Correcteurs

compte officiel

  • *

    Jordanie (la)

    Nom officiel : royaume hachémite de Jordanie
    Habitants : Jordanien(ne)s
    Monnaie : 1 dinar jordanien (JOD) = 100 piastres = 1000 fils

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1952
    Chef de l’État : roi, ABDALLAH II
    Siège du chef de l’État : palais Raghadan (Amman)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Omar RAZZAZ (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement:Amman
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral, Majlis (Chambre des députés et Sénat)
    Et aussi... : Trésor ; Cour suprême ; pouvoir législatif partagé entre le Parlement et le roi ; système légal civil et islamique ; quotas de sièges réservés à chaque communauté.
    Réforme constitutionnelle lancée en 2011.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée royale jordanienne
    Police : direction de la sécurité publique, 5 commandements régionaux, forces bédouines royales
    Services de renseignement : direction générale du renseignement (DGR)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Front islamique d’action (branche jordanienne des Frères musulmans) (fondé en 1991)
    FNR : Front national pour la réforme (coalition d’opposition réformiste) (fondé autour de 2011)
    Parti Baas : Parti de la renaissance arabe (socialiste nationaliste laïc transnational) (fondé en Syrie en 1944)
    Parti communiste jordanien (fondé en 1948)
    Parti de l’Union nationale (fondé en 2011)
    Parti démocratique populaire (fondé en 1993)
    Parti national constitutionnel (ultranationaliste)
    Wasat : Parti centriste islamique (fondé en 2001)

    Note : après avoir boycotté plusieurs élections, les Frères musulmans sont de retour au Parlement depuis 2016, où ils dominent l’opposition

    PERSONNALITÉS

    M. Abdullah ENSOUR (ex-premier ministre)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 25 mai 1946 (du mandat britannique sur la Transjordanie)
    Divers : Cisjordanie annexée en 1948 par Israël ; la Transjordanie devient la Jordanie

    Personnalités
    roi ABDALLAH Iᵉʳ †
    roi HUSSEIN †

    TERRITOIRE

    Capitale : Amman

    Divisions administratives : la Jordanie est divisée en 12 gouvernorats (mouhafaza)
    Villes : Irbid, Madaba, Zarka

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : islam sunnite
    Religions principales : islam sunnite
    Et aussi : islam chiite, christianisme

    Langues
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : anglais

    DIVERS

    les Hajayas ; les Hachémites
    Al-Urdun (nom local de la Jordanie)
    Seuls deux tiers des habitants sont jordaniens. Présence de très nombreux réfugiés (Palestiniens, Syriens...). La Jordanie n’a pas signé la convention de Genève (1951) sur le statut des réfugiés.

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20606

    #pays #jordanie #proche-orient

     

  • *

    Arabie saoudite (l’), f.

    Nom officiel : royaume d’Arabie saoudite
    Habitants : Saoudien(ne)s
    Monnaie : 1 riyal saoudien (SAR) = 100 halalas

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie absolue
    Régime : autoritaire
    Texte fondamental : Constitution de 1992
    Chef de l’État : roi, SALMAN Ben Abdelaziz Al-Saoud
    Chef du gouvernement : roi, SALMAN Ben Abdelaziz Al-Saoud
    Siège du chef de l’État et du gouvernement : palais d’Al-Yamamah (Riyad)
    Pouvoir législatif : sans
    Et aussi... : le Majlis Al-Choura est un organe consultatif à disposition du roi, mais il ne dispose d’aucun pouvoir décisionnaire ; le roi dispose de tous les pouvoirs, il est également le gardien des deux lieux saints
    Comité permanent des grands oulémas (Arabie saoudite)
    État islamique arabe, charia islamique
    30 femmes sont entrées au Majlis en janvier 2013

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées royales saoudiennes (armée de terre, air, marine) ; groupes paramilitaires ; garde nationale d’Arabie saoudite
    Police : 14 divisions rattachées au ministère de l’intérieur
    Services de renseignement : agence de renseignement d’Arabie saoudite (Al-Mukhabarat Al-A’amah)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Sans Parlement ni vie partisane.

    Groupe armé

    AQPA : Al-Qaida dans la péninsule arabique (ou Ansar Al-Charia) (salafisme djihadiste) (fusion des composantes saoudiennes et yéménites d’Al-Qaida en 2009)

    PERSONNALITÉS

    prince BANDAR Ben Sultan
    prince héritier MOHAMMED Ben Nayef (2015-2017)
    prince héritier MOHAMMED Ben Salman (depuis juin 2017)
    clan Al-SHAIKH (autorités religieuses saoudiennes)
    M. Al-WALID Ibn Talal (milliardaire)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : royaume d’Arabie saoudite fondé en 1932

    Personnalités
    roi ABDALLAH † (2005-2015)
    ABDELAZIZ Ibn Saoud † (début XXᵉ, fondateur de la dynastie régnante)
    les Bani Hachem
    roi FAHD † (1982-2005)
    roi FAYÇAL Ibn Saoud † (assassiné en 1975)
    roi KHALED † (1975-1982)
    MOHAMED Ibn Saoud † (XVIIIᵉ siècle)
    MOHAMED Ibn Abdel Wahhab † (XVIIIᵉ siècle)

    TERRITOIRE

    Capitale : Riyad

    Divisions administratives : L’Arabie saoudite est divisée en 13 provinces (mintaqat, singulier mintaqah)
    Provinces : Al-Jouf (plutôt qu’Al-Jawf), Asir, Jizan, Najran, Nadjd...
    Villes : Dammam, Djeddah, La Mecque, Médine, Najran, Qatif, Taëf

    Divers
    Dhahran (base américaine en Arabie saoudite)
    Farasan (îles)
    le Hedjaz (région)
    péninsule arabique
    Roub Al-Khali (immense désert) (déborde sur Oman, le Yémen et les Émirats arabes unis)
    Tiran (détroit de) (Égypte - Arabie saoudite) (l’Égypte a cédé les îles de Tiran et de Sanafir à l’Arabie saoudite)
    Zahran (base militaire)

    Note : La minorité chiite se trouve dans la province orientale (région du Hasa)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam (wahhabite)
    Religions principales : islam (sunnite à environ 90 % et chiite à environ 10 %)
    Et aussi : orthodoxie, protestantisme, catholicisme, judaïsme, hindouisme, bouddhisme

    Langues 
    Langue officielle : arabe

    Médias
    Arab Times (Riyad)
    Asharq Al-Aswat (quotidien)

    DIVERS

    Membre de : CCG
    branches de la famille royale : Sultan, Faycal, Abdallah...
    économie de rente pétrolière
    buya : une ou des buya (« garçonne(s) »)
    grande mosquée de La Mecque

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20587

    #pays #arabie_saoudite #proche-orient #golfe

     

  • *

    yézidi

    (plutôt que yazidi)
    les yézidis (kurdophones fortement caractérisés par leur religion, monothéiste)
    les populations yézidies

    #abécédaire #peuples #kurdes

     

  • *

    Algérie (l’) , f.

