Correcteurs

compte officiel

  • *

    empire

    généralement avec une majuscule quand empire est suivi d’un adjectif :
    Empire romain, Empire britannique, Empire ottoman, Empire byzantin, Empire perse, Empire austro-hongrois, Empire achéménide, Empire safavide, Empire sassanide, Empire timouride, Empire songhaï (Afrique)...
    mais pas quand cette entité n’est pas « institutionnelle » :
    l’empire américain ; l’empire français (colonial) ; l’empire colonial français
    l’Empire russe ou l’empire russe ; l’Empire soviétique ou l’empire soviétique selon le contexte
    empire ou Empire au sens absolu, selon le contexte

    les empires centraux (première guerre mondiale)
    l’Empire ou le Premier Empire ; le Second Empire (France, XIXᵉ siècle)
    l’empire du Milieu (Chine)
    l’empire du Soleil-Levant (Japon)
    le Saint Empire romain germanique
    l’« empire du Mal » (Reagan)

    #code_typo #entités_disparues #majuscules #minuscules

     

  • *

    A. Abrégé de la « marche » du Monde diplomatique

    Les règles typographiques (la « marche ») adoptées par les correcteurs du Monde diplomatique recoupent pour la plupart celles que préconisent les codes typographiques en usage.
    Certains choix sont cependant propres au mensuel. Ils ont pu évoluer depuis 1954.

    0. Remarque liminaire
    On s’affranchit ici d’une partie du vocabulaire professionnel afin de favoriser la compréhension. Ainsi, on utilise les termes « majuscules » et « petites majuscules » plutôt que « capitales » ; « minuscules » plutôt que « bas de casse » ; « traits d’union », « tirets », « deux-points »... plutôt que leurs équivalents de métier.

    1. Accents et signes diacritiques
    Depuis juin 2016, les majuscules sont accentuées au même titre que les minuscules. Cela vaut également pour les petites majuscules et les lettrines.

    La graphie des langues écrites avec l’alphabet latin est respectée : les accents et signes diacritiques sont conservés dans les noms propres (aussi bien les noms géographiques que les noms de personnes). Il en va de même pour les termes de la langue originale non traduits (écrits en italique).

    2. Noms de personnes
    Les personnes vivantes sont désignées avec le titre de civilité correspondant (M. ou Mᵐᵉ), sauf quand il s’agit d’écrivains, d’intellectuels, d’artistes…
    À la première occurrence sont mentionnés le prénom et le nom de la personne. Aux occurrences suivantes, le prénom est omis si le nom est précédé d’un titre de civilité ; quand le nom est mentionné sans titre de civilité, on peut soit conserver le prénom à chaque occurrence, soit l’omettre systématiquement.
    Les personnes mortes sont désignées sans titre de civilité.
    Dans les titres et les surtitres, les personnes vivantes sont désignées sans titre de civilité.
    Certains noms propres étrangers, notamment asiatiques, ne sont pas construits de la même façon que les noms français, soit que le prénom et le nom soient inversés, soit que la distinction entre nom et prénom ne soit pas pertinente. Dans la mesure du possible, ces particularités sont respectées.
    Dans TypoDiplo, l’élément le plus important du nom propre est écrit en majuscules, le reste du nom en minuscules (M. François FILLON, MAO Zedong).

    3. Citations
    Les citations sont en italique, guillemets compris (mais les titres d’articles et les slogans sont en romain entre guillemets).
    Les citations internes à une citation apparaissent en italique entre guillemets anglais.

    Les interventions de la rédaction à l’intérieur d’une citation apparaissent entre crochets :
    – en italique lorsqu’elles ne font que restituer un élément manquant de la phrase citée ;
    – en romain lorsqu’il s’agit d’un ajout ou d’un commentaire.
    Les coupes sont signalées par (…) .

    4. Majuscules ou minuscules ?
    Pour tout ce qui touche aux fonctions, la minuscule est de rigueur.
    Ex. : premier ministre, ministre des affaires étrangères, président…
    Les institutions ne portent une majuscule initiale que lorsqu’elles ont un caractère unique, même lorsqu’elles sont suivies de leur sigle.

    Sigles et acronymes
    Jusqu’à quatre lettres : en majuscules, sans points ni espaces.
    Au-delà de quatre lettres : majuscule initiale seulement, sauf dans le cas où l’acronyme ne peut se prononcer que lettre par lettre.
    Ex. : ONU, Anase, AANCR
    Quand on développe un sigle étranger, on ne donne généralement que la traduction française, mais en conservant le sigle de la langue d’origine : le Bureau fédéral d’enquête (FBI) ; le Service fédéral de sécurité (FSB).

    5. Titres d’œuvres
    Sont en italique : les titres d’ouvrages publiés, de revues, d’œuvres d’art…
    Sont en romain entre guillemets : les titres d’articles, de rapports, d’émissions…
    Cf. la fiche détaillée http://typo.mondediplo.net/messages/1265

    6. Chiffres ou lettres ?
    Toujours en lettres : expression d’une durée (vingt-quatre heures), fractions ordinaires (trois quarts, deux tiers ; mais pas les fractions complexes, ex. : 1/84).
    Toujours en chiffres : expression d’une somme (100 euros) ou d’un âge (25 ans).

    On écrit généralement en lettres les nombres qui comprennent un ou deux mots (deux, dix-sept, trente mille, quatre cents) ; on écrit généralement en chiffres les nombres qui comprennent trois mots ou plus (78, 530, 8 500). En cas d’hésitation, le contexte et la nature des textes priment : chiffres le plus souvent, parce que les articles du journal contiennent beaucoup de données, tant dans les analyses socio-économiques que dans les reportages (distances, nombre de personnes…) ; lettres dans le cas des textes comportant peu de données.
    Ainsi, selon la nature de l’article, on pourra écrire « six mariages et soixante-dix-huit enterrements », ou bien « 6 cochons et 78 vaches » (mais pas : six journalistes et 78 lecteurs).

    On ne commence jamais une phrase par un nombre en chiffres.

    7. Notes et appels de notes
    Les appels de notes sont entre parenthèses, en pied (et non pas en exposant), dans le corps du texte. Ils sont toujours en romain, même dans une citation en italique. Ils peuvent suivre une parenthèse fermante.

    La note commence par la reprise à l’identique de l’appel de note (entre parenthèses, en pied et en romain). Elle se termine par un point final.

    8. Coupures des mots
    On coupe après et avant trois lettres.
    Pour une question de confort de lecture, concernant les coupures en bas de colonne (avant un intertitre ou en bas de page), on ne les accepte que si la suite se trouve sur la même demi-page.

    #code_typo

     

  • *

    Argentine (l’), f.

    Nom officiel : République argentine (República Argentina)
    Habitants : Argentin(e)s
    Monnaie : 1 peso argentin (ARS) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1853 (multiples révisions, la dernière en 1994)
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la Nation argentine, M. Mauricio MACRI (PRO) (depuis décembre 2015)
    Siège du chef de l’État : Quinta de Olivos (Buenos Aires) ; Casa Rosada (Buenos Aires)
    Pouvoir législatif : Parlement fédéral bicaméral, Congrès national (Chambre des députés et Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême
    Les provinces fédérées disposent de leurs gouvernements (gouverneur et vice-gouverneur), de leurs assemblées régionales et de leurs juridictions.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées argentines (armée de terre, air, marine)
    Police : police fédérale argentine et délégations locales
    Services de renseignement : service du renseignement de l’État (SIDE)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    AAA  : Alianza Anticomunista Argentina ; Alliance anticommuniste argentine (extrême droite) (1973-1976)
    Cambiemos : Coalition (centre-droite) (formée en 2015)
    CC-ARI : Coalición Cívica para la Afirmación de una República Igualitaria (Coalición Cívica ARI) ; Coalition civique ARI (centre) (formée en 2007)
    PRO : Propuesta Republicana ; Proposition républicaine (centre droit) (fondé en 2005)
    UCR : Unión Cívica Radical ; Union civique radicale ou Parti radical (centre gauche) (fondée en 1891)

    FPV : Frente Para la Victoria ; Front pour la victoire (centre gauche) (coalition formée en 2003)
    FR : Frente Renovador ; Front rénovateur (coalition formée en 2013)
    PCA : Partido Comunista de la Argentina ; Parti communiste d’Argentine (gauche) (fondé en 1918)
    PJ : Partido Justicialista ; Parti justicialiste (ou Partido Peronista, Parti péroniste) (coalition de toutes orientations) (formée en 1946)
    Progresistas (coalition de centre-gauche, dont PS) (formée en 2015)
    PS : Partido Socialista ; Parti socialiste (gauche) (fondé en 1896)

    PERSONNALITÉS

    Mᵐᵉ Cristina FERNÁNDEZ (anciennement FERNÁNDEZ DE KIRCHNER) (présidente 2007-2015)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : proclamée le 25 mai 1810, acquise le 9 juillet 1816 (de l’Espagne)
    Divers : période de dictature entre 1976 et 1983

    TERRITOIRE

    Capitale : Buenos Aires

    Divisions administratives : L’Argentine est divisée en 23 provinces + la ville autonome de Buenos Aires

    Contentieux : Malouines (territoire disputé avec le Royaume-Uni), aussi appelées îles Falkland, Malvinas

    Terre de Feu
    Ushuaia

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues
    Langue officielle : espagnol

    DIVERS

    « révolution de mai » (1810)
    « grands-mères de la place de Mai »
    kirchnérisme, kirchnériste
    « modèle K »
    piqueteros

    #pays #argentine #amériques #amérique_latine

     

  • *

    France (la)

    Nom officiel : République française
    Habitants : Françai(se)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents ou 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    (2017)

    Nature de l’État : république décentralisée
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1958
    Chef de l’État : président de la République, M. Emmanuel MACRON (depuis 2017)
    Siège du chef de l’État : palais de l’Élysée (Paris)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Édouard PHILIPPE (depuis 2017)
    Siège du gouvernement : hôtel Matignon (Paris)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Assemblée nationale et Sénat)
    Et aussi... : Conseil constitutionnel ; Cour de cassation ; Conseil d’État

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée française (armée de l’air, de terre, Légion étrangère), gendarmerie nationale, marine nationale
    Police : police nationale (dont compagnies républicaines de sécurité, CRS), police municipale
    Services de renseignement : direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ; direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) ; direction de la surveillance du territoire (DST, ex-renseignements généraux [RG], sous direction de la DGSI)
    Finances : Cour des comptes, Trésor, Banque de France

    surnoms et périphrases
    l’Élysée = la présidence de la République = le Château
    Matignon = le premier ministre
    le Palais-Bourbon = l’Assemblée nationale
    le Quai d’Orsay = le ministère des affaires étrangères
    la Place Beauvau = le ministère de l’intérieur
    la Place Vendôme = le ministère de la justice
    la Rue de Valois = le ministère de la culture
    la Rue Saint-Dominique = le ministère de la défense
    Bercy = le ministère de l’économie
    la « Piscine » = la DGSE

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Debout la France (droite souverainiste) (fondé en 2014, ex-Debout la République)
    Écologistes ! (centre gauche) (scission de EELV en 2015)
    EELV : Europe Ecologie - Les Verts (centre gauche, écologistes) (fondé en 2010)
    En marche ! (mouvement fondé en 2016, devenu LRM en 2017)
    Front de gauche (coalition formée en 2008)
    La France insoumise (mouvement de M. Jean-Luc MÉLENCHON) (gauche) (fondé en 2016)
    Génération Écologie (fondé en 1990)
    LO : Lutte ouvrière (trotskiste) (fondé en 1939)
    LR : Les Républicains (ex-UMP) (droite) (fondé en 2002)
    LRM : La République en marche (parti né du mouvement En marche !) (M. Emmanuel MACRON) (libéral et centriste)
    MoDem : Mouvement démocrate (centre) (fondé en 2007)
    MP : Mouvement des progressistes (gauche) (ex-Mouvement unitaire progressiste fondé en 2009)
    Nouveau Centre (centre droit, membre UDI) (fondé en 2007)
    NPA : Nouveau Parti anticapitaliste (gauche anticapitaliste) (fondé en 2009, ex-LCR)
    PCF : Parti communiste français (fondé en 1920)
    PG : Parti de gauche (scission du PS, fondé en 2009)
    PRG : Parti radical de gauche (centre gauche, membre UDI) (fondé en 1972)
    PS : Parti socialiste (ex-SFIO, fondé en 1905) (social-démocrate)
    RN : Rassemblement national (fondé en 2018) (nouveau nom du Front national, fondé en 1972) (extrême droite)
    UDI : Union des démocrates et indépendants (fédération de partis centristes) (fondé en 2012)
    UPR : Union populaire républicaine (fondé en 2007)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats

    AACC : Association des agences conseils en communication (créée en 1972)
    CFDT : Confédération française démocratique du travail (ex-CFTC) (créée en 1919)
    CGT : Confédération générale du travail (créée en 1895)
    CIES : Comité intersyndical de l’épargne salariale (créé en 2002)
    LEEM : Les entreprises du médicament (ex-Syndicat national de l’industrie pharmaceutique, SNIP)
    SPQN : Syndicat de la presse quotidienne nationale (patronal)
    SNES : Syndicat national des enseignements de second degré
    SUD : Solidaires, unitaires, démocratiques. Membre de l’Union syndicale Solidaires
    UNL : Union nationale lycéenne

    PERSONNALITÉS

    le général DE GAULLE † (on peut ne pas mentionner le prénom) (pas de majuscule à « général »)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : Second Empire ; IIIᵉ République (1870-1940) ; IVᵉ République (1946-1958) ; guerre d’Algérie (1954-1962)

    président du Conseil (IVᵉ République)

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : l’Hexagone
    Capitale : Paris (Parisien[ne]s)
    Superficie : 643 801 km²
    Longueur de côtes : 19 193 km
    ZEE : 11 035 000 km²

    Divisions administratives : La France est divisée en 18 régions (13 en métropole, dont la Corse ; 5 outre-mer), 5 collectivités d’outre-mer, 101 départements (dont 5 départements d’outre-mer), 3 métropoles et la Nouvelle-Calédonie.

    Collectivités d’outre-mer : Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna

    Collectivités à statut particulier : Corse (région), Nouvelle-Calédonie (entité hors découpage, quasi autonome)

    Métropoles : Paris, Lyon, Marseille (PLM)
    métropole du Grand Paris (MGP)

    Villes : Bordeaux, Grenoble, Lille, Nantes, Strasbourg, Toulouse...

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec les Comores à propos de Mayotte ; avec Maurice à propos de l’île Tromelin ; avec le Surinam à propos de la Guyane française ; avec le Vanuatu à propos de la Nouvelle-Calédonie ; avec Madagascar à propos de l’atoll Bassas da India, de l’île Europa, des îles Glorieuses et de l’île Juan de Nova

    Divers
    hôpital de la Croix-Rouge
    Front de Seine (quartier de Paris, 15ᵉ arrondissement)
    la Goutte-d’Or
    Plaine Commune
    Roissy - Charles-de-Gaulle (CDG)
    Sophia Antipolis
    le Val-Fourré

    CULTURE ET SOCIETÉ

    Religions
    Religion officielle : laïcité
    Religion principale : catholicisme
    Autres religions : islam, protestantisme, judaïsme, bouddhisme

    Langues
    Langue officielle : français
    Autres langues : alsacien, arabe, basque, breton, corse, créole, occitan...

