Correcteurs

compte officiel

  • *

    Biélorussie (la)

    Nom officiel : République de Biélorussie (Respublika Belarus)
    Habitants : Biélorusse(s)
    Monnaie : 1 rouble biélorusse (BYR) = 100 kapiejkas

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    (2017)

    Nature de l’État : république
    Régime : présidentiel autoritaire
    Texte fondamental : Constitution de 1994
    Chef de l’Etat : président de la République, M. Alexandre LOUKACHENKO (non rattaché à un parti) (depuis 1994)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Minsk)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Andreï KOBIAKOV (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : Minsk
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre des représentants, Haute Assemblée)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées biélorusses
    Services de renseignement : KGB (Comité de sécurité d’État)
    Et aussi... : PIB essentiellement généré par les entreprises publiques (héritage du modèle monopoliste soviétique), économie très liée à la Russie

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    BNF : Front populaire biélorusse (centre, opposition) (fondé en 1988)
    KPB : Parti communiste biélorusse (marxiste-léniniste, unioniste russe-biélorusse, progouvernemental) (fondé en 1996)
    Parti civil uni de Biélorussie (conservateur, opposition) (fondé en 1995)
    Parti républicain du travail et de la justice (social-démocrate, progouvernemental) (fondé en 1993)

    Note : Seuls les partis progouvernementaux sont présents au Parlement.

    PERSONNALITÉS

    M. Vassili NESTERENKO (Tchernobyl)
    M. Iouri BANDAJEVSKI (Tchernobyl)
    M. Viktor LOUKACHENKO (fils aîné du président, conseiller à la sécurité nationale)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1991 (de l’Union soviétique)

    TERRITOIRE

    Le biélorusse s’écrit avec une variété d’alphabet cyrillique. Préférer les graphies biélorusses aux graphies russes : les principales différences pour la romanisation portent sur les « i », les « y » , les « h » et les « g ».

    Capitale : Minsk
    Superficie : 207 600 km²
    Longueur de côtes : 0 km
    ZEE : 0 km²

    Divisions administratives : La Biélorussie est divisée en 6 régions (voblasts)
    Voblasts : Brest, Homel, Hrodna, Mahiliow, Minsk, Vitebsk

    Villes : Hantsavitchy, Lepel, Vileïka

    Contentieux : contentieux de frontière avec le Lettonie et la Lituanie
    la démarcation et l’aménagement de la frontière avec l’Ukraine ne sont pas terminés

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : christianisme orthodoxe
    Et aussi : catholicisme, protestantisme, judaïsme, islam

    Langues 
    Langues officielles : biélorusse, russe

    #pays #biélorussie #europe #europe_de_l'est

     

  • *

    Ukraine (l’), f.

    Nom officiel : République d’Ukraine
    Habitants : Ukrainien(ne)s
    Monnaie : 1 hryvnia (UAH) = 100 kopiyok

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1996
    Chef de l’État : président de la République, M. Petro POROCHENKO (BPP) (depuis 2014)
    Siège du chef de l’État : palais Maryinsky (Kiev)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Volodymyr HROÏSMAN (BPP)
    Siège du gouvernement : Kiev
    Pouvoir législatif : Conseil suprême monocaméral (Verkhovna Rada)
    Et aussi... : Cour suprême d’Ukraine ; Cour constitutionnelle ; Conseil de sécurité nationale et de défense

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces terrestre, aérienne, marine d’Ukraine
    Police : police nationale
    Services de renseignement : service de renseignement extérieur de l’Ukraine (ex-KGB puis SBU)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Batkivshchyna : Union panukrainienne « Patrie » (proeuropéen) (fondé en 1999)
    BO : Bloc d’opposition (prorusse) (fondé en 2010)
    BPP : Bloc Petro Porochenko « Solidarité » (conservateur proeuropéen, parti de gouvernement) (fondé en 2014)
    KPU : Parti communiste ukrainien (fondé en 1993)
    NF : Front populaire (droite) (fondé en 2014)
    PR : Parti radical (proeuropéen) (fondé en 2010)
    Samopomich : « Entraide » (démocrate-chrétien) (fondé en 2012)
    Svoboda : « Liberté » (extrême droite) (fondé en 1991)

    PERSONNALITÉS

    Faire attention à l’influence des transcriptions anglophones ; au contraire, franciser. Choisir les graphies ukrainiennes, sauf pour les prorusses de l’Est (alphabet cyrillique russe). Par exemple : Petro est ukrainien, Piotr est russe ; Olexandr est ukrainien, Alexandre est russe (préférer Alexandre à Aleksandr).

