Correcteurs

compte officiel


  • *

    Tunisie (la)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH95/calitunisie-638cc.jpg

    Nom officiel : République de Tunisie
    Habitants : Tunisien(ne)s
    Monnaie : 1 dinar tunisien (TND) = 1000 millimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2014
    Chef de l’État : président de la République, M. Béji Caïd ESSEBSI (Nidaa Tounès)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Carthage)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Youssef CHAHED (Nidaa Tounès)
    Siège du gouvernement : Tunis
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Assemblée des représentants du peuple) (créée en 2014)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour de sureté de l’État
    Le président, une fois élu, démissionne de ses fonctions au sein du parti politique auquel il était rattaché.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées tunisiennes (armée de terre, air, marine) ; garde nationale
    Services de renseignement : direction générale de la sûreté militaire (DGSM) ; direction de la sûreté de l’État (DSE)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Afek Tounès
    CPR : Congrès pour la République (gauche nationaliste) (fondé en 2011)
    Ennahda (« Renaissance ») (islamiste) (fondé en 1981 sous le nom de Mouvement de la tendance islamique, devenu Ennahda en 1989, légalisé en 2011, au pouvoir entre 2011 et fin 2013, en coalition depuis 2014)
    Ettajdid (« Renouvellement ») (extrême gauche) (disparu en 2012)
    Ettakatol : Forum démocratique pour le travail et les libertés (socialiste) (fondé en 1994)
    Front populaire (extrême gauche) (coalition fondée en 2012)
    Nidaa Tounès (centre droit) (héritage bouguibien) (fondé en 2012)
    PAD : Parti de l’alliance démocratique (démocrate réformiste) (fondé en 2012)
    Parti des travailleurs (ex-Parti communiste des ouvriers de Tunisie, PCOT)
    Watad : Mouvement des patriotes démocrates (extrême gauche, fondé en 2011)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats
    UGTT : Union générale tunisienne du travail (colauréat du prix Nobel de la paix en 2015)

    Divers
    ATFD : Association tunisienne des femmes démocrates
    Colibe : Commission des libertés individuelles et de l’égalité
    FTDES : Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux
    IVD : Instance vérité et dignité
    LTDH : Ligue tunisienne des droits de l’homme
    Utica : Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (patronale)

    PERSONNALITÉS

    M. Houcine ABASSI (secrétaire général de l’UGTT)
    M. Zine El-Abidine BEN ALI
    M. Mohamed GHANNOUCHI (ancien premier ministre de M. Ben Ali, chef du gouvernement jusqu’en février 2011) (ne pas confondre avec Rached GHANNOUCHI)
    M. Rached GHANNOUCHI (Ennahda) (ne pas confondre avec Mohamed GHANNOUCHI)
    M. Moncef MARZOUKI (CPR)
    Mᵐᵉ Leïla TRABELSI (épouse de M. BEN ALI)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 20 mars 1956 (de la France)
    Divers : 7 novembre 1987 : prise de pouvoir de M. BEN ALI ; 14 janvier 2011 : départ de M. BEN ALI ; 23 octobre 2011 : victoire d’Ennahda à la Constituante

    Personnalités
    Salah BEN YOUSSEF † (rival de BOURGUIBA)
    Habib BOURGUIBA †, le « Combattant suprême »
    Mohamed EL-MONCEF † (bey de Tunis, années 1940)
    Mohamed MZALI † (ex-premier ministre, années 1980)
    Hédi NOUIRA † (ex-premier ministre, années 1980)
    cheikh Abdelaziz THAALBI † (années 1920)

    Anciens partis politiques (avant la révolution de 2011)
    Destour (« Constitution »)
    Mouvement des démocrates socialistes (MDS) (années 1980, opposition)
    Néo-Destour (BOURGUIBA)
    Parti communiste tunisien
    Parti démocratique progressiste (PDP) (dissous en 2012)
    Parti libéral constitutionnel (années 1920)
    Parti socialiste destourien (PSD) (nouveau nom du Néo-Destour)
    Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD) (suite du PSD) (formé en 1988)

    Divers
    Agence tunisienne de communication extérieure (ère Ben Ali)
    Alla Khallidi (« Rendez éternel ») (hymne national sous Bourguiba)
    « crise de Bizerte » (1961)
    « émeutes du pain » (décembre 1983 - janvier 1984)
    Houmat Al-Hima (« Défenseurs de la patrie) (hymne national sous BEN ALI)
    « jeudi noir » (26 janvier 1978)
    Jeunes-Tunisiens (début XXᵉ)
    la Main rouge
    les néo-destouriens
    pacte national (1988)
    « Petite Constitution de 1956 »
    régence de Tunis
    « révolution de jasmin », « révolution de la dignité » (révolution de 2011)
    yousséfiste

    TERRITOIRE

    Capitale : Tunis (Tunisois[e])

    Divisions administratives : la Tunisie est divisée en 24 gouvernorats ( wilayat, singulier wilayah )
    Villes : Bizerte, El-Diem, Gabès, Gafsa, Kairouan, Kasserine, Kebili, Kélibia, La Goulette, La Marsa, Menzel Bouzaïane, Metlaoui, Monastir, Redeyef, Sakiet Sidi Youssef, Sbeïtla, Sfax, Sidi Bou Saïd, Sousse, Zarzis
    Divers : le cap Bon, Djerba (île), Kerkennah (îles)

    Les noms géographiques peuvent ou non être accentués sur le « e » ; le tréma sur le « i » existe.

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : islam sunnite
    Religion principale : islam sunnite
    Et aussi : christianisme

    Langues
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : français, tamazight (berbère)

    Médias
    Al-Maarifa (« Le savoir ») (années 1970)
    Echaab (« Le peuple ») (années 1970, UGTT)
    Errai (« L’opinion ») (années 1970)
    Journal officiel de la République tunisienne, Tunis

    DIVERS

    les « beaux-matins » (la jeunesse dorée)
    bénalisme ; bénaliste
    beylical
    le Bardo
    bourguibien
    « coup de Gafsa »
    « débourguibisation »
    « la famille » (entourage de M. BEN ALI)
    gouvernorat (préfecture)
    les habous (biens de mainmorte)
    les Hamamas
    Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution (Hiror)
    les « prépondérants »
    le « printemps tunisien »
    le « quartet » (UGTT, Utica, LTDH et ordre des avocats, 2013)
    « troïka » (coalition gouvernementale de 2012-2013)
    la Tunisie « utile »
    université de la Manouba (Tunis)

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20535

    #pays #tunisie #afrique #afrique_du_nord

     

