Correcteurs

compte officiel

  • *

    écoles et universités

    Le mot « université » est en minuscules, sauf lorsqu’il est suivi d’un adjectif :
    Sorbonne Université (sans s) (née de la fusion de Paris-IV et Paris-VI en janvier 2018)
    université Caen-Normandie
    Université libre de Bruxelles
    université de Lille
    université Lumière Lyon-II
    université Paris-I ; université Paris-I (Panthéon-Sorbonne)
    université Paris-II ; université Paris-II (Panthéon-Assas)
    université Paris-VIII ; université Paris-VIII (Saint-Denis)
    université Paris-Dauphine
    université Paris Nanterre
    université Toulouse Jean-Jaurès

    On ne met pas de trait d’union pour les universités étrangères :
    université Pierre-et-Marie-Curie (devenue Sorbonne Université en janvier 2018)
    université Ben Gourion
    université Bar-Ilan (du nom du rabbin Meir Bar-Ilan)
    université Johns Hopkins

    Les universités américaines portent :
    • soit le nom de la ville
    université de Princeton
    université de Boston
    université du Québec à Montréal (UQAM)
    • soit leur nom propre
    université Columbia (New York)
    université Harvard (Cambridge)
    université Stanford (Palo Alto)
    université Yale (New Haven)

    écrire « université de Stanford » ou « université de Yale » est une erreur fréquente

    West Point (sans article) : académie militaire

    même logique : université Tsinghua (Pékin) ; université Al-Azhar (Le Caire)...

    #code_typo #établissements

     

  • *

    jeu

    des jeux-concours (Robert)
    des jeux de lumière
    un jeu de miroirs

    Jeux olympiques, Jeux du Commonwealth, Jeux de la jeunesse du Commonwealth...
    Jeux européens

    le jeu d’échecs
    des jeux vidéo
    les noms de jeux vidéo s’écrivent en italique : Call of Duty, Assassin’s Creed...

    #code_typo #majuscules #minuscules #romain #italique #sports

     



  • *

    République démocratique du Congo (la)

    Nom officiel : République démocratique du Congo (RDC)
    Habitants : Congolai(se)s
    Monnaie : 1 franc congolais (CDF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2006
    Chef de l’État : président de la République, M. Joseph KABILA Kabange (PPRD)
    Siège du chef de l’État : palais de la nation (Kinshasa)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Augustin MATATA PONYO Mapon (PPRD)
    Siège du gouvernement : Kinshasa
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral, Sénat et Assemblée nationale (palais du peuple de Kinshasa)
    Et aussi... : Cour suprême de justice ; Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC)
    Services de renseignement : agence nationale de renseignement (ANR)
    Et aussi... : milices tribales, Maï-Maï, milices locales d’autodéfense

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    AFDL : Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo-Zaïre (fondé en 1996, est devenu la nouvelle armée nationale en 1971)
    UDPS (opposition)
    UNC (opposition)
    UFC (opposition)

    CNDP : Congrès national pour la défense du peuple (groupe rebelle fondé en 2006, devient parti politique en 2009)
    PPRD : Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (au pouvoir)

    Groupes armés

    ADF-NALU : forces démocratiques alliées (rebelles islamistes ougandais)
    CNDP : Congrès national pour la défense du peuple (groupe rebelle fondé en 2006, devient parti politique en 2009)
    LRA : Lord’s Resistance Army ; Armée de résistance du Seigneur (groupe rebelle chrétien ougandais) (émerge en 1987) (actif en RDC, République centrafricaine, Soudan du Sud)
    M23 (groupe armé formé de soldats du CNDP qui se sont mutinés) (2012, dissous en 2013)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 30 juin 1960 (de la Belgique)
    Divers : guerre 1996-2002 ; Zaïre entre 1971 et 1997

    Personnalités
    Albert KALONJI †
    Joseph KASAVUBU † (années 1960)
    Joseph MOBUTU †
    Moïse TSHOMBE † (années 1960)

    TERRITOIRE

    Capitale : Kinshasa (Kinois[es])

    Divisions administratives : La RDC est divisée en 26 provinces et 1 ville
    Villes : Kalemie, Kilo-Moto, Kinshasa (ex-Léopoldville), Kolwezi

    Divers
    barrage d’Inga (fleuve Congo)
    Nord-Kivu, Sud-Kivu ; les deux Kivus
    aéroport de Ndjili (Kinshasa)
    lac Tanganyika

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : catholicisme, protestantisme
    Et aussi : kimbanguisme, islam

    Langues 
    Langue officielle : français
    Langues courantes : lingala, kikongo, tshiluba, swahili

    DIVERS

    Monusco : Mission des Nations unies pour la stabilisation du Congo
    Membre de : la CIRGL, la SADC, Ohada, le CEPGL, CEEAC, Comesa, EAC, de l’UA

    #pays #république_démocratique_du_congo #afrique #afrique_des_grands_lacs

     

  • *

    Kenya (le)

    Nom officiel : République du Kenya
    Habitants : Kényan(e)s
    Monnaie : 1 shilling kényan (KEN) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république décentralisée
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2010
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Uhuru KENYATTA (TNA)
    Siège du chef de l’État : palais d’État (Nairobi)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral, Sénat et Assemblée nationale
    Et aussi... : Cour suprême ; Commission électorale indépendante (IEBC) ; gouverneurs et assemblées de comté

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense kényanes
    Police : force de police kényane (KPS)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CORD : Coalition pour les réformes et la démocratie (libéral, coalition d’opposition dont ODM) (formée en 2012)
    ODM : Orange Democratic Movement (libéral) (fondé en 2005)

    Jubilee Alliance (Coalition de gouvernement, formée en 2013)
    TNA : The National Alliance ; Parti de l’alliance nationale (parti présidentiel) (fondé en 2000)
    NARC : National Rainbow Coalition ; Coalition nationale arc-en-ciel (fondé en 2005)
    URP : United Republican Party ; Parti républicain uni (fondé en 2012)

    Note : multipartisme à partir de 1992.

