Correcteurs

compte officiel

  • *

    Afghanistan (l’), m.

    Nom officiel : République islamique d’Afghanistan
    Habitants : Afghan(e)s
    Monnaie : 1 afghani (AFN) = 100 pulis

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution du 3 janvier 2004
    Chef de l’État : président de la République, M. Ashraf GHANI (non rattaché à un parti)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Kaboul)
    Chef du gouvernement : chef de l’exécutif, M. Abdullah ABDULLAH (CNA)
    Siège du gouvernement : palais Sapidar (Kaboul)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre du peuple et Conseil des anciens)
    Et aussi... : Loya Jirga (Grand Conseil, assemblée exceptionnelle qui se réunit au Parlement) ; Cour suprême ; gouvernement d’unité nationale (2014, le premier depuis la chute des talibans en 2001)
    Minorités : Pachtounes (sunnites), Hazaras (chiites), Tadjiks, Ouzbeks, Turcs.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de sécurité nationales afghanes (ANSF) (air, terre) ; armée nationale afghane
    Police : police nationale afghane ; police locale afghane
    Services de renseignement : Amaniyat
    Et aussi... : Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) (coalition) ; économie dépendante de l’aide au développement ; économie parallèle basée sur la vente d’opium

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CNA : Coalition nationale d’Afghanistan (ex-Coalition nationale du changement et de l’espoir) (formée en 2009, prend son nom actuel en 2011)
    FNU : Front national uni (fondé en 2006)
    PVJ : Parti pour la vérité et la justice (opposition, réformiste) (fondé en 2011)

    Anciens partis

    Khalq : « le peuple » (socialiste) (scission du PDPA en 1967)
    Parcham : « le drapeau » (socialiste) (scission du PDPA en 1967)
    PDPA : Parti populaire démocratique d’Afghanistan (socialiste) (1965-1992)
    PP : Parti de la patrie (gauche) (ex-Parti démocratique populaire d’Afghanistan, fondé en 1965)
    PRN : Parti révolutionnaire national (nationaliste, autoritaire, républicain) (1974-1978)

    Groupes armés

    Alliance du Nord ou Fuinsa : Front uni islamique et national pour le salut de l’Afghanistan (Massoud, 1996-2001)

    Histoire

    Dates
    Indépendance : 1919, officialisée en 1921
    Divers : République d’Afghanistan (Constitution de 1977) ; chute du régime taliban en 2001, gouvernement intérimaire présidé par le Pachtoune Hamid Karzaï ; retrait progressif des troupes étrangères depuis 2011

    TERRITOIRE

    Capitale : Kaboul

    Divers
    province de Helmand
    Herat

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam
    Religions principales : majorité sunnite, minorité chiite

    Langues :
    Langues officielles : pachto(une), dari (persan)
    Écriture : arabe
    Autres langues : tadjik, turkmène, ouzbek

    DIVERS


    moudjahidins (singulier moudjahid, « combattant de la foi »), rébellion islamiste afghane
    déobandisme (école de pensée musulmane sunnite, aussi présente en Inde)
    peuple pamiri, population d’origine iranienne présente dans la région

    #pays #afghanistan #asie

     

  • *

    Iran (l’), m.

    Nom officiel : République islamique d’Iran
    Habitants : Iranien(ne)s
    Monnaie : 1 rial iranien (IRR) = 100 dinars
    (cours de change parallèle, 1 toman = 10 rials ; pour contrer la dépréciation du rial)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : théocratique et démocratique
    Texte fondamental : Constitution de 1979
    Chef de l’État : Guide suprême, M. Ali KHAMENEI
    Siège du chef de l’État : Téhéran
    Chef du gouvernement : président de la République, M. Hassan ROHANI (Kargozaran)
    Siège du gouvernement : Téhéran
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Assemblée consultative islamique, Majlis) travaillant sous l’égide du Conseil des gardiens
    Et aussi... : Cour des comptes ; Cour suprême ; Assemblée de discernement de l’intérêt du régime ; Assemblée des experts

    Le Conseil des gardiens (de la Constitution) joue un rôle de seconde chambre (approuve les candidats aux élections et supervise le travail de l’Assemblée), cette autorité arbitre le respect des commandements de l’islam et de la Constitution.
    Tous les pouvoirs sont exercés sous le contrôle de la tutelle absolue de l’Assemblée des experts.
    Le Guide incarne le pouvoir exécutif et maitrise l’ensemble de l’activité politique du pays : il nomme le directeur de la Radio-Télévision iranienne, il est commandant du Corps des gardiens de la révolution. Il avalise les candidatures aux élections législatives et présidentielles et confirme ou infirme les résultats des élections. Il peut destituer son président de la République avant le terme de son mandat.

    Architecture institutionnelle unique, qui ajoute à chaque entité institutionnelle démocratique un organe de sauvegarde des préceptes islamiques.

    Cf. infographie : http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/mollahrchie

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée de la République islamique, Corps des gardiens de la révolution
    Police : forces de police nationale d’Iran
    Services de renseignement : ministère des renseignements et de la sécurité nationale (Vevak)
    Et aussi... : bassidji (« volontaires » milice du régime), pasdarans (« gardiens de la révolution »)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ACM : Ruhaniyat ; Association du clergé militant (libéral conservateur) (fondé en 1963)
    CNRI : Centre national de la résistance iranienne (coalition de l’opposition en exil)
    Fedayan e-Khalq : Parti populaire des fedayins (communiste) (basé en Allemagne, fondé en 1971)
    Hezb-e Kar : Parti islamique des travailleurs (extrême gauche) (fondé en 1965)
    Hezb-e Mardom Salari : Parti de la démocratie (démocrate réformiste) (fondé en 2001)
    Hezb-e Mellat-e Iran : Parti de la nation iranienne (parti interdit, nationaliste libéral) (fondé en 1951)
    Kargozaran : Parti des bâtisseurs (au pouvoir) (fondé en 1996)
    Motalefeh : Parti de la coalition islamique (conservateur) (fondé en 1963)
    NEDA : Voix d’Iran (centre gauche réformiste) (fondé en 2014)
    Parti Toudeh (ex-Parti communiste d’Iran fondé en 1920) (parti interdit, en exil, fondé en 1950)

    Groupes armés

    Ansar-e-Hezbollah : Compagnons du Parti de Dieu (groupe paramilitaire chiite) (fondé en 1995)
    Jundallah : Les soldats de Dieu (Mouvement de la résistance populaire d’Iran) (djihadiste sunnite du Sistan Baloutchistan) (actif depuis 2003)
    MKO ou OMPI : Mojahedin-e Khalq Organization ; Organisation des moudjahidins du peuple iranien (milice d’opposition, démocrate, basée en France) (fondée en 1965)
    PJAK : Parti pour une vie libre au Kurdistan (milice indépendantiste kurde) (fondé en 2004)

    PERSONNALITÉS

    M. Mahmoud AHMADINEJAD (président de la République, 2005-2013)
    M. Abolhassan BANI SADR (premier président de la République, 1980)
    Mᵐᵉ Chirine EBADI (Prix Nobel de la paix 2003)
    M. Mohammad KHATAMI (président 1997-2005)
    M. Hachémi RAFSANDJANI (conservateur modéré)
    général Ghassem SOLEIMANI (commandant des forces Al-Qods)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : n’a jamais été colonisé.
    Divers : 1ᵉʳ avril 1979, établissement de la République islamique d’Iran, renversement du Chah Pahlavi

