Correcteurs

compte officiel


  • *

    opération

    « opération militaire spéciale » (2022, guerre menée par la Russie en Ukraine)
    opération « Artémis » (Ituri),
    opération « Barkhane » (France, bande sahélo-saharienne, depuis 2014) ; « Barkhane 2 »
    opération « ville morte » (Afrique)
    opération « Phoenix » (guerre du Vietnam)
    opération « Malsindo » (détroit de Malacca, 2004)
    opération « Sophia » (contre le trafic de migrants, 2015)
    OPEX (opérations extérieures, jargon militaire)

    #abécédaire #guillemets #guerres

     

  • *

    Espagne (l’), f.

    Nom officiel : royaume d’Espagne
    Habitants : Espagnol(e)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle régionalisée
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1978
    Chef de l’État : roi, FELIPE VI
    Siège du chef de l’État : palais de la Zarzuela (Madrid)
    Chef du gouvernement : président du gouvernement, M. Pedro SÁNCHEZ (PSOE) (depuis 2018)
    Siège du gouvernement : palais de la Moncloa (Madrid)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Congrès des députés, Sénat) (les Cortes)
    Et aussi : Les communautés autonomes disposent de leurs propres organes exécutifs et législatifs ; l’organisation des compétences des institutions régionales et nationales donne une grande marge d’action aux communautés autonomes (État régionalisé, quasi fédéral).

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées espagnoles, armée de terre, air, marine
    Police : corps national de la police d’Espagne (CNP), garde civile
    Services de renseignement : Centre national de renseignement (CNI)
    Et aussi : Cour suprême (plutôt que Tribunal suprême)
    La communauté autonome de Catalogne dispose de sa propre force de police, qui s’ajoute aux deux divisions nationales.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis nationaux

    Ciudadanos (centre droit) (fondé en 2006)
    Equo (écologistes) (fondé en 2011)
    IU : Izquierda Unida ; Gauche unie (coalition extrême gauche) (fondé en 1986)
    PCE : Parti communiste d’Espagne (marxiste) (fondé en 1921)
    PP : Parti populaire (droite conservatrice) (fondé en 1989)
    Podemos (gauche) (fondé en 2014)
    PSOE : Parti socialiste ouvrier espagnol (centre gauche) (fondé en 1879 ; interdit entre 1936 et 1977)
    Vox (extrême droite) (fondé en 2013)

    Partis régionaux

    BNG : Bloc nationaliste galicien (Bloque Nacionalista Galego) (coalition de régionalistes de gauche) (fondé en 1982)
    BLOC : Bloc nationaliste valencien (gauche régionaliste) (fondé en 1997)
    CNN : Centre nationaliste canarien (centriste régionaliste) (fondé en 1992)
    CDC : Convergence démocratique de Catalogne (centriste, nationaliste catalan) (fondé en 1974)
    C’s : Citoyen - Parti de la citoyenneté (centre gauche) (fondé en 2005)
    EH : Euskal Herritarok (fondé en 1998, interdit en 2003)
    EH Bildu : Réunir le Pays basque (coalition de la gauche indépendantiste basque) (fondé en 2012)
    ERC : Esquerra Republicana de Catalunya, Gauche républicaine de Catalogne (fondé en 1931) (indépendantiste, au pouvoir en Catalogne depuis 2021)
    FAC : Forum des Asturies (fondé en 2011)
    PNV : Parti nationaliste basque (centriste) (fondé en 1896)
    PSE : Parti socialiste d’Euskadi (branche du PSOE espagnol) (fondé en 1977)

    Groupes armés

    Batasuna : Unité (extrême gauche indépendantiste basque) (2001-2013, interdit à partir de 2003)
    ETA : Euskadi ta Askatasuna ; Pays basque et liberté (groupe armé indépendantiste) (formé en 1959)

    Et aussi
    Democracia real ya ! (mouvement, plate-forme)
    mouvement du 15-M (ou mouvement du 15-Mai) (le 15-M)

    PERSONNALITÉS

    M. Ángel ACEBES (PP, proche des Légionnaires du Christ)
    M. José María AZNAR (président 1996-2004)
    M. Felipe GONZÁLEZ (président 1982-1996)
    M. José MONTILLA (Catalogne, président du gouvernement)
    M. Alberto Núñez Feijóo (PP)

    HISTOIRE

    Dates
    1939 : la Retirada (« retraite ») (guerre d’Espagne) ; Seconde République espagnole (1931-1939) ; 11 mars 2004 : attentats du 11-Mars

    Personnalités
    Francisco FRANCO † (le Caudillo)
    cardinal Vicente ENRIQUE Y TARANCÓN † (rénovateur) (1907-1994)
    Wolfram VON RICHTHOFEN † (légion Condor) (1895-1945)

    Divers
    légion Condor (Guernica)
    colonne Durruti

    TERRITOIRE

    Capitale : Madrid (Madrilène[s])
    Superficie  : 505 911 km²
    Longueur de côtes  : 4 964 km
    ZEE  : 1 039 233 km²

    Divisions administratives : L’Espagne est divisée en 17 communautés autonomes (autonomias) , 2 villes autonomes, 50 provinces et environ 8 000 municipalités.
    Communautés autonomes : Andalousie, Aragon, Principauté des Asturies, îles Baléares, communauté autonome basque, Canaries, Cantabrie, Castille-La Manche, Castille-et-León, Catalogne, Estrémadure, Galice, communauté de Madrid, région de Murcie, communauté de Navarre, La Rioja, communauté valencienne.
    Villes autonomes : Ceuta, Melilla

    Divers 
    Costa Brava
    Costa Dorada
    Canaries
    El Medano, El Hierro (villes des Canaries)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : catholicisme

    Langues 
    Langue officielle : castillan (dans l’ensemble de l’Espagne)
    Autres langues : catalan (officiel en Catalogne, aux îles Baléares, dans la Communauté valencienne), basque (officiel au Pays basque, en Navarre), galicien (officiel en Galice), aranais (officiel au Val d’Aran), aragonais, asturien, estrémègne

    Alphabet
    á é í ó ú ü Á É Í Ó Ú Ü
    ñ Ñ

    Médias
    El País (quotidien national) (1976)

    DIVERS

    année sainte compostellane
    aéroport de Barajas (Madrid, attentat ETA décembre 2006)
    Banco Bilbao Vizcaya Argentaria (BBVA)
    Conférence épiscopale
    Fundación Pablo Iglesias
    les « indignés »

    Catalogne

    déclaration d’indépendance en 2017
    gouvernement de la Généralité (la Generalitat rassemble le parlement, le gouvernement et le président de la communauté autonome de Catalogne) 
    la senyera (quatre bandes rouges horizontales sur fond or) : blason historique de la Catalogne
    Football club de Barcelone (FCB) ; le « Barça »
    catalanité
    Casa Batlló (Antoni Gaudí )

    Pays basque

    Bataillon basque espagnol (extrême droite)
    etarra(s) (membre de l’ETA)
    abertzale (« patriote », tendance de gauche)
    accords de Lizarra-Garazi (1998)
    plan Ibarretxe
    Groupes antiterroristes de libération (GAL)
    « guerre sale » (GAL)

    #pays #espagne #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    Maroc (le)

    Nom officiel : royaume du Maroc
    Habitants : Marocain(e)s
    Monnaie : 1 dirham (MAD) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle unitaire
    Régime : autoritaire
    Texte fondamental : Constitution de 2011
    Chef de l’État : roi, MOHAMMED VI
    Siège du chef de l’État : palais royal (Rabat)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Aziz AKHANNOUCH (RNI) (depuis 2021)
    Siège du gouvernement : Rabat
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre des représentants, Chambre des conseillers)
    Et aussi... : Cour constitutionnelle ; Conseil supérieur de sécurité ; Conseil supérieur des Oulémas

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées royales marocaines
    Police : direction générale de la sureté nationale (DGSN)
    Services de renseignement : direction générale de la surveillance du territoire (DGST), direction générale des affaires intérieures (DGAI)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Istiqlal : Parti de l’indépendance (nationaliste conservateur) (fondé en 1943)
    MP : Mouvement populaire (berbère conservateur) (fondé en 1957)
    Mouvement du 20-Février (social-démocrate réformateur) (fondé en 2011)
    PAM : Parti authenticité et modernité (centre gauche) (fondé en 2008)
    PJD : Parti de la justice et du développement (islamiste modéré) (fondé en 1998, au pouvoir depuis 2011)
    PPS : Parti du progrès et du socialisme (gauche) (association devenue parti en 1974)
    PSU:Parti socialiste unifié (gauche)
    RNI : Rassemblement national des indépendants (libéral) (fondé en 1978)
    USFP : Union socialiste des forces populaires (gauche) (1959-1975)

    PERSONNALITÉS

    M. Saadeddine EL-OTHMANI (PJD) (ex-premier ministre)
    M. Abdelilah BENKIRANE (PJD) (ex-premier ministre)
    M. Fouad Ali EL-HIMMA (ami du roi, PAM)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 2 mars 1956 (de la France)
    Divers : « guerre des sables » avec l’Algérie en octobre 1963

    Personnalités
    Mehdi Ben Barka †

    TERRITOIRE

    Capitale : Rabat

    Divisions administratives : le Maroc est divisé en 11 régions
    Villes : Aït Ben Haddou, Aït Bouayèche, Al-Hoceïma, Fès, Kénitra, Khénifra, Khourigba, Meknès, Ouarzazate, Oujda, Safi, Séfrou, Sidi Ifni, Taza, Tameslohte