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 12 décembre 1963 (du Royaume-Uni)

    Personnalités
    Jomo KENYATTA †, père de l’indépendance

    TERRITOIRE

    Capitale : Nairobi (Nairobien[ne]s)

    Divisions administratives : Le Kenya est divisé en 47 comtés.

    Divers
    Villes : Lamu, Mombasa

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : protestantisme, catholicisme
    Et aussi : islam, animisme

    Langues 
    Langues officielles : anglais, swahili (langue nationale)
    Langues courantes : anglais, swahili, 40 autres langues

    DIVERS

    Dadaab (camp de réfugiés, essentiellement somaliens, proche de la frontière somalienne)
    Membre de : l’EAC, l’IGAD, de l’UA

    #pays #kenya #afrique #afrique_des_grands_lacs

     

  • *

    titres d’œuvres

    • Le titre ne commence pas par un article défini
    Majuscule au premier mot
    Exemples :
    Pour l’exemple
    Nos plus belles années
    Du vrai et du faux
    Jeux interdits
    Vivre jeune

    Et : majuscules également aux adjectifs précédant le nom
    Exemples :
    Trois Chants sur Lénine
    Vingt Ans après
    Vingt Mille Lieues sous les mers

    • Le titre commence par un article défini
    Majuscule à l’article, au premier substantif et aux adjectifs qui le précédent
    Exemples :
    La Mère
    La Dernière Étape
    Les Cinquante-Cinq Jours de Pékin
    Les Mille et Une Nuits

    • Le titre forme une phrase
    Majuscule au premier mot uniquement, quelle qu’en soit sa nature
    Exemples :
    Les assassins sont parmi nous
    Les bourreaux meurent aussi

    • Le titre est une « fausse phrase »
    Majuscule à l’article, au premier substantif et aux adjectifs qui le précèdent
    Exemples :
    La Victoire en chantant
    L’Espion qui venait du froid

    • Symétrie avec « et » dans un titre commençant par un article défini
    Majuscules à l’article défini, aux noms et aux adjectifs qui les précèdent
    Exemples :
    Le Prince et le Moine
    Le Bon, la Brute et le Truand
    Le Vieil Homme et l’Enfant
    La Petite Peste et le Grand Méchant Loup

    Le titre présente une « fausse symétrie »
    Majuscule au premier élément seulement
    Exemples :
    La Vie et rien d’autre
    Le Théâtre et son double

    (Si le titre ne commence pas par un article défini, voir plus haut :
    Ali-Baba et les quarante voleurs
    Nuit et brouillard)

    • Titres avec « ou » (titres doubles)
    Majuscules aux substantifs, adjectifs antéposés et déterminants, à l’exception de l’article défini du deuxième élément du titre double.
    La Répétition ou l’Amour puni
    Élise ou la Vraie Vie
    Aurélia ou le Rêve et la Vie
    Émile ou De l’éducation

    • Abréviations
    Pas d’abréviation en début de titre
    Exemples :
    Monsieur Klein
    Madame de...
    Docteur Folamour

    Abréviations dans le corps du titre
    Exemples :
    La Soirée avec M. Teste

    • Mots composés initiaux
    Deux majuscules pour les noms composés
    Exemples :
    Le Crabe-Tambour
    L’Après-Midi d’un faune
    Passe-Temps

    Une seule majuscule pour les autres mots composés
    Exemples :
    Soi-même comme un autre
    Là-bas
    Au-delà du principe de plaisir

    • Guillemets plutôt que romain quand nécessaire
    Exemples :
    Le Cuirassé « Potemkine » raconte l’histoire...
    Essai sur « Les Essais » de Montaigne, de Michel Butor
    Mais, dans les titres d’articles (notamment issus du Monde diplomatique), balisés par des guillemets, on peut avoir de l’italique. Ex. : « Apocalypse ou l’histoire malmenée »

    • Sous-titres
    Majuscule après le point
    L’Illusion de l’ordre. Incivilités et violences urbaines
    La Révolte des banlieues. L’histoire au jour le jour
    Le Pouvoir. La loi et l’ordre

    • Accords
    Le titre est accordé ou bien au « neutre » (masculin singulier), ou bien selon la grammaire
    Exemples :
    Les Misérables a/ont été tourné(s) plusieurs fois
    La Rabouilleuse a été mis(e) en scène au théâtre
    Une vie a été publié(e) à Paris
    Le Prince et le Moine revien(nen)t sur...
    Cléopâtre a été filmé(e) par Mankiewicz

    • Articles et rapports
    Seul le mot initial prend une majuscule.
    « Les droits des migrants en France au début des années 2000 »
    « La comédie des sentiments »

    • Titres en anglais
    Tous les mots prennent une majuscule, sauf a, an, and, as, at, by, for, in, of, on, the, to  :
    The Final Storm
    To Be Or Not to Be

    Si le sous-titre est précédé par un deux-points, le mot suivant prend une majuscule.
    Exemples :
    His Life : A Story
    Vietnam : In the Middle of Nowhere

    • Articles et rapports en anglais
    Pareil que pour les articles et rapports en français (donc pas de majuscules, contrairement aux titres d’œuvre anglais).
    Exemple :
    « Should bankers pay for their mismanagement ? »
    Le deux-points fait fonction de point entre titre et sous-titre. On le fait donc suivre d’une capitale.
    Exemples :
    « After the fall : Life moves on for rogue traders »
    « Sovereign funds : The truth »

    • Titres en espagnol
    Une majuscule au premier mot
    Exemple :
    Un perro andaluz

    • Titres en italien
    Une majuscule au premier mot
    Exemples :
    Il barone rampante
    Sei personaggi in cerca d’autore

    • Titres en portugais
    Une majuscule au premier mot
    Exemple :
    História do cerco de Lisboa

    • Titres en allemand
    Respect des majuscules pour les noms communs
    Exemples :
    Die Verwandlung
    Die fröhliche Wissenschaft

    #code_typo #majuscules #italique #guillemets

     



  • *

    printemps

    « printemps arabe » ou « printemps arabes » (à partir de décembre 2010)
    « printemps berbère » (1980)
    « printemps des peuples » (1848)
    époque des Printemps et des Automnes (Chine, 722-481 av. J.-C.)