    1921 : coup d’État de Reza Khan (Reza Chah)
    25 août 1941 : invasion de l’Iran par l’URSS et le Royaume-Uni
    22 janvier 1946 : proclamation de la République autonome du Kurdistan
    15 mars 1951 : nationalisation du pétrole
    19 août 1953 : coup d’État
    1er juillet 1955 : adhésion de l’Iran au pacte de Bagdad (25 février)
    « révolution blanche » (1963)
    révolution islamique (1979)

    Personnalités
    Chapour BAKTIAR † (premier ministre, 1979)
    Moustapha BARZANI † (République kurde de 1946), père de M. Massoud BARZANI (président du Kurdistan irakien, 2005)
    ayatollah Rouhollah KHOMEINY † (choisir cette orthographe plutôt que Khomeyni)
    Ali MANSOUR † (premier ministre, assassiné le 21 janvier 1965)
    MOHAMMAD REZA PAHLAVI † (chah d’Iran, 1941-1979)
    Mohammad MOSSADEGH †
    reine SORAYA † (épouse du chah, 1953)
    ayatollah TALEGHANI † (mort en 1979)

    Divers
    secte des Assassins, dans la forteresse d’Alamut (XIe siècle) ; Hassan Ibn Al-Sabbah, le « Vieux de la montagne » ; 1256 : chute d’Alamut

    Empire achéménide, Empire safavide, Empire sassanide, Empire timouride
    Qadjar (les), dynastie Qadjar
    dynastie Pahlavi

    TERRITOIRE

    Capitale : Téhéran (Téhéranien[ne]s)

    Divisions administratives : L’Iran est divisé en 31 provinces (ostanha)
    Provinces : Alborz, Ardebil, Bouchehr, Fars, Golestan, Hamadan, Ispahan, Kerman, Kermanchah, Qom, Sistan Baloutchistan, Téhéran, Yazd, Zanjan...
    Villes : Abadan, Ahwaz, Ardebil, Bandar Abbas (port), Bouchehr (centrale nucléaire), Chiraz, Qom (ville sainte), Ispahan (« moitié du monde »), Kachan, Kerman, Kermanchah, Machhad, Mahabad (« ville de la lune », en persan) (ex-Saujbolagh, nom turc), Natanz (centrale nucléaire), Rey, Sanandaj, Tabriz, Yazd, Zahedan

    Contentieux : l’Iran réclame 1/5 de la mer Caspienne (partage à effectuer avec la Russie, le Kazakhstan, l’Azerbaïdjan et la Turkménistan)

    Divers
    Abou Moussa (île), Arabistan, Araxe (fleuve), Chatt Al-Arab (fleuve frontalier avec l’Irak), Ormuz (détroit d’), Khorasan, Khorramshahr, Khouzistan, Ourmia (Azerbaïdjan occidental)
    îles Tomb (les deux Tomb : Grande Tomb et Petite Tomb)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam chiite (chiisme duodécimain) ; les autorités religieuses du chiisme sont basées dans la ville de Qom.
    Religions principales :
    Confessions reconnues de l’islam par le régime : hanafite, chafiite, malékite, hanbalite et zaydite ; confessions chrétienne, zoroastrienne et juive.
    Coexistence des institutions religieuses et territorialisation des communautés religieuses. Tous les citoyens, quelle que soit leur confession, sont soumis aux obligations islamiques dans la sphère publique.

    Langues
    Langue officielle : farsi (ou persan)
    Autres langues : azéri, dialectes turcs, kurde, baloutche, arabe

    DIVERS

    Achoura (l’), fête religieuse chiite
    forces Al-Qods (ne pas confondre avec les brigades Al-Qods palestiniennes)
    le chah (plutôt que shah) ; des chahs
    duodécimains = imamites (chiites iraniens, irakiens, libanais)
    faqih (« docte »), vicaire de l’imam caché
    fiqh (jurisprudence islamique)
    « garde des Immortels » (autour du chah) ; les « Immortels »
    « grande occultation »
    le Guide de la révolution ; le Guide suprême ; le Guide
    un hodjatoleslam
    imamat ; « imam caché »
    « Irangate »
    Iranzamin
    ismaéliens (chiites) ; ismaélisme
    le khomeinisme ; khomeiniste
    loi D’Amato (1996, embargo américain)
    marjaa (représentant de l’« imam caché »)
    « mollarchie constitutionnelle »
    « mouvement vert » (2009)
    persan : de Perse (depuis la conquête arabe jusque dans les années 1930) ; perse : de l’ancienne Perse (antérieurement à la conquête arabe, VIIᵉ siècle)
    velayat-e-faqih (le) (« gouvernement du docte »)

    #pays #iran #proche-orient #golfe

     

  • *

    groupe

    groupe Abou Sayyaf : rebelles islamistes philippins (prise d’otages sur l’île de Jolo ; « commandant Global », avril 2000)
    groupe des 10 (1973, CEE, Suède, États-Unis, Canada, Japon)
    groupe des Vingt (G20)
    groupe des 77 ou les « 77 »
    Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)
    Groupe des fournisseurs nucléaires (GFN)

    #abécédaire #nombres #organisations_internationales

     

  • *

    abréviations

    • Pas de point abréviatif quand la dernière lettre du mot abrégé (en exposant ou pas) correspond à la dernière lettre du mot.

    Exemples :
    Mᵉ pour maître
    Ets pour établissements

    Les points cardinaux, en abrégé, ne prennent pas de point abréviatif.
    N = nord ; S = sud ; E = est ; O = ouest

    • Un point abréviatif lorsque la dernière lettre du mot abrégé n’est pas la dernière lettre du mot.
    Exemples :
    op. cit.
    av. J.-C.
    dir.
    Abréviations anglaises

    Même règle qu’en français :
    Sans point abréviatif (et sans exposant) :
    Jr
    Ltd
    Mr, Mrs, Ms
    Smith & William, Ltd (Limited)
    St (Saint)

    Avec point abréviatif :
    News Corp.
    International Registries Inc.
    Smith & Co.
    St. (Street)

    #code_typo #abréviations #anglais

     

  • *

    fonds

    un/des fonds d’investissement
    un/des fonds de pension
    à fonds perdu
    un fonds vautour ; des fonds vautours

    fonds souverains : Abu Dhabi Investment Authority (ADIA) (Émirats arabes unis), China Investment Corporation (CIC) (Chine), Government of Singapore Investment Corporation (GIC) (Singapour), Kuwait Investment Authority (KIA) (Koweït), Temasek Holdings (Singapour)

    Fonds international de développement agricole (FIDA)
    Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (Global Fund)
    Fonds monétaire international (FMI, ou Fonds) (M. Rodrigo Rato, directeur, 2006)
    Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap)

    #code_typo #singulier #pluriel #organisations_internationales #onu #entreprises

     



  • *

    Pays-Bas (les), m.

