Correcteurs

compte officiel

  • *

    révolution

    « révolution colorée » ; les « révolutions colorées » (et non pas « révolution de couleur » ; les « révolutions de couleur »)
    « révolution des œillets »
    « révolution verte » (années 1960) ; « révolution doublement verte »
    « révolution tranquille » (Québec, années 1960)
    « révolution bolivarienne » (Venezuela) ; « révolution citoyenne » (Équateur)
    Révolution culturelle (Chine)
    « révolution nationale » (régime de Vichy)

    #abécédaire #majuscules #minuscules #guillemets

     

  • *

    pléiade

    la Pléiade ; collection (ou coll.) « Bibliothèque de la Pléiade »
    la constellation des Pléiades
    une pléiade de musiciens

    #abécédaire #france #majuscules

     

  • *

    anti

    préfixe normalement soudé au nom qui le suit : antiterrorisme, antiavortement, antiétatique...

    avec trait d’union quand il est suivi d’un i (anti-insurrectionnel), d’un nom propre (anti-Bush), d’un nom composé (anti-sous-marin) ou d’un sigle (anti-CIA)

    les antisystème
    les anti-Lumières
    anti-G8
    antipersonnel : adjectif invariable ; des mines antipersonnel
    antiapartheid

    #abécédaire #langue_française

     

  • *

    Turquie (la)

    Nom officiel : République de Turquie
    Habitants : Turcs, Turques
    Monnaie : 1 livre turque (TRY) = 100 kurus

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1982
    Chef de l’État : président de la République, M. Recep Tayyip ERDOĞAN (AKP)
    Siège du chef de l’État : palais blanc (Ankara)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Binali YILDIRIM (AKP)
    Siège du gouvernement : Ankara
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Grande Assemblée nationale de Turquie (représentation proportionnelle)
    Et aussi... : système légal européen ; Cour constitutionnelle ; Cour suprême ; Conseil d’État ; tribunaux militaires

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées turques (armée de terre, air, marine)
    Police : police nationale, gendarmerie, gardes-côtes, douanes
    Services de renseignement : organisation du renseignement national (Millî İstihbarat Teşkilatı, MIT) ; service de renseignement et d’antiterrorisme de la gendarmerie (Jitem)
    Et aussi... : forces spéciales de la police (PÖH) ; forces spéciales de la gendarmerie (JÖH)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    AKP : Adalet ve Kalkınma Partisi ; Parti de la justice et du développement (islamiste conservateur) (fondé en 2001)
    BBP : Büyük Birlik Partisi ; Parti de la grande unité (extrême droite nationaliste) (scission MHP, fondé en 1992)
    CHP : Cumhuriyet Halk Partisi ; Parti républicain du peuple (social-démocrate kémaliste) (fondé en 1923)
    DP : Demokrat Parti ; Parti démocrate (droite laïque) (fondé en 1946)
    HDP : Halkların Demokratik Partisi ou Partiya Demokratîk a Gelan (kurde) ; Parti démocratique des peuples (gauche indépendantiste kurde) (fondé en 2012)
    Kadek : Parti kurde pour la liberté et la démocratie (ex-PKK, fondé en 2002)
    MHP : Milliyetçi Hareket Partisi ; Parti d’action nationaliste (extrême droite nationaliste) (fondé en 1969, interdit entre 1981 et 1993)
    PKK : Partiya Karkerên Kurdistan ; Parti des travailleurs du Kurdistan (indépendantiste pankurde) (groupe d’origine turque fondé en 1978)

    Groupe armé

    HPG : Hêzên Parastina Gel ; Force de défense du peuple (bras armé du PKK) (ex-Armée populaire de libération du Kurdistan) (formé en 2000)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Müsiad (la) (industriels et hommes d’affaires indépendants)
    Tüsiad (la) (pincipal organisme patronal)
    Tuskon (le) (Confédération des hommes d’affaires et des industriels de Turquie)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : république fondée le 29 octobre 1923 (sur l’ancien Empire ottoman)

    période ottomane

    la Sublime Porte ; la Porte ; le Divan
    l’Empire ottoman ; l’empire
    les échelles du Levant
    les capitulations
    les Détroits (Bosphore et Dardanelles)
    grand vizir
    la « question d’Orient »
    Tanzimat (les) (plutôt pluriel, sans italique)
    1529 : siège de Vienne
    1920 : traité de Sèvres
    24 juillet 1923 traité de Lausanne

    période contemporaine

    les Jeunes-Turcs ; jeune-turque
    pacte de Saadabad (1937)
    accord d’Ankara (12 septembre 1963) (avec la Communauté économique européenne)
    3 octobre 2005 : ouverture des pourparlers d’adhésion à l’UE

    Personnalités
    SOLIMAN le Magnifique
    ABDÜLAZIZ (sultan ottoman)
    ABDÜLHAMID II † (Larousse, Robert)
    ABDÜLMECID (sultan ottoman)
    ABDÜLMECID II (dernier calife)
    MAHMUD II (sultan ottoman)
    Mustafa KEMAL † (Atatürk)
    İsmet INÖNÜ †
    Turgut ÖZAL † (ancien premier ministre et président de la République)