    #abécédaire #événements_historiques

     


  • *

    Colombie (la)

    Nom officiel : République de Colombie
    Habitants : Colombien(ne)s
    Monnaie : 1 peso colombien (COP) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1991
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Juan Manuel SANTOS Calderón (Partido de la U)
    Siège du chef de l’État : Casa de Nariño (Bogotá)
    Pouvoir législatif : Congrès bicaméral (Chambre des représentants et Sénat)
    Et aussi... : Cour suprême de justice ; Cour constitutionnelle ; Conseil d’État

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée nationale de la République de Colombie (armée de terre, air, marine)
    Police : police nationale de Colombie
    Services de renseignement : Agence nationale de renseignement (ANIC)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ASI : Alianza Social Independiente ; Alliance sociale indépendante (centre gauche) (formée en 1991)
    AV : Alianza Verde ; Alliance verte (centre) (formée en 2013)
    CCC : Compromiso Ciudadano por Colombia ; Engagement citoyen pour la Colombie (fondé en 1999)
    CD : Centro Democrático ; Centre démocratique (droite) (fondé en 2013)
    CR : Cambio Radical ; Changement radical (droite) (fondé en 1998, renommé en 2001)
    MIRA : Movimiento Independiente de Renovación Absoluta ; Mouvement de rénovation indépendante (idéologie propre : miraïsme) (fondé en 2000)
    MP : Marcha Patriótica ; Marche patriotique (extrême gauche) (fondé en 2012)
    Partido Conservador Colombiano : Parti conservateur colombien (centre droit) (fondé en 1849)
    PCC : Partido Comunista Colombiano ; Parti communiste colombien (extrême gauche) (fondé en 1930)
    Partido de la U : Partido Social de Unidad Nacional ; Parti social d’unité nationale (droite) (fondé en 2005)
    PDA : Polo Democratico Alternativo ; Pôle démocratique alternatif (gauche) (fondé en 2003 ou 2005)
    PIN : Partido de Integración Nacional ; Parti d’intégration nationale (fondé en 2009)
    PLC : Partido Liberal Colombiano ; Parti libéral colombien (gauche) (fondé en 1848)
    PV : Partido Verde ; Parti vert (gauche écologiste) (fondé en 2005, renommé en 2009)
    UP : Unión Patriótica ; Union patriotique (gauche) (1985-2002, réapparu en 2013)

    Groupes armés

    FARC (sigle complet : FARC-EP) : Fuerzas Armadas Revolucionarias de Colombia - Ejército del Pueblo ; Forces armées révolutionnaires de Colombie - Armée du peuple (guérilla communiste) (fondé en 1964)
    ELN : Ejército de Liberación Nacional ; Armée de libération nationale (deuxième guérilla communiste du pays) (fondé en 1964)
    EPL : Ejército Popular de Liberación ; Armée populaire de libération (marxiste— léniniste, maoïste) (fondé en 1965)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1819 (de l’Espagne, après neuf ans de guerre)

    TERRITOIRE

    Capitale : Bogotá (Bogotanais[es])

    Division administrative : la Colombie est divisée en 32 départements et 1 district capitale
    Villes : Apartadó, Barranquilla, Cartagena, Cúcuta, Cali, Mapiripán, Medellín

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : pas de religion officielle
    Religion principale : catholicisme

    Langues
    Langue officielle : espagnol
    Autres langues : 85 langues autochtones (guahibo, guambiano, arhuaco, inga, tucano...)

    DIVERS


    plan Colombie
    Indiens Uwas

    #pays #colombie #amériques #amérique_latine

     

  • *

    union

    union de la gauche (congrès d’Épinay, 1971)
    union sacrée (première guerre mondiale)
    union locale (syndicats)
    Union des associations européennes de football (UEFA)
    Union du fleuve Mano (Côte d’Ivoire, Guinée, Liberia, Sierra Leone)
    Union de la Russie et de la Biélorussie (instituée en 1997)
    Union de Berne

    #abécédaire #époques #france #guerres #sports #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Danemark (le)

    Nom officiel : royaume du Danemark
    Habitants : Danois(e)s
    Monnaie : 1 couronne danoise (DKK) = 100 ore

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1953
    Chef de l’État : reine, MARGRETHE II
    Siège du chef de l’État : Amalienborg (Copenhague)
    Chef du gouvernement : ministre d’État, M. Lars LØKKE RASMUSSEN (V)
    Siège du gouvernement : Copenhague
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Assemblée du peuple (Folketing)
    Fonctions régaliennes : service de renseignement de la défense danoise (FE), service de renseignement et de sécurité danois (PET)
    Et aussi : Cour suprême

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    AP : Alternativet ; Parti Alternative (centre gauche, écologiste) (fondé en 2013)
    DF : Parti populaire danois (extrême droite) (fondé en 1995)
    EL : Liste unie - Alliance rouge-vert (gauche, écologiste) (fondé en 1989)
    LA : Alliance libérale (centre droit) (fondé en 2007)
    Inuit Ataqatigiit : Parti du Groenland (communauté inuit) (gauche indépendantiste) (fondé en 1976)
    SF : Parti populaire socialiste (gauche écologiste) (scission PC en 1959)
    Socialdemokraterne : Parti social-démocrate (majoritaire au Parlement) (fondé en 1871)
    Tjóðveldi : République (parti des îles Féroé) (centre gauche) (fondé en 1948)
    V : Venstre ; Parti libéral danois (parti de gouvernement, centre droit) (fondé en 1870)

    PERSONNALITÉS

    Annette K. OLESEN (cinéaste, Dogma)

