• *

    A. Abrégé de la « marche » du Monde diplomatique

    Les règles typographiques (la « marche ») adoptées par les correcteurs du Monde diplomatique recoupent pour la plupart celles que préconisent les codes typographiques en usage.
    Certains choix sont cependant propres au mensuel. Ils ont pu évoluer depuis 1954.

    0. Remarque liminaire
    On s’affranchit ici d’une partie du vocabulaire professionnel afin de favoriser la compréhension. Ainsi, on utilise les termes « majuscules » et « petites majuscules » plutôt que « capitales » ; « minuscules » plutôt que « bas de casse » ; « traits d’union », « tirets », « deux-points »... plutôt que leurs équivalents de métier.

    1. Accents et signes diacritiques
    Depuis juin 2016, les majuscules sont accentuées au même titre que les minuscules. Cela vaut également pour les petites majuscules et les lettrines.

    La graphie des langues écrites avec l’alphabet latin est respectée : les accents et signes diacritiques sont conservés dans les noms propres (aussi bien les noms géographiques que les noms de personnes). Il en va de même pour les termes de la langue originale non traduits (écrits en italique).

    2. Noms de personnes
    Les personnes vivantes sont désignées avec le titre de civilité correspondant (M. ou Mᵐᵉ), sauf quand il s’agit d’écrivains, d’intellectuels, d’artistes…
    À la première occurrence sont toujours mentionnés le prénom et le nom de la personne. Aux occurrences suivantes, le prénom est omis si le nom est précédé d’un titre de civilité ; quand le nom est mentionné sans titre de civilité, on peut soit conserver le prénom à chaque occurrence, soit l’omettre systématiquement à la partir de la deuxième occurrence.
    Les personnes mortes sont désignées sans titre de civilité.
    Dans les titres et les surtitres, les personnes vivantes sont désignées sans titre de civilité.
    Certains noms propres étrangers, notamment asiatiques, ne sont pas construits de la même façon que les noms français, soit que le prénom et le nom soient inversés, soit que la distinction entre nom et prénom ne soit pas pertinente. Dans la mesure du possible, ces particularités sont respectées.
    Dans TypoDiplo, l’élément le plus important du nom propre est écrit en majuscules, le reste du nom en minuscules (M. François FILLON, MAO Zedong).

    3. Citations
    Les citations sont en italique, guillemets compris (mais les titres d’articles et les slogans sont en romain entre guillemets).
    Les citations internes à une citation apparaissent en italique entre guillemets anglais.

    Les interventions de la rédaction à l’intérieur d’une citation apparaissent entre crochets :
    – en italique lorsqu’elles ne font que restituer un élément manquant de la phrase citée ;
    – en romain lorsqu’il s’agit d’un ajout ou d’un commentaire.
    Les coupes sont signalées par (…) .

    4. Majuscules ou minuscules ?
    Pour tout ce qui touche aux fonctions, la minuscule est de rigueur.
    Ex. : premier ministre, ministre des affaires étrangères, président…
    Les institutions ne portent une majuscule initiale que lorsqu’elles ont un caractère unique, même lorsqu’elles sont suivies de leur sigle.

    Sigles et acronymes
    Jusqu’à quatre lettres : en majuscules, sans points ni espaces.
    Au-delà de quatre lettres : majuscule initiale seulement, sauf dans le cas où l’acronyme ne peut se prononcer que lettre par lettre.
    Ex. : ONU, Anase, AANCR
    Quand on développe un sigle étranger, on ne donne généralement que la traduction française, mais en conservant le sigle de la langue d’origine : le Bureau fédéral d’enquête (FBI) ; le Service fédéral de sécurité (FSB).

