Correcteurs

compte officiel

  • *

    sommet

    sommet des Amériques
    sommet(s) de la Terre (Stockholm 1972 ; Rio 1992 ; Johannesburg 2002)
    Sommet de la francophonie

    #abécédaire #minuscules

     

  • *

    Nouvelle-Calédonie (la)

    territoire français

    Nom officiel : territoire de Nouvelle-Calédonie et dépendances
    Habitants : Néo-Calédonien(ne)s
    Monnaie : 1 franc pacifique (XPF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : sui generis, collectivité à statut particulier rattachée à la France, quasi autonome
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution française de 1958 aménagée par l’accord de Nouméa (1998)
    Chef de l’État : président de la République, M. François HOLLANDE (PS)
    Siège du chef de l’État : palais de l’Élysée (Paris)
    Chef du gouvernement : président du gouvernement, M. Louis MAPOU (depuis 2021)
    Siège du gouvernement : Nouméa
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Congrès du territoire)
    Et aussi... : Cour d’appel de Nouméa ; Sénat coutumier rassemblant les conseils coutumiers kanaks (compétent sur les questions liées au statut personnel des Kanaks)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : sans, la défense du territoire est assurée par l’armée française
    Police : police nationale française

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Calédonie ensemble (centre droit) (fondé en 2008)
    Construisons notre nation arc-en-ciel
    Éveil océanien (l’) (défendant les intérêts wallisiens et futuniens) (fondé en 2019)
    FLNKS : Front de libération nationale kanak et socialiste (indépendantiste kanak) (fondé en 1984)
    Palika : Parti de libération kanak (indépendantiste) (fondé en 1975)
    Parti travailliste (extrême gauche) (fondé en 2007)
    Union calédonienne (indépendantiste) (fondé en 1953)

    PERSONNALITÉS

    M. Philippe GERMAIN (Calédonie ensemble) (président du gouvernement, 2015-2019)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : territoire toujours associé à la France

    Divers
    1988 : assaut d’Ouvéa, accords de Matignon-Oudinot
    1998 : accord de Nouméa

    Personnalités
    Jacques LAFLEUR † (anti-indépendantiste) (1932-2010)
    Jean-Marie TJIBAOU † (indépendantiste) (1936-1989)

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : le Caillou
    Capitale : Nouméa

    Divisions administratives : la Nouvelle-Calédonie est divisée en 3 provinces...
    Provinces : province des îles Loyauté, province Nord, province Sud

    ... et 8 aires coutumières
    Aires coutumières : Ajië-Aro, Djubéa-Kaponé, Drehu, Hoot Ma Waap, Iaai, Nengone, Paici-Camuki, Xârâcùù

    Îles : Beautemps-Beaupré, Grande Terre (la plus grande île de France), Ouvéa, Lifou, Maré, île des Pins...
    mer de Corail
    récifs d’Entrecasteaux
    Grand Lagon nord, Grand Lagon sud

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec la France et le Vanuatu à propos de l’île Matthew et de l’île Hunter

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme
    Et aussi : protestantisme

    Langues
    Langue officielle : français
    Autres langues : dialectes polynésiens et mélanésiens

    Médias
    Les Nouvelles calédoniennes, Nouméa (quotidien)

    DIVERS

    Caldoche (Blanc installé de longue date)
    « destin commun »
    les « événements » (années 1980)
    les « foulards rouges » (1969)
    Kanak(s), Kanake(s)
    Kanaky (nom donné à la Nouvelle-Calédonie par les indépendantistes)
    loyaliste = anti-indépendantiste
    Nouméa la Blanche
    Océanien(ne)s

    se référer à la fiche France : http://typo.mondediplo.net/messages/123

    #pays #nouvelle-calédonie #océanie

     

  • *

    Kenya (le)

    Nom officiel : République du Kenya
    Habitants : Kényan(e)s
    Monnaie : 1 shilling kényan (KEN) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république décentralisée
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2010
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Uhuru KENYATTA (TNA)
    Siège du chef de l’État : palais d’État (Nairobi)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral, Sénat et Assemblée nationale
    Et aussi... : Cour suprême ; Commission électorale indépendante (IEBC) ; gouverneurs et assemblées de comté

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense kényanes
    Police : force de police kényane (KPS)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CORD : Coalition pour les réformes et la démocratie (libéral, coalition d’opposition dont ODM) (formée en 2012)
    ODM : Orange Democratic Movement (libéral) (fondé en 2005)

    Jubilee Alliance (Coalition de gouvernement, formée en 2013)
    TNA : The National Alliance ; Parti de l’alliance nationale (parti présidentiel) (fondé en 2000)
    NARC : National Rainbow Coalition ; Coalition nationale arc-en-ciel (fondé en 2005)
    URP : United Republican Party ; Parti républicain uni (fondé en 2012)

    Note : multipartisme à partir de 1992.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 12 décembre 1963 (du Royaume-Uni)

    Personnalités
    Jomo KENYATTA †, père de l’indépendance

    TERRITOIRE

    Capitale : Nairobi (Nairobien[ne]s)

    Divisions administratives : Le Kenya est divisé en 47 comtés.

    Divers
    Villes : Lamu, Mombasa

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : protestantisme, catholicisme
    Et aussi : islam, animisme

    Langues 
    Langues officielles : anglais, swahili (langue nationale)
    Langues courantes : anglais, swahili, 40 autres langues

    DIVERS

    Dadaab (camp de réfugiés, essentiellement somaliens, proche de la frontière somalienne)
    Mau-Mau : deux majuscules et invariable (la révolte Mau-Mau, les combattants Mau-Mau)

    Membre de : l’EAC, l’IGAD, de l’UA

    #pays #kenya #afrique #afrique_des_grands_lacs

     

  • *

    Surinam (le)

    Nom officiel : République du Surinam
    Habitants : Surinamien(ne)s
    Monnaie : 1 florin du Surinam (SRG) = 100 cents

    Préférer « Surinam » à « Suriname », et « Surinamien » à « Surinamais »

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1987
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Chandrikapersad (dit « Chan ») SANTOKHI (VHP)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Paramaribo)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Haute Cour de justice
    présence d’une minorité créole et d’une minorité hindoustanie

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées du Surinam (armée de terre, air, marine)
    Police : corps de police du Surinam (KPS)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    KTPI : Kerukanan Tulodo Pranatan Ingit ; Parti pour l’unité nationale et la solidarité (javanais)
    NDP : Parti démocratique national (gauche) (fondé en 1987)
    NPS : Parti national (créole) (fondé en 1946)
    VHP : Parti de la réforme progressiste (ex-Parti hindoustani uni) (fondé en 1949)
    ABOP : Parti général de la libération et du développement (fondé en 1990)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 25 novembre 1975 (des Pays-Bas)

    TERRITOIRE

    Capitale : Paramaribo

    Divisions administratives : Le Surinam est divisé en 10 districts

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : pas de religion officielle
    Religions principales : hindouisme, protestantisme, catholicisme, islam
    Et aussi : cultes traditionnels

    Langues 
    Langue officielle : néerlandais
    Autres langues : anglais (courante)
    Et aussi : langues créoles, dialecte hindi

