Correcteurs

compte officiel

  • *

    France (la)

    Nom officiel : République française
    Habitants : Françai(se)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents ou 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    (2017)

    Nature de l’État : république décentralisée
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1958
    Chef de l’État : président de la République, M. Emmanuel MACRON (depuis 2017)
    Siège du chef de l’État : palais de l’Élysée (Paris)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Édouard PHILIPPE (depuis 2017)
    Siège du gouvernement : hôtel Matignon (Paris)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Assemblée nationale et Sénat)
    Et aussi... : Conseil constitutionnel ; Cour de cassation ; Conseil d’État

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée française (armée de l’air, de terre, Légion étrangère), gendarmerie nationale, marine nationale
    Police : police nationale (dont compagnies républicaines de sécurité, CRS), police municipale
    Services de renseignement : direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ; direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) ; direction de la surveillance du territoire (DST, ex-renseignements généraux [RG], sous direction de la DGSI)
    Finances : Cour des comptes, Trésor, Banque de France

    surnoms et périphrases
    l’Élysée = la présidence de la République = le Château
    Matignon = le premier ministre
    le Palais-Bourbon = l’Assemblée nationale
    le Quai d’Orsay = le ministère des affaires étrangères
    la Place Beauvau = le ministère de l’intérieur
    la Place Vendôme = le ministère de la justice
    la Rue de Valois = le ministère de la culture
    la Rue Saint-Dominique = le ministère de la défense
    Bercy = le ministère de l’économie
    la « Piscine » = la DGSE

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Debout la France (droite souverainiste) (fondé en 2014, ex-Debout la République)
    Écologistes ! (centre gauche) (scission de EELV en 2015)
    EELV : Europe Ecologie — Les Verts (centre gauche, écologistes) (fondé en 2010)
    En marche ! (mouvement fondé en 2016, devenu LRM en 2017)
    FDG : Front de gauche (coalition formée en 2008)
    La France insoumise (mouvement de M. Jean-Luc MÉLENCHON) (gauche) (fondé en 2016)
    FN : Front national (extrême droite) (fondé en 1972)
    LO : Lutte ouvrière (trotskiste) (fondé en 1939)
    LR : Les Républicains (ex-UMP) (droite) (fondé en 2002)
    LRM : La République en marche (parti né du mouvement En marche !) (M. Emmanuel MACRON) (libéral et centriste)
    MDP : Mouvement des progressistes (gauche) (ex-Mouvement unitaire progressiste fondé en 2009)
    MoDem : Mouvement démocrate (centre) (fondé en 2007)
    Nouveau Centre (centre droit, membre UDI) (fondé en 2007)
    NPA : Nouveau Parti anticapitaliste (gauche anticapitaliste) (fondé en 2009, ex-LCR)
    PCF : Parti communiste français (fondé en 1920)
    PG : Parti de gauche (scission du PS, fondé en 2009)
    PRG : Parti radical de gauche (centre gauche, membre UDI) (fondé en 1972)
    PS : Parti socialiste (ex-SFIO, fondé en 1905) (social-démocrate)
    UDI : Union des démocrates et indépendants (fédération de partis centristes) (formée en 2012)

    AUTRES ORGANISATIONS

    Syndicats

    AACC : Association des agences conseils en communication (créée en 1972)
    CFDT : Confédération française démocratique du travail (ex-CFTC) (créée en 1919)
    CGT : Confédération générale du travail (créée en 1895)
    CIES : Comité intersyndical de l’épargne salariale (créé en 2002)
    LEEM : Les entreprises du médicament (ex-Syndicat national de l’industrie pharmaceutique, SNIP)
    SPQN : Syndicat de la presse quotidienne nationale (patronal)
    SUD : Solidaires, unitaires, démocratiques. Membre de l’Union syndicale Solidaires

    PERSONNALITÉS

    le général DE GAULLE † (on peut ne pas mentionner le prénom) (pas de majuscule à « général »)

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : Second Empire ; IIIᵉ République (1870-1940) ; IVᵉ République (1946-1958) ; guerre d’Algérie (1954-1962)

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : l’Hexagone
    Capitale : Paris (Parisien[ne]s)
    Superficie : 643 801 km²
    Longueur de côtes : 19 193 km
    ZEE : 11 035 000 km²

    Divisions administratives : La France est divisée en 18 régions (13 en métropole, dont la Corse ; 5 outre-mer), 5 collectivités d’outre-mer, 101 départements (dont 5 départements d’outre-mer), 3 métropoles et la Nouvelle-Calédonie.

    Collectivités d’outre-mer : Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna

    Collectivités à statut particulier : Corse (région), Nouvelle-Calédonie (entité hors découpage, quasi-autonome)

    Métropoles : Paris, Lyon, Marseille (PLM)

    Villes : Bordeaux, Grenoble, Lille, Nantes, Strasbourg, Toulouse

    Note : la réforme territoriale sera finalisée en 2017 : refonte des 22 régions métropolitaines actuelles en 13 régions, qui pour certaines changeront de nom ; le statut administratif de la Corse est en cours de réforme

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec les Comores à propos de Mayotte ; avec Maurice à propos de l’île Tromelin ; avec le Surinam à propos de la Guyane française ; avec le Vanuatu à propos de la Nouvelle-Calédonie ; avec Madagascar à propos de l’atoll Bassas da India, de l’île Europa, des îles Glorieuses et de l’île Juan de Nova

    Divers
    Front de Seine (quartier de Paris, 15ᵉ arrondissement)
    hôpital de la Croix-Rouge
    la Goutte-d’Or
    le Val-Fourré
    Roissy - Charles-de-Gaulle (CDG)
    Sophia Antipolis

    CULTURE ET SOCIETÉ

    Religions
    Religion officielle : laïcité
    Religion principale : catholicisme
    Autres religions : islam, protestantisme, judaïsme, bouddhisme

    Langues
    Langue officielle : français
    Autres langues : alsacien, arabe, basque, breton, corse, créole, occitan...

    Médias

    • Télévision

    BFM TV (Groupe NextradioTV, chaîne d’information en continu) (créée en 2005)
    Direct 8 (chaîne, Bolloré) (créée en 2012)
    France 24 (créée en 2005)
    M6 (créée en 1987)
    W9 (chaîne divertissement groupe M6) (créée en 2005)
    TF1 (Groupe TF1) (créée en 1975 comme chaîne de service public, privatisée en 1987)
    La Cinq
    le JT (Larousse) ; le « 20 heures »

    • Presse écrite

    La Correspondance de la presse
    Direct Matin (Bolloré)
    Metro (sans accent) (propriété de TF1)
    Paris Match (sans trait d’union)

    Conseil national du numérique

    Cf. infographie : Presse française, qui possède quoi http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/ppa

    Entreprises

    Arianespace
    BNP Paribas (sans trait d’union)
    les Chantiers de l’Atlantique
    LVMH (ne plus développer ce sigle)

    DIVERS

    articles de loi : l’article L. 1237-11 ; l’article L.125-1
    cheffe de cabinet
    couverture-maladie universelle (CMU)
    crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE)
    la « deuxième gauche »
    Fichier national automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg)
    les Gracques (cénacle social-libéral)
    Mai 68
    la « nouvelle droite »
    Nuit debout (né au moment de l’opposition à la loi El Khomri)
    Pôle emploi
    Sciences Po (sans trait d’union)
    Le Siècle (cénacle)

    GUADELOUPE (f.)

