#afrique_du_nord

#afrique_du_nord

  • *

    AFRIQUE

    PAYS

    Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Djibouti, Égypte → Proche-Orient, Érythrée, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée-Équatoriale, Kenya, Lesotho, Liberia, Libye, Madagascar, Malawi, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Ouganda, République démocratique du Congo, Rwanda, São-Tomé-et-Príncipe, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Soudan du Sud, Swaziland, Tanzanie, Tchad, Togo, Touaregs, Tunisie, Zambie, Zimbabwe

    http://typo.mondediplo.net/IMG/documents/afrique_decol.png

    ORGANISATIONS

    ACHPR : Commission africaine des droits de l’homme et des peuples
    APDA : Association des pays africains producteurs de diamants
    Autorité du bassin du Niger
    CAE : Communauté d’Afrique de l’Est (en anglais, EAC)
    CBLT : Commission du bassin du lac Tchad
    CDAA : Communauté de développement de l’Afrique australe (en anglais, SADC)
    Cedeao : Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest
    Ceeac : Communauté économique des États d’Afrique centrale
    Cemac : Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale
    CEN-SAD : Communauté des États sahélo-sahariens
    CEPGL : Communauté économique des pays des Grands Lacs
    CILSS : Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel
    CIRGL : Conférence internationale sur la région des Grands Lacs
    COI : Commission de l’océan Indien
    Comesa : Marché commun de l’Afrique orientale et australe
    Comifac : Commission des forêts d’Afrique centrale
    G5 Sahel
    IGAD : Autorité intergouvernementale pour le développement
    IORA : Association des États riverains de l’océan Indien
    Nepad : Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique
    Ohada : Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires
    OMVG : Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie
    OMVS : Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal
    SACU : Union douanière de l’Afrique australe
    SADC : Communauté de développement de l’Afrique australe
    UA : Union africaine
    Uemoa : Union économique et monétaire ouest-africaine
    UMA : Union du Maghreb arabe
    Union du fleuve Mano
    zone franc

    DIVERS

    AMF : Accord multifibre
    APE : accords de partenariat économique
    « afro-américafrique »
    chemin de fer « Tanzam »
    les deux Kivus
    « Françafrique » (la)
    M. Idriss DÉBY (président de l’Union africaine, 2016)
    traité de Pelindaba (Afrique, antinucléaire)

    #continents #afrique #afrique_australe #afrique_centrale #afrique_des_grands_lacs #afrique_de_l'est #afrique_de_l'ouest #afrique_du_nord #union_africaine

     

  • *

    Algérie (l’) , f.

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH100/Alge_rie-e5dd0.jpg

    Nom officiel : République algérienne démocratique et populaire
    Habitants : Algérien(ne)s
    Monnaie : 1 dinar algérien (DZD) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1963
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Abdelaziz BOUTEFLIKA (FLN)
    Siège du chef de l’État : palais d’El-Mouradia (Alger)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Conseil de la nation et Assemblée populaire nationale)
    Et aussi... : Conseil constitutionnel ; Cour suprême ; Conseil d’État ; système juridique mixte (droit civil français et droit islamique)
    révision constitutionnelle adoptée le 7 février 2016

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : Armée nationale populaire
    Police : sûreté nationale
    Services de renseignement : département de surveillance et de sécurité (DSS), remplace le département du renseignement et de la sécurité (DRS) dissous en 2015 ; direction de la documentation et de la sécurité extérieure (DDSE) ; les « services »
    Et aussi... : Sonatrach (hydrocarbures)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ANR : Alliance nationale républicaine (fondé en 1995)
    Ennahda : Mouvement de la renaissance islamique (islamiste légaliste) (fondé en 1989)
    FFS : Front des forces socialistes (social-démocrate) (fondé en 1963)
    FIS : Front islamique du salut (1989-1992)
    FLN : Front de libération nationale (socialiste nationaliste) (longtemps parti unique) (fondé en 1954)
    FNA : Front national algérien (conservateur) (fondé en 1990)
    MPA : Mouvement populaire algérien (démocrate) (ex-UDR, Démocratie et la République) (fondé en 2003, renommé MPA en 2012)
    MSP : Mouvement de la société pour la paix (conservateur, proche des Frères musulmans) (fondé en 1990)
    RCD : Rassemblement pour la culture et la démocratie (social-démocrate) (fondé en 1989)
    RND : Rassemblement national démocratique (centre) (fondé en 1997)
    PT : Parti des travailleurs (héritier du Parti socialiste des travailleurs [PST], communiste révolutionnaire) (extrême gauche) (fondé en 1990)
    UDMA : Union démocratique du manifeste algérien (1946-1956)

