Correcteurs

compte officiel

  • *

    contre

    contrechamp
    contre-pied (et non pas contrepied)
    contrepoids
    contrepoint, en contrepoint
    cotretemps
    contre vents et marées
    faire précéder « contre » d’une virgule dans les comparaisons de chiffres (tournures politiques ou économiques). Ex. : 60 % des voix, contre 40 % à son adversaire ; 60 %, contre 40 % ; + 5 %, contre - 2 % la semaine passée...

    #abécédaire #locutions #signes_de_ponctuation

     

  • *

    pluriel des noms d‘origine anglo-saxonne

    finissant par « ch »
    un match ; des matchs
    un rush ; des rushs
    un sandwich ; des sandwichs

    finissant par « y »
    un lobby ; des lobbys
    un ferry ; des ferrys

    #abécédaire #pluriel #anglais

     

  • *

    Croatie (la)

    Nom officiel : République de Croatie
    Habitants : Croate(s)
    Monnaie : 1 kuna (HRK) = 100 lipas

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1991
    Chef de l’État : présidente de la République, Mᵐᵉ Kolinda GRABAR-KITAROVIĆ (HDZ)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Zagreb)
    Chef du gouvernement : président du gouvernement, M. Andrej PLENKOVIĆ (HDZ)
    Siège du gouvernement : Banski dvori (Zagreb)
    Pouvoir législatif : Assemblée monocamérale
    Et aussi : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées de la république de Croatie, armée de terre, aviation, marine
    Police : direction générale de la police
    Services de renseignement : Agence d’information de la sécurité (SOA)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    HDZ : Communauté démocratique croate (centre droit conservateur, parti de gouvernement) (fondé en 1989)
    HSLS : Parti social-libéral croate (centre droit) (fondé en 1989)
    HSU : Parti croate des retraités (fondé en 1996)
    IDS : Diète démocrate istrienne (opposition autonomiste) (fondé en 1990)
    Parti populaire-réformiste (centre) (fondé en 2014)
    SDP : Parti social-démocrate (centre gauche) (fondé en 1990)
    SDSS : Parti démocratique indépendant serbe (centre gauche, défense des Serbes) (fondé en 1997)
    Travaillistes croates - Parti du travail (centre gauche) (fondé en 2010)

    PERSONNALITÉS

    M. Tihomir OREŠKOVIĆ (ex-premier ministre, 2016, proche de l’Opus Dei)

    TERRITOIRE

    Capitale : Zagreb (Zagrébois[e])
    Superficie : 56 594 km²
    Longueur de côtes : 5 835 km
    ZEE : 59 032 km²

    Divisions administratives : La Croatie est divisée en 21 comtés (zupanije) .
    Villes : Dubrovnik, Rijeka, Zadar

    Contentieux : contentieux de frontière avec la Bosnie-Herzégovine ; avec la Slovénie à propos de la baie de Piran

    Divers
    île de Brač
    péninsule d’Istrie
    plage de Zlatni Rat

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 25 juin 1991 (de la Yougoslavie, reconnaissance internationale : 1992)
    Divers : État de Yougoslavie (1918-1991) ; République fédérative socialiste de Yougoslavie (1945-1991), royaume de Yougoslavie (1928-1945), État des slovènes croates et serbes (1918-1828)
    Nezavisna Država Hrvatska (NDH) : État créé par les oustachis sous la protection de l’Allemagne nazie, 1941-1944

    Personnalités
    Franjo TUĐMAN † (1922-1999) (premier président de la République de Croatie indépendante)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : catholicisme, christianisme, orthodoxie

    Langues
    Langue officielle : croate

    DIVERS

    #pays #croatie #europe #ex-yougoslavie #europe_du_sud

     

  • *

    enseignant-chercheur

    un enseignant-chercheur ; des enseignants-chercheurs
    une enseignante-chercheuse ; des enseignantes-chercheuses

    avec une dive

    #abécédaire #traits_d'union

     



  • *

    allemand

    majuscule initiale aux substantifs, minuscule aux autres mots
    les mots peu courants sont en italique : les Gastarbeiter, « travailleurs invités » (immigrés)
    les mots courants ou lexicalisés sont en romain : la Realpolitik
    les particules sont en minuscules : Ludwig van Beethoven
    le seul accent allemand est le tréma, qui se place sur les voyelles a, o et u (ä, ö, ü)

