Pouvoir législatif : Corps législatif national bicaméral, Conseil des États (Majlis Weleyat) et Assemblée nationale (Majlis Watani)
    Et aussi... : Cour suprême nationale ; Conseil souverain (créé en août 2019, militaire et civil) ; Conseil militaire de transition (au pouvoir de facto après la destitution de M. AL-BACHIR, puis dissous)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées soudanaises (FAS)
    Services de renseignement : service national de la sureté et du renseignement (National Intelligence and Security Service, NISS)
    Et aussi... : milices janjawid (rattachées à l’armée régulière soudanaise)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    • Transition de 2019
    ALC : Alliance pour la liberté et le changement (coalition de la société civile)
    APS : Association des professionnels soudanais

    • Partis
    DUP : Democratic Unionist Party ; Parti démocratique unioniste (scission en 2001 du parti du même nom, fondé en 1952, devenu Original Democratic Unionist Party)
    Forces nationales du consensus (rassemblement de formations de gauche)
    NCP : National Congress Party ; Parti du congrès national (ex-Front national islamique fondé en 1976) (islamiste, au pouvoir) (fondé en 1996)
    Nidaa Al-Sudan (« L’appel du Soudan ») (coalition)
    Oumma (centriste)
    Parti communiste soudanais

    Groupes armés

    FRS : Front révolutionnaire soudanais (coalition de groupes rebelles contre le régime de Khartoum) (formée en 2011)
    MJE : Mouvement pour la justice et l’égalité (islamiste, branche des Frères musulmans)
    MLJ : Mouvement pour la liberté et la justice (groupe rebelle du Darfour)
    MLS-MM : Mouvement de libération du Soudan (branche Minnawi) (scission du MLS, rebelle)
    MPLS : Mouvement populaire de libération du Soudan (émanation de l’Armée populaire de libération du Soudan, indépendantiste puis forme le gouvernement du Sud à partir de 2011, fondé en 1983)
    MPLS/Nord : Mouvement de libération populaire du Soudan nord (entré en rébellion en 2011, scission du MPLS en 2011)

    PERSONNALITÉS

    M. Omar AL-BACHIR (président 1989-2019, destitué le 11 avril 2019)
    général Abdel Fatah AL-BOURHANE, président du Conseil souverain
    général Mohamed Hamdan DAGLO, dit « HEMETTI »
    premier ministre Abdallah HAMDOK

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er janvier 1956 (du Royaume-Uni ; séparation d’avec l’Égypte)
    Divers : guerres civiles : 1955-1972 et 1983-2005 entre le pouvoir central et le Sud ; crise au Darfour en 2003 ; scission du Soudan du Sud le 9 juillet 2011 à la suite d’un référendum d’autodétermination

    Personnalités
    Gaafar Al-NEMEIRY † (dictateur) (renversé en 1985 par la « révolution d’avril »)

    TERRITOIRE

    Capitale : Khartoum (Khartoumais[es])

    Divisions administratives : Le Soudan est divisé en 18 États
    Villes : Abou Hamed, Abou Sourouj, Ad-Damazin, Al-Mouglad, Al-Obeid, Atbara, Dongola, Ed-Debba, Gedaref, Halaïb (contentieux avec l’Égypte), Kadugli, Kassala, Kourmouk, Méroé (barrage), Omdurman (ville jumelle de Khartoum), Port-Soudan, Sennar, Sirba, Suleia, Wad Madani, Wadi Halfa

    Darfour : Al-Fashir, Al-Jounaynah, Nyala, Zalingei

    Contentieux : contentieux avec le Soudan du Sud à propos de la répartition des zones contestées depuis 2011 et de la répartition des populations qui sont citoyennes d’un Soudan et résident dans l’autre ; désaccord avec l’Égypte à propos du partage des eaux du Nil

    Divers
    Abyei (région disputée par les deux Soudans notamment pour ses réserves pétrolières)
    Nil Blanc, Nil Bleu ; État du Nil Bleu
    district d’Abyei (Kordofan du Sud)
    barrage hydroélectrique de Méroé
    monts Nouba (Kordofan)
    Kafia Kingi (enclave disputée avec le Soudan du Sud)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : islam sunnite
    Et aussi : christianisme