    Organisations :

    LKP : Liyannaj Kont Pwofitasyon, Collectif contre l’exploitation outrancière (rassemblement de plusieurs dizaines d’organisations syndicales) (fondé en 2008)
    UGTG : Union générale des travailleurs de Guadeloupe (centrale syndicale) (fondé en 1973)

    Divers
    à la Guadeloupe
    béké, békés, békée, békées (adj.)
    chlordécone (n. m.) (antiparasitaire)
    Société anonyme de la raffinerie des Antilles (SARA)
    Guadeloupe et Martinique sont membres de l’Association des États de la Caraïbe

    GUYANE (f.)

    plus grand département français
    collectivité territoriale de Guyane (CTG)
    guyanais
    le haut Maroni

    MAYOTTE (f.)

    île de Mayotte disputée par la France et les Comores
    Mamoudzou (chef-lieu, capitale administrative de Mayotte) ; Koungou (deuxième ville de Mayotte) ; Dzaoudzi ; canal du Mozambique

    101ᵉ département français
    Mahorais (habitant de Mayotte)
    traité de cession de Mayotte à la France : 1841 (par le sultan Tsouli, début du protectorat français qui s’étendra progressivement à l’ensemble de l’archipel)

    se référer à la fiche Comores

    NOUVELLE-CALÉDONIE

    collectivité à statut particulier (sui generis)
    Kanaks

    se référer à la fiche Nouvelle-Calédonie : http://typo.mondediplo.net/messages/1061

    #pays #france #europe #europe_de_l'ouest

     



  • *

    mafia

    mafioso (pl. mafiosi), mafieux, mafieuse... (un seul « f »)

    majuscule pour la Mafia d’origine italienne (sicilienne, calabraise, napolitaine, etc.) et pour ses ramifications italo-américaines
    la Mafia, organisation criminelle sicilienne
    Cosa Nostra (sans article ; sicilienne et américano-sicilienne)
    la Camorra (région de Naples) ; la Nouvelle Camorra
    la Ndrangheta (sans apostrophe) (Calabre)
    la Coupole, Cupola (direction occulte) ; l’Honorable Société
    la Pieuvre, la Piovra
    le « printemps de Palerme » (Falcone) ; Sacra Corona Unita/Sacra Corona (Pouilles)
    opération « Mains propres », « Mani pulite »

    minuscule pour les autres mafias
    la mafia colombienne
    la mafia russe
    la mafia chinoise/les Triades
    la mafia japonaise/les yakuzas. Principaux syndicats du crime : Inagawa-kai, Sumiyoshi-kai (ou Sumiyoshi-rengo), Yamaguchi-gumi

    #code_typo #italie #majuscules #minuscules #guillemets #surnoms

     


  • *

    frontière

    un garde-frontière(s), des gardes-frontière(s)
    un poste-frontière, des postes-frontières
    une ville frontière, des villes frontières

    #abécédaire #pluriel #traits_d'union

     


  • *

    festival

    Festival de Cannes (ou le Festival) : la Palme d’or ; la Palme, les Palmes ; capitales aux prix, sauf quand ils sont suivis d’un nom propre : le Grand Prix, le Prix d’interprétation, le Prix du jury... ; la Quinzaine des réalisateurs ; la Caméra d’or ; la Sélection officielle ; la Croisette…

    festival Étonnants Voyageurs (Saint-Malo)

    #code_typo #manifestations_culturelles_ou_commerciales #majuscules #france

     

  • *

    italique

    citations
    Les citations sont entre guillemets et en italique, guillemets compris.
    Au sein d’une citation en italique, un passage tronqué est signalé par des points de suspension entre parenthèses en romain.
    Une précision de la rédaction ou le remplacement d’un mot pour les besoins de la syntaxe seront composés entre crochets (en italique ou en romain, en fonction de l’ampleur de l’indication).

    « Un Britannique déroule un graphique de douze pieds [3,65 mètres] identifiant les fluctuations de son humeur au cours de l’année précédente. (...) Déplacement, sueur, caféine, souvenirs, stress, sexe et rencontres : tout peut être rapporté à une statistique. » Numéro de novembre 2001, p. 3

    Lorsque l’article commence avec une phrase entière de citation, le guillemet ouvrant apparaît avant la lettrine mais en romain. Le guillemet fermant est en italique.

    adages et proverbes
    On les différencie des citations, attribuées à une personne précise et identifiée, en les composant en romain entre guillemets.
    « le diable se niche dans les détails »

    titres d’œuvres
    Prennent l’italique :
    • Les titres d’ouvrages littéraires, artistiques et scientifiques : romans, essais, films (cinéma ou TV), compositions musicales, poèmes, pièces de théâtre, fables, peintures, sculptures, photographies...
    • Les séries télévisées (on ne marque plus la différence entre série et feuilleton). S’il y a, au sein d’un même article, coexistence entre le nom d’une série et le titre de l’un de ses épisodes, l’épisode sera composé en romain entre guillemets.
    • Les noms de journaux (on suit en principe la graphie du journal)
    • Les noms de jeux vidéo
    • Les articles sont en majuscules : Le Sacre du printemps

    Restent en romain :
    • les articles et rapports
    Ils prennent des guillemets
    Exemples :
    « De la guérilla à la démocratie au Népal »
    « Rapport sur la stabilité financière dans le monde ». Lorsqu’il s’agit de rapports importants et reconnus, faisant l’objet d’un livre, ils peuvent être traités selon les règles des titres d’œuvres.
    • Les textes de loi et règlements (sans guillemets, avec éventuellement une majuscule initiale)
    la Charte de la langue française ou loi 101 (Québec)
    la loi Debré
    la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen
    • les textes sacrés (sans guillemets, mais avec une majuscule initiale)
    Exemple :
    le Coran
    la Bible (lorsqu’il s’agit du recueil des livres saints)
    l’Évangile selon saint Matthieu
    les Proverbes
    le Cantique des cantiques
    l’Épître aux Hébreux
    • les noms d’expositions
    Avec guillemets et capitale initiale uniquement
    Exemple :
    « Corps et ombres. Caravage et le caravagisme européen »
    « Les choses »

    les véhicules
    Les noms de baptême des bateaux et navires sont en italique. L’article est en italique avec une capitale initiale lorsqu’il fait partie intégrante du nom.
    Exemples :
    le croiseur russe Piotr Velikii est à Toulon
    le porte-avions USS-Cole

    Les noms de voitures, les engins spatiaux sont en romain
    Exemples :
    une Ferrari
    les satellites Spoutnik, la fusée Soyouz
    les navettes spatiales Apollo, Challenger

    légendes
    On n’utilise pas l’italique dans les légendes. Les titres d’œuvre apparaissent en version originale entre guillemets, puis traduits en français entre parenthèses avec une majuscule initiale (sauf si le sens du mot en langue étrangère est évident).
    Exemple :
    TONY BEVAN. — « Red Interior » (Intérieur rouge), 2011
    ALBANO GUATTI. — « Contorsions », 2004

    locutions et mots étrangers
    S’ils ne figurent pas dans le Larousse, ils sont à composer en italique

    parenthèses
    Si un seul mot ou tout le groupe de mots est en italique, les parenthèses qui les entourent sont également en italique. Si le groupe de mots n’est que partiellement en italique, les parenthèses ouvrante et fermante restent en romain. [Ou en italique si l’ensemble du texte est en italique.]
    Même règle pour les crochets.

    ponctuation
    La ponctuation basse (« , » - « . ») prend l’enrichissement du mot qui le précède (sauf pour les titres d’œuvres, si la ponctuation ne fait pas partie du titre). La virgule qui suit une citation est composée en italique.