    5. Titres d’œuvres
    Sont en italique : les titres d’ouvrages publiés, de revues, d’œuvres d’art…
    Sont en romain entre guillemets : les titres d’articles, de rapports, d’émissions…
    Cf. la fiche détaillée http://typo.mondediplo.net/messages/1265

    6. Chiffres ou lettres ?
    Toujours en lettres : expression d’une durée (vingt-quatre heures), fractions ordinaires (trois quarts, deux tiers ; mais pas les fractions complexes, ex. : 1/84).
    Toujours en chiffres : expression d’une somme (100 euros) ou d’un âge (25 ans).

    On écrit généralement en lettres les nombres qui comprennent un ou deux mots (deux, dix-sept, trente mille, quatre cents) ; on écrit généralement en chiffres les nombres qui comprennent trois mots ou plus (78, 530, 8 500). En cas d’hésitation, le contexte et la nature des textes priment : chiffres le plus souvent, parce que les articles du journal contiennent beaucoup de données, tant dans les analyses socio-économiques que dans les reportages (distances, nombre de personnes…) ; lettres dans le cas des textes comportant peu de données.
    Ainsi, selon la nature de l’article, on pourra écrire « six mariages et soixante-dix-huit enterrements », ou bien « 6 cochons et 78 vaches » (mais pas : six journalistes et 78 lecteurs).

    On ne commence jamais une phrase par un nombre en chiffres.

    7. Notes et appels de notes
    Les appels de notes sont entre parenthèses, en pied (et non pas en exposant), dans le corps du texte. Ils sont toujours en romain, même dans une citation en italique. Ils peuvent suivre une parenthèse fermante.

    La note commence par la reprise à l’identique de l’appel de note (entre parenthèses, en pied et en romain). Elle se termine par un point final.

    8. Coupures des mots
    On coupe après et avant trois lettres.
    Pour une question de confort de lecture, concernant les coupures en bas de colonne (avant un intertitre ou en bas de page), on ne les accepte que si la suite se trouve sur la même demi-page.

    #code_typo

     

  • *

    Nouvelle-Calédonie (la)

    territoire français

    Nom officiel : territoire de Nouvelle-Calédonie et dépendances
    Habitants : Néo-Calédonien(ne)s
    Monnaie : 1 franc pacifique (XPF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : sui generis, collectivité à statut particulier rattachée à la France, quasi autonome
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution française de 1958 aménagée par l’accord de Nouméa (1998)
    Chef de l’État : président de la République, M. François HOLLANDE (PS)
    Siège du chef de l’État : palais de l’Élysée (Paris)
    Chef du gouvernement : président du gouvernement, M. Philippe GERMAINE (Calédonie ensemble)
    Siège du gouvernement : Nouméa
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Congrès du territoire)
    Et aussi... : Cour d’appel de Nouméa ; Sénat coutumier rassemblant les conseils coutumiers kanaks (compétent sur les questions liées au statut personnel des Kanaks)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : sans, la défense du territoire est assurée par l’armée française
    Police : police nationale française

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Calédonie ensemble (centre droit) (fondé en 2008)
    Construisons notre nation arc-en-ciel
    FLNKS : Front de libération nationale kanak et socialiste (indépendantiste kanak) (fondé en 1984)
    Palika : Parti de libération kanak (indépendantiste) (fondé en 1975)
    Parti travailliste (extrême gauche) (fondé en 2007)
    Union calédonienne (indépendantiste) (fondé en 1953)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : territoire toujours associé à la France

    Divers
    1988 : assaut d’Ouvéa, accords de Matignon-Oudinot
    1998 : accord de Nouméa

    Personnalités
    Jacques LAFLEUR † (anti-indépendantiste) (1932-2010)
    Jean-Marie TJIBAOU † (indépendantiste) (1936-1989)

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : le Caillou
    Capitale : Nouméa

    Divisions administratives : la Nouvelle-Calédonie est divisée en 3 provinces...
    Provinces : province des îles Loyauté, province Nord, province Sud

    ... et 8 aires coutumières
    Aires coutumières : Ajië-Aro, Djubéa-Kaponé, Drehu, Hoot Ma Waap, Iaai, Nengone, Paici-Camuki, Xârâcùù