    PERSONNALITÉS

    M. Désiré Delano (dit « Desi ») BOUTERSE (NDP), président de 2010 à 2020

    DIVERS

    économie de rente : bauxite, or, pétrole

    #pays #surinam #amériques #amérique_latine

     

  • *

    Mozambique (le)

    Nom officiel : République du Mozambique
    Habitants : Mozambicain(e)s
    Monnaie : 1 metical (MZM) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2004
    Chef de l’État : président de la République, M. Filipe NYUSI (Frelimo)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Maputo)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Adriano Afonso MALEIANE (Frelimo) (depuis 2022)
    Siège du gouvernement : Maputo
    Pouvoir législatif : Assemblée de la République monocamérale
    Et aussi... : Cour suprême ; Conseil constitutionnel

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées de défense du Mozambique (FADM)
    Police : police de la République

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Frelimo : Front de libération du Mozambique (au pouvoir, socialiste) (fondé en 1962, devient un parti politique en 1977)
    MDM : Mouvement démocratique du Mozambique (opposition) (scission de la Renamo en 2009)
    Renamo : Résistance nationale mozambicaine (opposition) (ancienne guérilla armée MNR, Mouvement national de résistance, devenue parti politique depuis 1992) (fondé en 1975)

    Groupes armés

    Frelimo : Front de libération du Mozambique (au pouvoir, socialiste) (fondé en 1962, devient un parti politique en 1977)
    MNR : Mouvement national de résistance (guérilla) (fondé en 1975, devient le parti politique Renamo en 1992)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 25 juin 1975 (du Portugal)
    Divers : guerre civile (1977-1992)

    TERRITOIRE

    Capitale : Maputo (Maputais[es]), ex-Lourenço Marques

    Divers
    lac Nyassa (ou lac Malawi)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : catholicisme
    Et aussi : islam, protestantisme

    Langues  :
    Langue officielle : portugais
    Autres langues : makua, tsonga, chisena

    DIVERS

    ressources : charbon et gaz
    les Makondes
    les mambos

    #pays #mozambique #afrique #afrique_des_grands_lacs

     

  • *

    Monténégro (le)

    Nom officiel : Monténégro
    Habitants : Monténégrin(e)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 2007
    Chef de l’État : président de la République, M. Milo ĐUKANOVIĆ (DPS)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Cetinje)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Dritan ABAZOVIĆ (depuis 2022)
    Siège du gouvernement : Podgorica
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Skupština
    Et aussi... : Cour constitutionnelle ; Cour suprême
    haut degré de corruption selon la Commission européenne

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées monténégrines (armée de terre, air, marine)
    Police : police nationale
    Services de renseignement : agence de sécurité nationale

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    BS : Parti bosniaque (fondé en 2006)
    DCG : Monténégro démocratique (centre) (fondé en 2015)
    Demos : Alliance démocratique (centre droit) (fondé en 2015)
    DPS : Parti démocratique socialiste (au pouvoir jusqu’en 2020) (fondé en 1991, héritier de la Ligue des communistes de Yougoslavie)
    Forca : Nouveau Pouvoir démocratique (albanais) (fondé en 2005)
    NOVA : Nouvelle Démocratie serbe (conservateur) (fondé en 2009)
    Monténégro positif (écologiste social-démocrate) (fondé en 2012)
    Pour l’avenir du Monténégro : coalition d’opposition qui a pris le pouvoir en 2020
    SDP : Parti social-démocrate du Monténégro (gauche) (fondé en 1993)
    SNP : Parti populaire socialiste du Monténégro (centre gauche) (fondé en 1997)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 3 juin 2006 après référendum (séparation de la Serbie)
    Divers : royaume indépendant (1878-1918) puis rattaché à la Yougoslavie en 1918 ; République populaire du Monténégro puis République socialiste du Monténégro (nom du Monténégro en tant qu’État fédéré de Yougoslavie)
    Union de Serbie et Monténégro (2003-2006) ; République fédérale de Yougoslavie (1992-2003) ; République fédérative socialiste de Yougoslavie (1945-1991) ; royaume de Yougoslavie (1928-1945) ; État des slovènes, croates et serbes (1918-1828)
    sandjak de Novi Pazar

    TERRITOIRE

    Capitales : Podgorica (administrative) ; Cetinje (historique)

    Divisions administratives : Le Monténégro est divisé en 23 municipalités
    Villes : Andrijevica, Berane, Bijelo Polje, Cetinje (ancienne capitale royale du Monténégro), Gusinje, Nikšić, Plav, Pljevlja, Podgorica (capitale), Rožaje, Šavnik, Ulcinj

    Divers
    bouches de Kotor
    lac Shkodra ou lac Skadar (= lac de Scudari en italien) (partagé avec l’Albanie)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : orthodoxie (72 %) : Église orthodoxe serbe
    Et aussi : islam (19 %), catholicisme (3 %) (chiffres de 2011)

    Langues
    Langue officielle : monténégrin

    DIVERS


    marina de Porto Montenegro

    #pays #monténégro #europe #ex-yougoslavie #europe_du_sud

     

  • *

    Malaisie (la)

    Nom officiel : Malaisie
    Habitants : Malaisien(ne)s
    Monnaie : 1 ringgit (MYR) = 100 sen

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle fédérale
    Régime : non déterminé
    Texte fondamental : Constitution de 1957
    Chef de l’État : roi, M. Abdul Halim Muadzam Shah (jusqu’en 2016)
    Siège du chef de l’État : Istana Negara, palais royal (Kuala Lumpur)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. NAJIB Razak
    Siège du gouvernement : Kuala Lumpur
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Sénat, non élu, et Chambre des représentants, élue)
    Et aussi... : Cour fédérale ; s’ajoutent aux tribunaux civils des tribunaux religieux ; les États ont à leur tête un sultan (sauf Malacca, Penang, Sabah et Sarawak, qui ont à leur tête un gouverneur nommé par le gouvernement) ; un roi est élu tous les cinq ans parmi les 9 souverains (sultans) de la fédération ; le roi a avant tout un rôle honorifique (il a simplement le dernier mot sur la nomination du premier ministre)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées malaisiennes

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    BN : Barisan Nasional ; Front national (coalition composée de 13 partis communautaires et de 9 partis représentant les peuples du Sabah et du Sarawak, dominée par l’UMNO, droite) (formée en 1973)
    UMNO : United Malays National Organisation ; Organisation nationale des Malais unis (droite nationaliste) (fondé en 1946)

    DAP : Democratic Action Party (opposition chinoise) (fondé en 1966)
    PAS : Parti Islam se Malaysia ; Parti islamique panmalaisien (opposition) (scission de l’UMNO, fondé en 1951)
    PH : Pakatan Harapan ; Coalition de l’espoir (coalition mouvements de gauche) (formée en 2015)
    PSM : Parti Sosialis Malaysia ; Parti socialiste de Malaisie (fondé en 1998, autorisé en 2008)
    TERAS : Sarawak People’s Energy Party (fondé en 2013)

    Note : La coalition Barisan Nasional est au pouvoir depuis l’indépendance.