    #code_typo #italique #guillemets #charte_graphique #signes_de_ponctuation

     

  • *

    Vatican (le)

    Nom officiel : Saint-Siège / État de la Cité du Vatican
    Habitants : Vatican(e)s
    Monnaie : 1 euro (EUR) = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : État monarchique sacerdotal
    Régime : monarchie élective ecclésiastique
    Texte fondamental : loi fondamentale de 2001
    Chef de l’État : souverain pontife/pape, FRANÇOIS
    Siège du chef de l’État : Cité du Vatican
    Chef du gouvernement : secrétaire d’État, cardinal Pietro PAROLIN
    Siège du gouvernement : Cité du Vatican
    Pouvoir législatif : Commission pontificale pour l’État de la Cité du Vatican (organe législatif monocaméral)
    Et aussi... : le souverain pontife a la plénitude des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire ; le pouvoir est entre les mains du Conseil des cardinaux en période de vacance du siège

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : garde suisse pontificale
    Police : corps de gendarmerie de l’État de la Cité du Vatican

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Pas de partis politiques

    HISTOIRE

    Dates
    Divers : le Saint-Siège devient la Cité du Vatican souveraine le 11 février 1929 (accords du Latran)

    TERRITOIRE

    Périphrase du nom officiel : la papauté
    Capitale : Cité du Vatican

    Divisions administratives : le Vatican n’a pas de division administrative, cité-État

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : Église catholique apostolique et romaine

    Langues 
    Langue officielle : latin (de facto), italien (de facto)
    Autres langues : français, allemand

    Note : pas de langue officielle légale, le Vatican communique en italien, français, anglais, allemand, espagnol, latin, portugais, chinois, arabe

    DIVERS

    gouvernement de l’Église universelle (catholique)
    Laudato si’ (« Loué sois-tu »), encyclique du pape François (18 juin 2015)

    #pays #vatican #europe #europe_de_l'ouest

     

  • *

    Sénégal (le)

    Nom officiel : République du Sénégal
    Habitants : Sénégalai(se)s
    Monnaie : 1 franc CFA (XOF) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république décentralisée
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2001
    Chef de l’État : président de la République, M. Macky SALL (APR)
    Siège du chef de l’État : palais de la République (Dakar)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Mohamed Boun Abdallah DIONNE (non rattaché à un parti)
    Siège du gouvernement : palais de la République (Dakar)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) ; Cour de cassation

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées sénégalaises
    Police : direction générale de la police nationale (DGPN)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    APR : Alliance pour la République (au pouvoir, membre du BBY) (fondé en 2008)
    BBY : Benno Bokk Yaakar (coalition de circonstance, majoritaire au gouvernement)
    BSS : Benno Siggil Senegal (coalition de partis de gauche)
    PDS : Parti démocratique sénégalais (opposition) (fondé en 1974)

    PERSONNALITÉS

    M. Abdoulaye WADE (président, 2000-2012)
    Léopold Sédar SENGHOR †

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 4 avril (de la France)
    Divers : Fédération sénégambienne (1982-1989)

    Personnalités
    Cheikh Anta Diop

    TERRITOIRE

    Capitale : Dakar (Dakarois[es])

    Divisions administratives : Le Sénégal est divisé en 14 régions ; redécoupage administratif en cours

    Divers
    Casamance

    Note : pour la Casamance (proche de la Gambie), création prévue d’une entité autonome dans le nouveau découpage territorial décentralisé.

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : islam
    Et aussi : christianisme, animisme

    Langues 
    Langue officielle : français
    Langues nationales : diola, malinké, poular, sérère, soninké, wolof (selon la Constitution)

    DIVERS

    Wolofs (population la plus importante), Sérères, Peuls, Toucouleurs, Diolas
    Membre de : la CEDEAO, du Nepad

    #pays #sénégal #afrique #afrique_de_l'ouest

     

  • *

    Union soviétique

    INSTITUTIONS SOVIÉTIQUES

    Comité central
    commissaire du peuple à la guerre
    Congrès des soviets ; IIe Congrès des soviets
    Congrès du Parti communiste d’Union soviétique ; XVIIe Congrès du Parti
    Douma (assemblée consultative)
    Guépéou (Direction politique principale, GPU) (le)
    Internationale communiste ; IIIe Internationale, ou Komintern
    KD : Parti constitutionnel démocrate ; les « cadets »
    KGB (Komitet Gossoudarstvennoï Bezopasnosti) (le Comité de sécurité de l’État de l’ex-URSS)
    Kominform
    Kremlin
    NKVD (Commissariat du peuple aux affaires intérieures)
    nouvelle politique économique (NEP)
    Parti (le) (éventuellement avec majuscule)
    Plan quinquennal (Ie, un)
    Politburo
    POSDR : Parti ouvrier social-démocrate
    soviets (conseils) régionaux
    Soviet suprême
    SR : socialistes-révolutionnaires ; SR « de gauche », SR « de droite »
    Tcheka

    PERSONNALITÉS SOVIÉTIQUES

    Iouri ANDROPOV † (directoire du KGB, président de l’URSS)
    Nikolaï BOUKHARINE †
    Leonid BREJNEV † (président de l’URSS)
    Lev KAMENEV †
    Nikita KHROUCHTCHEV † (KHROUCH-[TCHEV)
    Grigori ZINOVIEV †

    CULTURE ET SOCIÉTÉ


    Personnalités
    Kazimir MALEVITCH (1878-1935)

    DIVERS

    affaire de Leningrad (1950)
    Armée rouge ; Armée blanche
    « blancs » (monarchistes, 1917)
    « bloc soviétique »
    « blouses blanches » (URSS, stalinisme) (complot ou affaire des)
    bolchevik(s) (nom) ; bolchevique(s) (adj.)
    Communauté des États indépendants (CEI)
    coup d’État d’août 1991
    Cronstadt
    « grande guerre patriotique » (1941-1945)
    guerre froide
    kolkhozien
    koulak (paysan aisé) ; dékoulakisé
    Leningrad (ancien nom de Saint-Pétersbourg, 1924-1991)
    ligne Curzon ; ligne Oder-Neisse
    menchevik(s) (nom) ; menchevique(s) (adj.)
    nouvelle politique économique (NEP)
    pacte de Varsovie
    Palais d’hiver (Saint-Pétersbourg)
    Petrograd (ancien nom de Saint-Pétersbourg, 1914-1924)
    perestroïka
    révolution de Février
    révolution d’octobre 1917, révolution d’Octobre, Octobre
    révolution prolétarienne
    « rouges »
    socialiste-révolutionnaire (SR)
    Soviétique (nom) ; soviétique (adj.)
    sovkhozien
    spartakistes
    tchékiste
    thèses d’avril (Lénine)
    « terreur rouge »
    traité germano-soviétique de Rapallo

    #union_soviétique #europe #entités_disparues

     

  • *

    Ukraine (l’), f.