    Contentieux : le Maroc réclame le Sahara occidental (territoire au statut indéterminé) et la région de Dakhla-Oued Ed Dahab (considérée comme la 12ᵉ région)

    Divers
    Ceuta ; Melilla ; îles Zaffarines (territoires espagnols habités majoritairement par des citoyens marocains)
    la médina (Marrakech)

    SAHARA OCCIDENTAL (ancienne colonie espagnole)
    ou République arabe sahraouie démocratique (RASD) (reconnue par l’Algérie)
    Front Polisario (formé en 1973)
    El-Ayoun ; Bir Lahlou ; zone tampon de Guerguerat
    cessez-le-feu de septembre 1991
    « marche verte » (1975)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam
    Religion principale : islam sunnite
    Et aussi : islam chiite (très minoritaire), christianisme, judaïsme
    liberté de culte

    Langues 
    Langues officielles : arabe, tamazight (berbère)
    Autres langues : français, chleuh (berbère), rifain (berbère)

    DIVERS

    le royaume chérifien
    code de la famille (moudawana)
    darija (arabe marocain)
    Fête du trône
    makhzen (gouvernement royal)
    la Mamounia
    marrakchie(s)
    le palais

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20621

    #pays #maroc #afrique #afrique_du_nord

     

  • *

    Corée du Sud (la)

    Nom officiel : République de Corée
    Habitants : Coréen(ne)s
    Monnaie : 1 won sud-coréen (KRW) = 100 chon

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1948
    Chef de l’État : président de la République, M. YOON Seok-youl (depuis 2022)
    Siège du chef de l’État : Maison Bleue (Séoul)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. HAN Duck-soo (depuis 2022)
    Siège du gouvernement : Maison Bleue (Séoul)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Assemblée nationale (Kuk Hoe)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle
    le traité de défense mutuelle conclu en 1953 avec les États-Unis reste un pilier de la politique étrangère

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    PJ : Parti de la justice (ex-Parti démocratique de la justice) (centre gauche) (fondé en 2012)
    PMC : Parti Minju de Corée ; Minju (ex-Nouvelle alliance politique pour la démocratie) (fondé en 2014) (centre gauche)
    Parti de la liberté (ex-PNF : Saenuri ; Parti de la nouvelle frontière ; ex-Grand Parti national) (conservateur) (fondé en 1997)
    PP : Parti du peuple (scission du Minju) (fondé en 2016)
    PPU : Parti progressiste unifié (gauche, dissous par le pouvoir en 2014)

    AUTRES ORGANISATIONS

    KCTU : Confédération coréenne des syndicats

    PERSONNALITÉS

    nom + prénom (composé : majuscule, trait d’union, minuscule). Exemple : M. BAN Ki-moon —> M. BAN. Du fait de confusions fréquentes entre les KIM, on écrit plutôt « en entier » : M. KIM Dae-jung, etc.

    M. BAN Ki-moon (ex-secrétaire général de l’ONU)
    M. HWANG Kyo-ahn (ex-premier ministre) (non rattaché à un parti)
    M. KIM Dae-jung (ancien président, Prix Nobel de la paix 2000)
    M. LEE Myung-bak (président, 2008-2013)
    M. MOON Jae-in (président de la République 2017-2022) (Minju)
    Mᵐᵉ PARK Geun-hye (PNF) (élue présidente en décembre 2012, destituée en décembre 2016) (fille du dictateur PARK Chung-hee †)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 15 août 1945 (du Japon)
    Divers : 1905 : protectorat japonais ; 1910 : colonisation (ou annexion) japonaise ; 15 août 1948 : proclamation de la République de Corée ; 25 juin 1950 : guerre de Corée (1950-1953) (quatre millions de morts ou disparus) ; 27 juillet 1953 : armistice de Panmunjon ; 1987, fin de la dictature

    division de la péninsule (sur le 38ᵉ parallèle nord) entre la zone d’occupation américaine au Sud et le Nord occupé par l’URSS en 1945
    guerre toujours ouverte entre les deux Corées (pas de cessez-le-feu formalisé dans un traité de paix)

    Dynastie ancienne
    Daewongun (roi)
    Kojong (avant-dernier des rois de Corée, 1864-1919)
    Sejong (roi 1397-1450)
    Sunjong (dernier empereur, 1907-1910)
    et : Dangun (fondateur légendaire de la Corée)

    Personnalités
    M. CHUN DOO-hwan (général, président 1980-1988)
    KIM Dae-jung † (président 1998-2003)
    PARK Chung-hee † (dictateur, 1962-1979)
    RHEE Syngman † (gouvernement provisoire de la République de Corée, 1919 ; puis président de la République de Corée)
    ROH Moo-hyun † (président 2003-2008)
    YUN Posun † (ex-président de la République)

    TERRITOIRE

    Capitale : Séoul

    Pour les noms géographiques, utiliser la romanisation McCune-Reischauer (plutôt que la romanisation révisée)

    Villes : Inchon, Kwangju, Masan (port, zone franche), Pusan (plutôt que Busan), Sejong (nouvelle capitale administrative), Sunchon
    île Cheju (plutôt que Jeju)
    mont Paektu (la « montagne à tête blanche »)

    contentieux de souveraineté avec le Japon sur les rochers Liancourt

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Médias

    Dong-a Ilbo (quotidien)
    Yonhap (agence de presse)
    les « Cho-Joong-Dong » (surnom des journaux conservateurs Chosun Ilbo, JoongAng Ilbo et Dong-A Ilbo )

    DIVERS

    Camp Humphreys (base américaine, à Pyongtaek)
    des chaebol (conglomérats industriels)
    Chosen (nom de la Corée annexée par le Japon)
    les deux Corées
    « femmes de réconfort » (esclaves sexuelles pendant la seconde guerre mondiale ; conflit mémoriel avec le Japon)
    Korean Central Intelligence Agency (KCIA) (fondée en 1961)
    « politique de paix et de prospérité » (dialogue intercoréen)
    « politique du rayon de soleil » (sunshine policy)
    Organisation du développement énergétique de la péninsule de Corée (KEDO)
    Séoulien(ne)
    « révolution des bougies » (2016)
    zainichi (Coréens vivant au Japon)

    #pays #corée_du_sud #asie #asie_du_nord_est

     

  • *

    drogues

    des trafiquants de drogue ; le trafic de drogue, de stupéfiants
    Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC)
    1912 : convention internationale de l’opium, La Haye
    1961 : convention unique sur les stupéfiants, New York
    addict, amphétamines, barrette, bédo, captagon, coffee shops, crack, dealer, ecstasy (MDMA), haschisch, kétamine, kif, LSD, méthamphétamine, nouveaux produits de synthèse (NPS), shit, tazes (ecstasy), THC...

    #abécédaire #acronymes_et_sigles #singulier #pluriel

     

  • *

    Estonie (l’), f.

    Nom officiel : République d’Estonie (Eesti Vabarik)
    Habitants : Estonien(ne)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1992
    Chef de l’Etat : président de la République, M. Alar KARIS (depuis 2021)
    Siège du chef de l’État : palais Kadriorg (Tallinn)
    Chef du gouvernement : première ministre, Mᵐᵉ Kaja KALLAS (depuis 2021) (ER)
    Siège du gouvernement : Stenbocki maja (Tallinn)
    Pouvoir législatif : Assemblée d’État monocamérale (Riigikogu)
    Et aussi... : Cour d’État ; Cour suprême ; présence d’une minorité russe représentée

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense estoniennes
    Police : forces de police et gardes-frontières
    Services de renseignement  : Teabeamet (Bureau d’information estonien), KaPo (Kaitsepolitsei, Service de sécurité interne)
    Finances  : Bureau de l’audit de l’État

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    EKRE : Parti populaire conservateur d’Estonie (droite nationaliste) (fondé en 2012)
    ER : Parti de la réforme (libéral) (fondé en 1994)
    IRL : Isamaa ja Res Publica Liit ; Union de la patrie et Res publica (fusion Union de la patrie et Res publica en 2006)
    K : Keskerakond ; Parti du centre (fondé en 1991)
    Parti uni du peuple estonien (Eestimaa Uhendatud Rahvapartei, minorité russe)
    SDE : Parti social-démocrate (fondé en 1990)

    PERSONNALITÉS

    M. Toomas Hendrik ILVES (président 2006-2016)
    M. Taavi RÕIVAS (premier ministre 2014-2016)

    TERRITOIRE

    Capitale : Tallinn (Tallinois[es])
    Superficie : 45 339 km²
    Longueur de côtes : 3 794 km
    ZEE : 36 992 km²

    Divisions administratives : L’Estonie est divisée en 15 comtés (maakonnad, singulier maakond)
    Comtés : Harju, Hiiu, Järva, Jõgeva, région de l’Ouest, Pärnu, Põlva, Rapla, Saare, Tartu, Valga, Viljandi, Viru occidental, Viru oriental, Võru

    Divers
    Narva (ville et fleuve, frontière avec la Russie)
    Tapa (base militaire)

    Contentieux : contentieux de frontière avec la Russie qui a dénoncé le traité établissant la frontière (2005)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1991 (de l’Union soviétique)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : orthodoxie, protestantisme

    Langues 
    Langue officielle : estonien
    Autre langue : russe

    *DIVERS
    membre de l’OTAN depuis 2004

    #pays #estonie #europe #europe_de_l'est

     

  • *

    Argentine (l’), f.