    M. Rinat AKHMETOV (milliardaire, Est)
    M. Serhiy ARBOUZOV (premier ministre, 2014)
    M. Dmytro FIRTACH
    M. Viktor IANOUKOVITCH (président depuis 2010, destitué en 2014)
    M. Arseni IATSENIOUK (premier ministre 2014-2016)
    M. Ihor KOLOMOÏSKY (oligarque, Renaissance)
    M. Serhiy KOURTCHENKO (oligarque)
    M. Leonid KOUTCHMA (ex-président)
    M. Viktor PINTCHOUK (homme d’affaires)
    M. Serhiy TAROUTA (gouverneur de Donetsk, 2014)
    Mᵐᵉ Ioulia TIMOCHENKO (opposition ; ex-première ministre)
    M. Olexandr TOURTCHINOV (président par intérim, 2014)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1991 (14 août, déclaration d’indépendance ; ratification de l’indépendance le 1ᵉʳ décembre de la même année)
    Divers : La Crimée est rattachée à l’Ukraine en 1954 ; annexée en mars 2014 par la Russie
    accident nucléaire à la centrale de Tchernobyl le 26 avril 1986 ; 2004 : « révolution orange » (changement constitutionnel relatif au statut des régions, annulé ensuite par la Cour constitutionnelle) ; 2013-2014, « révolution de la dignité », accords de sortie de crise signés en février 2014

    Divers
    Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA)
    Holodomor (famine de 1932-1933)

    Personnalités
    Stepan BANDERA † (1909-1959) (OUN-b)
    Simon PETLIOURA † (1879-1926) (leader nationaliste antibolchevique)

    TERRITOIRE

    L’ukrainien s’écrit avec une variété d’alphabet cyrillique. Préférer les graphies ukrainiennes aux graphies russes : les principales différences pour la romanisation portent sur les « i », les « y » , les « h » et les « g ».

    Capitale : Kiev

    Divisions administratives : l’Ukraine est divisée en 24 régions, 1 république autonome et 2 municipalités

    Régions : Donetsk, Lougansk (préférer à Louhansk), Transcarpatie...
    République autonome : Crimée (République autonome de)
    Municipalités : Kiev, Sébastopol

    Villes : Chegueni (poste-frontière avec la Pologne), Dnipro (nouveau nom de Dnipropetrovsk depuis 2016), Donetsk, Kharkiv (ex-Kharkov), Kherson, Kramatorsk, Kryvyï Rih, Lviv (ex-Lvov), Makiivka, Marioupol, Mykolaïv, Odessa, Rivne, Sloviansk, Tcherkassy, Tchernobyl
    Villes de Crimée : Kertch, Sébastopol, Simferopol

    Contentieux : contentieux de souveraineté et de frontière maritime avec la Roumanie (mer Noire) ; contentieux de frontière avec la Biélorussie (traité signé en 1997 à ce jour non ratifié) ; contentieux de frontière avec la Moldavie (Transnistrie, accord signé en 1999, non appliqué à ce jour) ; contentieux avec la Roumanie à propos de l’île des Serpents dans la mer Noire ; contentieux de frontière avec la Russie sur la mer d’Azov (gelé depuis l’annexion russe de la Crimée) ; contentieux avec la Russie à propos de la Crimée

    Divers
    Donbass (bassin houiller et hydrographique, entre l’Ukraine et la Russie)
    Kryvorizhstal (plus grande aciérie du pays)
    Maïdan (avec tréma) (place de l’indépendance)
    mer Noire, mer d’Azov
    républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk ; « République populaire de Donetsk » (DNR)
    Yiddishland

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : orthodoxie
    Et aussi : catholicisme, protestantisme, islam

    Langues
    Langue officielle : ukrainien
    Autres langues : russe (langue régionale), tatar de Crimée

    DIVERS

    Mission de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe en Moldavie et en Ukraine (maintien de la paix en Transnistrie, Moldavie)
    Naftogaz (entreprise)

    #pays #ukraine #europe #europe_de_l'est

     

  • *

    union

    union de la gauche (congrès d’Épinay, 1971)
    union sacrée (première guerre mondiale)
    union locale (syndicats)
    Union des associations européennes de football (UEFA)
    Union du fleuve Mano (Côte d’Ivoire, Guinée, Liberia, Sierra Leone)
    Union de la Russie et de la Biélorussie (instituée en 1997)

    #abécédaire #époques #france #guerres #sports #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Roumanie (la)