    Nom officiel : République d’Ukraine
    Habitants : Ukrainien(ne)s
    Monnaie : 1 hryvnia (UAH) = 100 kopiyok

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1996
    Chef de l’État : président de la République, M. Petro POROCHENKO (BPP) (depuis 2014)
    Siège du chef de l’État : palais Maryinsky (Kiev)
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Volodymyr HROÏSMAN (BPP)
    Siège du gouvernement : Kiev
    Pouvoir législatif : Conseil suprême monocaméral (Verkhovna Rada)
    Et aussi... : Cour suprême d’Ukraine ; Cour constitutionnelle ; Conseil de sécurité nationale et de défense

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces terrestre, aérienne, marine d’Ukraine
    Police : police nationale
    Services de renseignement : service de renseignement extérieur de l’Ukraine (ex-KGB puis SBU)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Batkivshchyna : Union panukrainienne « Patrie » (proeuropéen) (fondé en 1999)
    BO : Bloc d’opposition (prorusse) (fondé en 2010)
    BPP : Bloc Petro Porochenko « Solidarité » (conservateur proeuropéen, parti de gouvernement) (fondé en 2014)
    KPU : Parti communiste ukrainien (fondé en 1993)
    NF : Front populaire (droite) (fondé en 2014)
    PR : Parti radical (proeuropéen) (fondé en 2010)
    Samopomich : « Entraide » (démocrate-chrétien) (fondé en 2012)
    Svoboda : « Liberté » (extrême droite) (fondé en 1991)

    PERSONNALITÉS

    Faire attention à l’influence des transcriptions anglophones ; au contraire, franciser. Choisir les graphies ukrainiennes, sauf pour les prorusses de l’Est (alphabet cyrillique russe). Par exemple : Petro est ukrainien, Piotr est russe ; Olexandr est ukrainien, Alexandre est russe (préférer Alexandre à Aleksandr).

    M. Rinat AKHMETOV (milliardaire, Est)
    M. Serhiy ARBOUZOV (premier ministre, 2014)
    M. Dmytro FIRTACH
    M. Viktor IANOUKOVITCH (président depuis 2010, destitué en 2014)
    M. Arseni IATSENIOUK (premier ministre 2014-2016)
    M. Ihor KOLOMOÏSKY (oligarque, Renaissance)
    M. Serhiy KOURTCHENKO (oligarque)
    M. Leonid KOUTCHMA (ex-président)
    M. Viktor PINTCHOUK (homme d’affaires)
    M. Serhiy TAROUTA (gouverneur de Donetsk, 2014)
    Mᵐᵉ Ioulia TIMOCHENKO (opposition ; ex-première ministre)
    M. Olexandr TOURTCHINOV (président par intérim, 2014)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 1991 (14 août, déclaration d’indépendance ; ratification de l’indépendance le 1ᵉʳ décembre de la même année)
    Divers : La Crimée est rattachée à l’Ukraine en 1954 ; annexée en mars 2014 par la Russie
    accident nucléaire à la centrale de Tchernobyl le 26 avril 1986 ; 2004 : « révolution orange » (changement constitutionnel relatif au statut des régions, annulé ensuite par la Cour constitutionnelle) ; 2013-2014, « révolution de la dignité », accords de sortie de crise signés en février 2014

    Divers
    Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA)
    Holodomor (famine de 1932-1933)

    Personnalités
    Stepan BANDERA † (1909-1959) (OUN-b)
    Simon PETLIOURA † (1879-1926) (leader nationaliste antibolchevique)

    TERRITOIRE

    L’ukrainien s’écrit avec une variété d’alphabet cyrillique. Préférer les graphies ukrainiennes aux graphies russes : les principales différences pour la romanisation portent sur les « i », les « y » , les « h » et les « g ».

    Capitale : Kiev

    Divisions administratives : l’Ukraine est divisée en 24 régions, 1 république autonome et 2 municipalités

    Régions : Donetsk, Lougansk (préférer à Louhansk), Transcarpatie...
    République autonome : Crimée (République autonome de)
    Municipalités : Kiev, Sébastopol

    Villes : Chegueni (poste-frontière avec la Pologne), Dnipro (nouveau nom de Dnipropetrovsk depuis 2016), Donetsk, Kharkiv (ex-Kharkov), Kherson, Kramatorsk, Kryvyï Rih, Lviv (ex-Lvov), Makiivka, Marioupol, Mykolaïv, Odessa, Rivne, Sloviansk, Tcherkassy, Tchernobyl
    Villes de Crimée : Kertch, Sébastopol, Simferopol

    Contentieux : contentieux de souveraineté et de frontière maritime avec la Roumanie (mer Noire) ; contentieux de frontière avec la Biélorussie (traité signé en 1997 à ce jour non ratifié) ; contentieux de frontière avec la Moldavie (Transnistrie, accord signé en 1999, non appliqué à ce jour) ; contentieux avec la Roumanie à propos de l’île des Serpents dans la mer Noire ; contentieux de frontière avec la Russie sur la mer d’Azov (gelé depuis l’annexion russe de la Crimée) ; contentieux avec la Russie à propos de la Crimée

    Divers
    Donbass (bassin houiller et hydrographique, entre l’Ukraine et la Russie)
    Kryvorizhstal (plus grande aciérie du pays)
    Maïdan (avec tréma) (place de l’indépendance)
    mer Noire, mer d’Azov
    républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk ; « République populaire de Donetsk » (DNR)
    Yiddishland

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religions principales : orthodoxie
    Et aussi : catholicisme, protestantisme, islam

    Langues
    Langue officielle : ukrainien
    Autres langues : russe (langue régionale), tatar de Crimée

    Personnalités
    Sergueï PROKOFIEV (1891-1953)

    DIVERS

    Mission de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe en Moldavie et en Ukraine (maintien de la paix en Transnistrie, Moldavie)
    Naftogaz (entreprise)

    #pays #ukraine #europe #europe_de_l'est

     


  • *

    Algérie (l’) , f.