    Îles : Beautemps-Beaupré, Grande Terre (la plus grande île de France), Ouvéa, Lifou, Maré, île des Pins...
    mer de Corail
    récifs d’Entrecasteaux
    Grand Lagon nord, Grand Lagon sud

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec la France et le Vanuatu à propos de l’île Matthew et de l’île Hunter

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme
    Et aussi : protestantisme

    Langues
    Langue officielle : français
    Autres langues : dialectes polynésiens et mélanésiens

    Médias
    Les Nouvelles calédoniennes, Nouméa (quotidien)

    DIVERS

    Caldoche (Blanc installé de longue date)
    « destin commun »
    les « événements » (années 1980)
    Kanak(s), Kanake(s)
    Kanaky (nom donné à la Nouvelle-Calédonie par les indépendantistes)
    loyaliste = anti-indépendantiste
    Nouméa la Blanche
    Océanien(ne)s

    se référer à la fiche France : http://typo.mondediplo.net/messages/123

    #pays #nouvelle-calédonie #océanie

     

  • *

    EX-YOUGOSLAVIE

    La République socialiste fédérative de Yougoslavie (RSFY) fut remplacée en 1992 par la République fédérale de Yougoslavie (Serbie-Monténégro). La RSFY comprenait la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, la Macédoine, le Monténégro, la Serbie et la Slovénie.

    Le serbo-croate a été normalisé au XIXe siècle. Il s’écrivait avec deux alphabets reliés par un système de stricte correspondance : certaines lettres, spécifiques à l’alphabet cyrillique « serbo-croate », n’existent pas dans la graphie du russe ou du bulgare, tandis que l’alphabet latin a recours à des signes diacritiques pour exprimer certains sons — comme le caron (en forme d’accent circonflexe renversé) placé sur le ž (« j »), le š (« ch ») ou le č (« tch »). Les nuances dialectales sont géographiques, éventuellement sociales, mais en aucun cas « nationales » : un Bosniaque, un Croate et un Serbe d’une même ville ou région de Bosnie-Herzégovine parlent la même forme linguistique, avec le même accent. Cf. https://institutions.mondediplo.com/2017/07/DERENS/57650

    Armée populaire yougoslave (JNA)
    Ligue des communistes de Yougoslavie (LCY)
    Josip Broz, dit Tito, mort le 4 mai 1980 ; Tito était originaire de Croatie
    Maison des fleurs
    Musulmans (au sens national), distincts des musulmans (fidèles de l’islam)
    postyougoslave
    tchetniks
    titisme ; titiste

    #ex-yougoslavie #entités_disparues #europe

     

  • *

    AFRIQUE

    PAYS

    Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Djibouti, Égypte → Proche-Orient, Érythrée, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée-Équatoriale, Kenya, Lesotho, Liberia, Libye, Madagascar, Malawi, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Ouganda, République démocratique du Congo, Rwanda, São-Tomé-et-Príncipe, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Soudan du Sud, Swaziland, Tanzanie, Tchad, Togo, Touaregs, Tunisie, Zambie, Zimbabwe

    ORGANISATIONS

    ACHPR : Commission africaine des droits de l’homme et des peuples
    APDA : Association des pays africains producteurs de diamants
    Autorité du bassin du Niger
    CAE : Communauté d’Afrique de l’Est (en anglais, EAC)
    CBLT : Commission du bassin du lac Tchad
    CDAA : Communauté de développement de l’Afrique australe (en anglais, SADC)
    Cedeao : Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest
    Ceeac : Communauté économique des États d’Afrique centrale
    Cemac : Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale
    CEN-SAD : Communauté des États sahélo-sahariens
    CEPGL : Communauté économique des pays des Grands Lacs
    CILSS : Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel
    CIRGL : Conférence internationale sur la région des Grands Lacs
    COI : Commission de l’océan Indien
    Comesa : Marché commun de l’Afrique orientale et australe
    Comifac : Commission des forêts d’Afrique centrale
    G5 Sahel
    IGAD : Autorité intergouvernementale pour le développement
    IORA : Association des États riverains de l’océan Indien
    Nepad : Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique
    Ohada : Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires
    OMVG : Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie
    OMVS : Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal
    SACU : Union douanière de l’Afrique australe
    SADC : Communauté de développement de l’Afrique australe
    UA : Union africaine
    Uemoa : Union économique et monétaire ouest-africaine
    UMA : Union du Maghreb arabe
    Union du fleuve Mano
    zone franc