    Nom officiel : République algérienne démocratique et populaire
    Habitants : Algérien(ne)s
    Monnaie : 1 dinar algérien (DZD) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1963
    Chef de l’État et du gouvernement : par intérim, M. Abdelkader BENSALAH, après la démission en avril 2019 de M. Abdelaziz BOUTEFLIKA (FLN)
    Siège du chef de l’État : palais d’El-Mouradia (Alger)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Conseil de la nation et Assemblée populaire nationale)
    Et aussi... : Conseil constitutionnel ; Cour suprême ; Conseil d’État ; système juridique mixte (droit civil français et droit islamique)
    révision constitutionnelle adoptée le 7 février 2016

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : Armée nationale populaire
    Police : sûreté nationale
    Services de renseignement : département de surveillance et de sécurité (DSS), remplace le département du renseignement et de la sécurité (DRS) dissous en 2015 ; direction de la documentation et de la sécurité extérieure (DDSE) ; les « services »
    Et aussi... : Sonatrach (hydrocarbures)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ANR : Alliance nationale républicaine (fondé en 1995)
    Ennahda : Mouvement de la renaissance islamique (islamiste légaliste) (fondé en 1989)
    FFS : Front des forces socialistes (social-démocrate) (fondé en 1963)
    FIS : Front islamique du salut (1989-1992)
    FLN : Front de libération nationale (socialiste nationaliste) (longtemps parti unique) (fondé en 1954)
    FNA : Front national algérien (conservateur) (fondé en 1990)
    MPA : Mouvement populaire algérien (démocrate) (ex-UDR, Démocratie et la République) (fondé en 2003, renommé MPA en 2012)
    MSP : Mouvement de la société pour la paix (conservateur, proche des Frères musulmans) (fondé en 1990)
    RCD : Rassemblement pour la culture et la démocratie (social-démocrate) (fondé en 1989)
    RND : Rassemblement national démocratique (centre) (fondé en 1997)
    PT : Parti des travailleurs (héritier du Parti socialiste des travailleurs [PST], communiste révolutionnaire) (extrême gauche) (fondé en 1990)
    UDMA : Union démocratique du manifeste algérien (1946-1956)

    Groupes armés

    AIS : Armée islamique du salut (bras armé du FIS) (années 1990, formé en 1993)
    AQMI : Al-Qaida au Maghreb islamique (islamiste djihadiste) (issu du GSPC, formé en 2007)
    GIA : Groupe islamique armé (années 1990, formé en 1992)
    GSPC : Groupe salafiste pour la prédication et le combat (salafiste djihadiste, allégeance à Al-Qaida) (formé en 1998)

    PERSONNALITÉS


    (accent grave sur le « e », mais pas d’accent aigu)

    M. Noureddine BEDOUI (premier ministre depuis 2019)
    MM. Nacer et Saïd BOUTEFLIKA (frères du président)
    M. Ahmed GAÏD SALAH (général très proche de M. BOUTEFLIKA, homme fort depuis 2019)
    M. Mohamed MEDIÈNE, dit « Toufik » (services secrets)
    M. Djamel OULD ABBÈS (secrétaire général du FLN, 2016-2018)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 5 juillet 1962 (de la France) à la suite des accords d’Évian

    Personnalités
    Ferhat ABBAS †
    Ahmed BEN BELLA † (président 1963-1965, renversé)
    Chadli BENDJEDID † (le président Chadli)
    Houari BOUMEDIÈNE † (chef de l’État 1965-1978)
    Messali HADJ †

    Divers
    Conseil de la révolution (années 1960-1970)
    Haut Comité d’État (années 1990)
    les « janviéristes » (janvier 1992)

    TERRITOIRE


    (tréma sur le « i » ; accent grave ; éventuellement accent aigu sur le « e » ; traits d’union dans les noms géographiques)

    Capitale : Alger

    Divisions administratives : L’Algérie est divisée en 48 provinces (wilayas)
    Villes : Annaba, Constantine, Ghardaïa, Kherrata, Mers El-Kébir, Oran, Sétif, Sidi-Bel-Abbès, Tlemcen

    Divers

    Bab El-Oued (quartier d’Alger)
    la casbah d’Alger (la Casbah)
    Kabylie, Petite Kabylie, Grande Kabylie

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : islam sunnite
    Et aussi : islam mozabite (dérivé de l’ibadisme)

    Langues
    Langues officielles : arabe classique (fossha) , tamazight (berbère) (langues nationales)
    Autres langues : arabe dialectal (darja) , français, kabyle (berbère), touareg
    Depuis 1976, l’arabe classique est la seule langue d’enseignement

    DIVERS

    Al-Djazair (Algérie en arabe)
    Charte pour la réconciliation nationale (2005)
    « décennie noire » (années 1990)
    les « décideurs »
    « dégoûtage »
    la Grande Poste (Alger)
    le Hirak (« mouvement ») (terme désignant le mouvement de protestation populaire) ; hirakiste
    population mozabite
    salaire national minimum garanti (SNMG) (depuis 2015)
    Sonatrach (compagnie pétrolière publique)
    résidence médicalisée de Zeralda (où vit M. BOUTEFLIKA)

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20584

    #pays #algérie #afrique #afrique_du_nord

     

  • *

    Australie (l’), f.

    Nom officiel : Commonwealth d’Australie
    Habitants : Australien(ne)s
    Monnaie : 1 dollar australien (AUD) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle fédérale (État du Commonwealth)
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1990 (référendum relatif à un projet d’amendement de la Constitution prévu début 2017)
    Chef de l’État : reine, ÉLISABETH II, représentée par le gouverneur général, M. Peter COSGROVE (non rattaché à un parti) (depuis 2014)
    Siège du chef de l’État : Government House (Canberra), Admiralty House (Sydney)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Malcolm TURNBULL (Parti libéral) (depuis 2015)
    Siège du gouvernement : Canberra
    Pouvoir législatif : Parlement fédéral bicaméral (Sénat et Chambre des représentants)
    Et aussi... : Haute Cour d’Australie
    conseils des terres (Native Title Act, 1993)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense australiennes
    Police : police fédérale australienne
    Services de renseignement : Australien Secret Intelligence Service (ASIS, renseignement extérieur), Australien Security Intelligence Organization (ASIO, renseignement intérieur)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    AD : Australian Democrats ; Parti des démocrates australiens (1977-2015)
    ALP : Australian Labor Party ; Parti travailliste australien (centre gauche) (fondé en 1901)
    Greens : Australian Greens ; Parti des Verts australiens (gauche écologiste) (coalition, fondé en 1992)
    KAP : Katter’s Australian Party ; Parti australien de Katter (fondé en 2011)
    LP(A) : Liberal Party of Australia ; Parti libéral (droite, au pouvoir) (fondé en 1945)
    NP(A) : National Party of Australia ; Parti national (conservateur agrarien) (coalition, ex-Country Party fondé en 1920, change de nom en 1975)
    NXT : Nick Xenophon Team ; Équipe Nick Xenophon (fondé en 2013)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Abare : Australian Bureau of Agricultural and Resource Economics (agence gouvernementale)
    ACTU : Australian Council of Trade Unions ; Confédération australienne des syndicats (fondé en 1927)
    AIGN : Australian Industry Greenhouse Network (réseau industriel axé sur les questions climatiques et le développement durable)
    Csiro : Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (agence gouvernementale)