    Nom officiel : République argentine (República Argentina)
    Habitants : Argentin(e)s
    Monnaie : 1 peso argentin (ARS) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1853 (multiples révisions, la dernière en 1994)
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la nation argentine, M. Alberto FERNÁNDEZ (depuis décembre 2019)
    Siège du chef de l’État : Quinta de Olivos (Buenos Aires) ; Casa Rosada (Buenos Aires)
    Pouvoir législatif : Parlement fédéral bicaméral, Congrès national (Chambre des députés et Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême
    Les provinces fédérées disposent de leurs gouvernements (gouverneur et vice-gouverneur), de leurs assemblées régionales et de leurs juridictions.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées argentines (armée de terre, air, marine)
    Police : police fédérale argentine et délégations locales
    Services de renseignement : service du renseignement de l’État (SIDE)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    AAA  : Alianza Anticomunista Argentina ; Alliance anticommuniste argentine (extrême droite) (1973-1976)
    Cambiemos : Coalition (centre-droite) (formée en 2015)
    CC-ARI : Coalición Cívica para la Afirmación de una República Igualitaria (Coalición Cívica ARI) ; Coalition civique ARI (centre) (formée en 2007)
    PRO : Propuesta Republicana ; Proposition républicaine (centre droit) (fondé en 2005)
    UCR : Unión Cívica Radical ; Union civique radicale ou Parti radical (centre gauche) (fondée en 1891)

    FPV : Frente Para la Victoria ; Front pour la victoire (centre gauche) (coalition formée en 2003)
    FR : Frente Renovador ; Front rénovateur (coalition formée en 2013)
    PCA : Partido Comunista de la Argentina ; Parti communiste d’Argentine (gauche) (fondé en 1918)
    PJ : Partido Justicialista ; Parti justicialiste (ou Partido Peronista, Parti péroniste) (coalition de toutes orientations) (formée en 1946)
    Progresistas (coalition de centre-gauche, dont PS) (formée en 2015)
    PS : Partido Socialista ; Parti socialiste (gauche) (fondé en 1896)

    PERSONNALITÉS

    Mᵐᵉ Cristina FERNÁNDEZ (anciennement FERNÁNDEZ DE KIRCHNER) (présidente 2007-2015 ; vice-présidente depuis 2019)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : proclamée le 25 mai 1810, acquise le 9 juillet 1816 (de l’Espagne)
    Divers : « révolution de mai » (1810) ; « grande immigration » (1860-1930) ; « conquête du désert » (campagne militaire qui impliquera l’extermination des populations indigènes),1878 ; période de dictature entre 1976 et 1983

    TERRITOIRE

    Capitale : Buenos Aires

    Divisions administratives : L’Argentine est divisée en 23 provinces + la ville autonome de Buenos Aires

    Contentieux : Malouines (territoire disputé avec le Royaume-Uni), aussi appelées îles Falkland, Malvinas

    Terre de Feu
    Ushuaia

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues
    Langue officielle : espagnol

    DIVERS

    « grands-mères de la place de Mai »
    kirchnérisme, kirchnériste
    « modèle K »
    piqueteros

    #pays #argentine #amériques #amérique_latine

     

  • *

    musique

    les genres musicaux s’écrivent en romain, par exemple :
    be-bop, cool (style de jazz), country, country music, country-rock, dancehall, dark folk (la), disco, early reggae, électro, électro-pop, folk, free jazz, funk, funk rapide, funky, gospel, grunge, hard (style de jazz), hardcore, hard-rock, heavy metal, house, kizomba (la), kuduro (le), kwaito (le), kwaza-kwaza (le), lo-fi (le), mathcore, mellow soul, métal, noise, oi ! (la), pop, post-rock, protest song (protest-singers), punk, rasta, rock’n’roll, rocksteady, rhythm and blues, semba (le), ska, soul ou soul music, space rock, spirituals (des), street punk, swing jazz, techno, technofunk (le), trance, variété, chanson de variété, world music (« musique du monde »)

    33-tours, 45-tours
    boppeur
    clubbeurs
    dance floor
    disc-jockeys (DJ)
    fest-noz
    Flower Power
    hillbilly blues (« blues du péquenaud »)
    hit
    mainstream
    pogo
    rappeurs
    rave
    rockeur
    single
    sound systems
    Summer of love
    trip
    underground

    #abécédaire #italique #romain #anglais #traits_d'union #accents

     

  • *

    Iran (l’), m.

    Nom officiel : République islamique d’Iran
    Habitants : Iranien(ne)s
    Monnaie : 1 rial iranien (IRR) = 100 dinars
    (cours de change parallèle, 1 toman = 10 rials ; pour contrer la dépréciation du rial)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : théocratique et démocratique
    Texte fondamental : Constitution de 1979
    Chef de l’État : Guide suprême, M. Ali KHAMENEI
    Siège du chef de l’État : Téhéran
    Chef du gouvernement : président de la République, M. Ebrahim RAÏSSI (depuis 2021)
    Siège du gouvernement : Téhéran
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Assemblée consultative islamique, Majlis) travaillant sous l’égide du Conseil des gardiens
    Et aussi... : Cour des comptes ; Cour suprême ; Assemblée de discernement de l’intérêt du régime ; Assemblée des experts

    Le Conseil des gardiens (de la Constitution) joue un rôle de seconde Chambre (approuve les candidats aux élections et supervise le travail de l’Assemblée) ; cette autorité arbitre le respect des commandements de l’islam et de la Constitution.
    Tous les pouvoirs sont exercés sous le contrôle de l’Assemblée des experts.
    Le Guide incarne le pouvoir exécutif et maîtrise l’ensemble de l’activité politique du pays.
    Architecture institutionnelle unique, qui ajoute à chaque entité institutionnelle démocratique un organe de sauvegarde des préceptes islamiques.

    Cf. infographie : http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/mollahrchie

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée de la République islamique d’Iran (Artesh), Corps des gardiens de la révolution
    Police : forces de police nationale d’Iran
    Services de renseignement : ministère des renseignements et de la sécurité nationale (Vevak)
    Et aussi... : bassidji (« volontaires » milice du régime), pasdarans (« gardiens de la révolution »)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ACM : Ruhaniyat ; Association du clergé militant (libéral conservateur) (fondé en 1963)
    CNRI : Centre national de la résistance iranienne (coalition de l’opposition en exil)
    Fedayan e-Khalq : Parti populaire des fedayins (communiste) (basé en Allemagne, fondé en 1971)
    Hezb-e Kar : Parti islamique des travailleurs (extrême gauche) (fondé en 1965)
    Hezb-e Mardom Salari : Parti de la démocratie (démocrate réformiste) (fondé en 2001)
    Hezb-e Mellat-e Iran : Parti de la nation iranienne (parti interdit, nationaliste libéral) (fondé en 1951)
    Kargozaran : Parti des bâtisseurs (au pouvoir) (fondé en 1996)
    Motalefeh : Parti de la coalition islamique (conservateur) (fondé en 1963)
    NEDA : Voix d’Iran (centre gauche réformiste) (fondé en 2014)
    Parti Toudeh (ex-Parti communiste d’Iran fondé en 1920) (parti interdit, en exil, fondé en 1950)

    Groupes armés

    Ansar-e-Hezbollah : Compagnons du Parti de Dieu (groupe paramilitaire chiite) (fondé en 1995)
    Jundallah : Les soldats de Dieu (Mouvement de la résistance populaire d’Iran) (djihadiste sunnite du Sistan Baloutchistan) (actif depuis 2003)
    MKO ou OMPI : Mojahedin-e Khalq Organization ; Organisation des moudjahidins du peuple iranien (milice d’opposition, démocrate, basée en France) (fondée en 1965)
    PJAK : Parti pour une vie libre au Kurdistan (milice indépendantiste kurde) (fondé en 2004)

    PERSONNALITÉS

    M. Mahmoud AHMADINEJAD (président de la République, 2005-2013)
    M. Abolhassan BANI SADR (premier président de la République, 1980)
    Mᵐᵉ Chirine EBADI (Prix Nobel de la paix 2003)
    M. Mohammad KHATAMI (président 1997-2005)
    M. Hachémi RAFSANDJANI (conservateur modéré)
    M. Hassan ROHANI (président de la République 2013-2021)
    général Ghassem SOLEIMANI † (commandant des forces Al-Qods, tué par un drone en janvier 2020)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : n’a jamais été colonisé.
    Divers : 1ᵉʳ avril 1979, établissement de la République islamique d’Iran, renversement du chah

    1921 : coup d’État de Reza Khan (Reza Chah)
    25 août 1941 : invasion de l’Iran par l’URSS et le Royaume-Uni
    22 janvier 1946 : proclamation de la République autonome du Kurdistan
    15 mars 1951 : nationalisation du pétrole
    19 août 1953 : coup d’État
    1er juillet 1955 : adhésion de l’Iran au pacte de Bagdad (25 février)
    « révolution blanche » (1963)
    révolution islamique (1979)

    Personnalités
    Chapour BAKTIAR † (premier ministre, 1979)
    Moustapha BARZANI † (République kurde de 1946), père de M. Massoud BARZANI (président du Kurdistan irakien, 2005)
    ayatollah Rouhollah KHOMEINY † (choisir cette orthographe plutôt que Khomeyni)
    Ali MANSOUR † (premier ministre, assassiné le 21 janvier 1965)
    MOHAMMAD REZA CHAH PAHLAVI † (chah d’Iran, 1941-1979)
    Mohammad MOSSADEGH †
    reine SORAYA † (épouse du chah, 1953)
    ayatollah TALEGHANI † (mort en 1979)

