#asie_centrale

#asie_centrale

  • *

    ASIE

    PAYS

    Afghanistan, Azerbaïdjan, Bangladesh, Bhoutan, Birmanie, Brunei, Cambodge, Chine, Corée du Nord, Corée du Sud, Inde, Indonésie, Japon, Kazakhstan, Kirghizstan, Laos, Malaisie, Maldives, Mongolie, Népal, Ouzbékistan, Pakistan, Philippines, Russie → Europe, Singapour, Sri Lanka, Tadjikistan, Taïwan, Thaïlande, Timor-Leste, Turkménistan, Turquie → Europe, Vietnam

    ORGANISATIONS

    AASCR : Association de l’Asie du Sud pour la coopération régionale (en anglais, South Asian Association for Regional Cooperation, Saarc) (Afghanistan, Bangladesh, Bhoutan, Inde, Maldives, Népal, Pakistan, Sri Lanka)
    Anase : Association des nations de l’Asie du Sud-Est (en anglais Asean) (Birmanie, Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Vietnam)
    Anase + 3 (les mêmes + Chine, Corée du Sud, Japon)
    APEC : Asia-Pacific Economic Cooperation, Coopération économique Asie-Pacifique
    groupe de Colombo (avril-mai 1954 : Inde, Pakistan, Ceylan, Birmanie, Indonésie)
    OCS : Organisation de coopération de Shanghaï (ex-groupe de Shanghaï) (Chine, Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Russie, Tadjikistan ; observateurs : Afghanistan, Inde, Iran, Mongolie, Pakistan)
    Otase : Organisation du traité de l’Asie du Sud-Est (1954-1977) (États-Unis, Royaume-Uni, France [jusqu’en 1965], Australie, Nouvelle-Zélande, Pakistan, Philippines, Thaïlande)

    DIVERS

    Asie centrale, Asie intérieure, Asie orientale
    Asie Mineure
    Asie du Sud, Asie du Sud-Est, Asie de l’Est, Asie du Nord-Est

    « bande des quatre » : Corée du Sud, Taïwan, Singapour, Hongkong
    « Grande Asie centrale »

    #asie #continents #asie_centrale #asie_du_nord_est #asie_du_sud #asie_du_sud_est

     


  • *

    Kazakhstan (le)

    Nom officiel : République du Kazakhstan
    Habitants : Kazakh(e)s
    Monnaie : 1 tenge (KZT) = 100 tiyn

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1995
    Chef de l’État : président de la République, M. Noursoultan NAZARBAÏEV (NO)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel Ak Orda (Astana)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Karim MASSIMOV (NO)
    Siège du gouvernement : Astana
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Majilis et Sénat)
    Et aussi... : Assemblée du peuple du Kazakhstan (organe consultatif qui représente la diversité des 140 ethnies du Kazakhstan) ; Cour suprême ; Conseil constitutionnel
    Population composée de Kazakhs, de Russes.
    Le président Noursoultan NAZARBAÏEV dirige le pays depuis 1991 sans interruption. Il a le statut de « leader de la nation », qui lui confère un pouvoir à vie sur les décision politiques.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis représentatifs

    Ak Jol : Parti populaire démocratique du Kazakhstan (fondé en 2002)
    KNPK : Parti communiste populaire du Kazakhstan (marxiste-léniniste) (scission du Parti communiste du Kazakhstan en 2004)
    NO : Nour Otan (fusion du Parti Otan, du parti agrarien et du Parti civique) (fondé en 1999, change de nom en 2006, parti dominant)

    Opposition

    OSDP Azat (fusion du Parti Azat et du Parti national social et démocratique, OSPD) (principale opposition) (fondé en 2006)
    PDU : Parti démocratique uni (fusion d’Azat, du Congrès populaire du Kazakhstan et du Parti républicain) (fondé en 2002)
    PNP : Parti national patriote (fusion du Parti des patriotes du Kazakhstan et d’Aouyl, Parti social-démocrate du Kazakhstan) (fondé en 2015)
    UPK : Unité du peuple du Kazakhstan (fusion du Parti Justice, Adilet et Rukhaniyat) (fondé en 2013)

    Note : Depuis 2009, deux partis au moins doivent être présents au Parlement.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 16 décembre 1991 (de l’Union soviétique)