    TERRITOIRE

    Capitale : Copenhague
    Superficie : 2 210 573 km²
    Longueur de côtes : 52 518 km
    ZEE : 2 551 238 km²

    Divisions administratives : Le Danemark est divisé en 5 régions et 98 communes
    Régions : Hovedstaden, Jutland du Nord, Jutland central, Danemark du Sud, Zélande du Nord

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec l’Islande, le Royaume-Uni et l’Irlande à propos des îles Féroé, indépendantisme des Féorïens ; contentieux de souveraineté avec le Canada à propos de l’île Hans ; avec la Norvège et la Russie à propos du partage du plateau continental

    Divers
    Christianshavn (quartier où se trouve Christiana)
    île de Fyn (ancienne Fionie)
    Jylland (partie continentale du Danemark)
    Nørrebro (quartier)
    l’Øresund ou Sund (détroit entre le Danemark et la Suède)
    Roskilde (ville et université)

    HISTOIRE

    Dates
    le Danemark devient une monarchie constitutionnelle le 5 juin 1849

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : Église du Peuple danois (luthériens)
    Religions principales : protestantisme luthérien, catholicisme, islam

    Langues 
    Langue officielle : danois
    Autres langues : anglais, allemand (Nord-Schleswig)

    Médias
    Arbejderen, Copenhague
    Jyllands-Posten (journal, caricatures de Mahomet)

    DIVERS

    EKF (agence nationale de crédit à l’exportation)
    Folkets Hus (Maison du peuple)
    Solidaritetshuset (Maison de la solidarité)
    l’Ungdomshuset (Maison des jeunes)

    #pays #danemark #europe #europe_du_nord

     

  • *

    Vietnam (le)

    Nom officiel : République socialiste du Vietnam
    Habitants : Vietnamien(ne)s
    Monnaie : 1 dong (VND)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel (autoritaire à parti unique)
    Texte fondamental : Constitution de 1992
    Chef de l’État : président de la République, M. Tran Dai QUANG (PCV)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Hanoï)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Nguyen Xuan PHUC (PCV)
    Siège du gouvernement : Hanoï
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral : Assemblée nationale (Quoc Hoi)
    Fonctions régaliennes : Bo Cang An (BCA, renseignement civil intérieur) ; secteur public prédominant dans l’économie du pays.
    Et aussi... : Cour suprême du peuple ; Comité central et Bureau politique : instances dirigeantes du PCV.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    PCV : Parti communiste vietnamien (dirige le pays depuis 1976) (fondé en 1930)

    Partis d’opposition (interdits)

    AD : Alliance pour la démocratie (fondée en 1981)
    Bloc 8406 (coalition de 118 individus et groupes vietnamiens) (démocrate catholique) (fondé en 2006)
    PDV : Parti démocrate du Vietnam (fondé en 2006) (à ne pas confondre avec le parti du même nom (1944-1988, investi dans le Vietminh)
    Viet Tan : Parti de la réforme du Vietnam (ex-Front national uni de libération du Vietnam) (exilé aux États-Unis) (fondé en 1982)

    régime de parti unique ; le PCV contrôle l’ensemble de la vie du pays (administration, écoles, entreprises, armée, police, à tous les échelons)

    PERSONNALITÉS

    M. Nguyen Phu TRONG (secrétaire général du PCV)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 2 septembre 1945 (de la France)
    Divers : partition du Vietnam en 1954 après la guerre d’Indochine (1946-1954) : Nord-Vietnam et Sud-Vietnam ; guerre du Vietnam (1955-1975) ; réunification en 1976.

    TERRITOIRE

    Capitale : Hanoï
    Divisions administratives : Le Vietnam est divisé en 58 provinces (tinh) et
    5 municipalités (thanh pho)

    Villes
    Da Nang, Ho Chi Minh-Ville (capitale économique, ex-Saïgon), Hoi An, Hué

    *Contentieux : contentieux de souveraineté avec la Chine (et Taïwan) à propos des îles Paracels ; avec la Chine, les Philippines, la Malaisie, Brunei (et Taïwan) à propos des îles Spratleys ; contentieux de frontière maritime avec le Brunei (récif Louisa)

    Divers

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : bouddhisme, catholicisme, caodaïsme, hoa hao
    Et aussi : le culte des ancêtres est la pratique spirituelle dominante

    Langues 
    Langue officielle : vietnamien
    Autres langues : anglais, chinois, français et khmer

    DIVERS

    comité populaire de Hanoï
    1 sao = 360 mètres carrés
    Vietnam plutôt que Viêt Nam ou Viêtnam
    Vietcong (le), Front national de libération du Sud-Vietnam
    politique du renouveau (doi moi) (lancée à la fin des années 1980)

    #vietnam #asie #pays #asie_du_sud_est

     

  • *

    diacritiques des écritures latines

    albanais
    ë
    Ë
    ç
    Ç

    allemand
    ä ö ü
    Ä Ö Ü
    ß

    anglais
    sans

    azéri (azerbaïdjan)
    ə ö ü ı
    Ə Ö Ü I
    ğ ş
    Ğ Ş

    basque
    ü (seulement dans le pays de Soule)
    Ü
    ç ñ
    Ç Ñ

    bosniaque
    č ć đ š ž
    Č Ć Đ Š Ž

    catalan
    à é è í ï ó ò ú ü
    À É È Í Ï Ó Ò Ú Ü
    ç l·l
    Ç L·L

    croate
    à á ȁ ȃ ā è é ȅ ȇ ē ì í ȉ ȋ ī ò ó ȍ ȏ ō ù ú ȕ ȗ ū
    À Á Ȁ Ȃ Ā È É Ȅ Ȇ Ē Ì Í Ȉ Ȋ Ī Ò Ó Ȍ Ȏ Ō Ù Ú Ȕ Ȗ Ū
    č ć đ š ž ŕ ȑ ȓ
    Č Ć Đ Š Ž Ŕ Ȑ Ȓ