    Langues 
    Langues officielles : arabe, anglais
    Autres langues : centaine de langues et dialectes locaux

    DIVERS

    économie de rente pétrolière (le pays a perdu 75 % de son pétrole depuis la scission du Soudan du Sud)

    Soudan et Tchad engagés dans la lutte contre les groupes rebelles au Darfour, dans le Kordofan du Sud et le Nil Bleu

    les Baggaras (principale ethnie arabe du Darfour), les Darfouris, les Gimr (ethnie négro-africaine alliée aux génocidaires), les Jallouls, les Fours, les Noubas (ethnie), les Zaghawas (Darfour, soutenus par le président du Tchad, de même ethnie)
    « révolution d’octobre » (1964)
    « révolution d’avril » (1985)
    « révolution de décembre » (2018)

    Membre de : l’UA, du Comesa, l’IGAD, la SEN-SAD, la Ligue arabe, l’OCI, le Mouvement des non-alignés

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20636

    #pays #soudan #afrique #afrique_des_grands_lacs

     


  • *

    Burkina Faso (le)

    Nom officiel : Burkina Faso
    Habitants : Burkinabés (invariable en genre)
    Monnaie : 1 franc CFA (XOF) = 100 centimes

    Note : quoique le Burkina Faso soit une république, il refuse que ce terme apparaisse dans le nom officiel. Faso (« patrie ») dépasse le terme de république, connoté par la colonisation, et met l’accent sur l’identité africaine. De la même manière, le chef de l’État se fait appeler président ou président du Faso, jamais président de la République.

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1991
    Chef de l’État : président, M. Roch Marc Christian KABORÉ (MPP)
    Siège du chef de l’État : palais de Kosyam (Ouagadougou)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Paul Kaba THIEBA
    Siège du gouvernement : Ouagadougou
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour de cassation ; Conseil constitutionnel

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées du Burkina (FAB)
    Police : police nationale du Burkina Faso

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CDP : Congrès pour la démocratie et le progrès (fondé en 1996)
    Le Balai citoyen (collectif citoyen) (fondé en 2014)
    MPP : Mouvement populaire pour le progrès (parti présidentiel) (fondé en 2014)
    UPC : Union pour le progrès et le changement (fondé en 2010)

    PERSONNALITÉS

    M. Blaise COMPAORÉ (président 1987-2014, renversé par un soulèvement populaire)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 5 août 1960 (de la France)
    Divers : anciennement Haute-Volta (1958) ; coup d’État en 1966 contre le régime autoritaire de Maurice Yaméogo ; coup d’État militaire en 1980, puis série de coups d’État : en 1982, 1983 (Sankara) ; en 1984, la Haute-Volta devient la République démocratique populaire du Burkina Faso ; 2014, révision constitutionnelle de force : transition démocratique entre octobre 2015 et décembre 2015

    Personnalités
    général Aboubacar Sangoulé Lamizana † (chef d’Etat de la Haute-Volta, années 1970)
    Thomas SANKARA† (président 1983-1987, assassiné)

    TERRITOIRE

    Capitale : Ouagadougou (Ougalais[es])

    Divisions administratives : Le Burkina Faso est divisé en 13 régions

    Contentieux : contentieux de frontières avec le Mali, le Niger et le Bénin

    Divers
    Kadiogo (province)
    Bobo-Dioulasso

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : islam
    Et aussi : catholicisme, animisme, protestantisme

    Langues
    Langue officielle : français
    Autres langues : langues africaines (langues natales parlées par 90 % de la population)

    DIVERS

    peuples et ethnies : Mossis, Bobos, Dioulas, Peuls, Gourmantchés, Sénoufos, Touaregs...
    sankariste
    Union nationale des dozos (les dozos sont des chasseurs traditionnels)

    Membre de : G5 Sahel (créé en 2014), de l’UA, de la Cedeao

    #pays #burkina_faso #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Côte d’Ivoire (la)