    Groupes armés

    AIS : Armée islamique du salut (bras armé du FIS) (années 1990, formé en 1993)
    AQMI : Al-Qaida au Maghreb islamique (islamiste djihadiste) (issu du GSPC, formé en 2007)
    GIA : Groupe islamique armé (années 1990, formé en 1992)
    GSPC : Groupe salafiste pour la prédication et le combat (salafiste djihadiste, allégeance à Al-Qaida) (formé en 1998)

    PERSONNALITÉS


    (accent grave sur le « e », mais pas d’accent aigu)

    MM. Nacer et Saïd BOUTEFLIKA (frères du président)
    M. Ahmed GAÏD SALAH (général très proche de M. BOUTEFLIKA)
    M. Mohamed MEDIÈNE, dit « Toufik » (services secrets)
    M. Djamel OULD ABBÈS (secrétaire général du FLN, 2016-2018)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 5 juillet 1962 (de la France) à la suite des accords d’Évian

    Personnalités
    Ferhat ABBAS †
    Ahmed BEN BELLA † (président 1963-1965, renversé)
    Chadli BENDJEDID † (le président Chadli)
    Houari BOUMEDIÈNE † (chef de l’État 1965-1978)
    Messali HADJ †

    Divers
    Conseil de la révolution (années 1960-1970)
    Haut Comité d’État (années 1990)
    les « janviéristes » (janvier 1992)

    TERRITOIRE


    (tréma sur le « i » ; accent grave ; éventuellement accent aigu sur le « e » ; traits d’union dans les noms géographiques)

    Capitale : Alger

    Divisions administratives : L’Algérie est divisée en 48 provinces (wilayas)
    Villes : Annaba, Constantine, Ghardaïa, Mers El-Kébir, Oran, Sétif, Sidi-Bel-Abbès

    Divers

    Bab El-Oued (quartier d’Alger)
    la casbah d’Alger (la Casbah)
    Kabylie, Petite Kabylie, Grande Kabylie

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : islam sunnite
    Et aussi : islam mozabite (dérivé de l’ibadisme)

    Langues
    Langues officielles : arabe classique (fossha) , tamazight (berbère) (langues nationales)
    Autres langues : arabe dialectal (darja) , français, kabyle (berbère), touareg
    Depuis 1976, l’arabe classique est la seule langue d’enseignement

    DIVERS

    Al-Djazair (Algérie en arabe)
    Charte pour la réconciliation nationale (2005)
    « décennie noire » (années 1990)
    les « décideurs »
    « dégoûtage »
    la Grande Poste (Alger)
    population mozabite
    salaire national minimum garanti (SNMG) (depuis 2015)
    Sonatrach (compagnie pétrolière publique)
    résidence médicalisée de Zeralda (où vit M. BOUTEFLIKA)

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20584

    #pays #algérie #afrique #afrique_du_nord

     

  • *

    Libye (la)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH114/Libye-45b56.jpg

    Nom officiel : État de Libye (dans l’attente de l’adoption d’une Constitution)
    Habitants : Libyen(ne)s
    Monnaie : 1 dinar libyen (LYD) = 1000 dirhams

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : État en transition démocratique
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : déclaration constitutionnelle transitoire d’août 2011 (nouvelle Constitution en cours de rédaction)
    Chef de l’État : président de la Chambre des représentants (à Tobrouk), M. Aguila Salah ISSA (non rattaché à un parti)
    Siège du chef de l’État : Tobrouk
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Abdallah AL-THANI (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : Al-Beïda
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Congrès général du peuple, élu démocratiquement en 2012, remplace le Conseil national de transition)
    Et aussi... : Cour suprême ; Conseil national de transition (prend en main les débuts de la transition démocratique, basé à Tripoli) ; Congrès général du peuple (succède au CNT) ; Assemblée constituante (Conseil des soixante)
    Doublon institutionnel : institutions (Parlement et gouvernement) élues à Tobrouk (reconnues par la communauté internationale) ; institutions (Parlement et gouvernement) établies de force à Tripoli