    Nom officiel : Roumanie
    Habitants : Roumain(es)
    Monnaie : 1 leu (RON) = 100 bani

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1991 (substantiellement révisée en 2003)
    Chef de l’État : président de la Roumanie, M. Klaus IOHANNIS (non affilié à un parti)
    Siège du chef de l’État : palais Cotroceni (Bucarest)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Dacian CIOLOŞ (non affilié à un parti)
    Siège du gouvernement : palais de la Victoire (Bucarest)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral ; Chambre des députés et Sénat
    Et aussi... : parquet national anticorruption (DNA) ; Cour suprême constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées roumaines (armée de terre, air, marine)
    Police : forces de police nationale, forces de l’ordre

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ALDE : Alliance des libéraux et démocrates (droite) (fusion du Parti conservateur et du Parti libéral-réformateur en 2015)
    PNL : Parti national libéral (droite) (fondé en 1975 et refondé en 1990)
    PSD : Parti social-démocrate (social-démocrate) (fondé en 1992)
    PV : Parti Vert (fondé en 2005)
    UDMR : Union démocrate magyare de Roumanie (droite) (fondé en 1989)
    UNPR : Union nationale pour le progrès de la Roumanie (centre) (fondé en 2010)

    PERSONNALITÉS

    Nicolae CEAUȘESCU †

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 9 mai 1877 (de l’Empire ottoman)
    Divers : traité de Berlin, 1878 ; proclamation du royaume le 26 mars 1881 ; proclamation de la république le 30 décembre 1947 ; 1ᵉʳ décembre 1918, unification de la Roumanie et de la Transylvanie

    TERRITOIRE

    Capitale : Bucarest

    Divisions administratives : La Roumanie est divisée en 41 comtés et 1 municipalité
    Villes : Brăila, Brașov, Constanța, Craiova, Galați, Iași, Sighișoara, Târgu Mureș

    Contentieux : contentieux de souveraineté et de frontière maritime avec l’Ukraine (mer Moire)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : orthodoxie
    Et aussi : protestantisme, catholicisme

    Langues 
    Langue officielle : roumain
    Autres langues : hongrois, romani

    DIVERS

    « minériade » (marche des mineurs, années 1990)
    système de défense antimissile américain à Deveselu

    #pays #roumanie #europe #europe_de_l'est

     

  • *

    Ghana (le)

    Nom officiel : République du Ghana
    Habitants:Ghanéen(ne)s
    Monnaie : 1 cedi (GHC) = 100 pesewas

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1992
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. John MAHAMA (NDC)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Accra)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral
    Et aussi... : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée ghanéenne
    Police : sept agences distinctes exerçant les fonctions de police

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    NDC : National Democratic Congress (au pouvoir) (fondé en 1992)
    NPP : New Patriotic Party (opposition) (fondé en 1992)

    PERSONNALITÉS

    M. John KUFUOR (ancien chef de l’État, 2001-2009)
    M. Jerry RAWLINGS (président de la transition démocratique, libéral)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 6 mars 1957 (du Royaume-Uni)
    Divers : coups d’État en 1966 puis en 1981 (début d’une phase de transition démocratique).

    Personnalités
    Kwame NKRUMAH † (père du panafricanisme)

    TERRITOIRE

    Capitale : Accra (Accréen[ne]s)

    Divisions administratives : Le Ghana est divisé en 10 régions
    Villes : Keta, Tamale

    Contentieux : contentieux de frontière maritime avec la Côte d’Ivoire

    Divers
    Nima, quartier populaire d’Accra
    barrage d’Akosombo
    Volta (fleuve)
    ancienne Gold Coast, ou Côte-de-l’Or (Larousse)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : christianisme
    Et aussi : islam, animisme

    Langues 
    Langue officielle : anglais
    Autres langues :

    DIVERS

    Membre de : l’UA

     
    #pays #ghana #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Liban (le)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH80/Liban-6b877.jpg

    Nom officiel : République libanaise
    Habitants : Libanai(se)s
    Monnaie : 1 livre libanaise (LBP) = 100 piastres

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1926
    Chef de l’État : président de la République, M. Michel AOUN (CPL) (depuis octobre 2016)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel de Baabda (Beyrouth)
    Chef du gouvernement : président du conseil (des ministres), M. Saad HARIRI (Courant du futur)
    Siège du gouvernement : Beyrouth
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale (Majlis Al-Nuwab) ; partage des sièges entre les musulmans et les chrétiens
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle

    La présidence est restée vacante entre mai 2014 et octobre 2016, le gouvernement assumait alors les pouvoirs du président de la République jusqu’à ce qu’un nouveau président soit élu par l’Assemblée.
    Division entre communautés religieuses, inscrite dans la Constitution. Confessionnalisation pour équilibrer les rapports de force mais à l’origine de dysfonctionnements institutionnels.
    Répartition des postes en fonction de l’appartenance (président chrétien maronite, premier ministre sunnite, président de l’Assemblée chiite).
    état de guerre avec Israël (pas de cessez-le-feu permanent)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées libanaises (terre, air, marine), Garde républicaine
    Police : forces de sécurité intérieure (FSI)
    Services de renseignement : direction générale de la sûreté générale (DGSG, surnommé « premier bureau »), direction générale de la sécurité de l’État (DGSE)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Coalition du 14 mars (hostile au régime syrien)
    Courant du futur (libéral, sunnite, laïc) (fondé en 1992, officialisé en 2007)
    Forces libanaises (chrétien) (ancienne coalition de milices)
    MGD : Mouvement de la gauche démocratique (social-démocrate) (fondé en 2004)
    Mouvement Marada (ancienne milice maronite fondée en 1975, devenue parti politique en 2006)
    Kataëb : Parti des Phalanges libanaises (chrétien maronite, laïc) (fondé en 1936, devient milice en 1975 puis de nouveau parti politique en 2006)
    PSDH : Parti social-démocrate Hentchak (arménien) (fondé en 1887)

    Coalition du 8 mars (sympathisant régime syrien)
    Bloc de la loyauté à la résistance
    CPL : Courant patriotique libre, « mouvement de Michel Aoun » (fondé en 2003)
    Mouvement Amal : Mouvement de l’espoir (chiite) (fondé en 1976)
    Parti Baas (socialiste nationaliste panarabe transnational) (fondé en 1944)
    Parti démocratique libanais (social-démocrate) (fondé en 2002)
    PSNS : Parti social nationaliste syrien (gauche laïque) (fondé en 1932)
    PSP : Parti socialiste progressiste (druze) (fondé en 1949)

    Groupes armés

    Hezbollah : Parti de Dieu (créé en 1982 au moment de l’invasion du Liban sud par les troupes israéliennes, fondation officialisée en 1985)
    Forces libanaises (chrétien) (ancienne coalition de milices)
    Kataëb : Parti des Phalanges libanaises (chrétien maronite, laïc) (fondé en 1936, devient milice en 1975 puis de nouveau parti politique en 2006)
    Mouvement Marada (ancienne milice maronite fondée en 1975, devenue parti politique en 2006)

    PERSONNALITÉS

    M. Samir GEAGEA (Forces libanaises)
    M. Amine GEMAYEL (Phalanges)
    M. Saad HARIRI (chef du Courant du futur, premier ministre entre 2009 et 2011 et depuis novembre 2016)
    M. Walid JOUMBLATT (Druze)
    M. Hassan NASRALLAH (Hezbollah)
    M. Tamman SALAM (non rattaché à un parti, ancien chef du gouvernement 2014-2016)
    M. Fouad SINIORA
    général Michel SLEIMANE (président de la République 2008-2014)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 22 novembre 1943 (du mandat français) ; pacte national (non écrit)
    Divers : guerre civile entre 1975 et 1990

    Personnalités
    Rafic HARIRI († février 2005)

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : le pays du Cèdre
    Capitale : Beyrouth (Beyrouthin(e)s)

    Divisions administratives : Le Liban est divisé en 6 gouvernorats (mohafazat)
    Villes : Tripoli, Saïda, Tyr, Zahlé

    Divers
    plaine de la Bekaa
    Liban sud
    Mont-Liban

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : pas de religion d’État mais système institutionnel confessionnel
    Religions principales : islam (sunnites et chiites équivalents), chrétiens maronites, druzes
    Et aussi : reconnaissance de dix-huit confessions religieuses

    Langues
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : français, anglais, arménien

    DIVERS

    accords de Taëf (1989, fin de la guerre civile)
    déclaration de Baabda
    fedayin
    Force intérimaire des Nations Unies au Liban
    Forces libanaises (milice chrétienne)
    grecs-orthodoxes ; grecs-catholiques
    « guerre de trente-trois jours »
    « révolution du Cèdre »
    Lubnan (non local du Liban)
    Tribunal spécial pour le Liban
    Université américaine de Beyrouth (AUB)

    Cf. aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20615

    #pays #liban #proche-orient

     



  • *

    10 Downing Street

    pas de virgule
    siège du gouvernement britannique (on écrit aussi parfois simplement : Downing Street)

    #abécédaire #royaume-uni

     

  • *

    sir

    à utiliser avec modération ; si possible remplacer par M. (pour monsieur)
    quand on emploie ce titre, on ne met pas de majuscule
    le titre doit toujours être suivi du prénom : sir Winston Churchill ; sir Winston

    #abécédaire #titres_et_fonctions #royaume-uni

     


  • *

    Irlande (l’), f.

