Correcteurs

compte officiel

  • *

    Rwanda (le)

    Nom officiel : République du Rwanda
    Habitants : Rwandai(se)s
    Monnaie : 1 franc rwandais (RWF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2003
    Chef de l’État : président de la République, M. Paul KAGAMÉ (FPR)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Kigali)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Anastase MUREKEZI (PSDR)
    Siège du gouvernement : Kigali
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Sénat et Chambre des députés)
    Et aussi... : gouvernement d’union nationale et Assemblée nationale de transition entre 1994 et 2003 ; processus de réconciliation entre 2002 et 2012 basé sur les gacaca (tribunaux populaires inspirés de la justice coutumière)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : force de défense du Rwanda
    Et aussi... : milice congolaise

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    FPR : Front patriotique rwandais (au pouvoir, en majorité tutsi) (ancienne milice, parti fondé en 1988 en Ouganda)
    PSDR : Parti social-démocrate du Rwanda (fondé en 1991)

    Groupes armés

    FDLR : Front/force démocratique de libération du Rwanda (guérilla hutue) (également présente en RDC)
    FPR : Front patriotique rwandais (au pouvoir, en majorité tutsi) (ancienne milice, parti fondé en 1988 en Ouganda)
    M23 : Mouvement du 23 mars (rébellion congolaise exportée au Rwanda) (formé en 2012)

    Note : instauration du multipartisme en 1991.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er juillet 1962 (du mandat belge)
    Divers : massacres :1959, 1961, 1962-1963 ; 1994 : génocide des Tutsis

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : « pays des mille collines »
    Capitale : Kigali (Kigalois[es])

    Divisions administratives : Le Rwanda est divisé en 4 provinces et 1 ville

    Contentieux : contentieux de frontière avec le Burundi à propos de Sabanerwa (vallée de Rukurazi)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : catholicisme, protestantisme
    Et aussi : advantisme, islam

    Langues 
    Langues officielles : anglais, français, kinyarwanda
    Langue courante : kinyarwanda, swahili (langue commerciale)

    Médias
    Kangura (bimensuel francophone) (1990-1994)
    ...

    DIVERS

    majorité de Hutus, minorité de Tutsis (préférer « ordre » hutu et « ordre » tutsi à ethnie ou population).

    Membre de : la CEPGL, la CIRGL, la CAE, l’UA

    affrontements entre des groupes rebelles armés et des armées régulières au Rwanda, Burundi, Ouganda et RDC ; réfugiés rwandais répartis dans 21 États africains (réfugiés humanitaires et citoyens fuyant les gacaca jugeant les crimes commis dans la décennie 1990)
    Interahamwe (milices hutues, 1994)

    #pays #rwanda #afrique #afrique_des_grands_lacs

     

  • *

    Sahel

    Al-Mourabitoune (groupe affilié à AQMI)
    Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI)
    Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD) (créée en 1998)
    Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ex-Boko Haram)
    opération « Barkhane » (France, bande sahélo-saharienne, depuis 2014)
    M. Mokhtar Belmokhtar (Al-Mourabitoune)
    G5 Sahel

    #afrique #touaregs #guerres

     

  • *

    force

    forces conventionnelles en Europe (FCE)
    Force internationale d’assistance à la sécurité (International Security Assistance Force, ISAF) (Afghanistan, OTAN) ; force de réaction rapide (OTAN)
    Force africaine en attente (FAA)
    rapport de forces, épreuve de force

    #abécédaire #singulier #pluriel #organisations_internationales #guerres

     

  • *

    noir

    un Noir, une Noire
    « au noir »
    les Noirs américains ; noir américain (adjectif)
    Prince Noir (guerre de Cent Ans)
    « or noir » (pétrole)
    un pied-noir, des pieds-noirs ; une pied-noire, des pieds-noires
    le continent noir (Afrique)

    #abécédaire #couleurs #états-unis #époques #guillemets #algérie

     

  • *

    affaire

    les « affaires »
    l’« affaire Untel » (si peu connue), l’affaire Untel (quand elle est célèbre)
    l’affaire Boudarel (camp 113, Vietnam)
    l’affaire des Irlandais de Vincennes
    l’affaire Dreyfus/l’Affaire
    l’affaire Elf