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH100/Alge_rie-e5dd0.jpg

    Nom officiel : République algérienne démocratique et populaire
    Habitants : Algérien(ne)s
    Monnaie : 1 dinar algérien (DZD) = 100 centimes

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution de 1963
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Abdelaziz BOUTEFLIKA (FLN)
    Siège du chef de l’État : palais d’El Mouradia (Alger)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Conseil de la nation et Assemblée populaire nationale)
    Et aussi... : Conseil constitutionnel ; Cour suprême ; Conseil d’État ; système juridique mixte (droit civil français et droit islamique)
    révision constitutionnelle annoncée en 2011, adoptée le 7 février 2016

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : Armée nationale populaire
    Police : sûreté nationale
    Services de renseignement : direction des services de sécurité (DSS), remplace le département de renseignement et de sécurité (DRS) dissous en 2015 ; direction de la documentation et de la sécurité extérieure (DDSE)
    Et aussi... : Sonatrach (hydrocarbures)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ANR : Alliance nationale républicaine (fondé en 1995)
    Ennahda : Mouvement de la renaissance islamique (islamiste légaliste) (fondé en 1989)
    FFS : Front des forces socialistes (social-démocrate) (fondé en 1963)
    FIS : Front islamique du salut (1989-1992)
    FLN : Front de libération nationale (socialiste nationaliste) (fondé en 1954)
    FNA : Front national algérien (conservateur) (fondé en 1990)
    MPA : Mouvement populaire algérien (démocrate) (ex-UDR, Démocratie et la République) (fondé en 2003, renommé MPA en 2012)
    MSP : Mouvement de la société pour la paix (conservateur, proche des Frères musulmans) (fondé en 1990)
    RCD : Rassemblement pour la culture et la démocratie (social-démocrate) (fondé en 1989)
    RND : Rassemblement national démocratique (centre) (fondé en 1997)
    PT : Parti des travailleurs (héritier du Parti socialiste des travailleurs [PST], communiste révolutionnaire) (extrême gauche) (fondé en 1990)
    UDMA : Union démocratique du manifeste algérien (1946-1956)

    Groupes armés

    AIS : Armée islamique du salut (bras armé du FIS) (années 1990, formé en 1993)
    AQMI : Al-Qaida au Maghreb islamique (islamiste djihadiste) (issu du GSPC, formé en 2007)
    GIA : Groupe islamique armé (années 1990, formé en 1992)
    GSPC : Groupe salafiste pour la prédication et le combat (salafiste djihadiste, allégeance à Al-Qaida) (formé en 1998)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 5 juillet 1962 (de la France) à la suite des accords d’Évian

    Personnalités
    Ferhat ABBAS †
    Ahmed BEN BELLA †
    Houari BOUMEDIENE †

    TERRITOIRE

    Capitale : Alger

    Divisions administratives : L’Algérie est divisée en 48 provinces (wilayas)
    Villes : Oran, Constantine, Annaba, Sétif

    Divers
    Bab El-Oued (quartier d’Alger)
    la casbah d’Alger (la Casbah)
    Kabylie, Petite Kabylie, Grande Kabylie
    Sidi Bel Abbès

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : islam sunnite
    Et aussi : islam mozabite (dérivé de l’ibadisme)

    Langues
    Langues officielles : arabe classique (fossha) , tamazight (berbère) (langues nationales)
    Autres langues : arabe dialectal (darja) , français, kabyle (berbère), touareg
    Depuis 1976, l’arabe classique est la seule langue d’enseignement

    DIVERS

    Al-Djazair (Algérie en arabe)
    Charte pour la réconciliation nationale (2005)
    « décennie noire » (années 1990)
    population mozabite
    salaire national minimum garanti (SNMG) (depuis 2015)

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20584

    #pays #algérie #afrique #afrique_du_nord

     


  • *

    conférence

    maître de conférences, maîtresse de conférences
    salle de conférences
    conférence des donateurs

    Conférence des évêques de France
    Conférence générale de l’Unesco (bisannuelle)
    Conférence des Nations unies sur (et non : pour) le commerce et le développement (Cnuced)

    21ᵉ conférence des Nations unies sur le climat = conférence de Paris 2015 (COP21)

    QUELQUES CONFÉRENCES HISTORIQUES (TIERS-MONDE)
    conférence des pays asiatiques (New Delhi, 1946)
    conférence de New Delhi sur l’Indonésie (janvier 1949)
    conférence indochinoise = conférence de Genève (mai-juillet 1954)
    conférence de Bandung (avril 1955) = conférence asiatico-africaine = conférence afro-asiatique (29 États)
    conférence afro-asiatique au Caire (26 décembre 1957)
    conférence des États africains indépendants (Accra, 15-22 avril 1958)
    conférence de Rehovot (Israël, 1965)
    conférence tricontinentale = la Tricontinentale ou la « Trico » (La Havane, janvier 1966)
    conférence de l’Organisation latino-américaine de solidarité (1967)

    #abécédaire #événements_historiques

     

  • *

    Guatemala (le)

    Nom officiel : République du Guatemala
    Habitants : Guatémaltèques
    Monnaie : 1 quetzal (GTQ) = 100 centavos

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 1985
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Jimmy MORALES (FCN-Nación)
    Siège du chef de l’État : Casa Crema (Guatemala)
    Siège du gouvernement : palais national de la culture (Guatemala)
    Pouvoir législatif : Congrès de la République, monocaméral
    Et aussi... : Cour suprême ; Cour constitutionnelle
    présence d’une majorité indigène

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée nationale du Guatemala (armée de l’air, marine)
    Police : police nationale civile (PNC)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Convergencia-CPO-CRD (socialiste) (fondé en 2015)
    EG : Encuentro por Guatemala ; Rencontre pour le Guatemala (centre gauche) (fondé en 2007)
    FCN-Nación : Frente de Convergencia Nacional ; Front de convergence nationale (droite nationaliste) (fondé en 2008)
    PAN : Partido de Avanzada Nacional ; Parti de l’avance nationale (droite) (fondé en 1989)
    PP : Partido Patriota ; Parti patriote (droite) (fondé en 2001)
    PU : Partido Unionista ; Parti unioniste (centre droit) (fondé en 2002)
    Todos : Tous ensemble pour le Guatemala (centre) (fondé en 2012)
    UCN : Partido Unión del Centro Nacional ; Parti union du centre national (fondé en 1983)
    UNE : Unidad Nacional de la Esperanza ; Unité nationale de l’espérance (centre gauche) (fondé en 2002)
    URNG-MAIZ : Unidad Revolucionaria Nacional Guatemalteca ; Unité révolutionnaire nationale guatémaltèque (gauche) (ancienne guérilla, naissance en tant que parti en 1998)
    VIVA : Visión con Valores ; Parti vision et valeurs (centre droit) (fondé en 2007)

    Groupes armés

    EGP : Ejército Guerrillero de los Pobres ; Guerilleros du peuple (guérilla communiste) (1972-1996)
    FAR : Fuerzas Armadas Rebeldes ; Forces armées rebelles (guérilla communiste) (1962-1996)
    ORPA : Organización del Pueblo en Armas ; Organisation du peuple en armes (guérilla communiste) (1971-1996)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 15 septembre 1821 (de l’Espagne)

    Personnalités
    Jacobo ÁRBENZ Guzmán † (progressiste, renversé par les États-Unis en 1954)

    TERRITOIRE

    Capitale : Guatemala

    Contentieux : contentieux de souveraineté avec le Bélize, le Guatemala revendique une partie du territoire bélizien

    Divers
    volcan Fuego
    Tikal, Mirador (sites mayas)
    fleuve Usumacinta

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion officielle : pas de religion officielle
    Religions principales : catholicisme (47 %), protestantisme évangélique (40 %)

    Langues
    Langue officielle : espagnol
    Autres langues : 23 langues autochtones (quiché, mam, cakchicuel, etc.)