  • *

    Mali (le)

    Nom officiel : République du Mali
    Habitants : Malien(ne)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XOF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1992
    Chef de l’État : président de la République, M. Ibrahim Boubacar KEÏTA (surnommé « IBK ») (RPM) (depuis 2013)
    Siège du chef de l’État : palais de Koulouba (Bamako)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Soumeylou Boubèye MAÏGA (depuis 2017)
    Siège du gouvernement : palais de Koulouba (Bamako)
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral, Assemblée nationale
    Et aussi... : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées maliennes (FAMA), gendarmerie
    Police : police nationale du Mali
    Services de renseignement : direction générale de la sécurité d’État (DGSE)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Adema-PASJ : Alliance pour la démocratie au Mali - Parti africain pour la solidarité et la justice (socialiste) (fondé en 1991)
    RPM : Rassemblement pour le Mali (au pouvoir) (fondé en 2001)
    URD : Union pour la République et la démocratie (scission Adema-PASJ en 2003)
    VRD : Groupe vigilance démocratique et républicaine (opposition, dont URD) (formé en 2013)

    Groupes armés

    AQMI : Al-Qaida au Maghreb islamique (ou Al-Mourabitoune) (islamiste djihadiste) (issu du GSPC algérien, formé en 2007)
    Ansar Dine (islamiste djihadiste) (formé en 2012)
    GSIM : Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (ou Jamaat Nosrat Al-Islam Wal-Mouslimin) (fusion de mouvements djihadistes, affilié à Al-Qaida) (formé en 2017)

    CMA : Coordination des mouvements de l’Azawad (alliance groupes rebelles indépendantistes touaregs, nord du Mali) (formée en 2014)
    HCUA : Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (formé en 2013)
    MNLA : Mouvement national de libération de l’Azawad (groupe rebelle indépendantiste touareg) (formé en 2011)

    CM-FPR : Coordination des mouvements-Front patriotique de résistance (rassemblement de milices d’autodéfense) (formé en 2012)
    FLNM : Front de libération du nord du Mali
    Ganda Izo : « Les enfants du pays » (milice d’autodéfense shongaï et peule, nationaliste malien) (formé en 2012)
    MPGK : Mouvement patriotique Ganda Koy (ou Ganda Koy) (milice d’autodéfense shongaï) (scission de l’armée malienne en 1994)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 22 septembre 1960 (de la France)
    Divers : coup d’État en 2012 ; accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger (signé en 2015)

    TERRITOIRE

    Capitale : Bamako (Bamakois[es])

    Divisions administratives : Le Mali est divisé en 8 régions plus le district de Bamako
    Régions : Mopti, Gao, Tombouctou
    Villes : Diabali, Djenné, Kati, Konna, Koulikoro, Mopti, Sikasso, Ségou, Sévaré (base militaire, QG du G5 Sahel)
    Villes du Nord : Douentza, Gao, Kidal, Konna, Léré, Tessalit, Tombouctou

    Divers
    le nord du Mali ; le Nord (et non pas : Nord Mali ou Nord-Mali)
    Azawad (zone désertique du nord du Mali)
    barrage de Markala
    Macina (région du centre)
    zone des « trois frontières »

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Langues 
    Langue officielle : français
    Autres langues : mandingue (bambara, malinké, dioula), tamasheq, pulaar, sénoufo, bobo, songhaï

    DIVERS

    opération « Serval » (2013) ; opération « Barkhane » (depuis 2014)
    Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma)

    Membre de : l’UA, la CEDEAO, le G5 Sahel, de l’UEMOA, le Nepad, la CEN-SAD

    *Groupes ethniques"
    Bambaras (majoritaires, appartient au groupe mandingue)
    Songhaïs, Touaregs, Maures (Arabes), Dogons, Peuls, Toucouleurs, Malinkés, Soninkés, Khassonkés, Bozos, Sénousfos, Bobos...

    #pays #mali #afrique #afrique_de_l'ouest

     



  • *

    EX-YOUGOSLAVIE

    La République socialiste fédérative de Yougoslavie (RSFY) fut remplacée en 1992 par la République fédérale de Yougoslavie (Serbie-Monténégro). La RSFY comprenait la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, la Macédoine, le Monténégro, la Serbie et la Slovénie.

    Armée populaire yougoslave (JNA)
    Ligue des communistes de Yougoslavie (LCY)
    Josip Broz, dit Tito, mort le 4 mai 1980 ; Tito était originaire de Croatie
    Maison des fleurs
    Musulmans (au sens national), distincts des musulmans (fidèles de l’islam)
    postyougoslave
    tchetniks
    titisme ; titiste

    http://typo.mondediplo.net/IMG/documents/yougoslavie.png

    #ex-yougoslavie #entités_disparues #europe

     

  • *

    Chine (la)

    Nom officiel : République populaire de Chine
    Habitants : Chinois(es)
    Monnaie : 1 yuan (renminbi) (RMB) = 10 mao = 100 fen
    yuan (unité monétaire) et renminbi (devise) ; Hongkong, Taïwan et Macao ont leur propre devise

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire (centralisée)
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1982
    Chef de l’État : président de la République, M. XI Jinping (depuis 2013)
    Siège du chef de l’État : Zhongnanhai (Pékin)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. LI Keqiang
    Siège du gouvernement : Zhongnanhai (Pékin)
    Pouvoir législatif : Parlement unicaméral, Assemblée populaire nationale ; Assemblées populaires municipales, régionales et provinciales (élisent l’Assemblée nationale populaire, avec l’Armée populaire de libération)
    Et aussi... : gouvernements populaires dans les différents échelons.
    Comité permanent de l’Assemblée nationale populaire (organe de l’Assemblée nationale populaire) ; Cour populaire suprême ; Commission militaire centrale (CMC) ; Conseil des affaires d’État ; Conseil de la sécurité de l’État
    L’Assemblée populaire nationale nomme les juges et choisit les candidats aux élections. Mélange des pouvoirs exécutif et législatif, le PCC contrôle l’ensemble de l’activité politique. Dans chaque organe de chaque échelon est présent un membre du Parti communiste.
    Organes du Parti communiste : Comité permanent du Bureau politique, Comité central du Parti communiste chinois ; Conférence consultative politique du peuple ; École centrale du Parti
    Forte déconcentration géographique, direction unique du pouvoir central.