    #code_typo #allemand #langues_étrangères

     


  • *

    Cambodge (le)

    Nom officiel : royaume du Cambodge
    Habitants : Cambodgien(ne)s
    Monnaie : 1 riel (KHR) = 100 sen (le dollar est également utilisé)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1993
    Chef de l’État : roi, Norodom SIHAMONI
    Siège du chef de l’État : palais royal (Phnom Penh)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. HUN SEN (CPP)
    Siège du gouvernement : Phnom Penh
    Pouvoir législatif : Parlement du Cambodge, bicaméral (Sénat et Assemblée nationale)
    Et aussi... : Conseil royal du trône (9 membres, élit le roi parmi les membres éligibles de la descendance royale) ; Cour suprême ; Cour constitutionnelle

    « Le roi règne mais ne gouverne pas », principe consacré par la Constitution

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées royales cambodgiennes

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Funcinpec : Front uni national pour un Cambodge indépendant, neutre, pacifique et coopératif (royaliste) (fondé en 1981)
    PPC : Parti du peuple cambodgien (au pouvoir) (ex-Parti révolutionnaire du peuple khmer, parti unique, fondé en 1951)
    PSNC : Parti du sauvetage national du Cambodge (fusion des deux principaux partis d’opposition) (alliance électorale formé en 2013, dissous en novembre 2017)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Associations
    Adhoc : Association pour les droits humains et le développement au Cambodge
    CCHR : Cambodian Center for Human Rights, Centre cambodgien des droits humains
    Licadho : Ligue cambodgienne des droits humains

    PERSONNALITÉS

    Les noms propres cambodgiens forment un amalgame indissociable ; ils sont donc classés alphabétiquement par le premier élément.

    général HUN MANET (fils aîné de M. HUN SEN)
    M. HUN MANY (benjamin de M. HUN SEN)
    M. KEAT CHHON (ex-ministre de l’économie et des finances)
    KEM LEY † (analyste politique assassiné en 2016)
    M. KEM SOKHA (opposition)
    RITHY PANH (cinéaste, documentariste)
    M. SAM RAINSY (opposant en exil)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 9 novembre 1953 (de la France)
    Divers : gouvernement des Khmers rouges du 17 avril 1975 au 6 janvier 1979 ; occupation vietnamienne

    Personnalités

    général LON NOL † (premier ministre entre 1970 et 1972 ; président de la république khmère entre 1972 et 1975)
    Norodom SIHANOUK † (prédécesseur et père de Norodom SIHAMONI, abdique en 2004 ; décédé en 2012)

    Khmers rouges
    M. Kang Kek Ieu (et non Ien), alias DOUCH
    IENG SARY †
    M. KHIEU SAMPHAN
    IENG THIRITH †
    M. NUON CHEA (« Frère numéro 2 »)
    POL POT † (« Frère numéro 1 »)
    SON SEN † ; SON épouse YUN YAT †
    THIOUNN THIOEUNN †

    Angkar (l’) (l’« Organisation »)
    Santebal (« branche spéciale », ou police politique)
    Kampuchéa démocratique (régime de POL POT, 1975-1979)

    Divers
    République populaire du Kampuchéa (RPK) (1979-1989)

    TERRITOIRE

    Capitale : Phnom Penh

    Divisions administratives : le Cambodge est divisé en 24 provinces (khett) et 1 municipalité (krong)

    Villes : Sihanoukville, Battambang, Siem Reap

    Contentieux : tensions liées à la construction par la Chine de barrages sur le Mékong affectant le Cambodge, le Vietnam et la Laos ; contentieux de souveraineté avec la Thaïlande sur une zone située aux abords du temple de Preah Vihear

    Divers
    Tonlé Sap (le « grand lac »)
    esplanade du Wat Botum (à Phnom Penh)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : bouddhisme
    Religion principale : bouddhisme
    Et aussi : islam, christianisme