    DIVERS

    Commission internationale contre l’impunité au Guatemala (Cicig)
    « plan pour la prospérité »
    maras (bandes armées)

    #pays #guatemala #amériques #amérique_centrale

     

  • *

    Palestine (la)

    http://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L250xH103/Palestine2-8ef6d.jpg

    Nom officiel : État de Palestine ; territoires palestiniens
    Habitants : Palestinien(ne)s
    Monnaie : 1 nouveau shekel israélien (ILS) = 100 agorots ; 1 dinar jordanien = 1000 fils ; 1 dollar (USD) = 100 cents (pas de monnaie officielle)

    État observateur non membre des Nations unies administré par l’Autorité palestinienne (dans l’attente de la création d’un État)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république, entité gouvernementale administrative de Cisjordanie et de la bande de Gaza
    Régime : semi-présidentiel
    Texte fondamental : accords d’Oslo en 1993 et Oslo II en 1995
    Chef de l’État : président de l’Autorité palestinienne, M. Mahmoud ABBAS (Fatah)
    Siège du chef de l’État : Ramallah
    Chef du gouvernement : premier ministre, M. Rami AMDALLAH (Fatah)
    Siège du gouvernement : Ramallah
    Pouvoir législatif : Conseil législatif
    Et aussi... : gouvernement d’union nationale ; Mahmoud ABBAS également appelé Abou Mazen.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de sécurité palestiniennes
    Et aussi... : forces de sécurité palestiniennes qui mêlent forces policières, militaires et renseignement

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Fatah : « Conquête » (en arabe : Hataf, Harakat Al-Tahrir Al-Watani Al-Filistini) (mouvement de libération nationale palestinien) (fondé en exil en 1957)
    Hamas : Mouvement de la résistance islamique (résistance nationaliste islamiste) (fondé à Gaza en 1987)
    FDLP : Front démocratique de libération de la Palestine (communiste, nationaliste palestinien) (scission FPLP, fondé en 1969)
    OLP : Organisation de libération de la Palestine (fondée en 1964 au Caire)
    PLI : Hizb ut-Tahrir ; Parti de la libération islamique (scission des Frères musulmans) (fondé en exil en 1953)

    Groupes armés

    Brigades Izz Al-Din Al-Qassam (nationaliste arabe bras armé du Hamas) (fondé en 1992)
    Ezzedine Al-Qassam (révolutionnaire nationaliste arabe) (illégal 1925-1935)
    FPLP : Front populaire de libération de la Palestine (nationaliste arabe, gauche marxiste) (ex-Front national pour la libération de la Palestine, fondé en 1964, devient FPLP en 1967)

    PERSONNALITÉS

    pas de trait d’union après Abou (comme Ibn ou Ben)

    M. Ismaïl HANIYEH (ex-premier ministre)
    M. Marouane BARGHOUTI (leader du Fatah en Cisjordanie)
    M. Khaled MECHAAL (Hamas)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : pas d’indépendance (territoires occupés), proclamation de la création de l’État palestinien regroupant la Cisjordanie et la bande de Gaza, le 15 mars 1988 à Alger par le Conseil national palestinien
    Divers : Cisjordanie administrée par la Jordanie entre 1948 et 1967 ; devient État observateur non membre des Nations unies le 29 novembre 2012 ; entre à l’Unesco le 31 octobre 2011
    État palestinien reconnu par 136 États membre des Nations unies
    23 avril 2014 : accord de réconciliation Fatah et Hamas.

    Personnalités
    « Abou Ammar » (surnom de Yasser ARAFAT, 1929-2004 †)
    Yehia AYACHE † (Hamas, assassiné en 1996)
    Ghassan KANAFANI † (écrivain, assassiné, 1936-1972)
    Cheikh Ahmed YASSINE †

    TERRITOIRE

    Capitale : Jérusalem (non reconnue par la communauté internationale), Ramallah

    Divisions administratives : la Cisjordanie et la bande de Gaza sont divisées 11 en districts ; les territoires palestiniens sont divisés en zones militaires (A, B, C)
    Districts : Bethléem, Gaza Nord, Gaza ville, Hébron, Jéricho, Jérusalem, Naplouse, Rafah, Ramallah...
    Villes : Beit Hanoun, Beit Lahya (Gaza), Bethléem, Gaza, Hébron (Al-Khalil), Jabaliya (camp, bande de Gaza), Jénine, Jéricho, Naplouse, Rafah (à la frontière de l’Égypte et de Gaza), Ramallah, Shati (camp, Gaza), Tulkarem, Wadi Fukin

    Divers
    Aïda (camp, Bethléem)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religions principales : islam, christianisme

    Langues 
    Langue officielle : arabe
    Autres langues : anglais, français

    Médias
    Al Qods (quotidien, arabe, Jérusalem-Est) (1951)

    DIVERS

    les territoires occupés (pas de guillemets)
    Charte nationale palestinienne ou Charte de l’OLP
    Gazaouie
    caveau des Patriarches (Hébron)
    Intifada(s) (fém.)
    « ligne verte »
    la Mouqata’a (Ramallah)
    roquettes artisanales Qassam ; roquettes Katioucha
    Septembre noir (organisation) ≠ « septembre noir » (événement, 1970)

    Voir aussi :
    http://www.monde-diplomatique.fr/mav/117/A/20628

    #pays #palestine #proche-orient

     

  • *

    Équateur (l’), m.

    Nom officiel : République de l’Équateur
    Habitants : Équatorien(ne)s
    Monnaie : 1 dollar américain = 100 cents

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel
    Texte fondamental : Constitution de 2008
    Chef de l’État et du gouvernement : président de la République, M. Lenín MORENO (AP)
    Siège du chef de l’État : palais Carondelet (Quito)
    Pouvoir législatif : Assemblée nationale monocamérale
    Et aussi... : Cour suprême et Cour constitutionnelle

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces armées équatoriennes (armée de terre, air, marine)
    Police : police civile nationale d’Équateur

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    Avanza : Partido Avanza (social-démocrate) (fondé en 2012)
    AP : Alianza País (Movimiento Alianza PAÍS - Patria Altiva i Soberana) ; Alliance pays (gauche, au pouvoir) (fondé en 2006)
    CREO : Creando Oportunidades ; Créer des occasions (droite) (fondé en 2012)
    FE : Fuerza Ecuador ; Force Équateur (fondé en 2015)
    MC : Movimiento Concertación ; Mouvement de concertation (centre) (fondé en 2007)
    MUPP : Movimiento de Unidad Plurinacional Pachakutik ; Mouvement de l’unité plurinational Pachakutik (gauche) (fondé en 1995)
    PCMLE : Partido Comunista Marxista Leninista del Ecuador ; Parti communiste marxiste-léniniste de l’Équateur (gauche) (fondé en 1964)
    PRE : Partido Roldosista Ecuatoriano ; Parti roldosiste équatorien (droite) (1983-2014)
    PS-FA : Partido Socialista - Frente Amplio ; Parti socialiste — Front large (gauche) (fusion du Parti socialiste équatorien et de Front large de gauche en 1995)
    PSP : Partido Sociedad Patriótica 21 de Enero ; Parti société patriotique 21 janvier (gauche) (fondé en 2002)
    UE : Unión Ecuatoriana ; Union équatorienne (fondé en 2014)
    Unidad plurinacional de las Izquierdas-Pachakutik (la) : Union plurinationale des gauches Pachkutik (indigéniste anticapitaliste) (fondé en 1995)
    UP : Movimiento Unidad Popular ; Mouvement d’unité populaire (gauche) (fondé en 2015)

    PERSONNALITÉS


    M. Rafael CORREA (AP), président (2007-2017)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : 24 mai 1822 (de l’Espagne)

    TERRITOIRE

    Capitale : Quito (Quiténien[ne]s)

    Divisions administratives : L’Équateur est divisé en 24 provinces (provincias)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions
    Religion principale : catholicisme

    Langues
    Langue officielle : espagnol

    DIVERS


    1 quetzal ; 30 quetzales

    #pays #équateur #amériques #amérique_latine

     



  • *

    Afghanistan (l’), m.