    Divers
    secte des Assassins, dans la forteresse d’Alamut (XIe siècle) ; Hassan Ibn Al-Sabbah, le « Vieux de la montagne » ; 1256 : chute d’Alamut

    Empire achéménide, Empire safavide, Empire sassanide, Empire timouride
    Qadjar (les), dynastie Qadjar
    dynastie Pahlavi

    TERRITOIRE

    Capitale : Téhéran (Téhéranien[ne]s)

    Divisions administratives : L’Iran est divisé en 31 provinces (ostanha)
    Provinces : Alborz, Ardebil, Bouchehr, Fars, Golestan, Hamadan, Ispahan, Kerman, Kermanchah, Qom, Sistan-Baloutchistan, Téhéran, Yazd, Zanjan...
    Villes : Abadan, Ahwaz, Ardebil, Bandar Abbas (port), Bouchehr (centrale nucléaire), Chiraz, Qom (ville sainte), Ispahan (« moitié du monde »), Kachan, Kerman, Kermanchah, Machhad, Mahabad (« ville de la lune », en persan) (ex-Saujbolagh, nom turc), Natanz (centrale nucléaire), Rey, Sanandaj, Tabriz, Yazd, Zahedan

    Contentieux : l’Iran réclame 1/5 de la mer Caspienne (partage à effectuer avec la Russie, le Kazakhstan, l’Azerbaïdjan et la Turkménistan)

    Divers
    Abou Moussa (île), Arabistan, Araxe (fleuve), Chatt Al-Arab (fleuve frontalier avec l’Irak), Ormuz (détroit d’), Khorasan, Khorramshahr, Khouzistan, Ourmia (Azerbaïdjan occidental)
    îles Tomb (les deux Tomb : Grande Tomb et Petite Tomb)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam chiite (chiisme duodécimain) ; les autorités religieuses du chiisme sont basées dans la ville de Qom.
    Religions principales :
    Confessions reconnues de l’islam par le régime : hanafite, chaféite, malékite, hanbalite et zaydite ; confessions chrétienne, zoroastrienne et juive.
    Coexistence des institutions religieuses et territorialisation des communautés religieuses. Tous les citoyens, quelle que soit leur confession, sont soumis aux obligations islamiques dans la sphère publique.

    Langues
    Langue officielle : farsi (ou persan)
    Autres langues : azéri, dialectes turcs, kurde, baloutche, arabe

    DIVERS

    Achoura (l’), fête religieuse chiite
    forces Al-Qods (ne pas confondre avec les brigades Al-Qods palestiniennes)
    le chah (plutôt que shah) ; des chahs
    duodécimains = imamites (chiites iraniens, irakiens, libanais)
    faqih (« docte »), vicaire de l’imam caché
    fiqh (jurisprudence islamique)
    « garde des Immortels » (autour du chah) ; les « Immortels »
    « grande occultation »
    le Guide de la révolution ; le Guide suprême ; le Guide
    un hodjatoleslam
    imamat ; « imam caché »
    « Irangate »
    Iranzamin
    ismaéliens (chiites) ; ismaélisme
    le khomeinisme ; khomeiniste
    loi D’Amato (1996, embargo américain)
    marjaa (représentant de l’« imam caché »)
    « mollarchie constitutionnelle »
    « mouvement vert » (2009)
    persan : de Perse (depuis la conquête arabe jusque dans les années 1930) ; perse : de l’ancienne Perse (antérieurement à la conquête arabe, VIIᵉ siècle)
    velayat-e-faqih (le) (« gouvernement du docte »)

    #pays #iran #proche-orient #golfe

     

  • *

    Comores (les), f.

    Nom officiel : Union des Comores
    Habitants : Comorien(ne)s
    Monnaie : 1 franc des Comores (KMF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2001
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. IKILILOU DHOININE (PNJ)
    Siège du chef de l’État : palais de Beït Salam (Moroni)
    Pouvoir législatif : Parlement fédéral monocaméral (Assemblée de l’Union), Assemblées régionales
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle

    présidence fédérale tournante (gouverneurs de chaque île), pratique institutionnalisée informelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée nationale de développement comorienne (AND)
    Police : police fédérale comorienne

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    PEC : Parti pour l’entente comorienne
    PJ : Parti Juwa (opposition sambiste)
    PNJ : Parti national de la justice
    UPDC : Union pour le développement des Comores (mouvance présidentielle)

    Note : Nombreux partis politiques, soit rassemblés au sein de la mouvance présidentielle, soit au sein de l’opposition.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 6 juin 1975 (de la France)
    Divers : ex-République islamique des Comores (changement en 2001)

    TERRITOIRE

    Capitale : Moroni

    Divisions administratives : Les Comores sont divisées en 3 îles et 4 municipalités
    Îles : îles autonomes de Grande Comore, de Mohéli et d’Anjouan (anciennement Ndzouani)
    Villes : Praia, Mindelo, Assomada

    Contentieux : contentieux de frontière avec la France à propos de l’île de Mayotte ; avec la France et Madagascar à propos du banc de Geyser (océan Indien) ; indépendantisme puissant sur l’île d’Anjouan

    Divers
    Mayotte est administrée par le France (Mahorais)
    Grands-Comoriens, Mohéliens, Anjouanais

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : islam
    Religions principales : islam sunnite (98 %), catholicisme
    Et aussi : chiisme (résurgence récente), reconnaissance officielle du sunnisme et du chaféisme

    Langues 
    Langues officielles : comorien, français, arabe
    Langues courantes : comorien, français

    DIVERS

    Membre de : la Ligue arabe, de l’Organisation de la coopération islamique, de la COI, de l’UA

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20591

    #pays #comores #afrique

     

  • *

    Somalie (la)

    Nom officiel : République fédérale de Somalie
    Habitants : Somalien(ne)s
    Monnaie : 1 shilling somalien (SOS) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : parlementaire (en transition)
    Texte fondamental : Constitution provisoire de 2012, nouvelle Constitution en cours de rédaction
    Chef de l’État : président de la République, M. HASSAN CHEIKH MOHAMOUD (PDP)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Mogadiscio)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. OMAR ABDIRASHID ALI SHARMARKE (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : Mogadiscio
    Pouvoir législatif : Parlement national monocaméral (Chambre du peuple) ; prochainement bicaméral, création d’une Chambre haute ayant vocation à rassembler les gouvernants régionaux
    Et aussi... : Cour constitutionnelle (prévue dans la Constitution provisoire)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : force de sécurité nationale

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ARS : Alliance for the Re-Liberation of Somalia ; Alliance pour la re-libération de la Somalie (opposition, nationaliste somalien islamiste) (fondé en exil en 2007)
    PDP : Peace and Development Party ; Parti de la paix et du développement (au pouvoir, islamiste) (fondé en 2011)

    Groupes armés

    Al-Chabab (salafiste djihadiste, groupe affilié à Al-Qaida) (branche de l’UTI, formé en 2006)
    Hibzul islam : Parti islamique (nationaliste somali, anti-gouvernement) (fusion de 4 groupes rebelles islamistes, formé en 2009)
    UTI : Union des tribunaux islamiques (milice sunnite chaféite soutenue par Al-Qaida)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er juillet 1960 (formation de la Somalie par fusion du Somaliland britannique et du Somaliland italien)
    Divers : ex-République démocratique de Somalie ; coup d’État militaire de Mohamed Siad BARRE ; renversement et début de la guerre civile en 1991 ; République du Somaliland autoproclamée en 1991

    TERRITOIRE

    Capitale : Mogadiscio

    Divisions administratives : La Somalie est divisée en 18 régions
    Villes : Alalu (port), Baidoa, Bargal (port, Puntland), Berbera (port, base émiratie), Burao (Somaliland), Eyl (port, Puntland), Galcaio (Puntland), Garowe (Puntland), Hargeisa (« capitale » du Somaliland), Hobyo (port, Puntland)

    Divers
    détroit de Bab Al-Mandeb (face à Djibouti)
    Sool (région)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam sunnite (selon la Constitution provisoire)
    Religion principale : islam sunnite

    Langues 
    Langues officielles : somali, arabe (selon la Constitution provisoire)
    Autres langues : italien, anglais

    DIVERS

    Chabab (les) (combattants islamistes)
    Somalien(ne) : habitant du pays ; Somali(e) : plus vaste (il y a des Somalis en Éthiopie, par exemple)
    Amisom : mission militaire de l’UA
    le pays compte environ 2 millions de réfugiés et de déplacés internes ; piraterie
    Membre de : l’UA

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20633

    #pays #somalie #afrique #corne_de_l'afrique

     

  • *

    Yémen (le)

    Nom officiel : République du Yémen
    Habitants : Yéménites
    Monnaie : 1 rial yéménite (YER) = 100 fils

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de l’État unifié de 1991
    Chef de l’État : président de la République (destitué), M. Abd Rabbo Mansour HADI (CGP)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Sanaa) (actuellement replié à Aden)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Ahmed BEN DAGHER (CGP)
    Siège du gouvernement : Sanaa (actuellement replié à Aden)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral, Assemblée consultative (Majlis al-Choura) et Chambre des représentants (Majlis al-Nuwab)
    Et aussi... : Cour suprême ; Aden, capitale économique et zone franche.