    AUTRES ORGANISATIONS

    Bersih (mouvement pour une réforme du système électoral, fondé en 2006)

    PERSONNALITÉS


    En Malaisie, les gens sont désignés par leur prénom et non par leur nom de famille : M. Mahathir Mohamad → M. Mahathir

    M. ABDULLAH Badawi
    M. ANWAR Ibrahim (opposition, Pakatan Rakyat)
    M. MAHATHIR Mohamad (premier ministre 1981-2003)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 31 août 1957 (du Royaume-Uni)
    Divers : ex-Fédération de Malaisie (1948-1963) ; 16 septembre 1963 : formation de la Malaisie ; Singapour est exclue de la fédération en 1965

    Personnalités
    Jaafar Abdul Rahman † (ex-roi, décédé en 2008)

    Divers
    ISA : Internal Security Act (permet la détention des suspects pendant soixante jours)
    NPE : nouvelle politique économique (discrimination positive dans les universités et dans le monde des affaires au profit des Malais)

    TERRITOIRE

    Capitales : Kuala Lumpur ; Putrajaya (capitale administrative)

    Divisions administratives : la Malaisie est divisée en 13 États auxquels s’ajoutent 3 territoires fédéraux (Kuala Lumpur, Putrajaya et Labuan). Ils sont répartis en 2 régions administratives, la Malaisie péninsulaire (11 États et 2 territoires fédéraux) et la Malaisie orientale, c’est-à-dire le nord de l’île de Bornéo (2 États et 1 territoire fédéral)

    États : sept sultanats (Johor, Kedah, Kelantan, Pahang, Perak, Selangor, Terengganu), Negeri Sembilan, Perlis (dirigé par un raja), quatre États dirigés par un « gouverneur honorifique » (Penang, Malacca, Sabah, Sarawak).

    Villes : Bahru, George Town, Ipoh, Kilang, Kota Kinabalu, Kuala Trengganu, Kuantan, Kuchin, Malacca, Miri, Oya, Penang, Port Kang, Sandakan, Seremban, Seria, Sibu, Tanjong Pagar

    Malaisie péninsulaire et Malaisie orientale

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec la Chine, les Philippines, le Vietnam, Brunei (et Taïwan) à propos des îles Spratleys ; contentieux de frontières terrestre (zone frontalière Tanjung Datu et Camar Wulan) et maritime (bloc pétrolier Ambalat dans la mer de Célèbes) avec l’Indonésie ; la Malaisie a échangé deux blocs d’hydrocarbures avec Brunei contre l’arrêt de ses revendications sur le corridor de Limbang

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : islam
    Religions principales : islam, bouddhisme
    Et aussi : hindouisme, christianisme, taoïsme

    Langues
    Langue officielle : malais
    Autres langues : anglais, dialectes chinois (cantonais, mandarin, hakka, min, fouzhou), tamoul, télégou, malayalam, pendjabi, thaï, langues indigènes (iban, kadazan)

    Médias
    New Straits Times (quotidien, Kuala Lumpur)

    DIVERS

    attention à différencier ethnie malaise et nationalité malaisienne
    hudud (le) : partie de la Charia islamique relative aux crimes, blasphème, adultère et tenue vestimentaire (programme politique du PAS)
    Bumiputras : « fils du sol », population malaise indigène représentant 10 % de la population)
    ressources en hydrocarbures

    Membre de : l’Anase

    #pays #asie #malaisie #asie_du_sud_est

     

  • *

    Lesotho (le)

    Nom officiel : royaume du Lesotho
    Habitants : Lesothan(e)s (Sothos)
    Monnaie : 1 loti (LSL) = 100 licente (singulier sente)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1993
    Chef de l’État : roi, LETSIE III
    Siège du chef de l’État : palais royal (Maseru)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Moeketsi MAJORO (ABC)
    Siège du gouvernement : Maseru
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Sénat et Assemblée nationale)
    Et aussi... : monarchie consacrée symbole vivant de l’unité nationale ; le premier ministre est le chef de la majorité parlementaire ; Cour d’appel ; Haute Cour

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : force de défense du Lesotho

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ABC : All Basotho Convention (fondé en 2006)
    BNP : Basotho National party (fondé en 1959)
    DC : Democratic Congress ; Congrès démocratique (au pouvoir) (scission du LCD en 2011)
    LCD : Lesotho Congress for Democracy (fondé en 1997)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 4 octobre 1966 (du Royaume-Uni)

    TERRITOIRE

    Capitale : Maseru (Masérois[es])

    Divisions administratives : le Lesotho est divisé en 10 districts

    Contentieux : contentieux de frontières avec le Zimbabwe et le Mozambique

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : christianisme (catholicisme, protestantisme, anglicisme)
    Et aussi : animisme

    Langues
    Langues officielles : anglais, sesotho
    Autres langues : zoulou

    DIVERS

    ressources minières
    Membre de : l’UA
     

    #pays #lesotho #afrique #afrique_australe

     

  • *

    code

    code de Nuremberg (1947, sur l’expérimentation humaine)
    code du travail
    code pénal
    code de l’action sociale et des familles
    code du travail maritime
    Code noir (1685, esclavage)
    un code-barres, des codes-barres
    codes sources
    codes couleur (Colignon, Robert)
    un QR code, des QR codes (différent de Larousse, « nom déposé »)

    #abécédaire #code_typo #minuscules #majuscules

     

  • *

    Kosovo (le)

    État reconnu par la Cour internationale de justice mais non-membre des Nations unies ; indépendance encore contestée (Serbie, Espagne...)

    Nom officiel : République du Kosovo
    Habitants : Kosovar(e)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents (sans accord avec l’Eurogroupe)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 2008
    Chef de l’État : présidente de la république, Mᵐᵉ Vjosa OSMANI (Guxo) (depuis 2021)
    Siège du chef de l’État : Pristina
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Albin KURTI (Vetëvendosje) (depuis 2021)
    Siège du gouvernement : Pristina
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Assemblée de la République
    Et aussi... : État multiethnique, population composée d’Albanais (majoritairement), Serbes, Goranis, Roms, Turcs, Ashkalis, Égyptiens, Croates, Bosniaques, Monténégrins

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de sécurité du Kosovo (FSK) ; force civile, deviendra en 2019 l’armée nationale du Kosovo
    Police : police du Kosovo
    Services de renseignement : service de renseignement du Kosovo (SHIK)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    AAK : Alliance pour l’avenir du Kosovo (conservateur) (fondé en 2001)
    LDK : Ligue démocratique du Kosovo (centre droit) (fondé en 1989)
    Nisma : Initiative citoyenne pour le Kosovo (libéral-démocrate) (fondé en 2014)
    PDK : Parti démocratique du Kosovo (centre droit) (fondé en 1999) (issu de l’UÇK)
    Vetëvendosje : Autodétermination (gauche souverainiste) (fondé en 2004)

    PERSONNALITÉS

    M. Avdullah HOTI (LDK) (ex-premier ministre)
    Mᵐᵉ Atifete JAHJAGA (ex-présidente de la République, 2011-2016)
    M. Hashim THAÇI (président 2016-2020)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : État autoproclamé (indépendant de la Serbie) le 17 février 2008 ; Constitution temporaire entre 2001 et 2008 ; reconnaissance partielle de la communauté internationale ; reconnaissance de la légalité de la déclaration d’indépendance du Kosovo par la Cour internationale de justice en 2010