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée nationale libyenne
    Police : police nationale libyenne

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    AFN : Alliance des forces nationales (libéral) (fondé en 2012)
    Al-Watan : Parti national libyen (salafiste) (fondé en 2011)
    PJC : Parti de la justice et de la construction (islamiste) (fondé en 2012)
    PFN : Parti du front national (libéral progressiste) (ex—Front de salut libyen formé en exil en 1981)

    Groupes armés

    AQMI : Al-Qaida au Maghreb islamique (ou Al-Mourabitoune) (islamiste djihadiste) (issu du GSPC algérien, formé en 2007)
    Fajr Libya : Aube de la Libye (milice islamiste)
    MCCI : Majilis Choura Chabab Al-Islam ; Conseil consultatif de la jeunesse islamique (allégeance à l’OEI, salafiste djihadiste) (fondé en 2014)
    MSC : Conseil consultatif des moudjahidins des environs de Jérusalem (djihadiste, allégeance à l’OEI) (fondé en 2012)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 24 décembre 1951 (du mandat des Nations unies)
    Divers : vicissitudes de la transition démocratique : huit mois de conflit (début de la révolution le 17 février 2011 - chute de Mouammar Kadhafi le 30 octobre 2011) ; Constituante décidée démocratiquement en février 2014

    Période kadhafiste
    Jamahiriya (République, « État des masses ») arabe libyenne populaire et socialiste ; Grande Jamahiriya ; jamahirien
    congrès populaires de base, comités révolutionnaires
    Iran-Libya Sanctions Act (ILSA), 1996
    Livre vert
    le Guide de la révolution

    Personnalités
    Omar Al-MOKHTAR † (résistance contre les Italiens, années 1930)
    roi Idriss Al-SENOUSSI † (1950)

    TERRITOIRE

    Capitale : Tripoli (Tripolitain[e]s)

    Divisions administratives : La Libye est divisée en 22 districts (shabiyat)
    Villes : Bani Walid, Benghazi, Brega, Cheguiga, Ghariane, Ghadamès, Misrata (plutôt que Misourata), Mizda, Ras Lanouf, Sabratha, Sebha, Sorman, Syrte, Taourgha, Tarhouna, Tobrouk, Zaouia (plutôt que Zawiya), Zintan, Zouara (plutôt que Zwara)

    Divers
    djebel Nefoussa (massif montagneux)
    Cyrénaïque, Fezzan (régions)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam sunnite
    Religion principale : islam sunnite (pas de prise en compte de l’islam chiite)
    Et aussi : christianisme, hindouisme, liberté de culte pour les autres confessions que l’islam

    Langues 
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : italien, anglais, berbère

    DIVERS

    révolution du 17 février 2011
    économie de rente pétrolière
    entreprises : Compagnie pétrolière nationale libyenne (LNOC)
    OEI en Libye
    thouwar (membres des bataillons ayant combattu Kadhafi) (pluriel de thaïr )
    tribus : les Hassaouna ; Kadhafa ; Machachiya ; Magariha ; Nawil ; Ouarfalla ; Ouarshafana ; Siaan ; Tarhouna ; Zintan
    Senoussi (ancien roi ; famille) ; confrérie des Senoussi
    les populations touboues

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20617

    #pays #libye #afrique #afrique_du_nord

     

  • *

    Maroc (le)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH103/Maroc-cdac0.jpg

    Nom officiel : royaume du Maroc
    Habitants : Marocain(e)s
    Monnaie : 1 dirham (MAD) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle unitaire
    Régime : autoritaire
    Texte fondamental : Constitution de 2011
    Chef de l’État : roi, MOHAMMED VI
    Siège du chef de l’État : palais royal (Rabat)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Abdelilah BENKIRANE (PJD)
    Siège du gouvernement : Rabat
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre des représentants, Chambre des conseillers)
    Et aussi... : Cour constitutionnelle ; Conseil supérieur de sécurité ; Conseil supérieur des Oulémas