    Nom officiel : Irlande (Éire)
    Habitants : Irlandais(e)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1937
    Chef de l’État : président, M. Michael D. HIGGINS (ILP)
    Siège du chef de l’État : Áras an Uachtaráin (Dublin)
    Chef du gouvernement : premier ministre (taoiseach), M. Enda KENNY (FG, a démissionné en mars 2016) ; intérim assuré par la vice-premier ministre (tanaiste), Mᵐᵉ Joan BURTON (ILP)
    Siège du gouvernement : Steward’s Lodge (Dublin)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Sénat et Chambre des députés)
    Et aussi... : Cour suprême d’Irlande ; Haute Cour

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense irlandaises
    Police : gardiens de la paix d’Irlande (police locale et nationale)
    Services de renseignement : service de renseignement civil ; direction des renseignements militaires (Stiúrthóireacht na Faisnéise)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    AAA-PBP : Anti-Austerity Alliance - People Before Profit ; Alliance antiaustérité - Le peuple avant le profit (alliance électorale de gauche) (formée en 2015)
    FF : Fianna Fáil (« Soldats du destin », centre droit, nationaliste populiste conservateur) (fondé en 1926)
    FG : Fine Gael (« Famille des Irlandais », chrétien démocrate) (fondé en 1933)
    GP : Green Party ; Verts (centre gauche écologiste) (fondé en 1981)
    ILP : Irish Labour Party ; Parti travailliste irlandais (social-démocrate) (fondé en 1912)
    WP : Worker’s Party ; Parti des travailleurs (marxiste-léniniste) (fondé en 1970)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : proclamée en 1916, reconnue en 1921 (du Royaume-Uni)

    TERRITOIRE

    Capitale : Dublin
    Superficie : 70 273 km²
    Longueur de côtes : 1 448 km
    ZEE : 410 310 km²

    Divisions administratives : L’Irlande est divisée en 28 comtés (counties) et 3 villes
    Comtés : Carlow, Cavan, Clare, Cork, Donegal, Dublin, Galway, Kerry, Kildare, Kilkenny, Laois, Leitrim, Limerick, Longford, Louth, Mayo, Meath, Monaghan, Offaly, Roscommon, Sligo, Tipperary, Waterford, Westmeath, Wexford, Wicklow
    Villes : Cork, Galway, Dublin

    L’Irlande est traditionnellement divisée en 4 provinces sans caractère administratif.

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec le Danemark, le Royaume-Uni et l’Islande à propos de îles Féroé

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : catholicisme, protestantisme

    Langues
    Langues officielles : irlandais, anglais

    DIVERS

    « Tigre celtique » désigne l’Irlande durant les années 1990 (croissance économique)
    l’île d’Émeraude : surnom de l’Irlande (plutôt au sens géographique que politique)

    Régime fiscal : disposition légale permettant aux entreprises d’échapper à la fiscalité européenne tout en étant domiciliées en Irlande (Projet de réforme de la fiscalité des entreprises visant à supprimer le statut de « société hybride »).

    #pays #irlande #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    « colombes » et « faucons »

    manière courante de désigner les « doux » et les « durs » (dans le domaine militaire notamment)

    #abécédaire #guillemets #surnoms

     



  • *

    Syrie (la)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH102/Syrie-9f444.jpg

    Nom officiel : République arabe syrienne
    Habitants : Syrien(ne)s
    Monnaie : 1 livre syrienne (LYP) = 100 piastres

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : autoritaire
    Texte fondamental : Constitution de 2012
    Chef de l’État : président de la République, M. Bachar AL-ASSAD (Baas)
    Siège du chef de l’État : résidence présidentielle (Damas)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Waël AL-HALQI (Baas)
    Siège du gouvernement : Damas
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Assemblée du peuple, Majlis Al-Chaab)
    Et aussi... : Cour suprême constitutionnelle ; Conseil national syrien (CNS) ; zones libérées administrées par des conseils révolutionnaires