    Institute of Public Affairs, Lavoisier Group
    Institut des relations australo-chinoises (Australia-China Relations Institute, ACRI)

    PERSONNALITÉS

    M. Anthony ABBOTT (ex-premier ministre)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : pas de déclaration d’indépendance
    Divers : Nouvelle-Galles du Sud (1770) ; fédération de la Nouvelle-Galles du Sud de l’Australie occidentale, de l’Australie méridionale, de la Tasmanie, Victoria, Queensland au sein du Commonwealth d’Australie en 1901 (indépendance partielle) ; l’Australian Act de 1986 abolit les liens juridiques entre l’Australie et le Royaume-Uni (indépendance légale totale)

    TERRITOIRE

    Capitale : Canberra
    Superficie : 7 692 300 km²

    Divisions administratives : l’Australie est divisée en 6 États et 2 territoires
    États : Australie-Méridionale, Australie-Occidentale, Nouvelle-Galles du Sud, Queensland, Tasmanie, Victoria
    Territoires : Territoire (sans « s ») du Nord, Territoire de la capitale australienne

    Villes : Adélaïde, Brisbane, Hobart, Melbourne, Perth, Port Augusta, Sydney

    Contentieux : contentieux de souveraineté maritime avec le Bangladesh et l’Inde

    Divers
    Darwin, Pine Gap (bases américaines)
    terre d’Arnhem (territoire du Nord)
    six territoires dépendants
    île Christmas

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : protestantisme, catholicisme
    Et aussi : orthodoxie, bouddhisme, islam, hindouisme

    Langues
    Langue officielle : anglais (de fait)
    Autres langues : mandarin, italien, arabe, grec, cantonais, vietnamien... (communautés nationales présentes)

    Médias
    Fairfax (groupe médias : journaux, magazines, radio, Internet)
    The Australian (quotidien national, Sydney) (1964) (libéral)

    DIVERS

    Aborigènes
    Aussies (surnom donné par les Anglais)
    bogans (ploucs)
    « solution du Pacifique » (politique migratoire)

    Entreprises : Westpac (banque), BHP Billiton (géant minier), Rio Tinto
    (multinationale minière anglo-australienne), Loy Yang Power (centrale thermique), Macquarie Generation (centrale électrique), Wesfarmers (groupe industriel, assureur, énergie, première entreprise australienne)

    #pays #australie #oceanie

     

  • *

    Philippines (les), f.

    Nom officiel : République des Philippines
    Habitants : Philippin(e)s
    Monnaie : 1 peso philippin (PHP) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1987
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Rodrigo DUTERTE (PDP-Laban)
    Siège du chef de l’État : palais de Malacañan (Manille)
    Pouvoir législatif : Congrès bicaméral, Kongreso (Sénat et Chambre des représentants)
    Et aussi... : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées des Philippines

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    LDP : Laban ng Demokratikong Pilipino ; Lutte pour des Philippines démocratiques (fondé en 1988)
    MNLF : Moro National Liberation Front ; Front de libération nationale moro (moro est un adjectif désignant une minorité nationale)
    NPC : Nationalist People’s Coalition ; Coalition nationaliste populaire (droite) (formée en 1992)
    PDP-Laban : Partido Demokratiko Philipino-Lakas ng Bayan ; Parti populaire démocratique philippin - Pouvoir du peuple (fondé en 1983)
    PL : Partido Liberal ng Pilipinas ; Parti libéral des Philippines (fondé en 1946)
    PN : Partido Nacyonalista ; Parti nationaliste (conservateur) (fondé en 1907)
    UNA : United Nationalist Alliance ; Alliance nationaliste unifiée (alliance électorale nationaliste conservatrice) (formée en 2012)

    Groupes armés

    Abou Sayyaf (groupe islamiste, séparatiste)
    MILF : Moro Islamic Liberation Front ; Front de libération islamique moro (moro est un adjectif désignant une minorité nationale) (groupe sécessionniste) (1978-2014)
    NAP : Nouvelle Armée du peuple (guérilla communiste)

    PERSONNALITÉS

    M. Benigno AQUINO (III) (président de la République 2010-2016)
    Lino BROCKA (cinéaste)
    M. Joseph ESTRADA (ex-pt, destitué, 1998-2001)
    Mᵐᵉ Gloria Macapagal ARROYO (ex-présidente, 2001-2010)
    M. Manny PACQUIAO (« Pacman ») (boxeur et politicien)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 4 juillet 1946 (des États-Unis)
    Divers : 1898, déclaration d’indépendance de l’Espagne

    Personnalités
    Corazon AQUINO †, dite Cory, ex-présidente (1986-1992), veuve de « Ninoy » AQUINO †, figure de l’opposition, assassiné sous la dictature de MARCOS
    Ferdinand MARCOS † (ex-président, dictateur, 1965-1986)
    José RIZAL † (un des pères de l’indépendance)

    Divers
    Pouvoir du peuple (People Power) ou « EDSA » (« EDSA 1 », 2, 3)

    TERRITOIRE

    Capitale : Manille (Manillais[es])

    Divisions administratives : les Philippines sont divisées en 80 provinces et 39 villes sous charte

    Villes : « metro Manila » (Manille et son agglomération regroupant 17 villes), Caloocan, Makati, Quezon City, Davao, Cebu

    Contentieux : Contentieux de souveraineté avec la Chine, le Vietnam, la Malaisie, Brunei (et Taïwan) à propos des îles Spratleys

    Divers
    Mindanao (base du groupe rebelle MILF)
    archipel de Sulu
    Basilan, Bohol, Catanduanes, Cebu, Leyte, Luçon, Masbate, Mindanao, Mindoro, Negros, Palawan, Panay, Samar, Sulu, Tawi-Tawi... (îles principales)
    archipel de plus de 7 000 îles, moins d’un millier habitées

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme
    Et aussi : islam, évangélisme

    Langues
    Langues officielles : philippin (tagalog), anglais
    Autres langues : cebuano, tagalog, ilocano, hiligaïnon, bicol, winaray, pampangan, pangasinan

    Médias
    Philippine Daily Inquirer , Makati (Manille)

    DIVERS

    barangay : village d’avant la colonisation ; unité administrative
    Comprehensive Agrarian Reform Program (CARP) (réforme agraire, 1988)
    Famas (les) (Césars philippins)
    « guerre contre la drogue »
    Oplan Bantay Laya I (2001, opérations militaires) ; Oplan Bantay Laya II (2007)
    Scout Rangers (unité d’élite, Manille)