    Nom officiel : République de Côte d’Ivoire
    Habitants : Ivoirien(ne)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XOF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2000
    Chef de l’État : président de la République, M. Alassane Dramane OUATTARA (RDR)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Yamoussoukro) ; palais présidentiel du Plateau (Abidjan)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Daniel KABLAN DUNCAN (PDCI)
    Siège du gouvernement : palais présidentiel du Plateau (Abidjan)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour suprême ; Commission électorale indépendante

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI, remplace les Fanci) ; gendarmerie
    Police : direction générale de la police nationale (DGPN)
    Services de renseignement : agence nationale de stratégie et d’intelligence (ANSI) ; direction générale de sécurité intérieure (DGSI)
    Et aussi... : milices pro-Ouattara ; Société ivoirienne de raffinage (SIR)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    FPI : Front populaire ivoirien (ancien parti de Gbagbo, opposition) (aile radicale et aile modérée) (1982, officialisé en 1990)
    RHDP : Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (coalition de gouvernement, formée en 2005)
    MFA : Mouvement des forces d’avenir
    PDCI : Parti démocrate de Côte d’Ivoire (fondé en 1946)
    RDR : Rassemblement des républicains (fondé en 1994)
    UDPCI : Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire

    Groupes armés

    AQMI : Al-Qaida au Maghreb islamique

    PERSONNALITÉS

    Mᵐᵉ Simone GBAGBO
    M. Laurent GBAGBO (ancien président de la République)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 7 août 1960 (de la France)
    Divers : 1999 : coup d’État du général Gueï ; 2004 : division du territoire en deux parties ; accord de Ouagadougou (mars 2007) ; guerre civile (2010-2011) ; 28 janvier 2016, ouverture du procès à la CPI de MM. Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé

    Personnalités
    Robert GUEÏ † (ancien président assassiné en 2002)
    Félix HOUPHOUËT-BOIGNY (président 1960-1993)

    TERRITOIRE

    Capitale : Yamoussoukro

    Divisions administratives : La Côte d’Ivoire est divisée en 12 districts et 2 districts autonomes
    Villes : Duékoué, San Pedro,Taï, Zagné

    Contentieux : contentieux de frontière maritime avec le Ghana

    Divers
    Bouaké
    Cocody, le Plateau (quartiers d’Abidjan)
    Grand-Bassam (station balnéaire)
    fleuve Cavally (frontière avec le Liberia)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : islam, christianisme, animisme

    Langues
    Langue officielle : français
    Autres langues : noushi, dioula et 60 autres dialectes couramment parlés

    DIVERS

    Membre de : l’UEMOA, de la CEDEAO, de l’UA, de l’APDA
    Onuci (Opération des nations unies en Côte d’Ivoire)
    « miracle ivoirien » (1960-1980)
    les nordistes « dyoulas » (et non « dioulas », ne pas confondre avec l’ethnie Dioula)
    les Guérés, les Oubis (peuples)

    #pays #côte_d'ivoire #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Mali (le)

    Nom officiel : République du Mali
    Habitants : Malien(ne)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XOF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1992
    Chef de l’État : président de la République, M. Ibrahim Boubacar KEÏTA (surnommé « IBK ») (RPM) (depuis 2013)
    Siège du chef de l’État : palais de Koulouba (Bamako)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Soumeylou Boubèye MAÏGA (depuis 2017)
    Siège du gouvernement : palais de Koulouba (Bamako)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Assemblée nationale
    Et aussi... : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées maliennes (FAMA), gendarmerie
    Police : police nationale du Mali
    Services de renseignement : direction générale de la sécurité d’État (DGSE)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Adema-PASJ : Alliance pour la démocratie au Mali - Parti africain pour la solidarité et la justice (socialiste) (fondé en 1991)
    RPM : Rassemblement pour le Mali (au pouvoir) (fondé en 2001)
    URD : Union pour la République et la démocratie (scission Adema-PASJ en 2003)
    VRD : Groupe vigilance démocratique et républicaine (opposition, dont URD) (formé en 2013)

    Groupes armés

    AQMI : Al-Qaida au Maghreb islamique (ou Al-Mourabitoune) (islamiste djihadiste) (issu du GSPC algérien, formé en 2007)
    Ansar Dine (islamiste djihadiste) (formé en 2012)
    GSIM : Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (ou Jamaat Nosrat Al-Islam Wal-Mouslimin) (fusion de mouvements djihadistes, affilié à Al-Qaida) (formé en 2017)