    #abécédaire #france #guillemets

     

  • *

    Bénin (le)

    Nom officiel : République du Bénin
    Habitants : Béninoi(se)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XOF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1990
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Patrice TALON (non rattaché à un parti) (depuis 2016)
    Siège du chef de l’État : palais de la Marina (Cotonou)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle ; Haute Cour de justice
    Les institutions sont basées à Cotonou mais la capitale officielle du pays est Porto Novo

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées béninoises (FAB)
    Police : ministère de l’intérieur, de la sécurité publique et des cultes, 6 services spécialisés

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Madep : Mouvement africain pour le développement et le progrès
    PRD : Parti du renouveau démocratique (opposition) (fondé en 1990, en exil)
    RB : Renaissance du Bénin (opposition)
    PRPB : Parti de la révolution populaire béninoise (marxiste-léniniste) (parti de l’indépendance, au pouvoir entre 1975 et 1990)

    Adoption du multipartisme en 1990. Il existe aujourd’hui une centaine de formations politiques et de nombreux candidats ne sont pas affiliés à un parti.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1er août 1960 (de la France)
    Divers : mise en place d’un régime révolutionnaire en 1972 ; anciennement Dahomey (République de) jusqu’en 1975, devient République populaire du Bénin ; devient République du Bénin en 1990

    TERRITOIRE

    Capitale : Porto Novo (Porto-Novien[ne]s)

    Divisions administratives : Le Bénin est divisé en 12 départements
    Villes : Abomey, Cotonou, Djougou, Ouidah, Parakou

    Contentieux : contentieux de frontière avec le Togo, dispute à propos de la construction d’un barrage hydroélectrique sur le fleuve Mono

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues
    Langue officielle : français
    Autres langues : fon, yoruba (courantes)

    DIVERS

    économie agricole (coton)
    Membre de : l’UEMOA, la CEDEAO, l’OIF

    #pays #bénin #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Journée

    Journée de la Terre
    Journée internationale du pull de Noël
    Journée mondiale de lutte contre la tuberculose (OMS)

    #abécédaire #majuscules #guillemets

     

  • *

    Tchad (le)

    Nom officiel : République du Tchad
    Habitants : Tchadien(ne)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XAF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1996
    Chef de l’État : président de la République, M. Idriss DÉBY Itno (MPS)
    Siège du chef de l’État : palais Rose (N’Djamena)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Padacke Albert Pahimi (RNDT - le Réveil)
    Siège du gouvernement : N’Djamena
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Assemblée nationale
    Et aussi... : Commission électorale nationale indépendante (CENI) ; Cour suprême ; Conseil constitutionnel

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée nationale tchadienne (armée de terre, de l’air, gendarmerie)
    Police : police nationale du Tchad
    Services de renseignement : agence nationale de sécurité (ANS)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CMP : Coordination de la majorité présidentielle (coalition d’une soixantaine de partis autour du MPS) (formée en 2010)
    MPS : Mouvement patriotique du salut (gauche, au pouvoir) (mouvement politico-militaire fondé en 1990, devient parti politique en 1991)
    RNDT - le Réveil : Rassemblement national pour la démocratie au Tchad
    UNDR : Union nationale pour la démocratie et le renouveau (opposition, social-démocrate) (fondé en 1992)

    Groupe armé

    MPS : Mouvement patriotique du salut (mouvement politico-militaire fondé en 1990, devient parti politique en 1991)

    Note : autorisation du multipartisme en 1991 ; 2012 : premières élections locales de l’histoire du pays ; structuration de la vie politique autour d’un ensemble « majorité présidentielle » et d’un ensemble « opposition démocratique ».