    Nom officiel : royaume des Pays-Bas
    Habitants : Néerlandai(se)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1983
    Chef de l’État : roi, WILLEM-ALEXANDER
    Siège du chef de l’État : paleis op de Dam (palais royal d’Amsterdam) ; Huis ten Bosch (La Haye)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Mark Rutte (VVD)
    Siège du gouvernement : Catshuis (la) (La Haye)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral, Staten Generaal (première chambre, deuxième chambre)
    Et aussi... : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée royale néerlandaise ; armée de terre, air, marine ; gendarmerie
    Police : forces de police nationale (Politie)
    Services de renseignement : service de renseignement militaire (MIVD) ; service général de renseignement et de sécurité (AIVD)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CDA : Christen-Democratisch Appel ; Appel chrétien-démocrate (conservateur) (fondé en 1980)
    D66 : Démocrates 66 (centre gauche) (fondé en 1966)
    PVDA : Parti travailliste (social-démocrate) (fondé en 1948)
    PVV : Partij Voor de Vrijheid ; Parti pour la liberté (extrême droite) (fondé en 2006)
    SP : Parti socialiste (gauche) (fondé en 1971)
    VVD : Parti populaire pour la liberté et la démocratie (droite) (fondé en 1948)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : de l’Espagne
    Divers : 23 janvier 1579, dislocation des 17 provinces ; Union d’Utrecht ; Provinces-Unies (rassemble les 7 provinces du Nord, les 10 provinces du Sud restent sous l’autorité espagnole) ; 1648, le traité de Westphalie consacre l’indépendance des Provinces-Unies, qui deviennent les Pays-Bas

    TERRITOIRE

    Capitale : Amsterdam (Amstellodamois[es])

    Divisions administratives : Les Pays-Bas sont divisés en 12 provinces (provincies)

    Divers
    le Meinweg (parc national)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : catholicisme, protestantisme
    Et aussi : islam

    Langues
    Langue officielle : néerlandais
    Autres langues : anglais (langue courante)

    Médias
    NRC Handelsblad (quotidien)

    DIVERS

    Duijvestijn (producteur de tomates)
    instances judiciaires internationales, La Haye (CPI, CPA)
    prix AKO (équivalent du prix Goncourt)
    polder de la duchesse Hedwige
    reine Beatrix
    Van Marrewijk (producteur de tomates)

    #pays #pays-bas #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    Suisse (la)

    Nom officiel : Confédération suisse
    Habitants : Suisse(sse)s
    Monnaie : 1 franc suisse (CHF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : fédération
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1848
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la Confédération, M. Johann SCHNEIDER-AMMANN (PLR-BE) (présidence d’un an tournante, entre les sept conseillers fédéraux)
    Siège du chef de l’État : palais fédéral (Berne)
    Pouvoir législatif : Assemblée fédérale bicamérale (Conseil des États et Conseil national) ; les cantons disposent de leur Parlement (Grand Conseil) ; les deux demi-cantons d’Appenzell, le demi-canton d’Unterwald Obwald et le canton de Glaris tiennent une assemblée populaire annuelle ; certaines communes politiques disposent de Parlements communaux
    Et aussi... : Cour suprême fédérale
    Trois niveaux dans l’organisation institutionnelle : la Confédération, qui a le statut juridique d’entité fédérale ; les cantons, qui ont le statut d’États fédérés ; et les communes.
    On parle de « gouvernement de concordance », le Conseil fédéral, organe exécutif est élu par le Parlement et chacun des 7 représentant élus de ce conseil assure la présidence pour une année.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées suisses (organisées au niveau départemental)
    Police : office fédéral de la police ; forces de police cantonales
    Services de renseignement : service de renseignement de la confédération (SRC) et service de renseignement militaire

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Les Verts (écologiste) (fondé en 1983)
    PBD : Parti bourgeois démocratique suisse (droite) (fondé en 2008)
    PDC : Parti démocrate-chrétien suisse (droite) (fondé en 1912)
    PLR : Parti libéral-radical (droite) (fondé en 2009)
    PSS : Parti socialiste suisse (membre de l’Internationale socialiste) (fondé en 1988)
    PVL : Parti Vert libéral (libéral écologiste) (fondé en 2007)
    UDC : Union démocratique du centre (conservateur, nationaliste) (fondé en 1971)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : 1ᵉʳ août 1291, formation de la Confédération suisse

    TERRITOIRE

    Capitale : Berne

    Divisions administratives : La Suisse est divisée en 26 cantons
    Villes : Bâle, Genève, Lausanne, Zurich

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : catholicisme, protestantisme
    Et aussi : judaïsme, islam

    Langues 
    Langues officielles : allemand, français, italien (également langues nationales)
    Autres langues : romanche (langue nationale), anglais

    DIVERS

    Régime fiscal : paradis fiscal

    Syngenta (acquisition par ChemChina, mai 2017)

    #pays #suisse #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    États-Unis (les), m.

    Nom officiel : États-Unis d’Amérique
    Habitants : Américain(e)s
    Monnaie : 1 dollar américain (USD) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1787
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Barack OBAMA (Parti démocrate)
    Siège du chef de l’État : Maison Blanche (Washington)
    Pouvoir législatif : Congrès fédéral bicaméral (Chambre des représentants et Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême

    Des gouverneurs sont à la tête des États fédérés ; la quasi-totalité des États ont un système législatif bicaméral
    La minorité immigrée hispanique est la plus importante des États-Unis.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées des États-Unis (armée de terre, air, marine)
    Police : réseau décentralisé de 18 000 agences de police (local, étatique, fédéral, tribal) ; l’exercice de la police dépend à la fois de la mission et de la juridiction de l’agence.
    Services de renseignement : la Communauté du renseignement des États-Unis (United States Intelligence Community) rassemble 17 services de renseignement dont : Central Intelligence Agency (CIA), renseignement civil étranger, National Security Agency (NSA), renseignement électronique, Federal Bureau of Investigation (FBI), renseignement de sécurité intérieure
    Chambre de commerce des États-Unis ; grands jurys

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CPUSA : Communist Party of the United States of America ; Parti communiste des États-Unis (fondé en 1919)
    Green Party (fondé en 2001)
    Parti démocrate : Democratic Party (DP ou Dem) (fondé en 1798)
    Parti libertarien : Libertarian Party (LP) (fondé en 1971)
    Parti républicain : Republican Party (aussi appelé « Grand Old Party », RP ou Rep) (fondé en 1854)
    Tea Party (mouvement apparu en 2008, libertarien)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Aipac : American Israel Public Affairs Committee (lobby pro-israélien, fondé en 1951)
    APF : American Political Foundation (1979)
    Black Lives Matter : Les vies des Noirs comptent (mouvement formé en 2013)
    CIMA : Center for International Media Assistance
    Occupy Wall Street ; Occupy

    PERSONNALITÉS

    M. George H. (ou H. W.) BUSH (père)
    M. George W. BUSH
    M. William CLINTON
    M. Willard Mitt ROMNEY

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : indépendance proclamée le 4 juillet 1776 (reconnue par la Grande-Bretagne le 3 septembre 1783)

    Divers
    Grande Dépression
    New Deal
    période de la Reconstruction (1865-1877)
    guerre de Sécession (1861-1865)
    les Pères fondateurs
    NALC : Conseil des travailleurs noirs américains, Negro American Labor Council (années 1960, mouvement des droits civiques)
    SCLC : Conférence des dirigeants chrétiens du Sud, Southern Christian Leadership Conference (Martin Luther King)
    SNCC : Comité de coordination non violent des étudiants, Student Nonviolent Coordinating Committee (années 1960, mouvement des droits civiques)

    TERRITOIRE

    Capitale : Washington, DC

    Divisions administratives : les États-Unis sont divisés en 50 États (states) ; les États sont divisés en comtés (en Louisiane, on les nomme paroisses)
    les deux Dakotas

    Villes : Baton Rouge, Detroit (« Motor City »), Los Angeles, New York, La Nouvelle-Orléans, San Francisco

    Contentieux : contentieux de souveraineté maritime avec le Canada à l’entrée Dixon, dans la mer de Beaufort, au niveau du détroit Juan de Fuca, du golfe du Maine, des îles Machias Seal et North Rock ; contentieux de souveraineté maritime avec les Bahamas, Haïti