    Médias

    • Télévision

    BFM TV (Groupe NextradioTV, chaîne d’information en continu) (créée en 2005)
    CNews (depuis 2017, anciennement I-Télévision puis I-Télé) (créée en 1999)
    Direct 8 (chaîne, Bolloré) (créée en 2012)
    France 24 (créée en 2005)
    M6 (créée en 1987)
    W9 (chaîne divertissement groupe M6) (créée en 2005)
    TF1 (Groupe TF1) (créée en 1975 comme chaîne de service public, privatisée en 1987)
    La Cinq
    le JT (Larousse) ; le « 20 heures »

    • Presse écrite

    La Correspondance de la presse
    Direct Matin (Bolloré)
    Metro (sans accent) (propriété de TF1)
    Paris Match (sans trait d’union)

    Conseil national du numérique

    Cf. infographie : Presse française, qui possède quoi http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/ppa

    Entreprises

    Arianespace
    BNP Paribas (sans trait d’union)
    les Chantiers de l’Atlantique
    LVMH (ne plus développer ce sigle)

    DIVERS

    articles de loi : l’article L.1237-11 ; l’article L.125-1
    cheffe de cabinet
    couverture-maladie universelle (CMU)
    crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE)
    la « deuxième gauche »
    Fichier national automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg)
    les Gracques (cénacle social-libéral)
    les Insoumis
    Mai 68
    la « nouvelle droite »
    Nuit debout (né au moment de l’opposition à la loi El Khomri)
    Pôle emploi
    Sciences Po (sans trait d’union)
    Le Siècle (cénacle)

    GUADELOUPE (f.)

    Organisations :

    LKP : Liyannaj Kont Pwofitasyon, Collectif contre l’exploitation outrancière (rassemblement de plusieurs dizaines d’organisations syndicales) (fondé en 2008)
    UGTG : Union générale des travailleurs de Guadeloupe (centrale syndicale) (fondé en 1973)

    Divers
    à la Guadeloupe
    béké, békés, békée, békées (adj.)
    chlordécone (n. m.) (antiparasitaire)
    Société anonyme de la raffinerie des Antilles (SARA)
    Guadeloupe et Martinique sont membres de l’Association des États de la Caraïbe

    GUYANE (f.)

    plus grand département français
    collectivité territoriale de Guyane (CTG)
    guyanais
    le haut Maroni

    MAYOTTE (f.)

    île de Mayotte disputée par la France et les Comores
    Mamoudzou (chef-lieu, capitale administrative de Mayotte) ; Koungou (deuxième ville de Mayotte) ; Dzaoudzi ; canal du Mozambique

    101ᵉ département français
    Mahorais (habitant de Mayotte)
    traité de cession de Mayotte à la France : 1841 (par le sultan Tsouli, début du protectorat français qui s’étendra progressivement à l’ensemble de l’archipel)

    se référer à la fiche Comores

    NOUVELLE-CALÉDONIE

    collectivité à statut particulier (sui generis)
    Kanaks

    se référer à la fiche Nouvelle-Calédonie : http://typo.mondediplo.net/messages/1061

    #pays #france #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    groupe

    groupe Abou Sayyaf : rebelles islamistes philippins (prise d’otages sur l’île de Jolo ; « commandant Global », avril 2000)
    groupe des 10 (1973, CEE, Suède, États-Unis, Canada, Japon)
    groupe des Vingt (G20)
    groupe des 77 ou les « 77 »
    groupe de Lima
    groupe de Visegrád (Hongrie, Pologne, République tchèque, Slovaquie)
    Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)
    Groupe des fournisseurs nucléaires (GFN)

    #abécédaire #nombres #organisations_internationales

     

  • *

    apostrophe

    Quand un mot est abrégé par apocope, on met une apostrophe quand il y a ambiguïté sur la prononciation : Saint-Trop’.
    Quand il n’y a pas d’ambiguïté, pas d’apostrophe : la com, la manif, une prof...

    le Boul’Mich’, le Vel’d’Hiv, les bat’ d’Af’ (Colignon)

    #code_typo #abréviations #signes_typographiques

     


  • *

    Union soviétique

    INSTITUTIONS SOVIÉTIQUES

    Comité central
    commissaire du peuple à la guerre
    Congrès des soviets ; IIe Congrès des soviets
    Congrès du Parti communiste de l’Union soviétique ; XVIIe Congrès du Parti
    Douma (assemblée consultative)
    Guépéou (Direction politique principale, GPU) (le)
    Internationale communiste ; IIIe Internationale, ou Komintern
    KD : Parti constitutionnel démocrate ; les « cadets »
    KGB (Komitet Gossoudarstvennoï Bezopasnosti) (le Comité de sécurité de l’État de l’ex-URSS)
    Kominform
    Komsomol
    Kremlin
    NKVD (Commissariat du peuple aux affaires intérieures)
    nouvelle politique économique (NEP)
    Parti (le) (éventuellement avec majuscule)
    Plan quinquennal (Ie, un)
    Politburo
    POSDR : Parti ouvrier social-démocrate
    soviets (conseils) régionaux
    Soviet suprême
    SR : socialistes-révolutionnaires ; SR « de gauche », SR « de droite »
    Tcheka

    PERSONNALITÉS SOVIÉTIQUES

    Iouri ANDROPOV † (directoire du KGB, président de l’URSS)
    Nikolaï BOUKHARINE †
    Leonid BREJNEV † (président de l’URSS)
    Lev KAMENEV †
    Nikita KHROUCHTCHEV † (KHROUCH-[TCHEV)
    Grigori ZINOVIEV †

    CULTURE ET SOCIÉTÉ


    Personnalités
    Kazimir MALEVITCH (1878-1935)

    DIVERS

    affaire de Leningrad (1950)
    Armée rouge ; Armée blanche
    « blancs » (monarchistes, 1917)
    « blouses blanches » (URSS, stalinisme) (complot ou affaire des)
    bolchevik(s) (nom) ; bolchevique(s) (adj.)
    Communauté des États indépendants (CEI)
    coup d’État d’août 1991
    Cronstadt
    « grande guerre patriotique » (1941-1945)
    Grande Terreur
    guerre froide
    kolkhozien
    koulak (paysan aisé) ; dékoulakisé
    Leningrad (ancien nom de Saint-Pétersbourg, 1924-1991)
    ligne Curzon ; ligne Oder-Neisse
    menchevik(s) (nom) ; menchevique(s) (adj.)
    nouvelle politique économique (NEP)
    pacte de Varsovie
    Palais d’hiver (Saint-Pétersbourg)
    Petrograd (ancien nom de Saint-Pétersbourg, 1914-1924)
    perestroïka
    révolution de Février
    révolution d’octobre 1917, révolution d’Octobre, Octobre
    révolution prolétarienne
    « rouges »
    socialiste-révolutionnaire (SR)
    Soviétique (nom) ; soviétique (adj.)
    sovkhozien
    spartakistes
    tchékiste
    thèses d’avril (Lénine)
    « terreur rouge »
    traité germano-soviétique de Rapallo

    #union_soviétique #europe #entités_disparues

     

  • *

    contrat

    contrat première embauche (CPE)
    contrat nouvelles embauches
    contrat à impact social (CIS)

    #abécédaire #france

     

  • *

    Royaume-Uni (le)

    Nom officiel : Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord
    Habitants : Britanniques
    Monnaie : 1 livre sterling (GBP) = 100 pence

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle régionalisée
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : sans Constitution écrite, corpus de principes constitutionnels et de conventions constitutionnelles
    Chef de l’État : reine, ÉLISABETH II (depuis 1952)
    Siège du chef de l’État : palais de Buckingham (Londres)
    Chef du gouvernement : première ministre, Mᵐᵉ Theresa MAY (Parti conservateur) (depuis 2016)
    Siège du gouvernement : 10 Downing Street (Londres)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre des communes et Chambre des lords = les Communes et les Lords)
    Et aussi... : Cour suprême ; Privy Council de Londres
    le pouvoir est centralisé en Angleterre ; le Pays de Galles et l’Irlande du Nord disposent d’une large autonomie ; l’Écosse dispose de son propre pouvoir législatif

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée britannique, Royal Air Force, Royal Navy
    Police : forces de polices d’Écosse, forces de polices d’Irlande du Nord, 44 districts de police en Angleterre et au Pays de Galles
    Services de renseignement : service de renseignement extérieur militaire (MI6, Military Intelligence Section 6) ; service de renseignement et de sécurité intérieur (MI5) ; direction des communications du gouvernement (GCHQ)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis nationaux

    BNP : British National Party ; Parti national britannique (extrême droite) (fondé en 1982)
    Green Party : Parti Vert de l’Angleterre et du Pays de Galles (centre) (fondé en 1990)
    Libéraux-démocrates : Liberal Democrats (centre) (fondé en 1988)
    Parti conservateur : Conservative Party (droite) (fondé en 1834) ; les tories (un tory)
    Parti travailliste : The Labour Party (centre gauche) (fondé en 1900)
    UKIP : The UK Independence Party ; Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (conservateur souverainiste) (fondé en 1993)

    Partis régionaux

    DUP : Democratic Unionist Party (droite d’Irlande du Nord) (fondé en 1971)
    Plaid Cymru : Parti nationaliste gallois (centre gauche nationaliste) (fondé en 1925)
    SDLP : Parti social-démocrate et libéral d’Irlande du Nord (centre) (fondé en 1970)
    Sinn Féin (indépendantiste d’Irlande du Nord, centre gauche) (fondé en 1970)
    SNP : Scottish National Party ; Parti national écossais (centre gauche nationaliste) (fondé en 1934)
    UUP : Ulster Unionist Party ; Parti unioniste de l’Ulster (protestant conservateur d’Irlande du Nord) (fondé en 1905)

    Groupe armés

    IRA : Irish Republican Army ; Armée républicaine irlandaise (organisation paramilitaire indépendantiste, formée en 1997)

    Syndicats

    TUC : Trade Union Congress ; Confédération des syndicats britanniques

    PERSONNALITÉS

    M. Anthony BLAIR (plutôt que Tony) (ex-premier ministre, 1997-2007, Labour)
    M. Gordon BROWN (ex-premier ministre, 2007-2010, travailliste)
    M. David CAMERON (ex-premier ministre 2010-2016, conservateur)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : 12 avril 1927, établissement du royaume de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord ; 1689, Déclaration des droits (Bill of Rights)

    Entrée du Royaume-Uni dans l’Union européenne le 1ᵉʳ janvier 1973 ; 23 juin 2016 tenue du référendum sur le Brexit (le Brexit l’emporte sur le « Remain »)

    Personnalités
    Margaret THACHER † (ex-première ministre, 1979-1990, Parti conservateur ; la Dame de fer)

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : la Couronne
    Capitale : Londres

    Divisions administratives : Le Royaume-Uni est composé de l’Angleterre, de l’Écosse, du Pays de Galles et de l’Irlande du Nord ; il est divisé en une multitude d’entités administratives

    Villes : Londres, Manchester, Birmingham, Leeds, Glasgow, Cardiff, Belfast

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec le Danemark, l’Irlande et l’Islande à propos des îles Féroé ; avec l’Argentine à propos des îles Malouines (aussi appelées îles Falkland, Malvinas)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions officielles : anglicanisme en Angleterre et presbytérianisme en Écosse
    Religions principales : christianisme (anglicanisme, catholicisme)
    Et aussi : protestantisme (presbytérianisme), islam, hindouisme

    Langues 
    Langue officielle : anglais (de facto)
    Autres langues : cornique, irlandais, écossais, gallois et autres langues régionales

    Médias

    BBC (British Broadcasting Corporation) (télévision, radio, cinéma, Internet) (1922), la « Beeb »

    Note : Fleet Street, désignation métonymique de la presse britannique

    DIVERS

    abréviations anglaises : pas de point final (Jr, Ltd, Mr...)
    Big Society (« grande société ») (M. David Cameron)
    Brexit (plus de guillemets depuis qu’il a abouti) ; Brexiteers
    chancelier de l’Échiquier (ministre de l’économie et des finances)
    la City de Londres/londonienne ; la City
    contrats « zéro heure »
    corbyniste
    10 Downing Street
    le Foreign Office (ministère des affaires étrangères)
    Grand Londres
    les îles Britanniques
    New Labour
    néotravaillistes (la « troisième voie »)
    « Oxbridge »
    public schools (écoles privées et onéreuses)
    Yeomanry

    ENTITÉS, POSSESSIONS ET TERRITOIRES ASSOCIÉS

    Angleterre (f.)

    Irlande du Nord (f.)
    Ulster (six comtés) : terme utilisé par les unionistes protestants (ou loyalistes), pas par les nationalistes irlandais catholiques (ou républicains)
    Villes : Belfast, Londonderry (ex-Derry)
    Ian Paisley † (loyaliste)
    ordre d’Orange (défense de la suprématie protestante)

    Écosse (f.)
    les habitants de Glasgow sont les Glaswégiens
    la capitale est Édimbourg
    référendum de sortie du Royaume-Uni en septembre 2014

    Pays de Galles

    Anguilla (f.)
    Habitants : Anguillais(e)
    Capitale : La Vallée
    Langue : anglais
    Anguilla est un archipel des Antilles

    Bermudes (les, f. pl.)
    Habitants : Bermudien(ne)s
    Capitale : Hamilton
    Langues : anglais (off.)
    Les Bermudes sont situées dans l’océan Atlantique, au large de la Caroline

    îles Caïmans (les, f. pl.)
    Habitants : Caïmanais(es)
    Capitale : George Town (Georgetowniens)
    Langues : anglais (de facto), dialectes
    Les îles Caïmans se trouvent au sud de Cuba

    Falkland Islands (îles, f. pl.)
    Capitale : Port Stanley
    Langue : anglais
    Les îles Falkland, connues sous le nom d’îles Malouines, sont situées dans l’océan Atlantique, au large du sud de l’Argentine, pays qui en revendique la possession et qui a tenté de s’en emparer par la force en 1982.

    Gibraltar (m.)
    Habitants : Gibraltarien(ne)s ; surnom : Llanitos
    Langues : anglais, espagnol
    Gibraltar est situé à l’extrême sud de l’Espagne. Surnom : le Rocher

    îles Anglo-Normandes (les, f. pl., Channel Islands)
    Habitants : Islander (inv. en genre)
    Les îles Anglo-Normandes sont divisées en deux bailliages : le bailliage de Jersey (île de Jersey ; cap. Saint-Hélier) et le bailliage de Guernesey (îles de Guernesey, Aurigny (Alderney), Sercq (Sark), Herm et Jethou ; cap. Saint-Pierre-Port)
    Langues : anglais (off.), français (cooff. à Jersey), anglo-normand
    Institutions : chaque baillivage dispose d’un Parlement élu (States), dont le leader (bailli), qui est, lui, nommé par la reine, exerce les fonctions de chef du gouvernement.
    Les îles Anglo-Normandes sont situées à quelques dizaines de kilomètres à l’ouest du Cotentin.
    Jersey
    Jersiais : habitant de Jersey
    jersiais (langue)
    Jersey Evening Post

    îles Vierges britanniques (les, f. pl.)
    Habitants : habitants des îles Vierges britanniques
    Capitale : Road Town
    Langues : anglais, créole
    Les îles Vierges britanniques sont situées dans les Antilles, à l’est de Puerto Rico.

    île de Man
    Habitants : Mannois (pl.)
    Capitale : Douglas
    Langues : anglais et mannois
    L’île de Man est située en mer d’Irlande, entre l’Irlande du Nord et le nord de l’Angleterre.

    Montserrat (f.)
    Habitants : Montserratien(ne)
    Capitale : Plymouth (abandonnée)
    Langue : anglais
    L’île de Montserrat est située dans les Antilles, au nord-ouest de la Guadeloupe. Elle a été partiellement rendue inhabitable par l’éruption du volcan de la Soufrière en 1995.

    Sainte-Hélène
    Capitale : Jamestown
    Langue : anglais
    Le territoire de Sainte-Hélène regroupe les îles de Sainte-Hélène, d’Ascension et de Tristan da Cunha, toutes trois situées dans l’Atlantique sud.