    #pays #philippines #asie #asie_du_sud_est

     

  • *

    compte

    règlement de comptes (truands) ≠ règlement de compte (comptabilité) [Jouette]
    un compte rendu, des comptes rendus
    compte épargne-temps
    elles se sont rendu compte
    reddition de comptes : « acte par lequel un comptable public présente les comptes de sa gestion à l’autorité devant laquelle il en est responsable » (TLF)
    compte de résultat

    #abécédaire #pluriel #langue_française #droit

     

  • *

    Papouasie-Nouvelle-Guinée (la)

    Nom officiel : État indépendant de Papouasie-Nouvelle-Guinée
    Habitants : Papouan(e)s-Néo-Guinéen(ne)s / Papou(e)s
    Monnaie : 1 kina (PGK) = 100 toeas

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle (État du Commonwealth)
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1975
    Chef de l’État : reine, ÉLISABETH II, représentée par le gouverneur général, M. Michael OGIO (non rattaché à un parti)
    Siège du chef de l’État : Port Moresby
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Peter O’NEILL (PNC)
    Siège du gouvernement : Port Moresby
    Pouvoir législatif : Parlement national monocaméral
    Et aussi... : Cour suprême ; la région autonome de Bougainville dispose d’un Parlement élu

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense de Papouasie-Nouvelle-Guinée

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    NA : National Alliance Party (fondé en 1995)
    PNC : People’s National Congress Party (parti de gouvernement)
    PNGP : Papua New Guinea Party (fondé en 2007)
    PP : People’s Party
    PPP : People’s Progress Party (conservateur) (fondé en 1968)
    THE : Triumph Heritage Empowerment Party (fondé en 2012)
    URP : United Ressources Party

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 16 septembre 1975 (de l’Australie)
    Divers : 1884-1888 : protectorat allemand ; territoire sous tutelle australienne (1902) ; 1920-1941 et 1945-1975 : mandat australien (SDN) ; invasion japonaise pendant la seconde guerre mondiale ; l’île de Bougainville devient une région autonome en 2004

    Personnalités
    M. Michael SOMARE (« père de l’indépendance »)

    TERRITOIRE

    Capitale : Port Moresby

    Divisions administratives : la Papouasie-Nouvelle-Guinée est divisée en 20 provinces, 1 région autonome et 1 district
    Provinces : Hela
    Région autonome : Bougainville

    Villes : Lae, Madang, Goroka, Mount Hagen

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : protestantisme
    Et aussi : catholicisme

    Langues
    Langues officielles : anglais, pidgin, hiri motu
    Autres langues : 860 langues locales

    DIVERS

    PNG LNG : Papua New Guinea Liquefied Natural Gas
    ressources minières (or, cuivre, nickel), pétrolières et gazières

    #pays #papouasie-nouvelle-guinée #océanie

     

  • *

    fleuves et rivières

    Le fleuve est un cours d’eau qui aboutit à la mer ; la rivière, un cours d’eau qui se jette dans un autre cours d’eau. Sous l’influence de l’anglais, où le mot river désigne aussi bien le fleuve que la rivière, les confusions sont fréquentes.

    fleuves himalayens : Brahmapoutre, Huang He (fleuve Jaune), Indus, Mékong, Salween, Yangzi (fleuve Bleu) ; également : l’Irrawaddy prend sa source non loin de l’Himalaya

    #abécédaire #noms_géographiques #anglais

     

  • *

    Indonésie (l’), f.

    Nom officiel : République d’Indonésie
    Habitants : Indonésien(ne)s
    Monnaie : 1 roupie (ou roupiah) indonésienne (IDR) = 100 sen

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    (2016)

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1945 (abrogée puis restaurée)
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Joko Widodo (« Jokowi ») (PD)
    Siège du chef de l’État : palais de l’Indépendance (Djakarta)
    Pouvoir législatif : Assemblée consultative du peuple bicamérale (Conseil représentatif et Chambre des représentants)
    Et aussi... : Cour suprême (Mahkamah Agung) ; Cour constitutionnelle (Mahkamah Konstitusi)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées indonésiennes, Angkatan Bersenjata Republik Indonesia (ABRI)
    Services de renseignement : Badan Intelijen Negara (BIN)
    Et aussi... : Kopassus : « bérets rouges » indonésiens (forces spéciales)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    FPI : Front des défenseurs de l’islam (fondé en 1998) (ultraconservateur)
    Gerindra (fondé en 2008)
    Golkar (fondé en 1964 par les forces armées)
    Nahdlatul Ulama : Renaissance des oulémas (traditionaliste) (fondé en 1926)
    PAN : Parti du mandat national (fondé en 1998)
    PD : Parti démocrate (fondé en 2001)
    PDI-P : Parti indonésien de lutte (centre gauche, au pouvoir) (fondé en 1998)
    PKB : Parti du réveil national (laïc) (fondé en 1999)
    PPP : Parti pour l’unité et le développement (coalition musulmane) (formée en 1973)

    Groupes armés

    Hasmi : Harakah Sunni for the Indonesian Society
    JI : Jemaah Islamiyah (salafiste djihadiste, lié à Al-Qaida) (formé en 1993)

    PERSONNALITÉS

    M. Ma’ruf Amin (vice-président depuis 2019, conservateur)
    M. PRABOWO Subianto (candidat à la présidentielle en 2014 et 2019)
    M. Basuki Tjahaja Purnama, dit AHOK (ex-gouverneur de Djakarta, condamné pour blasphème en 2017)
    M. Susilo Bambang Yudhoyono (ancien président de la République 2004-2014, surnommé « SBY »)
    Mᵐᵉ Megawati Sukarnoputri (ex-présidente, 2001-2004) (fille de Sukarno) (indiquer nom et prénom à chaque fois)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 17 août 1945 (proclamation de l’indépendance des Pays-Bas)
    Divers : octobre 2002 : attentat de Bali ; 2004 : tsunami, qui touche particulièrement la province d’Atjeh (Sumatra)
    Ordre nouveau (régime de SUHARTO)
    Reformasi (transition démocratique post-1998)

    Personnalités
    Theys Eluay † (chef indépendantiste papou, assassiné en 2001)
    SUHARTO † (plutôt que Soeharto) (dictateur, chute en 1998)
    SUKARNO † (plutôt que Soekarno) (ne pas indiquer de prénom [Ahmad ou Ahmed]) (« père de l’indépendance » en 1945, au pouvoir jusqu’en 1966-1967)
    Abdurrahman Wahid † (musulman modéré, ex-chef de l’État, d’octobre 1999 à juillet 2001) (dit « Gus Dur », « l’oncle Abdurrahman », PKB)

    TERRITOIRE

    Capitale : Djakarta (île de Java)

    Divisions administratives : L’Indonésie est divisée en 34 provinces (provinsi-provinsi, singulier provinsi)
    Province autonome : Atjeh (LOGA, loi sur le gouvernement d’Atjeh, 2006)
    Région spéciale : Yogyakarta
    ...
    Villes : Bandung, Surabaya (île de Java), Medan, Palembang, Makassar, Semarang

    Contentieux : contentieux de frontière terrestre (zone frontalière Tanjung Datu et Camar Wulan) et maritime (bloc pétrolier Ambalat dans la mer des Célèbes) avec la Malaisie ; contentieux de frontière maritime avec Singapour (nord de Batam)

    Divers
    État archipélagique composé des îles de Java, Sumatra, Kalimantan (à Bornéo), Sulawesi (Célèbes), Bali, Nouvelle-Guinée (en partie), Moluques...
    mer de Céram

    trois mille îles habitées

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : islam
    Et aussi : protestantisme, catholicisme, hindouisme, bouddhisme
    premier pays musulman du monde

    Langues
    Langue officielle : indonésien (bahasa indonesia)
    Autres langues : anglais, néerlandais, dialectes locaux (javanais...)