    56 nationalités officiellement reconnues.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : Armée populaire de libération (commandée par le Parti) ; milice ; police armée du peuple
    Police : Bureau de la sécurité publique
    Services de renseignement : dépendent du Parti communiste chinois ; département central d’investigation (DCI) ; Bureau 610 ; Tewu, département des affaires spéciales ; ministère de la sécurité de l’État ; Diaochabu, bureau d’investigations du Comité central du PCC ; département des relations internationales du Comité central du PCC (renseignement extérieurs) ; Qingbao (renseignement militaire)
    Et aussi... : L’armée a une fonction civile : œuvrer au développement du pays.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    PCC : Parti communiste chinois (fondé en 1921)

    AUTRES ORGANISATIONS

    China Labour Bulletin (organisation de défense des travailleurs, Hongkong)
    Fédération des syndicats de toute la Chine (All-China Federation of Trade-Unions, ACFTU) (organisation officielle)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : pays démembré mais non colonisé
    Divers : établissement de la République populaire de Chine le 1ᵉʳ octobre 1949. Le 1ᵉʳ janvier 1912, la République de Chine a remplacé la dynastie Qing (à la suite de la révolution de 1911).

    TERRITOIRE

    Capitale : Pékin

    Divisions administratives : la Chine est divisée en 22 provinces, 5 régions autonomes et 4 municipalités
    Taïwan est considérée comme une 23ᵉ province.
    Provinces : Fujian, Gansu, Guangdong, Heilongjiang, Hubei, Hunan, Zhejiang
    Régions autonomes : Mongolie-Intérieure, Xinjiang
    Villes : Baiyin (Gansu), Wuhan (capitale du Hubei)

    Divers
    se reporter à la carte du Manière de voir n° 123, « Chine, état critique »

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : bouddhisme, taoïsme, islam, catholicisme, protestantisme

    Langues
    Langue officielle : chinois mandarin
    Autres langues : cantonais, dialectes locaux

    Médias

    • Télévision
    CCTV (Télévision centrale de Chine)

    • Presse
    Caixin
    China News Weekly (Pékin)
    Nanfang Zhoumo
    Zhongguo Jingying Bao (Pékin)

    DIVERS

    XVIIIᵉ Congrès du Parti communiste chinois (2012)
    plénums annuels
    plan quinquennal
    riz Bt 63, contenant la toxine Cry1Ac
    hukou (passeport intérieur)
    Weibo (réseau social)

    pas de frontière officielle avec le Bhoutan
    conflit de souveraineté maritime avec le Vietnam (et Taïwan) sur les îles Paracels ; avec le Vietnam, la Malaisie, les Philippines, Brunei (et Taïwan) sur les îles Spratleys ; avec le Japon (et Taïwan) sur les îles Senkaku

    Armée rouge chinoise, devenue Armée populaire de libération
    le Parti (fait référence au Parti communiste)

    régions du Cachemire contrôlées par la Chine : vallée de la Shaksgam et Aksai Chin (le reste du Cachemire est disputé entre l’Inde et le Pakistan)

    • TIBET
    région autonome (territoire considéré comme occupé par le « gouvernement en exil » de Dharamsala, Inde)
    le Toit du monde
    M.Tenzin Gyatso (14ᵉ dalaï-lama)

    • HONGKONG
    Loi fondamentale du 4 avril 1990 ; région administrative spéciale (RAS)
    « un pays, deux systèmes »

    • TAÏWAN
    (Cf. fiche spécifique Taïwan)
    ECFA : Economic Cooperation Framework Agreement, avec Taïwan (2010)

    #chine #pays #asie #hongkong #asie_du_nord_est

     

  • *

    révolution

    « révolution bolivarienne »
    « révolution colorée » ; les « révolutions colorées » (et non pas « révolution de couleur » ; les « révolutions de couleur »)
    Révolution culturelle (Chine)
    « révolution des œillets »
    « révolution doublement verte »
    « révolution tranquille » (Québec, années 1960)
    « révolution verte »

    #abécédaire #majuscules #minuscules #guillemets

     


  • *

    LGBT, LGBTQ

    lesbiennes, gays, bisexuels et trans (LGBT)
    lesbiennes, gays, bisexuels, trans et queer (LGBTQ)

    queer (italique)
    trans (plutôt que transgenre)
    l’accord se fait selon le genre de destination : une trans = homme devenu femme

    #abécédaire #acronymes_et_sigles #italique

     

  • *

    Bolivie (la)

    Nom officiel : État plurinational de Bolivie ; République de Bolivie
    Habitants : Bolivien(ne)s
    Monnaie : 1 boliviano (BOB) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2009
    Chef de l’État et chef du gouvernement : président de la République, M. Evo MORALES (MAS) (depuis 2006)
    Siège du chef de l’État : palais Quemado (La Paz)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral plurinational (Chambre des députés et Sénat)
    Et aussi... : Tribunal suprême de justice

    Présence de 36 peuples indigènes représentant 40 % de la population bolivienne

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées boliviennes (armée de terre, air, marine)
    Police : police bolivienne
    Et aussi... : la police bolivienne remplit des fonctions sociales, participe au développement du pays

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    MAS : Movimiento Al Socialismo ; Mouvement vers le socialisme (gauche) (fondé en 1997)
    MDS : Movimiento Demócrata Social ; Mouvement social-démocrate (droite) (fondé en 2013)
    MNR : Movimiento Nacionalista Revolucionario ; Mouvement nationaliste révolutionnaire (centre) (fondé en 1941)
    PCB : Partido Comunista de Bolivia ; Parti communiste de Bolivie (gauche) (1950-2003)
    PDC : Partido Demócrata Cristiano de Bolivia ; Parti démocrate-chrétien de Bolivie (droite) (fondé en 1954)
    PDS : Podemos, Poder démocratico social ; Pouvoir démocratique social (fusion ADN et MIR) (fondé en 2005)
    UD : Unidad Democrata (coalition formée en 2014)
    UN : Frente de Unidad Nacional ; Front d’unité nationale (droite) (fondé en 2003)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats
    Trópico de Cochabamba
    Fédération nationale des coopératives minières de Bolivie (Fencomin)

    Confédération des peuples indigènes de Bolivie (Cidob)
    Corporation minière de Bolivie (Comibol) (entreprise d’État)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 6 août 1825, déclaration d’indépendance (de l’Espagne)

    TERRITOIRE

    Capitales : La Paz (Pacénien[ne]s) ; Sucre (capitale constitutionnelle)

    Divisions administratives : la Bolivie est divisée en 9 départements
    Beni (du), Cochabamba (de), Oruro (d’), Potosí (de)

    Villes : Tiahuanaco

    Divers
    cerro Rico (la « montagne d’argent »)
    Potosí (mine)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme (95 %)
    Et aussi... : protestantisme

    Langues
    Langue officielle : espagnol
    Autres langues : 36 langues indiennes reconnues par la Constitution (article 5)

    DIVERS

    l’expression « État social unitaire » caractérise la Bolivie dans sa Constitution
    indigénisme
    mineurs coopérativistes

    #pays #bolivie #amériques #amérique_latine

     

  • *

    Afrique du Sud (l’), f.