    Affrontements en cours : indépendantistes/djihadistes/forces gouvernementales dans le Sud
    Pays en guerre ; programme de transition démocratique (plan de transition pacifique) présenté par le CCG ; Conférence de dialogue national ; Comité de rédaction de la constitution (débuté en mars 2016) ; Congrès populaire général

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense yéménites (terrestres, navales, aériennes), garde-côtes
    Police : sécurité générale

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CGP : Congrès général du peuple (ancien parti unique du Yémen du Nord, fondé en 1982)
    Al-Islah : Parti yéménite pour la réforme (islamiste nationaliste) (fondé en 1990)
    Organisation nassérienne unioniste populaire (fondé en 1965, légalisé en 1989)
    Parti Baas : Parti de la renaissance arabe (socialiste nationaliste laïc transnational) (fondé en Syrie en 1944)
    PSY : Parti socialiste yéménite (ancien parti unique du Yémen du Sud, fondé en 1970)

    Groupes armés

    AQPA : Al-Qaida dans la péninsule arabique (ou Ansar Al-Charia) (salafisme djihadiste) (fusion des composantes saoudiennes et yéménites d’Al-Qaida en 2009)
    houthistes (chiite zaydite, allié au Hezbollah) (fondé en 2004)
    OEI : Organisation de l’État islamique (État islamique en Irak et au Levant, acronyme anglais ISIS, ISIL, IS) (salafiste djihadiste, branche yéménite) (scission de Al-Qaida en Irak en 2006, s’implante au Yémen en 2015)

    PERSONNALITÉS

    M. Abdelmalek Al-HOUTHI (ancien chef des houthistes)
    M. Mohamed Ali Al-HOUTHI (président du Comité révolutionnaire, chef des houthistes)
    M. Ahmed Ali SALEH (fils de l’ex-président)
    † Ali Abdallah SALEH (ex-président destitué par le rébellion le 25 février 2012, tué en 2017)
    M. Tarik Mohammed SALEH (neveu de l’ex-président)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : révolution du 26 septembre 1962 ; unification des Yémen du Nord et Yémen du Sud le 22 mai 1990 ; guerre civile en 1994 ; guerre de Saada en 2004 ; prise de Sanaa en 2012 (rebelles houthistes) ; début de la guerre civile en 2014 ; création du Comité révolutionnaire par les rebelles en février 2015

    TERRITOIRE

    Capitale : Sanaa

    Divisions administratives : le Yémen est divisé en 21 gouvernorats (muhafazat) et 1 municipalité
    ...
    Villes : Aden, Al-Baida, Al-Dali, Al-Ghaydah, Al-Hazm, Al-Shihr, Amran, Ataq, Dhamar, Hajjah, Hodeïdah (port), Ibb, Jibla, Lahij (ancien nom : Al-Houta), Marib, Moka, Moukalla (port), Saada, Salif, Sayoun, Taez (troisième ville du pays), Tarim, Zinjibar

    Divers
    Hadramaout (le) (province, ressources pétrolières)
    Hanish (îles, attribuées au Yémen en 1999)
    Kamaran (île) ; Périm (île) ; Socotra (île et archipel)
    détroit de Bab Al-Mandeb (face à Djibouti)
    Chabwa (ville, province)
    le Jawf (région)
    lignes Hamza (1935), Philby (± 1937), Violet (1914)
    le « quart vide » (Roub Al-Khali)
    désert de Raghwan

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : islam
    Religions principales : islam sunnite (65 %), islam chiite (35 %)
    Et aussi : judaïsme, hindouisme, christianisme, bahaïsme

    Langues
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : socotri (langue parlée dans l’île de Socotra), mehri (Est)

    DIVERS

    factions tribales
    économie de rente
    les deux Yémens
    islahi, islahie (membre d’Al-Islah)
    zaydisme, zaydite (plutôt que zeydisme) (chiites)
    Centre français d’archéologie et de sciences sociales de Sanaa (Cefas)
    traité de Djeddah (avec l’Arabie saoudite, juin 2000)
    houthistes (de Hussein Badreddin Al-Houthi †) (chiites)
    opération « Tempête décisive » (mars-avril 2015, Arabie saoudite)
    pétrolier Limburg (attentat, octobre 2002)
    USS Cole (attentat, 12 octobre 2000)

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20646

    #pays #yémen #proche-orient #golfe

     

  • *

    Royaume-Uni (le)

    Nom officiel : Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord
    Habitants : Britanniques
    Monnaie : 1 livre sterling (GBP) = 100 pence

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle régionalisée
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : sans Constitution écrite, corpus de principes constitutionnels et de conventions constitutionnelles
    Chef de l’État : roi, CHARLES III (depuis 2022)
    Siège du chef de l’État : palais de Buckingham (Londres)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Rishi SUNAK (depuis 2022) (Parti conservateur)
    Siège du gouvernement : 10 Downing Street (Londres)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre des communes et Chambre des lords = les Communes et les Lords)
    Et aussi... : Cour suprême ; Privy Council de Londres
    le pouvoir est centralisé en Angleterre ; le Pays de Galles et l’Irlande du Nord disposent d’une large autonomie ; l’Écosse dispose de son propre pouvoir législatif

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée britannique, Royal Air Force, Royal Navy
    Police : forces de polices d’Écosse, forces de polices d’Irlande du Nord, 44 districts de police en Angleterre et au Pays de Galles
    Services de renseignement : service de renseignement extérieur militaire (MI6, Military Intelligence Section 6) ; service de renseignement et de sécurité intérieur (MI5) ; direction des communications du gouvernement (GCHQ)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis nationaux

    BNP : British National Party ; Parti national britannique (extrême droite) (fondé en 1982)
    Green Party : Parti Vert de l’Angleterre et du Pays de Galles (centre) (fondé en 1990)
    Libéraux-démocrates : Liberal Democrats (centre) (fondé en 1988)
    Parti conservateur : Conservative Party (droite) (fondé en 1834) ; les tories (un tory)
    Parti travailliste : The Labour Party (centre gauche) (fondé en 1900)
    UKIP : The UK Independence Party ; Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (conservateur souverainiste) (fondé en 1993)

    Partis régionaux

    DUP : Democratic Unionist Party ; Parti unioniste démocratique (ultraconservateur d’Irlande du Nord) (fondé en 1971)
    Plaid Cymru : Parti nationaliste gallois (centre gauche nationaliste) (fondé en 1925)
    SDLP : Parti social-démocrate et travailliste d’Irlande du Nord (centre) (fondé en 1970)
    Sinn Féin (indépendantiste d’Irlande du Nord, centre gauche) (fondé en 1970)
    SNP : Scottish National Party ; Parti national écossais (centre gauche nationaliste) (fondé en 1934)
    UUP : Ulster Unionist Party ; Parti unioniste de l’Ulster (protestant conservateur d’Irlande du Nord) (fondé en 1905)

    Groupe armés

    IRA : Irish Republican Army ; Armée républicaine irlandaise (organisation paramilitaire indépendantiste)

    Syndicats

    TUC : Trade Union Congress ; Confédération des syndicats britanniques

    PERSONNALITÉS

    M. Anthony BLAIR (plutôt que Tony) (ex-premier ministre, 1997-2007, Labour)
    M. Gordon BROWN (ex-premier ministre, 2007-2010, travailliste)
    M. David CAMERON (ex-premier ministre 2010-2016, conservateur)
    Mme Theresa MAY (ex-première ministre, 2016-2019, conservatrice)
    M. Boris JOHNSON (ex-premier ministre, 2019-2022, conservateur)
    Mme Elizabeth TRUSS (ex-première ministre, 2022, conservatrice)
    prince PHILIPPE
    Margaret THATCHER † (ex-première ministre, 1979-1990, Parti conservateur ; la Dame de fer)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : 12 avril 1927, établissement du royaume de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord ; 1689, Déclaration des droits (Bill of Rights)

    Entrée du Royaume-Uni dans l’Union européenne le 1ᵉʳ janvier 1973 ; 23 juin 2016 tenue du référendum sur le Brexit (le Brexit l’emporte sur le « Remain »)

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : la Couronne
    Capitale : Londres

    Divisions administratives : Le Royaume-Uni est composé de l’Angleterre, de l’Écosse, du Pays de Galles et de l’Irlande du Nord ; il est divisé en une multitude d’entités administratives

    Villes : Londres, Manchester, Birmingham, Leeds, Glasgow, Cardiff, Belfast

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec le Danemark, l’Irlande et l’Islande à propos des îles Féroé ; avec l’Argentine à propos des îles Malouines (aussi appelées îles Falkland, Malvinas)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions officielles : anglicanisme en Angleterre et presbytérianisme en Écosse
    Religions principales : christianisme (anglicanisme, catholicisme)
    Et aussi : protestantisme (presbytérianisme), islam, hindouisme

    Langues 
    Langue officielle : anglais (de facto)
    Autres langues : cornique, irlandais, écossais, gallois et autres langues régionales

    Médias

    BBC (British Broadcasting Corporation) (télévision, radio, cinéma, Internet) (1922), la « Beeb »

    Note : Fleet Street, désignation métonymique de la presse britannique

    DIVERS

    abréviations anglaises : pas de point final (Jr, Ltd, Mr...)
    Big Society (« grande société ») (M. David Cameron)
    « Blue Labour »
    Brexit (plus de guillemets depuis qu’il a abouti) ; Brexiteers
    chancelier de l’Échiquier (ministre de l’économie et des finances)
    la City de Londres/londonienne ; la City ; Square Mile ; la Corporation de la Cité de Londres
    contrats « zéro heure »
    corbyniste
    10 Downing Street
    le Foreign Office (ministère des affaires étrangères)
    Grand Londres
    la Corporation de la Cité de Londres (autorité municipale de la City)
    « hiver du mécontentement » (1978-1979)
    les îles Britanniques
    New Labour
    néotravaillistes (la « troisième voie »)
    « Oxbridge »
    « partygate » (Boris Johnson, 2022)
    public schools (écoles privées et onéreuses)
    la « relation spéciale » (avec les États-Unis)
    les whigs (un whig) (opposés au tories, avant l’émergence des travaillistes)
    Yeomanry

    ENTITÉS, POSSESSIONS ET TERRITOIRES ASSOCIÉS

    Angleterre (f.)