    PERSONNALITÉS

    M. Hissène HABRÉ (ancien président, 1982-1990)
    M. Goukouni OUEDDEÏ (président avant M. Hissène Habré)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 11 août 1960 (de la France)

    TERRITOIRE

    Capitale : N’Djamena (N’Djamenais[es])

    Divisions administratives : Le Tchad est divisé en 23 régions et autres subdivisions (départements, communes, arrondissements de N’Djamena)
    Villes : Abéché (base française), Adré, Abou Goulem, Bongor, Doba, Faya-Largeau (base française), Maroua, Massaguet, Moundou, Sarh, Zouar (base française)

    Divers
    bande d’Aouzou (nord du Tchad)
    Chari, Logone (fleuves)
    Tibesti (massif)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : islam, catholicisme
    Et aussi : protestantisme, animisme

    Langues 
    Langues officielles : français, arabe (tchadien)
    Autres langues : sara

    DIVERS

    cadre national de dialogue politique (2013)
    Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad (Minurcat) (2007-2010)
    Membre de : la Cedeao, du G5 Sahel

    au croisement de zones de tensions : Darfour, Libye, Sahel, RCA, Boko Haram

    #pays #tchad #afrique #afrique_centrale

     

  • *

    contre

    contrechamp
    contre-pied (et non pas contrepied)
    contrepoids
    contrepoint, en contrepoint
    contretemps
    contre vents et marées
    faire précéder « contre » d’une virgule dans les comparaisons de chiffres (tournures politiques ou économiques). Ex. : 60 % des voix, contre 40 % à son adversaire ; 60 %, contre 40 % ; + 5 %, contre - 2 % la semaine passée...

    #abécédaire #locutions #signes_de_ponctuation

     





  • *

    armements

    A330 MRTT (Airbus)
    A400M (Airbus, avion de transport militaire)
    AK-47 (kalachnikov)
    B-2 (bombardier)
    B61 (bombe)
    Black Hawk (hélicoptère)
    Bouk-M2E (système d’artillerie)
    Boulava (missile)
    BTR-4 (véhicule blindé)
    C-130 Hercules (Lockheed)
    C-135 (Boeing, avion de transport militaire)
    chasseur bombardier ; des chasseurs bombardiers
    ekranoplan (avion à effet de sol)
    F-22 Raptor
    J-10 (avion chinois)
    Mi-2017, Mi-8 (hélicoptères)
    Mig-29 (chasseur) ; des Mig
    Mistral (navire de classe Mistral, France) ; un Mistral, des Mistral
    NH90 (hélicoptère, NHIndustries)
    P-8A Poseidon (avion, Boeing)
    Pantsir S-1
    porte-avions Amiral-Gorshkov (ex-Bakou), rebaptisé INS Vikramaditya par les Indiens
    Rafale (avion, Dassault) ; un Rafale, des Rafale
    RS-26 Roubezh (missile balistique intercontinental)
    Scud (missile)
    Soukhoï T-50
    sous-marin de classe Columbia
    sous-marin de classe Kilo
    Su-25 (chasseur de combat Soukhoï de classe Su-25)
    T-90 (char russe)
    Tu-22 (bombardier Tupolev)
    Type-99 (char chinois)

    #code_typo #armes #véhicules #nombres

     

  • *

    sans

    un sans-abri ; des sans-abri
    un sans-papiers ; un travailleur sans papiers ; des « sans-papières »
    un sans-domicile-fixe (SDF) ; des sans-domicile-fixe
    sans accroc ; sans ambages ; sans appel ; sans concession (Larousse) ; sans détour ; sans faille (TLF) ; sans fard ; sans heurt (Larousse et Robert) sans histoire ; sans illusion (TLF) ; sans précédent ; sans équivalent (TLF)
    sans complexes ; sans entraves (Robert) ; sans états d’âme ; sans limites
    sans scrupule(s)
    les « sans-frontiéristes »
    les « sans »

    #abécédaire #langue_française #singulier #pluriel

     

  • *

    poste

    des postes de psychiatre, d’ingénieur, de médecin...
    un poste-frontière, des postes-frontières
    des suppressions de postes
    des postes à responsabilité

    #abécédaire #traits_d'union

     

  • *

    traité

    traité antimissile balistique (ABM) (1972)
    traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE)
    traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE)
    traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI)
    traité de Pelindaba (Afrique, antinucléaire)
    traité de non-prolifération nucléaire (TNP) (1968)
    traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (1987)
    traité de désarmement stratégique (SORT) (2002)
    traité de réduction des armes stratégiques (Start) (1991)
    traité New Start de réduction des armes stratégiques (signé en 2010 ; en vigueur depuis 2011 ; expiration en 2021)
    traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG), « règle d’or »
    traité sur le commerce des armes (TCA) (en vigueur depuis 2014)

    #code_typo #guerres #union_européenne #onu #armes

     

  • *

    Cuba, f.