    Nom officiel : République d’Afrique du Sud
    Habitants : Sud-Africain(e)s
    Monnaie : 1 rand sud-africain (ZAR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république décentralisée
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1996
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Cyril RAMAPHOSA (ANC) (depuis 2018)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Pretoria)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Conseil national des provinces et Assemblée nationale)
    Et aussi... : Cour suprême d’appel (depuis 1950, suite à l’abolition du recours devant le Privy Council britannique) ; Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : force de défense nationale d’Afrique du Sud
    Services de renseignement : services secrets sud-africains (SASS) ; agence nationale de renseignement (NIA)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ANC : African National Congress ; Congrès national africain (socialiste, au pouvoir depuis 1994) (fondé en 1912, frappé d’interdiction entre 1960 et 1990)
    DA : Democratic Alliance ; Alliance démocratique (principale opposition) (libéral) (fondé en 2000)
    EFF : Economic Freedom Fighters ; Combattants pour la liberté économique (extrême gauche) (scission de l’ANC en 2012)
    NP : National Party ; Parti national (afrikaner, au pouvoir entre 1948 et 1994, fonde et abolit l’apartheid) (1914-2005)
    PAC : Pan Africanist Congress ; Congrès panafricain (fondé en 1959)
    SACP : South African Communist Party ; Parti communiste sud-africain (fondé en 1921)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 30 mai 1910, Union d’Afrique du Sud formée de 4 colonies britanniques
    Divers : 31 mai 1961, proclamation de la République ; février 1991, fin du régime d’apartheid ; 27 avril 1994, « Freedom Day », première élections postapartheid (commémoration nationale annuelle)

    Personnalités
    Nelson MANDELA † (surnommé Madiba)
    M. Jacob ZUMA (ex-président de la République, ANC)

    TERRITOIRE

    Capitales : Pretoria (ou Tshwane) (administrative), Le Cap (législative), Johannesburg (économique) Bloemfontein (judiciaire)

    Divisions administratives : L’Afrique du Sud est divisée en 9 provinces.
    Provinces : Cap-Est, Cap-Nord, Cap-Ouest, État libre, Gauteng, Kwazulu-Natal, Limpopo, Mpumalanga, Nord-Ouest
    (Nous avons varié en indiquant parfois Cap Oriental / Cap Occidental)
    Villes : Johannesburg, Khayelitsha, Polokwane,

    Contentieux : contentieux à propos fleuve Orange avec la Namibie

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : christianisme
    Et aussi : islam, hindouisme

    Langues 
    Langues officielles : anglais, zoulou, xhosa, afrikaans, swazi, ndébélé, sotho du Nord, sotho du Sud, tswana, venda, tsonga-shangaan

    DIVERS

    Membre de : la SADC, du G20

    comité exécutif national de l’ANC (dans cet ordre et sans majuscule)
    gouvernement coopératif (principe fondateur de la Constitution de 1996)
    principe de l’ubuntu (humanisme et fraternité placés au cœur de la diplomatie)
    « société arc-en-ciel »

    #pays #afrique_du_sud #afrique #afrique_australe

     

  • *

    Swaziland (le)

    Nom officiel : royaume du Swaziland (rebaptisé eSwatini en 2018)
    Habitants : Swazi(e)s
    Monnaie : 1 lilangeni (SZL) = 100 cents (parité avec le rand Sud-Africain)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie absolue (État du Commonwealth)
    Régime : autoritaire
    Texte fondamental : Constitution de 2005
    Chef de l’État : roi, MSWATI III (depuis 1986)
    Siège du chef de l’État : palais royal ; multiples autres palais
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Barnabas DLAMINI
    Siège du gouvernement : Lobamba
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Libandla)
    Et aussi... : Cour suprême ; Sibaya

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : Umbutfo Swaziland Defence Force (USDF)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis politiques abolis en 1973, quelques partis sont tolérés, les candidats aux élections ne peuvent se présenter qu’à titre individuel

    Pudemo : People’s United Democratic Movement ; Mouvement populaire démocratique uni (fondé en 1983)
    NNLC : Ngwane Natonal Liberatory Congress (scission du Swaziland Progressive Party, fondé en 1963)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats

    SFL : Swaziland Federation of Labour (fondé en 1994)
    SFTU : Swaziland Federation of Trade Unions (fondé en 1973)
    Tucoswa : Trade Union Congress of Swaziland

    Associations

    SCCCO : Swaziland Coalition of Concerned Civic Organizations (rassemblement de 5 associations)
    SDM : Swaziland Democratic Movement

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 6 septembre 1968 (du Royaume-Uni)
    Divers : abolition de la Constitution en 1973 (régime de partis, séparation des pouvoirs)

    TERRITOIRE

    Capitales : Mbabane (Mbabanais[es]) (administrative) ; Lobamba (royale et législative)

    Divisions administratives : Le Swaziland est divisé en 4 districts

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec l’Afrique du Sud

    pays enclavé entre l’Afrique du Sud et le Mozambique

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : christianisme, religions traditionnelles
    Et aussi : islam

    Langues 
    Langue officielle : anglais, swati

    DIVERS

    Membre de : la SACU, la SADC, l’Union africaine

    #pays #swaziland #afrique #afrique_australe

     

  • *

    printemps

    « printemps arabe » ou « printemps arabes » (à partir de décembre 2010)
    « printemps des peuples » (1848)
    époque des Printemps et des Automnes (Chine, 722-481 av. J.-C.)