    Divers : processus de normalisation des relations entre le Kosovo et la Serbie en cours
    Armée de libération du Kosovo (UÇK)

    TERRITOIRE

    Capitale : Pristina

    Divisions administratives : Le Kosovo est divisé en 38 municipalités (komunat)
    Villes : Cirez, Decani, Djakovica (plutôt que Dakovica), Dragas, Gnjilane, Gorazdevac, Gracanica, Istok, Janjevo (ville croate), Junik, Kacanik, Kamenica, Kijevo, Klina, Kosovo Polje, Kosovska Mitrovica, Kraljane, Lipljan, Malisevo, Novo Brdo, Pec, Orahovac, Podujevo, Pristina (capitale), Prizren, Srbica, Stimlje/Shtime, Strpce, Suva Reka, Urosevac, Velika Hoca, Vitomirica, Vrela, Vucitrn, Zvecan

    Divers
    villages de Gorazdevac, d’Orahovac et de Velika Hoca, enclaves serbes au Kosovo
    la Metohija (nom que les Serbes donnent à une région occidentale du Kosovo)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : islam (90 %)
    Autres religions : orthodoxie, catholicisme

    Langues
    Langues officielles : albanais, serbe

    DIVERS

    Mission d’administration intérimaire des Nations unies au Kosovo (Minuk) (depuis 1999)

    #pays #kosovo #europe #ex-yougoslavie #europe_du_sud

     

  • *

    Macédoine du Nord (la)

    Nom officiel : République de Macédoine du Nord (depuis 2019)
    Habitants : Macédonien(ne)s
    Monnaie : 1 denar (MKD) = 100 deni

    Un accord signé en 2019 avec la Grèce a abouti à la dénomination « Macédoine du Nord ». Le pays avait connu les noms (contestés) République de Macédoine (ou Macédoine) et Ancienne République yougoslave de Macédoine, ARYM (en anglais, Fyrom)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1991
    Chef de l’État : président de la République, M. Gjorge IVANOV (VMRO-DPMNE)
    Siège du chef de l’État : Villa Vodno (Skopje)
    Chef du gouvernement : premier ministre par intérim, M. Emil DIMITRIEV (VMRO-DPMNE)
    Siège du gouvernement : palais du gouvernement (Skopje)
    Pouvoir législatif : Assemblée monocamérale, Sobranie
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle
    séparation des pouvoirs contestable aux yeux de la Commission européenne

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée de la République de Macédoine du Nord
    Police : police nationale
    Services de renseignement : service de sécurité et de renseignement militaire

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    BDI : Union démocratique pour l’intégration (représentation de la minorité albanaise) (fondé en 2002)
    DPSH : Parti démocratique des Albanais (représentant la minorité albanaise) (fondé en 1997)
    SDSM : Union sociale-démocrate de Macédoine (centre gauche) (fondé en 1990)
    VMRO-DPMNE : Organisation révolutionnaire macédonienne intérieure - Parti démocratique pour l’unité nationale macédonienne (conservateur) (fondé en 1990)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : ancienne république yougoslave ; indépendance obtenue en 1991 après désintégration de la Fédération yougoslave ; reconnaissance internationale de l’indépendance en 1993 sous l’appellation ARYM

    TERRITOIRE

    Capitale : Skopje

    Divisions administratives : La Macédoine du Nord est divisée en 70 municipalités et 1 ville (Skopje)
    Villes : Bitola (ex-Monastir), Gevgelija, Kocani, Kumanovo, Lojane, Prilep, Skopje, Strumica, Tabanovce, Tetovo, Vaksince, Veles
    Suto Orizari (quartier de Skopje)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : orthodoxie, islam, catholicisme

    Langues
    Langues officielles : macédonien, albanais (dans les régions où la minorité albanaise dépasse la barre des 20 %)
    La Bulgarie considère le macédonien comme un simple dialecte du bulgare

    DIVERS

    affaire des écoutes, janvier 2015
    coexistence de communautés slaves et albanaises
    politique d’« antiquisation »

    #pays #macédoine #europe #ex-yougoslavie #europe_du_sud

     

  • *

    Colombie (la)

    Nom officiel : République de Colombie
    Habitants : Colombien(ne)s
    Monnaie : 1 peso colombien (COP) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1991
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Gustavo PETRO (gauche) (depuis juin 2022)
    Siège du chef de l’État : Casa de Nariño (Bogotá)
    Pouvoir législatif : Congrès bicaméral (Chambre des représentants et Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême de justice ; Cour constitutionnelle ; Conseil d’État

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée nationale de la République de Colombie (armée de terre, air, marine)
    Police : police nationale de Colombie
    Services de renseignement : Agence nationale de renseignement (ANIC)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ASI : Alianza Social Independiente ; Alliance sociale indépendante (centre gauche) (formée en 1991)
    AV : Alianza Verde ; Alliance verte (centre) (formée en 2013)
    CCC : Compromiso Ciudadano por Colombia ; Engagement citoyen pour la Colombie (fondé en 1999)
    CD : Centro Democrático ; Centre démocratique (droite) (fondé en 2013)
    CR : Cambio Radical ; Changement radical (droite) (fondé en 1998, renommé en 2001)
    MIRA : Movimiento Independiente de Renovación Absoluta ; Mouvement de rénovation indépendante (idéologie propre : miraïsme) (fondé en 2000)
    MP : Marcha Patriótica ; Marche patriotique (extrême gauche) (fondé en 2012)
    Pacto Histórico : Pacte historique (coalition de gauche) (fondé en 2021)
    Partido Conservador Colombiano : Parti conservateur colombien (centre droit) (fondé en 1849)
    PCC : Partido Comunista Colombiano ; Parti communiste colombien (extrême gauche) (fondé en 1930)
    Partido de la U : Partido Social de Unidad Nacional ; Parti social d’unité nationale (centre droit) (fondé en 2005)
    PDA : Polo Democratico Alternativo ; Pôle démocratique alternatif (gauche) (fondé en 2003 ou 2005)
    PIN : Partido de Integración Nacional ; Parti d’intégration nationale (fondé en 2009)
    PLC : Partido Liberal Colombiano ; Parti libéral colombien (gauche) (fondé en 1848)
    PV : Partido Verde ; Parti vert (gauche écologiste) (fondé en 2005, renommé en 2009)
    UP : Unión Patriótica ; Union patriotique (gauche) (1985-2002, réapparu en 2013)

    Groupes armés

    AGC : Autodéfences gaitanistes de Colombie (ex-Autodéfenses unies de Colombie) (paramilitaires)
    FARC (sigle complet : FARC-EP) : Fuerzas Armadas Revolucionarias de Colombia - Ejército del Pueblo ; Forces armées révolutionnaires de Colombie - Armée du peuple (guérilla communiste) (fondé en 1964)
    ELN : Ejército de Liberación Nacional ; Armée de libération nationale (deuxième guérilla communiste du pays) (fondé en 1964)
    EPL : Ejército Popular de Liberación ; Armée populaire de libération (marxiste-léniniste, maoïste) (fondé en 1965)

    PERSONNALITÉS


    M. Iván DUQUE (président de la République 2018-2022) (Centre démocratique)
    M. Juan Manuel SANTOS Calderón (2010-2018) (Partido de la U)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1819 (de l’Espagne, après neuf ans de guerre)
    accords de novembre 2016 entre les FARC et le gouvernement (signés à La Havane)

    TERRITOIRE

    Capitale : Bogotá (Bogotanais[es])

    Division administrative : la Colombie est divisée en 32 départements et 1 district capitale
    Villes : Apartadó, Barranquilla, Cartagena, Cúcuta, Cali, Mapiripán, Medellín

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : pas de religion officielle
    Religion principale : catholicisme

    Langues
    Langue officielle : espagnol
    Autres langues : 85 langues autochtones (guahibo, guambiano, arhuaco, inga, tucano...)