    Nom officiel : République de Cuba
    Habitants : Cubain(e)s
    Monnaie : 1 peso convertible cubain (CUC) appelé chavito / 1 peso cubain (CUP) appelé peso national (utilisé uniquement par les Cubains) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : socialiste à parti unique
    Texte fondamental : Constitution de 1976
    Chef de l’État : président de la République, M. Miguel DÍAZ-CANEL (depuis 2018)
    Siège du chef de l’État : Punto Cero (La Havane)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale du pouvoir populaire, monocamérale
    Et aussi... : Cour suprême du peuple

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées révolutionnaires (armée de terre, marine, défense aérienne)
    Police : organisme unique intégré au ministère de l’intérieur de la République de Cuba
    Services de renseignement : direction générale du renseignement (DGI), Sécurité de l’État, département de renseignement militaire (DIM)
    Et aussi... : comités de défense de la révolution (CDR) (créés en 1960)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    PCC : Partido Comunista de Cuba ; Parti communiste de Cuba (extrême gauche) (créé en 1965, seul parti légal)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Associations

    Damas de blanco (« femmes en blanc »)
    Association nationale des petits fermiers

    PERSONNALITÉS

    M. Raúl CASTRO (chef de l’État 2006-2018)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1898 (de l’Espagne)
    Divers : 10 mars 1952 : coup d’État de Batista ; 16 avril 1961 : baie des Cochons ; octobre 1962 : crise des missiles ; embargo (1962-2015)
    amendement Platt (1901-1934, tutelle américaine)
    loi Helms-Burton (1996, États-Unis, anti-Cuba)
    loi Torricelli (1992, États-Unis, anti-Cuba)

    Personnalités

    Fulgencio BATISTA †
    Fidel CASTRO † (1926-2016)
    Ernesto « Che » GUEVARA † ; le Che
    José MARTÍ † (un des pères de l’indépendance, XIXe siècle)

    Eduardo CHIBÁS †
    Antonio GUITERAS †
    Ramón GRAU SAN MARTÍN †
    Gerardo MACHADO (« Mussolini tropical ») †
    José Miguel GÓMEZ †
    Carlos PRÍO SOCORRÁS †

    TERRITOIRE

    Capitale : La Havane

    Divisions administratives : Cuba est divisée en 15 provinces

    Divers
    Sierra Maestra (montagnes)
    caserne Moncada (Cuartel Moncada)
    Santiago de Cuba
    Oriente (province)
    Gran Piedra (maquis)

    zone de Guantánamo louée aux États-Unis

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Médias
    Granma (quotidien du PCC) (bateau, 1956)

    DIVERS

    barbudos (« barbus »)
    libreta (carnet d’alimentation)
    Commission cubaine pour les droits humains et la réconciliation nationale
    « cédériste »
    « fidéliste »
    Petrocaribe
    projet Varela (Oswaldo Paya)
    santeria (religion)

    #pays #cuba #amériques #caraïbes

     

  • *

    allemand

    majuscule initiale aux substantifs, minuscule aux autres mots
    les mots peu courants sont en italique : les Gastarbeiter, « travailleurs invités » (immigrés)
    les mots courants ou lexicalisés sont en romain : la realpolitik
    les particules sont en minuscules : Ludwig van Beethoven
    le seul accent allemand est le tréma, qui se place sur les voyelles a, o et u (ä, ö, ü)

    #code_typo #allemand #langues_étrangères

     

  • *

    Niger (le)