    danois
    å ø æ
    Å Ø Æ

    espagnol
    á é í ó ú ü
    Á É Í Ó Ú Ü
    ñ
    Ñ

    estonien
    õ ä ö ü
    Õ Ä Ö Ü
    š ž
    Š Ž

    finnois
    å ä ö
    Å Ä Ö

    français
    à â æ é è ê ë î ï ô œ ù û ü ÿ
    À Â Æ É È Ê Ë Î Ï Ô Œ Ù Û Ü Ÿ
    ç
    Ç

    hongrois
    á é í ó ö ő ú ü ű
    Á É Í Ó Ö Ő Ú Ü Ű

    italien
    à é è í ì î ó ò ú ù
    À É È Í Ì Î Ó Ò Ú Ù

    islandais
    á é í ó ú ý æ ö
    Á É Í Ó Ú Ý Æ Ö
    ð þ
    Ð Þ

    letton
    ā ē ī ū
    Ā Ē Ī Ū
    č ģ ķ ļ ņ š ž
    Č Ģ Ķ Ļ Ņ Š Ž

    lituanien
    ą ę ė į ų ū
    Ą Ę Ė Į Ų Ū
    č š ž
    Č Š Ž

    luxembourgeois
    ä é ë
    Ä É Ë

    maltais
    IE
    ċ ġ ħ ż
    Ċ Ġ Ħ Ż

    néerlandais
    ë
    Ë IJ

    norvégien
    å ø æ
    Å Ø Æ

    polonais
    ą ę ó
    Ą Ę Ó
    ć ń ś ź ż ł
    Ć Ń Ś Ź Ż Ł

    portugais
    á à â ã é ê í ó ô õ ú
    Á À Â Ã É Ê Í Ó Ô Õ Ú
    ç
    Ç

    roumain et moldave
    ă â î
    Ă Â Î
    ș ț
    Ș Ț

    serbe
    č ć đ š ž
    Č Ć Đ Š Ž

    slovaque
    á ä é í ó ô ú ý
    Á Ä É Í Ó Ô Ú Ý
    č ď ĺ ľ ň ŕ š ť ž
    Č Ď Ĺ Ľ Ň Ŕ Š Ť Ž

    slovène
    č š ž
    Č Š Ž

    suédois
    å ä ö
    Å Ä Ö
    š
    Š

    tchèque
    á é í ý ó ů ú
    Á É Í Ý Ó Ů Ú
    č ř š ž
    Č Ř Š Ž

    turc
    ı ö ü
    İ Ö Ü
    ç ğ ş
    Ç Ğ Ş

    turkmène
    ä ö ü ý
    Ä Ö Ü Ý
    ç ž ň ş
    Ç Ž Ň Ş

    #langues #langues_étrangères #accents #signes_diacritiques

     

  • *

    Espagne (l’), f.

    Nom officiel : royaume d’Espagne
    Habitants : Espagnol(e)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle régionalisée
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1978
    Chef de l’État : roi, FELIPE VI
    Siège du chef de l’État : palais de la Zarzuela (Madrid)
    Chef du gouvernement : président du gouvernement, M. Mariano RAJOY (PP)
    Siège du gouvernement : palais de la Moncloa (Madrid)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Congrès des députés, Sénat) (les Cortes)
    Et aussi : Les communautés autonomes disposent de leurs propres organes exécutifs et législatifs ; l’organisation des compétences des institutions régionales et nationales donne une grande marge d’action aux communautés autonomes (État régionalisé, quasi fédéral).

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées espagnoles, armée de terre, air, marine
    Police : corps national de la police d’Espagne (CNP), garde civile
    Services de renseignement : Centre national de renseignement (CNI)
    Et aussi : Tribunal constitutionnel
    La communauté autonome de Catalogne dispose de sa propre force de police, qui s’ajoute aux deux divisions nationales.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis nationaux

    Equo (écologistes) (fondé en 2011)
    IU : Izquierda Unida ; Gauche unie (coalition extrême gauche) (fondé en 1986)
    PCE : Parti communiste d’Espagne (marxiste) (fondé en 1921)
    PP : Parti populaire (parti de gouvernement, droite conservatrice) (fondé en 1989)
    Podemos (gauche) (fondé en 2014)
    PSOE : Parti socialiste ouvrier espagnol (centre gauche) (fondé en 1879 ; interdit entre 1936 et 1977)

    Partis régionaux

    BNG : Bloc nationaliste galicien (Bloque Nacionalista Galego) (coalition de régionalistes de gauche) (fondé en 1982)
    BLOC : Bloc nationaliste valencien (gauche régionaliste) (fondé en 1997)
    CNN : Centre nationaliste canarien (centriste régionaliste) (fondé en 1992)
    CDC : Convergence démocratique de Catalogne (centriste, nationaliste catalan) (fondé en 1974)
    C’s : Citoyen - Parti de la citoyenneté (centre gauche) (fondé en 2005)
    EH : Euskal Herritarok (fondé en 1998, interdit en 2003)
    EH Bildu : Réunir le Pays basque (coalition de la gauche indépendantiste basque) (fondé en 2012)
    FAC : Forum des Asturies (fondé en 2011)
    PNV : Parti nationaliste basque (centriste) (fondé en 1896)
    PSE : Parti socialiste d’Euskadi (branche du PSOE espagnol) (fondé en 1977)

    Groupes armés

    Batasuna : Unité (extrême gauche indépendantiste basque) (2001-2013, interdit à partir de 2003)
    ETA : Euskadi ta Askatasuna ; Pays basque et liberté (groupe armé indépendantiste) (formé en 1959)

    Et aussi
    Democracia real ya ! (mouvement, plate-forme)
    mouvement du 15-M (ou mouvement du 15-Mai) (le 15-M)

    PERSONNALITÉS

    M. Ángel ACEBES (PP, proche des Légionnaires du Christ)
    M. José María AZNAR (président 1996-2004)
    M. Felipe GONZÁLEZ (président 1982-1996)
    M. José MONTILLA (Catalogne, président du gouvernement)