    DIVERS


    plan Colombie (depuis 1999)
    Indiens Uwas

    #pays #colombie #amériques #amérique_latine

     

  • *

    blanc, blanche

    un Blanc, une Blanche
    « or blanc » (coton ; neige)
    « col blanc »
    Livre blanc
    marche blanche
    la fée blanche : la cocaïne (Robert) ; la « blanche » (héroïne)
    Nouméa la Blanche ; Alger la Blanche
    Maison Blanche (États-Unis) ; « Maison blanche » (Parlement russe)
    Nil Blanc
    « blancs » (monarchistes, Russie, 1917)
    « blouses blanches » (URSS, stalinisme) (complot ou affaire des)
    « éléphant blanc »
    « notes blanches » (services de renseignement, France)

    #abécédaire #code_typo #couleurs #majuscules #guillemets #surnoms #zoologie #france

     

  • *

    fintech (la)

    contraction de « finance » et de « technologie »
    en romain (Larousse)

    #abécédaire #anglais

     

  • *

    Organisation des Nations unies (ONU) (l’), f.

    Acte fondateur : Charte des Nations unies (San Francisco, 26 juin 1945)
    Siège : New York
    Nature des fonctions : paix et sécurité internationale
    Quadrillage géographique : mondial

    Note : les organes des Nations unies sont communément appelés « système des Nations unies »

    ORGANES PRINCIPAUX

    Assemblée générale (représentation des 193 États membres, session ordinaire annuelle de septembre à décembre, sessions extraordinaires en cas d’urgence)
    CIJ : Cour internationale de justice (organe judiciaire des Nations unies, règle les différends d’ordre juridique qui lui sont soumis par les États et donne des avis consultatifs aux organes de l’ONU) (sise à La Haye, Pays-Bas)
    Conseil de tutelle (1945-1994)
    Conseil de sécurité
    Ecosoc : Conseil économique et social
    Secrétariat général

    ORGANES SUBSIDIAIRES

    Cnuced : Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement
    Conseil des droits de l’homme (ex-Commission des droits de l’homme)
    HCR : Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (créé en 1951, sis à Genève)
    opérations de maintien de la paix et missions politiques
    PAM : Programme alimentaire mondial
    PNUD : Programme des Nations unies pour le développement
    PNUE : Programme des Nations unies pour l’environnement
    TPIR : Tribunal pénal international pour le Rwanda
    TPIY : Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie
    Unicef : Fonds des Nations unies pour l’enfance
    UNRWA : Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient
    ...

    ORGANISATIONS APPARENTÉES AUX NATIONS UNIES

    AIEA : Agence internationale de l’énergie atomique (créée en 1956 par l’Assemblée générale des Nations unies)
    AIFM : Autorité internationale des fonds marins
    CPI : Cour pénale internationale (organe judiciaire, juge des crimes et délits commis par des personnes physiques) (créée par le statut de Rome en 1998) (123 États parties)
    OIAC : Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (créée en 1993, entrée en vigueur en 1997)
    OMC : Organisation mondiale du commerce (ex-GATT, General Agreement on Tariffs and Trade, fondé en 1947 et devenu OMC en 1995)
    Tribunal international du droit de la mer (organe judiciaire indépendant) (créé par la convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, entré en vigueur en 1996)
    ...

    INSTITUTIONS SPÉCIALISÉES

    Note : L’activité de ces institutions est coordonnée par l’Ecosoc.

    Banque mondiale (formée par la Banque internationale pour la reconstruction et le développement, BIRD, et l’Association internationale de développement, IDA)
    FAO : Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture
    FMI : Fonds monétaire international
    OIT : Organisation internationale du travail
    OMI : Organisation maritime internationale
    OMM : Organisation météorologique mondiale
    OMPI : Organisation mondiale de la propriété intellectuelle
    OMS : Organisation mondiale de la santé
    Unesco : Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture
    ...

    TRAITÉS ET CONVENTIONS

    convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) (1992, entrée en vigueur en 1994)
    convention des Nations unies sur le droit de la mer (Montego Bay 1982, entrée en vigueur en 1994)
    convention sur l’interdiction des armes chimiques (1993)
    Déclaration universelle des droits de l’homme (Paris, 1948)
    pacte international relatif aux droits civils et politiques (1966, entré en vigueur en 1976)
    processus de Kimberley (résolution des Nations unies en 2000, entrée en vigueur en 2003)
    TNP : traité de non-prolifération nucléaire (traité multilatéral, ouvert à la signature en 1968)
    ...

    MISSIONS ET OPÉRATIONS DE MAINTIEN DE LA PAIX

    EN COURS

    Finul : Force intérimaire des Nations unies au Liban (depuis 1978)
    Fisnua : Force intérimaire des Nations unies pour Abiyé (Soudan) (depuis 2011)
    Fnuod : Force des Nation unies chargée d’observer le désengagement (Golan) (depuis 1974)
    Manul : Mission d’appui des Nations unies en Libye (depuis 2011) (en anglais Unsmil)
    Minuad : Mission hybride des Nations unies et de l’Union africaine au Darfour (depuis 2007)
    Minuk : Mission d’administration intérimaire des Nations unies au Kosovo (depuis 1999)
    Minurso : Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (depuis 1991)
    Minusma : Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (depuis 2013)
    Minusca : Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (depuis 2014)
    Minuss : Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (depuis 2011)
    Minustah : Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (depuis 2004)
    Monusco : Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (depuis 2010)
    Onust : Organisme des Nations unies chargé de la surveillance de la trêve (Proche-Orient) (depuis 1948)
    Unficyp : Force des Nations unies chargée du maintien de la paix à Chypre (depuis 1964)
    Unmogip : Groupe d’observateurs militaires des Nations unies dans l’Inde et le Pakistan (depuis 1949)