    Nom officiel : République islamique d’Afghanistan
    Habitants : Afghan(e)s
    Monnaie : 1 afghani (AFN) = 100 pulis

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : présidentiel (autoritaire)
    Texte fondamental : Constitution du 3 janvier 2004
    Chef de l’État : président de la République, M. Ashraf GHANI (non rattaché à un parti)
    Siège du chef de l’État : palais présidentiel (Kaboul)
    Chef du gouvernement : chef de l’exécutif, M. Abdullah ABDULLAH (CNA)
    Siège du gouvernement : palais Sapidar (Kaboul)
    Pouvoir législatif : Parlement bicaméral (Chambre du peuple et Conseil des anciens)
    Et aussi... : Loya Jirga (Grand Conseil, assemblée exceptionnelle qui se réunit au Parlement) ; Cour suprême ; gouvernement d’unité nationale (2014, le premier depuis la chute des talibans en 2001)
    Minorités : Pachtounes (sunnites), Hazaras (chiites), Tadjiks, Ouzbeks, Turcs.

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : forces de sécurité nationales afghanes (ANSF) (air, terre) ; armée nationale afghane
    Police : police nationale afghane ; police locale afghane
    Services de renseignement : Amaniyat
    Et aussi... : Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) (coalition) ; économie dépendante de l’aide au développement ; économie parallèle basée sur la vente d’opium

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    CNA : Coalition nationale d’Afghanistan (ex-Coalition nationale du changement et de l’espoir) (formée en 2009, prend son nom actuel en 2011)
    FNU : Front national uni (fondé en 2006)
    PVJ : Parti pour la vérité et la justice (opposition, réformiste) (fondé en 2011)

    Anciens partis

    Khalq : « le peuple » (socialiste) (scission du PDPA en 1967)
    Parcham : « le drapeau » (socialiste) (scission du PDPA en 1967)
    PDPA : Parti populaire démocratique d’Afghanistan (socialiste) (1965-1992)
    PP : Parti de la patrie (gauche) (ex-Parti démocratique populaire d’Afghanistan, fondé en 1965)
    PRN : Parti révolutionnaire national (nationaliste, autoritaire, républicain) (1974-1978)

    Groupes armés

    Alliance du Nord ou Fuinsa : Front uni islamique et national pour le salut de l’Afghanistan (Massoud, 1996-2001)

    Histoire

    Dates
    Indépendance : 1919, officialisée en 1921
    Divers : République d’Afghanistan (Constitution de 1977) ; chute du régime taliban en 2001, gouvernement intérimaire présidé par le Pachtoune Hamid Karzaï ; retrait progressif des troupes étrangères depuis 2011

    TERRITOIRE

    Capitale : Kaboul

    Divers
    province de Helmand
    Herat

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam
    Religions principales : majorité sunnite, minorité chiite

    Langues :
    Langues officielles : pachto(une), dari (persan)
    Écriture : arabe
    Autres langues : tadjik, turkmène, ouzbek

    DIVERS


    moudjahidins (singulier moudjahid, « combattant de la foi »), rébellion islamiste afghane
    déobandisme (école de pensée musulmane sunnite, aussi présente en Inde)
    peuple pamiri, population d’origine iranienne présente dans la région

    #pays #afghanistan #asie

     

  • *

    Iran (l’), m.

    Nom officiel : République islamique d’Iran
    Habitants : Iranien(ne)s
    Monnaie : 1 rial iranien (IRR) = 100 dinars
    (cours de change parallèle, 1 toman = 10 rials ; pour contrer la dépréciation du rial)

    ORGANISATION INSTITUTIONNELLE

    Nature de l’État : république unitaire
    Régime : théocratique et démocratique
    Texte fondamental : Constitution de 1979
    Chef de l’État : Guide suprême, M. Ali KHAMENEI
    Siège du chef de l’État : Téhéran
    Chef du gouvernement : président de la République, M. Hassan ROHANI (Kargozaran)
    Siège du gouvernement : Téhéran
    Pouvoir législatif : Parlement monocaméral (Assemblée consultative islamique, Majlis) travaillant sous l’égide du Conseil des gardiens
    Et aussi... : Cour des comptes ; Cour suprême ; Assemblée de discernement de l’intérêt du régime ; Assemblée des experts

    Le Conseil des gardiens (de la Constitution) joue un rôle de seconde chambre (approuve les candidats aux élections et supervise le travail de l’Assemblée), cette autorité arbitre le respect des commandements de l’islam et de la Constitution.
    Tous les pouvoirs sont exercés sous le contrôle de la tutelle absolue de l’Assemblée des experts.
    Le Guide incarne le pouvoir exécutif et maitrise l’ensemble de l’activité politique du pays : il nomme le directeur de la Radio-Télévision iranienne, il est commandant du Corps des gardiens de la révolution. Il avalise les candidatures aux élections législatives et présidentielles et confirme ou infirme les résultats des élections. Il peut destituer son président de la République avant le terme de son mandat.

    Architecture institutionnelle unique, qui ajoute à chaque entité institutionnelle démocratique un organe de sauvegarde des préceptes islamiques.

    Cf. infographie : http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/mollahrchie

    FONCTIONS RÉGALIENNES

    Armée : armée de la République islamique, Corps des gardiens de la révolution
    Police : forces de police nationale d’Iran
    Services de renseignement : ministère des renseignements et de la sécurité nationale (Vevak)
    Et aussi... : bassidji (« volontaires » milice du régime), pasdarans (« gardiens de la révolution »)

    PARTIS ET FORMATIONS POLITIQUES

    ACM : Ruhaniyat ; Association du clergé militant (libéral conservateur) (fondé en 1963)
    CNRI : Centre national de la résistance iranienne (coalition de l’opposition en exil)
    Fedayan e-Khalq : Parti populaire des fedayins (communiste) (basé en Allemagne, fondé en 1971)
    Hezb-e Kar : Parti islamique des travailleurs (extrême gauche) (fondé en 1965)
    Hezb-e Mardom Salari : Parti de la démocratie (démocrate réformiste) (fondé en 2001)
    Hezb-e Mellat-e Iran : Parti de la nation iranienne (parti interdit, nationaliste libéral) (fondé en 1951)
    Kargozaran : Parti des bâtisseurs (au pouvoir) (fondé en 1996)
    Motalefeh : Parti de la coalition islamique (conservateur) (fondé en 1963)
    NEDA : Voix d’Iran (centre gauche réformiste) (fondé en 2014)
    Parti Toudeh (ex-Parti communiste d’Iran fondé en 1920) (parti interdit, en exil, fondé en 1950)