    #abécédaire #événements_historiques

     

  • *

    Kirghizstan (le)

    Nom officiel : République kirghize
    Habitants : Kirghizes
    Monnaie : 1 som = 100 tyiyn

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-parlementaire
    Texte fondamental : Constitution du 27 juin 2010
    Chef de l’État : président de la République, M. Almazbek ATAMBAEV (SDPK)
    Siège du chef de l’État : « Maison Blanche » (Bichkek)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Temir SARIEV (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : « Maison Blanche » (Bichkek)
    Pouvoir législatif : Conseil suprême unicaméral (Jogorku Kengesh)
    Fonctions régaliennes : forces spéciales kirghizes « Scorpion » (militaire)
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle ; majorité de Kirghizes, minorités d’Ouzbeks, de Russes, de Dounganes, de Tadjiks et d’Ouïgours

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis représentatifs

    Ata-Meken : Parti socialiste « patrie » (scission du Parti Erkin Kyrgyzstan en 1992)
    Onuguu : Progrès (rejoint en 2013 par le Uluttar Birimgidi Party, Parti d’unité des peuples) (fondé en 2012)
    SDPK : Social Democratic Party of Kyrgyzstan ; Parti social-démocrate (fondé en 1994)

    Opposition

    Bir-Bol : Parti politique unité nationale et du patriotisme (opposition) (ex-Parti libéral-démocrate, fondé en 2014)
    PKK : Parti des communistes du Kirghizstan (fondé en 1992)
    RAJ : Respublika Ata-Jurt ; République mère patrie (opposition) (fondé en 2006)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 31 août 1991 (de l’Union soviétique)
    Divers : « révolution des tulipes » (2005) ; 27 juin 2010 : référendum constitutionnel, premier régime semi-parlementaire d’Asie centrale

    TERRITOIRE

    Capitale : Bichkek (anciennement Frounze)
    Le Kirghizstan est divisé en 7 provinces (oblustar) .

    Contentieux : contentieux à propos du tracé des frontières avec l’Ouzbékistan et le Tadjikistan ; contentieux à propos du partage des ressources hydriques (barrage de Rogoun au Tadjikistan et Kambarata au Kirghizstan)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : islam sunnite, christianisme (protestantisme et orthodoxie)

    Langues 
    Langue officielle : russe
    Autres langues : kirghize (langue d’État)

    DIVERS

    mine du Kumtor
    barrages hydroélectriques de Kambarata et Toktogul
    un Kirghize, le Parlement kirghize

    #asie #pays #kirghizstan #asie_centrale

     

  • *

    Russie (la)

    Nom officiel : Fédération de Russie
    Habitants : Russes
    Monnaie : 1 rouble russe (RUB) = 100 kopecks

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : fédération (république)
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1993
    Chef de l’État : président de la fédération, M. Vladimir POUTINE (Russie unie)
    Siège du chef de l’État : palais national du Kremlin (Moscou)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Dmitri MEDVEDEV (Russie unie)
    Siège du gouvernement : Moscou
    Pouvoir législatif : Parlement fédéral bicaméral, Assemblée fédérale de Russie (Conseil fédéral et Douma d’État)
    Et aussi... : Cour suprême, Cour constitutionnelle ; Conseil présidentiel des droits de l’homme ; Chambre sociale

    Les entités fédérées sont couramment appelées régions (officiellement dénommées « sujets de la Fédération ») ; elles ont chacune à leur tête un gouverneur (l’élection des gouverneurs est suspendue, ils sont en attendant désignés par l’exécutif) et des Parlements locaux.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : 5 branches armées spécialisées (terre, air, marine, troupe de défense aérospatiale, troupe de missiles à cibles stratégiques), Spetsnaz (forces spéciales)
    Police : 14 sections de police (division par champs d’action)
    Services de renseignement : services de renseignement extérieur de la Fédération de Russie (SVR) ; Service fédéral de sécurité (FSB, ex-KGB) ; direction générale des renseignements (GRU)
    Et aussi... : Cf. catégorie entreprises (fin de la fiche)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis représentatifs

    KPRF : Parti communiste de la Fédération de Russie (fondé en 1993)
    LDPR : Parti libéral-démocrate de Russie (extrême droite) (fondé en 1989)
    Russie unie (droite) (fondé en 2001, parti majoritaire à l’Assemblée fédérale depuis 2003)
    Russie juste (gauche) (fondé en 2006)

    Partis hors jeu électoral

    Iabloko (« la pomme ») (opposition libérale) (fondé en 1993)
    SPS : Union des forces de droite (libéral réformateur) (1998-2008)
    L’Autre Russie (coalition d’opposition réunissant 12 mouvements) (formée en 2006)

    Note : jeu politique réduit à peu de partis nationaux et sans possibilité d’alternance hors crise.

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats
    Solidarnost
    KTR : Confédération du travail de Russie

    PERSONNALITÉS

    M. Roman ABRAMOVITCH (oligarque)
    M. Rouslan AOUCHEV (président ingouche)
    M. Nikita BELYKH (SPS)
    M. Boris BEREZOVSKI (homme d’affaires)
    M. Alexandre DOUGUINE (ultranationaliste)
    M. Egor GAÏDAR (ex-chef du gouvernement, libéral)
    M. Boris GRYZLOV (Russie unie)
    M. Vladimir JIRINOVSKI (Parti libéral-démocrate de Russie)
    M. Garry KASPAROV (ancien champion du monde d’échecs) (L’Autre Russie)
    M. Mikhaïl KHODORKOVSKI (homme d’affaires)
    M. Sergueï LAVROV (ministre des affaires étrangères)
    M. Edouard LIMONOV (écrivain) (L’Autre Russie)
    M. Mikhaïl PROKHOROV (oligarque, troisième à la présidentielle 2012)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : Union soviétique devient Fédération de Russie le 24 août 1991 ; annexion de la Crimée en 2014 (Cf. fiche Ukraine) ;
    22 octobre 1721, proclamation de l’Empire russe ; 30 décembre 1922, établissement de l’Union soviétique

    se référer à la fiche Union soviétique : http://typo.mondediplo.net/messages/1065

    Personnalités
    Anna Akhmatova † (écrivaine)
    Chamil BASSAEV † (Tchétchénie)
    Djokhar DOUDAEV † (Tchétchénie)
    Boris ELTSINE †
    Anna POLITKOVSKAÏA † (journaliste assassinée)

    TERRITOIRE

    Capitale : Moscou (Moscovites)