    Médias
    Kompas (« la boussole » : quotidien)

    DIVERS

    ressources en hydrocarbures
    mouvement 212
    pancasila (le) (« cinq principes »), philosophie/idéologie de l’État indonésien

    Membre de : Anase

    Papouasie
    La Nouvelle-Guinée occidentale, ou Irian Jaya, ou Papouasie, regroupe deux provinces : la Papouasie occidentale, qui comprend la partie extrême-occidentale de la Nouvelle-Guinée (en fait la péninsule dite « Vogelkop » [« tête d’oiseau »], et ses îles environnantes, soit neuf districts), et la Papouasie, qui se voit attribuer le territoire restant (soit vingt-sept districts).
    Armée de libération nationale de la Papouasie occidentale (TPNPB)
    Organisation pour une Papouasie libre (OPM)
    simulacre de référendum en 1969
    villes : Fakfak, Jayapura (capitale), Manokwari,Merauke, Sorong
    mine de Grasberg ; axe Trans-Papouasie

    #pays #asie #indonésie #asie_du_sud_est

     



  • *

    Libye (la)

    Nom officiel : État de Libye (dans l’attente de l’adoption d’une Constitution)
    Habitants : Libyen(ne)s
    Monnaie : 1 dinar libyen (LYD) = 1000 dirhams

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : État en transition démocratique
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : déclaration constitutionnelle transitoire d’août 2011 (nouvelle Constitution en cours de rédaction)
    Chef de l’État : contestation pour le titre de président de la Chambre des représentants entre M. Aguila Salah ISSA (à Tobrouk, non rattaché à un parti) et M. Fayez SARRAJ (à Tripoli)
    Siège du chef de l’État : Tobrouk
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Abdallah AL-THANI (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : Al-Beïda
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Congrès général du peuple, élu démocratiquement en 2012, remplace le Conseil national de transition)
    Et aussi... : Cour suprême ; Conseil national de transition (prend en main les débuts de la transition démocratique, basé à Tripoli) ; Congrès général du peuple (succède au CNT) ; Assemblée constituante (Conseil des soixante)
    Doublon institutionnel : institutions (Parlement et gouvernement) élues à Tobrouk (reconnues par la communauté internationale) ; institutions (Parlement et gouvernement) établies de force à Tripoli

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée nationale libyenne
    Police : police nationale libyenne

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    AFN : Alliance des forces nationales (libéral) (fondé en 2012)
    Al-Watan : Parti national libyen (salafiste) (fondé en 2011)
    PJC : Parti de la justice et de la construction (islamiste) (fondé en 2012)
    PFN : Parti du front national (libéral progressiste) (ex—Front de salut libyen formé en exil en 1981)

    Groupes armés

    AQMI : Al-Qaida au Maghreb islamique (ou Al-Mourabitoune) (islamiste djihadiste) (issu du GSPC algérien, formé en 2007)
    Fajr Libya : Aube de la Libye (milice islamiste)
    MCCI : Majilis Choura Chabab Al-Islam ; Conseil consultatif de la jeunesse islamique (allégeance à l’OEI, salafiste djihadiste) (fondé en 2014)
    MSC : Conseil consultatif des moudjahidins des environs de Jérusalem (djihadiste, allégeance à l’OEI) (fondé en 2012)

    PERSONNALITÉS

    maréchal Khalifa HAFTAR

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 24 décembre 1951 (du mandat des Nations unies)
    Divers : vicissitudes de la transition démocratique : huit mois de conflit (début de la révolution le 17 février 2011 - chute de Mouammar Kadhafi le 30 octobre 2011) ; Constituante décidée démocratiquement en février 2014

    Période kadhafiste
    Jamahiriya (République, « État des masses ») arabe libyenne populaire et socialiste ; Grande Jamahiriya ; jamahirien
    congrès populaires de base, comités révolutionnaires
    Iran-Libya Sanctions Act (ILSA), 1996
    Livre vert
    le Guide de la révolution

    Personnalités
    Omar Al-MOKHTAR † (résistance contre les Italiens, années 1930)
    roi Idriss Al-SENOUSSI † (1950)

    TERRITOIRE

    Capitale : Tripoli (Tripolitain[e]s)

    Divisions administratives : La Libye est divisée en 22 districts (shabiyat)
    Villes : Bani Walid, Benghazi, Brega, Cheguiga, Ghariane, Ghadamès, Misrata (plutôt que Misourata), Mizda, Ras Lanouf, Sabratha, Sebha, Sorman, Syrte, Taourgha, Tarhouna, Tobrouk, Zaouia (plutôt que Zawiya), Zintan, Zouara (plutôt que Zwara)

    Divers
    djebel Nefoussa (massif montagneux)
    Cyrénaïque, Fezzan (régions)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam sunnite
    Religion principale : islam sunnite (pas de prise en compte de l’islam chiite)
    Et aussi : christianisme, hindouisme, liberté de culte pour les autres confessions que l’islam

    Langues 
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : italien, anglais, berbère

    DIVERS

    révolution du 17 février 2011
    économie de rente pétrolière
    entreprises : Compagnie pétrolière nationale libyenne (LNOC)
    OEI en Libye
    thouwar (membres des bataillons ayant combattu Kadhafi) (pluriel de thaïr )
    tribus : les Hassaouna ; Kadhafa ; Machachiya ; Magariha ; Nawil ; Ouarfalla ; Ouarshafana ; Siaan ; Tarhouna ; Zintan
    Senoussi (ancien roi ; famille) ; confrérie des Senoussi
    les populations touboues

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20617

    #pays #libye #afrique #afrique_du_nord

     

  • *

    État/état

    nouveaux États indépendants (NEI) (ex-soviétiques)
    État-nation
    État-providence
    État-parti (mais État partie)
    État membre
    État de droit
    « État voyou » ; « État profond »
    état civil (sans trait d’union)
    le discours annuel sur l’état de l’Union (États-Unis)
    les États généraux (1789)