    Turques-et-Caïques (f. pl.)
    Capitale : Grand Turk
    Langues : anglais, créole français
    L’archipel des Turques-et-Caïques est situé au nord d’Haïti et à l’est de Cuba.

    #pays #royaume-uni #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    grand, grande

    « Grand Moyen-Orient » (point de vue de l’administration Bush)
    Grand Nord
    Grand Paris, Grand Londres
    Grand Satan (États-Unis)
    Grand Siècle (XVIIᵉ)

    les Deux Grands
    Grands Bancs (plateaux sous-marins, Terre-Neuve)
    Grands Lacs (ceux d’Amérique du Nord et d’Afrique centrale)

    « Grande Asie centrale »
    Grande Boucle (le Tour de France)
    Grande Brière Mottière (Loire-Atlantique)
    Grande Charte (Magna Carta) (Angleterre, 1215)
    Grande Dépression (États-Unis)
    « Grande Hongrie »
    Grande Peste (XIVᵉ siècle)
    Grande Peur (1789)
    Grande Récession (2008)
    Grande Russie

    une grand-messe ; des grand-messes (grand invariable)
    les « grands frères »
    des grands huit (ne pas confondre avec les montagnes russes)
    les « grandes oreilles » (services de renseignement)

    #code_typo #majuscules #guillemets #époques

     


  • *

    Afrique du Sud (l’), f.

    Nom officiel : République d’Afrique du Sud
    Habitants : Sud-Africain(e)s
    Monnaie : 1 rand sud-africain (ZAR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république décentralisée
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1996
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Cyril RAMAPHOSA (ANC) (depuis 2018)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Pretoria)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Conseil national des provinces et Assemblée nationale)
    Et aussi... : Cour suprême d’appel (depuis 1950, suite à l’abolition du recours devant le Privy Council britannique) ; Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : force de défense nationale d’Afrique du Sud
    Services de renseignement : services secrets sud-africains (SASS) ; agence nationale de renseignement (NIA)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ANC : African National Congress ; Congrès national africain (socialiste, au pouvoir depuis 1994) (fondé en 1912, frappé d’interdiction entre 1960 et 1990)
    BLF : Black First Land First ; Les Noirs d’abord, la terre d’abord (fondé en 2015) (extrême gauche)
    DA : Democratic Alliance ; Alliance démocratique (principale opposition) (libéral, centre droit) (fondé en 2000)
    EFF : Economic Freedom Fighters ; Combattants pour la liberté économique (gauche radicale) (scission de l’ANC, formé en 2013)
    FF+ : Front de la liberté Plus (conservateurs blancs) (fondé en 1994)
    IFP : Inkatha Freedom Party ; Parti Inkatha de la liberté (fondé en 1975)
    NP : National Party ; Parti national (afrikaner, au pouvoir entre 1948 et 1994, fonde et abolit l’apartheid) (1914-2005)
    PAC : Pan Africanist Congress ; Congrès panafricain (fondé en 1959)
    SACP : South African Communist Party ; Parti communiste sud-africain (fondé en 1921)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 30 mai 1910, Union d’Afrique du Sud formée de 4 colonies britanniques
    Divers : 31 mai 1961, proclamation de la République ; février 1991, fin du régime d’apartheid ; 27 avril 1994, « Freedom Day », première élections postapartheid (commémoration nationale annuelle)
    Natives Land Act (1913)

    Personnalités
    Nelson MANDELA † (surnommé Madiba)
    M. Jacob ZUMA (ex-président de la République, ANC)

    TERRITOIRE

    Capitales : Pretoria (ou Tshwane) (administrative), Le Cap (législative), Johannesburg (économique) Bloemfontein (judiciaire)

    Divisions administratives : L’Afrique du Sud est divisée en 9 provinces.
    Provinces : Cap-Est, Cap-Nord, Cap-Ouest, État libre, Gauteng, Kwazulu-Natal, Limpopo, Mpumalanga, Nord-Ouest
    (Nous avons varié en indiquant parfois Cap Oriental / Cap Occidental)
    Villes : Johannesburg, Khayelitsha, Polokwane,

    Contentieux : contentieux à propos fleuve Orange avec la Namibie

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : christianisme
    Et aussi : islam, hindouisme

    Langues 
    Langues officielles : anglais, zoulou, xhosa, afrikaans, swazi, ndébélé, sotho du Nord, sotho du Sud, tswana, venda, tsonga-shangaan

    DIVERS

    Membre de : la SADC, du G20

    comité exécutif national de l’ANC (dans cet ordre et sans majuscule)
    gouvernement coopératif (principe fondateur de la Constitution de 1996)
    principe de l’ubuntu (humanisme et fraternité placés au cœur de la diplomatie)
    « société arc-en-ciel »
    université du Cap-Occidental ; université du Cap-Oriental

    #pays #afrique_du_sud #afrique #afrique_australe

     

  • *

    Équateur (l’), m.

    Nom officiel : République de l’Équateur
    Habitants : Équatorien(ne)s
    Monnaie : 1 dollar américain = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2008
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Lenín MORENO (depuis 2017) (AP)
    Siège du chef de l’État : palais Carondelet (Quito)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour suprême et Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées équatoriennes (armée de terre, air, marine)
    Police : police civile nationale d’Équateur

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Avanza : Partido Avanza (social-démocrate) (fondé en 2012)
    AP : Alianza País (Movimiento Alianza PAÍS - Patria Altiva i Soberana) ; Alliance pays (gauche, au pouvoir) (fondé en 2006)
    CREO : Creando Oportunidades ; Créer des occasions (droite) (fondé en 2012)
    FE : Fuerza Ecuador ; Force Équateur (fondé en 2015)
    MC : Movimiento Concertación ; Mouvement de concertation (centre) (fondé en 2007)
    MUPP : Movimiento de Unidad Plurinacional Pachakutik ; Mouvement de l’unité plurinational Pachakutik (gauche) (fondé en 1995)
    PCMLE : Partido Comunista Marxista Leninista del Ecuador ; Parti communiste marxiste-léniniste de l’Équateur (gauche) (fondé en 1964)
    PRE : Partido Roldosista Ecuatoriano ; Parti roldosiste équatorien (droite) (1983-2014)
    PS-FA : Partido Socialista - Frente Amplio ; Parti socialiste — Front large (gauche) (fusion du Parti socialiste équatorien et de Front large de gauche en 1995)
    PSP : Partido Sociedad Patriótica 21 de Enero ; Parti société patriotique 21 janvier (gauche) (fondé en 2002)
    UE : Unión Ecuatoriana ; Union équatorienne (fondé en 2014)
    Unidad plurinacional de las Izquierdas-Pachakutik (la) : Union plurinationale des gauches Pachkutik (indigéniste anticapitaliste) (fondé en 1995)
    UP : Movimiento Unidad Popular ; Mouvement d’unité populaire (gauche) (fondé en 2015)

    PERSONNALITÉS

    M. Rafael CORREA (AP), président (2007-2017)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 24 mai 1822 (de l’Espagne)

    TERRITOIRE

    Capitale : Quito (Quiténien[ne]s)

    Divisions administratives : L’Équateur est divisé en 24 provinces (provincias)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme

    Langues
    Langues officielles : espagnol, quechua et shuar

    DIVERS

    1 quetzal ; 30 quetzales
    « révolution citoyenne » (années Correa)

    #pays #équateur #amériques #amérique_latine

     

  • *

    Bolivie (la)

    Nom officiel : État plurinational de Bolivie
    Habitants : Bolivien(ne)s
    Monnaie : 1 boliviano (BOB) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2009
    Chef de l’État et chef du gouvernement : président de la République, M. Evo MORALES (MAS) (depuis 2006)
    Siège du chef de l’État : Casa del Pueblo (La Paz)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral plurinational (Chambre des députés et Sénat)
    Et aussi... : Tribunal suprême de justice

    Présence de 36 peuples indigènes représentant une partie importante de la population bolivienne

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées boliviennes (armée de terre, air, marine)
    Police : police bolivienne
    Et aussi... : la police bolivienne remplit des fonctions sociales, participe au développement du pays

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    MAS : Movimiento Al Socialismo ; Mouvement vers le socialisme (gauche) (fondé en 1997)
    MDS : Movimiento Demócrata Social ; Mouvement social-démocrate (droite) (fondé en 2013)
    MNR : Movimiento Nacionalista Revolucionario ; Mouvement nationaliste révolutionnaire (centre) (fondé en 1941)
    PCB : Partido Comunista de Bolivia ; Parti communiste de Bolivie (gauche) (1950-2003)
    PDC : Partido Demócrata Cristiano de Bolivia ; Parti démocrate-chrétien de Bolivie (droite) (fondé en 1954)
    PDS : Podemos, Poder démocratico social ; Pouvoir démocratique social (fusion ADN et MIR) (fondé en 2005)
    UD : Unidad Democrata (coalition formée en 2014)
    UN : Frente de Unidad Nacional ; Front d’unité nationale (droite) (fondé en 2003)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats
    Fédération nationale des coopératives minières de Bolivie (Fencomin)

    Confédération des peuples indigènes de Bolivie (Cidob)
    Corporation minière de Bolivie (Comibol) (entreprise d’État)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 6 août 1825, déclaration d’indépendance (de l’Espagne)

    TERRITOIRE

    Capitales : La Paz (Pacénien[ne]s) ; Sucre (capitale constitutionnelle)

    Divisions administratives : la Bolivie est divisée en 9 départements
    Beni (du), Cochabamba (de), Oruro (d’), Potosí (de)

    Villes : Tiahuanaco

    Divers
    cerro Rico (la « montagne d’argent »)
    Potosí (mine)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme (95 %)
    Et aussi... : protestantisme

    Langues
    Langues officielles : espagnol et 36 langues indiennes reconnues par la Constitution (article 5)

    DIVERS

    l’expression « État social unitaire » caractérise la Bolivie dans sa Constitution
    indigénisme
    mineurs coopérativistes
    Palacio Quemado (ancien palais présidentiel)
    Trópico de Cochabamba

    #pays #bolivie #amériques #amérique_latine

     

  • *

    Lieux de publication

    Journaux, maisons d’édition...

    0
    10/18, Paris
    20 Minutes, Paris

    A
    AAEL, Toulouse
    À bâbord !, Montréal
    ABC, Madrid
    ABC Color, Asunción
    Ab Irato, Paris
    Academia-Bruylant, Louvain-la-Neuve
    Academy for Educational Development, Washington
    Acratie, La Bussière
    Acropole, Paris
    Actes de la recherche en sciences sociales, Paris
    Actes Sud, Arles
    Acteurs de l’économie, Lyon
    L’Actualité, Montréal
    Aedelsa, Lyon
    Adams Media Corp, Holbrook (Massachusetts)
    Adels, Paris
    Aden, Bruxelles
    Aden. Paul Nizan et les années trente, Nantes
    Adva Center, Tel Aviv
    Africa Mining Intelligence, Paris
    Africultures, Paris
    Afrique-Éditions, Kinshasa
    Aftenposten, Oslo
    L’Âge d’homme, Lausanne
    Agnès Viénot Éditions, Paris
    Agone, Marseille
    Agriculture and Human Values, Berlin
    Agronomy for Sustainable Development, Les Ulis
    Air Force Magazine, Arlington
    Aïr Info, Agadez
    Akata, Rançon (Haute-Vienne)
    AK Press, Oakland
    Alain Sèbe Images, Vidauban
    Al-Akhbar, Beyrouth
    Albania, Ajaccio
    Albertine, Paris
    Albin Michel, Paris
    Al-Chark Al-Awsat, Londres
    Al Dante, Marseille
    Alfred A. Knopf, New York
    Al-Hayat, Beyrouth
    Al-Jazira (télévision), Doha (Qatar)
    Allary Éditions, Paris
    Allia, Paris
    Alliage, Nice
    Alma éditeur (Paris)
    Al-Misri Al-Yawm, Le Caire
    Al-Medina, Médine
    Allen Lane Penguin Group, New Delhi
    L’Alsace, Mulhouse
    Alter Ethno, Saint-Hippolyte-du-Fort
    Alterpresse, Port-au-Prince
    Alternatives, Paris
    Alternatives économiques, Paris
    Amal Press, Bristol (Royaume-Uni)
    Amara, La Bouilladisse
    Ambit Books, Londres
    The American Conservative, Arlington (Virginie)
    American Economic Review, Pittsburgh
    American Journal of Health Promotion, Royal Oak
    American Journal of Human Genetics, Boston (Massachusetts)
    American Journal of Polical Science, Malden (Massachusetts)
    American Journal of Preventive Medecine, New York
    American Journal of Sociology, Chicago
    Amnis, Aix-en-Provence
    Anacharsis, Toulouse
    Anchor Books, New York
    André Versaille éditeur, Bruxelles
    Les Annales de la recherche urbaine, Paris - La Défense
    Antipodes, Lausanne
    A. Pedone, Paris
    À plus d’un titre, La Bauche
    Apogée, Paris
    Aras, Istanbul
    Arbre bleu, Nancy
    Arcane 17, Paris
    L’Arche, Paris
    L’Archipel, Paris
    Les Arènes, Paris
    Argumenty i fakty, Moscou
    The Arizona Republic, Phoenix
    Arkhê, Paris
    Arléa, Paris
    Armand Colin, Malakoff
    Arnaud Bizalion Éditeur, Arles
    Arnaud Franel Éditions, Paris
    Art 3 - Plessis Éditions, Nantes
    Artège, Perpignan
    Asahi Shimbun, Tokyo
    Asbar for Studies Research and Communications, Riyad
    Ashgate, Farnham (Surrey)
    Asian Survey, Berkeley
    Asia Pacific Viewpoint, Hoboken (New Jersey)
    Asia Times Online, Hongkong
    L’Association, Paris
    L’Atalante, Nantes
    L’Atelier contemporain, Strasbourg
    Atelier des Cahiers, Paris
    Atelier du Gué, Villelongue-d’Aude
    Ateliers Henry Dougier, Paris
    ATG, Bethléem
    Athéna, Québec
    Atlantica, Biarritz
    The Atlantic, Boston
    The Atlantic Monthly, Washington, DC (attention : ce n’est pas New York)
    Atlas, Stockholm
    Atrabile, Genève
    Attila, Paris
    L’Aube, La Tour-d’Aigues
    Au diable Vauvert, Vauvert
    Aufbau, Berlin
    Autrement, Paris
    Au vent des îles, Tahiti
    Aux forges de Vulcain, Paris
    Aux lieux d’être, Montreuil (attention : ce n’est pas La Courneuve)
    Azer Tag, Bakou

    B
    Babel, Tel-Aviv
    Bachari, Paris
    Balkanologie, Paris
    Ballantine Books, Londres
    Balzac, Baixas
    Bangkok Post
    The Banker, Londres
    Barnes & Co, San Diego
    Bartillat, Paris
    Barzakh, Alger
    Basic Books, New York
    Bayard, Montrouge
    Baywood, New York
    BBC Mundo, Londres
    Beacon Press, Boston
    Le Bec en l’air, Manosque
    Beijing News (en mandarin)
    Belin, Paris
    Les Belles Lettres, Paris
    Bénévent, Nice
    Beople, New York
    Berger-Levrault, Paris
    Berghahn, New York et Londres
    Biteback Publishing, Londres
    Bleu autour, Saint-Pourçain-sur-Sioule
    Bleu de Chine, Paris
    Bloomberg Businessweek, New York (et non Business Week)
    Bloomsbury Publishing, Londres
    La Boîte à bulles, Saint-Avertin
    Boitempo Editorial, Saõ Paulo
    Les Bons Caractères, Pantin
    Le Bord de l’eau, Lormont
    Boréal, Montréal
    Börsen-Zeitung, Francfort
    Bouchène, Saint-Denis
    Brasil de Fato, São Paulo
    Brecha, Montevideo
    La Brèche, Montreuil
    Brepols, Turnhout (Belgique)
    Brill, Boston
    Brookings Institution Press, Washington, DC
    Le Bruit du temps, Paris
    Bruno Leprince, Paris
    Bruylant, Bruxelles
    Buchet-Chastel, Paris
    Bulletin de l’Institut français d’études andines, Lima
    Bulletin of the World Health Organization, Genève
    Burt Franklin, New York
    Business Day, Johannesburg
    Business Insider, Portland
    Business Week (racheté par Bloomberg et devenu depuis Bloomberg Businessweek)