    TERRITOIRE

    Capitale : Astana (depuis 1998) (précédentes capitales : Alma Ata et Akmola)
    Le Kazakhstan est divisé en 14 provinces ( oblystar, singulier oblys ) et 3 villes

    Contentieux : frontière maritime à délimiter (mer Caspienne) avec le Turkménistan ; frontières terrestres à délimiter avec l’Ouzbékistan, le Turkménistan

    Divers
    Baïkonour (cosmodrome, administré par la Russie dans le cadre d’un accord jusqu’à 2050)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : islam sunnite, christianisme (surtout des Russes orthodoxes)

    Langues  :
    Langue officielle : russe
    Autres langues : kazakh (langue d’État)

    DIVERS

    les Adaïs
    Tatars (minorité du Kazakhstan)
    économie de rente pétro-gazière ; uranium

    #asie #pays #kazakhstan #asie_centrale

     

  • *

    Kirghizstan (le)

    Nom officiel : République kirghize
    Habitants : Kirghizes
    Monnaie : 1 som = 100 tyiyn

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-parlementaire
    Texte fondamental : Constitution du 27 juin 2010
    Chef de l’État : président de la République, M. Almazbek ATAMBAEV (SDPK)
    Siège du chef de l’État : « Maison Blanche » (Bichkek)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Temir SARIEV (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : « Maison Blanche » (Bichkek)
    Pouvoir législatif : Conseil suprême unicaméral (Jogorku Kengesh)
    Fonctions régaliennes : forces spéciales kirghizes « Scorpion » (militaire)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle ; majorité de Kirghizes, minorités d’Ouzbeks, de Russes, de Dounganes, de Tadjiks et d’Ouïgours

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis représentatifs

    Ata-Meken : Parti socialiste « patrie » (scission du Parti Erkin Kyrgyzstan en 1992)
    Onuguu : Progrès (rejoint en 2013 par le Uluttar Birimgidi Party, Parti d’unité des peuples) (fondé en 2012)
    SDPK : Social Democratic Party of Kyrgyzstan ; Parti social-démocrate (fondé en 1994)

    Opposition

    Bir-Bol : Parti politique unité nationale et du patriotisme (opposition) (ex-Parti libéral-démocrate, fondé en 2014)
    PKK : Parti des communistes du Kirghizstan (fondé en 1992)
    RAJ : Respublika Ata-Jurt ; République mère patrie (opposition) (fondé en 2006)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 31 août 1991 (de l’Union soviétique)
    Divers : « révolution des tulipes » (2005) ; 27 juin 2010 : référendum constitutionnel, premier régime semi-parlementaire d’Asie centrale

    TERRITOIRE

    Capitale : Bichkek (anciennement Frounze)
    Le Kirghizstan est divisé en 7 provinces (oblustar) .

    Contentieux : contentieux à propos du tracé des frontières avec l’Ouzbékistan et le Tadjikistan ; contentieux à propos du partage des ressources hydriques (barrage de Rogoun au Tadjikistan et Kambarata au Kirghizstan)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : islam sunnite, christianisme (protestantisme et orthodoxie)

    Langues 
    Langue officielle : russe
    Autres langues : kirghize (langue d’État)

    DIVERS

    mine du Kumtor
    barrages hydroélectriques de Kambarata et Toktogul
    un Kirghize, le Parlement kirghize

    #asie #pays #kirghizstan #asie_centrale

     

  • *

    Ouzbékistan (l’), m.

    Nom officiel : République d’Ouzbékistan
    Habitants : Ouzbeks/Ouzbèkes
    Monnaie : 1 soum = 100 tiin

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1992
    Chef de l’État : président de la République, M. Chavkat MIRZIYOYEV (MT) (depuis 2016)
    Siège du chef de l’État : palais du Kuksaroy (Tachkent)
    Chef du gouvernement : premier ministre,
    Siège du gouvernement : Tachkent
    Pouvoir législatif : Assemblée suprême bicamérale (Oliye Majilis) (Chambre législative et Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle ; Haute Cour économique
    Système économique encore marqué par la période soviétique (secteur public prédominant), dépendance à la Russie et à la Chine

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    De pouvoir

    Adolat : Parti social-démocrate de justice (fondé en 1995)
    MT : Milli Tiklanish ; Parti démocrate de la renaissance nationale (fusion avec le Parti national démocratique en 2008, fondé en 1995)
    NDPOU : Parti populaire démocratique de l’Ouzbékistan (a remplacé le Parti communiste ouzbek, fondé en 1991)
    PCO : Parti communiste ouzbek (marxiste-léniniste) (1921-1991)
    Uzlidep : Parti libéral-démocrate (parti présidentiel) (fondé en 2003)

    Note : Tous sont une émanation du pouvoir, leur rôle est de représenter les diverses composantes de la société ouzbèke et non de proposer des projets politiques alternatifs. Interdiction des partis d’opposition, multipartisme de façade.