    TERRITOIRE

    Capitale : Ankara (Ankarien[ne]s/Ankariotes)

    Divisions administratives : La Turquie est divisée en 81 provinces ( iller, singulier ili )
    _Villes :
    Adana, Adapazarı, Agri, Akhisar, Amasya, Ankara, Antakya (l’ancienne Antioche), Antalya, Ardahan, Aydın, Balçova (agglomération d’İzmir), Belek, Bingöl, Bitlis, Bodrum, Bursa, Çesme (côte), Ceyhan, Cizre, Diyarbakır, Edirne (ex-Andrinople), Erzincan, Erzurum, Foça (côte), Gaziantep, Göcek, İncirlik (base militaire, OTAN), İskenderun (Alexandrette), İdil, Istanbul, İzmir (l’ancienne Smyrne), İznik (l’ancienne Nicée), Karaman, Kars, Karsıyaka (agglomération d’İzmir), Kayseri, Kemer (station balnéaire), Kirikkale, Konya, Kusadasi, Lara (banlieue d’Antalya), Malatya, Manisa, Maras, Mardin, Mersin, Paladöken, Saklıkent, Samsun, Sart (Sardes), Selçuk, Sinop (anciennement Sinope), Siirt (plutôt que Sirvan), Sivas, Tarse (plutôt que Tarsus), Trabzon (Trébizonde), Tunceli, Urfa, Van, Yumurtalık, Zonguldak

    Divers
    Asie Mineure
    Kurdistan
    le Cordon (à İzmir)
    la Corne d’Or (Istanbul)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam sunnite
    Religion principale : islam à 99 %, majorité sunnite
    Et aussi : minorité alévie, chrétienne (grecque orthodoxe, arméniens grégoriens, syriaques, catholiques), minorité juive

    Langues
    Langue officielle : turc
    Autres langues : kurde

    Médias
    Cumhuriyet (quotidien, Istanbul)
    Hürriyet (Istanbul)
    Milliyet (quotidien, Istanbul)

    DIVERS

    les alévis ; l’alévisme ; les populations alévies
    muhtarlik (sorte de mairie de quartier, héritage de l’Empire ottoman) ; muhtar (élus et fonctionnaires locaux)
    pacha : majuscule quand postposé (Enver Pacha, Resid Pacha...), mais minuscule dans la tournure : le pacha X (même règle que pour chah ou cheikh)
    peshmergas (combattants kurdes)
    « tigres anatoliens » (hommes d’affaires)
    « Turcs blancs » (grande bourgeoisie stambouliote et caste militaire)

    #pays #turquie #europe #kurdes

     

  • *

    Azerbaïdjan (l’), m.

    Nom officiel : République d’Azerbaïdjan
    Habitants : Azerbaïdjanai(se)s
    Monnaie : 1 manat (AZM) = 100 qepik

    NB : Haut-Karabakh (voir la fiche spécifique)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1995
    Chef de l’Etat : président de la République, M. Ilham ALIEV (YAP)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Bakou)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Artur RASIZADƏ (YAP)
    Siège du gouvernement : résidence du gouverneur (Bakou)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour constitutionnelle, Cour suprême, Cour économique de la République d’Azerbaïdjan ; présence d’une minorité arménienne (séparatiste) ; irrégularités électorales

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ADP : Parti démocrate d’Azerbaïdjan (conservateur) (fondé en 1991)
    AHC : Front populaire d’Azerbaïdjan (droite) (fondé en 1992)
    AKP : Parti communiste d’Azerbaïdjan (fondé en 2011)
    ANAP : Parti de la mère patrie (libéral) (fondé en 1983)
    Müsavat : Égalité (fondé en 1911)
    VHP : Parti de la solidarité civique (conservateur) (fondé en 1992)
    YAP : Parti du nouvel Azerbaïdjan (au pouvoir depuis sa fondation en 1992)

    PERSONNALITÉS

    Gueïdar ALIEV † (président 1993-2003)

    HISTOIRE

    Indépendance : 30 août 1991 (de l’Union soviétique) ; 18 octobre 1991 (adopté par le Conseil suprême)
    Divers : 28 mai 1918 : fondation de la République démocratique d’Azerbaïdjan ; 1992 : déclaration d’indépendance du Haut-Karabakh par les minorités arméniennes de la région

    TERRITOIRE

    On n’emploie pas la graphie azerbaïdjanaise (Soumgaït, et non pas Sumqayıt)

    Capitale : Bakou
    Villes : Chahoumian, Chaki, Gandja, Kelbadjar, Mingetchevir, Nakhitchevan, Soumgaït, Tovuz

    Contentieux : interne dans la région du Haut-Karabakh ; contentieux de frontières avec l’Arménie et occupation arménienne