    Structuration de l’opposition : président de la coalition, M. Ahmad Al-Assi al-Jarba (représentant des tribus syriennes) ; gouvernement provisoire dirigé par M. Ahmed Tomeh ; Assemblée générale de la coalition.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée syrienne (terre, air, marine) ; forces de sécurité syriennes
    Et aussi... : Armée syrienne libre (ASL) ; chabbiha (milices pro-régime)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CNS : Coalition nationale syrienne ( ou Coalition des forces de la révolution et de l’opposition syrienne) (basée à Doha, formée le 11 novembre 2012, rassemble une centaine de formations politiques)

    CNKS : Conseil national des Kurdes de Syrie (coalition de partis kurdes, formée en 2011)

    Front national progressiste (coalition qui rassemble l’ensemble des partis légaux en Syrie) (formée en 1972)
    Parti Baas arabe socialiste : Parti de la renaissance arabe (socialiste nationaliste laïc transnational) (fondé en Syrie en 1944)
    Parti communiste syrien (fondé en 1944)
    Parti de l’union socialiste arabe (fondé en 1964)
    PSNS : Parti social nationaliste syrien (nationaliste) (fondé en 1932 à Beyrouth)

    PYD : Partiya Yekîtiya Demokrat ; Parti de l’union démocratique (proche du PKK turc) (fondé en 2003)

    Groupes armés

    Ahrar Al-Sham : Mouvement de l’homme libre du Levant (salafiste djihadiste) (groupe armé engagé dans la guerre civile) (formé en 2011)
    ASL : Armée syrienne libre (lutte contre le régime de Bachar Al-ASSAD) (scission de l’armée régulière, formée le 29 juillet 2011)
    BAA : Brigades Abdallah Hazzam (djihadiste, affilié à Al-Qaida) (formé en 2009)
    Fatah Halab : Conquête d’Alep (Alep, 2016)
    Front Fatah Al-Cham (ex-Front Al-Nosra) (Alep, 2016)
    Harakat Hezbollah Al-Nujaba : Mouvement des nobles du parti de Dieu (milice irakienne soutenant le régime, Alep, 2016)
    Jaïch Al-Fatah : Armée de la conquête (coalition djihadiste, Alep, 2016)
    Jaïch Al-Islam : Armée de l’islam (salafiste djihadiste) (groupe armé engagé dans la guerre civile) (formé en 2011)
    OEI : Organisation de l’État islamique (État islamique en Irak et au Levant, acronymes anglais ISIS, ISIL ou IS) (salafiste djihadiste) (scission d’Al-Qaida en Irak en 2006)
    YPG : Yekîneyên Parastina Gel ; Unités de protection du peuple (branche armée du PYD, engagé dans la lutte contre l’OEI) (formé en 2011)

    PERSONNALITÉS

    M. Abou Bakr Al-BAGHDADI (calife autoproclamé de l’Organisation de l’État islamique, OEI)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 17 avril 1946 (du mandat français)
    Divers : coup d’État du 6 février 1963 (chute du général Abdelkarim Kassem) ; début des révoltes en mars 2011 ; 29 juin 2014 : proclamation d’un « califat islamique » par l’OEI sur une partie du territoire syrien
    Djebel druze (territoire autonome syrien, 1921-1936) (= État des Druzes)

    Personnalités
    Hafez AL-ASSAD † (père et prédécesseur de M. Bachar Al-Assad)
    Michel AFLAK † (cofondateur du Baas)
    Salah BITAR † (cofondateur du Baas)

    TERRITOIRE

    Capitale : Damas (Damascènes)

    Divisions administratives : La Syrie est divisée en 14 provinces
    ...
    Villes : Abou Kamal, Alep, Deir Ez-Zor, Deraa, Hama, Hassaké, Homs, Idlib, Kamechliyé (et pas Qameshli, par exemple ; Kurdistan), Lattaquié, Qoussair, Rakka (« capitale » de l’OEI), Tadmor (Palmyre)...