    Autres

    MEO : Mouvement écologique d’Ouzbékistan (fondé en 2008)
    MOI : Mouvement islamique d’Ouzbékistan (salafiste djihadiste, allégeance à l’Organisation de l’Etat islamique) (installé dans les zones tribales pakistanaises) (formé en 1998)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1ᵉʳ septembre 1991 (de l’Union soviétique)
    Divers : avant 1991, République socialiste soviétique d’Ouzbékistan

    Personnalités
    † Islam KARIMOV (président de 1991 à sa mort, en 2016)

    TERRITOIRE

    Capitale : Tachkent

    Contentieux : discussions sur le tracé des frontières terrestres avec le Kazakhstan et le Kirghizstan

    Villes : Boukhara, Noukous, Samarkand

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : État laïque (héritage soviétique)
    Religions principales : islam sunnite, orthodoxie

    Langues 
    Langue officielle : ouzbek (appartient au groupe des langues turques)
    Autres langues : russe, tadjik (Samarcande et Boukhara), karakalpak

    DIVERS

    monoculture de coton
    réserves naturelles en or, uranium et gaz
    vallée de Ferghana, Andijan (répression sanguinaire de l’insurrection populaire, 13 mai 2005)

    #asie #ouzbékistan #pays #asie_centrale

     


  • *

    Tadjikistan (le)

    Nom officiel : République du Tadjikistan
    Habitants : Tadjik(e)s
    Monnaie : 1 somoni = 100 dirhams

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1994
    Chef de l’État : président de la République, M. Emomali RAKHMON (HDKT)
    Siège du chef de l’État : palais des Nations (Douchanbé)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Qohir RASSOULZODA (HDKT)
    Siège du gouvernement : Douchanbé
    Pouvoir législatif : Assemblée suprême bicamérale (Majlisi Oli) : Assemblée nationale (Majlisi Milliy) et Assemblée des représentants (Majlisi Mamoyandogan)
    Fonctions régaliennes : force nationale de la police (Politsia) ; forces spéciales militaires (Spetsnaz) ; comité d’État de la Sécurité nationale (GKNB)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle ; Haute Cour économique
    Minorités d’Ouzbeks, de Kirghizes, de Russes, de Turcs, d’Arabes et de Tatars.
    Tutelle de la Russie (sécurité) ; soutien économique de l’Iran et de la Chine.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis représentatifs

    HAT : Hizbi Agrarii Tojikiston ; Parti agraire du Tadjikistan (fondé en 2005)
    HDKT : Parti populaire démocratique du Tadjikistan (ex-Parti populaire du Tadjikistan) (parti présidentiel, domine la vie politique depuis 1994) (fondé en 1993)
    HDT : Hizbi Demokrati Tojikiston ; Parti démocrate du Tadjikistan (nationaliste, pro-occidental) (fondé en 1990)
    HKT : Hizbi Kommunisti Tojikiston ; Parti communiste du Tadjikistan (marxiste-léniniste) (fondé en 1924, interdit entre septembre et décembre 1991)
    PRET : Parti de la réforme économique du Tadjikistan (enregistré en 2005)
    PST : Parti socialiste du Tadjikistan (fondé en 1996)

    Autres

    LB : Lali Badakhshan ; Rubis du Badakhchan (opposition autonomiste pamiri) (fondé en 1992)
    PRIT : Rastokhez ; Parti de la Renaissance islamique du Tadjikistan (opposition islamiste) (fondé en 1991)
    PSD : Parti social-démocrate du Tadjikistan (opposition) (fondé en 1998)

    multipartisme de façade, les cinq partis au Parlement soutiennent le président et l’opposition est censurée ; le PRIT a été interdit par la Cour suprême en 2015