    Culture et société

    Religions 
    Religions principales : islam chiite, islam sunnite, orthodoxie

    Langues
    Langue officielle : azéri
    alphabet latin

    DIVERS

    groupe de Minsk (France, États-Unis, Russie)
    « deux États, une nation » (devise caractérisant l’Azerbaïdjan et la Turquie)

    #pays #azerbaïdjan #asie #caucase

     

  • *

    responsabilité

    des postes à responsabilité
    une société à responsabilité limitée

    #abécédaire #singulier

     

  • *

    assurance

    assurance-maladie (plutôt qu’assurance-santé)
    assurance-chômage
    des assurances-vie
    une compagnie d’assurances ; des compagnies d’assurances
    une police d’assurance, un contrat d’assurance
    une assurance multirisque, une assurance tous risques

    #abécédaire #traits_d'union #pluriel

     




  • *

    appel

    un appel d’offres
    un centre d’appels
    l’appel du 18 juin

    #abécédaire

     

  • *

    cité

    cité-dortoir
    cité-jardin
    cité-État
    cité des 4 000 (La Courneuve)
    cité des Doges (Venise)
    la cité phocéenne (Marseille)
    la Cité émeraude (Seattle)
    la Cité du Vatican
    la Cité ardente (Liège)
    la Cité interdite (Pékin)
    la Cité radieuse (Le Corbusier)

    #abécédaire #traits_d'union #nombres #france #surnoms #états-unis #vatican

     

  • *

    pays

    pays en développement (plutôt que pays en voie de développement)
    pays d’Europe centrale et orientale (PECO)
    pays baltes (pas de majuscules)
    un pays-continent
    pays du Cèdre (Liban) ; pays des Aigles (Albanie) ; pays du Matin-Calme (Corée)
    « pays du sourire » (Thaïlande)

    #abécédaire #europe_centrale #minuscules #traits_d'union

     

  • *

    ville

    la Ville Lumière (Paris)
    la Ville rose (Toulouse)
    la Ville éternelle (Rome)
    la ville des Vents (Chicago)

    #abécédaire #majuscules

     

  • *

    intérêt

    des taux d’intérêt
    divergence, bataille, choc, conflit d’intérêts (TLF) ; lien d’intérêts
    un groupe d’intérêts (TLF)
    des dommages-intérêts (Larousse)

    #abécédaire #singulier #pluriel

     

  • *

    Arménie (l’), f.

    Nom officiel : République d’Arménie (ex-république soviétique)
    Habitants : Arménien(ne)s
    Monnaie : 1 dram (AMD) = 100 luma

    NB : Haut-Karabakh (voir la fiche spécifique)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1995
    Chef de l’État : président de la République, M. Armen SARKISSIAN (depuis avril 2018)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Erevan)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Nikol PACHINIAN (depuis mai 2018)
    Siège du gouvernement : palais du gouvernement (Erevan)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Assemblée nationale (Azgayin Zhoghov)
    Et aussi... : Conseil constitutionnel, Cour de cassation

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées arméniennes (Nagorno-Karabakh Republic)
    Police : police de la république d’Arménie (11 divisions)
    Services de renseignement : service de sécurité nationale (NSS)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    BHK : Arménie prospère (conservateur) (fondé en 2004)
    HAK : Congrès national arménien (centre) (fondé en 2008)
    Héritage (centre) (fondé en 2002)
    HHK : Parti républicain d’Arménie (nationaliste et conservateur, parti de gouvernement) (fondé en 1990)
    HKK : Parti communiste arménien (ex-Parti communiste de l’Arménie soviétique) (marxiste-léniniste) (fondé en 1991)
    OEK : État de droit (centre) (fondé en 1998)

    Autres organisations
    Aïlentrank (« Alternative ») (mouvement de la société civile fondé en 2006)

    PERSONNALITÉS

    M. Hovik ABRAHAMIAN (ex-premier ministre)
    M. Robert KOTCHARIAN (président 1998-2008)
    M. Serge SARKISSIAN (président 2008-2018)
    M. Levon TER-PETROSSIAN (président 1991-1998)
    M. Gaguik TSAROUKIAN (oligarque, BHK)

    TERRITOIRE

    Capitale : Erevan (Erévanais[es])
    Superficie : 29 800 km²
    Longueur de côtes : 0 km
    ZEE : 0 km²

    Divisions administratives : L’Arménie est divisée en 11 provinces (marzer)

    Villes : Agarak, Alaverdi, Artik, Berdzor (Haut-Karabakh ; Latchine pour les Azerbaïdjanais), Chouchi, Gavarr, Goumri (base militaire russe), Kapan, Sevan, Sisian, Spitak, Stepanakert (« capitale » du Haut-Karabakh ; Khankendi pour les Azerbaïdjanais), Vagharchapat, Vanadzor, Vardenis

    Mines : Akhtla, Alaverdi, Ararat, Artachat, Chlamough, Chorja, Drmbon, Khatchen, Hankavan, Litchk, Meghradzor, Mghart, Sotk, Teghout

    fleuve Araxe
    lac Sevan
    mont Ajdahak, mont Aragats (point culminant de l’Arménie)

    Note : pas d’accent aigu sur les « e » (ex. : Vardenis, Stepanakert...)