    Irlande du Nord (f.)
    Ulster (six comtés) : terme utilisé par les unionistes protestants (ou loyalistes), pas par les nationalistes catholiques (ou républicains) ; organisations paramilitaires Ulster Volunteer Force (UVF) et Ulster Defence Association (UDA)
    villes : Belfast, Londonderry (ou Derry)
    Ian Paisley † (pasteur presbytérien loyaliste)
    ordre d’Orange (défense de la suprématie protestante)
    époque des « Troubles », conclue par l’accord du Vendredi saint (10 avril 1998) (ou Good Friday Agreement, GFA)

    Écosse (f.)
    les habitants de Glasgow sont les Glaswégiens
    la capitale est Édimbourg
    Parlement écossais (Holyrood)
    référendum de sortie du Royaume-Uni en septembre 2014

    Pays de Galles
    Assemblée galloise (Senedd)

    Anguilla (f.)
    Habitants : Anguillais(e)
    Capitale : La Vallée
    Langue : anglais
    Anguilla est un archipel des Antilles

    Bermudes (les, f. pl.)
    Habitants : Bermudien(ne)s
    Capitale : Hamilton
    Langues : anglais (off.)
    Les Bermudes sont situées dans l’océan Atlantique, au large de la Caroline

    îles Caïmans (les, f. pl.)
    Habitants : Caïmanais(es)
    Capitale : George Town (Georgetowniens)
    Langues : anglais (de facto), dialectes
    Les îles Caïmans se trouvent au sud de Cuba

    Falkland Islands (îles, f. pl.)
    Capitale : Port Stanley
    Langue : anglais
    Les îles Falkland, connues sous le nom d’îles Malouines, sont situées dans l’océan Atlantique, au large du sud de l’Argentine, pays qui en revendique la possession et qui a tenté de s’en emparer par la force en 1982.

    Gibraltar (m.)
    Habitants : Gibraltarien(ne)s ; surnom : Llanitos
    Langues : anglais, espagnol
    Gibraltar est situé à l’extrême sud de l’Espagne. Surnom : le Rocher

    îles Anglo-Normandes (les, f. pl., Channel Islands)
    Habitants : Islander (inv. en genre)
    Les îles Anglo-Normandes sont divisées en deux bailliages : le bailliage de Jersey (île de Jersey ; cap. Saint-Hélier) et le bailliage de Guernesey (îles de Guernesey, Aurigny (Alderney), Sercq (Sark), Herm et Jethou ; cap. Saint-Pierre-Port)
    Langues : anglais (off.), français (cooff. à Jersey), anglo-normand
    Institutions : chaque baillivage dispose d’un Parlement élu (States), dont le leader (bailli), qui est, lui, nommé par la reine, exerce les fonctions de chef du gouvernement.
    Les îles Anglo-Normandes sont situées à quelques dizaines de kilomètres à l’ouest du Cotentin.
    Jersey
    Jersiais : habitant de Jersey
    jersiais (langue)
    Jersey Evening Post

    îles Vierges britanniques (les, f. pl.)
    Habitants : habitants des îles Vierges britanniques
    Capitale : Road Town
    Langues : anglais, créole
    Les îles Vierges britanniques sont situées dans les Antilles, à l’est de Puerto Rico.

    île de Man
    Habitants : Mannois (pl.)
    Capitale : Douglas
    Langues : anglais et mannois
    L’île de Man est située en mer d’Irlande, entre l’Irlande du Nord et le nord de l’Angleterre.

    Montserrat (f.)
    Habitants : Montserratien(ne)
    Capitale : Plymouth (abandonnée)
    Langue : anglais
    L’île de Montserrat est située dans les Antilles, au nord-ouest de la Guadeloupe. Elle a été partiellement rendue inhabitable par l’éruption du volcan de la Soufrière en 1995.

    Sainte-Hélène
    Capitale : Jamestown
    Langue : anglais
    Le territoire de Sainte-Hélène regroupe les îles de Sainte-Hélène, d’Ascension et de Tristan da Cunha, toutes trois situées dans l’Atlantique sud.

    Turques-et-Caïques (f. pl.)
    Capitale : Grand Turk
    Langues : anglais, créole français
    L’archipel des Turques-et-Caïques est situé au nord d’Haïti et à l’est de Cuba.

    #pays #royaume-uni #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    Suisse (la)

    Nom officiel : Confédération suisse
    Habitants : Suisse(sse)s
    Monnaie : 1 franc suisse (CHF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : fédération
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1848
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la Confédération (présidence d’un an tournante, entre les sept conseillers fédéraux)
    Siège du chef de l’État : palais fédéral (Berne)
    Pouvoir législatif : Assemblée fédérale bicamérale (Conseil des États et Conseil national) ; les cantons disposent de leur Parlement (Grand Conseil) ; les deux demi-cantons d’Appenzell, le demi-canton d’Unterwald Obwald et le canton de Glaris tiennent une assemblée populaire annuelle ; certaines communes politiques disposent de Parlements communaux
    Et aussi... : Cour suprême fédérale
    Trois niveaux dans l’organisation institutionnelle : la Confédération, qui a le statut juridique d’entité fédérale ; les cantons, qui ont le statut d’États fédérés ; et les communes.
    On parle de « gouvernement de concordance », le Conseil fédéral, organe exécutif est élu par le Parlement et chacun des 7 représentant élus de ce conseil assure la présidence pour une année.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées suisses (organisées au niveau départemental)
    Police : office fédéral de la police ; forces de police cantonales
    Services de renseignement : service de renseignement de la confédération (SRC) et service de renseignement militaire

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Les Verts (écologiste) (fondé en 1983)
    PBD : Parti bourgeois démocratique suisse (droite) (fondé en 2008)
    PDC : Parti démocrate-chrétien suisse (droite) (fondé en 1912)
    PLR : Parti libéral-radical (droite) (fondé en 2009)
    PSS : Parti socialiste suisse (membre de l’Internationale socialiste) (fondé en 1988)
    PVL : Parti Vert libéral (libéral écologiste) (fondé en 2007)
    UDC : Union démocratique du centre (extrême droite) (fondé en 1971)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : 1ᵉʳ août 1291, formation de la Confédération suisse

    TERRITOIRE

    Capitale : Berne

    Divisions administratives : La Suisse est divisée en 26 cantons
    Villes : Bâle, Genève, Lausanne, Zurich

    Et aussi...
    Léman (lac Léman est un plénonasme)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : catholicisme, protestantisme
    Et aussi : judaïsme, islam

    Langues 
    Langues officielles : allemand, français, italien (également langues nationales)
    Autres langues : romanche (langue nationale), anglais

    DIVERS

    helvétique : relatif à la Suisse (moderne) ≠ helvète : relatif à l’Helvétie (histoire)
    Syngenta (acquisition par ChemChina, mai 2017)

    Régime fiscal : paradis fiscal

    #pays #suisse #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    Salvador (le)

    Nom officiel : République du Salvador
    Habitants : Salvadorien(ne)s
    Monnaie : 1 dollar américain (USD) = 100 cents (depuis 2001)
    le bitcoin a cours légal depuis 2021

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1983
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Nayib BUKELE (Nouvelles Idées)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (San Salvador)
    Pouvoir législatif : Assemblée législative monocamérale
    Et aussi... : Cour suprême de justice

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées du Salvador (armée de terre, air, marine)
    Police : police nationale civile du Salvador (PNC)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Arena : Alliance républicaine nationaliste (droite) (fondé en 1981)
    CD : Changement démocratique (fondé en 2005)
    FMLN : Front Farabundo Martí de libération nationale (gauche marxiste) (fondé en 1980)
    GANA : Grande Alliance pour l’unité nationale (conservateur) (fondé en 2010)
    Nouvelles Idées (fondé en 2021)
    PCN : Parti de la coalition nationale (conservateur) (ex-Parti de la conciliation nationale, fondé en 1961, modifié en 2011)
    PDC : Parti démocrate-chrétien (fondé en 1960)

    PERSONNALITÉS

    M. Salvador SÁNCHEZ CÉREN (FMLN) (président 2014-2019)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 15 septembre 1821 (de l’Espagne) ; guerre civile 1980-1992

    TERRITOIRE

    Capitale : San Salvador

    Divisions administratives : Le Salvador est divisé en 14 départements
    Villes : Santa Ana, San Miguel

    Divers
    El Mozote (village massacré pendant la guerre civile en 1981)
    El Salvador (ancienne dénomination, dénomination anglaise)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : catholicisme, évangélisme

    Langues
    Langue officielle : espagnol
    Autres langues : pipil (aztèque)

    Médias
    La Prensa Gráfica (quotidien) (1915)

    DIVERS

    Pipils (peuple aztèque)

    #pays #salvador #amériques #amérique_centrale

     


  • *

    Guatemala (le)

    Nom officiel : République du Guatemala
    Habitants : Guatémaltèques
    Monnaie : 1 quetzal (GTQ) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1985
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Alejandro GIAMMATTEI (droite) (depuis 2020)
    Siège du chef de l’État : Casa Crema (Guatemala)
    Siège du gouvernement : palais national de la culture (Guatemala)
    Pouvoir législatif : Congrès de la République, monocaméral
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle
    présence d’une majorité indigène