    DIVERS

    AMF : Accord multifibre
    APE : accords de partenariat économique
    « afro-américafrique »
    chemin de fer « Tanzam »
    les deux Kivus
    « Françafrique » (la)
    M. Idriss DÉBY (président de l’Union africaine, 2016)
    traité de Pelindaba (Afrique, antinucléaire)

    #continents #afrique #afrique_australe #afrique_centrale #afrique_des_grands_lacs #afrique_de_l'est #afrique_de_l'ouest #afrique_du_nord #union_africaine

     




  • *

    France (la)

    Nom officiel : République française
    Habitants : Françai(se)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents ou 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    (2017)

    Nature de l’État : république décentralisée
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1958
    Chef de l’État : président de la République, M. Emmanuel MACRON (depuis 2017)
    Siège du chef de l’État : palais de l’Élysée (Paris)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Édouard PHILIPPE (depuis 2017)
    Siège du gouvernement : hôtel Matignon (Paris)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Assemblée nationale et Sénat)
    Et aussi... : Conseil constitutionnel ; Cour de cassation ; Conseil d’État

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée française (armée de l’air, de terre, Légion étrangère), gendarmerie nationale, marine nationale
    Police : police nationale (dont compagnies républicaines de sécurité, CRS), police municipale
    Services de renseignement : direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ; direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) ; direction de la surveillance du territoire (DST, ex-renseignements généraux [RG], sous direction de la DGSI)
    Finances : Cour des comptes, Trésor, Banque de France

    surnoms et périphrases
    l’Élysée = la présidence de la République = le Château
    Matignon = le premier ministre
    le Palais-Bourbon = l’Assemblée nationale
    le Quai d’Orsay = le ministère des affaires étrangères
    la Place Beauvau = le ministère de l’intérieur
    la Place Vendôme = le ministère de la justice
    la Rue de Valois = le ministère de la culture
    la Rue Saint-Dominique = le ministère de la défense
    Bercy = le ministère de l’économie
    la « Piscine » = la DGSE

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Debout la France (droite souverainiste) (fondé en 2014, ex-Debout la République)
    Écologistes ! (centre gauche) (scission de EELV en 2015)
    EELV : Europe Ecologie - Les Verts (centre gauche, écologistes) (fondé en 2010)
    En marche ! (mouvement fondé en 2016, devenu LRM en 2017)
    Front de gauche (coalition formée en 2008)
    La France insoumise (mouvement de M. Jean-Luc MÉLENCHON) (gauche) (fondé en 2016)
    Génération Écologie (fondé en 1990)
    LO : Lutte ouvrière (trotskiste) (fondé en 1939)
    LR : Les Républicains (ex-UMP) (droite) (fondé en 2002)
    LRM : La République en marche (parti né du mouvement En marche !) (M. Emmanuel MACRON) (libéral et centriste)
    MoDem : Mouvement démocrate (centre) (fondé en 2007)
    MP : Mouvement des progressistes (gauche) (ex-Mouvement unitaire progressiste fondé en 2009)
    Nouveau Centre (centre droit, membre UDI) (fondé en 2007)
    NPA : Nouveau Parti anticapitaliste (gauche anticapitaliste) (fondé en 2009, ex-LCR)
    PCF : Parti communiste français (fondé en 1920)
    PG : Parti de gauche (scission du PS, fondé en 2009)
    PRG : Parti radical de gauche (centre gauche, membre UDI) (fondé en 1972)
    PS : Parti socialiste (ex-SFIO, fondé en 1905) (social-démocrate)
    RN : Rassemblement national (fondé en 2018) (nouveau nom du Front national, fondé en 1972) (extrême droite)
    UDI : Union des démocrates et indépendants (fédération de partis centristes) (fondé en 2012)
    UPR : Union populaire républicaine (fondé en 2007)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats

    AACC : Association des agences conseils en communication (créée en 1972)
    CFDT : Confédération française démocratique du travail (ex-CFTC) (créée en 1919)
    CGT : Confédération générale du travail (créée en 1895)
    CIES : Comité intersyndical de l’épargne salariale (créé en 2002)
    LEEM : Les entreprises du médicament (ex-Syndicat national de l’industrie pharmaceutique, SNIP)
    SPQN : Syndicat de la presse quotidienne nationale (patronal)
    SNES : Syndicat national des enseignements de second degré
    SUD : Solidaires, unitaires, démocratiques. Membre de l’Union syndicale Solidaires
    UNL : Union nationale lycéenne

    PERSONNALITÉS

    le général DE GAULLE † (on peut ne pas mentionner le prénom) (pas de majuscule à « général »)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : Second Empire ; IIIᵉ République (1870-1940) ; IVᵉ République (1946-1958) ; guerre d’Algérie (1954-1962)

    président du Conseil (IVᵉ République)

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : l’Hexagone
    Capitale : Paris (Parisien[ne]s)
    Superficie : 643 801 km²
    Longueur de côtes : 19 193 km
    ZEE : 11 035 000 km²

    Divisions administratives : La France est divisée en 18 régions (13 en métropole, dont la Corse ; 5 outre-mer), 5 collectivités d’outre-mer, 101 départements (dont 5 départements d’outre-mer), 3 métropoles et la Nouvelle-Calédonie.

    Collectivités d’outre-mer : Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna

    Collectivités à statut particulier : Corse (région), Nouvelle-Calédonie (entité hors découpage, quasi autonome)

    Métropoles : Paris, Lyon, Marseille (PLM)
    métropole du Grand Paris (MGP)

    Villes : Bordeaux, Grenoble, Lille, Nantes, Strasbourg, Toulouse...

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec les Comores à propos de Mayotte ; avec Maurice à propos de l’île Tromelin ; avec le Surinam à propos de la Guyane française ; avec le Vanuatu à propos de la Nouvelle-Calédonie ; avec Madagascar à propos de l’atoll Bassas da India, de l’île Europa, des îles Glorieuses et de l’île Juan de Nova

    Divers
    hôpital de la Croix-Rouge
    Front de Seine (quartier de Paris, 15ᵉ arrondissement)
    la Goutte-d’Or
    Plaine Commune
    Roissy - Charles-de-Gaulle (CDG)
    Sophia Antipolis
    le Val-Fourré

    CULTURE ET SOCIETÉ

    Religions
    Religion officielle : laïcité
    Religion principale : catholicisme
    Autres religions : islam, protestantisme, judaïsme, bouddhisme

    Langues
    Langue officielle : français
    Autres langues : alsacien, arabe, basque, breton, corse, créole, occitan...

    Médias

    • Télévision

    BFM TV (Groupe NextradioTV, chaîne d’information en continu) (créée en 2005)
    CNews (depuis 2017, anciennement i-Télévision puis i-Télé) (créée en 1999)
    Direct 8 (chaîne, Bolloré) (créée en 2012)
    France 24 (créée en 2005)
    M6 (créée en 1987)
    W9 (chaîne divertissement groupe M6) (créée en 2005)
    TF1 (Groupe TF1) (créée en 1975 comme chaîne de service public, privatisée en 1987)
    La Cinq
    le JT (Larousse) ; le « 20 heures »