    Contentieux : interne dans la région du Haut-Karabakh ; contentieux de frontières avec l’Azerbaïdjan et occupation arménienne d’une partie du territoire de son voisin

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1991 (de l’Union soviétique) ; guerre du Haut-Karabakh (1988-1994)

    Personnalités
    Gareguine NJDEH † (1886-1955) (combattant nationaliste, apôtre de la « religion de la race », tserakron)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : Église apostolique arménienne

    Langues 
    Langue officielle : arménien
    Autres langues : kurmandji, russe

    Écriture
    alphabet arménien

    Médias
    Haïkakan jamanak (« Le Temps arménien »)
    Oraghir (« Quotidien »)

    DIVERS


    Armatom (Institut de recherche nucléaire arménien)
    centrale nucléaire de Metsamor
    « génération 1988 »
    les « Karabakhis »
    « révolution de velours » (2018)

    #pays #arménie #europe #caucase

     

  • *

    Haut-Karabakh

    « capitale » : Stepanakert (Khankendi pour l’Azerbaïdjan)
    villes : Chouchi/Choucha ; Martouni/Khodjavend
    corridor de Latchine (voie d’accès au Haut-Karabakh en Azerbaïdjan, contrôlé par l’Arménie)
    l’Artsakh (appellation arménienne de la région)
    « guerre de quatre jours » (avril 2016)
    karabakhi(e)
    groupe de Minsk

    #pays #caucase #arménie #azerbaïdjan

     


  • *

    pacte

    pacte international relatif aux droits civils et politiques (ONU, 1966)
    pacte de stabilité et de croissance
    « pacte colonial »
    pacte germano-soviétique
    pacte pour l’euro
    pacte vert pour l’Europe (2019)

    #abécédaire #pactes

     

  • *

    guerre

    guerre froide
    guerre des six jours (juin 1967)
    « guerre d’usure » (Nasser)
    guerre de Trente Ans
    guerre des Dix Ans (Cuba, 1868-1878)
    « guerre contre le terrorisme » (Bush) ; « guerre contre la pauvreté » (Johnson, 1964)
    première guerre mondiale ; la Grande Guerre
    seconde (et pas deuxième) guerre mondiale
    guerre de Sécession
    l’après-guerre, après-guerre (toujours avec trait d’union) ; d’après-guerre

    #code_typo #guerres #guillemets #minuscules #époques

     

  • *

    Covid (le)

    le coronavirus
    le Covid-19
    la pandémie de ... ou pandémie due au... ou pandémie causée par...
    syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS)
    le SRAS-CoV-2 (plutôt que : le SARS)
    des gestes barrières

    #abécédaire

     

  • *

    Russie (la)

    Nom officiel : Fédération de Russie
    Habitants : Russes
    Monnaie : 1 rouble russe (RUB) = 100 kopecks

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : fédération (république)
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1993
    Chef de l’État : président de la fédération, M. Vladimir POUTINE (Russie unie)
    Siège du chef de l’État : palais national du Kremlin (Moscou)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Mikhaïl MICHOUSTINE (depuis janvier 2020)
    Siège du gouvernement : Moscou
    Pouvoir législatif : Parlement fédéral bicaméral, Assemblée fédérale de Russie (Conseil fédéral et Douma d’État)
    Et aussi... : Cour suprême, Cour constitutionnelle ; Conseil présidentiel des droits de l’homme ; Chambre sociale

    Les entités fédérées sont couramment appelées régions (officiellement dénommées « sujets de la Fédération ») ; elles ont chacune à leur tête un gouverneur (l’élection des gouverneurs est suspendue, ils sont en attendant désignés par l’exécutif) et des Parlements locaux.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : 5 branches armées spécialisées (terre, air, marine, troupe de défense aérospatiale, troupe de missiles à cibles stratégiques), Spetsnaz (forces spéciales)
    Police : 14 sections de police (division par champs d’action)
    Services de renseignement : services de renseignement extérieur de la Fédération de Russie (SVR) ; Service fédéral de sécurité (FSB, ex-KGB) ; direction générale des renseignements (GRU)
    Et aussi... : Cf. catégorie entreprises (fin de la fiche)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis représentatifs

    KPRF : Parti communiste de la Fédération de Russie (fondé en 1993)
    LDPR : Parti libéral-démocrate de Russie (extrême droite) (fondé en 1989)
    Russie unie (droite) (fondé en 2001, parti majoritaire à l’Assemblée fédérale depuis 2003)
    Russie juste (gauche) (fondé en 2006)

    Partis hors jeu électoral

    Iabloko (« la pomme ») (opposition libérale) (fondé en 1993)
    SPS : Union des forces de droite (libéral réformateur) (1998-2008)
    L’Autre Russie (coalition d’opposition réunissant 12 mouvements) (formée en 2006)

    Note : jeu politique réduit à peu de partis nationaux et sans possibilité d’alternance hors crise.