    Langues
    Langue officielle : khmer

    DIVERS

    tribunal pour le procès des Khmer rouges : Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens, chargées de juger les responsables des crimes commis entre 1975 et 1979 (juridiction mixte composée pour moitié de magistrats cambodgiens et pour moitié de magistrats internationaux)
    krama (écharpe à carreaux traditionnelle)

    #pays #cambodge #asie #asie_du_sud_est

     




  • *

    Mali (le)

    Nom officiel : République du Mali
    Habitants : Malien(ne)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XOF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1992
    Chef de l’État : président de la République, M. Ibrahim Boubacar KEÏTA (surnommé « IBK ») (RPM) (depuis 2013)
    Siège du chef de l’État : palais de Koulouba (Bamako)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Soumeylou Boubèye MAÏGA (depuis 2017)
    Siège du gouvernement : palais de Koulouba (Bamako)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Assemblée nationale
    Et aussi... : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées maliennes (FAMA), gendarmerie
    Police : police nationale du Mali
    Services de renseignement : direction générale de la sécurité d’État (DGSE)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Adema-PASJ : Alliance pour la démocratie au Mali - Parti africain pour la solidarité et la justice (socialiste) (fondé en 1991)
    RPM : Rassemblement pour le Mali (au pouvoir) (fondé en 2001)
    URD : Union pour la République et la démocratie (scission Adema-PASJ en 2003)
    VRD : Groupe vigilance démocratique et républicaine (opposition, dont URD) (formé en 2013)

    Groupes armés

    AQMI : Al-Qaida au Maghreb islamique (ou Al-Mourabitoune) (islamiste djihadiste) (issu du GSPC algérien, formé en 2007)
    Ansar Dine (islamiste djihadiste) (formé en 2012)
    GSIM : Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (ou Jamaat Nosrat Al-Islam Wal-Mouslimin) (fusion de mouvements djihadistes, affilié à Al-Qaida) (formé en 2017)

    CMA : Coordination des mouvements de l’Azawad (alliance groupes rebelles indépendantistes touaregs, nord du Mali) (formée en 2014)
    HCUA : Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (formé en 2013)
    MNLA : Mouvement national de libération de l’Azawad (groupe rebelle indépendantiste touareg) (formé en 2011)

    CM-FPR : Coordination des mouvements-Front patriotique de résistance (rassemblement de milices d’autodéfense) (formé en 2012)
    FLNM : Front de libération du nord du Mali
    Ganda Izo : « Les enfants du pays » (milice d’autodéfense shongaï et peule, nationaliste malien) (formé en 2012)
    MPGK : Mouvement patriotique Ganda Koy (ou Ganda Koy) (milice d’autodéfense shongaï) (scission de l’armée malienne en 1994)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 22 septembre 1960 (de la France)
    Divers : coup d’État en 2012 ; accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger (signé en 2015)

    TERRITOIRE

    Capitale : Bamako (Bamakois[es])

    Divisions administratives : Le Mali est divisé en 8 régions plus le district de Bamako
    Régions : Mopti, Gao, Tombouctou
    Villes : Diabali, Djenné, Kati, Konna, Koulikoro, Mopti, Sikasso, Ségou, Sévaré (base militaire, QG du G5 Sahel)
    Villes du Nord : Douentza, Gao, Kidal, Konna, Léré, Tessalit, Tombouctou

    Divers
    le nord du Mali ; le Nord (et non pas : Nord Mali ou Nord-Mali)
    Azawad (zone désertique du nord du Mali)
    barrage de Markala
    Macina (région du centre)
    zone des « trois frontières »

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues 
    Langue officielle : français
    Autres langues : mandingue (bambara, malinké, dioula), tamasheq, pulaar, sénoufo, bobo, songhaï

    DIVERS

    opération « Serval » (2013) ; opération « Barkhane » (depuis 2014)
    Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma)

    Membre de : l’UA, la CEDEAO, le G5 Sahel, de l’UEMOA, le Nepad, la CEN-SAD

    *Groupes ethniques"
    Bambaras (majoritaires, appartient au groupe mandingue)
    Songhaïs, Touaregs, Maures (Arabes), Dogons, Peuls, Toucouleurs, Malinkés, Soninkés, Khassonkés, Bozos, Sénousfos, Bobos...