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées royales marocaines
    Police : direction générale de la sureté nationale (DGSN)
    Services de renseignement : direction générale de la surveillance du territoire (DGST), direction générale des affaires intérieures (DGAI)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Istiqlal : Parti de l’indépendance (nationaliste conservateur) (fondé en 1943)
    MP : Mouvement populaire (berbère conservateur) (fondé en 1957)
    Mouvement du 20-Février (social-démocrate réformateur) (fondé en 2011)
    PAM : Parti authenticité et modernité (centre gauche) (fondé en 2008)
    PJD : Parti de la justice et du développement (islamiste modéré) (fondé en 1998, au pouvoir depuis 2011)
    PPS : Parti du progrès et du socialisme (gauche) (association devenue parti en 1974)
    PSU:Parti socialiste unifié (gauche)
    RNI : Rassemblement national des indépendants (libéral) (fondé en 1978)
    USFP : Union socialiste des forces populaires (gauche) (1959-1975)

    Groupe armé

    Front Polisario : Front populaire de libération de la Saguia el Hamra et du rio de oro (pour le contrôle du Sahara occidental) (formé en 1973)

    PERSONNALITÉS

    M. Fouad Ali EL-HIMMA (ami du roi, PAM)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 2 mars 1956 (de la France)
    Divers : « guerre des sables » avec l’Algérie en 1963

    Personnalités
    Mehdi Ben Barka †

    TERRITOIRE

    Capitale : Rabat

    Divisions administratives : le Maroc est divisé en 11 régions
    Villes : Aït Bouayèche, Al-Hoceïma, Fès, Kénitra, Khénifra, Khourigba, Meknès, Oujda, Safi, Séfrou, Sidi Ifni, Taza, Tameslohte

    Contentieux : le Maroc réclame le Sahara occidental (territoire au statut indéterminé) et la région de Dakhla-Oued Ed Dahab (considérée comme la 12ᵉ région)

    Divers
    Ceuta ; Melilla ; îles Zaffarines (territoires espagnols habités majoritairement par des citoyens marocains)
    El-Ayoun (Sahara occidental)
    la médina (Marrakech)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam
    Religion principale : islam sunnite
    Et aussi : islam chiite (très minoritaire), christianisme, judaïsme
    liberté de culte

    Langues 
    Langues officielles : arabe, tamazight (berbère)
    Autres langues : français, chleuh (berbère), rifain (berbère)

    DIVERS

    code de la famille (moudawana)
    darija (arabe marocain)
    makhzen (gouvernement royal)
    la Mamounia
    marrakchie(s)

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20621

    #pays #maroc #afrique #afrique_du_nord

     

  • *

    Mauritanie (la)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH93/Mauritanie-d7bd8.jpg

    Nom officiel : République islamique de Mauritanie
    Habitants : Mauritanien(ne)s
    Monnaie : 1 ouguiya (MRO) = 5 khoums

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : islamique présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1991
    Chef de l’État : président de la République, M. Mohamed OULD GHAZOUANI (UPR)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Nouakchott)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Yahya OULD HADEMINE (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : palais du gouvernement (Nouakchott)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Barlamane), Sénat et Assemblée nationale
    Et aussi... : Cour suprême de Mauritanie

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées mauritaniennes, groupement aérien de la République islamique de Mauritanie

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    COD : Coordination de l’opposition démocratique (coalition de 11 partis d’opposition)
    FLAM : Force de libération des Africains de Mauritanie (négro-africain) (dissous, a formé notamment le Parti forces progressistes du changement)
    PPM : Parti du peuple mauritanien (parti unique 1965-1978)
    RNRD-Tawassoul : Rassemblement national pour la réforme et le développement (parti islamiste affilié aux Frères musulmans) (reconnu en 2007)
    UPR : Union pour la république (parti présidentiel) (fondé en 2009)