    Divers
    Guantánamo (baie de) (« louée » à Cuba)
    île de Guam (territoire non incorporé, cédée par l’Espagne aux États-Unis en 1898)
    Samoa, Baker, Howland, Jarvis, Johnston Atoll, Kingman Reef, Midway, Navassa, Northern Mariana, Palmyra Atoll, Puerto Rico, Virgin, Wake (14 autres territoires dépendants non incorporés)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : protestantisme, catholicisme, judaïsme, islam

    Langues 
    Langue officielle : pas de langue officielle
    Autres langues : anglais (langue maternelle de 80 % de la population), espagnol

    DIVERS


    ne pas employer états-unien(ne)s
    arrêt « Roe vs Wade » (droit à l’avortement, 1973)
    la bannière étoilée (drapeau américain)
    cajun(s) : invariable en genre (Louisiane)
    TPP : Trans-Pacific Partnership ; TPA : Trade Promotion Authority (autorité gouvernementale chargée de la promotion du TPP, votée par le Congrès, juin 2015)
    crise des subprime
    « études noires » (black studies)
    Fed (la) (Réserve fédérale)
    Silicon Valley
    maccarthysme, maccarthyste
    Monsanto
    Ivy League (les huit universités d’élite américaines)
    « Irangate »
    « Obamacare »
    recall : révocation d’un élu par le peuple (possibilité législative dans 13 États)
    « victime non née » (fœtus tué par homicide)
    Walmart (sans trait d’union)

    #pays #états-unis #amériques #amérique_du_nord

     

  • *

    maison

    la Maison Blanche (résidence du président des États-Unis)
    la « Maison blanche » (Parlement russe)
    la Maison Bleue (Corée du Sud)
    la Maison des libertés (Italie, M. Silvio Berlusconi)
    la Maison de la radio (Paris)
    la Maison de verre ou Palais de verre (ONU, New York)

    Maison des associations (Amis du Monde diplomatique )

    une maison de disques
    une maison mère
    une maison en flammes

    #code_typo #majuscules #surnoms #états-unis #russie #corée_du_sud #italie #amis_du_monde_diplomatique #onu #médias #france

     

  • *

    Israël (/), m.

    Nom officiel : État d’Israël
    Habitants : Israélien(ne)s
    Monnaie : 1 nouveau shekel (ILS) = 100 agorots

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : sans Constitution, ensemble de 11 lois fondamentales ayant valeur constitutionnelle
    Chef de l’État : président de l’État, M. Reuven RIVLIN (Likoud)
    Siège du chef de l’État : Beit Hanassi (Jérusalem)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Benyamin NETANYAHOU (Likoud)
    Siège du gouvernement : la Beit Aghion (Jérusalem)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Knesset)
    Et aussi... : Cour suprême ; mélange du système légal anglo-saxon, de règles religieuses et de règles datant du mandat britannique
    Le président occupe une fonction honorifique, il est élu par la Knesset.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense d’Israël (ou armée de défense d’Israël) ; forces navales et aériennes ; citoyens effectuant le service militaire obligatoire
    Police : force de police nationale ; Magav (police des frontières)
    Services de renseignement : Mossad (renseignement extérieur), Shin Beth (ou Shabak, renseignement intérieur), Aman (renseignement militaire), Malmab (contre-espionnage militaire)
    Et aussi... : Tsahal (nom couramment donné à l’armée de défense d’Israël) ; Betar (organisation de jeunesse paramilitaire)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Balad : Ligue démocratique nationale (démocrate nationaliste arabe) (fondé en 1995)
    Foyer juif (le) (nationaliste conservateur sioniste, extrême droite) (fondé en 2008)
    Hadash : Front démocratique pour la paix et l’égalité (extrême gauche) (fondé en 1977)
    Hatnuah (centriste) (fondé en 2012)
    Judaïsme de la Torah (ultraorthodoxes ashkénazes) (fondé en 1992)
    Koulanou (centre droit) (fondé en 2014)
    Israël Beitenou : « Israël, notre maison » (extrême droite sioniste) (fondé en 1999)
    Likoud (droite) (fondé en 1973)
    Liste arabe unie (fondée en 2015)
    Mouvement islamique (branche nordiste, fondée en 1970 interdit en 2015) (branche sudiste, membre de la Liste arabe unie, fondée en 1970)
    Parti travailliste (centre gauche sioniste) (fondé en 1968)
    Shas (ultraorthodoxe sépharade) (fondé en 1984)
    Ta-al : Mouvement arabe pour le renouveau (nationaliste arabe) (fondé en 1996)
    Yesh Atid (centre laïc) (fondé en 2012)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Associations
    B’Tselem
    La Paix maintenant
    Breaking the Silence

    PERSONNALITÉS

    Pas d’accents, sauf le tréma

    M. Ygal AMIR (assassin de Rabin)
    M. Ehoud BARAK (travailliste)
    M. Vladimir Zeev JABOTINSKY (idéologue, droite nationaliste)
    M. Avigdor LIEBERMAN (Israël Beitenou)
    Mᵐᵉ Tzipi LIVNI (députée du Likoud)
    Amos OZ (romancier)
    Abraham B. YEHOSHUA (romancier)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : proclamation de l’indépendance le 18 mai 1948
    Divers :
    août 1897 : fondation du mouvement sioniste (Bâle)
    2 novembre 1917 : déclaration Balfour
    1922-1948 : mandat britannique sur la Palestine
    29 novembre 1947 : vote de l’ONU, plan de partage
    14 mai 1948 : création d’Israël, fin du mandat britannique
    15 mai 1948 : invasion d’Israël
    1949 : armistices
    1967 : guerre des six jours
    6 octobre 1973 : guerre de Kippour ; guerre d’Octobre
    17 mai 1977 : arrivée de la droite au pouvoir (Likoud)
    1978 : accords de Camp David (avec l’Égypte)
    9 décembre 1987 : première Intifada
    13 septembre 1993 : accords d’Oslo
    28 septembre 1995 : accord d’Oslo II
    4 novembre 1995 : assassinat de Rabin
    1996 : opération « Raisins de la colère »
    juillet 2000 : sommet de Camp David
    septembre 2000 : seconde Intifada

    Organisations anciennes
    comités des Amants de Sion (années 1880)
    Exécutif sioniste
    Hagana (la), organisation paramilitaire sioniste (formée en 1920 et intégrée à l’armée de défense d’Israël en 1948)
    Irgoun, organisation paramilitaire sioniste (scission de la Hagana en 1931 et intégrée à l’armée de défense d’Israël en 1948)
    Jewish Colonization Association (ICA) (fondée en 1891)
    Lehi
    Liste nationale
    Maki (communiste, antisoviétique, 1970)
    Mapaï (le) (Ben Gourion)
    Mapam (gauche, fondé en 1948)
    Matzpen (trotsko-libertaire) (1970)
    Panthères noires (années 1970)
    « partis russes » (années 1990)
    Rafi (scission du Mapaï en 1965, Ben Gourion)
    Yichouv, communauté juive présente en Palestine avant la création de l’État d’Israël

    Personnalités
    Yigal ALLON †
    Menahem BEGIN † (Irgoun)
    David BEN GOURION †
    Martin BUBER † (philosophe sioniste de gauche, années 1920)
    Moshe DAYAN †
    Levi ESHKOL † (années 1960)
    Shimon PÉRÈS † (président 2007-2014) (avec accents, par exception)
    Theodor HERZL †
    Meïr KAHANE † (fondateur de Kach)
    Golda MEÏR † (≠ Golda MEIR, Larousse)
    Itzhak RABIN †
    Haïm (ou Chaïm) WEIZMANN † (déclaration Balfour)

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : l’État hébreu (à éviter)
    Capitale : Tel-Aviv (et non pas Jérusalem, consacrée « capitale éternelle de l’État d’Israël » en 1950, non reconnue par la communauté internationale)