    #pays #mali #afrique #afrique_de_l'ouest

     



  • *

    EX-YOUGOSLAVIE

    La République socialiste fédérative de Yougoslavie (RSFY) fut remplacée en 1992 par la République fédérale de Yougoslavie (Serbie-Monténégro). La RSFY comprenait la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, la Macédoine, le Monténégro, la Serbie et la Slovénie.

    Armée populaire yougoslave (JNA)
    Ligue des communistes de Yougoslavie (LCY)
    Josip Broz, dit Tito, mort le 4 mai 1980 ; Tito était originaire de Croatie
    Maison des fleurs
    Musulmans (au sens national), distincts des musulmans (fidèles de l’islam)
    postyougoslave
    tchetniks
    titisme ; titiste

    http://typo.mondediplo.net/IMG/documents/yougoslavie.png

    #ex-yougoslavie #entités_disparues #europe

     


  • *

    LGBT, LGBTQ

    lesbiennes, gays, bisexuels et trans (LGBT)
    lesbiennes, gays, bisexuels, trans et queer (LGBTQ)

    queer (italique)
    trans (plutôt que transgenre)
    l’accord se fait selon le genre de destination : une trans = homme devenu femme

    #abécédaire #acronymes_et_sigles #italique

     

  • *

    Bolivie (la)

    Nom officiel : État plurinational de Bolivie ; République de Bolivie
    Habitants : Bolivien(ne)s
    Monnaie : 1 boliviano (BOB) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2009
    Chef de l’État et chef du gouvernement : président de la République, M. Evo MORALES (MAS) (depuis 2006)
    Siège du chef de l’État : palais Quemado (La Paz)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral plurinational (Chambre des députés et Sénat)
    Et aussi... : Tribunal suprême de justice

    Présence de 36 peuples indigènes représentant 40 % de la population bolivienne

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées boliviennes (armée de terre, air, marine)
    Police : police bolivienne
    Et aussi... : la police bolivienne remplit des fonctions sociales, participe au développement du pays

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    MAS : Movimiento Al Socialismo ; Mouvement vers le socialisme (gauche) (fondé en 1997)
    MDS : Movimiento Demócrata Social ; Mouvement social-démocrate (droite) (fondé en 2013)
    MNR : Movimiento Nacionalista Revolucionario ; Mouvement nationaliste révolutionnaire (centre) (fondé en 1941)
    PCB : Partido Comunista de Bolivia ; Parti communiste de Bolivie (gauche) (1950-2003)
    PDC : Partido Demócrata Cristiano de Bolivia ; Parti démocrate-chrétien de Bolivie (droite) (fondé en 1954)
    PDS : Podemos, Poder démocratico social ; Pouvoir démocratique social (fusion ADN et MIR) (fondé en 2005)
    UD : Unidad Democrata (coalition formée en 2014)
    UN : Frente de Unidad Nacional ; Front d’unité nationale (droite) (fondé en 2003)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats
    Trópico de Cochabamba
    Fédération nationale des coopératives minières de Bolivie (Fencomin)

    Confédération des peuples indigènes de Bolivie (Cidob)
    Corporation minière de Bolivie (Comibol) (entreprise d’État)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 6 août 1825, déclaration d’indépendance (de l’Espagne)

    TERRITOIRE

    Capitales : La Paz (Pacénien[ne]s) ; Sucre (capitale constitutionnelle)

    Divisions administratives : la Bolivie est divisée en 9 départements
    Beni (du), Cochabamba (de), Oruro (d’), Potosí (de)

    Villes : Tiahuanaco

    Divers
    cerro Rico (la « montagne d’argent »)
    Potosí (mine)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme (95 %)
    Et aussi... : protestantisme

    Langues
    Langue officielle : espagnol
    Autres langues : 36 langues indiennes reconnues par la Constitution (article 5)

    DIVERS

    l’expression « État social unitaire » caractérise la Bolivie dans sa Constitution
    indigénisme
    mineurs coopérativistes

    #pays #bolivie #amériques #amérique_latine

     

  • *

    Afrique du Sud (l’), f.