    Divisions administratives : la Russie est divisée en 83 sujets
    1 région autonome juive : Birobidjan
    2 villes fédérales : Moscou et Saint-Pétersbourg
    4 districts autonomes : Iamalie-Nénetsie, Khantys-Mansis, Nenetsie, Tchoukotka
    9 kraïs : Altaï, Kamtchatka, Khabarovsk, Krasnodar, Krasnoïarsk, Perm, Primorie, Stavropol, Transbaïkalie
    21 républiques : Adyghés, Altaï, Bachkortostan, Bouriatie, Carélie, Daghestan, Ingouchie, Kabardino-Balkarie, Kalmoukie, Karatchaevo-Tcherkessie, Khakassie, Komis, Maris, Mordovie, Ossétie du Nord, Oudmourtie, Sakha-Iakoutie, Tatarstan, Tchétchénie, Tchouvachie, Touva
    46 oblasts : Amour, Arkhangelsk, Astrakhan, Belgorod, Briansk, Iaroslavl, Irkoutsk, Ivanovo, Kaliningrad, Kalouga, Kemerovo, Kirov, Kostroma, Kourgan, Koursk, Leningrad, Lipetsk, Magadan, Moscou, Mourmansk, Nijni-Novgorod, Novgorod, Novossibirsk, Omsk, Oreil, Orenbourg, Oulianovsk, Penza, Pskov, Riazan, Sverdlosk, Rostov, Sakhaline, Samara, Saratov, Smolensk, Tambov, Tcheliabinsk, Tioumen, Tomsk, Toula, Tver, Vladimir, Volgograd, Vologda, Voronej
    7 okrougs : Centre, Extrême-Orient, Nord-Ouest, Oural, Sibérie, Sud, Volga

    Note : pourraient s’ajouter aux divisions administratives la République de Crimée et la ville fédérale de Sébastopol annexées en 2014 (ce qui porterait le nombre de sujets à 85), la France ne reconnait pas ces annexions.

    Villes : Krasnoïarsk (Sibérie), Makhatchkala (capitale du Daghestan), Soukhoumi (en Abkhazie), Rostov-sur-le-Don (Rostov), Lgov (Koursk)

    Contentieux : contentieux de frontière avec l’Estonie après que la Russie a dénoncé le traité établissant la frontière (2005) ; contentieux avec le Danemark et la Norvège à propos du partage du plateau continental ; Ossétie du Sud, foyer de tension avec la Géorgie ; contentieux avec l’Ukraine à propos de la Crimée

    Divers
    fleuves : Ienisseï, Lena
    détroit de Béring, mer de Béring
    Baïkal-Amour (ligne ferroviaire)
    Iamal (gaz)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : orthodoxie
    Et aussi : islam

    Langues 
    Langue officielle : russe
    Autres langues : tatar, tchétchène

    Médias
    Nezavissimaïa Gazeta (quotidien de gauche) (1917)
    Novaïa Gazeta (bihebdomadaire)
    Ria Novosti (agence d’information internationale)
    Rossiïskaïa Gazeta (quotidien national officiel) (attention : i suivi de i tréma)

    Divers
    le Bolchoï (Moscou)
    le Théâtre Mariinski (Saint-Pétersbourg)

    DIVERS

    agence TASS (c’est un sigle : Agence télégraphique de l’Union soviétique)
    avion de transport civil SuperJet-100
    économie de rente (hydrocarbures)
    edinorossy (représentants du Parti Russie unie)
    « années glasnost »
    Communauté des États indépendants (CEI)
    Conseil permanent du partenariat Union européenne - Russie (créé en 2003)
    le deuxième Grand
    doukhobor (membre d’une secte chrétienne immigrée au Canada)
    grand-russe
    système de navigation Glonass
    Grande Russie
    Fondations Russkiy Mir (« monde russe »)
    nelegaly (« illégaux »)
    nomenklatura
    Nord Stream 2 (gazoduc)
    rossiskaïa (russe au sens de citoyen et multinational) ; rousskaïa (russe au sens ethnique et exclusif)
    le Runet (Internet russe)
    sainte Russie
    siloviki (élite issue des services de sécurité)
    « sommet antirusse » de Vilnius (mai 2006)
    « thérapie de choc » (réformes libérales des années 1990)
    « trente laborieuses »
    trotskiste
    vor y zakoni (« voleurs en règle »)

    arsenal
    missile Boulava ; missile Galosh (années 1970) ; hélicoptère Mi-17 ; porte-avions Amiral-Gorshkov (ex-Bakou), devenu INS Vikramaditya en Inde ; Soukhoï, Soukhoï T-50, Su-25 ; Tupolev Tu-22 ; chasseur Mig-29

    entreprises
    Gazprom
    Ioukos (pas d’élision : de Ioukos)
    Rosneft
    Sibneft
    Surgutneftegaz
    Svyazinvest (géant des télécommunications)
    Transneft
    VKontakte (réseau social)
    Yandex (moteur de recherche)

    #pays #russie #europe #europe_de_l'est

     



  • *

    Namibie (la)

    Nom officiel : République de Namibie
    Habitants : Namibien(ne)s
    Monnaie : 1 dollar namibien (NAD) = 100 cents (parité fixe avec le rand sud-africain)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1990
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Hage GEINGOB (Swapo)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Windhoek)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Assemblée nationale et Conseil national)
    Et aussi... : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de défense namibiennes
    Police : force de police namibienne (Nampol)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    DTA : Democratic Turnhall Alliance (opposition) (fondé en 1977)
    RDP : Rassemblement pour la démocratie et le progrès (opposition) (scission de la Swapo en 2007)
    Swapo : South-West African People’s Organization ; Organisation du peuple du Sud-Ouest africain (au pouvoir, socialiste) (mouvement indépendantiste armé devenu parti politique en 1990, fondé en 1960)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 21 mars 1990 (de l’Afrique du Sud)

    TERRITOIRE

    Capitale : Windhoek

    Divisions administratives : La Namibie est divisée en 14 régions

    Contentieux : contentieux de frontière avec l’Afrique du Sud à propos du fleuve Orange ; avec le Botswana à propos du partage des eaux du fleuve Okavango

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : christianisme
    Et aussi : animisme

    Langues 
    Langue officielle : anglais
    Autres langues : oshivambo (langue maternelle de la moitié de la population), afrikaans, nama-damara, herero, rukavango

    DIVERS

    Héréros et Namas (populations victimes d’un génocide perpétré par les autorités allemandes, 1904)
    Ovambos, ethnie majoritaire

    #pays #namibie #afrique #afrique_australe

     

  • *

    Niger (le)

    Nom officiel : République du Niger
    Habitants : Nigérien(ne)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XOF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2010
    Chef de l’État : président de la République, M. Mahamadou ISSOUFOU (PNDS-Tarayya)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Niamey)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Brigi RAFINI (PNDS-Tarayya)
    Siège du gouvernement : palais présidentiel (Niamey)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour constitutionnelle, Haute Cour de justice