    • Presse écrite

    La Correspondance de la presse
    Direct Matin (Bolloré)
    Metro (sans accent) (propriété de TF1)
    Paris Match (sans trait d’union)

    Conseil national du numérique

    Cf. infographie : Presse française, qui possède quoi http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/ppa

    Entreprises

    Arianespace
    BNP Paribas (sans trait d’union)
    les Chantiers de l’Atlantique
    LVMH (ne plus développer ce sigle)

    DIVERS

    accès régulé à l’électricité nucléaire historique (Arenh)
    articles de loi : l’article L.1237-11 ; l’article L.125-1
    certificats d’économies d’énergie (CEE)
    cheffe de cabinet
    couverture-maladie universelle (CMU)
    crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE)
    la « deuxième gauche »
    Fichier national automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg)
    les Gracques (cénacle social-libéral)
    les Insoumis
    Mai 68
    la « nouvelle droite »
    Nuit debout (né au moment de l’opposition à la loi El Khomri)
    Pôle emploi
    la Réunion (sans majuscule)
    Sciences Po (sans trait d’union)
    Le Siècle (cénacle)

    GUADELOUPE (f.)

    Organisations :

    LKP : Liyannaj Kont Pwofitasyon, Collectif contre l’exploitation outrancière (rassemblement de plusieurs dizaines d’organisations syndicales) (fondé en 2008)
    UGTG : Union générale des travailleurs de Guadeloupe (centrale syndicale) (fondé en 1973)

    Divers
    à la Guadeloupe ou en Guadeloupe
    béké, békés, békée, békées (adj.)
    chlordécone (n. m.) (antiparasitaire)
    Société anonyme de la raffinerie des Antilles (SARA)
    Guadeloupe et Martinique sont membres de l’Association des États de la Caraïbe

    GUYANE (f.)

    plus grand département français
    collectivité territoriale de Guyane (CTG)
    guyanais
    le haut Maroni

    MAYOTTE (f.)

    île de Mayotte disputée par la France et les Comores
    Mamoudzou (chef-lieu, capitale administrative de Mayotte) ; Koungou (deuxième ville de Mayotte) ; Dzaoudzi ; canal du Mozambique

    101ᵉ département français
    Mahorais (habitant de Mayotte)
    traité de cession de Mayotte à la France : 1841 (par le sultan Tsouli, début du protectorat français qui s’étendra progressivement à l’ensemble de l’archipel)

    se référer à la fiche Comores

    NOUVELLE-CALÉDONIE

    collectivité à statut particulier (sui generis)
    Kanaks

    se référer à la fiche Nouvelle-Calédonie : http://typo.mondediplo.net/messages/1061

    #pays #france #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    Russie (la)

    Nom officiel : Fédération de Russie
    Habitants : Russes
    Monnaie : 1 rouble russe (RUB) = 100 kopecks

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : fédération (république)
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1993
    Chef de l’État : président de la fédération, M. Vladimir POUTINE (Russie unie)
    Siège du chef de l’État : palais national du Kremlin (Moscou)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Mikhaïl MICHOUSTINE (depuis janvier 2020)
    Siège du gouvernement : Moscou
    Pouvoir législatif : Parlement fédéral bicaméral, Assemblée fédérale de Russie (Conseil fédéral et Douma d’État)
    Et aussi... : Cour suprême, Cour constitutionnelle ; Conseil présidentiel des droits de l’homme ; Chambre sociale

    Les entités fédérées sont couramment appelées régions (officiellement dénommées « sujets de la Fédération ») ; elles ont chacune à leur tête un gouverneur (l’élection des gouverneurs est suspendue, ils sont en attendant désignés par l’exécutif) et des Parlements locaux.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : 5 branches armées spécialisées (terre, air, marine, troupe de défense aérospatiale, troupe de missiles à cibles stratégiques), Spetsnaz (forces spéciales)
    Police : 14 sections de police (division par champs d’action)
    Services de renseignement : services de renseignement extérieur de la Fédération de Russie (SVR) ; Service fédéral de sécurité (FSB, ex-KGB) ; direction générale des renseignements (GRU)
    Et aussi... : Cf. catégorie entreprises (fin de la fiche)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis représentatifs