    TERMINÉES

    Afrique

    Ganupt : Groupe d’assistance des Nations unies pour la période de transition (Namibie, 1978-1990)
    Gonuba : Groupe d’observateurs des Nations unies dans la bande d’Aouzou (Tchad, 1994)
    Minuar : Mission des Nations unies pour l’assistance au Rwanda (1993-1996)
    Minuci : Mission des Nations unies en Côte d’Ivoire (2003-2004)
    Minuee : Mission des Nations unies en Éthiopie et en Érythrée (2000-2008)
    Minul : Mission des Nations unies au Liberia (2003-2018)
    Minurca : Mission des Nations unies en République centrafricaine (1998-2000)
    Minurcat : Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad (2007-2010)
    Minurca : Mission des Nations unies en République centrafricaine (1998)
    Minus : Mission des Nations unies au Soudan (2005-2011)
    Minusil : Mission des Nations unies en Sierra Leone (1999-2005)
    Monua : Mission d’observation des Nations unies en Angola (1997-1999)
    Monuc : Mission d’observation des Nations unies en République démocratique du Congo (1999-2010, mission rebaptisée Monusco)
    Monul : Mission d’observation des Nations unies au Liberia (1993-1997)
    Monuor : Mission d’observation des Nations unies en Ouganda-Rwanda (1993-1994)
    Monusil : Mission d’observation des Nations unies en Sierre Leone (1998-1999)
    ONUB : Opérations des Nations unies au Burundi (2004-2006)
    ONUC : Opération des Nations unies au Congo (1960-1964)
    Onuci : Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (2004-2017)
    Onumoz : Opération des Nations unies au Mozambique (1992-1994)
    Onusom : Opération des Nations unies en Somalie (Onusom I : 1992-1993 ; Onusom II : 1993-1995)
    Unavem : United Nation Angola Verification Mission ; Mission de vérification des Nations unies en Angola (Unavem I : 1988-1991 ; Unavem II : 1991-1995 ; Unavem III : 1995-1997)

    Amériques

    Onuca : Groupe d’observateurs des Nations unies en Amérique centrale (1989-1992)
    Domrep : Mission du représentant du secrétaire général en République dominicaine (1965-1966)
    Onusal : Mission d’observation de l’ONU au Salvador (1991-1995)
    Minugua : Mission de vérification de l’ONU au Guatemala (1997)
    Miponuh : Mission de police civile de l’ONU en Haïti (1997-2000)
    Minuha : Mission de l’ONU en Haïti (1993-1996)
    Minuh : Mission d’appui de l’ONU en Haïti (1996-1997)
    Mitnuh : Mission de transition de l’ONU en Haïti (1997)

    Europe

    Fordeprenu : Force de déploiement préventif de l’ONU (Macédoine, 1995-1999)
    Forpronu : Force de protection de l’ONU (ex-Yougoslavie, 1992-1995)
    Monug : Mission d’observation des Nations unies en Géorgie (1993-2009)
    Monup : Mission d’observation de l’ONU à Prevlaka (suite de l’Onurc, 1996-2002)
    Onurc : Opération de l’ONU pour le rétablissement de la confiance en Croatie (1995-1996)
    UNPSG : Groupe d’appui de la police civile de l’ONU (1998)

    Proche-Orient

    FUNU : Force d’urgence de l’ONU (I et II) (1956-1969 et 1973-1979)
    Gonmuii : Groupe d’observateurs militaires de l’ONU pour l’Iran et l’Iraq (1988-1991)
    Gonul : Groupe d’observation de l’ONU au Liban (1958)
    Misnus : Mission de supervision des Nations unies en Syrie (2012)
    Monuik : Mission d’observation de l’ONU pour l’Irak et le Koweït (1991-2003)
    Unyom : Mission d’observation de l’ONU au Yémen (1963-1964)

    MEMBRES (193) :

    Afghanistan (depuis 1946), Afrique du Sud (depuis 1945), Albanie (depuis 1955), Algérie (depuis 1962), Allemagne (depuis 1973), Andorre (depuis 1993), Angola (depuis 1976), Antigua-et-Barbuda (depuis 1981), Arabie saoudite (depuis 1945), Argentine (depuis 1945), Arménie (depuis 1992), Australie (depuis 1945), Autriche (depuis 1955), Azerbaïdjan (depuis 1992), Bahamas (depuis 1973), Bahreïn (depuis 1971), Bangladesh (depuis 1974), Barbade (depuis 1966), Biélorussie (depuis 1945), Belgique (depuis 1945), Belize (depuis 1981), Bénin (depuis 1960), Bhoutan (depuis 1971), Birmanie (depuis 1948), Bolivie (depuis 1945), Bosnie-Herzégovine (depuis 1992), Botswana (depuis 1966), Brésil (depuis 1945), Brunei (depuis 1984), Bulgarie (depuis 1955), Burkina Faso (depuis 1962), Cap-Vert (depuis 1975), Cambodge (depuis 1955), Cameroun (depuis 1960), Canada (depuis 1945), Centrafrique (depuis 1960), Chili (depuis 1945), Chine (depuis 1945), Chypre (depuis 1960), Colombie (depuis 1945), Comores (depuis 1975), Congo (depuis 1960), Corée du Nord (depuis 1991), Corée du Sud (depuis 1991), Costa Rica (depuis 1945), Côte d’Ivoire (depuis 1960), Croatie (depuis 1992), Cuba (depuis 1945), Danemark (depuis 1945), Djibouti (depuis 1977), Dominique (depuis 1978), Égypte (depuis 1945), Émirats arabes unis (depuis 1971), Équateur (depuis 1945), Érythrée (depuis 1993), Espagne (depuis 1955), Estonie (depuis 1991), États-Unis (depuis 1945), Éthiopie (depuis 1945), Fidji (depuis 1970), Finlande (depuis 1955), France (depuis 1945), Gabon (depuis 1960), Gambie (depuis 1965), Géorgie (depuis 1992), Ghana (depuis 1957), Grèce (depuis 1945), Grenade (depuis 1974), Guatemala (depuis 1945), Guinée (depuis 1958), Guinée-Bissau (depuis 1974), Guinée-Équatoriale (depuis 1968), Guyana (depuis 1966), Haïti (depuis 1945), Honduras (depuis 1945), Hongrie (depuis 1955), Inde (depuis 1945), Indonésie (depuis 1950), Iran (depuis 1945), Irak (depuis 1945), Irlande (depuis 1955), Islande (depuis 1946), Israël (depuis 1949), Italie (depuis 1955), Jamaïque (depuis 1962), Japon (depuis 1956), Jordanie (depuis 1955), Kazakhstan (depuis 1992), Kenya (depuis 1963), Kirghizstan (depuis 1992), Kiribati (depuis 1999), Koweït (depuis 1963), Laos (depuis 1955), Lesotho (depuis 1966), Lettonie (depuis 1991), Liban (depuis 1945), Liberia (depuis 1945), Libye (depuis 1955), Liechtenstein (depuis 1990), Lituanie (depuis 1991), Luxembourg (depuis 1945), Macédoine (depuis 1993), Madagascar (depuis 1960), Malaisie (depuis 1957), Malawi (depuis 1964), Maldives (depuis 1965), Mali (depuis 1960), Malte (depuis 1964), Maroc (depuis 1956), Marshall (depuis 1991), Maurice (depuis 1968), Mauritanie (depuis 1961), Mexique (depuis 1945), Micronésie (depuis 1991), Moldavie (depuis 1992), Monaco (depuis 1993), Mongolie (depuis 1961), Monténégro (depuis 2006), Mozambique (depuis 1975), Namibie (depuis 1990), Nauru (depuis 1999), Népal (depuis 1955), Nicaragua (depuis 1945), Niger (depuis 1960), Nigeria (depuis 1960), Norvège (depuis 1945), Nouvelle-Zélande (depuis 1945), Oman (depuis 1971), Ouganda (depuis 1962), Ouzbékistan (depuis 1992), Pakistan (depuis 1947), Palau (depuis 1994), Panamá (depuis 1945), Papouasie-Nouvelle-Guinée (depuis 1975), Paraguay (depuis 1945), Pays-Bas (depuis 1945), Pérou (depuis 1945), Philippines (depuis 1945), Pologne (depuis 1945), Portugal (depuis 1955), Qatar (depuis 1971), République démocratique du Congo (depuis 1960), République dominicaine (depuis 1945), République tchèque (depuis 1993), Roumanie (depuis 1955), Royaume-Uni (depuis 1945), Russie (depuis 1945, URSS), Rwanda (depuis 1962), Sainte-Lucie (depuis 1979), Saint-Kitts-et-Nevis (depuis 1983), Saint-Marin (depuis 1992), Saint-Vincent-et-les-Grenadines (depuis 1980), Salomon (depuis 1978), Salvador (depuis 1945), Samoa (depuis 1976), São-Tomé-et-Príncipe (depuis 1975), Sénégal (depuis 1960), Serbie (depuis 2000), Seychelles (depuis 1976), Sierra Leone (depuis 1961), Singapour (depuis 1965), Slovaquie (depuis 1993), Slovénie (depuis 1992), Somalie (depuis 1960), Soudan (depuis 1956), Soudan du Sud (depuis 2011), Sri Lanka (depuis 1955), Suède (depuis 1945), Suisse (depuis 2002), Surinam (depuis 1975), Swaziland (depuis 1968), Syrie (depuis 1945), Tadjikistan (depuis 1992), Tanzanie (depuis 1961), Tchad (depuis 1960), Thaïlande (depuis 1946), Timor-Leste (depuis 2002), Togo (depuis 1960), Tonga (depuis 1999), Trinité-et-Tobago (depuis 1962), Tunisie (depuis 1956), Turkménistan (depuis 1992), Turquie (depuis 1945), Tuvalu (admis en 2000), Ukraine (depuis 1945), Uruguay (depuis 1945), Vanuatu (depuis 1981), Venezuela (depuis 1945), Vietnam (depuis 1977), Yémen (depuis 1947), Zambie (depuis 1964), Zimbabwe (depuis 1980)