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées nigériennes (FAN), gendarmerie
    Police : direction générale de la police nationale (DGPN)
    Services de renseignement : direction générale de la documentation et de la sécurité extérieure (DGDSE) ; direction du renseignement intérieur (DRI)
    Et aussi... : les forces militaires et policières sont regroupées au sein du FAN ; le pays est dépendant des voisins pour les échanges et la sécurité (enclave)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CDS-Ramaha : Convention démocratique et sociale (opposition) (fondé en 1991)
    MNDS-Nassara : Mouvement national pour la société de développement (ancien parti au pouvoir, devenu parti d’opposition) (ex-parti du même nom fondé en 1988, fondé en 1991)
    Moden-FA : Mouvement démocratique nigérien pour une Fédération africaine (opposition) (fondé en 2009)
    PNA : Parti nigérien pour l’autogestion (fondé en 1998)
    PNDS-Tarayya : Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (au pouvoir) (fondé en 1990)
    PPN : Parti progressiste nigérien (panafricanisme) (parti unique à l’indépendance, fondé en 1946)

    Groupes armés

    AQMI : Al-Qaida au Maghreb islamique (ou Al-Mourabitoune) (islamiste djihadiste) (issu du GSPC algérien, formé en 2007)
    FLAA : Front de libération de l’Aïr et de l’Azawak (rébellion indépendantiste touarègue) (1991-1995)
    MNJ : Mouvement des nigériens pour la justice (rébellion indépendantiste touarègue) (fondé en 2007)

    Note : autorisation du multipartisme en 1991

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 3 août 1960 (de la France)
    Divers : 18 décembre 1958, établissement de la République du Niger ; coup d’État militaire en 1974 ; 1983-1987, Conseil national de transition ; coup d’État militaire en 1996 ; idem en 2009

    TERRITOIRE

    Capitales : Niamey (Niaméyen[ne]s)

    Divisions administratives : Le Niger est divisé en 7 régions plus le district de la capitale
    Villes : Aderbissinat, Agadez, Akokan (cité minière), Arlit (cité minière), Azelik (gisement d’uranium), Diffa, Iférouane, Imouraren (gisement d’uranium), Ingal, Maradi, N’Guigmi, Tegguidda (gisement d’uranium), Tessaoua, Zinder

    Contentieux : contentieux de frontières avec la Libye ; avec le Bénin et le Nigeria ; avec le Tchad et le Burkina Faso

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : islam
    Et aussi : animisme, christianisme

    Langues 
    Langue officielle : français
    Autres langues : arabe, buduma, gourma, haoussa, kanouri, peul, tasawag, teda, touareg, zarma

    DIVERS

    Membre de : l’Union africaine, la Cedeao, le G5 Sahel, la CEN-SAD, le CILSS

    actions du groupe nigérian Boko Haram (cf. fiche Nigeria) dans le sud du Niger ; le Niger est membre de la coalition africaine contre ce groupe

    les Yoroubas (Bénin, Niger…)

    #pays #niger #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Nigeria (le)

    Nom officiel : République fédérale du Nigeria
    Habitants : Nigérian(e)s
    Monnaie : 1 naira (NGN) = 100 kobos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république fédérale
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1999
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Muhammadu BUHARI (APC)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Abuja)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale bicamérale (Sénat et Chambre des représentants)
    Et aussi... : Cour suprême

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées nigérianes
    Police : force de police fédérale du Nigeria
    Services de renseignement : SSS (State Security Service)
    Et aussi... : Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ANPP : All Nigeria People’s Party ; Parti de tous les peuples du Nigeria (conservateur) (fondé en 1998)
    APC : All Progressives Congress (ex-coalition d’opposition, au pouvoir) (formée en 2013)
    PDP : People’s Democratic Party ; Parti démocratique du peuple (libéral) (parti présidentiel entre 1999 et 2015, fondé en 1998)

    Groupe armé

    Boko Haram (groupe salafiste djihadiste nigérian, formé au début des années 2000 dans l’État de Borno, a prêté allégeance à l’Organisation de l’État islamique en 2015)
    (boko, « book » en pidgin ; haram, « interdit » en arabe)

    PERSONNALITÉS

    M. Goodluck JONATHAN (ex-président, 2010-2015)
    M. Olusegun OBASANJO (ex-président, 1999-2007)
    M. Aboubakar SHEKAU (leader de Boko Haram)
    M. Umaru YAR’ADUA (ex-président, 2007-2010, « poulain » de M. OBASANJO)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1ᵉʳ octobre 1960 (du Royaume-Uni)
    Divers : guerre du Biafra (1967-1970)

    Personnalités
    Moshood ABIOLA † (président en 1993, élection annulée par les militaires)
    Mohamed YUSUF † (fondateur du groupe Boko Haram)

    TERRITOIRE

    Capitales : Abuja (capitale fédérale) et Lagos (capitale économique, Lagosien[ne]s)

    Divisions administratives : Le Nigeria est divisé en 36 États et 1 territoire
    Villes : Aba, Calabar, Ekets, Enugu, Ibadan, Ibenos, Kaduna, Kano, Kumo, Maiduguri, Onitsha, Port Harcourt, Yenagoa, Zaria

    Divers
    État musulman de Katsina (Nord) ; État de Cross River
    delta du Niger (région pétro-gazière)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : islam, christianisme
    Et aussi : animisme

    Langues 
    Langue officielle : anglais
    Autres langues : haoussa, yorouba, ibo
    (la langue anglaise est localement appelée pidgin, ou Pidgin English)

    DIVERS

    Membre de : l’Union africaine, la Cedeao, la CBLT
    ethnies : Annangs, Ibibios, Ibos, Ijaws, Itsérikis, Modakékés, Ogonis, Yoroubas...

    #pays #nigeria #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Sierra Leone (la)

    Nom officiel : République de Sierra Leone
    Habitants : Sierra-Léonai(se)s
    Monnaie : 1 leone (SLL) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire (État du Commonwealth)
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1991
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Ernest Bai KOROMA (APC)
    Siège du chef de l’État : Freetown
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral
    Et aussi... : Cour suprême de la magistrature

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées de la République
    Police : police de Sierra Leone (SLP, réformée)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    APC : All People Congress (parti unique 1978-1992, fondé en 1960)
    RUF : Revolutionary United Front ; Front uni révolutionnaire (rébellion) (actif entre 1991 et 2002, formé en 1988 en Libye)
    SLPP : Sierra Leone People’s Party ; Parti populaire de Sierra Leone (fondé en 1951)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 27 avril 1961 (du Royaume-Uni)
    Divers : coup d’État militaire en 1991 ; guerre civile (1991-2002) déclenchée lors de la prise de contrôle des territoires diamantifères par le RUF ; coup d’État en 1997 par le Conseil révolutionnaire des forces armées

    TERRITOIRE

    Capitale : Freetown (Freetownien[ne]s)

    Divisions administratives : La Sierra Leone est divisé en 3 provinces et 1 zone

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : islam
    Et aussi : christianisme, religions traditionnelles

    Langues 
    Langue officielle : anglais (usage peu répandu)
    Langues courantes : mendé (Sud), temné (Nord), krio (créole anglais)

    DIVERS

    Mendés (population du Nord-Ouest), Temnés (population du Sud-Est)
    Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL)

    Membre de : l’Union du fleuve Mano, de l’UA

    #pays #sierra_leone #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    projet

    Project for the New American Century (PNAC) (think tank néoconservateur, 1997-2006)
    projets d’infrastructure
    projet Manhattan (1942-1946)

    #abécédaire #états-unis

     

  • *

    Espagne (l’), f.