    Divisions administratives : Israël est divisé en 6 districts (mehozot)
    Districts : district Centre, district Nord, district Sud, Haïfa, Jérusalem, Tel-Aviv
    Villes : Acre, Arad (Néguev), Arara, Ashdod, Ashkelon, Beer Sheva (Néguev), Beit Lid, Beit Shemesh, Deir Yassine, Dikla (colonie, Sinaï), Dimona, Di Zahav (colonie), Eilaboun, Eilat (plutôt qu’Elat) (port, Néguev), Haïfa, Har Homa (colonie), Herzliya, Houra (Néguev), Itamar (colonie, Cisjordanie), Jaffa, Kfar Etzion (colonie), Kiryat Arba (colonie), Kiryat Sefer (colonie), Lod (ex-Lydda), Maalot (Galilée), Mitspeh Ramon (Néguev), Nazareth, Nazareth Ilit, Netanya, Ofra (colonie), Omer, Rahat (Néguev), Ramat Rachel, Ramleh (plutôt que Ramlah), Sadot (colonie, Sinaï), Safed, Saint-Jean-d’Acre, Sderot (ville, tirs de roquettes), Shfaram, Tcherkass (village), Tel-Aviv, Tibériade (lac, Galilée), Wadi Salib (Haïfa), Yanoun (Cisjordanie), Yoqneam

    Contentieux : violation du droit international par l’occupation de la Cisjordanie et par la poursuite de la construction de colonies au-delà de la ligne de démarcation
    contentieux avec le Liban et la Syrie à propos du Golan

    Divers
    « corpus separatum » (Jérusalem)
    « ligne verte » (ligne de démarcation entre Israël et la Cisjordanie, correspond à la frontière à la veille des annexions de 1967)

    golfe d’Akaba
    pont Allenby
    mont Carmel
    Jérusalem-Est
    vallée de Jezreel
    Jourdain (fleuve)
    Mea Shearim (quartier ultraorthodoxe de Jérusalem)
    mer Morte
    mont Thabor
    Galilée, Golan, Judée, Néguev, Samarie, Sinaï
    centrale nucléaire de Dimona

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : pas de religion officielle consacrée par les lois fondamentales
    Religions principales : judaïsme, islam, christianisme

    Note : ambiguïté légale quant au caractère juif de l’État d’Israël

    Langues 
    Langues officielles : hébreu, arabe (pour la minorité arabe israélienne)
    Autres langues : anglais

    Médias 
    Al Qods (quotidien, arabe, Jérusalem-Est) (1951)
    Davar (quotidien, hébreu, Tel-Aviv) (1925-1996)
    Derech Hanitzotz (hebdomadaire, hébreu, Jérusalem)
    Haaretz (quotidien, hébreu et anglais, Tel-Aviv) (1919) (gauche)
    Hadachot (Tel-Aviv)
    The Israel Equality Monitor (magazine, hébreu, arabe et anglais, Tel-Aviv)
    Jerusalem Post (quotidien, créé en 1932 sous le nom de Palestine Post ) (droite)
    Kountrass (revue, Jérusalem)
    Maariv (quotidien, hébreu, Tel-Aviv) (1948)
    News From Within (Jérusalem)
    Yediot Aharonot (quotidien, hébreu, Tel-Aviv) (1939) (droite)
    Zion (revue, Jérusalem)

    DIVERS

    Ashkénazes et Séfarades (avec majuscules)
    Bédouins (avec majuscule)
    beth midrash (centres d’études avancées de la Torah)
    « Bibigate » (scandale Netanyahou, 1997)
    « blocs de colonies »
    bouclier de David ou étoile de David
    dhimmi (statut de minorité juive dans le monde musulman)
    diaspora (minuscule, ≠ Larousse)
    Eretz Israël
    esplanade des Mosquées
    Falachas (Juifs d’Éthiopie)
    « feuille de route » (2003)
    Fonds national juif
    Foyer national juif
    goy, goyim (non-juif[s], sens religieux)
    « Grand Israël »
    « Grand Jérusalem »
    grand rabbinat
    guerre de Kippour ; guerre des six jours ; « guerre des frontières » (1968, Jordanie) ; « guerre d’usure » (Égypte, 1969)
    halakha (la) (loi religieuse)
    haredim (ultraorthodoxe)
    Intifada(s) (féminin)
    kasher (invariable)
    un kibboutz, des kibboutzim (villages collectivistes) ; kibboutzique
    Kippour (pas d’article)
    Lieux saints
    « ligne verte »
    loi du retour
    loubavitch (les)
    « maison rouge » (QG de la Hagana, 1948)
    mitnahlim (colons)
    mizrahim (Juifs orientaux)
    moshav, moshavim (villages coopératifs)
    « mouvement (ou révolte) des tentes » (2011)
    « mur d’acier » (à partir de 1948)
    mur des Lamentations
    Quartet
    résolution 242 des Nations unies (22 novembre 1967)
    Sémite (un)
    shabbat
    shtetl
    Talmud
    « terre sacrée »
    « terre d’Israël »
    Terre sainte
    territoires occupés
    Torah
    ultraorthodoxe (Larousse)

    Golan
    plateau syrien occupé par Israël depuis juin 1967 et annexé en 1981
    mont Hermon
    villages druzes et colonies juives
    Majdal Shams (village druze)

    #pays #israël #proche-orient

     

  • *

    Honduras (le)

    Nom officiel : République du Honduras
    Habitants : Hondurien(ne)s
    Monnaie : 1 lempira (HNL) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1982
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Juan Orlando HERNÁNDEZ (Parti national)
    Siège du chef de l’État : maison présidentielle (Tegucigalpa)
    Pouvoir législatif : Congrès national monocaméral
    Et aussi... : Tribunal suprême électoral ; Cour suprême de justice

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées du Honduras
    Police : police nationale du Honduras (Tigres, Cobras)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Libre : Partido Libertad y Refundación ; Parti Liberté et refondation (gauche) (fondé en 2011)
    PAC : Parti anticorruption (centre) (fondé en 2012)
    PLH : Partido Liberal de Honduras (fondé en 1891)
    PNH : Partido Nacional de Honduras ; Parti national du Honduras (fondé en 1902)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1821 (de l’Espagne)
    Divers : coup d’État du 28 juin 2009

    Personnalités
    Oswaldo López Arellano † (ancien dictateur)

    TERRITOIRE

    Capitale : Tegucigalpa

    Divisions administratives : le Honduras est divisé en 18 départements (departamentos)
    Villes : Cortés, Tela, La Ceiba, Puerto Castilla, San Pedro Sula (capitale économique)

    Divers
    Copán (site maya)
    Soto Cano Air Base (à Palmerola)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues
    Langue officielle : espagnol
    Autres langues : anglais (îles de Bahia), miskito, garifuna

    Médias
    El Heraldo (quotidien)
    La Prensa

    DIVERS

    Fusina (force de sécurité interinstitutionnelle, coopération policière militaire avec le Mexique et la Colombie)
    les Garifunas (population afro-créole), les Miskitos

    #pays #honduras #amériques #amérique_centrale

     


  • *

    Academi

    société militaire privée opérant en Irak, Afghanistan, Yémen... (ex-Blackwater ; ex-Xe)

    #abécédaire

     

  • *

    Organisation des Nations unies (ONU) (l’), f.