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 9 septembre 1991 (de l’Union soviétique)
    Divers : protectorat russe en 1876 ; république socialiste soviétique du Tadjikistan ; guerre civile (1992-1997) entre groupes ethniques, victoire des Kouliabis (gouvernement) contre l’opposition tadjike

    TERRITOIRE

    Capitale : Douchanbé
    Le Tadjikistan est divisé en 2 provinces (viloyatho), 1 province autonome (voliyati mukhtor), 1 région capitale (viloyati poytakht) et 1 district sous administration de la République.

    rivière Vakhch
    fleuve Amou-Daria
    vallée du Karatéguine

    Contentieux : contentieux à propos du tracé de la frontière avec l’Ouzbékistan et la Chine ; contentieux à propos du partage des ressources hydriques avec le Kirghizstan (barrage de Rogoun au Tadjikistan et Kambarata au Kirghizstan)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : islam sunnite
    Et aussi : chiisme ismaélien, orthodoxie

    Langues
    Langues officielles : tadjik, russe

    DIVERS

    Monut : Mission d’observation des Nations unies au Tadjikistan
    barrages de Nourek, Rogoun et Sangtouda
    peuple pamiri (population d’origine iranienne présente dans la province de Badakhchan) ; peuple charmi ; peuple kouliabi (minorité dominante)
    le plov (plat traditionnel)

    #pays #asie #tadjikistan #asie_centrale

     

  • *

    Turkménistan (le)

    Nom officiel : Turkménistan
    Habitants : Turkmènes
    Monnaie : 1 nouveau manat (TMT) (depuis 2009)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1992
    Chef de l’État et du gouvernement : président du Turkménistan, M. Gourbangouly BERDYMOUKHAMMEDOV (DPT) (depuis 2007)
    Siège du chef de l’État : palais du Turkmenbachi (Achkhabad)
    Siège du gouvernement : palais du Turkmenbachi (Achkhabad)
    Pouvoir législatif : Parlement unicaméral (Mejlis)
    Fonctions régaliennes : KNB (service de renseignement civil) ; Spetsnatz (forces armées militaires)
    Et aussi... : Cour suprême du Turkménistan ; Conseil des anciens (organe consultatif) ; système d’autogestion locale : conseil populaire de province, conseils locaux de la ville.
    Majorité de Turkmènes, minorités d’Ouzbeks et de Russes.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    DPT : Parti démocratique du Turkménistan (parti présidentiel, domine la vie politique depuis l’indépendance, en 1991) (fondé en 1991)
    PAT : Parti agraire du Turkménistan (fondé en 2014)
    Union des femmes du Turkménistan
    PCT : Parti communiste du Turkménistan (1985-1991)
    PIE : Parti des industriels et des entrepreneurs (choisi par le DPT) (fondé en 2012)

    (régime de parti unique jusqu’en 2012 ; les partis récemment fondés sont des partis gouvernementaux ; partis d’opposition exilés en Russie, Turquie, Autriche, Norvège)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 27 octobre 1991 (de l’Union soviétique)

    Personnalités
    Saparmourad NIAZOV (le Turkmenbachi, ou père des Turkmènes ; « président à vie » et premier ministre, ex-PC, mort fin 2006)

    TERRITOIRE

    Capitale : Achkhabad
    Divisions administratives : Le Turkménistan est divisé en 5 provinces (welayatlar) et 1 ville indépendante.
    villes : Kiptchak (et non Gypjak)
    vallée de l’Akhal

    Contentieux : contentieux de frontières avec le Kazakhstan ; à propos des frontières maritimes de la Caspienne avec l’Azerbaïdjan (réserves d’hydrocarbures)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : islam, orthodoxie

    Langues 
    Langue officielle : turkmène
    Autres langues : russe (langue administrative), ouzbek

    DIVERS

    Le Ruhnama (ou Rukhnama) : « Livre de l’esprit », de Saparmourad Niazov. Livre auto-hagiographique, imposé comme manuel d’éducation dans toute la société turkmène.
    akhal-téké (cheval, emblème national) ; des akhal-tékés
    monoculture de coton
    économie de rente (hydrocarbures)

    le principe de neutralité permanente conditionne la politique étrangère (officiellement reconnu par les Nations unies en 1995)

    #pays #asie #turkménistan #asie_centrale

     


  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message