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée nationale du Guatemala (armée de l’air, marine)
    Police : police nationale civile (PNC)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Convergencia-CPO-CRD (socialiste) (fondé en 2015)
    EG : Encuentro por Guatemala ; Rencontre pour le Guatemala (centre gauche) (fondé en 2007)
    FCN-Nación : Frente de Convergencia Nacional ; Front de convergence nationale (droite nationaliste) (fondé en 2008)
    PAN : Partido de Avanzada Nacional ; Parti de l’avance nationale (droite) (fondé en 1989)
    PP : Partido Patriota ; Parti patriote (droite) (fondé en 2001)
    PU : Partido Unionista ; Parti unioniste (centre droit) (fondé en 2002)
    Todos : Tous ensemble pour le Guatemala (centre) (fondé en 2012)
    UCN : Partido Unión del Centro Nacional ; Parti union du centre national (fondé en 1983)
    UNE : Unidad Nacional de la Esperanza ; Unité nationale de l’espérance (centre gauche) (fondé en 2002)
    URNG-MAIZ : Unidad Revolucionaria Nacional Guatemalteca ; Unité révolutionnaire nationale guatémaltèque (gauche) (ancienne guérilla, naissance en tant que parti en 1998)
    VIVA : Visión con Valores ; Parti vision et valeurs (centre droit) (fondé en 2007)

    Groupes armés

    EGP : Ejército Guerrillero de los Pobres ; Guerilleros du peuple (guérilla communiste) (1972-1996)
    FAR : Fuerzas Armadas Rebeldes ; Forces armées rebelles (guérilla communiste) (1962-1996)
    ORPA : Organización del Pueblo en Armas ; Organisation du peuple en armes (guérilla communiste) (1971-1996)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 15 septembre 1821 (de l’Espagne)

    Personnalités
    M. James Ernesto (« Jimmy ») MORALES (FCN-Nación) (2015-2020)
    Jacobo ÁRBENZ Guzmán † (progressiste, renversé par les États-Unis en 1954)

    TERRITOIRE

    Capitale : Guatemala

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec le Belize, le Guatemala revendique une partie du territoire bélizien

    Divers
    volcan Fuego
    Tikal, Mirador (sites mayas)
    fleuve Usumacinta

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : pas de religion officielle
    Religions principales : catholicisme (47 %), protestantisme évangélique (40 %)

    Langues
    Langue officielle : espagnol
    Autres langues : 23 langues autochtones

    DIVERS

    Commission internationale contre l’impunité au Guatemala (Cicig)
    « plan pour la prospérité »
    maras (bandes armées)

    #pays #guatemala #amériques #amérique_centrale

     

  • *

    Nigeria (le)

    Nom officiel : République fédérale du Nigeria
    Habitants : Nigérian(e)s
    Monnaie : 1 naira (NGN) = 100 kobos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1999
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Bola TINUBU (APC) (depuis 2023)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Abuja)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale bicamérale (Sénat et Chambre des représentants)
    Et aussi... : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées nigérianes
    Police : force de police fédérale du Nigeria
    Services de renseignement : SSS (State Security Service)
    Et aussi... : Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ANPP : All Nigeria People’s Party ; Parti de tous les peuples du Nigeria (conservateur) (fondé en 1998)
    APC : All Progressives Congress (ex-coalition d’opposition, au pouvoir) (formée en 2013)
    PDP : People’s Democratic Party ; Parti démocratique du peuple (libéral) (parti présidentiel entre 1999 et 2015, fondé en 1998)

    Groupe armé

    Boko Haram (groupe salafiste djihadiste nigérian, formé au début des années 2000 dans l’État de Borno, a prêté allégeance à l’Organisation de l’État islamique en 2015)
    (boko, « book » en pidgin ; haram, « interdit » en arabe)

    PERSONNALITÉS

    M. Goodluck JONATHAN (ex-président, 2010-2015)
    M. Olusegun OBASANJO (ex-président, 1999-2007)
    M. Aboubakar SHEKAU (leader de Boko Haram)
    M. Umaru YAR’ADUA (ex-président, 2007-2010, « poulain » de M. OBASANJO)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1ᵉʳ octobre 1960 (du Royaume-Uni)
    Divers : guerre du Biafra (1967-1970)

    Personnalités
    Moshood ABIOLA † (président en 1993, élection annulée par les militaires)
    Mohamed YUSUF † (fondateur du groupe Boko Haram)

    TERRITOIRE

    Capitales : Abuja (capitale fédérale) et Lagos (capitale économique, Lagosien[ne]s)

    Divisions administratives : Le Nigeria est divisé en 36 États et 1 territoire
    Villes : Aba, Baga, Benin City (prostitution), Calabar, Ekets, Enugu, Ibadan, Ibenos, Jos, Kaduna, Kano, Kumo, Maiduguri, Onitsha, Port Harcourt, Yenagoa, Zaria

    Divers
    État musulman de Katsina (Nord) ; État de Cross River
    delta du Niger (région pétro-gazière)
    fleuves et rivières : Bénoué, Gongola, Niger, Sokoto
    golfe de Guinée

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : islam, christianisme
    Et aussi : animisme

    Langues 
    Langue officielle : anglais
    Autres langues : haoussa, yorouba, ibo

    DIVERS

    Membre de : l’Union africaine, la Cedeao, la CBLT
    ethnies : Annangs, Ibibios, Ibos, Ijaws, Itsérikis, Modakékés, Ogonis, Yoroubas...

    #pays #nigeria #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Turquie (la)

    Nom officiel : République de Turquie
    Habitants : Turcs, Turques
    Monnaie : 1 livre turque (TRY) = 100 kurus

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1982
    Chef de l’État : président de la République, M. Recep Tayyip ERDOĞAN (AKP)
    Siège du chef de l’État : palais blanc (Ankara)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Binali YILDIRIM (AKP)
    Siège du gouvernement : Ankara
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Grande Assemblée nationale de Turquie (représentation proportionnelle)
    Et aussi... : système légal européen ; Cour constitutionnelle ; Cour suprême ; Conseil d’État ; tribunaux militaires

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées turques (armée de terre, air, marine)
    Police : police nationale, gendarmerie, gardes-côtes, douanes
    Services de renseignement : organisation du renseignement national (Millî İstihbarat Teşkilatı, MIT) ; service de renseignement et d’antiterrorisme de la gendarmerie (Jitem)
    Et aussi... : forces spéciales de la police (PÖH) ; forces spéciales de la gendarmerie (JÖH)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    AKP : Adalet ve Kalkınma Partisi ; Parti de la justice et du développement (islamiste conservateur) (fondé en 2001)
    BBP : Büyük Birlik Partisi ; Parti de la grande unité (extrême droite nationaliste) (scission MHP, fondé en 1992)
    CHP : Cumhuriyet Halk Partisi ; Parti républicain du peuple (social-démocrate kémaliste) (fondé en 1923)
    DP : Demokrat Parti ; Parti démocrate (droite laïque) (fondé en 1946)
    HDP : Halkların Demokratik Partisi ou Partiya Demokratîk a Gelan (kurde) ; Parti démocratique des peuples (gauche autonomiste kurde) (fondé en 2012)
    Kadek : Parti kurde pour la liberté et la démocratie (ex-PKK, fondé en 2002)
    MHP : Milliyetçi Hareket Partisi ; Parti d’action nationaliste (extrême droite nationaliste) (fondé en 1969, interdit entre 1981 et 1993)
    PKK : Partiya Karkerên Kurdistan ; Parti des travailleurs du Kurdistan (indépendantiste pankurde) (groupe d’origine turque fondé en 1978)

    Groupe armé

    HPG : Hêzên Parastina Gel ; Force de défense du peuple (bras armé du PKK) (ex-Armée populaire de libération du Kurdistan) (formé en 2000)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Müsiad (la) (industriels et hommes d’affaires indépendants)
    Tüsiad (la) (pincipal organisme patronal)
    Tuskon (le) (Confédération des hommes d’affaires et des industriels de Turquie)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : république fondée le 29 octobre 1923 (sur l’ancien Empire ottoman)

    période ottomane

    la Sublime Porte ; la Porte ; le Divan
    l’Empire ottoman ; l’empire
    les échelles du Levant
    les capitulations
    les Détroits (Bosphore et Dardanelles)
    grand vizir
    la « question d’Orient »
    Tanzimat (les) (plutôt pluriel, sans italique)
    1529 : siège de Vienne
    1920 : traité de Sèvres
    24 juillet 1923 traité de Lausanne

    période contemporaine

    les Jeunes-Turcs ; jeune-turque
    pacte de Saadabad (1937)
    accord d’Ankara (12 septembre 1963) (avec la Communauté économique européenne)
    3 octobre 2005 : ouverture des pourparlers d’adhésion à l’UE

    Personnalités
    SOLIMAN le Magnifique
    ABDÜLAZIZ (sultan ottoman)
    ABDÜLHAMID II † (Larousse, Robert)
    ABDÜLMECID (sultan ottoman)
    ABDÜLMECID II (dernier calife)
    MAHMUD II (sultan ottoman)
    Mustafa KEMAL † (Atatürk)
    İsmet INÖNÜ †
    Turgut ÖZAL † (ancien premier ministre et président de la République)

    TERRITOIRE

    Capitale : Ankara (Ankarien[ne]s/Ankariotes)