    Acte fondateur : Charte des Nations unies (San Francisco, 26 juin 1945)
    Siège : New York
    Nature des fonctions : paix et sécurité internationale
    Quadrillage géographique : mondial

    Note : les organes des Nations unies sont communément appelés « système des Nations unies »

    ORGANES PRINCIPAUX

    Assemblée générale (représentation des 193 États membres, session ordinaire annuelle de septembre à décembre, sessions extraordinaires en cas d’urgence)
    CIJ : Cour internationale de justice (organe judiciaire des Nations unies, règle les différends d’ordre juridique qui lui sont soumis par les États et donne des avis consultatifs aux organes de l’ONU) (sise à La Haye, Pays-Bas)
    Conseil de tutelle (1945-1994)
    Conseil de sécurité
    Ecosoc : Conseil économique et social
    Secrétariat général

    ORGANES SUBSIDIAIRES

    Cnuced : Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement
    Conseil des droits de l’homme (ex-Commission des droits de l’homme)
    HCR : Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (créé en 1951, sis à Genève)
    opérations de maintien de la paix et missions politiques
    PAM : Programme alimentaire mondial
    PNUD : Programme des Nations unies pour le développement
    PNUE : Programme des Nations unies pour l’environnement
    TPIR : Tribunal pénal international pour le Rwanda
    TPIY : Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie
    Unicef : Fonds des nations unies pour l’enfance
    UNRWA : Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient
    ...

    ORGANISATIONS APPARENTÉES AUX NATIONS UNIES

    AIEA : Agence internationale de l’énergie atomique (créée en 1956 par l’Assemblée générale des Nations unies)
    AIFM : Autorité internationale des fonds marins
    CPI : Cour pénale internationale (organe judiciaire, juge des crimes et délits commis par des personnes physiques) (créée par le statut de Rome en 1998) (123 États parties)
    OIAC : Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (créée en 1993, entrée en vigueur en 1997)
    OMC : Organisation mondiale du commerce (ex-GATT, General Agreement on Tariffs and Trade, fondé en 1947 et devenu OMC en 1995)
    Tribunal international du droit de la mer (organe judiciaire indépendant) (créé par la convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, entré en vigueur en 1996)
    ...

    INSTITUTIONS SPÉCIALISÉES

    Note : L’activité de ces institutions est coordonnée par l’Ecosoc.

    Banque mondiale (formée par la Banque internationale pour la reconstruction et le développement, BIRD, et l’Association internationale de développement, IDA)
    FAO : Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture
    FMI : Fonds monétaire international
    OIT : Organisation internationale du travail
    OMI : Organisation maritime internationale
    OMM : Organisation météorologique mondiale
    OMPI : Organisation mondiale de la propriété intellectuelle
    OMS : Organisation mondiale de la santé
    Unesco : Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture
    ...

    TRAITÉS ET CONVENTIONS

    convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) (1992, entré en vigueur en 1994)
    convention des Nations unies sur le droit de la mer (Montego Bay 1982, entrée en vigueur en 1994)
    convention sur l’interdiction des armes chimiques (1993)
    Déclaration universelle des droits de l’homme (Paris, 1948)
    pacte international relatif aux droits civils et politiques (1966, entré en vigueur en 1976)
    processus de Kimberley (résolution des Nations unies en 2000, entrée en vigueur en 2003)
    TNP : traité de non-prolifération nucléaire (traité multilatéral, ouvert à la signature en 1968)
    ...

    MISSIONS ET OPÉRATIONS DE MAINTIEN DE LA PAIX

    EN COURS

    Finul : Force intérimaire des Nations unies au Liban (depuis 1978)
    Fisnua : Force intérimaire des Nations unies pour Abiyé (Soudan) (depuis 2011)
    Fnuod : Force des Nation unies chargée d’observer le désengagement (Golan) (depuis 1974)
    Manul : Mission d’appui des Nations unies en Libye (depuis 2011) (en anglais Unsmil)
    Minuad : Mission hybride des Nations unies et de l’Union africaine au Darfour (depuis 2007)
    Minuk : Mission d’administration intérimaire des Nations unies au Kosovo (depuis 1999)
    Minul : Mission des Nations unies au Liberia (depuis 2003)
    Minurso : Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (depuis 1991)
    Minusma : Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (depuis 2013)
    Minusca : Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (depuis 2014)
    Minuss : Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (depuis 2011)
    Minustah : Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (depuis 2004)
    Monusco : Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (depuis 2010)
    Onuci : Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (depuis 2004)
    Onust : Organisme des Nations unies chargé de la surveillance de la trêve (Proche-Orient) (depuis 1948)
    Unficyp : Force des Nations unies chargée du maintien de la paix à Chypre (depuis 1964)
    Unmogip : Groupe d’observateurs militaires des Nations unies dans l’Inde et le Pakistan (depuis 1949)

    TERMINÉES

    Afrique

    Ganupt : Groupe d’assistance des Nations unies pour la période de transition (Namibie, 1978-1990)
    Gonuba : Groupe d’observateurs des Nations unies dans la bande d’Aouzou (Tchad, 1994)
    Minuar : Mission des Nations unies pour l’assistance au Rwanda (1993-1996)
    Minuci : Mission des Nations unies en Côte d’Ivoire (2003-2004)
    Minuee : Mission des Nations unies en Éthiopie et en Érythrée (2000-2008)
    Minurca : Mission des Nations unies en République centrafricaine (1998-2000)
    Minurcat : Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad (2007-2010)
    Minurca : Mission des Nations unies en République centrafricaine (1998)
    Minus : Mission des Nations unies au Soudan (2005-2011)
    Minusil : Mission des Nations unies en Sierra Leone (1999-2005)
    Monua : Mission d’observation des Nations unies en Angola (1997-1999)
    Monuc : Mission d’observation des Nations unies en République démocratique du Congo (1999-2010, mission rebaptisée Monusco)
    Monul : Mission d’observation des Nations unies au Liberia (1993-1997)
    Monuor : Mission d’observation des Nations unies en Ouganda-Rwanda (1993-1994)
    Monusil : Mission d’observation des Nations unies en Sierre Leone (1998-1999)
    ONUB : Opérations des Nations unies au Burundi (2004-2006)
    ONUC : Opération des Nations unies au Congo (1960-1964)
    Onumoz : Opération des Nations unies au Mozambique (1992-1994)
    Onusom : Opération des Nations unies en Somalie (Onusom I : 1992-1993 ; Onusom II : 1993-1995)
    Unavem : United Nation Angola Verification Mission ; Mission de vérification des Nations unies en Angola (Unavem I : 1988-1991 ; Unavem II : 1991-1995 ; Unavem III : 1995-1997)

    Amériques

    Onuca : Groupe d’observateurs des Nations unies en Amérique centrale (1989-1992)
    Domrep : Mission du représentant du secrétaire général en République dominicaine (1965-1966)
    Onusal : Mission d’observation de l’ONU au Salvador (1991-1995)
    Minugua : Mission de vérification de l’ONU au Guatemala (1997)
    Miponuh : Mission de police civile de l’ONU en Haïti (1997-2000)
    Minuha : Mission de l’ONU en Haïti (1993-1996)
    Minuh : Mission d’appui de l’ONU en Haïti (1996-1997)
    Mitnuh : Mission de transition de l’ONU en Haïti (1997)

    Europe

    Fordeprenu : Force de déploiement préventif de l’ONU (Macédoine, 1995-1999)
    Forpronu : Force de protection de l’ONU (ex-Yougoslavie, 1992-1995)
    Monug : Mission d’observation des Nations unies en Géorgie (1993-2009)
    Monup : Mission d’observation de l’ONU à Prevlaka (suite de l’Onurc, 1996-2002)
    Onurc : Opération de l’ONU pour le rétablissement de la confiance en Croatie (1995-1996)
    UNPSG : Groupe d’appui de la police civile de l’ONU (1998)