    HISTOIRE

    Dates
    1919 : la Retirada (« retraite ») (guerre d’Espagne) ; Seconde République espagnole (1931-1939) ; 11 mars 2004 : attentats du 11-Mars

    Personnalités
    cardinal Vicente ENRIQUE Y TARANCÓN † (rénovateur) (1907-1994)
    Wolfram VON RICHTHOFEN † (légion Condor) (1895-1945)

    Divers
    légion Condor (Guernica)
    colonne Durruti

    TERRITOIRE

    Capitale : Madrid (Madrilène[s])
    Superficie  : 505 911 km²
    Longueur de côtes  : 4 964 km
    ZEE  : 1 039 233 km²

    Divisions administratives : L’Espagne est divisée en 17 communautés autonomes (autonomias) , 2 villes autonomes, 50 provinces et environ 8 000 municipalités.
    Communautés autonomes : Andalousie, Aragon, Principauté des Asturies, îles Baléares, communauté autonome basque, Canaries, Cantabrie, Castille-La Manche, Castille-et-León, Catalogne, Estrémadure, Galice, communauté de Madrid, région de Murcie, communauté de Navarre, La Rioja, communauté valencienne.
    Villes autonomes : Ceuta, Melilla

    Divers 
    Costa Brava
    Costa Dorada
    Canaries
    El Medano, El Hierro (villes des Canaries)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : catholicisme

    Langues 
    Langue officielle : castillan (dans l’ensemble de l’Espagne)
    Autres langues : catalan (officiel en Catalogne, aux îles Baléares, dans la Communauté valencienne), basque (officiel au Pays basque, en Navarre), galicien (officiel en Galice), aranais (officiel au Val d’Aran), aragonais, asturien, estrémègne

    Alphabet
    á é í ó ú ü Á É Í Ó Ú Ü
    ñ Ñ

    Médias
    El País (quotidien national) (1976)

    DIVERS

    année sainte compostellane
    aéroport de Barajas (Madrid, attentat ETA décembre 2006)
    Banco Bilbao Vizcaya Argentaria (BBVA)
    Conférence épiscopale
    Fundación Pablo Iglesias
    les « indignés »

    Pays basque

    Bataillon basque espagnol (extrême droite)
    etarra(s) (membre de l’ETA)
    abertzale (« patriote », tendance de gauche)
    accords de Lizarra-Garazi (1998)
    plan Ibarretxe
    Groupes antiterroristes de libération (GAL)
    « guerre sale » (GAL)

    #pays #espagne #europe #europe_de_l'ouest

     



  • *

    manifestations culturelles et sportives

    l’Exposition universelle de...
    le 65ᵉ Festival de Cannes ou le Festival : la Palme d’or ; la Palme, les Palmes ; capitales aux prix, sauf quand ils sont suivis d’un nom propre : le Grand Prix, le Prix d’interprétation, le Prix du jury... ; la Quinzaine des réalisateurs ; la Caméra d’or ; la Sélection officielle ; la Croisette
    la Biennale de Venise
    la Fête à Neu-Neu
    les Jeux olympiques, les XXXᵉˢ Olympiades
    le festival Étonnants Voyageurs (Saint-Malo, Michel Le Bris)

    #code_typo #manifestations_culturelles_ou_commerciales #majuscules #minuscules

     