    Nom officiel : République du Niger
    Habitants : Nigérien(ne)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XOF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2010
    Chef de l’État : président de la République, M. Mahamadou ISSOUFOU (PNDS-Tarayya)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Niamey)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Brigi RAFINI (PNDS-Tarayya)
    Siège du gouvernement : palais présidentiel (Niamey)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour constitutionnelle, Haute Cour de justice

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées nigériennes (FAN), gendarmerie
    Police : direction générale de la police nationale (DGPN)
    Services de renseignement : direction générale de la documentation et de la sécurité extérieure (DGDSE) ; direction du renseignement intérieur (DRI)
    Et aussi... : les forces militaires et policières sont regroupées au sein du FAN ; le pays est dépendant des voisins pour les échanges et la sécurité (enclave)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CDS-Ramaha : Convention démocratique et sociale (opposition) (fondé en 1991)
    MNDS-Nassara : Mouvement national pour la société de développement (ancien parti au pouvoir, devenu parti d’opposition) (ex-parti du même nom fondé en 1988, fondé en 1991)
    Moden-FA : Mouvement démocratique nigérien pour une Fédération africaine (opposition) (fondé en 2009)
    PNA : Parti nigérien pour l’autogestion (fondé en 1998)
    PNDS-Tarayya : Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (au pouvoir) (fondé en 1990)
    PPN : Parti progressiste nigérien (panafricanisme) (parti unique à l’indépendance, fondé en 1946)

    Groupes armés

    AQMI : Al-Qaida au Maghreb islamique (ou Al-Mourabitoune) (islamiste djihadiste) (issu du GSPC algérien, formé en 2007)
    FLAA : Front de libération de l’Aïr et de l’Azawak (rébellion indépendantiste touarègue) (1991-1995)
    MNJ : Mouvement des nigériens pour la justice (rébellion indépendantiste touarègue) (fondé en 2007)

    Note : autorisation du multipartisme en 1991

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 3 août 1960 (de la France)
    Divers : 18 décembre 1958, établissement de la République du Niger ; coup d’État militaire en 1974 ; 1983-1987, Conseil national de transition ; coup d’État militaire en 1996 ; idem en 2009

    TERRITOIRE

    Capitales : Niamey (Niaméyen[ne]s)

    Divisions administratives : Le Niger est divisé en 7 régions plus le district de la capitale
    Villes : Aderbissinat, Agadez, Aguelal (base française), Akokan (cité minière), Arlit (cité minière), Azelik (gisement d’uranium), Diffa, Dirkou, Iférouane, Imouraren (gisement d’uranium), Ingal, Madama (base française), Maradi, N’Guigmi, Séguédine, Tegguidda (gisement d’uranium), Tessaoua, Zinder

    Contentieux : contentieux de frontières avec la Libye ; avec le Bénin et le Nigeria ; avec le Tchad et le Burkina Faso

    désert du Ténéré
    massif de l’Aïr

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : islam
    Et aussi : animisme, christianisme

    Langues 
    Langue officielle : français
    Autres langues : arabe, buduma, gourma, haoussa, kanouri, peul, tasawag, teda, touareg, zarma

    DIVERS

    Membre de : l’Union africaine, la Cedeao, le G5 Sahel, la CEN-SAD, le CILSS

    actions du groupe nigérian Boko Haram ( cf. fiche Nigeria) dans le sud du Niger ; le Niger est membre de la coalition africaine contre ce groupe
    équipe conjointe d’investigation (ECI) (contre l’immigration irrégulière)
    Eucap Sahel Niger
    Haute Autorité à la consolidation de la paix (HACP)
    les Yoroubas (Bénin, Niger…)

    #pays #niger #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Vietnam (le)