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats
    Solidarnost
    KTR : Confédération du travail de Russie

    PERSONNALITÉS

    M. Roman ABRAMOVITCH (oligarque)
    M. Rouslan AOUCHEV (président ingouche)
    M. Nikita BELYKH (SPS)
    M. Boris BEREZOVSKI (homme d’affaires)
    M. Alexandre DOUGUINE (ultranationaliste)
    M. Egor GAÏDAR (ex-chef du gouvernement, libéral)
    M. Boris GRYZLOV (Russie unie)
    M. Vladimir JIRINOVSKI (Parti libéral-démocrate de Russie)
    M. Garry KASPAROV (ancien champion du monde d’échecs) (L’Autre Russie)
    M. Mikhaïl KHODORKOVSKI (homme d’affaires)
    M. Sergueï LAVROV (ministre des affaires étrangères)
    M. Edouard LIMONOV (écrivain) (L’Autre Russie)
    M. Dmitri MEDVEDEV (Russie unie)
    M. Mikhaïl PROKHOROV (oligarque, troisième à la présidentielle 2012)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : Union soviétique devient Fédération de Russie le 24 août 1991 ; annexion de la Crimée en 2014 (Cf. fiche Ukraine) ;
    22 octobre 1721, proclamation de l’Empire russe ; 30 décembre 1922, établissement de l’Union soviétique

    se référer à la fiche Union soviétique : http://typo.mondediplo.net/messages/1065

    Personnalités
    Anna Akhmatova † (écrivaine)
    Chamil BASSAEV † (Tchétchénie)
    Djokhar DOUDAEV † (Tchétchénie)
    Boris ELTSINE †
    Anna POLITKOVSKAÏA † (journaliste assassinée)

    TERRITOIRE

    Capitale : Moscou (Moscovites)

    Divisions administratives : la Russie est divisée en 83 sujets
    1 région autonome juive : Birobidjan
    2 villes fédérales : Moscou et Saint-Pétersbourg
    4 districts autonomes : Iamalie-Nénetsie, Khantys-Mansis, Nenetsie, Tchoukotka
    9 kraïs : Altaï, Kamtchatka, Khabarovsk, Krasnodar, Krasnoïarsk, Perm, Primorie, Stavropol, Transbaïkalie
    21 républiques : Adyghés, Altaï, Bachkortostan, Bouriatie, Carélie, Daghestan, Ingouchie, Kabardino-Balkarie, Kalmoukie, Karatchaevo-Tcherkessie, Khakassie, Komis, Maris, Mordovie, Ossétie du Nord, Oudmourtie, Sakha-Iakoutie, Tatarstan, Tchétchénie, Tchouvachie, Touva
    46 oblasts : Amour, Arkhangelsk, Astrakhan, Belgorod, Briansk, Iaroslavl, Irkoutsk, Ivanovo, Kaliningrad, Kalouga, Kemerovo, Kirov, Kostroma, Kourgan, Koursk, Leningrad, Lipetsk, Magadan, Moscou, Mourmansk, Nijni-Novgorod, Novgorod, Novossibirsk, Omsk, Oreil, Orenbourg, Oulianovsk, Penza, Pskov, Riazan, Sverdlosk, Rostov, Sakhaline, Samara, Saratov, Smolensk, Tambov, Tcheliabinsk, Tioumen, Tomsk, Toula, Tver, Vladimir, Volgograd, Vologda, Voronej
    7 okrougs : Centre, Extrême-Orient, Nord-Ouest, Oural, Sibérie, Sud, Volga

    Note : pourraient s’ajouter aux divisions administratives la République de Crimée et la ville fédérale de Sébastopol annexées en 2014 (ce qui porterait le nombre de sujets à 85), la France ne reconnait pas ces annexions.

    Villes : Krasnoïarsk (Sibérie), Makhatchkala (capitale du Daghestan), Soukhoumi (en Abkhazie), Rostov-sur-le-Don (Rostov), Lgov (Koursk)

    Contentieux : contentieux de frontière avec l’Estonie après que la Russie a dénoncé le traité établissant la frontière (2005) ; contentieux avec le Danemark et la Norvège à propos du partage du plateau continental ; Ossétie du Sud, foyer de tension avec la Géorgie ; contentieux avec l’Ukraine à propos de la Crimée

    Divers
    fleuves : Ienisseï, Lena
    détroit de Béring, mer de Béring
    Baïkal-Amour (ligne ferroviaire)
    Iamal (gaz)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : orthodoxie
    Et aussi : islam

    Langues 
    Langue officielle : russe
    Autres langues : tatar, tchétchène

    Médias
    Nezavissimaïa Gazeta (quotidien de gauche) (1917)
    Novaïa Gazeta (bihebdomadaire)
    Ria Novosti (agence d’information internationale)
    Rossiïskaïa Gazeta (quotidien national officiel) (attention : i suivi de i tréma)

    Divers
    le Bolchoï (Moscou)
    le Théâtre Mariinski (Saint-Pétersbourg)