  • *

    anglicismes et barbarismes

    Mots courants

    abstract > résumé
    activistes > militants
    addiction > dépendance
    agenda (quand ce n’est pas l’objet, mais la politique de quelqu’un ou d’une institution) : échéancier ; calendrier ; programme ; liste de priorités
    alternative (quand il ne s’agit pas de deux options au sens des « termes d’une alternative ») > solution de rechange ; selon le contexte : contrepoids ; contrepartie
    background > 1. arrière-plan ; toile de fond ; cadre ; contexte. — 2. origines sociales ; expérience ; antécédents ; héritage du passé
    best of > compilation ; florilège ; anthologie
    best-seller > succès de librairie ; record de vente ; livre-événement ; livre à succès
    blackboulage > éviction
    blackbouler > évincer ; écarter du pouvoir ; mettre en minorité
    broker > courtier en Bourse ; intermédiaire financier
    browser > logiciel de navigation ; navigateur
    business > affaires
    Caddie > chariot
    call-center > centre d’appels
    challenge > défi
    challenger > rival ; concurrent ; adversaire
    charge (être en charge de) > être chargé de, être responsable de, avoir la charge de, s’occuper de
    clairement > sans aucun doute,manifestement ,de toute évidence
    clash > désaccord ; conflit ; crise ; rupture
    deadline > échéance ; date butoir
    dispatcher > répartir ; ventiler
    dispatching > répartition ; ventilation
    download > téléchargement
    downloader > télécharger
    éduqué > instruit ; cultivé
    efficient > efficace ; opérant
    e-mail > courriel
    énergisant > fortifiant ; tonifiant
    fair-play > régulier ; correct ; sport
    fast-food > restauration rapide
    firewall > pare-feu ; barrière de sécurité
    food-truck > camion-cantine (pl. camions-cantines)
    free-lance > indépendant ; à son compte
    fuel > fioul
    gas-oil > gazole
    gentlemen’s agreement > engagement moral
    happening > événement
    home banking > banque à domicile
    homepage > page d’accueil
    jet lag > décalage horaire
    initier > amorcer ; commencer ; lancer ; déclencher ; entreprendre
    kidnapper > enlever ; séquestrer
    kidnappeur > ravisseur
    know-how > savoir-faire, compétence, expérience
    leader > dirigeant ; responsable ; meneur ; guide ; chef...
    leadership > direction ; autorité ; maîtrise
    leasing > crédit-bail
    low cost > bas prix
    mail > courriel
    management > direction ; gestion d’entreprise ; encadrement
    manager > directeur ; dirigeant ; cadre ; décideur ; responsable
    mémorial > monument commémoratif
    le Net > la Toile
    networking > mise en réseau
    newsletter > infolettre ; bulletin ; lettre d’information
    no man’s land > zone interdite ; zone tampon ; zone frontière ; désert ; territoire vierge...
    nominé > nommé
    offshore > en mer ; extraterritorial
    organizer > agenda électronique
    overbooking > réservation en surnombre ; surréservation
    people > célébrités
    permafrost > pergélisol
    planning > calendrier ; échéancier ; planification
    plug and play > prêt à l’emploi
    polarisant > clivant
    presse people > presse à sensation
    protestataires > contestataires ; manifestants
    reality-show > télé-réalité
    remastériser > restaurer
    round > reprise
    selfie > égoportrait (avec un accent sur le e)
    sensible > information confidentielle ; dossier ou sujet délicat, difficile, épineux ; domaine stratégique
    serial killer > tueur en série
    shopping, shopper > emplettes, faire des emplettes, les boutiques
    sponsor > parraineur, commanditaire
    sponsoring > parrainage
    sponsoriser > parrainer
    spot > message publicitaire
    software > logiciel
    sourcing > recherche
    sticker > autocollant
    star > vedette ; célébrité ; figure ; champion ; monstre sacré
    stock > réserves ; approvisionnement
    stock exchange > la Bourse
    stock holder > actionnaire
    street > rue ; street drugs > drogues de rue ; street art > art urbain, etc.
    stress > surmenage ; tension ; pression ; anxiété ; tracas ; souci ; préoccupation
    supertanker > pétrolier géant
    superviser > 1. surveiller ; contrôler ; s’assurer ; vérifier ; inspecter ; examiner. — 2. diriger ; coordonner ; orchestrer ; prendre la responsabilité ; organiser ; animer ; gérer ; guider
    supporter > soutenir
    surbooking > réservation en surnombre ; surréservation
    sustainable > durable (et non pas soutenable)
    tag > graffiti ; inscription
    taguer > graffiter ; dessiner ; peinturlurer
    tagueur > graffeur
    tank > 1. citerne ; cuve ; réservoir. — 2. char d’assaut ; char de combat
    termes > clauses ; les clauses ou les conditions d’un contrat
    tordre le bras > forcer la main
    turn over > taux de rotation (du personnel)
    upgrade > mettre à jour, à niveau ; mise à jour, à niveau
    user friendly (informatique) > convivial
    violation (au sens de « violation de la loi », ne s’emploie pas seul en français) > infraction ; irrégularité ; crime
    virage en U > demi-tour
    workshop > groupe de travail ; atelier
    zoning > zonage

    Locutions

    « Double standard » > « deux poids, deux mesures »
    « Montrer ses muscles » > « faire une démonstration de force » ; « rouler les mécaniques »
    « Simplement » : se méfier de « simplement » comme traduction littérale de simply. Par exemple, ce slogan d’une marque de voitures « simplement évident » se traduirait plutôt par « tout simplement » ou « c’est l’évidence même ».
    « Briser les os » d’un groupe (traduction littérale) > « casser les reins »
    « Il ne peut pas se tromper davantage » (traduction de « he can’t be more wrong ») > « il se trompe du tout au tout » ; « il a tout faux »
    « avoir un problème avec quelque chose » (traduction de « To have a problem with something ») > « être gêné ou dérangé par quelque chose » ; « ne pas être d’accord » ; « ne pas être à l’aise dans un débat ».

    #abécédaire #langue_française #anglicismes #barbarismes #locutions

     

  • *

    Roumanie (la)

    Nom officiel : Roumanie
    Habitants : Roumain(es)
    Monnaie : 1 leu (RON) = 100 bani

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1991 (substantiellement révisée en 2003)
    Chef de l’État : président de la Roumanie, M. Klaus IOHANNIS (non affilié à un parti)
    Siège du chef de l’État : palais Cotroceni (Bucarest)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Dacian CIOLOŞ (non affilié à un parti)
    Siège du gouvernement : palais de la Victoire (Bucarest)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral ; Chambre des députés et Sénat
    Et aussi... : parquet national anticorruption (DNA) ; Cour suprême constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées roumaines (armée de terre, air, marine)
    Police : forces de police nationale, forces de l’ordre

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ALDE : Alliance des libéraux et démocrates (droite) (fusion du Parti conservateur et du Parti libéral-réformateur en 2015)
    PNL : Parti national libéral (droite) (fondé en 1975 et refondé en 1990)
    PSD : Parti social-démocrate (social-démocrate) (fondé en 1992)
    PV : Parti Vert (fondé en 2005)
    UDMR : Union démocrate magyare de Roumanie (droite) (fondé en 1989)
    UNPR : Union nationale pour le progrès de la Roumanie (centre) (fondé en 2010)

    PERSONNALITÉS

    Nicolae CEAUȘESCU †

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 9 mai 1877 (de l’Empire ottoman)
    Divers : traité de Berlin, 1878 ; proclamation du royaume le 26 mars 1881 ; proclamation de la république le 30 décembre 1947 ; 1ᵉʳ décembre 1918, unification de la Roumanie et de la Transylvanie

    TERRITOIRE

    Capitale : Bucarest

    Divisions administratives : La Roumanie est divisée en 41 comtés et 1 municipalité
    Villes : Brăila, Brașov, Constanța (port), Craiova, Galați, Iași, Sighișoara, Târgu Mureș, Tulcea (port)

    Contentieux : contentieux de souveraineté et de frontière maritime avec l’Ukraine (mer Noire)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : orthodoxie
    Et aussi : protestantisme, catholicisme

    Langues 
    Langue officielle : roumain
    Autres langues : hongrois, romani

    DIVERS

    « minériade » (marche des mineurs, années 1990)
    système de défense antimissiles américain à Deveselu

    #pays #roumanie #europe #europe_de_l'est

     

  • *

    Ukraine (l’), f.