    Nom officiel : République socialiste du Vietnam
    Habitants : Vietnamien(ne)s
    Monnaie : 1 dong (VND)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel (autoritaire à parti unique)
    Texte fondamental : Constitution de 1992
    Chef de l’État : président de la République, M. Tran Dai QUANG (PCV)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Hanoï)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Nguyen Xuan PHUC (PCV)
    Siège du gouvernement : Hanoï
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral : Assemblée nationale (Quoc Hoi)
    Fonctions régaliennes : Bo Cang An (BCA, renseignement civil intérieur) ; secteur public prédominant dans l’économie du pays.
    Et aussi... : Cour suprême du peuple ; Comité central et Bureau politique : instances dirigeantes du PCV.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    PCV : Parti communiste vietnamien (dirige le pays depuis 1976) (fondé en 1930)

    Partis d’opposition (interdits)

    AD : Alliance pour la démocratie (fondée en 1981)
    Bloc 8406 (coalition de 118 individus et groupes vietnamiens) (démocrate catholique) (fondé en 2006)
    PDV : Parti démocrate du Vietnam (fondé en 2006) (à ne pas confondre avec le parti du même nom (1944-1988, investi dans le Vietminh)
    Viet Tan : Parti de la réforme du Vietnam (ex-Front national uni de libération du Vietnam) (exilé aux États-Unis) (fondé en 1982)

    régime de parti unique ; le PCV contrôle l’ensemble de la vie du pays (administration, écoles, entreprises, armée, police, à tous les échelons)

    PERSONNALITÉS

    M. Nguyen Phu TRONG (secrétaire général du PCV)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 2 septembre 1945 (de la France)
    Divers : partition du Vietnam en 1954 après la guerre d’Indochine (1946-1954) : Nord-Vietnam et Sud-Vietnam ; guerre du Vietnam (1955-1975) ; réunification en 1976.

    TERRITOIRE

    Capitale : Hanoï
    Divisions administratives : Le Vietnam est divisé en 58 provinces (tinh) et
    5 municipalités (thanh pho)

    Villes :
    Da Nang, Ho Chi Minh-Ville (capitale économique, ex-Saïgon), Hoi An, Hué

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec la Chine (et Taïwan) à propos des îles Paracels ; avec la Chine, les Philippines, la Malaisie, Brunei (et Taïwan) à propos des îles Spratleys ; contentieux de frontière maritime avec le Brunei (récif Louisa)

    Divers

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : bouddhisme, catholicisme, caodaïsme, hoa hao
    Et aussi : le culte des ancêtres est la pratique spirituelle dominante

    Langues 
    Langue officielle : vietnamien
    Autres langues : anglais, chinois, français et khmer

    DIVERS

    comité populaire de Hanoï
    1 sao = 360 mètres carrés
    Vietnam plutôt que Viêt Nam ou Viêtnam
    Vietcong (le), Front national de libération du Sud-Vietnam
    politique du renouveau (doi moi) (lancée à la fin des années 1980)

    #vietnam #asie #pays #asie_du_sud_est

     

  • *

    ligne

    « ligne verte » : nom donné à la ligne d’armistice entre Israël et la Jordanie avant la guerre de 1967
    les États de la « ligne de front » (années 1960, coalition anti-Afrique du Sud)
    des lignes de crédit
    franchir la ligne blanche ou la ligne jaune (normalement, pas la ligne rouge)

    #abécédaire #guillemets #proche-orient #guerres #couleurs #afrique #afrique_australe

     


  • *

    République centrafricaine (la)

    Nom officiel : République centrafricaine (RCA)
    Habitants : Centrafricain(e)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XAF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2015 (précédemment, Charte constitutionnelle de transition de juillet 2013)
    Chef de l’État : président de la République, M. Faustin-Archange TOUADÉRA (non rattaché à un parti)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Bangui)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Simplice SARANDJI (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : Bangui
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale (précédée par le Conseil national de transition)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées centrafricaines (FACA)
    Police : direction générale de la police centrafricaine (DGPC)
    Services de renseignement : service des renseignements généraux
    Et aussi... : assistance militaire du Tchad, du Congo, du Cameroun, du Gabon et de l’Afrique du Sud

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    KNK : Kwa Na Kwa ; Convergence nationale « le travail, rien que le travail » (social-démocrate) (alliance formée en 2003, devient un parti politique en 2009)
    RDC : Rassemblement démocratique centrafricain (fondé en 1987)