    KPRF : Parti communiste de la Fédération de Russie (fondé en 1993)
    LDPR : Parti libéral-démocrate de Russie (extrême droite) (fondé en 1989)
    Russie unie (droite) (fondé en 2001, parti majoritaire à l’Assemblée fédérale depuis 2003)
    Russie juste (gauche) (fondé en 2006)

    Partis hors jeu électoral

    Iabloko (« la pomme ») (opposition libérale) (fondé en 1993)
    SPS : Union des forces de droite (libéral réformateur) (1998-2008)
    L’Autre Russie (coalition d’opposition réunissant 12 mouvements) (formée en 2006)

    Note : jeu politique réduit à peu de partis nationaux et sans possibilité d’alternance hors crise.

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats
    Solidarnost
    KTR : Confédération du travail de Russie

    PERSONNALITÉS

    M. Roman ABRAMOVITCH (oligarque)
    M. Rouslan AOUCHEV (président ingouche)
    M. Nikita BELYKH (SPS)
    M. Boris BEREZOVSKI (homme d’affaires)
    M. Alexandre DOUGUINE (ultranationaliste)
    M. Egor GAÏDAR (ex-chef du gouvernement, libéral)
    M. Boris GRYZLOV (Russie unie)
    M. Vladimir JIRINOVSKI (Parti libéral-démocrate de Russie)
    M. Garry KASPAROV (ancien champion du monde d’échecs) (L’Autre Russie)
    M. Mikhaïl KHODORKOVSKI (homme d’affaires)
    M. Sergueï LAVROV (ministre des affaires étrangères)
    M. Edouard LIMONOV (écrivain) (L’Autre Russie)
    M. Dmitri MEDVEDEV (Russie unie)
    M. Mikhaïl PROKHOROV (oligarque, troisième à la présidentielle 2012)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : Union soviétique devient Fédération de Russie le 24 août 1991 ; annexion de la Crimée en 2014 (Cf. fiche Ukraine) ;
    22 octobre 1721, proclamation de l’Empire russe ; 30 décembre 1922, établissement de l’Union soviétique

    se référer à la fiche Union soviétique : http://typo.mondediplo.net/messages/1065

    Personnalités
    Anna Akhmatova † (écrivaine)
    Chamil BASSAEV † (Tchétchénie)
    Djokhar DOUDAEV † (Tchétchénie)
    Boris ELTSINE †
    Anna POLITKOVSKAÏA † (journaliste assassinée)

    TERRITOIRE

    Capitale : Moscou (Moscovites)

    Divisions administratives : la Russie est divisée en 83 sujets
    1 région autonome juive : Birobidjan
    2 villes fédérales : Moscou et Saint-Pétersbourg
    4 districts autonomes : Iamalie-Nénetsie, Khantys-Mansis, Nenetsie, Tchoukotka
    9 kraïs : Altaï, Kamtchatka, Khabarovsk, Krasnodar, Krasnoïarsk, Perm, Primorie, Stavropol, Transbaïkalie
    21 républiques : Adyghés, Altaï, Bachkortostan, Bouriatie, Carélie, Daghestan, Ingouchie, Kabardino-Balkarie, Kalmoukie, Karatchaevo-Tcherkessie, Khakassie, Komis, Maris, Mordovie, Ossétie du Nord, Oudmourtie, Sakha-Iakoutie, Tatarstan, Tchétchénie, Tchouvachie, Touva
    46 oblasts : Amour, Arkhangelsk, Astrakhan, Belgorod, Briansk, Iaroslavl, Irkoutsk, Ivanovo, Kaliningrad, Kalouga, Kemerovo, Kirov, Kostroma, Kourgan, Koursk, Leningrad, Lipetsk, Magadan, Moscou, Mourmansk, Nijni-Novgorod, Novgorod, Novossibirsk, Omsk, Oreil, Orenbourg, Oulianovsk, Penza, Pskov, Riazan, Sverdlosk, Rostov, Sakhaline, Samara, Saratov, Smolensk, Tambov, Tcheliabinsk, Tioumen, Tomsk, Toula, Tver, Vladimir, Volgograd, Vologda, Voronej
    7 okrougs : Centre, Extrême-Orient, Nord-Ouest, Oural, Sibérie, Sud, Volga