    #abécédaire #traits_d'union #guillemets #majuscules #minuscules #états-unis

     

  • *

    Nigeria (le)

    Nom officiel : République fédérale du Nigeria
    Habitants : Nigérian(e)s
    Monnaie : 1 naira (NGN) = 100 kobos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1999
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Muhammadu BUHARI (APC) (depuis 2015)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Abuja)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale bicamérale (Sénat et Chambre des représentants)
    Et aussi... : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées nigérianes
    Police : force de police fédérale du Nigeria
    Services de renseignement : SSS (State Security Service)
    Et aussi... : Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ANPP : All Nigeria People’s Party ; Parti de tous les peuples du Nigeria (conservateur) (fondé en 1998)
    APC : All Progressives Congress (ex-coalition d’opposition, au pouvoir) (formée en 2013)
    PDP : People’s Democratic Party ; Parti démocratique du peuple (libéral) (parti présidentiel entre 1999 et 2015, fondé en 1998)

    Groupe armé

    Boko Haram (groupe salafiste djihadiste nigérian, formé au début des années 2000 dans l’État de Borno, a prêté allégeance à l’Organisation de l’État islamique en 2015)
    (boko, « book » en pidgin ; haram, « interdit » en arabe)

    PERSONNALITÉS

    M. Goodluck JONATHAN (ex-président, 2010-2015)
    M. Olusegun OBASANJO (ex-président, 1999-2007)
    M. Aboubakar SHEKAU (leader de Boko Haram)
    M. Umaru YAR’ADUA (ex-président, 2007-2010, « poulain » de M. OBASANJO)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1ᵉʳ octobre 1960 (du Royaume-Uni)
    Divers : guerre du Biafra (1967-1970)

    Personnalités
    Moshood ABIOLA † (président en 1993, élection annulée par les militaires)
    Mohamed YUSUF † (fondateur du groupe Boko Haram)

    TERRITOIRE

    Capitales : Abuja (capitale fédérale) et Lagos (capitale économique, Lagosien[ne]s)

    Divisions administratives : Le Nigeria est divisé en 36 États et 1 territoire
    Villes : Aba, Baga, Benin City (prostitution), Calabar, Ekets, Enugu, Ibadan, Ibenos, Jos, Kaduna, Kano, Kumo, Maiduguri, Onitsha, Port Harcourt, Yenagoa, Zaria

    Divers
    État musulman de Katsina (Nord) ; État de Cross River
    delta du Niger (région pétro-gazière)
    fleuve Niger
    golfe de Guinée

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : islam, christianisme
    Et aussi : animisme

    Langues 
    Langue officielle : anglais
    Autres langues : haoussa, yorouba, ibo

    DIVERS

    Membre de : l’Union africaine, la Cedeao, la CBLT
    ethnies : Annangs, Ibibios, Ibos, Ijaws, Itsérikis, Modakékés, Ogonis, Yoroubas...

    #pays #nigeria #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    jaune

    les « gilets jaunes » (France, 2018) ; les « chemises jaunes » (Thaïlande)
    le fleuve Jaune ; la mer Jaune
    un Jaune (Asiatique) ; un « jaune » (personne qui travaille quand ses collègues font grève) ; un jaune (pastis)
    la fièvre jaune ; le « péril jaune »
    des jaunes d’œufs
    « livres jaunes », « films jaunes » (érotiques, en Chine)

    #abécédaire #couleurs #france #chine #guillemets #surnoms #noms_géographiques

     



  • *

    Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) (l’), f.

    en anglais, Organization of the Petroleum Exporting Countries (OPEC)

    Acte fondateur : 1960, à Bagdad
    Siège : Vienne (Autriche)
    Nature des fonctions : coordination des politiques d’exportation du pétrole
    Quadrillage géographique : mondial (Afrique, Amériques, Proche-Orient)

    Note : l’organisation ne rassemble pas tous les pays producteurs de pétrole (Bahreïn, Brunei, les États-Unis, le Mexique, la Norvège, Oman, le Royaume-Uni, la Russie et les anciennes république soviétiques n’en sont pas membres)

    ORGANES PRINCIPAUX

    secrétariat (organe exécutif, 1961, sis à Vienne depuis 1965)

    TRAITÉS ET CONVENTIONS

    OFID : Opec Fund for international Development (1976)

    MEMBRES (14) :

    Algérie (depuis 1969)
    Angola (depuis 2007)
    Arabie saoudite (fondateur)
    Émirats arabes unis (depuis 1967)
    Équateur (depuis 1973, suspendu entre 1992 et 2007)
    Gabon (depuis 1975, retrait entre 1995 et 2016)
    Indonésie (depuis 1962, suspendu entre 2009 et 2016)
    Iran (fondateur)
    Irak (fondateur)
    Koweït (fondateur)
    Libye (depuis 1962)
    Qatar (depuis 1961)
    Venezuela (fondateur)
    Nigeria (depuis 1971)

    DIVERS

    cartel ; le Cartel
    Les membres réunis détiennent 81 % des réserves prouvées de pétrole brut (2015).
    L’OPEP influe sur le cours mondial du brut par l’instauration ou la levée de plafonds de production ; mise en commun et équilibrage des quantités pompées. L’objectif premier de l’organisation est de stabiliser le cours du baril de brut. Rivalités historiques entre l’Arabie saoudite et l’Iran.

    #organisations_internationales

     

  • *

    Zambie (la)

    Nom officiel : République de Zambie
    Habitants : Zambien(ne)s
    Monnaie : 1 kwacha (ZMW) = 100 ngwee

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1991
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Edgar LUNGU (PF)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Lusaka)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : force de défense zambienne
    Police : service de police de Zambie (ZPS)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ANC : African National Congress (fondé en 1951, scission du Congrès national de Rhodésie du Nord, devient le Zambian Africain National Congress en 1958, interdit en 1959)
    MMD : Movement for Multiparty Democracy ; Mouvement pour la démocratie multipartite (opposition) (fondé en 1991)
    PF : Patriotic Front ; Front patriotique (au pouvoir) (fondé en 2001)
    UNIP:United National Independance Party ; Parti uni pour l’indépendance nationale (scission de l’ANC, ancien parti unique de M. Kenneth KAUNDA, au pouvoir entre 1964 et 1991)
    UPND : United Party for National Development ; Parti uni pour le développement national (opposition) (fondé en 1998)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 24 octobre 1964 (du Royaume-Uni)
    Divers : ex-Rhodésie du Nord (1911-1964) ; partie de la Fédération de Rhodésie et du Nyassaland (1953-1963) ; période autoritaire Kaunda (1964-1991)

    Personnalités
    M. Kenneth KAUNDA (premier président de la République, appelé le « Gandhi africain », père de l’indépendance)

    TERRITOIRE

    Capitale : Lusaka (Lusakois[es])

    Divisions administratives : La Zambie est divisée en 10 provinces
    Villes : Livingston, Ndola, Chipata, Chingola, Kabwe, Luanshya, Mufulira

    Divers
    barrage de Kafue Gorge
    Chambezi (mines de cuivre)
    Copperbelt (« ceinture de cuivre »)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : protestantisme, catholicisme
    Et aussi : croyances traditionnelles, islam

    Langues 
    Langue officielle : anglais
    Autres langues : langues bantoues (bemba, nyanja, tonga, lozi, kaonde, lunda, luvale), 70 langues reconnues

    DIVERS

    coexistence de 73 ethnies
    compagnie nationale d’électricité Zesco
    News Diggers (quotidien indépendant)

    #pays #zambie #afrique #afrique_des_grands_lacs

     


  • *

    Espagne (l’), f.