    Groupes armés

    LRA : Lord’s Resistance Army ; Armée de résistance du Seigneur (groupe rebelle chrétien ougandais) (émerge en 1987) (actif en RDC, en République centrafricaine, au Soudan du Sud)
    Seleka : « Coalition » (formée en 2012, devient Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique en 2014)

    PERSONNALITÉS

    M. Mahamat KAMOUN (chef du gouvernement de transition 2014-2016)
    M. François BOZIZÉ (président renversé le 24 mars 2013)
    M. Joseph KONY (leader de la LRA)
    Mᵐᵉ Catherine SAMBA-PANZA (présidente de transition 2014-2016)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 13 août 1960 (de la France)
    Divers : ancienne colonie française (Oubangui-Chari) ; accord de Libreville (cessez-le-feu avec les rebelles) du 11 janvier 2013 ; prise de pouvoir par le mouvement rebelle Seleka en 2013 ; gouvernement de transition jusqu’en mars 2016 ; opération « Sangaris » (2013-2014)

    Kolwezi (1978) ; affaire des diamants (1979)

    Jean Bédel BOKASSA ; opération « Barracuda » (anti-BOKASSA)

    TERRITOIRE

    Capitale : Bangui (Banguissois[e]s)

    Divisions administratives : La République centrafricaine est divisée en 14 prefectures
    Villes : Birao, Bouar, Ouanda Djallé, Sam Ouandja

    Divers
    Vakaga (la) (région du Nord-Est)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : cultes indigènes, protestantisme, catholicisme, islam

    Langues
    Langues officielles : français, sango (langue nationale)
    Autres langues : dialectes indigènes

    DIVERS

    Membre de : l’UA, de la CEDEAC
    Eufor (mission militaire de l’Union européenne)

    #pays #république_centrafricaine #afrique #afrique_centrale

     

  • *

    arménien

    Il y a plusieurs façons de transcrire ou translittérer l’alphabet arménien, mais il n’existe pas de romanisation standard parfaitement adaptée aux francophones. Cette fiche résume les usages du Monde diplomatique pour la transcription des noms de lieux.

    1. Principe général
    L’écriture arménienne est très cohérente et simple dans son principe. La graphie paraît difficile, mais l’ordre des 38 lettres de l’alphabet suit celui de l’alphabet grec, dont il est dérivé ; il nous est donc familier.

    2. Voyelles
    Peu nombreuses, elles ne posent pas de problème particulier.
    On ne transcrit pas par « u » mais bien par « ou » le digramme ու. Ainsi : Amoulsar (et non pas Amulsar, transcription pour les anglophones).
    On ne met pas d’accent aigu sur le « e » qui transcrit la lettre ե (la cinquième de l’alphabet). Ainsi : Stepanakert (et non pas Stépanakert).

    3. Consonnes
    Nombreuses, notamment parce qu’un même phonème peut être noté par des lettres différentes (de même qu’en français /k/ peut être noté par « k », « c », « qu »...).
    On transcrit avec la même lettre certains phonèmes distincts pour une oreille arménienne, notamment parce que l’aspiration après le « p », le « t »... n’est pas pertinente en français.
    Ainsi : Artik (et non pas Arthik ; le « h » noterait une aspiration non pertinente en français, la prononciation arménienne étant /Artʰik/).
    Pour certains sons (chuintantes, fricatives...), on veille à les transcrire à partir des graphies arméniennes, et non des transcriptions anglophones, ce qui serait source de confusion (une comparaison avec la transcription cyrillique de l’arménien peut aider). Ainsi, on a l’éventail « j », « dj », « ch », « tch », « ts » (mais pas « thch » ou « ths », la prononciation arménienne étant [tʰch] ou [tʰs]), « dz », par exemple dans Chorja, Djermouk, Litchk, Berdzor...
    Par convention, la treizième lettre de l’alphabet խ est transcrite « kh » (plutôt que « x ») et la dix-huitième ղ « gh », ces phonèmes n’ayant pas grand sens pour une oreille française....

    #langues #langues_étrangères #arménie #romanisation

     

  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message