    DIVERS

    agence TASS (c’est un sigle : Agence télégraphique de l’Union soviétique)
    avion de transport civil SuperJet-100
    économie de rente (hydrocarbures)
    edinorossy (représentants du Parti Russie unie)
    « années glasnost »
    Communauté des États indépendants (CEI)
    Conseil permanent du partenariat Union européenne - Russie (créé en 2003)
    le deuxième Grand
    doukhobor (membre d’une secte chrétienne immigrée au Canada)
    grand-russe
    système de navigation Glonass
    Grande Russie
    Fondations Russkiy Mir (« monde russe »)
    nelegaly (« illégaux »)
    nomenklatura
    Nord Stream 2 (gazoduc)
    rossiskaïa (russe au sens de citoyen et multinational) ; rousskaïa (russe au sens ethnique et exclusif)
    le Runet (Internet russe)
    sainte Russie
    siloviki (élite issue des services de sécurité)
    « sommet antirusse » de Vilnius (mai 2006)
    « thérapie de choc » (réformes libérales des années 1990)
    « trente laborieuses »
    trotskiste
    vor y zakoni (« voleurs en règle »)
    parc Zaradié (Moscou)

    arsenal
    missile Boulava ; missile Galosh (années 1970) ; hélicoptère Mi-17 ; porte-avions Amiral-Gorshkov (ex-Bakou), devenu INS Vikramaditya en Inde ; Soukhoï, Soukhoï T-50, Su-25 ; Tupolev Tu-22 ; chasseur Mig-29

    entreprises
    Gazprom
    Ioukos (pas d’élision : de Ioukos)
    Rosneft
    Sibneft
    Surgutneftegaz
    Svyazinvest (géant des télécommunications)
    Transneft
    VKontakte (réseau social)
    Yandex (moteur de recherche)

    #pays #russie #europe #europe_de_l'est

     

  • *

    Serbie (la)

    Nom officiel : République de Serbie
    Habitants : Serbes
    Monnaie : 1 dinar serbe (CSD) = 100 para

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    (2016)

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 2006
    Chef de l’État : président de la République, M. Aleksandar VUČIĆ (SNS)
    Siège du chef de l’État : Novi Dvor (Belgrade) ; tour Beograđanka (Belgrade)
    Chef du gouvernement : président du gouvernement de Serbie, Mme Ana BRNABIĆ (SNS)
    Siège du gouvernement : palais de Serbie (Belgrade)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Assemblée nationale, Narodna Skupština)
    Et aussi... : Cour suprême de cassation ; Cour constitutionnelle
    Particularité du régime parlementaire serbe : les députés disposent d’un mandat impératif

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées serbes (armée de terre, air)
    Police : nombreuses branches municipales et locales coordonnées par le ministère des affaires internes
    Et aussi... : les forces armées serbes sont directement issues de l’ancienne armée yougoslave

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    DJB : Dosta Je Bilo-Restart ; Assez (coalition formée en 2014)
    KP : Parti communiste serbe (fondé en 2010)
    La Serbie gagne (coalition de droite)
    Pour une Serbie juste (coalition de centre-gauche)
    SNS : Parti progressiste serbe (nationaliste devenu libéral et proeuropéen) (au pouvoir depuis 2014)
    SPO : Mouvement serbe du renouveau (monarchiste)
    SPS : Parti socialiste de Serbie (social-démocrate nationaliste) (fondé en 1990)
    SRS : Parti radical serbe (nationalisme serbe) (fondé en 1991)
    ZS : Parti des Verts de Serbie (fondé en 2014)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 5 juin 2006 (séparation du Monténégro après référendum le 3 juin 2006)
    Divers : Union de Serbie-et-Monténégro (2003-2006) ; République fédérale de Yougoslavie (1992-2003) ; République fédérative socialiste de Yougoslavie (1945-1991) ; royaume de Yougoslavie (1928-1945) ; État des slovènes, croates et serbes (1918-1828)
    sandjak de Novi Pazar
    tchetniks (résistants royalistes)

    Personnalités
    Stefan NEMANJA (XIIᵉ siècle)
    Slobodan MILOŠEVIĆ †

    TERRITOIRE

    Capitale : Belgrade

    Divisions administratives : La Serbie est divisée en 122 municipalités

    Divers
    Voïvodine (province autonome composée de 36 municipalités et 6 villes)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : orthodoxie
    Et aussi : catholicisme, islam, protestantisme

    Langues 
    Langue officielle : serbe ; serbe, hongrois, slovaque, rom, croate, ruthène (langues officielles de la Voïvodine)
    Autres langues : hongrois, bosniaque, rom

    DIVERS

    Otpor ! (« Résistance ! »)

    #pays #serbie #europe #ex-yougoslavie #europe_du_sud

     

  • *

    italique

    citations
    Les citations sont entre guillemets et en italique, guillemets compris.
    Au sein d’une citation en italique, un passage tronqué est signalé par des points de suspension entre parenthèses en romain.
    Une précision de la rédaction ou le remplacement d’un mot pour les besoins de la syntaxe seront composés entre crochets (en italique ou en romain, en fonction de l’ampleur de l’indication).