    C
    Cahier d’études stratégiques, Paris
    Cahiers de Chaillot, Paris
    Cahiers d’études sur la Méditerranée orientale et le monde turco-iranien, Paris
    Cahiers du cinéma, Paris
    Les Cahiers du journalisme, Lille
    Les Cahiers du SLF, Paris
    Calmann-Lévy, Paris
    Cambourakis, Paris
    Camion Blanc, Rosières-en-Haye
    Campus Fachbuch, Francfort
    Canongate, Edimbourg
    Cap Béar, Perpignan
    Capital Intelectual, Buenos Aires
    Capricci, Nantes
    Cardozo Law Review, New York
    Carnot, Paris
    Cartouche, Paris
    Casa das Letras, Alfragide (Portugal)
    Casbah Éditions, Alger
    Le Cavalier bleu, Paris
    Caros Amigos, Rio de Janeiro
    Cénomane, Le Mans
    Center for Strategic and International Studies, Washington
    Central University Press, Budapest
    Century Foundation, New York
    Cérès Éditions, Tunis
    Cerveau & Psycho, Paris
    Cetim, Genève
    CFDT Productions, Paris
    C. Hurst & Co., Londres
    Challenges, Paris
    Champ libre, Paris
    Champ Vallon, Ceyzérieu
    Chapelot, Paris
    Charles Léopold Mayer, Paris
    Chatto & Windus, Londres
    Chemed Books, Tel Aviv
    Chemical & Engineering News, Washington, DC
    Chemin de ronde, Cadenet
    Chemosphere, Londres
    Cherche Midi, Paris
    China Daily, Pékin
    The Chosun Ilbo, Séoul
    The Christian Science Monitor, Boston
    La Chronique internationale de l’IRES, Noisy-le-Grand
    La Chronique des Amériques, Montréal
    The Chronicle of Higher Education, Washington, DC
    Cidhica, Québec
    Circé, Belval
    Clarendon Press, Oxford
    Clarín, Buenos Aires
    The Clarion-Ledger, Jackson (Mississippi)
    Les Clés de la presse, Montrouge
    Climats, Castelnau-le-Lez
    CNRS Éditions, Paris
    Coconino Press, Bologne
    Colophon, Bruxelles
    Commentary, New York
    El Comercio, Lima
    Common Courage Press, Monroe
    Complexe, Bruxelles
    Connaissances et Savoirs, Paris
    Connaissance de l’emploi, Noisy-le-Grand
    Connexions, Pékin
    Constable and Robinson, Londres
    La Contre Allée, Lille
    Le Coquelicot, Toulouse
    Cornélius, Bordeaux
    Cornell University Press, Ithaca (État de New York)
    Corriere della Sera, Milan
    Corsaires Éditions, Orléans
    Couleur livres, Bruxelles
    Counterpoint, Berkeley (Californie)
    CounterPunch, Petrolia (Californie)
    Le Courrier, Genève
    The Courier-Mail, Brisbane (un seul "r")
    The Courrier ACP-EU, Bruxelles
    Courrier de la planète, Montpellier
    Courrier international, Paris
    Le Courrier picard, Amiens
    CQFD, Marseille
    Creav Atlantique, Pau
    Le Cri éditions, Bruxelles
    Cristel, Saint-Malo
    Critique internationale, Paris
    Crown Publishers, New York
    Cultures et conflits, Saint-Ouen
    Current Biology, Londres

    D
    Dagens Nyheter, Stockholm
    Dagsavisen, Oslo
    Daily Monitor, Kampala (Ouganda)
    The Daily Nation, Nairobi (Kenya)
    Daily News Egypt, Le Caire
    The Daily Star, Beyrouth
    The Daily Telegraph, Londres
    Dalimen, Alger
    Dalloz-Sirey, Paris
    Danas, Belgrade
    Danger public, Paris
    Dargaud, Bruxelles (siège éditorial)
    Darna, Naplouse
    Dar An-Nahar, Beyrouth
    éd. Dar El-Gharb, Oran
    Dar Nelson, Beyrouth
    Dawn, Karachi
    De Boeck, Bruxelles
    Défense nationale et sécurité collective, Paris
    Defense News, Springfield (Virginie)
    Delachaux et Niestlé, Lonay (Suisse)
    Delcourt, Paris
    Delta Books, New York
    Demi-Lune, Paris
    Demopolis, Paris
    De Morgen, Bruxelles,
    La Dépêche, Toulouse
    Dentu, Paris
    La Dernière Goutte, Strasbourg
    Le Devenir social, Paris
    Le Devoir, Montréal
    Der Tagesspiegel, Berlin
    Descartes & Cie, Paris
    Desde Abajo, Bogota
    Des femmes - Antoinette Fouque, Paris
    Desmaret, Strasbourg
    De Standaard, Groot-Bijgaarden (Belgique)
    Le Devoir, Montréal
    Dialogues, Brest
    The Dickinson Press, (Dickinson, Dakota du Nord)
    Die Linkspartei, Wiesbaden
    Dieter Winkler, Bochum
    Die Vrye Afrikaan, Durbanville (Afrique du Sud)
    Die Zeit, Hambourg
    Dietz, Bonn
    Diffusion de l’information sur l’Amérique latine, Lyon
    La Digitale, Baye
    Direct Matin, Paris
    La Dispute, Paris
    La Documentation française, Paris
    Domat, Paris
    Don Quichotte, Paris
    Doubleday, New York
    Le Droit ouvrier, Montreuil
    Droz, Genève
    Duke University Press, Durham
    Dunod, Malakoff
    Dykinson, Madrid

    E
    Earthscan Publications Ltd, Nairobi
    The East African, Nairobi
    Eburnie, Abidjan
    L’Écarlate, Orléans
    L’Échappée, Paris (précédemment à Montreuil)
    L’Écho, Bruxelles
    Les Échos, Paris
    L’École émancipée, Caen
    Econometrica, Hoboken (New Jersey)
    Economics of Education Review, Amsterdam
    The Economic Times, New Delhi
    Economica, Paris
    Economic Affairs, Londres
    Économie et Statistiques, Paris
    Économie Matin, Paris
    L’Économie politique, Paris
    The Economist, Londres
    The Economist Intelligence Unit, New York
    Écosociété, Montréal
    éd. Ciepac, Mexico
    éd. Ciesas, Mexico
    Ed. Malatesta, La Paz (Bolivie)
    éd. Panama, Paris
    Ediciones Escaparate, Conceptión (Chili)
    Edicions 62, Barcelone
    EDIF, Alger
    Ediouro, São Paulo
    Édisud, Aix-en-Provence
    Éditions Amsterdam, Paris
    Éditions Arkuiris, La Courneuve
    Éditions B2, Paris
    Éditions Cairn, Pau
    Éditions Cercle d’Art, Paris
    Éditions Chronique, Paris
    Éditions CNT-RP, Paris
    Éditions de Juillet, Chantepie
    Éditions de l’Atelier, Ivry-sur-Seine
    Éditions de la Cité, Brest
    Éditions de la Maison des sciences de l’homme, Paris
    Éditions de l’Amateur, Paris
    Éditions de la Nuit, Arles
    Éditions de la Sorbonne, Paris
    Éditions de l’Asymétrie, Toulouse
    Éditions de l’Aube, La Tour-d’Aigues
    Éditions de l’Attribut, Toulouse
    Éditions de l’Éclat, Paris
    Éditions de l’EHESS, Paris
    Éditions de l’Épervier, Montreuil (?)
    Éditions Delga, Paris
    Éditions de l’Imprimeur, Besançon
    Éditions de l’Institut des Amériques, Paris
    Éditions de l’OCDE, Paris
    Éditions de l’Olivier, Paris
    Éditions de l’Opportun, Paris
    Éditions de Minuit, Paris
    Éditions d’en bas, Lausanne
    Éditions des Équateurs, Paris
    Éditions des Femmes, Paris
    Éditions des Nations unies, Genève
    Éditions des Syrtes, Genève
    Les Éditions du bout de la ville, Le Mas-d’Azil
    Éditions du Caïman, Saint-Étienne
    Éditions du Canoë, Paris
    Éditions du Centre d’histoire du travail, Nantes
    Éditions du centre Paul-Hymans, Bruxelles
    Éditions du Cercle de la librairie, Paris
    Éditions du Cerf, Paris
    Éditions du Cerisier, Cuesmes (Belgique)
    Éditions du Chêne, Paris
    Éditions du Conseil de l’Europe, Strasbourg
    Éditions du Croquant, Vulaines-sur-Seine (anciennement Bellecombe-en-Bauges)
    Éditions du Cygne, Paris
    Éditions du Détour, Paris
    Éditions du huitième jour, Paris
    Les Éditions du Jaguar, Paris
    Éditions du Larzac, Nant
    Éditions du Linteau, Paris
    Éditions du Moment, Paris
    Éditions du Monde libertaire, Paris
    Éditions du Panama, Paris
    Éditions du Ricochet, Tourtour (Var)
    Éditions du Rocher, Monaco (siège social)
    Éditions du Rouergue, Arles
    Éditions du Sandre, Paris
    Éditions du Sonneur, Paris
    Éditions du Temps, plusieurs maisons d’édition
    Éditions du Toucan, Paris
    Éditions du Trésor, Paris
    Éditions François Bourin, Paris
    Éditions Frat Mat, Abidjan
    Éditions Informpechat, Moscou
    Éditions Kimé, Paris
    Éditions LEP, Le Mont-sur-Lausanne
    Éditions libertaires, Saint-Georges-d’Oléron
    Les Éditions Martin de Halleux, Paris
    Éditions Matériologiques, Paris
    Éditions Mimésis, Paris
    Les Éditions Noir sur Blanc, Paris, Lausanne
    Éditions N° 1, Paris
    Éditions Nzoi, Kinshasa
    Éditions Palea, Moscou
    Éditions Pélissier, Orgeval
    Éditions Picquier, Arles
    Éditions rue d’Ulm, Paris
    Éditions Sillage, Paris
    Les Éditions sociales, Paris
    Éditions Syllepse, Paris
    Éditions Unesco, Paris
    Éditions universitaires du Septentrion, Villeneuve-d’Ascq
    Editora de Cultura, São Paulo
    Editorial de Ciencias Sociales, La Havane
    Editorial José Martí, La Havane
    Editorial Universitaria, Santiago du Chili
    EDP Sciences, Les Ulis
    Efimerida ton Syntakton (Le Journal des rédacteurs), Athènes
    Einaudi, Turin
    Electoral Studies, Amsterdam
    Ellipses, Paris
    El Espectador, Bogota
    Elkar, Saint-Sébastien (Espagne)
    Elyzad, Unis
    Les Empêcheurs de penser en rond, Paris
    ENAG, Alger
    Energeia, Berne
    ENS Éditions, Lyon
    L’Encyclopédie des nuisances, Paris
    Énergie pour tous, Niamey
    Enrick B. Éditions, Paris
    En toutes lettres, Casablanca
    Entremonde, Genève
    Environmental Health Perspectives, Durham (Caroline du Nord)
    Environmental Science and Technology, Société américaine de chimie, Washington, DC
    Érès, Toulouse
    Erick Bonnier, Paris
    Espace, populations, sociétés, Villeneuve-d’Asq
    Espacio Laical, La Havane
    Espoir, Paris
    L’Espresso, Rome
    Expresso, Lisbonne
    Esprit, Paris
    L’Esprit des péninsules, Paris
    L’Esprit du temps, Bègles (anciennement Le Bouscat)
    Estrella, Paris
    Estudios Urbanos, Lima
    Les Étaques, Lille
    Éternel, Paris
    Étincelles, Perpignan
    Études, Paris
    Les Études du CERI, Paris
    Eurabe-CADH, Paris
    Eurasia Daily Monitor, Washington, DC
    Eurekah-Landes Bioscience, Georgetown (Texas)
    European Law Journal, Hoboken (New Jersey)
    Eurotopia, Bandau (Allemagne)
    Evenimentul Zilei, Bucarest
    Everat, Paris
    The Examiner, Washington, DC
    L’Expansion, Paris
    Express India, New Delhi
    Extra !, New York
    The Express Tribune, Karachi

    F
    La Fabrique, Paris
    Die Fackel, Vienne
    Fakir, Amiens
    Fantassins, Montpellier
    Fario, Paris
    Il Fatto Quotidiano, Rome
    Le Félin, Paris
    Le Figaro, Paris
    Le Figaro Economie, Paris
    Finance & Development, Washington, DC
    Financial Times, Londres [attention pas de The]
    Financial Times Deutschland, Hambourg
    Financial Times Magazine, Londres
    Finitude, Le Bouscat
    First Edition, Paris
    Fischer Verlag, Francfort
    Focus Asie du Sud-Est, Bangkok
    Folha de S. Paolo
    Folio, Kharkiv
    Fondation Gabriel Péri, Pantin
    Fondo Editorial del Congresso del Perú, Lima
    Forbes, New York
    Foreign Affairs, New York (et non pas Tampa !)
    Foreign Policy, Washington, DC
    Fortune, New York
    Franco Angeli, Rome
    François Bourin éditeur, Paris
    François-Xavier de Guibert, Paris
    Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ), Francfort
    Fraternité Matin, Abidjan
    The Free Press, Londres ou New York
    Frontline, Madras (Chennai)
    Futuribles, Paris
    Futuropolis, Paris
    FYP éditions, Limoges

    G
    Gaeso, Katmandou
    Galaade, Paris
    Galilée, Paris
    La Galipote, Vertaizon
    Gallmeister, Paris
    Garnet Publishing, Reading (Royaume-Uni)
    Gazzetta di Parma
    La Gazette du Maroc, Rabat
    Le Genre humain, Paris
    Géopolitique africaine, Paris
    George Washington University Press, Washington, DC
    Geuthner, Paris
    Glénat, Grenoble
    Global Chances, Suresnes
    Globe, Paris
    The Globe and Mail, Toronto
    Golias, Villeurbanne
    Grandvaux, Brinon-sur-Sauldre
    Green Audit, Aberystwyth (Royaume-Uni)
    Gresea Echo, Bruxelles
    Grijalbo, Mexico
    Guanda, Parme
    The Guardian, Londres
    Guérin, Chamonix
    La Guillotine, Albi
    Gulf News, Dubaï

    H
    Haaretz, Tel-Aviv
    Handelszeitung, Zurich
    The Hankyoreh (quotidien, Séoul)
    Harper & Row, New York
    HarperCollins, New York
    HarperCollins Publishers India, Noida (Uttar Pradesh)
    Harvard University Press, Cambridge
    Harper’s, New York
    Hart Publishing, Oxford
    Haymarket Books, Chicago
    HB Éditions, Forcalquier
    Headline Book Publishing, Londres
    L’Hebdo, Lausanne
    Hebrew Publishing House, Tel-Aviv
    Henry Holt, New York
    Hermann, Paris
    Hermé, Paris
    Hermès-Lavoisier, Paris
    L’Herne, Paris
    Hérodote, Paris
    Héros-Limite, Genève
    Het Belang van Limburg, Hasselt,
    Hetzel-Quantin, Paris
    Heyne, Munich
    Hill and Wang, New York
    The Hindu, New Delhi
    L’Histoire, Paris
    Hoëbeke, Paris
    L’Homme, Paris
    Homnisphères, Paris
    Houghton Mifflin, Boston
    The Huffington Post (blog)
    Hugo et Compagnie, Paris
    L’Humanité, Saint-Denis
    L’Humanité Dimanche, Saint-Denis
    Hürriyet (Istanbul)
    Hurst & Company, Londres