    Note : pourraient s’ajouter aux divisions administratives la République de Crimée et la ville fédérale de Sébastopol annexées en 2014 (ce qui porterait le nombre de sujets à 85), la France ne reconnait pas ces annexions.

    Villes : Krasnoïarsk (Sibérie), Makhatchkala (capitale du Daghestan), Soukhoumi (en Abkhazie), Rostov-sur-le-Don (Rostov), Lgov (Koursk)

    Contentieux : contentieux de frontière avec l’Estonie après que la Russie a dénoncé le traité établissant la frontière (2005) ; contentieux avec le Danemark et la Norvège à propos du partage du plateau continental ; Ossétie du Sud, foyer de tension avec la Géorgie ; contentieux avec l’Ukraine à propos de la Crimée

    Divers
    fleuves : Ienisseï, Lena
    détroit de Béring, mer de Béring
    Baïkal-Amour (ligne ferroviaire)
    Iamal (gaz)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : orthodoxie
    Et aussi : islam

    Langues 
    Langue officielle : russe
    Autres langues : tatar, tchétchène

    Médias
    Nezavissimaïa Gazeta (quotidien de gauche) (1917)
    Novaïa Gazeta (bihebdomadaire)
    Ria Novosti (agence d’information internationale)
    Rossiïskaïa Gazeta (quotidien national officiel) (attention : i suivi de i tréma)

    Divers
    le Bolchoï (Moscou)
    le Théâtre Mariinski (Saint-Pétersbourg)

    DIVERS

    agence TASS (c’est un sigle : Agence télégraphique de l’Union soviétique)
    avion de transport civil SuperJet-100
    économie de rente (hydrocarbures)
    edinorossy (représentants du Parti Russie unie)
    « années glasnost »
    Communauté des États indépendants (CEI)
    Conseil permanent du partenariat Union européenne - Russie (créé en 2003)
    le deuxième Grand
    doukhobor (membre d’une secte chrétienne immigrée au Canada)
    grand-russe
    système de navigation Glonass
    Grande Russie
    Fondations Russkiy Mir (« monde russe »)
    nelegaly (« illégaux »)
    nomenklatura
    Nord Stream 2 (gazoduc)
    rossiskaïa (russe au sens de citoyen et multinational) ; rousskaïa (russe au sens ethnique et exclusif)
    le Runet (Internet russe)
    sainte Russie
    siloviki (élite issue des services de sécurité)
    « sommet antirusse » de Vilnius (mai 2006)
    « thérapie de choc » (réformes libérales des années 1990)
    « trente laborieuses »
    trotskiste
    vor y zakoni (« voleurs en règle »)
    parc Zaradié (Moscou)

    arsenal
    missile Boulava ; missile Galosh (années 1970) ; hélicoptère Mi-17 ; porte-avions Amiral-Gorshkov (ex-Bakou), devenu INS Vikramaditya en Inde ; Soukhoï, Soukhoï T-50, Su-25 ; Tupolev Tu-22 ; chasseur Mig-29

    entreprises
    Gazprom
    Ioukos (pas d’élision : de Ioukos)
    Rosneft
    Sibneft
    Surgutneftegaz
    Svyazinvest (géant des télécommunications)
    Transneft
    VKontakte (réseau social)
    Yandex (moteur de recherche)

    #pays #russie #europe #europe_de_l'est