    Nom officiel : royaume d’Espagne
    Habitants : Espagnol(e)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle régionalisée
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1978
    Chef de l’État : roi, FELIPE VI
    Siège du chef de l’État : palais de la Zarzuela (Madrid)
    Chef du gouvernement : président du gouvernement, M. Pedro SÁNCHEZ (PSOE) (depuis 2018)
    Siège du gouvernement : palais de la Moncloa (Madrid)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Congrès des députés, Sénat) (les Cortes)
    Et aussi : Les communautés autonomes disposent de leurs propres organes exécutifs et législatifs ; l’organisation des compétences des institutions régionales et nationales donne une grande marge d’action aux communautés autonomes (État régionalisé, quasi fédéral).

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées espagnoles, armée de terre, air, marine
    Police : corps national de la police d’Espagne (CNP), garde civile
    Services de renseignement : Centre national de renseignement (CNI)
    Et aussi : Cour suprême (plutôt que Tribunal suprême)
    La communauté autonome de Catalogne dispose de sa propre force de police, qui s’ajoute aux deux divisions nationales.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis nationaux

    Equo (écologistes) (fondé en 2011)
    IU : Izquierda Unida ; Gauche unie (coalition extrême gauche) (fondé en 1986)
    PCE : Parti communiste d’Espagne (marxiste) (fondé en 1921)
    PP : Parti populaire (droite conservatrice) (fondé en 1989)
    Podemos (gauche) (fondé en 2014)
    PSOE : Parti socialiste ouvrier espagnol (centre gauche) (fondé en 1879 ; interdit entre 1936 et 1977)

    Partis régionaux

    BNG : Bloc nationaliste galicien (Bloque Nacionalista Galego) (coalition de régionalistes de gauche) (fondé en 1982)
    BLOC : Bloc nationaliste valencien (gauche régionaliste) (fondé en 1997)
    CNN : Centre nationaliste canarien (centriste régionaliste) (fondé en 1992)
    CDC : Convergence démocratique de Catalogne (centriste, nationaliste catalan) (fondé en 1974)
    C’s : Citoyen - Parti de la citoyenneté (centre gauche) (fondé en 2005)
    EH : Euskal Herritarok (fondé en 1998, interdit en 2003)
    EH Bildu : Réunir le Pays basque (coalition de la gauche indépendantiste basque) (fondé en 2012)
    FAC : Forum des Asturies (fondé en 2011)
    PNV : Parti nationaliste basque (centriste) (fondé en 1896)
    PSE : Parti socialiste d’Euskadi (branche du PSOE espagnol) (fondé en 1977)
    Vox (extrême droite) (fondé en 2013)

    Groupes armés

    Batasuna : Unité (extrême gauche indépendantiste basque) (2001-2013, interdit à partir de 2003)
    ETA : Euskadi ta Askatasuna ; Pays basque et liberté (groupe armé indépendantiste) (formé en 1959)

    Et aussi
    Democracia real ya ! (mouvement, plate-forme)
    mouvement du 15-M (ou mouvement du 15-Mai) (le 15-M)

    PERSONNALITÉS

    M. Ángel ACEBES (PP, proche des Légionnaires du Christ)
    M. José María AZNAR (président 1996-2004)
    M. Felipe GONZÁLEZ (président 1982-1996)
    M. José MONTILLA (Catalogne, président du gouvernement)

    HISTOIRE

    Dates
    1939 : la Retirada (« retraite ») (guerre d’Espagne) ; Seconde République espagnole (1931-1939) ; 11 mars 2004 : attentats du 11-Mars

    Personnalités
    Francisco FRANCO † (le Caudillo)
    cardinal Vicente ENRIQUE Y TARANCÓN † (rénovateur) (1907-1994)
    Wolfram VON RICHTHOFEN † (légion Condor) (1895-1945)

    Divers
    légion Condor (Guernica)
    colonne Durruti

    TERRITOIRE

    Capitale : Madrid (Madrilène[s])
    Superficie  : 505 911 km²
    Longueur de côtes  : 4 964 km
    ZEE  : 1 039 233 km²

    Divisions administratives : L’Espagne est divisée en 17 communautés autonomes (autonomias) , 2 villes autonomes, 50 provinces et environ 8 000 municipalités.
    Communautés autonomes : Andalousie, Aragon, Principauté des Asturies, îles Baléares, communauté autonome basque, Canaries, Cantabrie, Castille-La Manche, Castille-et-León, Catalogne, Estrémadure, Galice, communauté de Madrid, région de Murcie, communauté de Navarre, La Rioja, communauté valencienne.
    Villes autonomes : Ceuta, Melilla

    Divers 
    Costa Brava
    Costa Dorada
    Canaries
    El Medano, El Hierro (villes des Canaries)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : catholicisme

    Langues 
    Langue officielle : castillan (dans l’ensemble de l’Espagne)
    Autres langues : catalan (officiel en Catalogne, aux îles Baléares, dans la Communauté valencienne), basque (officiel au Pays basque, en Navarre), galicien (officiel en Galice), aranais (officiel au Val d’Aran), aragonais, asturien, estrémègne

    Alphabet
    á é í ó ú ü Á É Í Ó Ú Ü
    ñ Ñ

    Médias
    El País (quotidien national) (1976)

    DIVERS

    année sainte compostellane
    aéroport de Barajas (Madrid, attentat ETA décembre 2006)
    Banco Bilbao Vizcaya Argentaria (BBVA)
    Conférence épiscopale
    Fundación Pablo Iglesias
    les « indignés »

    Pays basque

    Bataillon basque espagnol (extrême droite)
    etarra(s) (membre de l’ETA)
    abertzale (« patriote », tendance de gauche)
    accords de Lizarra-Garazi (1998)
    plan Ibarretxe
    Groupes antiterroristes de libération (GAL)
    « guerre sale » (GAL)

    #pays #espagne #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    Bangladesh (le)

    Nom officiel : République populaire du Bangladesh
    Habitants : Bangladai(se)s
    Monnaie : 1 taka (BDT) = 100 paisa

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1972
    Chef de l’État : président de la République, M. Abdul HAMID (AL)
    Siège du chef de l’État : palais du Bengale (Dacca)
    Chef du gouvernement : première ministre, Mᵐᵉ Sheikh HASINA Wajed (AL)
    Siège du gouvernement : maison du peuple (Dacca)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral : Chambre du peuple (Jatya Sangsad)
    Et aussi... : Cour suprême