    Proche-Orient

    FUNU : Force d’urgence de l’ONU (I et II) (1956-1969 et 1973-1979)
    Gonmuii : Groupe d’observateurs militaires de l’ONU pour l’Iran et l’Iraq (1988-1991)
    Gonul : Groupe d’observation de l’ONU au Liban (1958)
    Misnus : Mission de supervision des Nations unies en Syrie (2012)
    Monuik : Mission d’observation de l’ONU pour l’Irak et le Koweït (1991-2003)
    Unyom : Mission d’observation de l’ONU au Yémen (1963-1964)

    MEMBRES (193) :

    Afghanistan (depuis 1946), Afrique du Sud (depuis 1945), Albanie (depuis 1955), Algérie (depuis 1962), Allemagne (depuis 1973), Andorre (depuis 1993), Angola (depuis 1976), Antigua-et-Barbuda (depuis 1981), Arabie saoudite (depuis 1945), Argentine (depuis 1945), Arménie (depuis 1992), Australie (depuis 1945), Autriche (depuis 1955), Azerbaïdjan (depuis 1992), Bahamas (depuis 1973), Bahreïn (depuis 1971), Bangladesh (depuis 1974), Barbade (depuis 1966), Biélorussie (depuis 1945), Belgique (depuis 1945), Belize (depuis 1981), Bénin (depuis 1960), Bhoutan (depuis 1971), Birmanie (depuis 1948), Bolivie (depuis 1945), Bosnie-Herzégovine (depuis 1992), Botswana (depuis 1966), Brésil (depuis 1945), Brunei (depuis 1984), Bulgarie (depuis 1955), Burkina Faso (depuis 1962), Cap-Vert (depuis 1975), Cambodge (depuis 1955), Cameroun (depuis 1960), Canada (depuis 1945), Centrafrique (depuis 1960), Chili (depuis 1945), Chine (depuis 1945), Chypre (depuis 1960), Colombie (depuis 1945), Comores (depuis 1975), Congo (depuis 1960), Corée du Nord (depuis 1991), Corée du Sud (depuis 1991), Costa Rica (depuis 1945), Côte d’Ivoire (depuis 1960), Croatie (depuis 1992), Cuba (depuis 1945), Danemark (depuis 1945), Djibouti (depuis 1977), Dominique (depuis 1978), Égypte (depuis 1945), Émirats arabes unis (depuis 1971), Équateur (depuis 1945), Érythrée (depuis 1993), Espagne (depuis 1955), Estonie (depuis 1991), États-Unis (depuis 1945), Éthiopie (depuis 1945), Fidji (depuis 1970), Finlande (depuis 1955), France (depuis 1945), Gabon (depuis 1960), Gambie (depuis 1965), Géorgie (depuis 1992), Ghana (depuis 1957), Grèce (depuis 1945), Grenade (depuis 1974), Guatemala (depuis 1945), Guinée (depuis 1958), Guinée-Bissau (depuis 1974), Guinée-Équatoriale (depuis 1968), Guyana (depuis 1966), Haïti (depuis 1945), Honduras (depuis 1945), Hongrie (depuis 1955), Inde (depuis 1945), Indonésie (depuis 1950), Iran (depuis 1945), Irak (depuis 1945), Irlande (depuis 1955), Islande (depuis 1946), Israël (depuis 1949), Italie (depuis 1955), Jamaïque (depuis 1962), Japon (depuis 1956), Jordanie (depuis 1955), Kazakhstan (depuis 1992), Kenya (depuis 1963), Kirghizstan (depuis 1992), Kiribati (depuis 1999), Koweït (depuis 1963), Laos (depuis 1955), Lesotho (depuis 1966), Lettonie (depuis 1991), Liban (depuis 1945), Liberia (depuis 1945), Libye (depuis 1955), Liechtenstein (depuis 1990), Lituanie (depuis 1991), Luxembourg (depuis 1945), Macédoine (depuis 1993), Madagascar (depuis 1960), Malaisie (depuis 1957), Malawi (depuis 1964), Maldives (depuis 1965), Mali (depuis 1960), Malte (depuis 1964), Maroc (depuis 1956), Marshall (depuis 1991), Maurice (depuis 1968), Mauritanie (depuis 1961), Mexique (depuis 1945), Micronésie (depuis 1991), Moldavie (depuis 1992), Monaco (depuis 1993), Mongolie (depuis 1961), Monténégro (depuis 2006), Mozambique (depuis 1975), Namibie (depuis 1990), Nauru (depuis 1999), Népal (depuis 1955), Nicaragua (depuis 1945), Niger (depuis 1960), Nigeria (depuis 1960), Norvège (depuis 1945), Nouvelle-Zélande (depuis 1945), Oman (depuis 1971), Ouganda (depuis 1962), Ouzbékistan (depuis 1992), Pakistan (depuis 1947), Palau (depuis 1994), Panamá (depuis 1945), Papouasie-Nouvelle-Guinée (depuis 1975), Paraguay (depuis 1945), Pays-Bas (depuis 1945), Pérou (depuis 1945), Philippines (depuis 1945), Pologne (depuis 1945), Portugal (depuis 1955), Qatar (depuis 1971), République démocratique du Congo (depuis 1960), République dominicaine (depuis 1945), République tchèque (depuis 1993), Roumanie (depuis 1955), Royaume-Uni (depuis 1945), Russie (depuis 1945, URSS), Rwanda (depuis 1962), Sainte-Lucie (depuis 1979), Saint-Kitts-et-Nevis (depuis 1983), Saint-Marin (depuis 1992), Saint-Vincent-et-les-Grenadines (depuis 1980), Salomon (depuis 1978), Salvador (depuis 1945), Samoa (depuis 1976), São-Tomé-et-Príncipe (depuis 1975), Sénégal (depuis 1960), Serbie (depuis 2000), Seychelles (depuis 1976), Sierra Leone (depuis 1961), Singapour (depuis 1965), Slovaquie (depuis 1993), Slovénie (depuis 1992), Somalie (depuis 1960), Soudan (depuis 1956), Soudan du Sud (depuis 2011), Sri Lanka (depuis 1955), Suède (depuis 1945), Suisse (depuis 2002), Surinam (depuis 1975), Swaziland (depuis 1968), Syrie (depuis 1945), Tadjikistan (depuis 1992), Tanzanie (depuis 1961), Tchad (depuis 1960), Thaïlande (depuis 1946), Timor-Leste (depuis 2002), Togo (depuis 1960), Tonga (depuis 1999), Trinité-et-Tobago (depuis 1962), Tunisie (depuis 1956), Turkménistan (depuis 1992), Turquie (depuis 1945), Tuvalu (admis en 2000), Ukraine (depuis 1945), Uruguay (depuis 1945), Vanuatu (depuis 1981), Venezuela (depuis 1945), Vietnam (depuis 1977), Yémen (depuis 1947), Zambie (depuis 1964), Zimbabwe (depuis 1980)

    Observateurs permanents (non membres) (2) :

    Palestine (depuis 2012), Saint-Siège (depuis 1964)

    DIVERS

    P5 (le) (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité)
    préférer 4ᵉ sommet des chefs d’Etat à IVᵉ sommet (de même pour conférence, assemblée, etc.)