    Divers
    Alep-Est ; Alépin(e)s
    Chayrat (base aérienne)
    Ghouta (la) (près de Damas)
    Qalamoun (le) (massif)
    Rojava (le) (Kurdistan syrien)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam
    Religions principales : islam sunnite
    Et aussi : islam alaouite, christianisme, druze, chiisme duodécimain, ismaélisme, judaïsme

    Langues 
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : kurde, arménien, circassien, français, anglais

    DIVERS

    processus de Genève
    katiba (bataillon, OEI)
    Druzes (population)
    alaouites, ismaéliens (religions)
    krak des Chevaliers
    mosquée de Sayyida Zeinab (haut lieu du chiisme)

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20641

    #pays #syrie #proche-orient

     

  • *

    méthamphétamine

    au singulier (contrairement à amphétamines)
    et avec un « h », contrairement au Larousse

    #abécédaire #singulier

     


  • *

    centre

    centre gauche (positionnement politique) ; centre-gauche (coalition de plusieurs partis)
    centre droit (positionnement) ; centre-droite (coalition)
    « centre-droit » et « centre droite » sont donc des graphies fautives

    centre-américain (quoique centraméricain soit dans Larousse), centre-asiatique...
    centre d’appels (Larousse)
    centre de rétention administrative (CRA)
    Centre de recherche et d’information pour le développement (CRID)
    Centre d’études et de recherches internationales (CERI)

    #abécédaire #traits_d'union #majuscules #minuscules

     


  • *

    périodicité

    tous les jours : quotidien
    deux fois par semaine : bihedomadaire
    toutes les semaines : hebdomadaire
    deux fois par mois : bimensuel ou quinzomadaire
    une fois par mois : mensuel
    tous les deux mois : bimestriel
    tous les trois mois : trimestriel
    tous les quatre mois : quadrimestriel (= 3 numéros par an)
    tous les six mois : semestriel
    tous les ans : annuel
    tous les deux ans : bisannuel

    #abécédaire #presse #médias

     


  • *

    anti

    préfixe normalement soudé au nom qui le suit : antiterrorisme, antiavortement, antiétatique...

    avec trait d’union quand il est suivi d’un i (anti-insurrectionnel), d’un nom propre (anti-Bush), d’un nom composé (anti-sous-marin) ou d’un sigle (anti-CIA)

    les antisystème
    les anti-Lumières

    #abécédaire #langue_française

     

  • *

    État/état

    nouveaux États indépendants (NEI) (ex-soviétiques)
    État-nation
    État-providence
    État-parti (mais État partie)
    État membre
    État de droit
    « État voyou »
    état civil (sans trait d’union)
    le discours annuel sur l’état de l’Union (États-Unis)

    #abécédaire #traits_d'union #guillemets #majuscules #minuscules #états-unis

     

  • *

    Union européenne (UE) (l’), f.

    Acte fondateur : traités de Rome (créant la Communauté économique européenne en 1958, devenue Union européenne en 1993)
    Siège : Bruxelles
    Nature des fonctions : intégration politique et économique
    Quadrillage géographique : régional

    ORGANES PRINCIPAUX

    Commission européenne ; la Commission (organe exécutif supranational) (conception et pilotage des politiques européennes, pouvoir d’initiative) (créé en 1958, sis à Bruxelles)
    Conseil de l’Union européenne (ou Conseil des ministres) (organe intergouvernemental législatif, pouvoir de décision, réunit les ministres nationaux des pays membres) (créé en 1958 en tant que Conseil des Communautés européennes, sis à Bruxelles)
    Conseil européen (organe intergouvernemental, réunit les chefs d’État et de gouvernement des pays membres lors de réunions trimestrielles) (fixe les orientations globales de l’UE) (créé en 1974, institutionnalisé en 2009, sis à Bruxelles)
    Parlement européen (organe législatif, pouvoir de décision, membres élus au suffrage universel direct) (créé en 1952 en tant que qu’Assemblée commune de la CECA, devenu Parlement européen en 1962, sis à Strasbourg, Bruxelles et Luxembourg)
    CJUE : Cour de justice de l’Union européenne (organe juridictionnel supranational) (s’assure du respect du droit de l’Union européenne) (créé en 1952 en tant que Cour de justice des Communautés européennes, sis à Luxembourg)
    Coreper : Comité des représentants permanents (organe du Conseil de l’UE, composé des ambassadeurs des États membres auprès de l’UE)
    Ecofin : Conseil économique et financier (organe du Conseil de l’UE) (application des mesures prévues par les traités, réunit les ministres de l’économie et des finances des États membres)

    AUTRES ORGANES

    BCE : Banque centrale européenne (organe économique et monétaire supranational, réunit le président, le vice-président et les gouverneurs des banques centrales des États membres) (fondé en 1998, sis à Francfort)
    CESE : Comité économique et social européen (représente la société civile, les employeurs et les salariés)
    médiateur européen
    contrôleur européen de la protection des données
    SEAE : Service européen pour l’action extérieure
    Eurogroupe (organe de coordination économique informel, réunion mensuelle des ministres de l’économie et des finances des États membres de la zone euro, créé en 1997)
    ...