    « Un Britannique déroule un graphique de douze pieds [3,65 mètres] identifiant les fluctuations de son humeur au cours de l’année précédente. (...) Déplacement, sueur, caféine, souvenirs, stress, sexe et rencontres : tout peut être rapporté à une statistique. » Numéro de novembre 2001, p. 3

    Lorsque l’article commence avec une phrase entière de citation, le guillemet ouvrant apparaît avant la lettrine mais en romain. Le guillemet fermant est en italique.

    adages et proverbes
    On les différencie des citations, attribuées à une personne précise et identifiée, en les composant en romain entre guillemets.
    « le diable se niche dans les détails »

    titres d’œuvres
    Prennent l’italique :
    • Les titres d’ouvrages littéraires, artistiques et scientifiques : romans, essais, films (cinéma ou TV), compositions musicales, poèmes, pièces de théâtre, fables, peintures, sculptures, photographies...
    • Les séries télévisées (on ne marque plus la différence entre série et feuilleton). S’il y a, au sein d’un même article, coexistence entre le nom d’une série et le titre de l’un de ses épisodes, l’épisode sera composé en romain entre guillemets.
    • Les noms de journaux (on suit en principe la graphie du journal)
    • Les noms de jeux vidéo
    • Les articles sont en majuscules : Le Sacre du printemps

    Restent en romain :
    • les articles et rapports
    Ils prennent des guillemets
    Exemples :
    « De la guérilla à la démocratie au Népal »
    « Rapport sur la stabilité financière dans le monde ». Lorsqu’il s’agit de rapports importants et reconnus, faisant l’objet d’un livre, ils peuvent être traités selon les règles des titres d’œuvres.
    • Les textes de loi et règlements (sans guillemets, avec éventuellement une majuscule initiale)
    la Charte de la langue française ou loi 101 (Québec)
    la loi Debré
    la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen
    • les textes sacrés (sans guillemets, mais avec une majuscule initiale)
    Exemples :
    le Coran
    la Bible (lorsqu’il s’agit du recueil des livres saints) ; la Vulgate (en latin)
    l’Évangile selon saint Matthieu
    les Proverbes
    le Cantique des cantiques
    l’Épître aux Hébreux
    • les noms d’expositions
    Avec guillemets et capitale initiale uniquement
    Exemples :
    « Corps et ombres. Caravage et le caravagisme européen »
    « Les choses »

    les véhicules
    Les noms de baptême des bateaux et navires sont en italique. L’article est en italique avec une majuscule initiale lorsqu’il fait partie intégrante du nom.
    Exemples :
    le croiseur russe Piotr Velikii est à Toulon
    le porte-avions USS-Cole

    Les noms de voitures, les engins spatiaux sont en romain
    Exemples :
    une Ferrari
    les satellites Spoutnik, la fusée Soyouz
    les navettes spatiales Apollo, Challenger

    légendes
    On n’utilise pas l’italique dans les légendes. Les titres d’œuvres apparaissent en version originale entre guillemets, puis traduits en français entre parenthèses avec une majuscule initiale uniquement et sans guillemets (on ne traduit pas si le sens du mot en langue étrangère est évident). Les titres de série d’œuvre sont en romain, entre guillemets, avec majuscule initiale uniquement. Quand une œuvre n’a pas de titre (sans titre ou untitled), on ne met pas de guillemets, même s’il y a mention d’un numéro.
    Exemples :
    TONY BEVAN. — « Red Interior » (Intérieur rouge), 2011
    ALBANO GUATTI. — « Contorsions », 2004
    MATTHEW ROSE. — « The Big Step » (Le grand pas), 2006
    BEN ZANK. — Untitled 355, de la série « When Words Fall » (Quand les mots manquent), 2013

    locutions et mots étrangers
    S’ils ne figurent pas dans le Larousse, ils sont à composer en italique

    parenthèses
    Si un seul mot ou tout le groupe de mots est en italique, les parenthèses qui les entourent sont également en italique. Si le groupe de mots n’est que partiellement en italique, les parenthèses ouvrante et fermante restent en romain. [Ou en italique si l’ensemble du texte est en italique.]
    Même règle pour les crochets.

    ponctuation
    La ponctuation basse (« , » - « . ») prend l’enrichissement du mot qui le précède. La virgule qui suit une citation est composée en italique.