    Nom officiel : royaume d’Espagne
    Habitants : Espagnol(e)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : monarchie constitutionnelle régionalisée
    Régime : parlementaire
    Texte fondamental : Constitution de 1978
    Chef de l’État : roi, FELIPE VI
    Siège du chef de l’État : palais de la Zarzuela (Madrid)
    Chef du gouvernement : président du gouvernement, M. Mariano RAJOY (PP)
    Siège du gouvernement : palais de la Moncloa (Madrid)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Congrès des députés, Sénat) (les Cortes)
    Et aussi : Les communautés autonomes disposent de leurs propres organes exécutifs et législatifs ; l’organisation des compétences des institutions régionales et nationales donne une grande marge d’action aux communautés autonomes (État régionalisé, quasi fédéral).

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées espagnoles, armée de terre, air, marine
    Police : corps national de la police d’Espagne (CNP), garde civile
    Services de renseignement : Centre national de renseignement (CNI)
    Et aussi : Tribunal constitutionnel
    La communauté autonome de Catalogne dispose de sa propre force de police, qui s’ajoute aux deux divisions nationales.

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Partis nationaux

    Equo (écologistes) (fondé en 2011)
    IU : Izquierda Unida ; Gauche unie (coalition extrême gauche) (fondé en 1986)
    PCE : Parti communiste d’Espagne (marxiste) (fondé en 1921)
    PP : Parti populaire (parti de gouvernement, droite conservatrice) (fondé en 1989)
    Podemos (gauche) (fondé en 2014)
    PSOE : Parti socialiste ouvrier espagnol (centre gauche) (fondé en 1879 ; interdit entre 1936 et 1977)

    Partis régionaux

    BNG : Bloc nationaliste galicien (Bloque Nacionalista Galego) (coalition de régionalistes de gauche) (fondé en 1982)
    BLOC : Bloc nationaliste valencien (gauche régionaliste) (fondé en 1997)
    CNN : Centre nationaliste canarien (centriste régionaliste) (fondé en 1992)
    CDC : Convergence démocratique de Catalogne (centriste, nationaliste catalan) (fondé en 1974)
    C’s : Citoyen - Parti de la citoyenneté (centre gauche) (fondé en 2005)
    EH : Euskal Herritarok (fondé en 1998, interdit en 2003)
    EH Bildu : Réunir le Pays basque (coalition de la gauche indépendantiste basque) (fondé en 2012)
    FAC : Forum des Asturies (fondé en 2011)
    PNV : Parti nationaliste basque (centriste) (fondé en 1896)
    PSE : Parti socialiste d’Euskadi (branche du PSOE espagnol) (fondé en 1977)

    Groupes armés

    Batasuna : Unité (extrême gauche indépendantiste basque) (2001-2013, interdit à partir de 2003)
    ETA : Euskadi ta Askatasuna ; Pays basque et liberté (groupe armé indépendantiste) (formé en 1959)

    Et aussi
    Democracia real ya ! (mouvement, plate-forme)
    mouvement du 15-M (ou mouvement du 15-Mai) (le 15-M)

    PERSONNALITÉS

    M. Ángel ACEBES (PP, proche des Légionnaires du Christ)
    M. José María AZNAR (président 1996-2004)
    M. Felipe GONZÁLEZ (président 1982-1996)
    M. José MONTILLA (Catalogne, président du gouvernement)

    HISTOIRE

    Dates
    1919 : la Retirada (« retraite ») (guerre d’Espagne) ; Seconde République espagnole (1931-1939) ; 11 mars 2004 : attentats du 11-Mars

    Personnalités
    cardinal Vicente ENRIQUE Y TARANCÓN † (rénovateur) (1907-1994)
    Wolfram VON RICHTHOFEN † (légion Condor) (1895-1945)

    Divers
    légion Condor (Guernica)
    colonne Durruti

    TERRITOIRE

    Capitale : Madrid (Madrilène[s])
    Superficie  : 505 911 km²
    Longueur de côtes  : 4 964 km
    ZEE  : 1 039 233 km²

    Divisions administratives : L’Espagne est divisée en 17 communautés autonomes (autonomias) , 2 villes autonomes, 50 provinces et environ 8 000 municipalités.
    Communautés autonomes : Andalousie, Aragon, Principauté des Asturies, îles Baléares, communauté autonome basque, Canaries, Cantabrie, Castille-La Manche, Castille-et-León, Catalogne, Estrémadure, Galice, communauté de Madrid, région de Murcie, communauté de Navarre, La Rioja, communauté valencienne.
    Villes autonomes : Ceuta, Melilla

    Divers 
    Costa Brava
    Costa Dorada
    Canaries
    El Medano, El Hierro (villes des Canaries)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion principale : catholicisme

    Langues 
    Langue officielle : castillan (dans l’ensemble de l’Espagne)
    Autres langues : catalan (officiel en Catalogne, aux îles Baléares, dans la Communauté valencienne), basque (officiel au Pays basque, en Navarre), galicien (officiel en Galice), aranais (officiel au Val d’Aran), aragonais, asturien, estrémègne

    Médias
    El País (quotidien national) (1976)

    DIVERS

    année sainte compostellane
    aéroport de Barajas (Madrid, attentat ETA décembre 2006)
    Banco Bilbao Vizcaya Argentaria (BBVA)
    Conférence épiscopale
    Fundación Pablo Iglesias
    les « indignés »

    Pays basque

    Bataillon basque espagnol (extrême droite)
    etarra(s) (membre de l’ETA)
    abertzale (« patriote », tendance de gauche)
    accords de Lizarra-Garazi (1998)
    plan Ibarretxe
    Groupes antiterroristes de libération (GAL)
    « guerre sale » (GAL)

    #pays #espagne #europe #europe_de_l'ouest

     


  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message