    CMA : Coordination des mouvements de l’Azawad (alliance groupes rebelles indépendantistes touaregs, nord du Mali) (formée en 2014)
    HCUA : Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (formé en 2013)
    MNLA : Mouvement national de libération de l’Azawad (groupe rebelle indépendantiste touareg) (formé en 2011)

    CM-FPR : Coordination des mouvements-Front patriotique de résistance (rassemblement de milices d’autodéfense) (formé en 2012)
    FLNM : Front de libération du nord du Mali
    Ganda Izo : « Les enfants du pays » (milice d’autodéfense shongaï et peule, nationaliste malien) (formé en 2012)
    MPGK : Mouvement patriotique Ganda Koy (ou Ganda Koy) (milice d’autodéfense shongaï) (scission de l’armée malienne en 1994)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 22 septembre 1960 (de la France)
    Divers : coup d’État en 2012 ; accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger (signé en 2015)

    TERRITOIRE

    Capitale : Bamako (Bamakois[es])

    Divisions administratives : Le Mali est divisé en 8 régions plus le district de Bamako
    Régions : Mopti, Gao, Tombouctou
    Villes : Diabali, Djenné, Kati, Konna, Koulikoro, Mopti, Sikasso, Ségou, Sévaré (base militaire, QG du G5 Sahel)
    Villes du Nord : Douentza, Gao, Kidal, Konna, Léré, Tessalit, Tombouctou

    Divers
    le nord du Mali ; le Nord (et non pas : Nord Mali ou Nord-Mali)
    Azawad (zone désertique du nord du Mali)
    barrage de Markala
    Macina (région du centre)
    zone des « trois frontières »

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues 
    Langue officielle : français
    Autres langues : mandingue (bambara, malinké, dioula), tamasheq, pulaar, sénoufo, bobo, songhaï

    DIVERS

    opération « Serval » (2013) ; opération « Barkhane » (depuis 2014)
    Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma)

    Membre de : l’UA, la CEDEAO, le G5 Sahel, de l’UEMOA, le Nepad, la CEN-SAD

    *Groupes ethniques"
    Bambaras (majoritaires, appartient au groupe mandingue)
    Songhaïs, Touaregs, Maures (Arabes), Dogons, Peuls, Toucouleurs, Malinkés, Soninkés, Khassonkés, Bozos, Sénousfos, Bobos...

    #pays #mali #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    casque

    casques bleus (sans guillemets et sans majuscules)
    micro-casque
    Casque d’or (Simone Signoret)

    #abécédaire #onu

     

  • *

    Antigua-et-Barbuda, f.

    Nom officiel : Antigua-et-Barbuda
    Habitants : Antiguai(se)s et Barbudien(ne)s
    Monnaie : 1 dollar des Caraïbes de l’Est (XCD) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle (État du Commonwealth)
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1981
    Chef de l’État : reine, ÉLISABETH II, représentée par le gouverneur général, M. Rodney WILLIAMS
    Siège du chef de l’État : palais de Buckingham (Londres) ; résidence du gouverneur (Saint John’s)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Gaston BROWNE
    Siège du gouvernement : Saint John’s
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Sénat et Chambre des représentants)
    Et aussi... : Cour suprême des Caraïbes de l’Est

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces royales de défense d’Antigua-et-Barbuda, gardes-côtes ; sans marine ni forces aériennes
    Police : forces de police royale d’Antigua-et-Barbuda

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ALP : Antigua Labour Party ; Parti travailliste d’Antigua (socialiste) (fondé dans les années 1960)
    BPM : Barbuda People’s movement ; Mouvement populaire de Barbuda (autodétermination du peuple caribéen) (fondé en 1978)
    UPP : United Progressive Party ; Parti progressiste unifié (social-démocrate) (fondé en 1992)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1981 (du Royaume-Uni)

    TERRITOIRE

    Capitale : Saint John’s

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues
    Langue officielle : anglais

    #pays #antigua_et_barbuda #amériques #caraïbes

     


  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message