    I
    I Avgi, Athènes
    Ibis Press, Paris
    I. B. Tauris, Londres ou New York
    Idées et combats, Paris
    Ides et Calendes, Neuchâtel
    Il Corriere della Sera, Milan
    Il Manifesto, Rome
    Il Mulino, Bologne
    Il Ponte, Bologne
    Imagen Contemporánea, La Havane
    Imago, Paris
    Imprensa de Ciências Sociais, Lisbonne
    Les Impressions nouvelles, Bruxelles
    Inculte, Paris
    The Independent, Londres
    Les Indes savantes, Paris
    Indian Research Press, New Delhi
    Indiana University Press, Bloomington
    Infolio Éditions, Paris
    Infolio, Gollion (Suisse)
    InfoSud (agence de presse), Genève
    Infoworld, San Francisco
    Les Inrockuptibles, Paris
    L’Insomniaque, Montreuil
    Institut d’études slaves, Paris
    Institut de recherche de la FSU, Les Lilas
    Institut de recherche sur le Maghreb contemporain, Tunis
    Instituto Cubano del Libro, La Havane
    Instituto de Estudios Peruanos (IEP), Lima
    L’Interdisciplinaire, Limonest
    Interlink Pub Group, New York
    International Crisis Group, Bruxelles
    International Herald Tribune, Neuilly-sur-Seine (Serge Halimi, et non Paris) (devenu le 15 octobre 2013 l’International New York Times)
    International Journal of Climatology, Reading (Royaume-Uni)
    International Review of the Red Cross, Genève
    ¿Interrogations ?, Paris
    IRD Éditions, Marseille
    Ivan R. Dee Inc., Chicago
    Ivrea, Paris
    Izvestia, Moscou

    J
    Jaca Book, Milan
    Jacana, Johannesburg
    Jacob-Duvernet, Paris
    J’ai lu, Paris
    James Currey, Londres
    The Japan Times, Tokyo
    Japonesia Review, Tokyo
    Jean-Claude Gawsewitch, Paris
    Jean-Claude Lattès, Paris
    Jean Picollec, Paris
    Jeune Afrique, Paris
    la Joie de lire, Genève
    Jonathan Ball, Johannesburg
    The Johns Hopkins University Press, Baltimore
    John Wiley et John Wiley & Sons, New York ou Chichester ou Hoboken (New Jersey)
    La Jornada, Mexico
    Joseph K., Nantes
    Le Jour, Yaoundé
    Le Journal hebdomadaire, Casablanca
    Journal officiel de l’Union européenne, Luxembourg
    Journal of Economic Theory, Amsterdam
    Journal of Ethnic and Migration Studies, Brighton
    Journal of the Medical Association of Thailand, Bangkok

    K
    Karthala, Paris
    Keter-Books, Jérusalem
    Khiasma Sud, Marseille
    KITLV Press, Leiden (Pays-Bas)
    Klanba Éditions, Paris
    Klincksieck, Paris
    Knopf, Toronto
    Knopf, Copenhague
    Knopf, New York
    Kobunsha, Tokyo
    Koha Ditore, Pristina
    Kommersant Vlast, Moscou
    Konkret, Hambourg
    The Korea Times, Séoul

    L
    Labor, Loverval (Belgique)
    Labor et Fides, Genève
    Laika, Hambourg
    Lancashire Telegraph, Blackburn (Royaume-Uni)
    The Lancet [Infectious Diseases], Londres
    Larcier, Bruxelles
    Lars Müller Publishers, Baden (Suisse)
    Latin Business Chronicle, Miami (Floride)
    Lavauzelle, Panazol
    Lawrence Erlbaum, Londres
    Leduc.s Éditions, Paris
    La Lenteur, Paris
    Lessius, Namur (Belgique)
    La Lettre de l’océan Indien, Paris
    La Lettre du continent, Paris
    L’Harmattan, Paris
    La Librairie orientale, Beyrouth
    La Libre Belgique, Bruxelles
    El Litoral, Santa Fe (Argentine)
    Liaisons directes, Besançon
    Liana Levi, Paris
    Lianhe Zaobao, Singapour
    Liber - Raisons d’agir, Paris (pour les premiers ouvrages jusqu’en 1998) (puis Raisons d’agir [seulement], Paris)
    Liberalnaïa Missiia, Moscou
    Libertalia, Montreuil
    La Liberté, Genève
    Liberté économique et progrès social, Paris
    Libre & Solidaire, Paris
    Librería Española,Madrid
    Les Liens qui libèrent, Paris
    Lieux communs, Nantes
    Lignes, Fécamp
    Lignes de repères, Paris
    Lignes et Manifestes, Paris
    Le Livre de poche, Paris
    La Louve éditions, Cahors
    Luc Pire, Bruxelles
    Lux, Montréal
    Lynne Rienner Publishers, Boulder (Colorado)

    M
    Maariv, Tel-Aviv
    Machsom Watch, Tel-Aviv
    Mail and Guardian, Johannesburg
    Mainstream Publishing, Edimbourg
    Maisonneuve et Larose, Paris
    Malta University Press, La Valette
    Mango, Paris
    Manohar, New Delhi
    Manucius, Paris
    Le Manuscrit, Paris
    Mapa Publishers, Tel Aviv
    Marakhot, Tel-Aviv
    Marco Pietteur, Esch-sur-Alzette (Luxembourg)
    Mardaga, Bruxelles
    Mare & Martin, Paris
    Maren Sell, Paris
    Mareuil, Paris
    Marines Éditions, Rennes
    La Martinière, Paris
    Martin Secker, Londres
    Matériaux pour l’histoire de notre temps, Nanterre
    Maurice Dreyfous, Paris
    Max Milo, Paris
    Meadowlark Springs Production, Big Piney (Wyoming)
    Medact, Londres
    Med Ali, Sfax (Tunisie)
    Médial - Sang de la Terre, Paris
    Mediterranean Politics, Londres
    M éditeur, Saint-Joseph-du-Lac (Québec) (anciennement Ville Mont-Royal, Québec)
    Melville House, New York
    Mémoire d’encrier, Montréal
    Mémoire du livre, Paris
    Métailié, Paris
    Methuen, Londres
    MétisPresses, Genève
    Metropolis, Genève
    Metropolitan Books, New York
    Miami Herald
    Michalon, Paris
    Michel Houdiard, Paris
    Michel Lafon, Neuilly-sur-Seine (anciennement Paris)
    Michel Lévy, Paris
    Michigan State University Press, East Lansing
    The Middle East Journal, Washington
    The Middle East Review of International Affairs, Jérusalem
    Middle East Report, Washington
    Mideast Mirror, Londres
    Midi libre, Saint-Jean-de-Védas
    Mille et une nuits, Paris
    Minerva, Paris
    Mint asbl, Bruxelles
    Mirobole éditions, Bordeaux
    Miskal Yediot Aharonot Books, Tel Aviv
    Mississippi Business Journal, Jackson
    The MIT Press, Boston
    The MIT Press, Cambridge (Massachusetts)
    Mnémos, Saint-Laurent-d’Oingt
    Le Monde à l’envers, Grenoble
    Le Monde libertaire, Paris
    Monde nouveau / Afrique nouvelle, Vevey (Suisse)
    The Monitor, Kampala
    Monsieur Toussaint Louverture, Toulouse
    Montparnasse, Paris
    Montagne Magazine, Grenoble
    Montchrestien, Paris
    Monthly Review, New York
    Monthly Review Press, New York
    Le Mot et le Reste, Marseille
    Mother Jones, San Francisco
    Mouvements, Paris
    Moyen-Orient, Paris
    Multinational Monitor, Washington, DC
    El Mundo, Madrid
    Le Muscadier, Paris

    N
    La Nacíon, Buenos Aires
    La Nación (quotidien, Santiago)
    El Nacional, Caracas
    Nada, Paris
    Nanfang Zhoumo, Canton (« Week-end du Sud »)
    The Nation, Bangkok
    The Nation, New York
    The National Catholic Reporter, Kansas City
    The National Interest, Washington, DC
    National Post, Toronto
    National Science Foundation, Arlington (Virginie)
    Nation Books, New York
    Nation of Islam, Chicago
    Natsiia i Derjava, Kiev
    Nature, Londres
    Nature Communications Londres
    Nature Genetics, Londres
    Nature et Progrès Éditions, Uzès
    Neue Rheinische Zeitung, Cologne
    Nevicata, Bruxelles
    Newsweek, New York, hebdomadaire
    New Left Review, Londres
    The National Interest, Washington, DC
    The New Press, New York
    The New Republic, Washington, DC
    New Society Publishers, Gabriola Island (Canada)
    The New Statesman, Londres
    New Straits Times, Kuala Lumpur (quotidien)
    The New Times, Moscou
    The New York Times
    The New Yorker
    Nezavissimaïa Gazeta, Moscou
    Nhan Dan, Hanoï
    Niet ! Éditions, Le Mas-d’Azil
    Nihon Keizai Shimbun, Tokyo
    NiL, Paris
    Noir et Rouge, Paris
    Non Lieu, Paris
    W. W. Norton, New York
    Les Notes de l’IES, Paris
    Le Nouveau Courrier, Bamako
    Nouveau Monde, Paris
    Nouvelles Éditions de l’université, Paris
    Nouvelles Éditions ivoiriennes, Abidjan
    Nouvelles Éditions Lignes, Fécamp (devenues Lignes, Fécamp)
    Novaïa Gazeta, Moscou
    Nowy Przemys, Katowice
    Nowy Robotnik, Katowice
    NRC Handelsblad, Rotterdam
    Nuestra America, Buenos Aires
    El Nuevo Herald, Miami
    Les Nuits rouges, Paris
    Nutrients, Bâle
    Nuvis, Paris

    O
    Observatoire des Amériques, Montréal
    The Observer, Londres
    Odile Jacob, Paris
    L’Œuvre, Paris
    Oh ! Éditions, Paris
    Oikos-tau, Barcelone
    OIT, Genève
    Oil and Gas Journal, Houston (Texas)
    Olive Branch Press, Northampton (Massachusetts)
    L’Olivier, Paris
    Olizane, Genève
    Ombres, Toulouse
    Omniscience, Mouans-Sartoux
    Oneworld Publications, Oxford
    Open Democracy, Londres
    OR Books, Croydon (Royaume-Uni)
    L’Orient - Le Jour, Beyrouth
    Oser dire, Esch-sur-Alzette (Luxembourg)
    Osez la république sociale !, Gaël
    L’Osservatore Romano, Vatican
    Otium, Ivry-sur-Seine
    Ouest-France, Rennes
    Outlook, New Delhi
    Overlook Press, New York
    Oxford University Press, New York (si ce n’est pas Oxford)

    P
    La Padania, Milan
    Page 2, Lausanne
    Página 12, Buenos Aires
    Página 13, São Paulo
    Pagnerre, Paris
    El País, Madrid
    Palgrave, Londres
    Palgrave Macmillan, Londres ou New York ou divers
    Pambazuka News, Nairobi
    Pantheon, Munich
    Pantheon Books, New York
    Paperback, Londres
    Paradigm Publisher, Boulder
    Paralela 45, Bucarest
    Parenthèses, Marseille
    Le Parisien, Saint-Ouen
    Pardes, Haïfa
    Paris-Méditerranée, Paris
    Participer, Paris
    Pascal Galodé, Saint-Malo
    Le Pas de côté, Vierzon
    Passage du Nord-Ouest, Albi
    Le Passager clandestin, Lyon (anciennement Neuvy-en-Champagne)
    Les Passés simples, Toulouse
    Le Passeur, Paris
    Pathfinder, Montréal
    Paulsen, Paris
    Payot & Rivages, Paris
    Peeters, Louvain
    Penguin Books, New York
    Pennsylvania State University Press, Philadelphie
    La Pensée sauvage, Grenoble
    Peperoni Books, Berlin
    Pepper, Paris
    Perfil, Buenos Aires
    Perigee Books, New York
    El Periódico de Catalunya, Barcelonne
    El Periódico (Guatemala)
    Periódico Informativo Oftalmológico, Buenos Aires
    Permanent Black, Delhi
    Perrin, Paris
    Les Perséides, Mordelles
    Perspectives chinoises, Hongkong
    Perspectives économiques en Afrique, Paris
    Peter Hammer Verlag, Wuppertal
    Peter Lang, Bruxelles (siège social)
    Les Petits Matins, Paris
    Éditions Pétra, Paris
    Petroleum Review, Londres
    Phaidon, Paris
    Phébus, Paris
    Philippe Rey, Paris
    Philippine Daily Inquirer, Makati (Manille)
    Philosophie Magazine, Paris
    Pierre-Guillaume de Roux, Paris
    Le Plan B, Paris
    PLOS One (en ligne)
    Plume, New York
    Pluto Press, Londres
    PNAS, Washington, DC
    Point de vue, Paris
    Le Point du jour éditeur, Paris
    Political Communication, Philadelphie
    Politico, Arlington
    Politika, Belgrade
    Politique africaine, Paris
    Politique étrangère, Paris
    Politique internationale, Paris
    Politix, Paris
    Polity Press, Cambridge
    Pontcerq, Rennes
    Population & Avenir, Paris
    Population & Sociétés, Institut national d’études démographiques (INED), Paris
    Pour, Paris
    Pour la Palestine, Paris
    Prairial, Paris
    Les Prairies ordinaires, Paris
    Premières Pierres, Saint-Maurice
    Premier Parallèle, Paris
    La Prensa, La Paz
    Prensa libre, Guatemala
    Présence africaine, Paris
    La Presse, Montréal
    La Presse de Tunisie, Tunis
    Presses de la Cité, Paris
    Presses de la Renaissance, Paris
    Presses de l’Inalco, Paris
    Presses de l’Université Laval, Québec
    Presses de l’université Paris-Sorbonne
    Presses de Sciences Po, Paris
    Presses du Châtelet, Paris
    Les Presses du réel, Dijon
    Presses universitaires de Bordeaux, Pessac
    Presses universitaires François-Rabelais, Tours
    Presses universitaires de France, Paris
    Presses universitaires de Laval, Québec
    Presses universitaires du Mirail, Toulouse
    Les Presses universitaires de Montréal
    Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve-d’Ascq
    Princeton Architectural Press, New York
    Privat, Toulouse
    Problèmes d’Amérique latine, Paris
    Proceedings Magazine, Annapolis (Maryland)
    Profile, Londres
    Prolongations, Issy-les-Moulineaux
    Prometheus Books, Amherst (New York)
    Propyläen Verlag, Berlin
    Prospect, Londres
    Le P’tit Gavroche, Lyon
    PublicAffairs (sans espace), New York
    Public Culture, New York
    Public Library of Science, San Francisco
    Publications de l’Université de Provence, Aix-en-Provence
    Publications universitaires européennes, Berne
    Público, Madrid
    Pulso, La Paz
    Punctum, Paris
    Pygmalion, Paris
    Pyramyd, Paris

    Q
    Quæ, Versailles
    Les 400 coups, Montréal
    Quai Voltaire, Paris
    Québec Amérique, Montréal
    Quidam éditeur, Meudon
    La Quinzaine littéraire, Paris
    Le Quotidien, Dakar