    #code_typo #italique #guillemets #charte_graphique #signes_de_ponctuation

     

  • *

    Liban (le)

    Nom officiel : République libanaise
    Habitants : Libanai(se)s
    Monnaie : 1 livre libanaise (LBP) = 100 piastres

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1926
    Chef de l’État : président de la République, M. Michel AOUN (CPL) (depuis octobre 2016)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel de Baabda (Beyrouth)
    Chef du gouvernement : président du conseil (des ministres), M. Saad HARIRI (Courant du futur) a démissionné en octobre 2019
    Siège du gouvernement : Beyrouth
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale (Majlis Al-Nuwab) ; partage des sièges entre les musulmans et les chrétiens
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle

    Division entre communautés religieuses, inscrite dans la Constitution (après un arrêté de 1936 durant le mandat français) ; confessionnalisation pour équilibrer les rapports de forces, mais à l’origine de dysfonctionnements institutionnels.
    Répartition des postes en fonction de l’appartenance (président chrétien maronite, premier ministre sunnite, président de l’Assemblée chiite).
    état de guerre avec Israël (pas de cessez-le-feu permanent)

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées libanaises (terre, air, marine), Garde républicaine
    Police : forces de sécurité intérieure (FSI)
    Services de renseignement : direction générale de la sûreté générale (DGSG, surnommé « premier bureau »), direction générale de la sécurité de l’État (DGSE)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Coalition du 14 mars (hostile au régime syrien)
    Courant du futur (libéral, sunnite, laïc) (fondé en 1992, officialisé en 2007)
    Forces libanaises (chrétien) (ancienne coalition de milices)
    MGD : Mouvement de la gauche démocratique (social-démocrate) (fondé en 2004)
    Mouvement Marada (ancienne milice maronite fondée en 1975, devenue parti politique en 2006)
    Kataëb : Parti des Phalanges libanaises (chrétien maronite, laïc) (fondé en 1936, devient milice en 1975 puis de nouveau parti politique en 2006)
    PSDH : Parti social-démocrate Hentchak (arménien) (fondé en 1887)

    Coalition du 8 mars (sympathisant régime syrien)
    Bloc de la loyauté à la résistance
    CPL : Courant patriotique libre, « mouvement de Michel Aoun » (fondé en 2003)
    Mouvement Amal : Mouvement de l’espoir (chiite) (fondé en 1976)
    Parti Baas (socialiste nationaliste panarabe transnational) (fondé en 1944)
    Parti communiste libanais (fondé en 1924)
    Parti démocratique libanais (social-démocrate) (fondé en 2002)
    PSNS : Parti social nationaliste syrien (gauche laïque) (fondé en 1932)
    PSP : Parti socialiste progressiste (druze) (fondé en 1949)

    Et aussi...
    Citoyennes et citoyens dans un État (gauche) (fondé en 2016)
    Mouvement des jeunes pour le changement (gauche)
    Mouvement du peuple (gauche) (fondé en 2000)
    Organisation populaire nassérienne (gauche) (fondée en 19673)

    Groupes armés

    Hezbollah : Parti de Dieu (créé en 1982 au moment de l’invasion du Liban sud par les troupes israéliennes, fondation officialisée en 1985)
    Forces libanaises (chrétien) (ancienne coalition de milices)
    Kataëb : Parti des Phalanges libanaises (chrétien maronite, laïc) (fondé en 1936, devient milice en 1975 puis de nouveau parti politique en 2006)
    Mouvement Marada (ancienne milice maronite fondée en 1975, devenue parti politique en 2006)

    PERSONNALITÉS

    M. Samir GEAGEA (Forces libanaises)
    M. Amine GEMAYEL (Phalanges)
    M. Saad HARIRI (chef du Courant du futur, premier ministre entre 2009 et 2011 et depuis novembre 2016)
    M. Walid JOUMBLATT (Druze)
    M. Hassan NASRALLAH (Hezbollah)
    M. Tamman SALAM (non rattaché à un parti, ancien chef du gouvernement 2014-2016)
    M. Fouad SINIORA
    général Michel SLEIMANE (président de la République 2008-2014)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 22 novembre 1943 (du mandat français) ; pacte national (non écrit)
    Divers : guerre civile entre 1975 et 1990

    Personnalités
    Fouad CHÉHAB †
    Rafic HARIRI († février 2005)
    Georges NACCACHE †

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : le pays du Cèdre
    Capitale : Beyrouth (Beyrouthin(e)s)

    Divisions administratives : Le Liban est divisé en 6 gouvernorats (mohafazat)
    Villes : Bourj Hammoud, Chnanir, Naameh, Nabatieh, Saïda, Tripoli, Tyr, Zahlé, Zouk Mosbeh

    Divers
    place des Martyrs (Beyrouth)
    plaine de la Bekaa
    Liban sud
    Mont-Liban

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : pas de religion d’État mais système institutionnel confessionnel
    Religions principales : islam (sunnites et chiites équivalents), chrétiens maronites, druzes
    Et aussi : reconnaissance de dix-huit confessions religieuses

    Langues
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : français, anglais, arménien

    DIVERS

    accords de Taëf (1989, fin de la guerre civile)
    déclaration de Baabda
    fedayins
    Force intérimaire des Nations Unies au Liban
    Forces libanaises (milice chrétienne)
    grecs-orthodoxes ; grecs-catholiques
    « guerre de trente-trois jours »
    « taxe WhatsApp » (octobre 2019)
    « révolution du Cèdre »
    Lubnan (non local du Liban)
    Tribunal spécial pour le Liban
    Université américaine de Beyrouth (AUB)

    Cf. aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20615

    #pays #liban #proche-orient

     

  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message