    #onu #organisations_internationales #acronymes_et_sigles

     


  • *

    République tchèque (la)

    Nom officiel : République tchèque
    Habitants : Tchèques
    Monnaie : 1 couronne tchèque (CZK) = 100 haleru

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1992
    Chef de l’État : président de la République, M. Miloš ZEMAN (SPO)
    Siège du chef de l’État : château de Prague
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Andrej BABIŠ (ANO)
    Siège du gouvernement : villa Kramar (Prague)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre des députés, Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée de la république tchèque
    Police : police tchèque
    Services de renseignement : service d’information de sécurité (BIS), service de renseignement militaire (VZ)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ANO : Action des citoyens mécontents (droite) (fondé en 2011)
    CSSD : Parti social-démocrate tchèque (social-démocrate) (fondé en 1878)
    KDU-CSL : Union démocrate-chrétienne — Parti populaire tchécoslovaque (fondé en 1919)
    ODS : Parti démocratique civique (droite eurosceptique) (fondé en 1991)
    SPO : Parti des droits civiques (social-démocrate) (fondé en 2009)
    SZ : Parti des Verts (fondé en 1989)
    TOP-09 : Tradition, responsabilité, prospérité (conservateur proeuropéen) (centre droit) (fondé en 2009)

    PERSONNALITÉS


    M. Bohuslav SOBOTKA (CSSD), premier ministre (17 janvier 2014 - 6 décembre 2017)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : Cf. Divers
    Divers : 28 octobre 1918, la Tchécoslovaquie déclare son indépendance de l’Empire austro-hongrois (jour de l’indépendance) ; 1ᵉʳ janvier 1993, établissement de la République tchèque (par scission de la Tchécoslovaquie)

    TERRITOIRE

    Capitale : Prague (Praguois[es])

    Divisions administratives : La République tchèque est divisée en 13 régions (kraje) et 1 ville capitale (hlavni mešto)
    Villes : Brno, Ostrava,Plzeň

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : catholicisme (10 %)
    Et aussi : protestantisme

    Langues 
    Langue officielle : tchèque
    Autres langues : slovaque

    DIVERS

    #pays #république_tchèque #europe #europe_centrale

     



  • *

    loi

    loi-cadre
    loi de finances
    loi informatique et libertés ; loi littoral ; loi sur la télévision du futur (2007) ; loi travail (2016, sans guillemets depuis son adoption)
    des projets de loi

    articles de loi : l’article L. 1237-11 ; l’article L.125-1

    #abécédaire #france #droit

     


  • *

    assurance

    assurance-maladie (plutôt qu’assurance-santé)
    assurance-chômage
    une compagnie d’assurances ; des compagnies d’assurances

    #abécédaire #traits_d'union

     

  • *

    Suède (la)

    Nom officiel : royaume de Suède
    Habitants : Suédois(es)
    Monnaie : 1 couronne suédoise (SEK) = 100 öre

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1974 (d’autres lois ont également valeur constitutionnelle)
    Chef de l’État : roi, CHARLES XVI GUSTAVE
    Siège du chef de l’État : palais royal de Stockholm ; château de Drottningholm
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Stefan LÖFVEN (social-démocrate)
    Siège du gouvernement : maison Sager (Stockholm)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Riksdag)
    Et aussi... : Cour suprême de Suède
    le chef de l’État a une fonction honorifique

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées suédoises
    Police : autorité de police suédoise
    Services de renseignement : police de sécurité (Säkerhetspolisen ou Säpo)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    C : Centerpartiet ; Parti du centre (droite) (fondé en 1913)
    KD : Kristdemokraterna ; Union démocrate-chrétienne (centre droit) (fondé en 1964)
    L : Liberalerna ; Libéraux (centre droit) (fondé en 1934, adopte son nom actuel en 2015) (ex -Folkpartiet, Parti populaire)
    M : Moderaterna ; Parti modéré (droite) (fondé en 1904)
    MP : Parti de l’environnement - les Verts (fondé en 1981)
    SAP : Parti social-démocrate suédois des travailleurs (fondé en 1889)
    SD : Démocrates de Suède (extrême droite) (fondé en 1988)
    V : Vänsterpartiet ; Parti de gauche (ex-Parti communiste) (fondé en 1917, adopte son nom actuel en 1990)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : 6 juin 1523, GUSTAVE Iᵉʳ VASA devient roi de Suède sur décision du Parlement, après avoir chassé les Danois ; 6 juin 1809, une partie du pouvoir royal est transférée au Parlement

    TERRITOIRE

    Capitale : Stockholm

    Divisions administratives : La Suède est divisée en 21 comtés (län)
    Villes : Göteborg, Malmö, Uppsala, Linköping, Östersund

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : protestantisme luthérien
    Et aussi : catholicisme, orthodoxie, baptisme, islam, judaïsme, bouddhisme

    Langues
    Langue officielle : suédois
    Autres langues : finnois, saame

    DIVERS


    parlement saame (Sametinget) (sis à Kiruna)
    première nation minière de l’Union européenne
    Ikea

    #pays #suède #europe #europe_du_nord

     

  • *

    Argentine (l’), f.

    Nom officiel : République argentine (República Argentina)
    Habitants : Argentin(e)s
    Monnaie : 1 peso argentin (ARS) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1853 (multiples révisions, la dernière en 1994)
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la Nation argentine, M. Mauricio MACRI (PRO)
    Siège du chef de l’État : Quinta de Olivos (Buenos Aires) ; Casa Rosada (Buenos Aires)
    Pouvoir législatif : Parlement fédéral bicaméral, Congrès national (Chambre des députés et Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême
    Les provinces fédérées disposent de leurs gouvernements (gouverneur et vice-gouverneur), de leurs assemblées régionales et de leurs juridictions.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées argentines (armée de terre, air, marine)
    Police : police fédérale argentine et délégations locales
    Services de renseignement : service du renseignement de l’État (SIDE)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    AAA  : Alianza Anticomunista Argentina ; Alliance anticommuniste argentine (extrême droite) (1973-1976)

    Cambiemos : Coalition (centre-droite) (formée en 2015)
    CC-ARI : Coalición Cívica para la Afirmación de una República Igualitaria (Coalición Cívica ARI) ; Coalition civique ARI (centre) (formée en 2007)
    PRO : Propuesta Republicana ; Proposition républicaine (centre droit) (fondé en 2005)
    UCR : Unión Cívica Radical ; Union civique radicale ou Parti radical (centre gauche) (fondée en 1891)

    FPV : Frente Para la Victoria ; Front pour la victoire (centre gauche) (coalition formée en 2003)
    FR : Frente Renovador ; Front rénovateur (coalition formée en 2013)
    PCA : Partido Comunista de la Argentina ; Parti communiste d’Argentine (gauche) (fondé en 1918)
    PJ : Partido Justicialista ; Parti justicialiste (ou Partido Peronista, Parti péroniste) (coalition de toutes orientations) (formée en 1946)

    Progresistas (coalition de centre-gauche, dont PS) (formée en 2015)
    PS : Partido Socialista ; Parti socialiste (gauche) (fondé en 1896)

    PERSONNALITÉS

    Mᵐᵉ Cristina FERNÁNDEZ (DE KIRCHNER) (présidente 2007-2015)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : proclamée le 25 mai 1810, acquise le 9 juillet 1816 (de l’Espagne)
    Divers : période de dictature entre 1976 et 1983

    TERRITOIRE

    Capitale : Buenos Aires

    Divisions administratives : L’Argentine est divisée en 23 provinces + la ville autonome de Buenos Aires

    Contentieux : Malouines (territoire disputé avec le Royaume-Uni), aussi appelées îles Falkland, Malvinas

    Terre de Feu
    Ushuaia

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues
    Langue officielle : espagnol

    DIVERS

    « révolution de mai » (1810)
    « grands-mères de la place de Mai »
    kirchnérisme, kirchnériste
    « modèle K »
    piqueteros

    #pays #argentine #amériques #amérique_latine

     

  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message