    Observateurs permanents (non membres) (2) :

    Palestine (depuis 2012), Saint-Siège (depuis 1964)

    DIVERS

    P5 (le) (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité)
    préférer 4ᵉ sommet des chefs d’Etat à IVᵉ sommet (de même pour conférence, assemblée, etc.)

    #onu #organisations_internationales #acronymes_et_sigles

     

  • *

    Irlande (l’), f.

    Nom officiel : Irlande (Éire)
    Habitants : Irlandais(e)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1937
    Chef de l’État : président, M. Michael D. HIGGINS (ILP)
    Siège du chef de l’État : Áras an Uachtaráin (Dublin)
    Chef du gouvernement : premier ministre (taoiseach), M. Micheál MARTIN (FF)
    Siège du gouvernement : Steward’s Lodge (Dublin)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Sénat et Chambre des députés)
    Et aussi... : Cour suprême d’Irlande ; Haute Cour

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense irlandaises
    Police : gardiens de la paix d’Irlande (police locale et nationale)
    Services de renseignement : service de renseignement civil ; direction des renseignements militaires (Stiúrthóireacht na Faisnéise)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    AAA-PBP : Anti-Austerity Alliance - People Before Profit ; Alliance antiaustérité - Le peuple avant le profit (alliance électorale de gauche) (formée en 2015)
    FF : Fianna Fáil (« Soldats du destin », centre droit, nationaliste populiste conservateur) (fondé en 1926)
    FG : Fine Gael (« Famille des Irlandais », chrétien démocrate) (fondé en 1933)
    GP : Green Party ; Verts (centre gauche écologiste) (fondé en 1981)
    ILP : Irish Labour Party ; Parti travailliste irlandais (social-démocrate) (fondé en 1912)
    WP : Worker’s Party ; Parti des travailleurs (marxiste-léniniste) (fondé en 1970)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : proclamée en 1916, reconnue en 1921 (du Royaume-Uni)

    TERRITOIRE

    Capitale : Dublin
    Superficie : 70 273 km²
    Longueur de côtes : 1 448 km
    ZEE : 410 310 km²

    Divisions administratives : L’Irlande est divisée en 28 comtés (counties) et 3 villes
    Comtés : Carlow, Cavan, Clare, Cork, Donegal, Dublin, Galway, Kerry, Kildare, Kilkenny, Laois, Leitrim, Limerick, Longford, Louth, Mayo, Meath, Monaghan, Offaly, Roscommon, Sligo, Tipperary, Waterford, Westmeath, Wexford, Wicklow
    Villes : Cork, Galway, Dublin

    L’Irlande est traditionnellement divisée en 4 provinces sans caractère administratif.

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec le Danemark, le Royaume-Uni et l’Islande à propos des îles Féroé

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : catholicisme, protestantisme

    Langues
    Langues officielles : irlandais, anglais

    DIVERS

    « Tigre celtique » désigne l’Irlande durant les années 1990 (croissance économique)
    l’île d’Émeraude : surnom de l’Irlande (plutôt au sens géographique que politique)

    Régime fiscal : disposition légale permettant aux entreprises d’échapper à la fiscalité européenne tout en étant domiciliées en Irlande (Projet de réforme de la fiscalité des entreprises visant à supprimer le statut de « société hybride »).

    #pays #irlande #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    César

    un César ; le César du...
    la Nuit des Césars
    l’Académie des Césars

    pareil pour Oscar : un Oscar, les Oscars

    #abécédaire #majuscules #france

     


  • *

    loi

    loi Pasqua
    loi-cadre
    loi de finances
    loi informatique et libertés ; loi littoral ; loi sur la télévision du futur (2007) ; loi travail (2016, sans guillemets depuis son adoption) (ou loi El Khomri)
    des projets de loi

    articles de loi : l’article L. 1237-11 ; l’article L. 125-1

    #abécédaire #france #droit

     

  • *

    « repat » et « diaspo »

    « repat » : néologisme désignant (notamment en Afrique) une personne qui revient vivre au pays après avoir étudié à l’étranger (par analogie avec « expat », expatrié) ; en opposition à « diaspo » (de « diaspora »), personne qui s’installe à l’étranger sans avoir l’intention de revenir
    une « repat », des « repats » ; une « diaspo », des « diaspos »

    #abécédaire #afrique #langue_française #surnoms #guillemets #féminisation

     

  • *

    dynastie

    les numéros de dynastie sont en chiffres romains majuscules : la XIXᵉ dynastie égyptienne (Ramsès II)

    la plupart des noms dynastiques prennent le pluriel (les Almohades, les Bourbons, les Carolingiens, les Stuarts, les Tudors...), à l’exception des noms germaniques ou slaves (les Habsbourg, les Hohenzollern, les Romanov...) et de quelques autres (les Borgia, les Ming...)