    AGENCES SPÉCIALISÉES

    AED : Agence européenne de défense (créée en 2004, sise à Bruxelles, Belgique)
    AEMF : Autorité européenne des marchés financiers (créée en 2011, sise à Paris, France)
    EFSA : Autorité européenne de sécurité des aliments (créée en 2002, sise à Parme, Italie)
    Europol : Office européen de police (créée en 1999, sise à La Haye, Pays-Bas)
    Frontex : Agence européenne pour la gestion et la coopération opérationnelle aux frontières extérieures (créée en 2004, sise à Varsovie, Pologne)
    ...

    DIVERS

    Politiques :

    horizon 2020 (programme européen pour la recherche et l’innovation) (2013)
    PAC : politique agricole commune (1962)
    PESC : politique étrangère et de sécurité commune (1992)
    PSDC : politique de sécurité et de défense commune (ex-politique étrangère de sécurité et de défense, PESD, créée en 1998 ; rebaptisée PSDC par le traité de Lisbonne) (composante opérationnelle de la PESC)
    PEV : politique européenne de voisinage (2004) (partenariat oriental et Union pour la Méditerranée)
    SES : stratégie européenne de sécurité
    UEM : union économique et monétaire (zone euro) (créée en 1992, entrée en vigueur en 1999)
    ...

    TRAITÉS ET CONVENTIONS

    déclaration Schuman, 9 mai 1950
    traité de Paris, 1951
    CECA : Communauté européenne du charbon et de l’acier
    deux traités de Rome, 1957 ; en pratique, on écrit le plus souvent « traité de Rome »
    CEE : Communauté économique européenne (TCE)
    Euratom (ou CEEA) : Communauté européenne de l’énergie atomique

    traité de fusion des Communautés européennes, 1965 (fusion CECA, CEE et Euratom)
    AUE : Acte unique européen, 1986
    traité de Maastricht, 1992 (TUE)
    EEE : Espace économique européen (accord de libre circulation des personnes, marchandises, services et capitaux entre l’UE et l’AELE) (créé en 1992, entré en vigueur en 1994)
    traité d’Amsterdam, 1997
    traité de Nice, 2000
    Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne (Nice 2000, entrée en vigueur en 2007)
    traité de Lisbonne, 2007

    TUE : traité sur l’Union européenne (issu du traité de Maastricht)
    TFUE : traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (ex-TCE issu du traité de Rome, rebaptisé TFUE par le traité de Lisbonne)
    Note : Ces deux éléments sont constitutifs du traité de Lisbonne, ces deux textes équivalent à la Constitution de l’Union. Ils ont été au fil du temps révisés et complétés par les traités successifs.

    Personnalités :

    Mᵐᵉ Federica MOGHERINI (Italienne, haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, depuis 2014)
    Mᵐᵉ Cécilia MALMSTRÖM (commissaire européenne pour le commerce extérieur)

    MEMBRES (28 avec le Royaume-Uni) :

    Allemagne (1958), Autriche (1995), Belgique (1958), Bulgarie (2007), Chypre (2004), Croatie (2013), Danemark (1973), Espagne (1986), Estonie (2004), Finlande (1995), France (1958), Grèce (1981), Hongrie (2004), Irlande (1973), Italie (1958), Lettonie (2004), Lituanie (2004), Luxembourg (1958), Malte (2004), Pays-Bas (1958), Pologne (2004), Portugal (1986), République tchèque (2004), Roumanie (2007), Royaume-Uni (1973-2016), Slovaquie (2004), Slovénie (2004), Suède (1995)

    DIVERS

    ALE : Alliance libre européenne (favorable au régionalisme)
    CDR : Comité des régions (assemblée à voix consultative)
    PECO : pays d’Europe centrale et orientale

    « Brexit » (Royaume-Uni, 2016)
    Eurobaromètre
    eurodéputé
    euro-méditerranéen
    mécanisme européen de stabilité (MES)
    piliers de l’Union européenne (répartition des domaines de compétence au sein de trois piliers différenciés par la nature intergouvernementale ou supranationale des pouvoirs ; instaurés par le traité de Maastricht et supprimés par le traité de Lisbonne)
    union économique et monétaire (UEM)

    Ne pas confondre :
    Conseil de l’Union européenne (Conseil des ministres), Conseil européen, Conseil de l’Europe (organisation différente, se référer à la fiche spécifique)
    Cour de justice de l’Union européenne et Cour européenne des droits de l’homme (Conseil de l’Europe)

    #union_européenne #organisations_internationales #europe

     

  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message