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    AL : Ligue Awami (social-démocrate) (fondé en 1949)
    BNP : Bangladesh Jatiyatabadi ; Parti nationaliste du Bangladesh (libéral, nationaliste bengali) (fondé en 1978)
    JI : Jamaat-e-Islami Bangladesh ; Parti islamiste du Bangladesh (fondé en 1941) (interdit entre 1971 et 1978, puis en 2013 par la Cour suprême)
    PCB : Parti communiste du Bangladesh (fondé en 1948)

    Note : Deux partis politiques, la Ligue Awami (AL) et le Parti nationaliste du Bangladesh (BNP), se succèdent au pouvoir tous les cinq ans depuis 1990.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1971 (du Pakistan), par une guerre de libération du Bangladesh et avec le soutien militaire de l’Inde contre le Pakistan (troisième guerre indo-pakistanaise)
    Divers : nom précédent : Pakistan oriental, Bengale oriental

    territoire

    Capitale : Dacca

    Villes : Chittagong (premier port), Cox’s Bazar, Dholghata, Gwadar (port), Maeshkhali (île), Matarbari (projet japonais de port en eau profonde), Sonadia

    Contentieux : contentieux de souveraineté maritime avec la Birmanie et l’Inde

    Divers
    golfe du Bengale

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : islam
    Et aussi : liberté de culte

    Langues
    Langue officielle : bengali
    Autres langues : anglais (langue courante), ourdou, hindi

    DIVERS

    The Daily Star (Dacca)

    Rohingyas, peuple devenu apatride ; le régime birman les considère comme bangladais et le régime bangladais les considère comme birmans

    #pays #bangladesh #asie #asie_du_sud

     

  • *

    ASIE

    PAYS

    Afghanistan, Azerbaïdjan, Bangladesh, Bhoutan, Birmanie, Brunei, Cambodge, Chine, Corée du Nord, Corée du Sud, Inde, Indonésie, Japon, Kazakhstan, Kirghizstan, Laos, Malaisie, Maldives, Mongolie, Népal, Ouzbékistan, Pakistan, Philippines, Russie → Europe, Singapour, Sri Lanka, Tadjikistan, Taïwan, Thaïlande, Timor-Leste, Turkménistan, Turquie → Europe, Vietnam

    ORGANISATIONS

    AASCR : Association de l’Asie du Sud pour la coopération régionale (en anglais, South Asian Association for Regional Cooperation, Saarc) (Afghanistan, Bangladesh, Bhoutan, Inde, Maldives, Népal, Pakistan, Sri Lanka)
    Anase : Association des nations de l’Asie du Sud-Est (en anglais Asean) (Birmanie, Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Vietnam)
    Anase + 3 (les mêmes + Chine, Corée du Sud, Japon)
    APEC : Asia-Pacific Economic Cooperation, Coopération économique Asie-Pacifique
    groupe de Colombo (avril-mai 1954 : Inde, Pakistan, Ceylan, Birmanie, Indonésie)
    OCS : Organisation de coopération de Shanghaï (ex-groupe de Shanghaï) (Chine, Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Russie, Tadjikistan ; observateurs : Afghanistan, Inde, Iran, Mongolie, Pakistan)
    Otase : Organisation du traité de l’Asie du Sud-Est (1954-1977) (États-Unis, Royaume-Uni, France [jusqu’en 1965], Australie, Nouvelle-Zélande, Pakistan, Philippines, Thaïlande)

    DIVERS

    Asie centrale, Asie intérieure, Asie orientale
    Asie Mineure
    Asie du Sud, Asie du Sud-Est, Asie de l’Est, Asie du Nord-Est

    « bande des quatre » : Corée du Sud, Taïwan, Singapour, Hongkong
    « Grande Asie centrale »

    #asie #continents #asie_centrale #asie_du_nord_est #asie_du_sud #asie_du_sud_est

     

  • *

    Argentine (l’), f.

    Nom officiel : République argentine (República Argentina)
    Habitants : Argentin(e)s
    Monnaie : 1 peso argentin (ARS) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1853 (multiples révisions, la dernière en 1994)
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la nation argentine, M. Mauricio MACRI (PRO) (depuis décembre 2015)
    Siège du chef de l’État : Quinta de Olivos (Buenos Aires) ; Casa Rosada (Buenos Aires)
    Pouvoir législatif : Parlement fédéral bicaméral, Congrès national (Chambre des députés et Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême
    Les provinces fédérées disposent de leurs gouvernements (gouverneur et vice-gouverneur), de leurs assemblées régionales et de leurs juridictions.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées argentines (armée de terre, air, marine)
    Police : police fédérale argentine et délégations locales
    Services de renseignement : service du renseignement de l’État (SIDE)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    AAA  : Alianza Anticomunista Argentina ; Alliance anticommuniste argentine (extrême droite) (1973-1976)
    Cambiemos : Coalition (centre-droite) (formée en 2015)
    CC-ARI : Coalición Cívica para la Afirmación de una República Igualitaria (Coalición Cívica ARI) ; Coalition civique ARI (centre) (formée en 2007)
    PRO : Propuesta Republicana ; Proposition républicaine (centre droit) (fondé en 2005)
    UCR : Unión Cívica Radical ; Union civique radicale ou Parti radical (centre gauche) (fondée en 1891)

    FPV : Frente Para la Victoria ; Front pour la victoire (centre gauche) (coalition formée en 2003)
    FR : Frente Renovador ; Front rénovateur (coalition formée en 2013)
    PCA : Partido Comunista de la Argentina ; Parti communiste d’Argentine (gauche) (fondé en 1918)
    PJ : Partido Justicialista ; Parti justicialiste (ou Partido Peronista, Parti péroniste) (coalition de toutes orientations) (formée en 1946)
    Progresistas (coalition de centre-gauche, dont PS) (formée en 2015)
    PS : Partido Socialista ; Parti socialiste (gauche) (fondé en 1896)

    PERSONNALITÉS

    Mᵐᵉ Cristina FERNÁNDEZ (anciennement FERNÁNDEZ DE KIRCHNER) (présidente 2007-2015)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : proclamée le 25 mai 1810, acquise le 9 juillet 1816 (de l’Espagne)
    Divers : période de dictature entre 1976 et 1983

    TERRITOIRE

    Capitale : Buenos Aires

    Divisions administratives : L’Argentine est divisée en 23 provinces + la ville autonome de Buenos Aires

    Contentieux : Malouines (territoire disputé avec le Royaume-Uni), aussi appelées îles Falkland, Malvinas

    Terre de Feu
    Ushuaia

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues
    Langue officielle : espagnol

    DIVERS

    « révolution de mai » (1810)
    « grands-mères de la place de Mai »
    kirchnérisme, kirchnériste
    « modèle K »
    piqueteros

    #pays #argentine #amériques #amérique_latine

     

  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message