    les Sassanides, les Perses sassanides
    les Mérovingiens, les Francs mérovingiens

    au Maroc, les Alaouites sont une dynastie (et non un peuple ou une confession religieuse)

    période des Cinq Dynasties (Chine, 907-960)

    #code_typo #nombres #maroc #chine #égypte #romain

     

  • *

    institutions et organismes d’État internationaux

    Europe
    Commission européenne ; la Commission
    Conseil de l’Europe (à Strasbourg, hors UE)
    Conseil de l’Union européenne (surnommé Conseil des ministres)
    Conseil européen (réunion périodique)
    Comité des représentants permanents (Coreper)
    Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales
    Cour européenne des droits de l’homme
    Cour de justice de l’Union européenne (anciennement Cour de justice des Communautés européennes)

    autres organismes internationaux
    Cour internationale de justice (CIJ)
    Cour pénale internationale (CPI)
    groupe des 10 (1973, CEE, Suède, États-Unis, Canada, Japon) ; groupe des 77 ou les « 77 ».
    Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Anase, en anglais Asean, Association of Southeast Asian Nations)
    Communauté andine des nations (CAN, 1997, ex-Pacte andin, 1969)
    Organisation mondiale du commerce (OMC, 1994, ex- GATT, General Agreement on Tariffs and Trade = Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce)
    Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP)
    Organisation mondiale de la santé (OMS)
    Organisation mondiale du tourisme (OMT)
    Organisation du traité central (Cento, successeur du pacte de Bagdad, voir Larousse)
    Organisation du traité de l’Asie du Sud-Est (Otase, 8 septembre 1954 - 30 juin 1977) : États-Unis, Royaume-Uni, France (jusqu’en mai 1965), Australie, Nouvelle-Zélande, Pakistan, Philippines, Thaïlande.

    #code_typo #institutions_internationales #organisations_internationales #union_européenne

     

  • *

    Algérie (l’) , f.

    Nom officiel : République algérienne démocratique et populaire
    Habitants : Algérien(ne)s
    Monnaie : 1 dinar algérien (DZD) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1963
    Chef de l’État et du gouvernement : M. Abdelmadjid TEBBOUNE, depuis décembre 2019
    Siège du chef de l’État : palais d’El-Mouradia (Alger)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Conseil de la nation et Assemblée populaire nationale)
    Et aussi... : Conseil constitutionnel ; Cour suprême ; Conseil d’État ; système juridique mixte (droit civil français et droit islamique)
    révision constitutionnelle adoptée le 7 février 2016

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : Armée nationale populaire
    Police : sûreté nationale
    Services de renseignement : département de surveillance et de sécurité (DSS), remplace le département du renseignement et de la sécurité (DRS) dissous en 2015 ; direction de la documentation et de la sécurité extérieure (DDSE) ; les « services »
    Et aussi... : Sonatrach (hydrocarbures)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ANR : Alliance nationale républicaine (fondé en 1995)
    Ennahda : Mouvement de la renaissance islamique (islamiste légaliste) (fondé en 1989)
    FFS : Front des forces socialistes (social-démocrate) (fondé en 1963)
    FIS : Front islamique du salut (1989-1992)
    FLN : Front de libération nationale (socialiste nationaliste) (longtemps parti unique) (fondé en 1954)
    FNA : Front national algérien (conservateur) (fondé en 1990)
    MPA : Mouvement populaire algérien (démocrate) (ex-UDR, Démocratie et la République) (fondé en 2003, renommé MPA en 2012)
    MSP : Mouvement de la société pour la paix (conservateur, proche des Frères musulmans) (fondé en 1990)
    RCD : Rassemblement pour la culture et la démocratie (social-démocrate) (fondé en 1989)
    RND : Rassemblement national démocratique (centre) (fondé en 1997)
    PT : Parti des travailleurs (héritier du Parti socialiste des travailleurs [PST], communiste révolutionnaire) (extrême gauche) (fondé en 1990)
    UDMA : Union démocratique du manifeste algérien (1946-1956)

    Groupes armés

    AIS : Armée islamique du salut (bras armé du FIS) (années 1990, formé en 1993)
    AQMI : Al-Qaida au Maghreb islamique (islamiste djihadiste) (issu du GSPC, formé en 2007)
    GIA : Groupe islamique armé (années 1990, formé en 1992)
    GSPC : Groupe salafiste pour la prédication et le combat (salafiste djihadiste, allégeance à Al-Qaida) (formé en 1998)

    PERSONNALITÉS


    (accent grave sur le « e », mais pas d’accent aigu)

    M. Noureddine BEDOUI (premier ministre depuis 2019)
    MM. Nacer et Saïd BOUTEFLIKA (frères du président)
    M. Ahmed GAÏD SALAH (général très proche de M. BOUTEFLIKA, homme fort depuis 2019)
    M. Mohamed MEDIÈNE, dit « Toufik » (services secrets)
    M. Djamel OULD ABBÈS (secrétaire général du FLN, 2016-2018)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 5 juillet 1962 (de la France) à la suite des accords d’Évian

    Personnalités
    Ferhat ABBAS †
    Ahmed BEN BELLA † (président 1963-1965, renversé)
    Chadli BENDJEDID † (le président Chadli)
    Houari BOUMEDIÈNE † (chef de l’État 1965-1978)
    Abdelaziz BOUTEFLIKA † (chef de l’État 1999-2019)
    Messali HADJ †

    Divers
    Conseil de la révolution (années 1960-1970)
    Haut Comité d’État (années 1990)
    les « janviéristes » (janvier 1992)
    l’« Algérie française »

    TERRITOIRE


    (tréma sur le « i » ; accent grave ; éventuellement accent aigu sur le « e » ; traits d’union dans les noms géographiques)

    Capitale : Alger

    Divisions administratives : L’Algérie est divisée en 48 provinces (wilayas)
    Villes : Annaba, Constantine, Ghardaïa, Kherrata, Mers El-Kébir, Oran, Sétif, Sidi-Bel-Abbès, Tlemcen

    Divers

    Bab El-Oued (quartier d’Alger)
    la casbah d’Alger (la Casbah)
    Kabylie, Petite Kabylie, Grande Kabylie

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : islam sunnite
    Et aussi : islam mozabite (dérivé de l’ibadisme)

    Langues
    Langues officielles : arabe classique (fossha) , tamazight (berbère) (langues nationales)
    Autres langues : arabe dialectal (darja) , français, kabyle (berbère), touareg
    Depuis 1976, l’arabe classique est la seule langue d’enseignement

    DIVERS

    Al-Djazair (Algérie en arabe)
    Charte pour la réconciliation nationale (2005)
    « décennie noire » (années 1990)
    les « décideurs »
    « dégoûtage »
    la Grande Poste (Alger)
    le Hirak (« mouvement ») (terme désignant le mouvement de protestation populaire apparu en 2019) ; hirakiste
    population mozabite
    salaire national minimum garanti (SNMG) (depuis 2015)
    Sonatrach (compagnie pétrolière publique)
    résidence médicalisée de Zeralda (où vivait BOUTEFLIKA)

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20584

    #pays #algérie #afrique #afrique_du_nord

     



  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message