    Groupes armés

    Ansar-e-Hezbollah : Compagnons du Parti de Dieu (groupe paramilitaire chiite) (fondé en 1995)
    Jundallah : Les soldats de Dieu (Mouvement de la résistance populaire d’Iran) (djihadiste sunnite du Sistan Baloutchistan) (actif depuis 2003)
    MKO ou OMPI : Mojahedin-e Khalq Organization ; Organisation des moudjahidins du peuple iranien (milice d’opposition, démocrate, basée en France) (fondée en 1965)
    PJAK : Parti pour une vie libre au Kurdistan (milice indépendantiste kurde) (fondé en 2004)

    PERSONNALITÉS

    M. Mahmoud AHMADINEJAD (président de la République, 2005-2013)
    M. Abolhassan BANI SADR (premier président de la République, 1980)
    Mᵐᵉ Chirine EBADI (Prix Nobel de la paix 2003)
    M. Mohammad KHATAMI (président 1997-2005)
    M. Hachémi RAFSANDJANI (conservateur modéré)
    général Ghassem SOLEIMANI (commandant des forces Al-Qods)

    HISTOIRE

    Dates
    Indépendance : n’a jamais été colonisé.
    Divers : 1ᵉʳ avril 1979, établissement de la République islamique d’Iran, renversement du Chah Pahlavi

    1921 : coup d’État de Reza Khan (Reza Chah)
    25 août 1941 : invasion de l’Iran par l’URSS et le Royaume-Uni
    22 janvier 1946 : proclamation de la République autonome du Kurdistan
    15 mars 1951 : nationalisation du pétrole
    19 août 1953 : coup d’État
    1er juillet 1955 : adhésion de l’Iran au pacte de Bagdad (25 février)
    « révolution blanche » (1963)
    révolution islamique (1979)

    Personnalités
    Chapour BAKTIAR † (premier ministre, 1979)
    Moustapha BARZANI † (République kurde de 1946), père de M. Massoud BARZANI (président du Kurdistan irakien, 2005)
    ayatollah Rouhollah KHOMEINY † (choisir cette orthographe plutôt que Khomeyni)
    Ali MANSOUR † (premier ministre, assassiné le 21 janvier 1965)
    MOHAMMAD REZA PAHLAVI † (chah d’Iran, 1941-1979)
    Mohammad MOSSADEGH †
    reine SORAYA † (épouse du chah, 1953)
    ayatollah TALEGHANI † (mort en 1979)

    Divers
    secte des Assassins, dans la forteresse d’Alamut (XIe siècle) ; Hassan Ibn Al-Sabbah, le « Vieux de la montagne » ; 1256 : chute d’Alamut

    Empire achéménide, Empire safavide, Empire sassanide, Empire timouride
    Qadjar (les), dynastie Qadjar
    dynastie Pahlavi

    TERRITOIRE

    Capitale : Téhéran (Téhéranien[ne]s)

    Divisions administratives : L’Iran est divisé en 31 provinces (ostanha)
    Provinces : Alborz, Ardebil, Bouchehr, Fars, Golestan, Hamadan, Ispahan, Kerman, Kermanchah, Qom, Sistan Baloutchistan, Téhéran, Yazd, Zanjan...
    Villes : Abadan, Ahwaz, Ardebil, Bandar Abbas (port), Bouchehr (centrale nucléaire), Chiraz, Qom (ville sainte), Ispahan (« moitié du monde »), Kachan, Kerman, Kermanchah, Machhad, Mahabad (« ville de la lune », en persan) (ex-Saujbolagh, nom turc), Natanz (centrale nucléaire), Rey, Sanandaj, Tabriz, Yazd, Zahedan

    Contentieux : l’Iran réclame 1/5 de la mer Caspienne (partage à effectuer avec la Russie, le Kazakhstan, l’Azerbaïdjan et la Turkménistan)

    Divers
    Abou Moussa (île), Arabistan, Araxe (fleuve), Chatt Al-Arab (fleuve frontalier avec l’Irak), Ormuz (détroit d’), Khorasan, Khorramshahr, Khouzistan, Ourmia (Azerbaïdjan occidental)
    îles Tomb (les deux Tomb : Grande Tomb et Petite Tomb)

    CULTURE ET SOCIÉTÉ

    Religions 
    Religion officielle : islam chiite (chiisme duodécimain) ; les autorités religieuses du chiisme sont basées dans la ville de Qom.
    Religions principales :
    Confessions reconnues de l’islam par le régime : hanafite, chafiite, malékite, hanbalite et zaydite ; confessions chrétienne, zoroastrienne et juive.
    Coexistence des institutions religieuses et territorialisation des communautés religieuses. Tous les citoyens, quelle que soit leur confession, sont soumis aux obligations islamiques dans la sphère publique.

    Langues
    Langue officielle : farsi (ou persan)
    Autres langues : azéri, dialectes turcs, kurde, baloutche, arabe

    DIVERS

    Achoura (l’), fête religieuse chiite
    forces Al-Qods (ne pas confondre avec les brigades Al-Qods palestiniennes)
    le chah (plutôt que shah) ; des chahs
    duodécimains = imamites (chiites iraniens, irakiens, libanais)
    faqih (« docte »), vicaire de l’imam caché
    fiqh (jurisprudence islamique)
    « garde des Immortels » (autour du chah) ; les « Immortels »
    « grande occultation »
    le Guide de la révolution ; le Guide suprême ; le Guide
    un hodjatoleslam
    imamat ; « imam caché »
    « Irangate »
    Iranzamin
    ismaéliens (chiites) ; ismaélisme
    le khomeinisme ; khomeiniste
    loi D’Amato (1996, embargo américain)
    marjaa (représentant de l’« imam caché »)
    « mollarchie constitutionnelle »
    « mouvement vert » (2009)
    persan : de Perse (depuis la conquête arabe jusque dans les années 1930) ; perse : de l’ancienne Perse (antérieurement à la conquête arabe, VIIᵉ siècle)
    velayat-e-faqih (le) (« gouvernement du docte »)

    #pays #iran #proche-orient #golfe

     

  • *

    groupe

    groupe Abou Sayyaf : rebelles islamistes philippins (prise d’otages sur l’île de Jolo ; « commandant Global », avril 2000)
    groupe des 10 (1973, CEE, Suède, États-Unis, Canada, Japon)
    groupe des Vingt (G20)
    groupe des 77 ou les « 77 »
    Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC)
    Groupe des fournisseurs nucléaires (GFN)

    #abécédaire #nombres #organisations_internationales

     

  • Outils de recherche
  • Dans la fenêtre de recherche, saisissez un mot ou une ébauche de mot d’au moins quatre lettres. Les occurrences qui correspondent exactement à cette recherche s’afficheront, surlignées en jaune.
  • En ajoutant un astérisque final, vous trouverez tous les mots du site commençant par les caractères saisis. Ce qui est utile notamment lorsque l’on hésite sur l’orthographe du mot recherché.
  • Il est possible de saisir une suite de chiffres ou bien un mot comportant un trait d’union.
  • Les outils de recherche avancée sont sur cette page.
Une question, une remarque ? Écrivez-nous :

Envoyer un message