    Nom officiel : République d’Afrique du Sud
    Habitants : Sud-Africain(e)s
    Monnaie : 1 rand sud-africain (ZAR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république décentralisée
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1996
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Cyril RAMAPHOSA (ANC) (depuis 2018)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Pretoria)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Conseil national des provinces et Assemblée nationale)
    Et aussi... : Cour suprême d’appel (depuis 1950, suite à l’abolition du recours devant le Privy Council britannique) ; Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : force de défense nationale d’Afrique du Sud
    Services de renseignement : services secrets sud-africains (SASS) ; agence nationale de renseignement (NIA)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ANC : African National Congress ; Congrès national africain (socialiste, au pouvoir depuis 1994) (fondé en 1912, frappé d’interdiction entre 1960 et 1990)
    DA : Democratic Alliance ; Alliance démocratique (principale opposition) (libéral) (fondé en 2000)
    EFF : Economic Freedom Fighters ; Combattants pour la liberté économique (extrême gauche) (scission de l’ANC en 2012)
    NP : National Party ; Parti national (afrikaner, au pouvoir entre 1948 et 1994, fonde et abolit l’apartheid) (1914-2005)
    PAC : Pan Africanist Congress ; Congrès panafricain (fondé en 1959)
    SACP : South African Communist Party ; Parti communiste sud-africain (fondé en 1921)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 30 mai 1910, Union d’Afrique du Sud formée de 4 colonies britanniques
    Divers : 31 mai 1961, proclamation de la République ; février 1991, fin du régime d’apartheid ; 27 avril 1994, « Freedom Day », première élections postapartheid (commémoration nationale annuelle)

    Personnalités
    Nelson MANDELA † (surnommé Madiba)
    M. Jacob ZUMA (ex-président de la République, ANC)

    TERRITOIRE

    Capitales : Pretoria (ou Tshwane) (administrative), Le Cap (législative), Johannesburg (économique) Bloemfontein (judiciaire)

    Divisions administratives : L’Afrique du Sud est divisée en 9 provinces.
    Provinces : Cap-Est, Cap-Nord, Cap-Ouest, État libre, Gauteng, Kwazulu-Natal, Limpopo, Mpumalanga, Nord-Ouest
    (Nous avons varié en indiquant parfois Cap Oriental / Cap Occidental)
    Villes : Johannesburg, Khayelitsha, Polokwane,

    Contentieux : contentieux à propos fleuve Orange avec la Namibie

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : christianisme
    Et aussi : islam, hindouisme

    Langues 
    Langues officielles : anglais, zoulou, xhosa, afrikaans, swazi, ndébélé, sotho du Nord, sotho du Sud, tswana, venda, tsonga-shangaan

    DIVERS

    Membre de : la SADC, du G20

    comité exécutif national de l’ANC (dans cet ordre et sans majuscule)
    gouvernement coopératif (principe fondateur de la Constitution de 1996)
    principe de l’ubuntu (humanisme et fraternité placés au cœur de la diplomatie)
    « société arc-en-ciel »

    #pays #afrique_du_sud #afrique #afrique_australe

     

  • *

    Swaziland (le)

    Nom officiel : royaume du Swaziland (rebaptisé eSwatini en 2018)
    Habitants : Swazi(e)s
    Monnaie : 1 lilangeni (SZL) = 100 cents (parité avec le rand Sud-Africain)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie absolue (État du Commonwealth)
    Régime : autoritaire
    Texte fondamental : Constitution de 2005
    Chef de l’État : roi, MSWATI III (depuis 1986)
    Siège du chef de l’État : palais royal ; multiples autres palais
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Barnabas DLAMINI
    Siège du gouvernement : Lobamba
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Libandla)
    Et aussi... : Cour suprême ; Sibaya

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : Umbutfo Swaziland Defence Force (USDF)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis politiques abolis en 1973, quelques partis sont tolérés, les candidats aux élections ne peuvent se présenter qu’à titre individuel

    Pudemo : People’s United Democratic Movement ; Mouvement populaire démocratique uni (fondé en 1983)
    NNLC : Ngwane Natonal Liberatory Congress (scission du Swaziland Progressive Party, fondé en 1963)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats

    SFL : Swaziland Federation of Labour (fondé en 1994)
    SFTU : Swaziland Federation of Trade Unions (fondé en 1973)
    Tucoswa : Trade Union Congress of Swaziland

    Associations

    SCCCO : Swaziland Coalition of Concerned Civic Organizations (rassemblement de 5 associations)
    SDM : Swaziland Democratic Movement

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 6 septembre 1968 (du Royaume-Uni)
    Divers : abolition de la Constitution en 1973 (régime de partis, séparation des pouvoirs)

    TERRITOIRE

    Capitales : Mbabane (Mbabanais[es]) (administrative) ; Lobamba (royale et législative)

    Divisions administratives : Le Swaziland est divisé en 4 districts

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec l’Afrique du Sud

    pays enclavé entre l’Afrique du Sud et le Mozambique

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : christianisme, religions traditionnelles
    Et aussi : islam

    Langues 
    Langue officielle : anglais, swati

    DIVERS

    Membre de : la SACU, la SADC, l’Union africaine

    #pays #swaziland #afrique #afrique_australe

     

  • *

    Kirghizstan (le)

    Nom officiel : République kirghize
    Habitants : Kirghizes
    Monnaie : 1 som = 100 tyiyn

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-parlementaire
    Texte fondamental : Constitution du 27 juin 2010
    Chef de l’État : président de la République, M. Almazbek ATAMBAEV (SDPK)
    Siège du chef de l’État : « Maison Blanche » (Bichkek)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Temir SARIEV (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : « Maison Blanche » (Bichkek)
    Pouvoir législatif : Conseil suprême unicaméral (Jogorku Kengesh)
    Fonctions régaliennes : forces spéciales kirghizes « Scorpion » (militaire)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle ; majorité de Kirghizes, minorités d’Ouzbeks, de Russes, de Dounganes, de Tadjiks et d’Ouïgours

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis représentatifs

    Ata-Meken : Parti socialiste « patrie » (scission du Parti Erkin Kyrgyzstan en 1992)
    Onuguu : Progrès (rejoint en 2013 par le Uluttar Birimgidi Party, Parti d’unité des peuples) (fondé en 2012)
    SDPK : Social Democratic Party of Kyrgyzstan ; Parti social-démocrate (fondé en 1994)

    Opposition

    Bir-Bol : Parti politique unité nationale et du patriotisme (opposition) (ex-Parti libéral-démocrate, fondé en 2014)
    PKK : Parti des communistes du Kirghizstan (fondé en 1992)
    RAJ : Respublika Ata-Jurt ; République mère patrie (opposition) (fondé en 2006)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 31 août 1991 (de l’Union soviétique)
    Divers : « révolution des tulipes » (2005) ; 27 juin 2010 : référendum constitutionnel, premier régime semi-parlementaire d’Asie centrale

    TERRITOIRE

    Capitale : Bichkek (anciennement Frounze)
    Le Kirghizstan est divisé en 7 provinces (oblustar) .

    Contentieux : contentieux à propos du tracé des frontières avec l’Ouzbékistan et le Tadjikistan ; contentieux à propos du partage des ressources hydriques (barrage de Rogoun au Tadjikistan et Kambarata au Kirghizstan)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : islam sunnite, christianisme (protestantisme et orthodoxie)

    Langues 
    Langue officielle : russe
    Autres langues : kirghize (langue d’État)

    DIVERS

    mine du Kumtor
    barrages hydroélectriques de Kambarata et Toktogul
    un Kirghize, le Parlement kirghize

    #asie #pays #kirghizstan #asie_centrale

     

  • *

    Russie (la)

    Nom officiel : Fédération de Russie
    Habitants : Russes
    Monnaie : 1 rouble russe (RUB) = 100 kopecks

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : fédération (république)
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1993
    Chef de l’État : président de la fédération, M. Vladimir POUTINE (Russie unie)
    Siège du chef de l’État : palais national du Kremlin (Moscou)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Dmitri MEDVEDEV (Russie unie)
    Siège du gouvernement : Moscou
    Pouvoir législatif : Parlement fédéral bicaméral, Assemblée fédérale de Russie (Conseil fédéral et Douma d’État)
    Et aussi... : Cour suprême, Cour constitutionnelle ; Conseil présidentiel des droits de l’homme ; Chambre sociale