    R
    Racine, Bruxelles
    Raisons d’agir, Paris (cf. Liber - Raisons d’agir) quelques titres à Ivry
    Ralph Myles Publisher, Colorado Springs
    Random House, New York ou Londres
    Ramsay, Paris
    La Razón, La Paz
    Regain de lecture, Orléans
    Regnery Publishing, Washington, DC
    La Renaissance du livre, Bruxelles
    éd. René Viénet, Belaye
    Le Rénovateur, Vientiane (Laos)
    La República, Lima
    La Repubblica, Rome
    Les Requins marteaux, Bordeaux
    Res Publica, Gémenos
    Ressouvenances, Villers-Cotterêts
    Retraite et société, Paris
    Review of African Political Economy, Sheffield (Royaume-Uni)
    Revue bleue, Paris
    Revue de l’énergie, Paris
    Revue de l’IRES, Noisy-le-Grand
    La Revue des droits de l’homme, Nanterre
    Revue des études slaves, Paris
    Revue européenne des migrations internationales, Poitiers
    Revue d’histoire, Saint-Denis
    Revue d’histoire de l’Amérique française, Montréal
    Revue française de pédagogie, Lyon
    Revue internationale des sciences sociales, Paris
    La Revue internationale et stratégique, Paris
    La Revue nouvelle, Bruxelles
    Revue politique et parlementaire, Puteaux
    Revue suisse, Berne
    Riad El-Rayyes Books, Beyrouth
    Rivages, Paris
    Riveneuve, Paris
    The Riverside Press, Cambridge
    Rizzoli, Rome
    Robert Laffont, Paris
    Robotnik Slaski, Katowice
    Roma Tre-Press, Rome
    Rosspen, Moscou
    Rossiïskaïa Gazeta, Moscou (attention : i suivi de i tréma)
    Roularta Books, Roeselare (Belgique)
    Routledge, Abingdon (Royaume-Uni) ou New York
    Rowman & Littlefield, Lanham (Maryland)
    Royal Geographical Society, Londres
    Rue de l’échiquier, Paris
    Rue du monde, Voisins-le-Bretonneux
    Rue des cascades, Paris
    Rzeczpospolita, Varsovie

    S
    Saarbrücker Zeitung (quotidien)
    Sabine Wespieser, Paris
    Sables, Pin-Balma
    Said International, Malte
    Saint Martin’s Press, New York
    Saint-Simon, Paris
    Sakkoulas, Athènes
    Salt Publishing, Cambridge (Royaume-Uni)
    Salvator, Paris
    Santé & Travail, Paris
    Santé publique, Laxou
    Saptamâna Financiara, Bucarest
    Saqi, Londres
    Schirmer/Mosel, Hambourg
    Schoken, Tel-Aviv
    Science, Washington, DC
    Sciences et Avenir, Paris
    Sciences sociales et santé, Paris
    Scribest Publications, Hœnheim
    Scrineo, Paris
    The Scotsman, Edimbourg
    Seghers, Paris
    Sens & Tonka, Paris
    Seppia, Strasbourg
    Le Serpent à plumes, La Madeleine-de-Nonancourt
    Seuil, Paris
    Seven Stories Press, New York
    Shaw, Londres
    Shehui Kexue Wenxian Chubanshe, Pékin
    Siedler Verlag, Munich
    Sigest, Alfortville
    Siglo XXI, Buenos Aires
    Simon & Schuster, New York
    Sindbad, Paris
    Skira, Milan
    Slow Food Editore, Bra (Italie)
    Small Arms Survey, Genève
    Soap Éditions, Mionnay
    Société des écrivains, Paris
    Social Choice and Individual Values, New Haven (Connecticut)
    Socialist Register, New York
    Social Science and Medicine, Leicester (Royaume-Uni)
    Social Science Quarterly, Hoboken (New Jersey)
    Sociologie et Société, Montréal
    Le Soir, Bruxelles
    Le Soleil, Québec
    Solidarité Guatemala, Paris
    Les Solitaires intempestifs, Besançon
    Solhanets, Blajan
    Somogy éditions d’art, Paris
    Sonatine Éditions, Paris
    Soteca, Paris
    Le Souffle d’or, Gap
    South China Morning Post, Hongkong
    South Dakota Law Review, Vermillion
    South End Press, Cambridge (Massachusetts)
    Der Spiegel, Hambourg
    Springer, Cham (Suisse)
    La Stampa, Turin (avec trois rédactions : Turin, Milan, Rome)
    Stanford University Press, Redwood City
    Steidl, Göttingen
    Steinkis, Paris
    Stern, Hambourg
    Stratégies, Issy-les-Moulineaux
    Straits Times, Singapour
    St. Martin’s Press, New York
    Sudamericana, Buenos Aires
    Süddeutsche Zeitung, Munich
    Sud Ouest, Bordeaux
    Sulliver, Cabris
    The Sunday Times, Londres
    Super 8 Éditions, Paris
    Sussex Academic Press, Brighton
    Syros, Paris

    T
    La Table ronde, Paris
    Tahin Party, Lyon
    Tallandier, Paris
    Talmart, Paris
    Talonbooks, Vancouver
    Tarik Éditions, Casablanca
    Tatamis, Paris
    Taz, Berlin
    Le Temps, Abidjan
    Le Temps des cerises, Montreuil (anciennement Pantin, puis Paris)
    Les Temps modernes, Paris
    Le Temps des médias, Paris
    Le Temps qu’il fait, Bazas
    Téoros, Montréal
    Téraèdre, Paris
    Terrain, Paris
    Terres et Vie, Nivelles (Belgique)
    Terre vivante, Mens
    Tesev Publications, Istanbul
    Textuel, Paris
    Thaddée, Marseille
    Thames & Hudson, Paris
    Théâtre typographique, Courbevoie
    La Thébaïde, Le Raincy
    Thélès, Paris
    Le Tiers Livre, Saint-Cloud
    Three Leaves Publishing, New York
    Three Rivers Press, New York
    Tidal, New York
    El Tiempo, Bogota
    Time, New York
    The Times, Londres
    Timéli, Genève
    Tintablava - Bleu autour, Saint-Pourçain-sur-Sioule
    Tintaji, Quinto
    Tipografia, Macao
    Tirésias, Paris
    Today’s Zaman, Istanbul
    Tomato News, Suresnes
    Touchstone, New York
    Toute Latitude, Paris
    To Vima, Athènes
    TPBM, Marseille
    Transcontinental, Montréal
    Travail, genre et sociétés, Paris
    Travailler, Paris
    Trends-Tendances, Bruxelles
    Tribord, Mons (ni Paris ni Bruxelles)
    La Tribune, Paris
    Tribuna, Guatemala
    Tristram, Auch
    Trolley Ltd, Londres
    Turkish Daily News, Ankara

    U
    Ultima Hora, Asunción
    United Press International (UPI), Washington, DC
    El Universal Mexico
    University of California Press, Berkeley, puis Oakland
    University of Chicago Press
    University of Hawaii Press, Honolulu (États-Unis)
    University of Illinois Press, Urbana
    University of Iowa Press
    University of Michigan Press, Ann Arbor
    University of Minnesota Press, Minneapolis
    University of Natal Press, Pietermaritzburg (Afrique du Sud)
    University of North Carolina Press, Chapel Hill
    University of Oklahoma Press, Norman
    University of Pennsylvania Press, Philadelphie
    University Press of Florida, Gainesville
    University Press of Kansas, Lawrence
    University Press of Kentucky, Lexington
    University of Texas Press, Austin
    University of the West Indies Press, Kingston (Jamaïque)
    University of Wisconsin Press, Madison
    El Universo, Quito
    Urbanisme, Paris
    US News & World Report, Washington, DC
    USA Today, McLean (Virginie)
    L’Usine nouvelle, Antony

    V
    Valeurs actuelles, Paris
    Valor Econômico, São Paulo
    Vajra Publications, Gainesville (États-Unis)
    Vanderbilt University Press, Nashville
    Varia, Montréal
    Vendémiaire, Paris
    VenEconomía, Caracas
    Vents d’ailleurs, La Roque-d’Anthéron
    Verdier, Lagrasse
    Verso, Londres ou New York
    Verticales, Paris
    V&R Uni Press, Göttingen
    Via Romana, Versailles
    Viator Publications, Negombo (Sri Lanka)
    La Vie économique, Berne
    Vientiane Times(Laos)
    Viking, New York
    Village mondial, Paris
    Villard Books, New York
    La ville brûle, Montreuil-sous-Bois
    Vingtième Siècle, Paris
    24 Heures, Lausanne
    24 Images, Montréal
    Viviane Hamy, Paris
    Vlast, Moscou
    Voix d’encre, Montélimar
    La Voix du Nord, Lille
    Vuibert, Paris

    W
    Wal Fadjri, Dakar
    The Wall Street Journal, New York
    El Watan, Alger
    The Weekly Observer, Kampala
    The Weekly Standard, Washington, DC
    Weidenfeld & Nicolson, Londres
    Weiss Press, Jérusalem
    William Blake & Co, Bordeaux
    Women’s Press, Toronto
    Word Policy Journal, New York
    Work and Occupations, Thousand Oaks (Californie)
    World Development, Amsterdam
    World Politics, Baltimore
    W. W. Norton & Company, New York et Londres

    X
    Xargol, Tel-Aviv
    Xinhua (agence de presse), Pékin
    XO éditions, Paris
    XXI, Paris

    Y
    Yale Law Journal, New Haven
    Yale University Press, New Haven
    Yediot Aharonot, Tel-Aviv
    Yellow Now, Crisnée (Belgique)
    Ynet, Tel-Aviv
    Yoda Press, New Delhi
    Yomiuri Shimbun, Tokyo
    Yves Michel, Barret-sur-Méouge ou Gap

    Z
    Z Magazine, Boston
    Zavtra, Moscou
    Zed Books, Londres
    Zhongguo Qingnian Bao, Pékin
    Zoé, Genève
    Zones sensibles, Bruxelles
    Zulma, Paris

    #abécédaire #presse #noms_géographiques

     

  • *

    Palestine (la)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH103/Palestine2-8ef6d.jpg

    Nom officiel : État de Palestine ; territoires palestiniens
    Habitants : Palestinien(ne)s
    Monnaie : 1 nouveau shekel israélien (ILS) = 100 agorots ; 1 dinar jordanien = 1000 fils ; 1 dollar (USD) = 100 cents (pas de monnaie officielle)

    État observateur non membre des Nations unies administré par l’Autorité palestinienne (dans l’attente de la création d’un État)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république, entité gouvernementale administrative de Cisjordanie et de la bande de Gaza
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : accords d’Oslo en 1993 et Oslo II en 1995
    Chef de l’État : président de l’Autorité palestinienne, M. Mahmoud ABBAS (Fatah)
    Siège du chef de l’État : Ramallah
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Rami AMDALLAH (Fatah)
    Siège du gouvernement : Ramallah
    Pouvoir législatif : Conseil législatif
    Et aussi... : gouvernement d’union nationale ; Mahmoud ABBAS également appelé Abou Mazen.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de sécurité palestiniennes
    Et aussi... : forces de sécurité palestiniennes qui mêlent forces policières, militaires et renseignement

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Djihad islamique (islamo-nationaliste) (fondé dans les années 1970)
    Fatah : « Conquête » (en arabe : Hataf, Harakat Al-Tahrir Al-Watani Al-Filistini) (mouvement de libération nationale palestinien) (fondé en exil en 1957)
    Hamas : Mouvement de la résistance islamique (résistance nationaliste islamiste) (fondé à Gaza en 1987)
    FDLP : Front démocratique de libération de la Palestine (communiste, nationaliste palestinien) (scission FPLP, fondé en 1969)
    OLP : Organisation de libération de la Palestine (fondée en 1964 au Caire)
    PLI : Hizb ut-Tahrir ; Parti de la libération islamique (scission des Frères musulmans) (fondé en exil en 1953)

    Groupes armés

    Brigades Izz Al-Din Al-Qassam (nationaliste arabe bras armé du Hamas) (fondé en 1992)
    Ezzedine Al-Qassam (révolutionnaire nationaliste arabe) (illégal 1925-1935)
    FPLP : Front populaire de libération de la Palestine (nationaliste arabe, gauche marxiste) (ex-Front national pour la libération de la Palestine, fondé en 1964, devient FPLP en 1967)

    PERSONNALITÉS

    pas de trait d’union après Abou (comme Ibn ou Ben)

    M. Ismaïl HANIYEH (ex-premier ministre)
    M. Marouane BARGHOUTI (leader du Fatah en Cisjordanie)
    M. Khaled MECHAAL (Hamas)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : pas d’indépendance (territoires occupés), proclamation de la création de l’État palestinien regroupant la Cisjordanie et la bande de Gaza, le 15 mars 1988 à Alger par le Conseil national palestinien
    Divers : Cisjordanie administrée par la Jordanie entre 1948 et 1967 ; devient État observateur non membre des Nations unies le 29 novembre 2012 ; entre à l’Unesco le 31 octobre 2011
    État palestinien reconnu par 136 États membre des Nations unies
    23 avril 2014 : accord de réconciliation Fatah et Hamas.

    Personnalités
    « Abou Ammar » (surnom de Yasser ARAFAT, 1929-2004 †)
    Yehia AYACHE † (Hamas, assassiné en 1996)
    Ghassan KANAFANI † (écrivain, assassiné, 1936-1972)
    Cheikh Ahmed YASSINE †

    TERRITOIRE

    Capitale : Jérusalem (non reconnue par la communauté internationale), Ramallah

    Divisions administratives : la Cisjordanie et la bande de Gaza sont divisées 11 en districts ; les territoires palestiniens sont divisés en zones militaires (A, B, C)
    Districts : Bethléem, Gaza Nord, Gaza ville, Hébron, Jéricho, Jérusalem, Naplouse, Rafah, Ramallah...
    Villes : Al-Boureij, Beit Hanoun, Beit Lahya (Gaza), Bethléem, Gaza, Hébron (Al-Khalil), Jabaliya (camp, bande de Gaza), Jénine, Jéricho, Khan Younès, Naplouse, Rafah (Gaza, à la frontière de l’Égypte et de Gaza), Ramallah, Salah Ad-Din, Shati (camp, Gaza), Tulkarem, Wadi Fukin

    Divers
    Aïda (camp, Bethléem)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : islam, christianisme

    Langues 
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : anglais, français

    Médias
    Al Qods (quotidien, arabe, Jérusalem-Est) (1951)

    DIVERS

    les territoires occupés (pas de guillemets)
    Charte nationale palestinienne ou Charte de l’OLP
    Gazaouie
    caveau des Patriarches (Hébron)
    Intifada(s) (fém.)
    « ligne verte »
    la Mouqata’a (Ramallah)
    roquettes artisanales Qassam ; roquettes Katioucha
    Septembre noir (organisation) ≠ « septembre noir » (événement, 1970)

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20628

    #pays #palestine #proche-orient

     

  • *

    Soudan (le)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH114/Soudan-f5e12.jpg

    Nom officiel : République du Soudan
    Habitants : Soudanais(e)s
    Monnaie : 1 livre soudanaise (SDG) = 100 piastres

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2005 (nouvelle Constitution par le processus de transition démocratique)
    Chef de l’État et du gouvernement : destitué
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Khartoum)
    Pouvoir législatif : Corps législatif national bicaméral, Conseil des États (Majlis Weleyat) et Assemblée nationale (Majlis Watani)
    Et aussi... : Cour suprême nationale ; Conseil souverain (créé en août 2019, militaire et civil) ; Conseil militaire de transition (au pouvoir de facto après la destitution de M. AL-BACHIR, puis dissous)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées soudanaises (FAS)
    Services de renseignement : service national de la sureté et du renseignement (National Intelligence and Security Service, NISS)
    Et aussi... : milices janjawid (rattachées à l’armée régulière soudanaise)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    • Transition de 2019
    ALC : Alliance pour la liberté et le changement (coalition de la société civile)
    APS : Association des professionnels soudanais