    Groupe armé

    AQMI : Al-Qaida au Maghreb islamique (islamiste djihadiste) (issu du GSPC algérien, formé en 2007)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 28 novembre 1960 (de la France)
    Divers : coup d’État en 1978 ; phase de démocratisation à partir de 1991 ; coups d’État en 2005 puis en 2008

    Personnalités
    M. Mohamed OULD ABDEL AZIZ (UPR, président 2009-2019)
    Moktar OULD DADDAH † (président, 1961-1978)
    colonel Mohamed Khouna OULD HAIDALLAH (au pouvoir de 1980 à 1984)

    TERRITOIRE

    Capitale : Nouakchott (Nouakchottois[es])

    Divisions administratives : La Mauritanie est divisée en 15 régions
    Villes : Aleg, Arafat (quartier de Nouakchott), Basra (quartier de Nouakchott), Dar Naïm (quartier de Nouakchott), Kaédi, Nouadibhou, Rosso

    Contentieux : la Mauritanie réclame le Sahara occidental (territoire au statut indéterminé)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam
    Religion principale : islam

    Langues 
    Langue officielle : arabe (également langue nationale)
    Autres langues : pulaar, soninké, wolof (langues nationales), français

    DIVERS

    Membre de : la Ligue arabe, l’UA, l’UMA, la CEN-SAD, l’OMVS, du CILSS
    un Beïdhani ; des Beïdhane (Maures blancs)
    un Hartani ; des Haratine (descendants d’esclaves arabisés)
    un maallem ; des maallemine (caste des forgerons)
    Négro-Mauritaniens
    les Reguibat (tribu d’origine berbère, aujourd’hui arabophone)
    tribus maures

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20623

    #pays #mauritanie #afrique #afrique_du_nord

     

  • *

    Tunisie (la)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH95/calitunisie-638cc.jpg

    Nom officiel : République de Tunisie
    Habitants : Tunisien(ne)s
    Monnaie : 1 dinar tunisien (TND) = 1000 millimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2014
    Chef de l’État : président de la République, M. Béji CAÏD ESSEBSI (Nidaa Tounès)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Carthage)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Youssef CHAHED (Nidaa Tounès)
    Siège du gouvernement : Tunis
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Assemblée des représentants du peuple) (créée en 2014)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour de sureté de l’État
    Le président, une fois élu, démissionne de ses fonctions au sein du parti politique auquel il était rattaché.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées tunisiennes (armée de terre, air, marine) ; garde nationale
    Services de renseignement : direction générale de la sûreté militaire (DGSM)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Afek Tounès
    CPR : Congrès pour la République (gauche nationaliste) (fondé en 2011)
    Ennahda (« Renaissance ») (islamiste) (fondé en 1981 sous le nom de Mouvement de la tendance islamique, devenu Ennahda en 1989, légalisé en 2011, au pouvoir entre 2011 et fin 2013, en coalition depuis 2014)
    Ettajdid (« Renouvellement ») (extrême gauche) (disparu en 2012)
    Ettakatol : Forum démocratique pour le travail et les libertés (socialiste) (fondé en 1994)
    Front populaire (extrême gauche) (coalition fondée en 2012)
    Nidaa Tounès (centre droit) (héritage bouguibien) (fondé en 2012)
    PAD : Parti de l’alliance démocratique (démocrate réformiste) (fondé en 2012)
    Parti des travailleurs (ex-Parti communiste des ouvriers de Tunisie, PCOT)
    Watad : Mouvement des patriotes démocrates (extrême gauche, fondé en 2011)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats
    UGTT : Union générale tunisienne du travail (colauréat du prix Nobel de la paix en 2015)

    Divers
    ATFD : Association tunisienne des femmes démocrates
    Colibe : Commission des libertés individuelles et de l’égalité
    FTDES : Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux
    IVD : Instance vérité et dignité
    LTDH : Ligue tunisienne des droits de l’homme
    Utica : Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (patronale)