    Les entités fédérées sont couramment appelées régions (officiellement dénommées « sujets de la Fédération ») ; elles ont chacune à leur tête un gouverneur (l’élection des gouverneurs est suspendue, ils sont en attendant désignés par l’exécutif) et des Parlements locaux.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : 5 branches armées spécialisées (terre, air, marine, troupe de défense aérospatiale, troupe de missiles à cibles stratégiques), Spetsnaz (forces spéciales)
    Police : 14 sections de police (division par champs d’action)
    Services de renseignement : services de renseignement extérieur de la Fédération de Russie (SVR) ; Service fédéral de sécurité (FSB, ex-KGB) ; direction générale des renseignements (GRU)
    Et aussi... : Cf. catégorie entreprises (fin de la fiche)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis représentatifs

    KPRF : Parti communiste de la Fédération de Russie (fondé en 1993)
    LDPR : Parti libéral-démocrate de Russie (extrême droite) (fondé en 1989)
    Russie unie (droite) (fondé en 2001, parti majoritaire à l’Assemblée fédérale depuis 2003)
    Russie juste (gauche) (fondé en 2006)

    Partis hors jeu électoral

    Iabloko (« la pomme ») (opposition libérale) (fondé en 1993)
    SPS : Union des forces de droite (libéral réformateur) (1998-2008)
    L’Autre Russie (coalition d’opposition réunissant 12 mouvements) (formée en 2006)

    Note : jeu politique réduit à peu de partis nationaux et sans possibilité d’alternance hors crise.

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats
    Solidarnost
    KTR : Confédération du travail de Russie

    PERSONNALITÉS

    M. Roman ABRAMOVITCH (oligarque)
    M. Rouslan AOUCHEV (président ingouche)
    M. Nikita BELYKH (SPS)
    M. Boris BEREZOVSKI (homme d’affaires)
    M. Alexandre DOUGUINE (ultranationaliste)
    M. Egor GAÏDAR (ex-chef du gouvernement, libéral)
    M. Boris GRYZLOV (Russie unie)
    M. Vladimir JIRINOVSKI (Parti libéral-démocrate de Russie)
    M. Garry KASPAROV (ancien champion du monde d’échecs) (L’Autre Russie)
    M. Mikhaïl KHODORKOVSKI (homme d’affaires)
    M. Sergueï LAVROV (ministre des affaires étrangères)
    M. Edouard LIMONOV (écrivain) (L’Autre Russie)
    M. Mikhaïl PROKHOROV (oligarque, troisième à la présidentielle 2012)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : Union soviétique devient Fédération de Russie le 24 août 1991 ; annexion de la Crimée en 2014 (Cf. fiche Ukraine) ;
    22 octobre 1721, proclamation de l’Empire russe ; 30 décembre 1922, établissement de l’Union soviétique

    se référer à la fiche Union soviétique : http://typo.mondediplo.net/messages/1065

    Personnalités
    Anna Akhmatova † (écrivaine)
    Chamil BASSAEV † (Tchétchénie)
    Djokhar DOUDAEV † (Tchétchénie)
    Boris ELTSINE †
    Anna POLITKOVSKAÏA † (journaliste assassinée)

    TERRITOIRE

    Capitale : Moscou (Moscovites)

    Divisions administratives : la Russie est divisée en 83 sujets
    1 région autonome juive : Birobidjan
    2 villes fédérales : Moscou et Saint-Pétersbourg
    4 districts autonomes : Iamalie-Nénetsie, Khantys-Mansis, Nenetsie, Tchoukotka
    9 kraïs : Altaï, Kamtchatka, Khabarovsk, Krasnodar, Krasnoïarsk, Perm, Primorie, Stavropol, Transbaïkalie
    21 républiques : Adyghés, Altaï, Bachkortostan, Bouriatie, Carélie, Daghestan, Ingouchie, Kabardino-Balkarie, Kalmoukie, Karatchaevo-Tcherkessie, Khakassie, Komis, Maris, Mordovie, Ossétie du Nord, Oudmourtie, Sakha-Iakoutie, Tatarstan, Tchétchénie, Tchouvachie, Touva
    46 oblasts : Amour, Arkhangelsk, Astrakhan, Belgorod, Briansk, Iaroslavl, Irkoutsk, Ivanovo, Kaliningrad, Kalouga, Kemerovo, Kirov, Kostroma, Kourgan, Koursk, Leningrad, Lipetsk, Magadan, Moscou, Mourmansk, Nijni-Novgorod, Novgorod, Novossibirsk, Omsk, Oreil, Orenbourg, Oulianovsk, Penza, Pskov, Riazan, Sverdlosk, Rostov, Sakhaline, Samara, Saratov, Smolensk, Tambov, Tcheliabinsk, Tioumen, Tomsk, Toula, Tver, Vladimir, Volgograd, Vologda, Voronej
    7 okrougs : Centre, Extrême-Orient, Nord-Ouest, Oural, Sibérie, Sud, Volga