    • Partis
    DUP : Democratic Unionist Party ; Parti démocratique unioniste (scission en 2001 du parti du même nom, fondé en 1952, devenu Original Democratic Unionist Party)
    Forces nationales du consensus (rassemblement de formations de gauche)
    NCP : National Congress Party ; Parti du congrès national (ex-Front national islamique fondé en 1976) (islamiste, au pouvoir) (fondé en 1996)
    Nidaa Al-Sudan (« L’appel du Soudan ») (coalition)
    Oumma (centriste)
    Parti communiste soudanais

    Groupes armés

    FRS : Front révolutionnaire soudanais (coalition de groupes rebelles contre le régime de Khartoum) (formée en 2011)
    MJE : Mouvement pour la justice et l’égalité (islamiste, branche des Frères musulmans)
    MLJ : Mouvement pour la liberté et la justice (groupe rebelle du Darfour)
    MLS-MM : Mouvement de libération du Soudan (branche Minnawi) (scission du MLS, rebelle)
    MPLS : Mouvement populaire de libération du Soudan (émanation de l’Armée populaire de libération du Soudan, indépendantiste puis forme le gouvernement du Sud à partir de 2011, fondé en 1983)
    MPLS/Nord : Mouvement de libération populaire du Soudan nord (entré en rébellion en 2011, scission du MPLS en 2011)

    PERSONNALITÉS

    M. Omar Al-BACHIR (président 1989-2019, destitué le 11 avril 2019)
    général Mohamed Hamdan DAGLO, dit « HEMETTI » (nouvel homme fort)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er janvier 1956 (du Royaume-Uni ; séparation d’avec l’Égypte)
    Divers : guerres civiles : 1955-1972 et 1983-2005 entre le pouvoir central et le Sud ; crise au Darfour en 2003 ; scission du Soudan du Sud le 9 juillet 2011 à la suite d’un référendum d’autodétermination

    Personnalités
    Gaafar Al-NEMEIRY † (dictateur) (renversé en 1985 par la « révolution d’avril »)

    TERRITOIRE

    Capitale : Khartoum (Khartoumais[es])

    Divisions administratives : Le Soudan est divisé en 18 États
    Villes : Abou Hamed, Abou Sourouj, Ad-Damazin, Al-Mouglad, Al-Obeid, Atbara, Dongola, Ed-Debba, Gedaref, Halaïb (contentieux avec l’Égypte), Kadugli, Kassala, Kourmouk, Méroé (barrage), Omdurman (ville jumelle de Khartoum), Port-Soudan, Sennar, Sirba, Suleia, Wad Madani, Wadi Halfa

    Darfour : Al-Fashir, Al-Jounaynah, Nyala, Zalingei

    Contentieux : contentieux avec le Soudan du Sud à propos de la répartition des zones contestées depuis 2011 et de la répartition des populations qui sont citoyennes d’un Soudan et résident dans l’autre ; désaccord avec l’Égypte à propos du partage des eaux du Nil

    Divers
    Abyei (région disputée par les deux Soudans notamment pour ses réserves pétrolières)
    Nil Blanc, Nil Bleu ; État du Nil Bleu
    district d’Abyei (Kordofan du Sud)
    barrage hydroélectrique de Méroé
    monts Nouba (Kordofan)
    Kafia Kingi (enclave disputée avec le Soudan du Sud)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : islam sunnite
    Et aussi : christianisme

    Langues 
    Langues officielles : arabe, anglais
    Autres langues : centaine de langues et dialectes locaux

    DIVERS

    économie de rente pétrolière (le pays a perdu 75 % de son pétrole depuis la scission du Soudan du Sud)

    Soudan et Tchad engagés dans la lutte contre les groupes rebelles au Darfour, dans le Kordofan du Sud et le Nil Bleu

    les Baggaras (principale ethnie arabe du Darfour), les Darfouris, les Gimr (ethnie négro-africaine alliée aux génocidaires), les Jallouls, les Fours, les Noubas (ethnie), les Zaghawas (Darfour, soutenus par le président du Tchad, de même ethnie)
    « révolution d’octobre » (1964)
    « révolution d’avril » (1985)

    Membre de : l’UA, du Comesa, l’IGAD, la SEN-SAD, la Ligue arabe, l’OCI, le Mouvement des non-alignés

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20636

    #pays #soudan #afrique #afrique_des_grands_lacs

     

  • *

    Chine (la)

    Nom officiel : République populaire de Chine
    Habitants : Chinois(es)
    Monnaie : 1 yuan (renminbi) (RMB) = 10 mao = 100 fen
    yuan (unité monétaire) et renminbi (devise) ; Hongkong, Taïwan et Macao ont leur propre devise

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire (centralisée)
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1982
    Chef de l’État : président de la République, M. XI Jinping (depuis 2013)
    Siège du chef de l’État : Zhongnanhai (Pékin)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. LI Keqiang
    Siège du gouvernement : Zhongnanhai (Pékin)
    Pouvoir législatif : Parlement unicaméral, Assemblée nationale populaire ; assemblées populaires municipales, régionales et provinciales (élisent l’Assemblée nationale populaire, avec l’Armée populaire de libération)
    Et aussi... : gouvernements populaires dans les différents échelons.
    Comité permanent de l’Assemblée nationale populaire (organe de l’Assemblée nationale populaire) ; Cour populaire suprême ; Commission militaire centrale (CMC) ; Conseil des affaires d’État ; Conseil de la sécurité de l’État
    L’Assemblée nationale populaire nomme les juges et choisit les candidats aux élections. Mélange des pouvoirs exécutif et législatif, le PCC contrôle l’ensemble de l’activité politique. Dans chaque organe de chaque échelon est présent un membre du Parti communiste.
    Organes du Parti communiste : Comité permanent du Bureau politique ; Comité central du Parti communiste chinois ; Conférence consultative politique du peuple

    Forte déconcentration géographique, direction unique du pouvoir central.

    56 nationalités officiellement reconnues.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : Armée populaire de libération (commandée par le Parti) ; milice ; police armée du peuple
    Police : Bureau de la sécurité publique
    Services de renseignement : dépendent du Parti communiste chinois ; département central d’investigation (DCI) ; Bureau 610 ; Tewu, département des affaires spéciales ; ministère de la sécurité de l’État ; Diaochabu, bureau d’investigations du Comité central du PCC ; département des relations internationales du Comité central du PCC (renseignement extérieurs) ; Qingbao (renseignement militaire)
    Et aussi... : L’armée a une fonction civile : œuvrer au développement du pays.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    PCC : Parti communiste chinois (fondé en 1921)

    AUTRES ORGANISATIONS

    China Labour Bulletin (organisation de défense des travailleurs, Hongkong)
    Fédération des syndicats de toute la Chine (All-China Federation of Trade-Unions, ACFTU) (organisation officielle)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : pays démembré mais non colonisé
    Divers : établissement de la République populaire de Chine le 1ᵉʳ octobre 1949. Le 1ᵉʳ janvier 1912, la République de Chine a remplacé la dynastie Qing (à la suite de la révolution de 1911).

    TERRITOIRE

    Capitale : Pékin

    Divisions administratives : la Chine est divisée en 22 provinces, 5 régions autonomes et 4 municipalités
    Taïwan est considérée comme une 23ᵉ province.
    Provinces : Fujian, Gansu, Guangdong, Heilongjiang, Hubei, Hunan, Zhejiang
    Régions autonomes : Mongolie-Intérieure, Xinjiang
    Villes : Baiyin (Gansu), Wuhan (capitale du Hubei)

    Divers
    se reporter à la carte du Manière de voir n° 123, « Chine, état critique »

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : bouddhisme, taoïsme, islam, catholicisme, protestantisme

    Langues
    Langue officielle : chinois mandarin
    Autres langues : cantonais, dialectes locaux

    Médias

    • Télévision
    CCTV (Télévision centrale de Chine)

    • Presse
    Caixin
    China News Weekly (Pékin)
    Nanfang Zhoumo
    Zhongguo Jingying Bao (Pékin)

    DIVERS

    XVIIIᵉ Congrès du Parti communiste chinois (2012)
    plénums annuels
    plan quinquennal
    riz Bt 63, contenant la toxine Cry1Ac
    hukou (passeport intérieur)
    Weibo (réseau social)

    pas de frontière officielle avec le Bhoutan
    conflit de souveraineté maritime avec le Vietnam (et Taïwan) sur les îles Paracels ; avec le Vietnam, la Malaisie, les Philippines, Brunei (et Taïwan) sur les îles Spratleys ; avec le Japon (et Taïwan) sur les îles Senkaku

    Armée rouge chinoise, devenue Armée populaire de libération
    le Parti (fait référence au Parti communiste)

    régions du Cachemire contrôlées par la Chine : vallée de la Shaksgam et Aksai Chin (le reste du Cachemire est disputé entre l’Inde et le Pakistan)

    • TIBET
    région autonome (territoire considéré comme occupé par le « gouvernement en exil » de Dharamsala, Inde)
    le Toit du monde
    M.Tenzin Gyatso (14ᵉ dalaï-lama)

    • HONGKONG (nom féminin)
    Loi fondamentale du 4 avril 1990 ; région administrative spéciale (RAS)
    « un pays, deux systèmes »
    Lego (Conseil législatif) (Parlement)

    • TAÏWAN
    (Cf. fiche spécifique Taïwan)
    ECFA : Economic Cooperation Framework Agreement, avec Taïwan (2010)

    #chine #pays #asie #hongkong #asie_du_nord_est

     

  • *

    Égypte (l’), f.

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH92/Egypte-61cb0.jpg

    Nom officiel : République arabe d’Égypte
    Habitants : Égyptien(ne)s
    Monnaie : 1 livre égyptienne (EGP) = 100 piastres

    Organisation institutionnelle

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution du 18 janvier 2014
    Chef de l’État : président de la République, M. Abdel Fattah AL-SISSI (commandant suprême des forces armées égyptiennes)
    Siège du chef de l’État : palais d’El-Orouba (Le Caire)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Chérif ISMAÏL (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : palais d’Abedin (Le Caire)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Chambre des représentants)
    Et aussi... : système juridique mixte (fondé sur le droit civil napoléonien et le droit islamique égyptien) ; Haute Cour suprême ; Conseil d’État ; irrégularités électorales.
    La Commission électorale suprême proclame la Constitution du 18 janvier 2014 après la tenue d’un référendum les 14 et 15 janvier précédents. L’armée est le pilier du régime. La nouvelle Constitution consacre la charia comme principale source du droit. Texte constitutionnel démocratique, mais régime de répression dans les faits.

    Fonctions régaliennes

    Armée : forces armées égyptiennes
    Police : plusieurs unités commandées par le ministère de l’intérieur
    Services de renseignement : direction des renseignements généraux (DRG) ; direction des investigations générales (DIG) ; direction des renseignements militaires (DRM)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    DEPUIS 2011

    Alliance démocratique (gauche libérale) (formée en 2011)

    Al-Ghad : Avenir (centre laïc) (fondé en 2004)
    Al-Kamara : Dignité (gauche nassérienne) (fondé en 1996)
    Front démocratique (droite) (fondé en 2007)
    PLJ : Parti de la liberté et de la justice (islamiste libéral, proche des Frères musulmans) (fondé en 2011)

    Le bloc égyptien (alliance formée en 2015)

    Al-Masrin Al-Ahrar : Parti des Égyptiens libres (droite) (fondé en 2011)
    Al-Tagammou : Parti de l’union nationale progressiste (gauche) (fondé en 1977)
    Parti social-démocrate (gauche)

    Alliance islamiste (formée en 2015)

    Al-Asala : Authenticité (salafiste libéral) (fondé en 2011)
    Al-Fadila : Parti de la vertu (salafiste) (fondé en 2011)
    Al-Nour : Parti de la lumière (salafiste) (fondé en 2011)
    Parti de la construction et du développement (parti officiel du groupe djihadiste Al-Gamaa Al-Islamiyya) (fondé en 2011)

    Alliance pour l’achèvement de la révolution

    Alliance populaire socialiste (gauche) (fondé en 2011)
    Parti égyptien de la liberté (centre) (fondé en 2011)
    Parti égalité et développement (gauche)
    Coalition de la jeunesse révolutionnaire (gauche) (fondé en 2011)
    Mouvement des jeunes pour la justice et la liberté (fondé en 2011)
    Union des paysans indépendants (gauche)

    Coalition Pour l’amour de l’Égypte 

    Al Masreyeen Al-Ahrar : Parti des égyptiens libres (fondé en 2011)
    Parti de l’avenir de la nation (fondé en 2013)
    Parti de la réforme et du développement (fondé en 2011)
    Al-Tagammou : Parti de la conférence (fondé en 2011)
    Tamarrod : Rébellion (anti-Morsi) (fondé en 2013)

    Autres

    Al-Wasat : Le centre (centre islamiste) (scission des Frères musulmans, fondé en 1996, reconnu en 2011)
    CSFA : Conseil suprême des forces armées (2011-2012, reconstitué en 2014)
    FSN : Front de salut national (coalition libérale anti-Morsi) (fondé en 2011)
    Parti de la révolution de l’Égypte (droite islamiste) (fondé en 2011)

    AVANT 2011

    Al-Ahrar (libéraux) (fondé en 1977)
    Al-Wafd : Parti de la délégation (nationaliste libéral) (fondé en 1919, interdit en 1953, réapparait en 1978)
    El-Omma (fondé en 1983)
    Confrérie des Frères musulmans (islamiste) (fondé en 1928)
    Les Verts égyptiens (fondé en 1990)
    Parti arabe socialiste d’Égypte (gauche) (fondé en 1985)
    Parti constitutionnel social libre (gauche) (fondé en 2004)
    Parti nassérien (socialiste) (fondé en 1992)
    PCE : Parti communiste égyptien (opposition illégale au régime) (fondé en 1923)
    PND : Parti national-démocrate (ex-USA, fondé en 1977, parti de gouvernement entre 1977 et 2011)
    USA : Union socialiste arabe (fondé en 1962, parti unique jusqu’en 1977)

    Groupes armés

    Al-Gamaa Al-Islamiyya : Groupe islamique (islamiste djihadiste panarabe) (fondé en 1970)
    Ansar Beit Al-Maqdis : Les partisans de Jérusalem (ou Ansar Jérusalem) (salafiste djihadiste, allégeance à l’OEI) nom précédent Wilayat Sinaï (actif depuis 2001, changement de nom en 2011)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Union syndicale solidaire

    PERSONNALITÉS


    M. Hosni MOUBARAK (président, 1981-2011, démission forcée)
    Mohamed MORSI † (président islamiste 2012-2013, destitué par un coup d’État)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 18 février 1922 (du statut de protectorat anglais)
    Divers : révolution débutée le 23 juillet 1952, république proclamée le 18 juin 1953 ; multipartisme autorisé en 1977.
    Nouvelle Constitution du 30 mars 2011 ; projet de nouvelle Constitution décidé le 30 mars 2012, suspendu le 3 juillet 2013 (coup d’État) et relancé le 3 décembre de la même année. Dernière constitution approuvée le 18 janvier 2014.