    Divisions administratives : La Turquie est divisée en 81 provinces ( iller, singulier ili )
    _Villes :
    Adana, Adapazarı, Agri, Akhisar, Amasya, Ankara, Antakya (l’ancienne Antioche), Antalya, Ardahan, Aydın, Balçova (agglomération d’İzmir), Belek, Bingöl, Bitlis, Bodrum, Bursa, Çesme (côte), Ceyhan, Cizre, Diyarbakır, Edirne (ex-Andrinople), Erzincan, Erzurum, Foça (côte), Gaziantep, Göcek, İncirlik (base militaire, OTAN), İskenderun (Alexandrette), İdil, Istanbul, İzmir (l’ancienne Smyrne), İznik (l’ancienne Nicée), Karaman, Kars, Karsıyaka (agglomération d’İzmir), Kayseri, Kemer (station balnéaire), Kirikkale, Konya, Kusadasi, Lara (banlieue d’Antalya), Malatya, Manisa, Maras, Mardin, Mersin, Paladöken, Saklıkent, Samsun, Sart (Sardes), Selçuk, Sinop (anciennement Sinope), Siirt (plutôt que Sirvan), Sivas, Tarse (plutôt que Tarsus), Trabzon (Trébizonde), Tunceli, Urfa, Van, Yumurtalık, Zonguldak

    Divers
    Asie Mineure
    Kurdistan
    le Cordon (à İzmir)
    la Corne d’Or (Istanbul)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam sunnite
    Religion principale : islam à 99 %, majorité sunnite
    Et aussi : minorité alévie, chrétienne (grecque orthodoxe, arméniens grégoriens, syriaques, catholiques), minorité juive

    Langues
    Langue officielle : turc
    Autres langues : kurde

    Médias
    Cumhuriyet (quotidien, Istanbul)
    Hürriyet (Istanbul)
    Milliyet (quotidien, Istanbul)

    DIVERS

    les alévis ; l’alévisme ; les populations alévies
    muhtarlik (sorte de mairie de quartier, héritage de l’Empire ottoman) ; muhtar (élus et fonctionnaires locaux)
    pacha : majuscule quand postposé (Enver Pacha, Resid Pacha...), mais minuscule dans la tournure : le pacha X (même règle que pour chah ou cheikh)
    peshmergas (combattants kurdes)
    le reis
    « tigres anatoliens » (hommes d’affaires)
    « Turcs blancs » (grande bourgeoisie stambouliote et caste militaire)

    #pays #turquie #europe #kurdes

     


  • *

    Tanzanie (la)

    Nom officiel : République unie de Tanzanie
    Habitants : Tanzanien(ne)s
    Monnaie : 1 shilling tanzanien (TZF) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unie
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1977 (nouvelle Constitution en attente d’approbation)
    Chef de l’État : présidente de la République unie, Mme Samia Suluhu HASSAN (CCM)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Kassim MAJALIWA
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Dar es-Salaam)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale de Tanzanie, monocamérale (Bunge)
    Et aussi... : Zanzibar (semi-autonomie) dispose de son président (M. Ali Mohamed SHEIN), de son gouvernement et d’une Chambre des représentants de Zanzibar

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense populaire de Tanzanie

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ACT : Alliance pour le changement et la transparence (gauche) (fondé en 2014)
    CCM : Chama cha Mapinduzi ; Parti de la révolution (fusion de l’Union nationale africaine de Tanganyka et du Parti afro-shirazi en 1977) (au pouvoir)
    Chadema (opposition) (fondé en 1992)
    CUF : Civic United Front (fondé en 1992)

    Note : fin du régime de parti unique en 1992 ; le CCM est au pouvoir depuis l’indépendance

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : le Tanganyka devient indépendant le 9 décembre 1961 (du protectorat britannique) ; Zanzibar devient indépendant (du Royaume-Uni) le 10 décembre 1963, après son détachement du sultanat d’Oman en 1861.
    Divers : fusion du Tanganyka et de l’archipel de Zanzibar le 2 avril 1964, qui forment la République unie de Tanganyka et Zanzibar ; elle devient la Tanzanie le 29 octobre 1964.

    Personnalités
    Julius NYERERE † (père de la nation et ancien chef de l’État)

    TERRITOIRE

    Capitale : Dodoma (Dodomais[es])

    Divisions administratives : La Tanzanie est divisée en 30 régions
    Villes : Arusha, Bagamoyo (port pharaonique), Dar es-Salaam (capitale économique), Stone Town (capitale de Zanzibar), Tanga, Mbeya

    Contentieux : contentieux de frontière avec le Malawi à propos du lac Malawi ou lac Nyassa (riche en pétrole)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : christianisme, islam (Zanzibar : islam)
    Et aussi : animisme

    Langues 
    Langues officielles : swahili, anglais
    Langues courantes : swahili, anglais, kiunguja (swahili de Zanzibar), arabe (Zanzibar)

    DIVERS

    ujamaa (familialisme) (doctrine de développement de NYERERE)
    les Zanzibari(e)s

    Membre de : l’EAC, l’UA, la SADC, la CIRGL
    mines d’or et ressources gazières

    #pays #tanzanie #afrique #afrique_des_grands_lacs

     

  • *

    Taïwan, f.

    Nom officiel : République de Chine
    Habitants : Taïwanais(es)
    Monnaie : 1 nouveau dollar taiwanais (TWD) = 100 cents

    Taïwan n’est reconnue comme un État souverain que par un petit nombre de pays (dix-sept début 2019) et pas par l’ONU. Pékin considère l’île comme l’une de ses provinces (« Un pays, deux systèmes »). En France, Taïwan ne dispose pas d’une ambassade, mais d’un bureau de représentation.

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1947
    Chef de l’État : présidente de la République, Mᵐᵉ TSAI Ing-wen (PDP) (depuis 2016)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Taipei)
    Chef du gouvernement : premier ministre et président du Yuan exécutif, M. LIN Chuan (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : Taipei
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Yuan législatif)
    Fonctions régaliennes : forces armées de la République de Chine (ou forces armées taïwanaises)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle
    Le Parlement est communément appelé Yuan législatif et le gouvernement Yuan exécutif.
    14 minorités aborigènes, majorité de Chinois.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Coalition pan-bleue (nationaliste chinois) (formée en 2000)
    PFP : Qinmindang ; Parti du « peuple d’abord » (scission du KMT) (nationaliste chinois) (fondé en 2000)
    KMT : Kuomintang (préférer dorénavant cette graphie à Guomindang) (nationaliste chinois) (domine la vie politique depuis 1949) (regroupement de plusieurs groupes révolutionnaires, fondé en 1912 en Chine)

    Coalition pan-verte (indépendantiste taïwanais) (formée en 2000)
    PDP : Minjindang ; Parti démocrate progressiste (indépendantiste taïwanais, au pouvoir depuis 2016) (fondé en 1986)
    PNF : Parti de la nouvelle force (nationaliste chinois) (fondé en 2015)
    UST : Union solidarité Taïwan (indépendantiste taïwanais) (fondé en 2001)
    TAIP : Parti de l’indépendance de Taïwan (fondé en 1996)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : pas de déclaration d’indépendance
    Divers : 1927-1950 : guerre civile entre le Kuomintang (KMT) et le Parti communiste chinois (PCC) ; 1ᵉʳ octobre 1949 : proclamation de la République populaire de Chine ; 1951 : le Japon cède l’île de Formose à la Chine ; 1971 : la République de Chine (délégation de Taipei, refuge de la République de Chine de Tchang Kaï-chek) doit céder son siège à l’ONU à la République populaire de Chine (Pékin)

    TERRITOIRE

    Capitale : Taipei (plutôt que Taïpeh)

    Divisions administratives : Taïwan est divisé en 13 comtés (xian) : Changhua, Chiayi, Hsinchu, Hualien, Kinmen, Lienchiang, Miaoli, Nantou, Penghu, Pingtung, Taitung, Yilan, Yunlin ; 3 villes (shi) ; 6 municipalités spéciales (sous la gouvernance directe du Yuan exécutif)

    Contentieux : contentieux de souveraineté à propos des îles Spratleys avec le Vietnam, la Chine, Brunei, la Malaisie et les Philippines ; à propos du récif de Scarborough avec la Chine et les Philippines ; à propos des îles Paracels avec la Chine et le Vietnam ; à propos des îles Senkaku avec la Chine et le Japon ; à propos de la délimitation d’une zone économique exclusive avec la Chine et le Japon dans les mers de Chine orientale et méridionale

    Divers
    détroit de Formose ou détroit de Taïwan
    Kaohsiung (port, zone franche)

    Taïwan est formée de l’île principale et d’îles plus petites qui se trouvent près de la côte chinoise, notamment Kinmen (archipel et île, anciennement Quemoy), Penghu, Matsu

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : bouddhisme, taoïsme
    Et aussi : christianisme

    Langues 
    Langue officielle : chinois mandarin
    Autres langues : taïwanais hokkien, dialectes hakkas

    Médias
    Business Weekly
    CommonWealth

    DIVERS

    « consensus de 1992 »
    « mouvement des tournesols » (2014)
    les taishang : Taïwanais vivant en Chine continentale
    ECFA : Economic Cooperation Framework Agreement, avec la Chine (2010)

    #asie #pays #taïwan #asie_du_nord_est

     


  • *

    botte

    la Botte : surnom de l’Italie
    des bruits de bottes : préparatifs militaires, menaces de guerre (TLF)
    elle sont droites dans leurs bottes

    #abécédaire #italie #surnoms #pluriel

     

  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message