    Note : pourraient s’ajouter aux divisions administratives la République de Crimée et la ville fédérale de Sébastopol annexées en 2014 (ce qui porterait le nombre de sujets à 85), la France ne reconnait pas ces annexions.

    Villes : Krasnoïarsk (Sibérie), Makhatchkala (capitale du Daghestan), Soukhoumi (en Abkhazie), Rostov-sur-le-Don (Rostov), Lgov (Koursk)

    Contentieux : contentieux de frontière avec l’Estonie après que la Russie a dénoncé le traité établissant la frontière (2005) ; contentieux avec le Danemark et la Norvège à propos du partage du plateau continental ; Ossétie du Sud, foyer de tension avec la Géorgie ; contentieux avec l’Ukraine à propos de la Crimée

    Divers
    fleuves : Ienisseï, Lena
    détroit de Béring, mer de Béring
    Baïkal-Amour (ligne ferroviaire)
    Iamal (gaz)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : orthodoxie
    Et aussi : islam

    Langues 
    Langue officielle : russe
    Autres langues : tatar, tchétchène

    Médias
    Nezavissimaïa Gazeta (quotidien de gauche) (1917)
    Novaïa Gazeta (bihebdomadaire)
    Ria Novosti (agence d’information internationale)
    Rossiïskaïa Gazeta (quotidien national officiel) (attention : i suivi de i tréma)

    Divers
    le Bolchoï (Moscou)
    le Théâtre Mariinski (Saint-Pétersbourg)

    DIVERS

    agence TASS (c’est un sigle : Agence télégraphique de l’Union soviétique)
    avion de transport civil SuperJet-100
    économie de rente (hydrocarbures)
    edinorossy (représentants du Parti Russie unie)
    « années glasnost »
    Communauté des États indépendants (CEI)
    Conseil permanent du partenariat Union européenne - Russie (créé en 2003)
    le deuxième Grand
    doukhobor (membre d’une secte chrétienne immigrée au Canada)
    grand-russe
    système de navigation Glonass
    Grande Russie
    Fondations Russkiy Mir (« monde russe »)
    nelegaly (« illégaux »)
    nomenklatura
    Nord Stream 2 (gazoduc)
    rossiskaïa (russe au sens de citoyen et multinational) ; rousskaïa (russe au sens ethnique et exclusif)
    le Runet (Internet russe)
    sainte Russie
    siloviki (élite issue des services de sécurité)
    « sommet antirusse » de Vilnius (mai 2006)
    « thérapie de choc » (réformes libérales des années 1990)
    « trente laborieuses »
    trotskiste
    vor y zakoni (« voleurs en règle »)

    arsenal
    missile Boulava ; missile Galosh (années 1970) ; hélicoptère Mi-17 ; porte-avions Amiral-Gorshkov (ex-Bakou), devenu INS Vikramaditya en Inde ; Soukhoï, Soukhoï T-50, Su-25 ; Tupolev Tu-22 ; chasseur Mig-29

    entreprises
    Gazprom
    Ioukos (pas d’élision : de Ioukos)
    Rosneft
    Sibneft
    Surgutneftegaz
    Svyazinvest (géant des télécommunications)
    Transneft
    VKontakte (réseau social)
    Yandex (moteur de recherche)

    #pays #russie #europe #europe_de_l'est

     



  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message