    PERSONNALITÉS

    M. Houcine ABASSI (secrétaire général de l’UGTT)
    M. Zine El-Abidine BEN ALI
    M. Mohamed GHANNOUCHI (ancien premier ministre de M. Ben Ali, chef du gouvernement jusqu’en février 2011) (ne pas confondre avec Rached GHANNOUCHI)
    M. Rached GHANNOUCHI (Ennahda) (ne pas confondre avec Mohamed GHANNOUCHI)
    M. Moncef MARZOUKI (CPR)
    Mᵐᵉ Leïla TRABELSI (épouse de M. BEN ALI)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 20 mars 1956 (de la France)
    Divers : 7 novembre 1987 : prise de pouvoir de M. BEN ALI ; 14 janvier 2011 : départ de M. BEN ALI ; 23 octobre 2011 : victoire d’Ennahda à la Constituante

    Personnalités
    Salah BEN YOUSSEF † (rival de BOURGUIBA)
    Habib BOURGUIBA †, le « Combattant suprême »
    Mohamed EL-MONCEF † (bey de Tunis, années 1940)
    Mohamed MZALI † (ex-premier ministre, années 1980)
    Hédi NOUIRA † (ex-premier ministre, années 1980)
    cheikh Abdelaziz THAALBI † (années 1920)

    Anciens partis politiques (avant la révolution de 2011)
    Destour (« Constitution »)
    Mouvement des démocrates socialistes (MDS) (années 1980, opposition)
    Néo-Destour (BOURGUIBA)
    Parti communiste tunisien
    Parti démocratique progressiste (PDP) (dissous en 2012)
    Parti libéral constitutionnel (années 1920)
    Parti socialiste destourien (PSD) (nouveau nom du Néo-Destour)
    Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD) (suite du PSD) (formé en 1988)

    Divers
    Agence tunisienne de communication extérieure (ère Ben Ali)
    Alla Khallidi (« Rendez éternel ») (hymne national sous Bourguiba)
    « crise de Bizerte » (1961)
    « émeutes du pain » (décembre 1983 - janvier 1984)
    Houmat Al-Hima (« Défenseurs de la patrie) (hymne national sous BEN ALI)
    « jeudi noir » (26 janvier 1978)
    Jeunes-Tunisiens (début XXᵉ)
    la Main rouge
    les néo-destouriens
    pacte national (1988)
    « Petite Constitution de 1956 »
    régence de Tunis
    « révolution de jasmin », « révolution de la dignité » (révolution de 2011)
    yousséfiste

    TERRITOIRE

    Capitale : Tunis (Tunisois[e])

    Divisions administratives : la Tunisie est divisée en 24 gouvernorats ( wilayat, singulier wilayah )
    Villes : Bizerte, El-Diem, Gabès, Gafsa, Kairouan, Kasserine, Kebili, Kélibia, La Goulette, La Marsa, Menzel Bouzaïane, Metlaoui, Monastir, Redeyef, Sakiet Sidi Youssef, Sbeïtla, Sfax, Sidi Bou Saïd, Sousse, Zarzis
    Divers : le cap Bon, Djerba (île), Kerkennah (îles)

    Les noms géographiques peuvent ou non être accentués sur le « e » ; le tréma sur le « i » existe.

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : islam sunnite
    Religion principale : islam sunnite
    Et aussi : christianisme

    Langues
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : français, tamazight (berbère)

    Médias
    Al-Maarifa (« Le savoir ») (années 1970)
    Echaab (« Le peuple ») (années 1970, UGTT)
    Errai (« L’opinion ») (années 1970)
    Journal officiel de la République tunisienne, Tunis

    DIVERS

    les « beaux-matins » (la jeunesse dorée)
    bénalisme ; bénaliste
    beylical
    le Bardo
    bourguibien
    « coup de Gafsa »
    « débourguibisation »
    « la famille » (entourage de M. BEN ALI)
    gouvernorat (préfecture)
    les habous (biens de mainmorte)
    les Hamamas
    Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution (Hiror)
    les « prépondérants »
    le « printemps tunisien »
    le « quartet » (UGTT, Utica, LTDH et ordre des avocats, 2013)
    « troïka » (coalition gouvernementale de 2012-2013)
    la Tunisie « utile »
    université de la Manouba (Tunis)

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20535

    #pays #tunisie #afrique #afrique_du_nord

     

  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message