    Personnalités

    Gamal Abdel NASSER †
    Anouar Al-SADATE † (ancien président, assassiné en 1981)

    TERRITOIRE

    Capitale : Le Caire
    Divisions administratives : l’Égypte est divisée en 27 gouvernorats (muhafazat)

    Contentieux : îles de Tiran et de Sanafir (mer Rouge) cédées à l’Arabie saoudite en 2016

    Divers
    Charm El-Cheikh
    lac Nasser (frontière avec le Soudan)
    Louxor
    place Tahrir
    vallée du Nil

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : islam sunnite
    Et aussi : christianisme (10 % de coptes)

    Langues
    Langue officielle : arabe

    Médias
    Al-Masri Al-Youm, Le Caire

    DIVERS

    Al-Azhar

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20593

    #pays #égypte #proche-orient

     

  • *

    Arabie saoudite (l’), f.

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH104/Arabie-Saoudite-cb42e.jpg

    Nom officiel : royaume d’Arabie saoudite
    Habitants : Saoudien(ne)s
    Monnaie : 1 riyal saoudien (SAR) = 100 halalas

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie absolue
    Régime : autoritaire
    Texte fondamental : Constitution de 1992
    Chef de l’État : roi, SALMAN Ben Abdelaziz Al-Saoud
    Chef du gouvernement : roi, SALMAN Ben Abdelaziz Al-Saoud
    Siège du chef de l’État et du gouvernement : palais d’Al-Yamamah (Riyad)
    Pouvoir législatif : sans
    Et aussi... : le Majlis Al-Choura est un organe consultatif à disposition du roi, mais il ne dispose d’aucun pouvoir décisionnaire ; le roi dispose de tous les pouvoirs, il est également le gardien des deux lieux saints
    Comité permanent des grands oulémas (Arabie saoudite)
    État islamique arabe, charia islamique
    30 femmes sont entrées au Majlis en janvier 2013

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées royales saoudiennes (armée de terre, air, marine) ; groupes paramilitaires ; garde nationale d’Arabie saoudite
    Police : 14 divisions rattachées au ministère de l’intérieur
    Services de renseignement : agence de renseignement d’Arabie saoudite (Al-Mukhabarat Al-A’amah)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Sans Parlement ni vie partisane.

    Groupe armé

    AQPA : Al-Qaida dans la péninsule arabique (ou Ansar Al-Charia) (salafisme djihadiste) (fusion des composantes saoudiennes et yéménites d’Al-Qaida en 2009)

    PERSONNALITÉS

    prince BANDAR Ben Sultan
    prince héritier MOHAMMED Ben Nayef (2015-2017)
    prince héritier MOHAMMED Ben Salman (depuis juin 2017)
    clan Al-SHAIKH (autorités religieuses saoudiennes)
    M. Al-WALID Ibn Talal (milliardaire)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : royaume d’Arabie saoudite fondé en 1932

    Personnalités
    roi ABDALLAH † (2005-2015)
    ABDELAZIZ Ibn Saoud † (début XXᵉ, fondateur de la dynastie régnante)
    les Bani Hachem
    roi FAHD † (1982-2005)
    roi FAYÇAL Ibn Saoud † (assassiné en 1975)
    roi KHALED † (1975-1982)
    MOHAMED Ibn Saoud † (XVIIIᵉ siècle)
    MOHAMED Ibn Abdel Wahhab † (XVIIIᵉ siècle)

    TERRITOIRE

    Capitale : Riyad

    Divisions administratives : L’Arabie saoudite est divisée en 13 provinces (mintaqat, singulier mintaqah)
    Provinces : Al-Jouf (plutôt qu’Al-Jawf), Asir, Jizan, Najran, Nadjd...
    Villes : Dammam, Djeddah, La Mecque, Médine, Najran, Qatif, Taëf

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec l’Égypte à propos des îles de Tiran et de Sanafir (mer Rouge, cédées par l’Égypte en 2016 mais font toujours l’objet d’un différend)

    Divers
    Dhahran (base américaine en Arabie saoudite)
    Farasan (îles)
    le Hedjaz (région)
    péninsule arabique
    Roub Al-Khali (immense désert) (déborde sur Oman, le Yémen et les Émirats arabes unis)
    Tiran (détroit de) (Égypte - Arabie saoudite)
    Zahran (base militaire)

    Note : La minorité chiite se trouve dans la province orientale (région du Hasa)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam (wahhabite)
    Religions principales : islam (sunnite à environ 90 % et chiite à environ 10 %)
    Et aussi : orthodoxie, protestantisme, catholicisme, judaïsme, hindouisme, bouddhisme

    Langues 
    Langue officielle : arabe

    Médias
    Arab Times (Riyad)
    Asharq Al-Aswat (quotidien)

    DIVERS

    Membre de : CCG
    branches de la famille royale : Sultan, Faycal, Abdallah...
    économie de rente pétrolière
    buya : une ou des buya (« garçonne(s) »)
    grande mosquée de La Mecque

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20587

    #pays #arabie_saoudite #proche-orient #golfe

     

  • *

    slogan

    les slogans s’écrivent en romain, entre guillemets, avec une majuscule initiale
    de même pour les slogans étrangers (traduits entre parenthèses avec des guillemets là aussi)

    « Des pâtes, des pâtes, oui mais des Panzani ! »

    #code_typo #guillemets #romain

     

  • *

    Portugal (le)

    Nom officiel : République du Portugal
    Habitants : Portugai(se)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : République unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1976
    Chef de l’État : président de la République, M. Marcelo Rebelo de Sousa (PSD)
    Siège du chef de l’État : palais national de Belém (Santa Maria de Belém)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. António COSTA (PS) (depuis 2015)
    Siège du gouvernement : palais de São Bento (Lisbonne)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Assemblée de la République
    Et aussi... : Conseil d’État ; Cour suprême ; Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée portugaise
    Police : police judiciaire, garde nationale républicaine, police de sécurité publique, service des étrangers et des frontières, police maritime
    Services de renseignement : service d’information stratégique de défense (SIED), service d’information de sécurité (SIS)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Bloc de gauche (extrême gauche) (fondé en 1999)
    CDU : Coalition démocratique unitaire (Parti communiste portugais et les Verts) (gauche) (fondé en 1987)
    PS : Parti socialiste (gauche) (fondé en 1973)
    PAF : Portugal devant (coalition de droite, au pouvoir en 2014-2015)
    CDS-PP : Centre démocrate et social - Parti populaire (droite) (fondé en 1974)
    PCP : Parti communiste portugais (gauche) (fondé en 1921)
    PSD : Parti social-démocrate (droite) (fondé en 1974)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : 1143, établissement du royaume du Portugal ; 5 octobre 1910, proclamation de la République ; « révolution des œillets », 25 avril 1974

    TERRITOIRE

    Capitale : Lisbonne (Lisboètes)

    Divisions administratives : Le Portugal est divisé en 18 districts et 2 régions autonomes
    Villes : Porto

    Contentieux : ne reconnaît pas la souveraineté espagnole sur la municipalité d’Olivenza

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : catholicisme

    Langues 
    Langue officielle : portugais
    Autre langue : mirandais (langue régionale)

    DIVERS

    « visas en or »

    #pays #portugal #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    Iran (l’), m.

    Nom officiel : République islamique d’Iran
    Habitants : Iranien(ne)s
    Monnaie : 1 rial iranien (IRR) = 100 dinars
    (cours de change parallèle, 1 toman = 10 rials ; pour contrer la dépréciation du rial)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : théocratique et démocratique
    Texte fondamental : Constitution de 1979
    Chef de l’État : Guide suprême, M. Ali KHAMENEI
    Siège du chef de l’État : Téhéran
    Chef du gouvernement : président de la République, M. Hassan ROHANI (Kargozaran)
    Siège du gouvernement : Téhéran
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Assemblée consultative islamique, Majlis) travaillant sous l’égide du Conseil des gardiens
    Et aussi... : Cour des comptes ; Cour suprême ; Assemblée de discernement de l’intérêt du régime ; Assemblée des experts

    Le Conseil des gardiens (de la Constitution) joue un rôle de seconde chambre (approuve les candidats aux élections et supervise le travail de l’Assemblée), cette autorité arbitre le respect des commandements de l’islam et de la Constitution.
    Tous les pouvoirs sont exercés sous le contrôle de la tutelle absolue de l’Assemblée des experts.
    Le Guide incarne le pouvoir exécutif et maitrise l’ensemble de l’activité politique du pays : il nomme le directeur de la Radio-Télévision iranienne, il est commandant du Corps des gardiens de la révolution. Il avalise les candidatures aux élections législatives et présidentielles et confirme ou infirme les résultats des élections. Il peut destituer son président de la République avant le terme de son mandat.

    Architecture institutionnelle unique, qui ajoute à chaque entité institutionnelle démocratique un organe de sauvegarde des préceptes islamiques.

    Cf. infographie : http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/mollahrchie

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée de la République islamique d’Iran (Artesh), Corps des gardiens de la révolution
    Police : forces de police nationale d’Iran
    Services de renseignement : ministère des renseignements et de la sécurité nationale (Vevak)
    Et aussi... : bassidji (« volontaires » milice du régime), pasdarans (« gardiens de la révolution »)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ACM : Ruhaniyat ; Association du clergé militant (libéral conservateur) (fondé en 1963)
    CNRI : Centre national de la résistance iranienne (coalition de l’opposition en exil)
    Fedayan e-Khalq : Parti populaire des fedayins (communiste) (basé en Allemagne, fondé en 1971)
    Hezb-e Kar : Parti islamique des travailleurs (extrême gauche) (fondé en 1965)
    Hezb-e Mardom Salari : Parti de la démocratie (démocrate réformiste) (fondé en 2001)
    Hezb-e Mellat-e Iran : Parti de la nation iranienne (parti interdit, nationaliste libéral) (fondé en 1951)
    Kargozaran : Parti des bâtisseurs (au pouvoir) (fondé en 1996)
    Motalefeh : Parti de la coalition islamique (conservateur) (fondé en 1963)
    NEDA : Voix d’Iran (centre gauche réformiste) (fondé en 2014)
    Parti Toudeh (ex-Parti communiste d’Iran fondé en 1920) (parti interdit, en exil, fondé en 1950)

    Groupes armés

    Ansar-e-Hezbollah : Compagnons du Parti de Dieu (groupe paramilitaire chiite) (fondé en 1995)
    Jundallah : Les soldats de Dieu (Mouvement de la résistance populaire d’Iran) (djihadiste sunnite du Sistan Baloutchistan) (actif depuis 2003)
    MKO ou OMPI : Mojahedin-e Khalq Organization ; Organisation des moudjahidins du peuple iranien (milice d’opposition, démocrate, basée en France) (fondée en 1965)
    PJAK : Parti pour une vie libre au Kurdistan (milice indépendantiste kurde) (fondé en 2004)

    PERSONNALITÉS

    M. Mahmoud AHMADINEJAD (président de la République, 2005-2013)
    M. Abolhassan BANI SADR (premier président de la République, 1980)
    Mᵐᵉ Chirine EBADI (Prix Nobel de la paix 2003)
    M. Mohammad KHATAMI (président 1997-2005)
    M. Hachémi RAFSANDJANI (conservateur modéré)
    général Ghassem SOLEIMANI (commandant des forces Al-Qods)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : n’a jamais été colonisé.
    Divers : 1ᵉʳ avril 1979, établissement de la République islamique d’Iran, renversement du chah

    1921 : coup d’État de Reza Khan (Reza Chah)
    25 août 1941 : invasion de l’Iran par l’URSS et le Royaume-Uni
    22 janvier 1946 : proclamation de la République autonome du Kurdistan
    15 mars 1951 : nationalisation du pétrole
    19 août 1953 : coup d’État
    1er juillet 1955 : adhésion de l’Iran au pacte de Bagdad (25 février)
    « révolution blanche » (1963)
    révolution islamique (1979)

    Personnalités
    Chapour BAKTIAR † (premier ministre, 1979)
    Moustapha BARZANI † (République kurde de 1946), père de M. Massoud BARZANI (président du Kurdistan irakien, 2005)
    ayatollah Rouhollah KHOMEINY † (choisir cette orthographe plutôt que Khomeyni)
    Ali MANSOUR † (premier ministre, assassiné le 21 janvier 1965)
    MOHAMMAD REZA CHAH PAHLAVI † (chah d’Iran, 1941-1979)
    Mohammad MOSSADEGH †
    reine SORAYA † (épouse du chah, 1953)
    ayatollah TALEGHANI † (mort en 1979)

    Divers
    secte des Assassins, dans la forteresse d’Alamut (XIe siècle) ; Hassan Ibn Al-Sabbah, le « Vieux de la montagne » ; 1256 : chute d’Alamut

    Empire achéménide, Empire safavide, Empire sassanide, Empire timouride
    Qadjar (les), dynastie Qadjar
    dynastie Pahlavi

    TERRITOIRE

    Capitale : Téhéran (Téhéranien[ne]s)

    Divisions administratives : L’Iran est divisé en 31 provinces (ostanha)
    Provinces : Alborz, Ardebil, Bouchehr, Fars, Golestan, Hamadan, Ispahan, Kerman, Kermanchah, Qom, Sistan-Baloutchistan, Téhéran, Yazd, Zanjan...
    Villes : Abadan, Ahwaz, Ardebil, Bandar Abbas (port), Bouchehr (centrale nucléaire), Chiraz, Qom (ville sainte), Ispahan (« moitié du monde »), Kachan, Kerman, Kermanchah, Machhad, Mahabad (« ville de la lune », en persan) (ex-Saujbolagh, nom turc), Natanz (centrale nucléaire), Rey, Sanandaj, Tabriz, Yazd, Zahedan

    Contentieux : l’Iran réclame 1/5 de la mer Caspienne (partage à effectuer avec la Russie, le Kazakhstan, l’Azerbaïdjan et la Turkménistan)

    Divers
    Abou Moussa (île), Arabistan, Araxe (fleuve), Chatt Al-Arab (fleuve frontalier avec l’Irak), Ormuz (détroit d’), Khorasan, Khorramshahr, Khouzistan, Ourmia (Azerbaïdjan occidental)
    îles Tomb (les deux Tomb : Grande Tomb et Petite Tomb)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam chiite (chiisme duodécimain) ; les autorités religieuses du chiisme sont basées dans la ville de Qom.
    Religions principales :
    Confessions reconnues de l’islam par le régime : hanafite, chafiite, malékite, hanbalite et zaydite ; confessions chrétienne, zoroastrienne et juive.
    Coexistence des institutions religieuses et territorialisation des communautés religieuses. Tous les citoyens, quelle que soit leur confession, sont soumis aux obligations islamiques dans la sphère publique.

    Langues
    Langue officielle : farsi (ou persan)
    Autres langues : azéri, dialectes turcs, kurde, baloutche, arabe

    DIVERS

    Achoura (l’), fête religieuse chiite
    forces Al-Qods (ne pas confondre avec les brigades Al-Qods palestiniennes)
    le chah (plutôt que shah) ; des chahs
    duodécimains = imamites (chiites iraniens, irakiens, libanais)
    faqih (« docte »), vicaire de l’imam caché
    fiqh (jurisprudence islamique)
    « garde des Immortels » (autour du chah) ; les « Immortels »
    « grande occultation »
    le Guide de la révolution ; le Guide suprême ; le Guide
    un hodjatoleslam
    imamat ; « imam caché »
    « Irangate »
    Iranzamin
    ismaéliens (chiites) ; ismaélisme
    le khomeinisme ; khomeiniste
    loi D’Amato (1996, embargo américain)
    marjaa (représentant de l’« imam caché »)
    « mollarchie constitutionnelle »
    « mouvement vert » (2009)
    persan : de Perse (depuis la conquête arabe jusque dans les années 1930) ; perse : de l’ancienne Perse (antérieurement à la conquête arabe, VIIᵉ siècle)
    velayat-e-faqih (le) (« gouvernement du docte »)

    #pays #iran #proche-orient #golfe

     


  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message