    Nom officiel : République d’Ukraine
    Habitants : Ukrainien(ne)s
    Monnaie : 1 hryvnia (UAH) = 100 kopiyok

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1996
    Chef de l’État : président de la République, M. Petro POROCHENKO (BPP) (depuis 2014)
    Siège du chef de l’État : palais Maryinsky (Kiev)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Volodymyr HROÏSMAN (BPP)
    Siège du gouvernement : Kiev
    Pouvoir législatif : Conseil suprême monocaméral (Verkhovna Rada)
    Et aussi... : Cour suprême d’Ukraine ; Cour constitutionnelle ; Conseil de sécurité nationale et de défense

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces terrestre, aérienne, marine d’Ukraine
    Police : police nationale
    Services de renseignement : service de renseignement extérieur de l’Ukraine (ex-KGB puis SBU)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Batkivshchyna : Union panukrainienne « Patrie » (proeuropéen) (fondé en 1999)
    BO : Bloc d’opposition (prorusse) (fondé en 2010)
    BPP : Bloc Petro Porochenko « Solidarité » (conservateur proeuropéen, parti de gouvernement) (fondé en 2014)
    KPU : Parti communiste ukrainien (fondé en 1993)
    NF : Front populaire (droite) (fondé en 2014)
    PR : Parti radical (proeuropéen) (fondé en 2010)
    Samopomich : « Entraide » (démocrate-chrétien) (fondé en 2012)
    Svoboda : « Liberté » (extrême droite) (fondé en 1991)

    PERSONNALITÉS

    Faire attention à l’influence des transcriptions anglophones ; au contraire, franciser. Choisir les graphies ukrainiennes, sauf pour les prorusses de l’Est (alphabet cyrillique russe). Par exemple : Petro est ukrainien, Piotr est russe ; Olexandr est ukrainien, Alexandre est russe (préférer Alexandre à Aleksandr).

    M. Rinat AKHMETOV (milliardaire, Est)
    M. Serhiy ARBOUZOV (premier ministre, 2014)
    M. Dmytro FIRTACH
    M. Viktor IANOUKOVITCH (président depuis 2010, destitué en 2014)
    M. Arseni IATSENIOUK (premier ministre 2014-2016)
    M. Ihor KOLOMOÏSKY (oligarque, Renaissance)
    M. Serhiy KOURTCHENKO (oligarque)
    M. Leonid KOUTCHMA (ex-président)
    M. Viktor PINTCHOUK (homme d’affaires)
    M. Serhiy TAROUTA (gouverneur de Donetsk, 2014)
    Mᵐᵉ Ioulia TIMOCHENKO (opposition ; ex-première ministre)
    M. Olexandr TOURTCHINOV (président par intérim, 2014)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1991 (14 août, déclaration d’indépendance ; ratification de l’indépendance le 1ᵉʳ décembre de la même année)
    Divers : La Crimée est rattachée à l’Ukraine en 1954 ; annexée en mars 2014 par la Russie
    accident nucléaire à la centrale de Tchernobyl le 26 avril 1986 ; 2004 : « révolution orange » (changement constitutionnel relatif au statut des régions, annulé ensuite par la Cour constitutionnelle) ; 2013-2014, « révolution de la dignité », accords de sortie de crise signés en février 2014

    Divers
    Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA)
    Holodomor (famine de 1932-1933)

    Personnalités
    Stepan BANDERA † (1909-1959) (OUN-b)
    Simon PETLIOURA † (1879-1926) (leader nationaliste antibolchevique)

    TERRITOIRE

    L’ukrainien s’écrit avec une variété d’alphabet cyrillique. Préférer les graphies ukrainiennes aux graphies russes : les principales différences pour la romanisation portent sur les « i », les « y » , les « h » et les « g ».

    Capitale : Kiev

    Divisions administratives : l’Ukraine est divisée en 24 régions, 1 république autonome et 2 municipalités

    Régions : Donetsk, Lougansk (préférer à Louhansk), Transcarpatie...
    République autonome : Crimée (République autonome de)
    Municipalités : Kiev, Sébastopol

    Villes : Berdiansk, Chegueni (poste-frontière avec la Pologne), Dnipro (nouveau nom de Dnipropetrovsk depuis 2016), Donetsk, Kharkiv (ex-Kharkov), Kherson, Kramatorsk, Kryvyï Rih, Lviv (ex-Lvov), Makiivka, Marioupol, Mykolaïv, Odessa, Rivne, Sloviansk, Tcherkassy, Tchernobyl
    Villes de Crimée : Feodossia, Kertch, Sébastopol, Simferopol

    Contentieux : contentieux de souveraineté et de frontière maritime avec la Roumanie (mer Noire) ; contentieux de frontière avec la Biélorussie (traité signé en 1997 à ce jour non ratifié) ; contentieux de frontière avec la Moldavie (Transnistrie, accord signé en 1999, non appliqué à ce jour) ; contentieux avec la Roumanie à propos de l’île des Serpents dans la mer Noire ; contentieux de frontière avec la Russie sur la mer d’Azov (gelé depuis l’annexion russe de la Crimée) ; contentieux avec la Russie à propos de la Crimée

    Divers
    Donbass (bassin houiller et hydrographique, entre l’Ukraine et la Russie)
    Kryvorizhstal (plus grande aciérie du pays)
    Maïdan (avec tréma) (place de l’indépendance)
    mer Noire, mer d’Azov
    républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk ; « République populaire de Donetsk » (DNR)
    Yiddishland

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : orthodoxie
    Et aussi : catholicisme, protestantisme, islam

    Langues
    Langue officielle : ukrainien
    Autres langues : russe (langue régionale), tatar de Crimée

    Personnalités
    Sergueï PROKOFIEV (1891-1953)

    DIVERS

    Mission de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe en Moldavie et en Ukraine (maintien de la paix en Transnistrie, Moldavie)
    Naftogaz (entreprise)

    #pays #ukraine #europe #europe_de_l'est

     

  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message